haut potentiel/orientation sexuelle/vivre sa sexualité sereinement

avatar contributeur de Elleyric
Elleyric
21/03/2021 à 09:30 - 05/07/2021 à 09:49

Bonjour à tous,

Je m'excuse par avance pour ce que je vais vous raconter qui, je le sens, va être extrêmement confus et décousu. Je vais faire de mon mieux.

Je vous raconte mon parcours en 2 mots, de mon enfance à la fin de l'adolescence, je m'identifiais comme hétérosexuelle pure (les quelques expériences d'attirance homosexuelle vécues ayant été fortement refoulées). De mes 18 ans à mes 25 ans environ, je me suis identifiée comme hétérosexuelle pouvant ressentir une attirance sexuelle pour des femmes, dans de rares cas (lolololol). Je ne voulais (surtout) pas mettre le mot bisexualité sur la question (vive l'heterosexualite compulsive et la lesbophobie internalisée !). Seulement... Depuis quelques années (jen ai 28 aujourd'hui), je me rends compte que non seulement je suis attirée sexuellement par les femmes, mais je peux aussi très bien tomber amoureuse. Et dernièrement je commence même à me demander si je ne préfère pas les femmes aux hommes.

En parallèle de tout ce questionnement, j'ai aussi été "dépistée" (on dirait qu'on parle d'une maladie mdr) haut potentiel (haut potentiel émotionnel). Je le précise car ça a son importance. les HP qui me liront sauront de quoi je parle : hypersensibilité (émotionnelle et sensitive), relation compliquée avec normopensant, relations compliquées avec les gens tout court... Je ne suis pas là pour décrire les caractéristiques . Je suis également polyA, et je considère le polyA cimme une orientation romantique à part entière.

y a t il des gens sur ce forum qui se reconnaissent là dedans ? Si oui SVP j'ai vraiment besoin de parler avec des gens qui me comprennent.

Merci

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Plume
Plume
21/03/2021 à 13:02

Salut Elleyric,

Je n'ai pas été diagnostiquée mais je te comprends tout a fait.. Il semblerait que les personnes hp soient moins influencables par les "normes" et stereotypes donc tes reflexions ne sont pas tant étonnantes (ni ton orientation amoureuse).

Perso je pense avoir au minima des traits autistiques donc mes pbs relationnels ne sont surement pas comparables aux tiens (hormis l'hypersensorialité et mon incompatibilité avec certains normopensants).

Je dirais juste que de savoir tout ca devrait te permettre de mieux choisir tes relations et de garder uniquement celles qui te correspondent. Bref, c'est plutot une bonne nouvelle et tu es loin d'être seule (sur ce site, tu peux trouver pleins de petits zebres comme toi ; )).

Alors.. bienvenue dans ta nouvelle vie!

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar ancien membre
Ancien membre
21/03/2021 à 14:06

Bonjour Elleyric :)

J'ai été diagnostiqué HPI durant ma scolarité, et je suis passée par les mêmes phases, grosso-modo.

J'ai toujours été attiré par les femmes. Pendant mes années de primaires déjà, à un club de sport où j'étais, je me souviens très bien que j'éprouvais de l'attirance pour une fille, mais bon, à cet âge-là, on ne se pose pas (trop ?) de questions sur le sujet ^^

J'ai été en couple avec des hommes, parce que je m'entends souvent mieux avec eux. Je ne me posais même pas de questions. Mon attirance pour les femmes n'a pas diminué, l'idée de partager un moment intime ne me choquait pas, et puis l'occasion a fini par se présenter. Ca a eu l'effet d'une énorme claque. Je venais de trouver "ma drogue" comme je l'appelle encore aujourd'hui ^^ L'échange émotionnel qu'il y a eu à ce moment était indescriptible, et c'est bien ça qui m'a fait basculer et me dire "plus jamais d'hommes".

Aujourd'hui je continue de penser que je m'entends mieux avec les hommes, mais ce sont bien les émotions des femmes qui me font de l'effet. Pourquoi ? Vu qu'il ne s'agit que d'une histoire d'émotion, pourquoi je ne ressens pas ça avec les hommes ? Va savoir :) Je cherche encore ;)

Tout ça pour dire : Ne te met pas la pression, tu finiras par avoir des réponses à tes questions. Mon vécu n'est pas forcément à prendre pour modèle :) Même les HP ne sont pas tous identiques (c'est ce que je croyais, et puis une conversation avec une autre HPI sur ce site m'a fait voir que nous étions diamétralement opposées/profondément incompatibles, même en ce qui concernait l'hypersensibilité émotionnelle). Ce qui est valable pour moi ne le sera peut-être pas pour toi :)

avatar contributeur de Dime
Dime
21/03/2021 à 18:51

Citation de Elleyric #357461

A brule pour point, je dirais que l'orientation sexuelle et l'hypersensibilité n'ont aucun lien de causalité, mais il s'agit juste d'une impression.

En revanche, un hypersensible a peut-etre plus de difficulté à y voir clair, ou tout simplement à assumer l'homosexualité (encore une fois, je balance ça comme ça pour emmettre des hypothèses, je n'affirme rien ).

avatar contributeur de Kathljones
Kathljones
22/03/2021 à 17:19

Hello !

Comme Dime, je ne pense pas qu'hypersensibilié et orientation sexuelle/romantique soient vraiment liées (on peut être hypersensible et de toute orientation).

En revanche, les HP ont sans doute plus tendance à cogiter beaycoup, à se poser plein de questions, à faire beaucoup d'introspection... et parfois l'introspection apporte plus de questions que de réponses. Je veux dire, on peut obtenir quelques réponses mais notre natutre profonde nous échappera toujours, tout comme la vie et l'identité restent un mystère.

Du coup, ça engendre peut-être des doutes et incertitudes ? Une envie / besoin de remettre en question tout ce qu'on croit savoir sur nous, y compris notre orientation sexuelle/romantique ?

avatar contributeur de Elleyric
Elleyric
23/03/2021 à 20:53

Merci à tous pour vos participations !!! C'est agréable de voir qu'on est compris et surtout pas seuls ! C'est rassurant de savoir qu'on passe par ces mêmes phases de doute, et au sujet de l'introspection oui parfois ça soulève en effet beaucoup de questions, et qui d'ailleurs n'ont pas forcément de réponse.

Merci encore à tous !

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Curieux66
Curieux66
26/03/2021 à 23:13

bonsoir a tous ! cette conversation est interessante, mais je ne suis pas familier avec le terme haut potentiel emotionnel, est ce que quelqu un aurait un lien ou jne vidéo a partager pour que je me mette a la page ? personnellement je me suis souvent considéré en difficulté pour communiquer mes emotions aux autres, et pour ressentir les leurs. je travaille sur moi meme pour avancer la dedans et j ai l impression que tu as plutot le problème inverse ?

avatar contributeur de Plume
Plume
27/03/2021 à 09:50

Salut Curieux66,

Je te conseille la lecture du livre "Je pense trop, comment canaliser ce mental envahissant" de Petitcolin.

Il ya des hp qui vivent intensément leurs émotions et d'autres qui les refoulent, toutes les nuances sont possibles.. Cela dépend aussi de l'enfance.. Le livre donne des autres "caracteristiques" interessantes..

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Love_Life
Love_Life
04/07/2021 à 09:46 - 04/07/2021 à 13:19

Salut tout le monde,

Ravie de voir ces thématiques abordées ici, je ne m'y attendais pas, c'est chouette!

Effectivement, à ma connaissance, il n'y a pas de causalité prouvée entre HPI/hypersensibilité et orientation/identité sexuelle. En revanche il me semble qu'on observe beacoup (plus?) de questionnements sur ces thématiques chez les HPI (je crois me souvenir que C. Petitcolin, citée plus haut, effleure la question, mais son livre commence à dater et il est possible que ce soit davantage documenté à ce jour).

Si on doit y chercher une causalité, je dirais, en rejoignant Kathljones, que ça peut venir du fait que la question des frontières et plus généralement des normes communément établies (celles de la sexualité "en vigueur" comme les autres) n'y fait pas sens. Je crois que ce n'est pas tellement de l'opposition, mais juste que les choses sont beaucoup plus poreuses, du fait d'un besoin de questionner qui répond au moins autant à une réalité vécue qu'à une compulsion intellectuelle.

Avec l'hypersensibilité, je dirais que cela tient au fait d'être beaucoup plus facilement et fortement touché par son environnement. Évidemment, tou.te.s les hypersensibles ne sont pas habité.e.s par des questionnements d'orientation et/ou d'identité sexuelles, mais dans la mesure où je crois qu'on peut tou.te.s en être traversé, chez un.e hypersensible, elles peuvent alors prendre une ampleur qu'elles n'auraient peut-être pas, ou pas consciemment, chez une personne moins sensible qui les ressentirait avec moins de force et/ou de conscience.

Et comme dans les deux cas, c'est malgré tout assez angoissant, et une façon supplémentaire de se sentir et/ou d'être en marge, voire de risquer le rejet - ça renforce l'intensité du vécu.

Alors si on ajoute les deux... :)

Par rapport au questionnement d'Elleyric, tu aurais peut-être eu le même cheminement par rapport à ton orientation sexuelle sans être HP/hypersensible, mais tu l'aurais peut-être moins questionné et analysé/refoulé (bien que je pense que quasi toute personne se découvrant autre qu'hétérosexuelle passe par une phase de rejet).

Ce ne sont que des idées... mais c'est chouette d'en parler.

avatar contributeur de Alkemist
Alkemist
07/07/2021 à 13:25

Je confirme qu'il me semble compliqué de faire un lien de causalité, ni même de corrélation entre les 2, étant donné le peu d'étude sur le sujet.

Par contre je pense que le lien peut se faire effectivement sur les capacités de réflexion et de remise en question.

Qui peut aller jusqu'à un besoin de chambouler et de remettre en question. (c'est ce que je trouve absolument fabuleux)

Perso il y a 5 ans je me suis fait diagnostiqué HPI, et peut de temps après j'ai commencé à remettre en question mon hétéro sexualité, et j'ai cherché à mieux comprendre qui j'étais et ce qui me définissait. Je me suis aussi intéressé au polyamour, et comme ma sexualité j'ai eu besoin d'expérimenter pour savoir si ça pouvais me définir.

Je me suis aussi posé beaucoup de questions sur le genre et sur l'impact de la société sur nos représentations de genre et possiblement de l'impact sur nos attirances sexuelles.

J'en suis encore à beaucoup me questionner.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr