Avez-vous aimé le sport à l'école ?

avatar contributeur de Rhea
Rhea

Je ne sais pas pour vous, mais je n'ai jamais aimé le sport à l'école.

Le sport à l'école élémentaire n'étais pas très drôle de base, les professeurs nous faisait souvent joué en équipe, je me retrouvais tout le temps seul, et quand le professeur forcais les autres à jouer avec moi il ne me passait jamais le ballon, j'ai du l'avoir une seule fois pendant tous les cours qu'on a fait. J'étais tellement étonnée que j'ai juste tapé dedans sans trop réfléchir, vint ensuite les remarques me traitant de "nul" alors que je n'avais eu l'occasion de m'entrainer avant. Tout ça pour dire que les sports d'équipes et moi, ça faisait 2 au primaire.

Après ça vient le collège, et le début des notations directes de nos actions. Le sport d'équipe était toujours aussi pas terrible, les autres jouaient entre eux principalement et j'ai vite compris que ça ne fonctionneras pas, malgré l'insistance du professeur à ce que j'essaye, courir partout sur le terrain en gesticulant sans presque jamais intéragir avec qui que ce soit sauf pour me faire rabaisser ne me faisait pas envie. A la fin je me fichais bien des notes des sports d'équipes, je m'asseyais sur le côté et attendais tranquillement la fin du cours, mon prof l'a tellement mal pris qu'il est allé jusqu'à faire annuler mon voyage en espagne pour la classe d'espagnol, tout cela dans le but de me punir j'imagine. Heureusement il y avait des exercices individuelles où je n'aurais pas à souffrir de mon manque d'amitié et de compétences sportives avec les personnes de ma classe.

Tout faux, malgré mes multiples tentatives, malgré mes multiples essais et respect de consignes. Les notes ne suivait pas, je ne comprenais pas, et j'en ai donc conclus que mon prof de sport me détestais. Sauf qu'avec le temps ça ne tenais plus debout. Ayant déménagé plusieurs fois, nous avons vu plusieurs collèges et lycées et systématiquement, les profs me notaient mal qu'importe mes vaines tentatives, ça ne fonctionnais juste pas, mes notes était toujours en dessous de la moyenne. Les profs de sport me détestaient-ils tous vraiment à ce point là ?

La chose a culminé lorsqu'on devait faire une course de 3 x 500 mètres. La prof a insisté auprès de moi que la méthode pour obtenir une bonne était de faire un 500 mètres normalement, puis de prendre son temps (2:30 pour moi) et de rester dans cette tranche quand on fera le 3 x 500 mètres. Donc si je fais 7:30 j'ai 20/20 ?

Hé bien non, j'ai eu un misérable 6/20 et un sentiment manifeste d'incompréhension. Toutefois j'ai pu voir que sa méthode ne tenait pas debout car pendant que je courais, les autres aussi et j'ai bien pu constater en écoutant les discussions des uns et des autres que le type qui a fait 1:20 a eu 20/20 et moi avec mes 2:30 6/20 ?

Quelle magie est à l'oeuvre ? Celles du mensonges bien évidemment. En cherchant des réponses à ces questions j'ai trouvé ce barême : https://entrainement-sportif.fr/bac-sport-500-course.htm

Tiens tiens, on peut lire dans le tableau que les filles qui font 2:30 ont... 6/14 et + 3 points si effectivement ils tiennent leur "rythme". J'étais evidemment abasourdis par cette découverte, les profs ne me détestaient pas, ils suivaient juste bêtement leur barême. (C'est con maintenant que je le dis, mais le moi de 16 ans faisait confiance aux profs)

La vraie question étant alors : Pourquoi de tant haine ?

J'ai continuée de chercher à comprendre cette situation.

Pourquoi faire traverser des générations entières d'enfants et d'adolescent français ce genre d'épreuve ?

Pourquoi mal noté ceux qui ne sont pas physiquement performant et bien noté ceux qui le sont ?

Ne naissons-nous pas tous différemments ? Avons-nous tous d'aussi bons parents les uns que les autres ?

Pourquoi la performance prend-elle 2/3 de la notes dans l'exercices au-dessus ?

Le sport n'est-il pas simplement une activité que presque tout le monde fait pour sa santé et se sentir bien dans son corps ?

La réponse pour moi (et arrêter moi si je me trompe) est en fait très simple, après avoir regarder un peu les sites du gouvernement, on remarque que tout est lié ou presque au prestige national. Et plus particulièrement au Jeux Olympiques, et aux compétitions sportives internationale. Et là tout prend sens, pourquoi tant de haine ?

Parce qu'il faut trouver les heureux élus. Cette petite fraction de personnes dans chaque génération qui repousse les limites mêmes du corps humains dans des épreuves sportives. Ces personnes qui gagneront match et médailles pour la France. C'est tellement vrai que récemment, 2 élus ont déposé un projet pour faire en sorte d'insinuer des éducateurs de club sportifs à l'intérieur même des écoles. Le but ? « Faire de la France une vraie nation sportive »

Et c'est pour ça que j'ai été mal noté en sport à l'école. Pour qu'on trouve la fraction de personnes qui fera briller la france dans les stades.

N'est-ce-pas un immense gâchis ? L'EPS pourrait être tellement plus que ça et c'est ça qu'on a décidé de faire ?

On pourrait apprendre des exercices simples à faire chez soi en particulier pour les enfants en surpoids, on pourrait apprendre aux enfants à savoir comment se maintenir en bonne santé en mangeant variées et en bonne quantités, on pourrait les prévenir des substances ou pratiques à risques. Et on pourrait aussi sonder les meilleurs éléments pour aller briller dans les stades si on insiste mais s'arrêter juste à ça, c'est du gâchis.

Enfin, je trouve, et vous avez-vous aimé le sport à l'école ?

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Bonjour

Non seulement je n'aimais pas le sport à l'école, mais je n'aimais pas l'école tout court.

Justement parce que le système éducatif est une machine à compétition constante et faiseuse de pseudo élites. Il te compare à ton camarade et t'assure que tu dois être toujours meilleur que lui en se basant sur des critères fallacieux.

Et si tu as le malheur de ne pas entrer dans les barèmes, tu deviens rapidement le mauvais pion qu'il faut évincer.

Bref, j'ai longtemps été prise pour la meilleure des cancres à l'école jusqu'au jour où je me suis résignée à rentrer dans le rang. C'était ça où j'étais éjectée du système.

De cancre je suis passée à première de la classe, mais pas plus heureuse ni épanouie au sein du système éducatif. Vive l'éducation nationale^^

avatar contributeur de Quercus
Quercus

J'ai des souvenirs plutôt bons, après, dans la mesure où depuis mes 11 ans je cours, j'ai un bon profil en athlétisme, plus que dans les sport co', même si c'était pas la cata non plus (les notes devaient tourner autour de 13-14 en collectif et 16 à 18 en athlétisme). Le problème, c'est qu'on n'a pas vraiment le choix de son sport, à part au lycée pour le bac, de mémoire. Mais oui, je suis d'accord, pourquoi ne pas apprendre d'autres sports, d'autres exercices aux ados, surtout réalisables chez eux ? On met l'accent sur la performance, plus que sur les avantages d'un bon entretien du corps, c'est un peu dommage. Pourquoi ne pas proposer en effet pour certains élèves une pratique plus orientée compétition (surtout celles et ceux déjà en club) et pour d'autre une pratique qui se focaliserait sur la santé, l'entretien du corps ?

Dans l'enseignement supérieur, il y a même des avantages pour les personnes pratiquant le sport de haut niveau, je ne sais pas par contre quels sont ces avantages. Mais oui, il y a une sorte de fierté nationale à avoir des gus qui courent vites dans ses rangs, même si bon, on va pas se mentir, l'honneur de la France est ailleurs, on ferait mieux de donner plus de pognon aux chercheurs au lieu de raboter leurs financements d'année en année.

On dit souvent de l'école qu'elle est le lieu où l'on formate les futurs petits ouvriers et ce, depuis très longtemps : on nous conditionne dès le plus jeune âge à arriver à la bonne heure, à être ponctuel, à pointer, à se concentrer sur une tâche donnée par une autorité, à respecter un règlement intérieur, etc. Après, beaucoup de gamins de l'élite de l'élite sont dans des établissements privés et ne se mélangent pas aux autres, on laisse les "médiocres" et les "pauvres" se bouffer entre eux. C'est pas très joyeux, mais c'est pour ça qu'on voit de plus en plus d'établissements ouvrir comme les écoles Motessori ou Schneider, c'est la dernière solution pour certains parents.

avatar contributeur de Tom89000
Tom89000

non je l'ai détesté, pour la simple raison des vestiaires et des douches, j'ai souvent séché les cours de sport

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
- modifié par Lucie000 le 29/08/2020 - 15:23:44

Tout pareil @Tom . La même bien plus tard , adulte dans un club sportif .

Je suis très pudique . La nudité des autres ne me dérange pas , ou si peu . Dévoiler mon corps est une étape impossible à franchir en collectivité . C'est en lien avec mon histoire .

J'ai usé de tous les stratagèmes possibles pour échapper à la douche collective au collège et lycée , plus qu'au sport ... Les appréciations de ma prof' : "beaucoup d'efforts mais peu de résultats" . C'est dire ma bonne volonté :)))

Je ne suis pas "compet" pour deux sous , elle me ferait même perdre mes moyens .

avatar contributeur de Redmood
Redmood

J’ai pas du tout aimé, sauf l’escalade, j’étais nul, comme dans toutes les autres activités, mais c’était sympa quand même. Et la note à la performance, qui n’est pas du tout pensé pour encourager un quelconque effort ou tentative de progrès. Bref, déjà à l’époque, je trouvais cette matière inutile et plus j’y réfléchit, même avec le recul, moins j’y vois d’intérêt... De même que la musique ou l’art plastique. C’est pas une mauvaise idée d’en faire, mais c’est sacrée bêtise de vouloir les noter. Je dirais même que les notes, de manière générale, sont une bêtise ^^

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

j'ai plutôt apprécié. c'était un moment de détente. ce que tu as vécu est horrible et injuste. il y avait des camarades qui n'aimaient pas le sport mais je ne pense pas que ça leur a fait tant de mal. maintenant je me pose la question vu ton témoignage

avatar contributeur de Pluton
Pluton

Ouaou Rhea ... ! j'aimais pas le sport a l'école non plus mais j'avais jamais vu les choses comme ça !

merci pour ton témoignage, et ta curiosité :o c'est énorme

tu as raison ça pourrait être tellement intéressant ! apprendre à aimer son corps, à méditer

à trouver une activité physique qui nous convienne

à respecter son rythme, à le comprendre déjà ...

ou dans les sports d'équipes, au lieu de laisser juste les initiés jouer entre eux et les autres s'humilier

apprendre le réel intérêt d'un sport d'équipe : l'esprit d'équipe, la coopération, les forces de chacun ; apprendre l'importance de jouer son role pour toute l'équipe comme dans une piece de théatre bien huilée ou chaque acteur a sa réplique ...

ça renforcerait tellement la cohésion dans les classes ! mais ça rejoint cette idée que ca diminuerait la compétition et mettre les gens en compétitions les uns avec les autres, c'est comme ça qu'on stimule les "meilleurs", c'est vrai ... quel dommage, cet élitisme ...

avatar contributeur de F1994
F1994

A l'école, le seul sport que je n'ai pas aimé, c'est l'escalade, j'avais le vertige dès mes 13-14-15 ans.

Mes sports favoris à l'école : basket et danse, c'est grâce à ça que j'ai 15/20 de moyenne en sport pour le bac 😃

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Est ce que j'ai aimé le sport à l'école ?

Ha ha ha ha ! Non..... Pas du tout.

Pour l'annecdote quand j'étais plus jeune je faisais de la natation et quand je suis arriver au collège et au lycée je n'ai jamais repris car ça m'avait dégouté. Puis les sport en ''équipe'' j'étais toujours celle que personne ne voulait parce que personne ne m'apprécier donc.... Ouais le sport à l'école c'est trop chiant.

Mais si ils y en a qui on adorer Gg à vous je ne sais pas comment vous faite !

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Alalala le sport à l’école ! Quelle horreur !

Enfin, juste les sports d’équipes parce que j’étais pas très aimée dans la classe donc je n’avais jamais la balle et comme je n’avais jamais la balle, je pouvais pas progresser et comme je pouvais pas progresser, je restais à des notes pourries.

Heureusement, on faisait des sports individuels comme le tir-à-l’arc, les sports de combats, le badminton ; et là, c’était génial !

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

J'ai toujours aimé les cours de sport. J'ai eu de bons notes en plus.

Je me souviens , à l'école primaire, j'ai choisi le pingpong, puis collège lycée, badminton, ce fut des cours intenses et compétitifs.

les profs sont séveres avec les gens qui font de betises, mais ils s'en foutent si tu ne veut pas participer. Reste dans ton coin, fais pas chier.

j'ai choisi le volleyball à la fac, et participé activement des compètes. les joueurs sont tous très sérieux et très sympas.

avatar contributeur Alexhulotte
Alexhulotte

J'ai détesté le sport à partir du CM2. Avant ça, j'étais nulle mais mon école n'avait pas le culte de la performance du coup c'était souvent marrant pour moi.

Ensuite ça a été l'occasion pour mes profs et les autres de me harceler.

Il se trouve que j'avais des problèmes de coordination des mouvements que mes parents n'ont pas voulu investiguer plus (signalés dès la maternelle) pour ne pas avoir un enfant "different". Ils me l'ont avoué au collège à force de revenir frustré et limite en pleurs parce que mon corps ne faisait pas ce que je voulais.

Pour moi le sport ne devrait pas tourner autour de la performance car c'est trop important pour la santé de ne pas apprendre à détester l'activité physique.

Encore maintenant j'ai du mal à me défaire de ma honte de pas être doué (sauf en planche à voile mais on en fait pas des masses sur Lille).

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur PtiteLuciole
PtiteLuciole

Bonsoir pour moi le sport était un supplice excepté le badminton. Faire du sport avec un corps que je n'arrivais pas à apprivoiser, moi ivre de liberté je n'arrivais à entrer dans aucun moule.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de EmmaIlo
EmmaIlo

Le sport à l'école ne me dérangeait pas, enfin cela dépendait des disciplines, je detestais la gym, et j'aimais bien les sports comme le basket, le foot, la course.

Je n'avais pas trop de problèmes et j'essayais de faire de mon mieux sans être plus douée que ça.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr