Mon histoire, à la recherche de mon genre perdu

avatar contributeur Aznad
Aznad
31/07/2022 à 16:04

Bonjour, je vous écris car je ne sais pas comment me définir à l'heure actuel. Est-ce vraiment un problème ? C'est la question que mon entourage me pose. Pourquoi vouloir à tout prix rentrer dans une case ? Je répond à cette question que j'ai bientôt 29 ans et que la solitude me pèse. Pas d'amis, pas d'amour, juste moi et ce trouble dans ma personnalité que je n'arrive pas à résoudre. Alors je m'efface, comme je m’effaçais déjà enfant puis ado et maintenant adulte.

Enfant les garçons ne voulaient pas jouer avec moi à l'école sous prétexte que les filles ne jouent pas aux même jeux. Je me souviens de ce jour où j'ai subi pour la première fois cette discrimination, cette petite explosion dans mon cerveau " je ne suis pas un garçon ? Mais je ne suis pas une une fille, alors qu'est ce que je suis ? " J'avais 7 ans.

Lorsque j'ai commencé à avoir de la poitrine ça à été une grande souffrance, comme si mon corps me trahissait. Je tirais sur mes t shirt, je refusais de me mettre en maillot de bain et je portais des pulls tout le temps. Un jour mon grand père en a eu marre et il s'est énervé devant plein de gens " Arrête de tirer sur ton t shirt on voit tous que t'as de la poitrine ça ne sert à rien ce que tu fais, en plus elle est minuscule, c'est ridicule ! " Épisode difficile qui n'a fait qu'accentuer mon mal être. J'ai aussi commencé à porter une casquette comme pour me cacher d'avantage, je la portais tous les jours, toute la journée, ça a duré des années.

Puis au collège mon visage a changé, j'ai commencé à porter des vêtements très grunge baggy et pull xxl, j'avais les cheveux long, toutes les personnes que je croisais m'appelaient jeune homme. Comme je voyais que c'était difficile pour ma famille et à quel point ils avaient de la peine ça me faisait souffrir aussi. J'étais dans un profond chaos identitaire.

Mon attirance allant vers les hommes il était logique pour tout le monde que je sois une femme, mais pour moi ce n'était pas logique du tout. En classe une copine me pose la question de mon genre, et je lui réponds comme une illumination " Je suis peut être un mec qui aime les mec ! ". Tout le monde entend, même la prof se fou de moi. La honte ne tue pas mais ça pique un peu quand même. N'empêche que je commençais à avoir une piste, je suis peut être un mec qui aime les mecs...

Les années passent, à l'université je suis une femme pour tout le monde, pour ma famille, mes amis, pour mon premier copain, le second et le troisième. Sexuellement je fais semblant d'être bien dans ma peau, ça ne marche pas. On ne peut pas faire semblant très longtemps. Toujours cette poitrine qui me gène, je porte des t shirt mais c'est difficile, je porte des chemises, des brassières de sport, ça va un peu mieux. Mais quand un mec me touche ce n'est pas lui qui me dégoûte ,c 'est ce corps qui est un mensonge. Ce mal être qui fait que je me renferme de plus en plus.

Depuis quelques années j'aborde ce sujet avec ma famille, je leur explique que je ne me sens pas fille mais beaucoup plus garçon. Ce serait plus simple de me dire non binaire, mais pour eux c'est encore plus compliqué et ce n'est pas une évidence pour moi. Ils me disent que certains trauma de mon enfance sont certainement la cause de ce mal être, que c'est lié à ma mère qui se donnait des coups de poing dans la poitrine quand elle était ado, elle a toujours était très mal dans sa peau, un " garçon manqué ". On me parle de transmission génétique... Et que si je vais voir un professionnel il m'aidera à guérir et a faire un "choix".

Je ne sais pas quoi en penser, je ne sais pas ce que je suis. Je ne cherche pas de réponse de votre part évidemment il n'y a que moi qui pourrait y répondre, mais j'avais besoin d'écrire ça et d'avoir une oreille attentive et compréhensive, quand autour de moi les gens prétendent accepter ma différence en faisant comme si elle n'existait pas.

Il est peut être temps d'exister ? Merci à vous pour l'écoute en tout cas ^^

avatar contributeur de Lyys
Lyys
31/07/2022 à 16:43

Bonjour Aznad, je me retrouve beaucoup dans tes interrogations, et dans ton enfance adolescence et âge adulte. L'impression d'être incompris de tous à commencer de moi même. Le choix ne s'impose pas pour moi et l'appellation non binaire n'adoucit rien. Me retrouver ici avec des gens partageant des points communs me donne du baume au cœur mais la réalité est toujours aussi dure à supporter. Je me dis parfois que c'est un mal qui ne guérira jamais (dans mon cas). Au moins tu as franchis le pas d'en discuter avec ta famille. Bon courage à toi.

avatar ancien membre
Ancien membre
31/07/2022 à 16:47 - 31/07/2022 à 16:49

Citation de Aznad #411670Je ne sais pas quoi en penser, je ne sais pas ce que je suis.

Même pas un petit peu ?

Comme tu l'as dis, tu es la seule à pourvoir trouver des réponses... ou pas ?

Tu devrais déjà repérer les moments qui sont les plus confortables pour toi et faire en sorte, dans la mesure du possible, d'appliquer lesdits moments au reste de ton quotidien.

avatar contributeur de Olorin28
Olorin28
31/07/2022 à 17:09

Je voudrais déjà dire que je suis très touché par ton post. Tu transmets une authentique souffrance qui semble évoluer depuis tes premières années.

J'ai le sentiment que tu donnes une réponse assez claire à tes questionnements, mais simplement que tu n'oses pas l'affirmer, de peur que ce soit quelque chose qui n'existe pas. Mais dès lors que tu existes en tant que sujet, alors par définition ce que tu ressens existe.

Tu es un homme, et tu es attiré par les hommes.

En un mot, je ne vois rien d'étrange!

Si ton sexe biologique ne correspond pas à ton identité de genre, alors tu es une personne transgenre, ou à tout le moins tu as une dysphorie de genre. Tu peux arriver à être en paix avec ça et te faire accompagner dans une éventuelle transition si c'est ce que tu es.

Mais au delà de ça, ton orientation sexuelle, tes attirances (pour les hommes, les femmes ou les aliens, ou que sais je encore) ne regarde que toi!

Bon courage !

avatar ancien membre
Ancien membre
31/07/2022 à 17:26

Citation de Aznad #411670

Chèr(e) Aznad,

Bravo pour ton écrit, je m'y retrouve un peu dans ton histoire.

A mes 11 ans j'ai eu le premier signal me disant qui j'étais, dans la cour d'école. Il était assis sur un banc, visage fin, efféminé, tendre, timide, il s'appelait Emmanuel, il m'a "incendié" mon petit coeur.

Au jour d'aujourd'hui je suis au clair dans ma tête, dans mon corps et avec moi même.

Je vis pleinement chaque jour qu'il m'est donné de vivre

bien à toi

Dominique

avatar contributeur Aznad
Aznad
01/08/2022 à 08:17 - 01/08/2022 à 08:19

Merci pour vos messages qui me touchent, vous avez pris le temps de lire ça c'est déjà beaucoup.

Citation de Lyys #411674

Je suis de tout cœur avec toi et partage cette souffrance. L'impression d'être un puzzle mal emboité, c'est tellement difficile de se construire, ça prend du temps mais peut-être que Olorin28 et Delinphe ont raison. La vérité est en nous, c'est juste plus difficile de l'accepter. Le chemin est plus long et on se met beaucoup de barrières pour rester dans la "norme" et conformes aux regards que les gens ont sur nous depuis notre naissance. J’espère que tu trouveras tes réponses ici en discutant et en t'enrichissant des tous ces témoignages de vie précieux.

Citation de Delinphe #411675

Je vais prendre ton conseil et apprendre à repérer les moments et les choses qui font que je me sente bien. Petit à petit continuer à appliquer ces changements chaque jours jusqu'à atteindre ce bonheur qui semble aujourd'hui si loin. Merci beaucoup ^^

Citation de Olorin28 #411682 " dès lors que tu existes en tant que sujet, alors par définition ce que tu ressens existe. "

Cette phrase me va droit au cœur Olorin28, ça répond a beaucoup de choses. A savoir est ce que je suis légitime de me poser ces questions, est-ce vraiment important, pourrais-je continuer à vivre en faisant semblant, en mentant aux autres et a moi même ? C'est finalement peut-être ça le problème, l'acceptation. En tout cas merci pour ces mots.

Citation de Dominique74 #411687

Vivre pleinement chaque jour en étant si bien dans sa tête et dans son corps, c'est le rêve de chacun. Et voir que tu as réussi a atteindre ce bonheur et cette paix, ça donne de la force et du courage. Merci beaucoup pour ton beau magnifique témoignage.

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
01/08/2022 à 08:45 - 01/08/2022 à 09:06

Coucou Aznad

La première et la plus importante de tes questions est certainement résumée par "Pas d'amis, pas d'amour"

Il faut savoir que les autres ne font que réagir à ce qu'ils voient de toi . . . ou croient voir de toi

Si tu es une personne épanouie tu attireras les personnes épanouies, si tu es une personne torturée tu vois facilement aussi qui tu pourras attirer . . . ou repousser , . . et ce n'est ni une question de genre ni une question de sexualité. C'est mon "grand" qui m'a appris ça, pendant sa scolarité les seuls copains qu'il pouvait se faire étaient comme par hasard des gamins de divorcés comme lui, avec les mêmes problemes insurmontables au fond d'eux mêmes . . . bonjour l'ambiance dans ses idées . . .

Et ce n'est pas seulement une question de look et d'habillement, les attitudes et même l'état d'esprit sont d'importance majeure . . . toute incohérence dans ce qu'on voit de toi se repere de tres loin . . .

Personnellement j'ai géré ça par la réflexion et l'expérimentation progressive, on fait des essais en modifiant à chaque fois un petit quelque chose de plus en nous, on observe le résultat (= la réaction des autres) et s'il est positif on se lance dans un nouvel essai avec une petite modification supplémentaire . . . ça ne se fait évidemment pas en 2 jours mais au bout de quelques années (voire seulement quelques mois dans mon cas) on se découvre vraiment différent . . . si ce n'est différente comme celà m'est arrivé . . .

J'insiste sur l'importance de procéder par "petites" modifications, ça permet de se découvrir pas apres pas et de s'ajuster. Je pense qu'il faut se méfier de vouloir "tout changer en bloc", les baguettes magiques n'existent que dans les contes de fées . . .

Et petite astuce supplémentaire pour mieux comprendre la réaction des autres, quand ils se trouvent devant une personne inhabituelle leur première réaction est la peur . . . pense toujours à les "rassurer" d'une façon ou d'une autre, il y a des réflexes à comprendre et acquérir

avatar contributeur de Lyys
Lyys
01/08/2022 à 10:18

Bonjour Aznad, j'ai écris mon message " à chaud " hier et je suis désolé pour sa simplicité et le fait qu'il ne puisse t'apporter aucun réconfort, mais les autres réponses sont je trouve très encourageantes et positives.

Tu en es venu à me réconforter alors que c'est toi qui demandais de l'aide initialement et je trouve cela très sympa.

Au fait, bienvenue, j'espère que tu te plairas ici et que tu trouveras ce que tu viens y chercher. Bonne journée à toi et à tous(tes) .

avatar contributeur Aznad
Aznad
02/08/2022 à 07:07 - 02/08/2022 à 07:10

Citation de Stephanie 38 #411802

Merci pour ton message Stephanie, la vérité c'est que je sors peu de chez moi, j'ai mon entreprise à la maison, je suis à la campagne, donc c'est vraiment une planque, à part ma famille je vois plus grand monde. Difficile de faire des rencontres. A quoi bon rencontrer des gens, leur donner une image de moi qui est sans doute fausse, continuer à mentir... tu vois je suis dans le flou. Après je suis pas une personne négative ou triste, juste je me cache quoi ^^". Et plus on se planque et moins on a envie de sortir. Je me dis que j'ai beaucoup de choses à régler de mon côté avant de pouvoir rencontrer des gens, m'affirmer, être vraiment moi même. Si mes relations amoureuses foirent à chaque fois c'est que par manque de confiance en moi je sabote tout. C'est pour ça que je vous ais écrit ce message, la solitude ça commence à être un peu lourd même si gère au quotidien avec mes passions, je reste dans une dynamique sinon je serais vraiment en dép. Ça fait du bien d'en parler avec vous qui vous me comprenez, j'étais un peu sur le point d'imploser ^^ Je comprends ce que tu veux dire il faut y aller pas à pas. Ça va prendre du temps, mais la machine est lancée !

Pas de soucis Lyys tu as le droit de t'exprimer ici on est là pour partager ces choses alors ne t'excuse pas surtout.

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
02/08/2022 à 07:38

Citation de Aznad #411947

Tu es visiblement sur la bonne voie, tu as commencé à comprendre que ce n'est pas tres bon de rester enfermé avec soi même, on n'est pas toujours de si bonne compagnie qu'on pourrait penser . . .

Mais là aussi vas y progressivement, trouve toi des motifs de petites sorties pour commencer et lance toi, l'important n'est pas de faire de super teufs des le départ mais de trouver des activités d'extérieur ou tu prends du plaisir . . . et surtout qui te donnent envie de recommencer . . . force toi surtout au moins un peu à interagir avec les autres . . au début c'est pas toujours facile, mais avec l'expérience ça s'améliore . . . et tu devrais vite etre fier de tes progres . . . en te sentant surtout de plus en plus à l'aise . . .

avatar contributeur de Pascaline28
Pascaline28
09/08/2022 à 05:09

Bonjour, j ai pas lu tous les commentaires, mais se que tu décris de toi et ton enfance me ressemble, tu m as l air d avoir le syndrome de klinefelter

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
09/08/2022 à 06:50

Salut.

En te lisant j'avais envie de t'écrire un message mais en consultant les avis de chacun j'ai retrouvé exactement ce que j'avais envie de te dire avec le témoignage de Delinphe

Les petits moments de bonheur vont t'indiquer la bonne direction en les analysant après coup tu pourras faire en sorte de les multiplier.

Monique 💋 👠 💓 🎼 😉

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr