un sujet qui apparaît comme lourd, mais, qui fait partie de l'humain

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
03/06/2022 à 09:39 - 03/06/2022 à 09:49

Nous avons tous et toutes des pensées ou des réflexions que nous ne partageons avec personne ou que très rarement, voici les miennes :

1/ Je me demande pourquoi les Tueurs en Séries ne se suicident pas au lieu de commettre leurs horreurs ??? Peut-être y en a t'il et que l'on ne le saura jamais ??? Peut-être y a t'il des Tueurs en Séries Abstinents comme le sont certains Pédophiles Abstinents qui suivent des Thérapies spécialisées dans le domaine ????

2/ Cherchant toujours à comprendre le Mécanisme humain dans toute sa splendeur ou dans toutes ses Horreurs, je cherche à comprendre les Mères qui font des Infanticides.... On peut juger l'acte tout en essayant de comprendre ce qui a formaté ou conduit ces Femmes a Passer à l'Acte ??? J'ai regardé pas mal de reportages sur le sujet et je comprends que l'on est au tout début d'une démarche d'Analyse sur le sujet.... 20 ou 30 ans de recherches sur le fonctionnements psychologiques de ces femmes, ce n'est rien

Je me demande combien de Femmes Inconnues à ce jour qui auraient commises ces actes dans les années 30 ou 40 ou bien avant ????

Il y a des Phénomènes humains que l'on croit récent parceque l'on en parle que maintenant, mais, tout, tout, tout EXISTE depuis la nuit des temps

3/ Je pense aux Métiers liés aux Humains comme Policiers, Matonnes, Pompiers, les Enquêteurs de crimes, les Travailleurs Sociaux, les Psys, les Médecins et métiers de soins qui voient tous forcément des situations dramatiques qu'ils ne partagent que dans leurs corporations professionnelles et très difficilement avec leurs compagnons ou compagnonnes ou avec Monsieur et Madame tout le Monde............ Evidemment, il y a aussi les Victimes et les familles des Victimes qui ont vécu dans leurs chaires des choses sordides...

On parle rarement de l'Impact psychologique que cela peut avoir sur ces personnes exercant ces types de Métiers ???? Non pas que je l'ignore totalement, mais, je trouve qu'il y a peu de places à la parole sur ces sujets

....

Vous aussi, vous avez peut-être des questions, des réflexions ou des pensées que vous ne pouvez exposer à personne, c'est avec plaisir que je lirais les vôtres....

( je n'ai pas fait de récit personnel, afin, que tout le monde ait la Place qu'il faut pour s'exprimer sur ce sujet sans se sentir impliquée personnellement, parceque, ca peut couper l'élan des personnes non concernées............. Un dépassement de soi , laisse la porte ouverte aux autres )

Bonne journée

avatar contributeur de Zababa
Zababa
03/06/2022 à 11:21

Avoir des pensées suicidaires ou meurtrières je pense qu'à un moment où l'autre chaque être humain en a...mais quand à savoir ce qui pousse certains à l'acte....mystère...le cerveau reste l'organe le plus mal connu qui soit...par contre en effet les métiers de la santé sont soumis à des choses terribles ( j'en parle en connaissance de cause) et de part la confidentialité de nos activités , nous ne pouvons en parler hors milieu professionnel, le fameux secret médical.. comment cela se passe alors ...et bien cela depends de chacun.. certains arrivent à prendre du recul, d'autres dédramatisent en blaguant ( ce qui vu de l'extérieur peut-être pris comme un manque de respects mais qui n'en est pas un ) , chacun fait comme il peut, pour ma part je débriefais avec mes collègues, j'en parlais beaucoup....mais ça n'est pas toujours suffisant la charge mentale est en effet super lourde parfois...

avatar contributeur de Calimerotte
Calimerotte
03/06/2022 à 12:46

Citation de ReveuseParis #401856

Alors ma reveuzzz je viens avec mes douces lumières flashy stroboscopiques pour vous éclairer !

Si j 'étais psychopathe ou sociopathe ( chose que je ne suis pas...encore....je pense...je crois...j'en suis plus si sûre parfois 😅😝), bah j'en aurais rien à faire de l'avis ou du jugement des autres car je serais sûre et certaine que c'est moi qui ai raison dans ma quête d'élimination random d'autres êtres zhumains que je déteste...et donc...pourquoi mettre fin à mes jours puisque c'est la faute des autres? 😶🙄

Pour ce qui est des professions à risque... je pense qu'on a plusieurs possibilités :

  • se construire une carapace imperméable à tout ce qui touche...quitte à devenir insensible 😑

  • extérioriser tout ça sous diverses formes : artistique, sportive, névroses, délires...😝( faite le bon choix ! Lol!)

  • interioriser et refouler tout ça en faisant semblant de gérer jusqu'à ce que tout vous pète à la figure ...( mouais...un psy en option s'impose dans ce cas de figure je pense 🤔)

  • ne rien faire, mediter et resilier...( la voie de la sagesse qui demande de nombreuses années d'expériences...Après avoir testé toutes les options)🧘‍♀️👍😇

Voilouuuu ne me remerciez pas d avoir ébloui votre journée de paillettes et de bisous forcenés!😘😇🍫🌈

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
03/06/2022 à 13:38 - 03/06/2022 à 13:40

Citation de Zababa #401867

Ma Très Chère Zababa, je regrette qu'il n'y ait qu'une communication Professionnelle sur les situations dramatiques vues , ressentis ou entendues ............ Dans une communication Professionnelle tout ne peut pas être dit en lien avec ses ressentis ou émotions.... Les discours Pros ont vite des limites selon les présences humaines d'une équipe..... Ce que l'on décrit justement comme avoir du recul , j'ai jamais comprise où était située ce Recul qui est tant vendu dans le langage pro.... Le Recul donc la Distance ne sera pas la même d'une personne à une autre et il suffit de dire, je prend du recul pour que ca fasse super pro..................Si on va en profondeur, il y a des personnes qui vivent des Traumas en silence parceque la communication n'est pas assez libre face à certaines situations

Merci pour votre message qui explique bien le problème 👍 et effectivement , vous devez en voir de toutes les couleurs et je vous rejoins quand vous dîtes que le Rire, l'humour est efficace pour braver les horreurs

Citation de Calimerotte #401877

Ma Calimérottttttttttttttttttttttttttttttttttttttttte, Vous avez les bonnes options et faire Figure du tout va Bien devant l'horreur humaine, je vous rejoins, ca pète à la tronche tôt ou tard 👍

Vous avez un beau Profil de penser et je vous invite à faire équipe avec ReveuseParis pour aller bosser à la Morgue (moooooooort de rire) , c'est une RECONVERSION qui me plairait bien, une clientèle silencieuse et qui ne se plaignera jamais , qui dit mieux ??.........🤣🤣🤣.... On demandera à Anubis des conseils pour Embaumer nos Belles Âmes ah ah ah ah

Je vous mets les clones de mes Baisers au frigo pour que vous les ayez les plus frais possible 😍🤣

avatar contributeur de Aigle2Terre
Aigle2Terre
03/06/2022 à 14:31

@ ReveuseParis,

Il est possible que pour certaines personnes, ne pas parler du volet glauque de leur travail permet de garder un équilibre. Mon oncle gendarme faisait ça je pense.

C'est long une journée de travail dans un contexte "anormal" et choquant. Alors le retour au foyer cela peut être aussi une bulle d'oxygène qu'il ne faut pas gâcher..

Et oui bien ces personnes ne sont pas bien accompagnées et doivent gérer les contrecoup de façon plutôt isolée et c'est bien dommage ce manque de considération sur l'impact psychologique de certains métiers..

avatar ancien membre
Ancien membre
03/06/2022 à 16:43 - 03/06/2022 à 16:47

Il y a de multiples manières de commettre, participer à des crimes, et de nuire aux gens. Certains choix de sociétés mènent irrémédiablement à des choses atroces de ce qui semble le plus annodin ( des forets sont brulées pour produire du chocolat en masse ) au plus absurde ( la fameuse liberté de se défendre avec une Kalashnikov au USA) en passant par le simple profit sans honte ( trafic d'influence et vente d'armes de guerres dans des pays en état d'instabilité politique ).

Pour en revenir aux officiellements désignés tordus (message original) :

1) Le point 1/ part un peu en vrille quand même. Je ne m'hasarderai pas trop en disant que les tueurs en série ont malheureusement un sens logique malgré une psychologie détraquée. Si le tueur n'a pas d'empathie envers les autres, pourquoi se sacrifirai t'il ?

2 ) Concernant les infanticides de nouveaux nés, je penses que pour beaucoup de cas il faut voir un lien avec la difficulté d'avorter ou de tenir la pression qu'impose d'être mère.

Plusieurs cas on été observés chez des espèces de primates, de mères tuant leur petit parce que les conditions de survie n'était pas remplies (manque de nourriture, incrustation d'un despote dans le groupe...). Rien de contre nature, des jeux de pouvoirs et de survie dans beaucoup de cas.

À l'époque des "lumières", les parents abandonnaient leur enfants dans l'espoir que l'orphelinat leur donne une bonne éducation.

3 ) La nuit des temps LoL (petit tour sur wikipédia)

La police est une instution moderne; ses équivalents antiques étant apparues en même temps que les inégalités sociales dans les cités. Idem pour les prisons.

Ceci dit, le cas de la police est compliqué, trop peu de moyen donnés pour le soutient psychologique et le maintient d'une cohérence avec la population, et trop de moyen donnés pour en faire des guerriers intouchables.

Il parait que la profession a pas mal été déserté par les profils les plus sociaux et enclins à la justice sociale. Concretement, on en voit pas mal qui se sont barrés à cause d'un sentiment de bullshit job (suffit de voir les forums dans lesquelles se renseignent sur comment démissionner et se reconvertir).

Je le vois dans ma ville, le role de la police est principalement d'apaiser des conflits (engueulades, état d'ébriété…), et pour ça iels sont nuls (aussi cool qu'iels soient).

Enfin bon, à mon avis, le sentiment d'être du côté de la justice (de ce qui est juste) est un vrai soutient moral.

Pour le cas des pompiers, il faut savoir que les départs d'incendit sont rarerement criminel (défault de conception ou d'inattention, usure, cas d'épisodes de chaleur extrème... les autres départs de feux étant liés à des méthodes de guerre).

Les roles de travailleurs sociaux et psy, il faut croire que dans les temps anciens les gens s'entraidaient assez pour que ses roles soient assurés par tous (et notamment conseillés pour les anciens et autres sages pour les situations complexes).


Petit bonus :

Pourquoi être ouvrier agricole, c'est un métier de merde, mal payé ? pourquoi on est aussi laxiste sur la pollution de l'eau, et accessoirement de l'air ? alors que manger, boire, respirer sont indispensable à la vie.

Et pourquoi être ouvrier à l'abbatoire c'est considéré comme un métier comme les autres malgrés tout les horreurs que les employés y voit et doivent se plier ?

Pourquoi les chats tout mignons d'internet monopolise l'attention d'une grande masse, pendant qu'entre autre des cochons (autant affectueux que les chats dans des conditions similaires) sont emmenés dans des camions insalubre suffocant à l'abbatoir et que des poussins sont broyés vivant au moment du tri du sexe entre poulet et poule pondeuse.


Si les détraqués te passionnent, Sonya Lwu , une youtubeuse fait son "business" sur les tueurs en série

avatar contributeur de Dime
Dime
03/06/2022 à 20:04

Citation de ReveuseParis #401856

Interressant tout ça la reveuse...chagrine.

Je pense que les criminels en tout genre vivent leur affres comme ils peuvent et avec un certain mépris ou dénégation d'eux-meme.

La mort et la vie sont à ne pas confondre. Ce sont les stricts opposés et la liaison entre les deux est trés difficiles, tels des aimants sur le meme pole.

Pour ce qui est des professions dites "difficiles", on a toujours les collègues pour nous soutenir. Bien des professions recèlent des difficultés que l'on ignore. De plus, l'adaptabilité de l'etre humain permet beaucoup de choses dure à concevoir à priori.

Voilà pour la minute philo,

Bisou ma douce folledingue.

avatar contributeur de Furyo
Furyo
03/06/2022 à 20:34

Citation de ReveuseParis #401856

Les tueurs en série sont sociopathes ils n'ont aucune morale, les lois ils s'en moquent alors les humains tu penses bien... prendre la décision de se suicider parce qu'on n'a des envies de meurtres incontrôlables vis à vis d'autrui requiert d'avoir une certaine empathie et de se mettre à la places de ses éventuelles proies, ce qu'ils sont tout bonnement incapables de faire. Ils éprouvent du plaisir à voir leur victime souffrir le martyr et à avoir un droit de vie ou de mort sur elle, ils se prennent pour dieu.

Et si certains sont abstinents comme tu dis c'est parce qu'ils n'ont pas le courage de passer à l'action ou que les circonstances ne s'y prêtent pas. Parfois un élément déclencheur suffit, mais la on parle de purs psychopathes pas des personnes qui ont quelques pulsions morbides, parce qu'au final on n'a (presque) tous dit un jour des paroles en l'air du genre "je vais le tuer" sans pour autant le penser réellement et faire le travail 😉

avatar contributeur de Arena
Arena
03/06/2022 à 23:04

Tenter de comprendre la psychée des tueurs en séries et des mères infanticides, voici un sujet qui prends la mort elle même en otage. Les pulsions de mort sont des mécanismes psychiques, une réaction chimique, comme d'ailleurs pour les passages a l'acte suicidaire. Si vous avez l'occasion, moi je l'ai eue, de parler avec des personnes qui se sont "ratées" pardon du terme, elles expliquent un blanc, une absence, la dernière en date a voulu se pendre, elle ne se souvient plus du moment où elle est montée sur une chaise, ni de la corde qu'elle s'est mise autour du cou, elle se souvient de l'étouffement et a eu un réflexe de vie qui l'a sauvée.

Des tueurs en séries, je ne pense pas en avoir rencontré, ce qui me questionne ce sont les femmes qui leur écrivent et tombent sous leur charme lorsqu'ils sont incarcérés, des groupies de la mort, de l'acte mortel, c'est etrange, mais ce sont des amours sincères. Par contre j'ai rencontré des pédophiles, ce sont aussi des tueurs d'enfants condamnés a vivre avec ce qu'ils ont subi. Ce sont des personnalités très dérangeantes a plusieurs niveaux, le pire étant l'absence d'émotion ou l'animation de leurs regards a l'évocation des faits.

Pour rester sur les groupies, qu'elles soient de la mort ou autre (star de ciné, etc.) elles tombent dans un mimétisme tel qu'elles se reconnaissent a travers ces personnalités a part. Je les pense encore plus barrées que les barrés eux mêmes, elles se trouvent des points communs, des accointances, recopient leurs styles. Elles aspirent a être quelque chose, et même le pire du pire ne les repoussent pas. l'être humain est ainsi fait, cela se remarque très vite, mais l'aveuglement est plus fort et le mimétisme peut conduire également a des passages a l'acte, pour plaire a tout prix a l'objet de convoitise qu'est la personnalité a part.

Bonne soirée reveuseparis et merci pour ce sujet intéressant.

avatar contributeur de Furyo
Furyo
04/06/2022 à 00:39 - 04/06/2022 à 00:40

Citation de Arena #401973

En général le tueur en série c'est un peu Monsieur tout le monde, il n'a pas forcément l'attitude ni la tête de l'emploi, la preuve avec Ted Bundy qui était un pur charmeur dans la vie de tous les jours, personne n'aurait pue le soupçonner, d'ailleurs ce serait plus simple si c'était écrit sur son front on se fatiguerait nettement moins haha 😆

Et oui... Les femmes amoureuses de tueurs sont des sujets à part, je pense que les meurtres qu'ils ont commis exercent une sorte de fascination sur elles, d'ailleurs certaines imaginent que si elles sont suffisamment en contact avec leur idole elle parviendront peut être à le faire changer, en général ce sont des profils de femmes assez dociles et dépendantes, parce que plus facilement manipulables.

avatar contributeur Heathens
Heathens
05/06/2022 à 14:26

L'humain est complexe.

On peut aussi penser à Fourniret, il a commencé à tuer quand il était avec Monique Olivier et pas avant si l'on étudie son parcours.

Parfois l'humain se dit qu'il n'a plus d'autre choix.

Pour travailler dans ce domaine, je pense que c'est un tout, l'état psychologique et l'environnement. Il y a des personnalités perverses, des sociopathes, tout se fait lors de l'enfance. Certaines victimes deviennent même bourreaux...etc. il n'y a pas une réponse toute faite à vos questions.

avatar contributeur de Furyo
Furyo
05/06/2022 à 14:33

Citation de Darkparadise #402283

Hello! Dis moi tu as lue des ouvrages de Stéphane Bourgoin par hasard? C'est un des plus grands spécialistes français sur les serial killers 😉

avatar contributeur Heathens
Heathens
05/06/2022 à 14:38

Citation de Furyo #402284

Hello,

A mettre dans ma liste alors. Merci pour la suggestion.

J'aime beaucoup la psychologie criminelle, la psychologie de manière générale.

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
05/06/2022 à 15:18 - 05/06/2022 à 15:23

Mon ami d'enfance...

Un de mes meilleurs amis d'enfance était un psychopathe ( d'un point de vue clinique ). On se connaissait depuis l'enfance et c'était un ami que j'ai aimé énormément. Je voulais être vétérinaire pour soigner les animaux quand j'étais enfant et je m'en rappelle, je lui ai dit, "si on colle une patte a un animal qui n'en a plus, peut-il retrouver sa patte ?". Cela lui a fait réfléchir. Ainsi, je m'en rappellerai toujours, j'avais 8 ans, je sonne dans son interphone, je lui demande de sortir et il me dit qu'il ne peut pas car il n'a pas le droit de sortir sans l'accord de sa mère. Cependant, il me propose de venir chez lui, sa mère n'étant pas encore là.

Lorsque je suis rentré dans la maison ce fut l'horreur. Il m'a dit tout fier "Tu te rappelles quand tu m'as dit <si on colle une patte a un animal qui n'en a plus, peut-il retrouver sa patte ?> ? Et bah j'ai décidé de tester pour voir". Il s'est amusé à couper la patte de son hamster, il m'a expliqué qu'il avait utilisé un outil pour lui casser les dents afin de l'empêcher de le mordre et qu'après avoir cassé ses dents, il a prit un couteau pour lui couper une patte. Il m'a demandé de l'aider à recoudre la patte et ainsi que de l'aider à ré-essayer avec l'autre animal.

Comme vous vous imaginez, on s'est disputé, il était hors de question que je fasse du mal à un animal et je lui ai demandé, choqué, pourquoi il a fait ça. Il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il a fait de mal.

On a ensuite fini par se réconcilier au fil du temps. Vous trouvez ça sûrement bizarre, mais il était extrêmement doué pour gagner votre sympathie et faire croire qu'il a changé. Évidement, il mentait à chaque fois.

Quand j'ai compris sa personnalité

Cet "ami" était incapable d'avoir peur. Au début, je pensais qu'il jouait les bonhommes, le mec sans peur mais non. Il jouait la peur, il faisait semblant d'avoir peur mais il ne comprenait pas ce que c'est de ressentir la peur. Néanmoins, il aimait l'utiliser avec les gens et ce qui le frustrait chez moi, c'est que la peur ne fonctionne pas. On peut me menacer, m'agresser, on ne peut rien faire de moi en utilisant la violence. Il jouait aussi des sentiments des femmes. C'était un séducteur et il aimait ça. Je pense que c'est parce qu'il est très narcissique. Il avait toujours besoin d'être au centre de mon attention, d'être hyper reconnu. Le truc le plus fondamental dans sa personnalité était le mensonge. Il mentait tout le temps. Il prétendait, par exemple, être le neveu de Nicolas Anelka, ces mensonges étaient souvent là pour qu'on s'intéresse à lui car c'était quelqu'un de très narcissique. Les relations avec lui c'était soit tout ou rien. Soit il rentrait à fond dans mon intimité, soit je n'entendais plus parler de lui. Il était très fort pour rentrer dans l'intimité des gens. Il trahissait aussi souvent.

Notre amitié s'est arrêté pour ma part à l'âge de 13 ans. Il vouait une forme d'amour extrême et d'admiration pour moi. Ça allait très loin, il ne pouvait plus se séparer de moi, il voulait toujours que je dorme chez lui ou bien dormir chez moi. Il détestait profondément être seul et était très obsédé par son apparence. Lorsque je voulais partir, il arrivait toujours à me retenir, il prétendait que je ne l'aimais plus, que notre amitié n'était pas réciproque car il m'aimait énormément et qu'il ne savait pas quoi faire, du coup, je restais. Ça pouvait durer 2 semaines, 3 semaines à rester H24 ensembles. Et je l'aimais beaucoup mais j'avais besoin de partir. Sauf que quand je le voyais triste, je ne pouvais pas le lâcher. Il n'a pas tué d'animaux quand on était ensemble et par ailleurs j'étais content car c'était pour moi, un signe qu'il avait changé. Sa mère lui avait même acheté un chat pour qu'il développe son empathie.

J'ai compris un élément clé de sa personnalité lorsqu'on a joué avec le chat. Je m'en rappellerai toujours, il l'a attrapé ce chaton comme une trousse et ça a fait tilt dans ma tête. Le problème avec lui, c'est que dans son rapport à l'animal, il ne faisait pas de différence entre un être sensible et un objet. Et au fil du temps, car ça me travaillait, j'avais finit par comprendre que dans son rapport aux autres, il n'y a aucune différence entre un être humain et un objet ( comme un meuble ou une télé ). Ça m'a fait beaucoup de mal de comprendre ça car si pour lui, je n'ai pas plus d'importance qu'une chaise, pourquoi prétend-il m'aimer énormément ? Il prétendait m'aimer énormément car il avait finit par comprendre que la peur, la violence ne fonctionne absolument pas avec moi. Par contre, l'amour, ça marche du tonnerre. Quand j'ai fini par comprendre ça, ça m'a fait très mal. Je ne suis pas un être humain, je suis un objet qui a un rouage mécanique à connaître pour pouvoir m'utiliser. Dans sa tête, il est le seul être humain, le reste n'est pas humain, ceux sont des objets. Alors j'ai commencé à réfléchir plus et analyser son comportement avec moi et à décortiquer toutes les techniques qu'il pourrait utiliser contre moi. Je n'allais plus dans son sens et on s'est disputé et après notre dispute il s'est amusé à tuer son chat.

Il a ré-essayé de prendre contact avec moi, de se lier d'amitié mais ces techniques n'ont plus jamais fonctionné. Vis-à-vis de moi, il a toujours ressentit une grande frustration car je finissais toujours par comprendre ses techniques de manipulation et ça ne marchait plus.

En conclusion

Pourquoi font-ils du mal ? Tout simplement parce qu'à leur yeux tu es un meuble. Tu es utile, tu as une fonction et s'il ressent de la frustration car tu ne fonctionnes pas selon ses désirs, il ressent le besoin de se défouler sur toi comme sur un meuble.

avatar contributeur Heathens
Heathens
05/06/2022 à 15:34

Très intéressant mais d'où cela est venu. Il n'est pas né psychopathe. A-t-il vécu un évènement plus jeune ?

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
05/06/2022 à 17:04

Citation de Heathens #402290

Très intéressant mais d'où cela est venu. Il n'est pas né psychopathe. A-t-il vécu un évènement plus jeune ?

Je le connais depuis ma petite enfance. Il a toujours été comme ça je pense. Ça n'a rien à voir avec un traumatisme. Sa mère était une femme bien, elle ne l'a jamais maltraité. Il n'a jamais subit d'insulte, il n'a jamais reçu de violence physique ni même de violence sexuelle ( pas que j'en sache en tout cas, mais ça m'étonnerait).

Je sais que sa mère était malade quand j'avais 13 ans, est-ce que c'était une dépression ou autres choses ? En tout cas, une fois je l'ai vue souffrante dans son lit. Elle parlait souvent avec ma mère car elle ne comprenait pas pourquoi son fils tournait dans la délinquance et elle était contente que je joue avec son fils car elle disait que j'avais une bonne influence sur lui, mais honnêtement, j'en doute fortement. Le seul truc qu'il a apprit auprès de moi, c'est d'être plus malin et plus puissant physiquement, ce qui lui a été utile dans sa vie je pense.

Il faut bien comprendre qu'il ne changera jamais. Ce n'est juste pas possible. Il ne fait pas de différence entre un objet et un être humain. Alors si, il en fait d'un point de vue intellectuel. Il sait que tu es différent d'un meuble, mais dans son rapport à toi, ce ne sera jamais différent. C'est comme toi, si ta voiture est cassé, ça te fera bien chier car tu as besoin de ta voiture. Bah lui c'est pareil avec toi. Il ne t'aimera jamais.

Lui expliquer ce qu'est un être humain c'est comme essayer d'expliquer à un individu né aveugle, c'est quoi la lumière. Il ne changera jamais.

avatar contributeur de RedRose
RedRose
05/06/2022 à 17:44

Citation de Furyo #401988

Pour info, Stéphane Bourgoin est plus un serial menteur qu'un spécialiste des serial killer..

La plupart de ses écrits sont des plagiats..

https://youtu.be/ttyVnyi1mRY

avatar contributeur de Furyo
Furyo
05/06/2022 à 18:29

Citation de RedRose #402303

Je n'étais absolument pas au courant, je vais regarder la vidéo de ce pas merci d'avoir éclairée ma lanterne 😉

avatar contributeur de Dime
Dime
05/06/2022 à 19:30

Citation de Heathens #402290

Ce sont des questions trés intéressantes en effet, relatif à la psychologie au sens large. Certains individus ont des troubles de personnalité évidents (et parfois trés lourdes comme les grands criminels par exemple). Sont-ils nés avec ce trouble, ce trouble a-t-il été déclenché par un trouble mental annexe quelconque, ou bien encore est-ce qu'il serait uniquement du à une cheminement éducatif ?

L'exemple précis de l'ami de "la montagne" semble prouver que cet enfant serait né ainsi. C'est ce que j'ai tendance à penser aussi. Mais meme les nombreux experts qui planchent sur cette question ne semblent pas avoir de réponses affirmatives non plus.

avatar contributeur Heathens
Heathens
05/06/2022 à 23:02

Merci pour ces explications. Je vous que vous ne parlez pas de son père. N'est-ce pas à creuser ? Je pense que tout part d'une faille. Le cerveau se construit de la naissance à six ans, le moindre traumatisme vécu qui peut ne pas être un traumatisme au sens commun peut entraîner de graves conséquences sur les adultes. Par exemple les pervers narcissiques sont souvent des personnes qui n'ont pas été aimés par leurs parents et parfois cela ne se voit pas de l'extérieur. Une fois adulte, le traumatisme rejaillit et la personne ne sait pas aimer

avatar contributeur de Occamj
Occamj
06/06/2022 à 09:15

Bonjour,

La théorie des traumatismes conditionnant la personnalité a pour fondement la théorie psychanalytique.

Je rappelle que cette théorie n'a pas été validée scientifiquement. Au contraire, les preuves empiriques se sont accumulées contre elle.

Bref, si il est certain que des evènements traumatiques influencent profondément notre vie, ils n'expliquent pas les personnalités pathologiques, comme les sociopathies ou les psychopathies. Hélas, certaines personnes ont des mécanismes cerébraux défaillants, et une absence totale d'empathie. Est-ce si surprenant?

avatar contributeur Heathens
Heathens
06/06/2022 à 10:01

Même si cette théorie n'a pas été validée c'est celle qui est largement utilisée puisque dans les tribunaux c'est bien de la personnalité des prévenus et ou accusés que l'on débat avant qu'un juge décide du quantum de sa peine.

Surtout, pour les pervers narcissique mes, ce qui était mon propos, des études démontrent que cela vient de leur enfance. Je n'abordais pas les autres comportements, donc aucune généralité. En tout cas, la Justice pénale prend en considération la personnalité pour personnaliser les peines, ce qui est plus que logique. Tout a une correspondance. On ne naît pas tueur en série, un tel comportement ne relève pas de l'inné.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
06/06/2022 à 20:35

Bonsoir,

Même si cette théorie n'a pas été validée c'est celle qui est largement utilisée puisque dans les tribunaux c'est bien de la >personnalité des prévenus et ou accusés que l'on débat avant qu'un juge décide du quantum de sa peine.

Ce qui ne contredit en aucune façon ce que je viens d'écrire !? La personnalité est une combinaison d'inné et d'acquis. Je ne souscris simplement pas à la thèse qui dit que tout s'explique par des traumatismes infantiles.

Surtout, pour les pervers narcissique mes, ce qui était mon propos, des études démontrent que cela vient de leur enfance.

Je me dois de te contredire: les études montrent que ces comportements apparaissent pendant leur enfance, non que leur enfance en est la seule cause. C'est différent. Les médecins qui étudient le sujet optent maintenant pour une origine multifactorielle: prédisposition dans le fonctionnement du cerveau+évènements dans l'enfance renforçant ces tendances.

On ne naît pas tueur en série,

Bien sûr que non, ceux qui prétendent cela de nos jours sont des idéologues sans cervelle. Si on avait mis Hitler dans un environnement bienveillant, il aurait au pire été un mauvais peintre. Il n'y avait pas "dictateur" marqué dans ses gènes.

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
06/06/2022 à 20:56 - 06/06/2022 à 20:58

Citation de Occamj #402528

"On ne naît pas mauvais" Mon ancien ami d'enfance est né mauvais. Je suis désolé mais c'est comme ça. Il avait tout pour lui, il était très fort, très beau, très intelligent, avec une mère aimante. Il se faisait facilement des amis et des copines. Son seul défaut c'est d'être un psychopathe. Il en faut bien des défauts...

Il s'est amusé à couper les pattes d'un hamster juste pour tester si en la recollant, l'animal allait pouvoir utiliser sa patte. C'était de la cruelle curiosité et il avait 7 ans à l'époque.

On se connaissait depuis la maternelle. Il faisait toujours des bêtises et il a été viré. Je m'en rappelle, c'est un de mes souvenirs d'enfance, j'étais en maternelle et j'étais triste. On s'est revu fous de joie car on avait tout les deux déménagé dans la même ville et il s'était encore fait viré de l'école.

Avoir réalisé que c'était un psychopathe, ça m'a fait très mal, mais il est né comme ça.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
06/06/2022 à 21:43

Bonsoir LaMontagne,

Dans le cas de ton ami on a affaire à une configuration de comportements très pathologiques. J'ai rencontré quelques personnes toxiques mais dans son cas il est clair que l'éloignement est la plus sûre des solutions. Maintenant psychopathe ne veut pas forcément dire dangereux pour la société. On n'enferme pas les gens sur des traits de personnalité, fussent-ils borderline.

Un enfant peut être très cruel à 7 ans et devenir un adulte fonctionnel, rien n'est complètement joué à la naissance.

Je dis cela sans d'aucune façon minimiser ton mal-être face à cette situation.

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
06/06/2022 à 23:13

Citation de Occamj #402540

Il tuait quand même des chats, des chiens et des poules. Je sais que quand j'avais 15 ans, une dame est venu me voir et m'a dit qu'il avait tué ses poules.

Je ne sais pas si à l'âge adulte il a continué, n'empêche, il a tué des animaux pour son propre plaisir jusqu'à un âge avancé.

Comme j'ai expliqué plus haut, si tu comprends le fonctionnement d'un psychopathe, tu comprends qu'il ne peut pas changer. Tu lui dirais quoi ? "Tu vois, ce qu'on ressent envers les animaux et les êtres humains, c'est différents de ce qu'on ressent vis-à-vis des objets tels que les chaises, les tables ou les ordinateurs" Il va juste comprendre que les être humains ont un rapport différents entre les animaux, les êtres humains et les objets. Il va l'enregistrer et agir en conséquence en vous disant "Je comprend totalement". Mais en réalité, il ne comprendra pas.

Il ne peut pas comprendre, tu es un objet et tu le resteras à ses yeux. C'est difficile à admettre, mais il y a des gens qui sont nés mauvais et qui sont trop mauvais pour devenir un jour gentil.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
07/06/2022 à 09:14

Rebonjour,

Je comprends totalement ce que tu me dis. Et je suis assez encline à penser qu'en effet un psychopathe profond, une fois à l'âge adulte, ne changera pas.

MAIS je fais une différence entre le fonctionnement cérébral (qui peut être dysfonctionel) et le comportement opérationnel en société.

J'ai rencontré un sociopathe. Il en était parfaitement conscient. Il avait peu ou pas d'affect pour les autres, selon ses dires. MAIS il a compris dans son adolescence que pour être tranquille dans sa vie, il devait se conformer à certaines règles communes. Il n'avait aucune envie de nuire sous prétexte qu'il n'avait pas d'affection pour les autres. Autrement dit, prendre conscience des conséquences de ses actes lui a suffi à ne pas devenir un "monstre".

C'est sûrement un cas rare: son intelligence et son cadre de vie (aisé) lui ont permis de ne pas tourner au vinaigre.

De façon plus général, vouloir que les gens deviennent intrinsèquement "gentils" relève selon moi de l'utopie. Dans un cadre apocalyptique, personne ne serait gentil, tout le monde chercherait à survivre en étant parfois "méchant" avec d'autres. Tout l'enjeu de la civilisation consiste à créer des conditions dans lesquelles il n'est dans l'intérêt de personne d'être très "méchant" ou égoïste. C'est déjà un projet louable. La démocratie a été un élément fondateur de cela, en posant comme base l'égalité de droit entre les humains (pour la réalisation de cette belle utopie, on en est encore loin).

avatar contributeur de Calimerotte
Calimerotte
07/06/2022 à 10:09

Citation de Occamj #402580De façon plus général, vouloir que les gens deviennent intrinsèquement "gentils" relève selon moi de l'utopie. Dans un cadre apocalyptique, personne ne serait gentil, tout le monde chercherait à survivre en étant parfois "méchant" avec d'autres. Tout l'enjeu de la civilisation consiste à créer des conditions dans lesquelles il n'est dans l'intérêt de personne d'être très "méchant" ou égoïste. C'est déjà un projet louable. La démocratie a été un élément fondateur de cela, en posant comme base l'égalité de droit entre les humains (pour la réalisation de cette belle utopie, on en est encore loin).

Vraiment d'accord avec toi ! C'est pour cela que pour moi, je ne considère jamais quelqu'un de totalement gentil ou méchant ! Je pense que ces concepts sont créés de toutes pièces par l'humain pour se rassurer lui même... On est tous à la base constitué pour survivre et nous faisons partie des plus grands prédateurs dans la chaîne alimentaire ...sur cela vient se greffer une intelligence qui nous permet de "sortir de l'animalité" en ayant la capacité d'agir sur notre environnement, de le modifier et d'y réfléchir...nous sommes devenus des êtres sociaux en tenant compte des émotions, des besoins et des affects des autres....donc tout cela est le résultat de l'évolution.... mais de base nous sommes des tueurs "nés"....😶

Je pense que cela fait réfléchir....🤔

avatar contributeur de Aigle2Terre
Aigle2Terre
07/06/2022 à 12:58

@Calimerotte,

Je te rejoins 5 sur 5. Au delà des adjectifs gentils et méchants (bienveillants/violents) se cache une pensée binaire fabriquée de toute pièce par les humains pour se simplifier la réflexion et la perception du monde (et des autres).. bref pour se rassurer soi-même.

Cela rejoint pour moi le concept de vérité qui est aussi un leurre.

Après je ne nie pas l'existence de pathologies psy ni les perceptions qu'elles peuvent entraîner de l'extérieur. Mais plus généralement, juger une personne est toujours effectué d'un seul angle de vue subjectif.. le nôtre.

avatar contributeur de Sam1963
Sam1963
07/06/2022 à 17:56

Citation de Occamj #402424

ce qui est presque drôle,c'est que vous dites que la théorie psychanalytique n'a pas étaait validée scientifiquement mais réfuté de manière empirique. Voyez- vous la contradiction?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr