Les gays amoureux d'un pote / ami / collègue de boulot hétéro, racontez-nous !

avatar contributeur de Gay3084
Gay3084
21/05/2022 à 23:50

Bonjour à toutes et à tous !

Beaucoup de sujets sur le thème " gay amoureux d'un hétéro " mais ils sont vieux et souvent on ne sait jamais ce qu'il est advenu !

Merci de nous raconter où vous en êtes aujourd'hui avec ce fameux hétéro dont vous êtes tombés amoureux !

On vit tous ce genre de situation affreuse ! C'est pas juste ! ça fini quasiment toujours mal car un hétéro ne pourra jamais être amoureux d'un gay c'est la loi de la nature c'est comme ça !

au plaisir de vous lire :)

avatar contributeur LeGaymer2
LeGaymer2
22/05/2022 à 09:02

J'espère qu'il ne tombera jamais la dessus mais je fantasme x99999 sur mon collègue de bureau, la trentaine et marié xD

avatar contributeur de Baptiste :-)
Baptiste :-)
22/05/2022 à 22:24 - 22/05/2022 à 22:24

Je suis tombé fou amoureux de mon collègue de bureau, qui est devenu par la suite mon meilleur ami et à qui j'ai dévoilé mes sentiments. Sa réaction a été très positive et humaine, mais il ne pouvait bien sûr pas me rendre de tels sentiments. Malgré tout, notre amitié s'en est trouvée renforcée.

J'ai énormément souffert de ne pouvoir vivre cet amour, et j'en souffre encore parfois aujourd'hui, car il est très difficile d'aimer son ami (et collègue) tout en acceptant que ça n'ira jamais plus loin que de l'amitié. Mais, en même temps, je suis heureux de ne pas avoir pris mes distances, car cette belle amitié m'apporte aussi beaucoup de bonheur, d'une autre façon.

Et aujourd'hui, j'attends de trouver la personne qui saura combler ce vide d'amour que je ressens :)

avatar contributeur de Hughes0506
Hughes0506
23/05/2022 à 12:52

Assez classiquement, je suis tombé fou amoureux de mon ami d'enfance, qui est hétéro à 100%.

Nous avons eu un assez long parcours d'amitié rempli de plein de très bons souvenirs.

Tout s'est arrêté assez vite quelques temps après qu'il se soit marié et que sa femme lui ait littéralement mis le grapin dessus après son deuxième enfant.

Fin de l'histoire.

avatar contributeur de Boulanger44
Boulanger44
25/05/2022 à 21:57

Une fois j'ai été en stage dans un Super U, je sais ça fait rêver , surtout au rayon charcuterie :-)) Il y avait ce jeune mec, on se regardait, on se devinait, on se cherchait, pendant ces quelques semaines. C'était beau, intense, tu ne viens pas au taf pour bosser, tu pars pour le voir, le croiser, le voir te regarder, le voir sourire, là ta journée chiante devient extraordinaire.

Des paroles d'une chanson de Vanessa Paradis (en gros c'est même, si on l'avait fait..) sont rentrés en moi, on a rien fait mais si ....

parfois le désir, le fantasme restent 1 semaine, 1 an, 10 ans être amoureux c'est génial mais on choisit de le vivre...ou pas

avatar contributeur Masternord
Masternord
17/06/2022 à 00:05

Salut

Pour ma part j'ai écris a l’époque un sujet ; " un ami pas si hétéro que cela".

La situation étais un peu toujours ambigu et j'ai senti que quelque chose changer depuis des semaines de sa part.

Il devenez distant etc et aujourd'hui alors que nous étions attablé en terrasse d'un bar, après plusieurs bières et regarder que personne n’était autour, il s'est lâcher et m'as poser la questions : " Tu est avec XX?"

J'ai laisser la situation confuse et lui ai demander de rentré plus dans le sujet. Après quoi je lui ai avouer mon homosexualité. Cela me perturbe encore ce soir mais je me sens également soulagé qu'il le sache enfin mais si comme il me la dit, se doutez de plus en plus tout en me pensant bi.

Depuis, il me considère comme son frère de cœur et vis versa et notre confiance et notre complicité est devenu extraordinaire ! je lui ai confie et promis que rien ne se passerez entre nous et qu'il n'ai pas de crainte a avoir avec ça !

Nous avons acceptés tout les deux la situation de rester " frérot" et confident total.

La petite parenthèse qui me fait toujours rire, mais un peu jaune parfois, c'est la question des hétéros concernant le sexe entre mecs : "ça fait mal? tu es l'actif? le passif? ça se passe comment?". le genre de question un peu relou que l'on nous pose a chaque coups ! c'est pareils avec les hétéros? on vous pose des questions sur votre sexualités hétérosexuelle?

Allez bisou !

avatar contributeur Beur74
Beur74
27/08/2022 à 09:07

Bonjour à toutes et à tous

Alors j’aurais besoin de vos avis je suis totalement perdu.

Je vous raconte tout, novembre 2021 débarque un gars dans mon lieu de travail,présentation rapide, ce mec a l’air sympa mais sans plus.

Au fil du temps , des regards tendres commencent à se faire surtout de sa part, des sourires, des blagues, de l’attention, de la gentillesse, ça m’a alerté,déstabilisé, je ne comprenait pas trop, il se dévoile, il me raconte sa vie, sa vision des choses mais aucun signe d’homosexualité,sauf qu’il a déjà participé à des gays prides, il a étais dans boîtes gays (il vivait a l’étranger) , il a 36 ans jamais marié,pas d’enfants mais apparement il profites à rencontrer des meufs tout le temps, ce qui est vrai, faut savoir qu’il est très beau,très charmant, musclé, très sportif, il attire tout le monde.

Bref,moi je suis divorcé avec enfants, mais j’aime les hommes et c’est clair dans ma tête, mais personne ne le sait et ça ne se voit strictement pas.

Alors notre amitié s’est forgé, on a fait 2,3 sorties mais jamais seuls.

Un jour je regarde sur les réseaux sociaux et bim il a Insta, je l’ajoutes et sur WhatsApp aussi et depuis on se parle 24/24h tout le temps il me fait des vidéos, il me montre sa famille, ses amis proches, on est connectés tout le temps quand on est pas au travail.

J’ai scruté son Insta y’a effectivement beaucoup de femmes mais aussi pas mal de gays.

Il me parle de d’homosexualité, de lgbtq tout en positif, alors je me suis lancé j’étais à l’aise, je lui es avoué mon homosexualité et limite il était heureux il me disait de faire attention,il faut vivre caché pour être heureux…bref que du bon.

La je sais pas quoi faire car il ne veut pas m’avouer pour lui, je suis juste fou de lui et j’ai l’impression que je m’éparpille, je deviens jaloux , je n’accepte pas quand il me parle d’autres collègues et surtout que moi j’ai posé tout à table alors que je suis sur qu’il est au moins bi.

La je deviens agressif avec lui et on s’est pas parlé depuis 24h et c’est une première je sais que c’est de ma faute et je le regrette.

Je sais plus quoi faire si quelqu’un a des conseils je suis preneur.

Bonne journée à tous.

avatar contributeur Nicknack
Nicknack
09/10/2022 à 03:50

(Ça va être long je préviens je lâche tout )

Alors tout a commencé qd j'étais en 2e secondaire (j'avais 13 ans), un nouvel élève arrive dans la classe. Il ne m'a pas fait forte impression, ce n'est que l'année d'après que je me suis rendu compte qu'il m'intéressait mais on était plus dans la même classe. Je ne peux m'empêcher de sourire lorsqu'il sourit, il est assez tactile, énergétique, tjrs souriant, se fait des amis facilement,... Moi qui est un peu introverti, c'est tout ce que je désire être.

Quand je prenais le tram pour aller à l'école, il était tjrs à l'arrière. Donc quand je ne le voyait pas, j'attendais le prochain tram. A chaque récréation, je le cherchais des yeux dans la cours juste pour voir où il était.

Il venait souvent dans le groupe d'amis de notre ancienne classe mais le faisait de moins en moins. Voulant le voir c'est alors moi qui suis allé dans son groupe d'amis. Les années passèrent et on se parlait plus trop, être amoureux de lui sachant que rien d'autre pouvait se passer était assez déprimant donc je me suis dit que c'était pour le mieux.

En 5e (16ans), on avait cours de gym ensemble et on a recommencé à se parler, il m'a même invité chez lui et le soir alors que j'allais partir il m'a dit que je pouvais passer la nuit. Il s'est mis torse nu mais par "respect" je detournais à chaque fois le regard (je me demandais si les potes se regardaient le corps, vais je le regarder trop longtemps ?, est ce que ça va être bizarre pour lui ? Si il savait ?... J'ai préféré juste ne pas regarder, c'était plus simple).

Il a eu une copine, j'étais content pour lui, si il est heureux tant mieux mais c'était dure mentalement.

En 6e, j'allais souvent à la salle avec un groupe d'amis dont il faisait partie. Ça s'est poursuivie jusqu'au début de l'année suivante, arrêté par le coronavirus.

J'étais alors à l'université, plus avec lui. On ne faisait pas d'activité extrascolaire ensemble et je ne suis pas le genre de gars qui propose des trucs à faire pour garder contact (bien que j'aimerais). J'ai fais un effort, je lui envoyais de temps en temps (~1x/2mois) des messages qui parlaient de tous et de rien, il m'a même envoyé un même disant "y a des gens à qui je parle rarement mais mon affection pour eux changera jamais" ça m'a réchauffé le cœur. En fin d'année il m'a invité à 2 reprises mais soit j'étais pas dans le pays, soit j'avais le covid.

En 2e à l'unif, j'ai reçu un snap de lui. Un snap pas dédié spécialement à moi, je me suis juste dit qu'il me l'a envoyé par erreur dans la foulée mais j'ai remarqué il était à un endroit où j'allais me rendre dans l'après midi. Arrivé là-bas, j'ai un nœud dans le ventre, je ne me sentais pas à l'aise, mal dans ma peau donc je ne voulais surtout pas le croiser. Ça faisait 2 ans que je ne l'avais pas vu et ce moment m'a rappelé que j'étais toujours amoureux de lui. Je le stalkais sur la map Snapchat, c'était le soir et j'ai vu qu'il était parti à un bar. J'étais soulagé. Un pote à un pote à proposé d'aller boire un verre, je ne suis pas très alcool mais j'ai accepté. Surprise surprise on va dans le même bar où il se trouve, j'ai cru le voir (je suis suis myope) mais je suis juste passé à côté.

C'est maintenant ma 3e année à l'unif, ça fait 3 ans je n'ai pas vu son visage. Il y a une semaine, comme à mon habitude, je vais le midi à la cafétéria. Je me dirige vers ma table qd j'entends qq dire mon prénom. C'est lui, il était avec une fille à une table. Je me suis senti comme un poulain qui venait de naître. J'avais du mal à réagir, à sourire, j'avais le visage crispé. Je ne sais pas comment était ma voix qd je parlais et je ne veux pas le savoir. Lorsque je me suis éloigné de lui j'ai remarqué que mes jambes tremblaient.

Il a pas énormément changé mais mon dieu qu'il est beau, il a laissé un peu poussé sa barbe, il a des boucles des oreilles et ce qui m'a interpellé le plus ce sont ses cils, ils étaient super droit et magnifique.

Je ne suis pas le genre de personne qui pleure mais j'ai lâché 2-3 larmes la nuit même. Il va encore être là dernière chose à laquelle je pense avant de me coucher pendant un moment, je vais encore penser au fait que même si il sort avec mille personnes je ne serais jamais l'une d'entre elles. C'est vraiment une boucle infernale, je commence à peine à l'oublier qu'il réapparaît, ça me fait plaisir mais ça me fait aussi souffrir.

Voilà c'est fini :), j'aurais pu faire plus court mais j'ai déjà retiré des trucs, en plus ce n'est pas tous les jours que je pourrais raconter ça sur ma vie.

Ça fait 7 ans que je suis amoureux de lui. Je l'ai déjà entendu dire que y a déjà plusieurs gars qui lui ont déclaré sa flamme, il à la côte ^^, j'imagine pas du côté des filles.

Je ne veux pas être un autre gars qui s'est déclaré à lui, c'est pour ça que je ne lui ai jamais rien dit. Je ne voulais pas que notre relation change aussi.

avatar contributeur de Gay3084
Gay3084
09/10/2022 à 20:44

Bonsoir à tous,

le seul conseil que je puisse donner aux personnes qui sont amoureuses ou attirés (physiquement/sexuellement etc) par une autre personne et qu'ils sentent que soit c'est à sens unique soit que la personne n'ose rien faire et bien c'est de purement et simplement couper les ponts et l'ignorer ! Car dans la majorité des cas vous allez souffrir même si vous garder contact ou que vous devenez de simples amis, mais ça n'ira jamais plus loin, donc inutile de vous faire souffrir pour rien ! Croyez-moi le temps fait des miracles, mais il faut occulter l'autre personne !

Pour ceux qui veulent des amis, il faut que la personne en face ne nous rendent pas fou amoureux d'elle, c'est la seule condition pour pouvoir lier d'amitié sainement sinon la souffrance sera au rendez-vous et la frustration !

Coupez les ponts !Ils n'ont qu'à vouloir de nous sinon rien lol ;)

avatar contributeur de Hydrène
Hydrène
06/02/2024 à 20:33 - 06/02/2024 à 20:55

Hello tout le monde,

Je me permet d'écrire sur cette page de forum 2 ans après, car j'ai besoin d'écrire , de partager mon chagrin et aider à aller de l'avant. Pour certains, je pense que mon histoire va vous paraître ridicule mais, les sentiments que nous avons et agissement que nous faisons est fonction de notre perception.

Je suis un homme de 38 ans passionné de course à pied. En tant que prestataire, j'ai commencé une mission il y'a quelque mois ( 4 mois environs). Parmi les collègues avec qui je bossais, un homme sur qui j'allais tomber rapidement sur son charme. Au yeux des autres il pourrait paraître comme quelqu'un d'ordinaire mais pour moi j'aimais beaucoup son sourire, son intelligence et sa beauté. Mais bon mes sentiments ne sont pas manifestés dès ma première journée de mission. Au début quand c'était la pause ce n'était rien que des discussions banales mais cela me permettait d'avoir des informations sur sa vie comme :

  • avait -il une copine, était-il bi ou hétéro ?

Malheureusement c'était quelqu'un d'assez secrets. Mais quelque temps après le début de ma mission, je constatais des jeux de regard entre nous. En réunion il se mettait beaucoup à côté de moi. Cela me faisait du bien et amplifiait mes sentiments pour lui. Plus tard il m'avait fait découvrir avec d'autre collègues l'escalade. J’admirais son côté sportif pour l'escalade. Du coup j'ai voulu lui montrer que je pouvais aussi être un bon escaladeur. Il est clair qu'au début c'était très dur. Alors dans mon temps libre, en plus de faire de la course à pied, je pratiquais la muscu pour essayer de développer mes bras. Pendant ce temps, les jeux de regard ne disparaissait pas, mais bon ce n'était pas tous les jours. Une fois, nous avons mangé pendant la pause déjeunée en tête à tête (car pratiquement personne au bureau), nous avions discutés de tout et de rien, on s'échangé pas mal de regard. C’était l'un de mes meilleurs moments.

Après les vacances de noël, j'ai continué l'escalade avec lui et d'autre collègue pour lui montrer mes efforts et je réussissais plusieurs séries de difficulté cela me faisait plaisir et par moment il me regardait. Seulement voilà, après avoir tenté un exercice d'escalade difficile, j'ai loupé une prise, et en tombant je me suis fracturé sévèrement ma cheville. On m'a emmené à l'hôpital, et on m'a dit que je devais me faire opérer de toute urgence. Cela m'a fait froid dans le dos. Du coup j'ai été hospitalisé. Le mec avec qui j'avais des sentiments m'avait appelé pour avoir de mes news. Cela m'a fait chaud au coeur. Plus tard après l'opération, le médecin, direct dans ces conclusions, m'annonce que j'allais avoir des séquelles et que je devrais probablement renoncer à faire de la course à pied (comme j'ai dit au début c'était ma passion). Rongé entre culpabilité et tristesse, j'ai pleuré. Je me suis senti profondément stupide, de faire tout ça pour un mec. De toute façon ce n'est que de ma faute à moi et personne d'autre. C’était mes choix et je les assume. En ce moment même, je suis chez moi avec une jambe que je ne devrais même pas bouger ce qui limite mes déplacements et me coupe du monde extérieur. Serait-ce ma punition pour avoir aimé un homme dont je ne sais même pas si c'est réciproque ? Je n'arrête pas de penser à lui mais j'aimerai le retirer de mes pensées.

Si vous trouvez cela ridicules, n'hésitez pas je suis prêt à prendre vos remarques.

Merci d’avoir lu

avatar contributeur de Gay3084
Gay3084
09/02/2024 à 18:51

Bonsoir Hydrène,

nos sentiments nous rendent très imprudents et nous poussent à faire des choses que jamais nous aurions faites...pour moi la raison est simple : le manque d'amour, d'affection....voir la solitude !

Le manque ça rend très faible !

Ce que tu as fais pour ce gars, poussé par tes sentiments, beaucoup de gens le font rassure-toi, certains font pire !

Et non tu n'es pas ridicule, tu es juste comme beaucoup d'entres-nous...on cède trop facilement à nos sentiments pour des gens dont on ne sait rien et qu'on idéalise trop vite...mais les hormones, le manque d'amour etc nous donne des bouffées de chaleur lorsque notre cerveau décide de s'amouracher de quelqu'un sans aucune raison valable ni visible !!

La seule solution : il faut laisser venir à nous ceux qui ont envie de nous ! Arrêtez de courir après des chimères !

avatar contributeur de Manish
Manish
12/02/2024 à 18:54

J'ai un bureau à moi dans le cadre d'un cabinets groupés

On est donc cinq dans le même espace

L'un des cinq est sur Grindr

Au début, j'ai cru à une usurpation d'identité, surtout que je le connaissais, un peu, avant

Mais, au final, il est réellement gay ce qui est étonnant parce que tout le monde pense qu'il est hétéro. Il est même venu à une soirée avec une fille

Je ne suis pas amoureux de lui mais il correspond aux goûts de l'homosexuel moyen, jeune, mignon et blond

Ça fait toujours étrange de le voir torse nu à chaque fois que je me connecte sur Grindr au travail

On en a jamais parlé

Tout le monde sait que je suis gay au travail mais avec lui, on aborde jamais le sujet

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est une véritable plateforme de rencontre gay sérieuse et bienveillante.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr