fatiguée (poème très imparfait techniquement mais là honnêtement je m'en fous, j'avais juste besoin de jeter, cracher ces quelques mots)

avatar contributeur de Vickie
Vickie
19/05/2022 à 05:20

FATIGUEE

Fatiguée de vivre,

Fatiguée d’aimer,

Mais juste survivre,

Fatiguée d’exister…

Juste envie d’en finir,

Ras le bol de souffrir !

Mais pour ma fille tenir

Rester, rebondir

Encore une fois

En roulant malgré moi

Vers cet incertain

Avenir que je crains :

J’en ai trop encaissé

J’en ai trop bavé,

Et là j’ai tout donné

Pour bien me ramasser !

Je ne veux pas de conseils

Je ne veux pas de pitié

Je voudrais juste, de mon sommeil

Ne plus jamais me réveiller…

Et pourtant je tiendrai

Encore une fois debout

Pour ma fille adorée

Pour elle, je ferai tout

Pour l’accompagner

Pour la protéger

Pour qu’elle au moins puisse

Avoir une vie lisse

Dépourvue de tout drame

Au moins, le moins possible,

Qu’elle ait en elle la flamme

Et qu'elle soit invincible!

La mienne, soufflée par le vent

A multiple reprises

Au passé comme au présent

Me laisse une âme grise

Qui se bat pourtant

Chaque jour contre elle-même

Pour dépasser l’instant

Pour dépasser la peine

Ne pas retomber

Ne pas replonger

Remonter est trop dur

De cela je suis sûre

Alors il faut tenir

Et rompre tous les liens

S’isoler pour souffrir

En silence comme un chien…

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
19/05/2022 à 06:01 - 19/05/2022 à 06:15

Bonjour Vickie,

LE CHÊNE ET LE ROSEAU

Le chêne un jour dit au roseau :

« Vous avez bien sujet d'accuser la nature ;

Un roitelet2 pour vous est un pesant fardeau.

Le moindre vent qui d'aventure

Fait rider la face3 de l'eau

Vous oblige à baisser la tête :

Cependant4 que mon front, au Caucase5 pareil,

Non content d'arrêter les rayons du soleil,

Brave l'effort de la tempête.

Tout vous est aquilon6, tout me semble zéphyr7.

Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage

Dont je couvre le voisinage,

Vous n'auriez pas tant à souffrir :

Je vous défendrais de l'orage.

Mais vous naissez le plus souvent

Sur les humides bords des royaumes du vent8.

La nature envers vous me semble bien injuste.

— Votre compassion, lui répondit l'arbuste,

Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci.

Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.

Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici

Contre leurs coups épouvantables

Résisté sans courber le dos ;

Mais attendons la fin. » Comme il disait ces mots,

Du bout de l'horizon accourt avec furie

Le plus terrible des enfants

Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.

L'arbre tient bon ; le roseau plie.

Le vent redouble ses efforts,

Et fait si bien qu'il déracine

Celui de qui la tête au ciel était voisine9,

Et dont les pieds touchaient à l'empire des morts.

Plier mais ne pas rompre, ta fille c'est tes racines. Bon courage après la tempête vient des jours meilleurs.

Monique

avatar contributeur de Vickie
Vickie
19/05/2022 à 06:16

Merci Monique, mais de la vie j'ai appris une leçon différente....effectivement pour ma fille je me fais roseau et ne romps pas mais les jours meilleurs ça fait longtemps que je ne les attends plus...

Merci pour ton passage et ce message de soutien

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
19/05/2022 à 06:30

Tu trouveras toujours nos modestes soutiens ici face à cette vie qui ne te fait pas de cadeau. N'hésites pas à sortir ta plume de nouveau pour te libérer de cette chape de plomb qui pèse sur toi.

Bisous

Monique

avatar contributeur de Vickie
Vickie
19/05/2022 à 06:40

Encore une fois merci :)

avatar contributeur de Jade 54
Jade 54
19/05/2022 à 10:17

Bonjour Vickie,

Je me permets de partager ce poème d'espoir.

Je te souhaite le meilleur.

Jade

Danse !

Frappe des mains !

Fais surgir la mélodie !

Fais éclater le présent !

Découvre le miracle de l’aube

Fracturant la noirceur de la nuit.

Fais danser les lettres,

Les voyelles amoureuses

De lointaines consonnes.

Fais danser les mots pour qu’ils

Deviennent des oiseaux.

Ecris le chant joyeux de la guérison,

Le chant précieux de la délivrance.

Ainsi tu te souviendras de ton futur.

(RABHI NAHMAN DE BRASLAV)

avatar contributeur de Vickie
Vickie
19/05/2022 à 10:27

Bonjour,

Merci pour le partage de ce poème: il est magnifique!

avatar contributeur de Calimerotte
Calimerotte
19/05/2022 à 11:10

Bonjour vickie,

J'entends ton récit et il résonne en moi même si chaque situation est différente... j'entends ta fatigue, ton ras le bol, ton envie de tout laisser tomber... d'envoyer tout valser dans un profond gouffre intérieur, de jetter la clé et de tout remblayer avec des grosses pierres...

Mais ce que je constate et ce qui émane principalement de tes mots c'est ta force, ton courage, ton amour...un amour infini... et c'est à cela qu'il faut que tu te raccroches... il te permettra d'avancer, de surmonter le gouffre, de t'accrocher bien solidement à la corde et de continuer malgré la fatigue et les déceptions...

Je suis rarement optimiste 😅 En fait, je le montre rarement mais je le suis quand même car j'ai ça au fond de moi... et quand je lis des mots comme les tiens... ça me rappelle et me remémore que nous avons toutes les ressources en nous... et que même si on se sent seuls, déprimés ou abandonnés....on ne l'est jamais car on possède cet amour autour de nous et en nous...il faut juste s'en rendre compte... et profiter, bénéficier de cette énergie positive 😉

Je t'envoie plein de cette énergie pour rebondir mais je sais déjà d'avance que tu y arriveras !😉

avatar contributeur de Vickie
Vickie
19/05/2022 à 12:48

Merci beaucoup calimerotte pour ce message de soutien : tu sais je suis fragile et consciente de l'être mais tu as raison : j'ai jusqu'à présent toujours trouvé la force de tout surmonter. Je vais donc cette fois encore rebondir, c'est juste une question de temps...

Merci pour ton soutien en tout cas.

avatar contributeur Géçutot65
Géçutot65
19/05/2022 à 16:35

Citation de Vickie #399962

une suggestion : "pas vieillir pas mourir" d'Henri Tachan

bonne écoute

avatar contributeur de Rosso
Rosso
20/05/2022 à 15:01

Citation de Vickie #399962

Bravo , c est rare qu un texte me parle autant .

J aimerais avoir ta plume ...

avatar contributeur de Vickie
Vickie
20/05/2022 à 15:37

Merci Rosso mais tu sais ce ne sont que des mots (maux) jetés : je ne sais même pas si je l'ai relu avant de le poster...

avatar contributeur de Rosso
Rosso
20/05/2022 à 16:35

Citation de Vickie #400080

Le find me parle plus que la forme , ceci dis même pour des mots jetés je trouve ça beau

avatar contributeur de Vickie
Vickie
20/05/2022 à 16:47

Merci beaucoup Rosso tu es gentil 😀

avatar contributeur de Multicolore
Multicolore
21/05/2022 à 16:43

Très joli poème, beaucoup d'émotion, un beau partage.

Jeter des mots sur un papier est souvent très utile et bénéfique.

On peut être fragile et solide. Je trouve la fragilité très belle et touchante. Elle participe à un ensemble d'états qui nous rendent profondément humain. Je la trouve même rassurante. Les personnes sans même un soupçon de fragilité me font peur.

Ces dernières années, j'ai compris que lorsque je n'allais pas bien, j'avais besoin d'être même très mal, sans avoir le sentiment d'être maso pour autant 🤣, pour pouvoir être à nouveau bien. Je vais expliquer avec l'image de la piscine. Lorsque je vais mal, j'ai l'impression d'être là tête sous l'eau, perdue entre la surface et le fond, ne sachant où chacun se trouve, totalement perdue, sans connaître la direction dans laquelle aller pour m'en sortir. Si je reste trop dans cette position, je vais me noyer. Alors, je vais encore plus mal jusqu'à toucher le fond. Là, j'ai enfin un repère sous mes pieds et je sais alors que pour rejoindre la surface, il me suffit de pousser un grand coup sur mes pieds. Je remonte ensuite rapidement. Maintenant que j'ai compris mon fonctionnement, même si aller toucher le fond est très désagréable, je le vis mieux car je sais que c'est un passage nécessaire pour ne pas mourir.

Je te souhaite ce mauvais passage le plus bref possible avec de belles découvertes quand tu remonteras à la surface.

avatar contributeur de Vickie
Vickie
22/05/2022 à 04:09

Merci. C'est exactement pareil pour moi: besoin parfois de toucher le fond pour mieux rebondir après. Me battre, chaque jour, pour aller mieux...mais bon, il faut bien le reconnaître: avec des hauts et des bas...mais bon, la volonté est remonter la pente est bien là! C'est le principal.

Quant à la fragilité, oui, je suis d'accord avec toi: elle est humaine et peut-être aussi authentique. C'est bien beau de se créer une carapace (ce qu'on fait tous moi incluse) mais à un moment il faut savoir la poser, affronter la douleur, la laisser passer comme une vague...tiens ça me fait penser à un autre poème que j'avais écrit il y a longtemps:

CARPE DIEM

Un claquement de doigt, aussitôt il s’enfuit !

Comme la brise effleure une mèche au passage

Ce passé qui t’enchaîne, ainsi l’enseigne un sage

Est pourtant déjà loin : le courant l’éconduit….

Laisse passer la houle, une autre vague suit !

Profite de l’écume, accepte le brassage !

N’en garde que le sel pour ton apprentissage…

Nul ne retient les flots qui s’écoulent sans bruit…

Ne porte pas les yeux en la lointaine ligne,

Car de cet horizon où l’aube se résigne

A demeurer secrète, on ne peut préjuger

Du nouveau qui se cache en la brume d’un jour.

Plonge juste en l’instant, laisse toi submerger :

Ici : Carpe diem ! Rien ne dure toujours….

avatar contributeur de Natur'Layl
Natur'Layl
22/05/2022 à 07:56

T'es trop forte, ma Vickie! Quel takent! Continue de croire en toi...Bises 🍀

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
22/05/2022 à 09:11

Bonjour Vickie,

La poésie est la fleur de l'âme.

Pour toi une petite dédicace.

https://betolerant.fr/forum/21638/aimez-vous-les-fleurs-ce-sujet-est-egalement-ouvert-a-vos-parfums-preferes#400258

Bon dimanche

Monique



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr