Peut-on considérer comme un viol le fait de fantasmer sur une personne ?

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
11/05/2022 à 17:41

Bonjour, bonsoir,

Je vous préviens, je vais être TRES TRES direct, mais pas vulgaire (surtout ici).

La question est simple : Peut-on considérer tel un viol ou abus sexuel le fait de fantasmer sur une personne en se caressant, en se donnant du « plaisir solitaire » ( se masturber ) en regardant les photos de quelqu’un-e ?

A son insu ou non.

Ma question est loin d’être anodine. Le sujet m’a été proposé par des personnes qualifiées dans ce sens. Psy entre autres.

Quand j’étais ado, je me masturbais en m’imaginant faire l’amour à un copain de classe. A son insu.

Détail qui n’en est pas un : j’ai toujours assumé mon homosexualité, même si c’était très difficile dans ma jeunesse (tabou et clandestinité dans les années 1970).

Dans certains sites de rencontres particulièrement portés sur le sexe, les photos sont censées exciter, faire fantasmer, il s’agit de voyeurisme et d’exhibitionnisme. Consentement tacite dans les deux sens.

J’ai hésité à publier ce topic en anonyme ou à visage découvert.

D’autant plus que je suis connu surtout dans les blablas.

J’assume. Le sujet peut se référer à d’autres personnes que moi.

Bien cordialement.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de Lulustrike
Lulustrike
11/05/2022 à 18:16 - 11/05/2022 à 18:20

Salut

Pour répondre à ta question. Non! Ce n'est pas un viol .

tu as le droit d'imaginer une relation sexuelle avec n'importe qui. Comme imaginer une relation amoureuse avec quelqu'un n'est pas du harcèlement sexuel .

C'est comme inviter quelqu'un à boire parce qu'il t'intéresse et tu ressens du désir ce n'est pas un viol ni un harcèlement sexuel du moment que tu respectes son consentement et qu'elle puisse te dire non.

Sinon on va devoir envoyer les 3 quarts de gens en prison ;-) pour leur fantasmes et leurs désirs.

C'est un viol quand tu as des relations sexuelles avec quelqu'un sans son consentement.

Si c'est seulement du désir dans un rêve il n'y a pas de mal et il ne faut pas voir le mal à ça.

Les fantasmes sexuels sont fait pour fantasmer et participent à une vie sexuelle saine pour la majorité des gens.

De plus tes propos peuvent être blessants pour les vraies victimes de viol et les deligitimer en qualifiant de viol ce qui ne l'est pas.

Le viol est une vraie violence psychologique morale et physique pour la personne qui en est victime.

Il faut éviter de banaliser ce type de termes ...

Peux tu préciser ce que ces personnes qualifiées ont pu te dire car c'est la première fois que je entends dire que fantasmer sur quelqu'un sexuellement ou amoureusement c'est mal (alors que 98pourcents des gens doivent avoir ce genre de fantasmes )?

Ce qui serait mal ça serait de passer à l'acte sans le consentement de la personne...

Édit : quand tu parles de photos est ce que tu parles de photos à caractère sexuel prise à l'insu de la personne ? Car c'est autre chose...

avatar contributeur de Antoine20195
Antoine20195
11/05/2022 à 18:16

je ne pense pas que ça soit considéré comme un abus, mais juste du fantasme ou de la masturbation individuelle

je ne vois pas de délit dans ce que tu décris ici

avatar contributeur de Skyquiver
Skyquiver
11/05/2022 à 18:53 - 11/05/2022 à 18:56

C'est plutôt les 4/4 qu'on enverrait alors en prison, parce que tout le monde (ou presque) fantasme et pratique l'onanisme en regardant des vidéos pornos pour commencer !

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
11/05/2022 à 19:05 - 11/05/2022 à 19:18

Citation de Lulustrike #399163

Si je disais (pure fiction) à un homme qui me plait : J'ai fantasmé sur toi dans mon lit et j'ai joui.

Je pense que cet homme penserai que j'ai - indirectement - abusé de lui.

J'ai connu des personnes qui refusaient absolument que je parle de mes fantasmes envers eux, car ils se sentaient objets de désir et de plaisir et semblaient perdre une partie de leur dignité.

Citation de Skyquiver #399167

Ces personnes ( films X ) ont pour vocation de provoquer l'excitation, de gré ou de force.

Ce n'était pas mon sujet.

Une petite digression : Je me souviens, il y a 2 ou 3 ans avoir publié un topic dont le sujet était : Regarder un visage qui plaît (en irl) peut-il être considéré comme du harcèlement ?


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
11/05/2022 à 19:41 - 11/05/2022 à 19:45

Citation de Jstophe #399168 : si je disais (pure fiction) à un homme qui me plait : J'ai fantasmé sur toi dans mon lit et j'ai joui.Je pense que cet homme penserai que j'ai - indirectement - abusé de lui.

Il n'y a pourtant pas d'abus même si il venait à le penser et même s'il est en droit de penser ce qu'il veut.

Une nana m'a déjà dit qu'elle fantasmait sur moi et m'a même raconté ses rêves nocturnes. On en a ri ensemble et je ne lui souhaite que du plaisir lol Et en passant, ce n'était pas la première nana qui me racontait ses fantasmes à mon sujet, bref ^^

En conclusion : ce ne sont que des fantasmes, aucun abus et aucun "viol"

Citation de Lulustrike #399163 : De plus tes propos peuvent être blessants pour les vraies victimes de viol et les deligitimer en qualifiant de viol ce qui ne l'est pas

Se tromper sur la qualification d'une situation ne dénigre en rien les réelles victimes de viol

avatar contributeur Synoo
Synoo
11/05/2022 à 23:15

Citation de Jstophe #399168: Si je disais (pure fiction) à un homme qui me plait : J'ai fantasmé sur toi dans mon lit et j'ai joui.

Ça serait malaisant pour quelqu'un qui n'a pas demandé à partager cette intimité, et que l'ambiguité que ça peut créer autour peut déranger. Mais si tu dis la même phrase en parlant de quelqu'un d'autre que lui, c'est gênant aussi si l'ambiance ne s'y prête pas.

avatar contributeur de Lulustrike
Lulustrike
11/05/2022 à 23:20 - 11/05/2022 à 23:21

Jstophe : Je pense que cet homme penserai que j'ai - indirectement - abusé de lui.

Un tel homme qui te sort ça, il ne va pas bien dans sa tête ou ne sait pas ce qu'est un abus sexuel.

J'ai connu des personnes qui refusaient absolument que je parle de mes fantasmes envers eux, car ils se sentaient objets de désir et de plaisir et semblaient perdre une partie de leur dignité.

Ce type de fantasme doit rester de l'ordre de l'intime et du privé, sauf si tu sens que ce sujet peut amuser la personne en face au cours d'une soirée grivoise, et vous vous connaissez vraiment bien. Tout dépend du contexte et ta relation avec la personne, mais généralement, ça va être interprété (1ère image qui vient en tête) comme le mec relou qui trouve joli une femme inconnue et qui lui sort directement "tu es trop bonne !" en soirée !!

Dans un contexte classique non intime, c'est normal qu'elles refusent, tu les prends pour un objet sexuel et non pour une personne. On te prend alors pour le mec qui sort "t'es trop bonne" à une femme (est ce que tu vois ce que je veux dire ?).

Citation de BeSweet #399169 Une nana m'a déjà dit qu'elle fantasmait sur moi et m'a même raconté ses rêves nocturnes. On en a ri ensemble et je ne lui souhaite que du plaisir lol Et en passant, ce n'était pas la première nana qui me racontait ses fantasmes à mon sujet, bref ^^

Tu dois être bien jolie ;-) !

Oui tout dépend du contexte, mais parler de ses fantasmes peuvent être mal interprété :-)

En conclusion : ce ne sont que des fantasmes, aucun abus et aucun "viol"

Tout à fait d'accord.

Se tromper sur la qualification d'une situation ne dénigre en rien les réelles victimes de viol

Je ne dis pas que ça dénigre les victimes, le terme viol mal employé pour qualifier une situation qui ne l'est pas me met très mal à l'aise et va mettre mal à l'aise les victimes.

avatar contributeur de Stolon
Stolon
11/05/2022 à 23:31

https://acegif.com/wp-content/gifs/non-20.gif

https://external-content.duckduckgo.com/iu/?u=https%3A%2F%2Fmedia.giphy.com%2Fmedia%2FxUA7be4NdEZZrshc0U%2Fgiphy.gif&f=1&nofb=1

Le seul sujet tendancieux c'est la manière dont tu aurai récupéré les photos.

Mais tant que ça reste ton peutit secret (faudrait pas que tout le monde vienne dire à la même personne "— eh salut ! ca va ? — salut, oui oui et toi ? — bah je me suis masturber en pensant à toi ce matin — Bonjour ! vous savez je me suis toucher en pensant à vos cuisses tout à l'heure — ah bien bien , vous êtes la 20ême personne à me dire ça ce matin, il faudrait qu'on se fasse une petite soirée …" ) ou bien que l'anecdote soit anecdotique dans une discussion entre adultes responsables, y'a pas de soucis.

Perso, j'en avai parlé à un ami, ça l'avait fait marré.

Sinon, si on va dans ce raisonnement tordu :

  • regarder un film d'action, c'est non assistance à personne en danger

  • avoir envie de baffer un·e responsable politique, c'est 2 semaines de prison

  • s'imaginer 20 fois comment approcher une personne dont on est amoureuxse, c'est du harcelement
avatar contributeur de Rosso
Rosso
11/05/2022 à 23:38

Pour qu il y ai viol ou abus sexuel sans contact physique il faut allez au États Unis ou le viol du regard est reconnu , maintenant fantasmer sur une photo ou quelqu un si cela s apparente à un viol je trouve que ça va un peu loin .

Si à chaque fois qu on croise une personne qui nous plais il faut passer en correctionnelle ça va être compliqué .

Ou alors il faut carrément interdire tous les fantasmes d ordre sexuel , toutes les envies ou attirance , interdire la masturbation

avatar contributeur de Xena
Xena
12/05/2022 à 16:34

Concrètement tu ne fais de mal à personne. Et ce n'est pas du viol. Mais je comprends que les gens n'aient pas forcément envie de le savoir, surtout si l'attirance n'est pas réciproque. Par exemple, je me fiche bien que quelqu'un puisse se masturber sur mon image dans sa tête, tant que je suis pas au courant. Si la personne me l'annonce, j'aurai juste l'impression que c'est un pervers qui essai de forcer son désir et sa possession sur moi, parce que tu les obligé a le savoir et a se représenter mentalement ce que tu fais avec eux d'une certaine manière.

avatar contributeur de Judeline
Judeline
12/05/2022 à 16:44

Ma question est loin d’être anodine. Le sujet m’a été proposé par des personnes qualifiées dans ce sens. Psy entre autres.> Citation de Jstophe #399161

Les psys t'ont vraiment posé ces questions ??

Mais ils sont cons ou quoi ?

A se demander qui a besoin d'un psy ??

Un viol est une agression physique où tu consommes une relation sexuelle avec une personne qui ne le veut pas.

Là ce que tu décris c'est un fantasme rien d'autre !!

avatar contributeur de Cinkey528
Cinkey528
12/05/2022 à 17:08 - 12/05/2022 à 17:09

Pas du tout ! Heureusement d'ailleurs. Moi je fantasme sur ma confidente, ma meilleure amie ainsi que sur des célébrités féminines et masculines (oui j'ai une sexualité majoritairement solitaire) et je n'ai jamais considérer que c'est un viol et ma confidente et ma meilleure amie savent que je fantasme sur elle, ça les flattent et ça ne gêne en aucun cas nos relations - et peut être qu'elles aussi (elles ne me l'ont jamais dis) fantasment aussi sur moi. Disons qu'un fantasme, c'est "virtuel" et qu'un viol, c'est réel.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
12/05/2022 à 18:17

Ah ben v'la ti pas aut'chose.

Penser cela s'assimilerait à la police de la pensée!

Je me branle comme je veux!

Non mais!

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
12/05/2022 à 18:55

Citation de Lulustrike #399192 : Tu dois être bien jolie ;-) ! Oui tout dépend du contexte, mais parler de ses fantasmes peuvent être mal interprété :-)

Non, je ne suis pas jolie, mais ça n'empêche pas le fantasme manifestement lol

Pour ce qui est de mal interpréter, ça peut arriver en effet. Dans ce cas, il suffit de préciser qu'on ne veut pas savoir et de passer à autre chose.

Citation de Lulustrike #399192 : Je ne dis pas que ça dénigre les victimes, le terme viol mal employé pour qualifier une situation qui ne l'est pas me met très mal à l'aise et va mettre mal à l'aise les victimes.

Je comprends que ça puisse mettre mal à l'aise, mais si la personne pose la question, c'est qu'elle ne savait pas.

avatar contributeur Tungstenn
Tungstenn
16/05/2022 à 23:43

je suis consternée par ce topic, je ne ccomprends pas ce que vous cherchez à montrer en passant du temps à poser ce type de questions (ouin ouin ?). Il existe déjà de la documentation A-BON-DAN-TE en matière de sexualité / violences sexuelles.

donc pour rappel, le viol, en france, c'est un crime,

se masturber devant quelqu'un sans son consentement explicite c'est une agression sexuelle,

fantasmer sur quelqu'un, c'est un fantasme,

se masturber en privé sur un support x ou y, c'est se masturber en privé (pas sur des enfants svp)

ça fera 50 euros.

avatar contributeur de Furyo
Furyo
17/05/2022 à 08:09

Les seules limites sont celles de notre imagination! Pour moi la ligne rouge est franchie lorsque tu donnes ce genre de détails à une personne qui n'a absolument pas envie de le savoir, la c'est de la violation de territoire (comme plusieurs l'ont déjà dit ultérieurement, sorry si je me répète)

avatar contributeur de Judeline
Judeline
17/05/2022 à 10:04

Citation de Tungstenn #399641

50 € les 7 lignes, punaise tu es cher ! LOL !



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr