je ne sais pas où j'en suis

avatar contributeur de Mimie81
Mimie81
12/04/2022 à 16:42

bonjour,

Je suis une femme de 40 ans. Après avoir passé 20 ans avec un homme, avec qui j'ai eu 2 enfants, il y a environ 2 ans j'ai "découvert" les femmes. cela fait maintenant 6 mois que je suis avec une femme avec qui ça se passe bien.

je me questionne beaucoup. est ce que je suis bi? est ce que je suis lesbienne et je me suis voilée la face toutes ces années? ou est ce juste une passade??

j'ai fais mon coming out à une partie de ma famille ( ceux qui je sais sont ouverts d'esprits et ne me jugeront pas). pour le moment je ne me sens pas le courage de le dire à cette autre partie de ma famille...

est ce que certain(e)s d'entre vous ont le même ressenti? la même difficultés à savoir où ils se trouvent?

je sais qu'à l'adolescence j'ai eu des doutes sur ma sexualité, ensuite j'ai rencontré le père de mes enfants très jeune, il m'arrivait encore parfois d'être troublée par certaines femmes, sans vraiment comprendre ce qui m'arrivait.

si je pouvais avoir des témoignages je pense que ça m'aiderait à avancer...

merci de m'avoir lu

avatar contributeur de Aigle2Terre
Aigle2Terre
12/04/2022 à 18:25 - 12/04/2022 à 18:26

Coucou Mimi81,

Ta question m'a traversé l'esprit aussi.. Puis je me suis souvenue avoir aimé profondément un homme. Alors je pense être tout simplement Pan(sexuelle).

Je suis lassée des injonctions hétéronormées de la vie intime avec un homme aussi donc il est vrai que je n'ai pas recherché spécialement leur compagnie ces derniers temps.

Je pense que l'essentiel est de se sentir bien avec soi dans le moment présent, sans forcément avoir toutes les réponses.

Et oui j'ai ciblé les personnes à qui j'en ai parlé, aussi.

Après si tu as l'impression que ce sujet t'empêche d'avancer, rien ne t'empêche de te faire accompagner pour accueillir la personne que tu es sans préjugé.

Bonne suite à toi,

A2T

avatar contributeur de Betty Bee
Betty Bee
14/04/2022 à 10:28

Citation de Mimie81 #396586

est ce que je suis bi?

Probablement... En tous cas si tu étais amoureuse de ton compagnon et que tu avais du désir pour lui.

est ce que je suis lesbienne et je me suis voilée la face toutes ces années?

C'est possible aussi, ça arrive, cf le point précédent...

ou est ce juste une passade??

Arf... Je m'étais dit ça après ma première relation avec un garçon. C'est typiquement le genre d'arguments qu'on trouve pour se rassurer sur sa "normalité".

Je comprends que tu te pose ces questions (moi en ce moment c'est de savoir si je suis "juste" non-binaire ou "vraiment" trans 😅), mais au fond: en quoi est-ce vraiment important ? Et non ce n'est pas une simple question rhétorique, je t'invite sincèrement à essayer d'y répondre pour toi-même.


Yes I know I'm queer...

avatar contributeur de Mimie81
Mimie81
15/04/2022 à 12:12

Merci pour vos réponses.

Parfois je suis en mode "on s'en fout" et puis à d'autres moment j'ai comme un vrai besoin de savoir qui je suis. De mettre un nom sur ce que je suis... peut être qu'un jour j'y arriverais ou peut être qu'un jour je resterai en mode "on s'en fout"

Merci à vous et aux réponses que j'ai eu

avatar contributeur de Lulustrike
Lulustrike
15/04/2022 à 12:50 - 15/04/2022 à 13:21

Bonjour Mimie81

je me questionne beaucoup. est ce que je suis bi? est ce que je suis lesbienne et je me suis voilée la face toutes ces années? ou est ce juste une passade??

Pour répondre à ta question si c'est une passade temporaire ou pas, je te dirai autant à l'adolescence la personne est en construction et avoir une expérience homosexuelle ponctuelle pour cerner son orientation sexuelle n'aura aucune signification et ça peut être une passade temporaire , autant à l'age adulte et surtout à 40 ans, si tu te sens attirée par les femmes alors ce n'est pas une phase transitoire c'est qu'une partie de toi est homosexuelle et ça ne peut plus changer parce que tu n'es plus une adolescente en construction.

Tu ne fait que découvrir ce qui était latent en toi depuis ta pré-adolescence.

Je crois que tu n'as pas encore accepté ta découverte à 100%.

Alors es tu bi ou lesbienne ? Pour répondre à ta question ressens tu de l'attirance sexuelle pour les hommes (genre le truc qui peut te donner envie d'avoir une relation sexuelle avec un homme ??).

C'est possible de t'être voilée la face si tu es lesbienne pendant toutes ces années !

Des personnes dans ta situation sont monnaie courante.

Personnellement je suis dans le même cas que toi, sauf qu'à 12 ans j'ai bien senti que j'étais gay mais je n'arrivais pas à l'accepter. J'étais uniquement attiré uniquement par les garçons sexuellement. Après le fait que je ressentais des sentiments amoureux pour des filles par moment m'a quand même convaincu que j'étais hétéro car au fond de moi je voulais vraiment pas devenir homosexuel et pourtant j'avais une profonde envie d'avoir des relations sexuelles avec des garçons tout le temps.

J'ai fini par me marier avec une femme que j'aime toujours et j'ai encore voulu que j'étais hétéro jusqu'à ce que je craque psychologiquement et que j'admets mon homosexualité en psychothérapie.

Je suis vraiment gay et pas bi sinon ça ne serait pas aussi dur à vivre pour moi et même ma psychothérapeute a bien senti que j'étais gay et pas bi à cause du profond mal être dans lequel je suis actuellement.

Pour te dire oui c'est possible d'être lesbienne et adopter une vie hétérosexuelle quand tu deviens une jeune adulte. Tu as plein d'hommes et de femmes dans le même cas que toi.

je sais qu'à l'adolescence j'ai eu des doutes sur ma sexualité, ensuite j'ai rencontré le père de mes enfants très jeune, il m'arrivait encore parfois d'être troublée par certaines femmes, sans vraiment comprendre ce qui m'arrivait.

Idem, je peux te dire avec le recul des années que durant toute mon adolescence j'étais exclusivement homosexuel mais j'avais des doutes car je ressentais de l'attirance amoureuse pour certaines filles (mais malheureusement aucune attirance sexuelle pour le genre féminin ).

Je suis resté bloqué à cause de mon homosexualité jusqu'à mes 25 ans (j'étais vierge jusqu'à mes 25 ans ) sans etre capable de sortir avec une fille et encore moins avec un garçon car je me sentais très honteux au fond de moi, je savais qu'il y avait un truc avec mon orientation sexuelle mais j'étais trop submergé émotionnellement.

Après à 25 ans une première fille de 18 ans m'a dragué puis une autre etc. Et j'ai cru que j'étais hétéro. Mais si ces jeunes femmes ne m'avaient pas draguer je ne sais pas ce qui ce serait passé est ce que j'aurais fini par accepter mon homosexualité plus tôt parce qu'a 25 ans ce sujet ne pouvait pas continuer à être ignoré par moi quand j'étais célibataire.

Le fait d avoir ressenti des sentiments amoureux pour ces filles que j'ai connu à 25 ou 26 ans ont un peu mis en sommeil mon homosexualité, même par moment à l'anesthésier. Et donc je ressentais à chaque fois un sentiment de bien être à chaque début de relation amoureuse car je m'imaginais que mon homosexualité avait disparu par magie.

Idem avec ma femme actuelle pendant la 1ère année mais c'est la que le piège se referme je ne comprenais plus ce qui se passait avec toutes ces attirances que je continuais à ressentir pour les hommes.

Résultat je suis toujours en psychothérapie car je n'arrive pas toujours à accepter mon homosexualité et je me sens en détresse psychologique par moment car j'aime toujours ma femme j'ai toujours eu plein de sentiments amoureux pour elle mais mes attirances homosexuelles et le fait que je suis définitivement gay m'empoisonnent la vie. J'aurais vraiment trop de chagrin si je perdais ma femme.

avatar contributeur de Mimie81
Mimie81
15/04/2022 à 14:49

merci de ta réponse Lulustrike

en effet à l'adolescence j'avais quelques doutes. il y a eu certaines fois où j'avais envie d'embrasser, caliner une fille.

après comme je l'ai dis j'ai rencontré le père de mes enfants très jeune, il était gentil et c'est tellement plus facile de ne pas avoir à dire à sa famille qu'on est homo... je ne me suis pas posé plus de questions. mais avec le recul il est vrai que je ne comprenait pas pourquoi certaines collègues me troublaient...

je suis quelqu'un de très fidèle donc il était impossible pour moi de le tromper avec une femme.

après ma séparation je me suis perdue dans des bras d'hommes. un jour je me suis dis ça suffit, il faut que je vois si j'aime les femmes. après tout le meilleur moyen de le savoir, c'est d'essayer et je ne voulais pas mourir avec des regrets.

le 1er baiser avec une femme à été assez révélateur, la 1ère expérience sexuelle aussi.

je trouvais ça vraiment "normal" "instinctif" certaines femmes m'ont dit que si je ne leur avais pas dis que j'avais peu d'expérience avec les femmes elles n'auraient pas pu le savoir.

après une séparation avec une femme je suis retournée sur un site de rencontre, j'avais pris contact avec un homme et ensuite je me suis posée la question à savoir pourquoi je faisais ça... je n'ai pas envie d'avoir de relations sexuelles avec un homme.

si je dois vraiment rester factuelle, j'aime les relations amicales et amoureuses avec les femmes, les relations amoureuse avec les hommes ne me manquent pas...

je pense vraiment que je ne suis pas une hétérosexuelle qui s'est perdue dans l'homosexualité.

la vérité est surement assez difficile pour moi, j'ai vraiment peur de la réaction de mes parents. je sais qu'ils ne me feront pas la gueule, ni ne me renieront (ce qui est déjà ça) mais j'ai vraiment peur des blablablas et des réflexions désagréables et de les décevoir.

j'ai la chance d'avoir encore ma grand mère, mais à 96 ans je vais la laisser en dehors de tout ça. c'est vraiment pas la même époque, déjà ma séparation à été difficile pour elle à digérer.

merci de m'avoir lu

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
15/04/2022 à 15:08

Le plus important est ton bonheur et si tu le trouves auprès d'une femme aujourd'hui, qu'il en soit ainsi.

Si tu crains de décevoir ta famille, tu n'es pas obligée de leur en parler de suite. Chaque chose en son temps :)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr