Une relation qui s'avérait prometteuse, mais...

avatar contributeur anonyme
Anonyme
12/02/2022 à 17:18

Bonjour,

Je n'ai pas du tout l'habitude de poster ici, mais je voulais juste chercher un peu de réconfort sur ce forum qui semble plutôt compréhensif.

Suite à de nombreux échecs avec des garçons (la majorité de ceux que j'ai rencontrés désiraient un plan au final) j'avais totalement perdu espoir dans l'idée de trouver l'amour. Je m'étais dit que c'était peine perdue et que ça me faisait plus souffrir que toute autre chose. En effet, je mettais beaucoup de temps pour oublier les gens avec qui j'avais eu de longues discussions.

Mais il y a de cela deux mois, un garçon sur ce site m'a parlé, et on s'est tout de suite bien entendu. On parlait tous les jours sans arrêt sur Discord, on s'est envoyé de nombreuses photos, vidéos, on faisait quelques cams innocents et plutôt romantiques. C'était merveilleux. C'est un garçon avec qui j'ai beaucoup en commun, qui partage beaucoup de mes passions, et qui venait de lui-même.

Cependant, il m'a avoué après presque deux mois qu'il était dépressif, "au fond du trou". Cela ne m'a pas du tout dérangé et après son passé, je comprenais très bien. Au contraire, j'avais envie de l'aider, de le protéger, d'être là pour lui. On parlait de se rencontrer vers la Saint-Valentin.

Et il y a une semaine... Tout s'est arrêté abruptement. Il a fini par me dire qu'il n'était pas prêt pour une relation. Il ne m'a pas fermé la porte et m'a affirmé qu'on verrait plus tard pour essayer quelque chose.

Sauf qu'il ne parle plus du tout. C'est le silence radio. Je lui ai affirmé que je pouvais être patient, attendre qu'il aille mieux. Mais ça me chagrine fortement qu'il s'éloigne à un point où les gens ne finissent que par se perdre de vue en général.

J'ai le cœur brisé. Je pourrais parfaitement attendre qu'il aille mieux et le rencontrer, sauf que j'ai cette terrible impression qu'il ne me parlera plus. Et s'il ne me parle plus pendant des mois... Je ne suis pas dupe. Je sais où ça va finir.

Je lui ai dit que j'étais là pour lui, mais je pense que je l'ai fait fuir en voulant l'aider. Je m'en veux beaucoup et je me sens collant au final.

Voilà, je ne sais pas si c'est arrivé à certains. Mais j'ai l'impression d'avoir laissé passer cette chance en voulant "trop" l'aider. J'avais vraiment l'impression d'avoir trouvé le garçon parfait (pour moi)... Car malgré sa dépression, je trouve que c'est un garçon vraiment merveilleux.

Je suis dans une colère permanente, je n'arrive plus à me concentrer sur quoi que ce soit. Je suis lassé d'essayer, d'essayer à chaque fois, et en vain. Je pensais enfin avoir réussi.

Désolé pour le pavé et je conçois que le post peut sembler "ouin ouin". Auquel cas je m'en excuse.

Bonne journée à tous, en vous souhaitant de trouver votre bonheur :)

avatar ancien membre
Ancien membre
12/02/2022 à 18:24

Bonjour

Il t'as confié qu'il était en dépression et il est accompagné pour se sortir de cet état.

C'est extrêmement compliqué de gérer une dépression et le relationnel, alors une nouvelle relation...

Quand on est en dépression, nos réactions, nos comportements, nos mots peuvent être inappropriés et même très blessants pour les autres, on ne s'en rend pas compte, et parfois bien plus tard, même trop tard. Plus toutes les interprétations possibles quand on se connaît peu...

Tu ne peux pas le sauver, il est en train de le faire avec des pros, je l'espère pour lui.

A toi de voir ce que tu souhaites, et demande lui ce que tu peux faire, n'attends pas une réponse immédiate, s'il t'a dit qu'il avait besoin de temps, de se retrouver, laisse le faire son tri, oui c'est un risque pour votre relation. C'est toujours un risque de commencer une relation.

Tu connais la raison de son silence actuel, vis et c'est sans lui mettre la pression qu'il pourra faire ses tris, ses choix, se mettre en accord avec lui-même, se soigner.

Pour toi, pour lui, pour vous, c'est mieux que chacun soit en accord avec lui-même.

Je vais te dire comment je sais et pense aimer quelqu'un: c'est souhaiter qu'il soit "heureux" avec moi (ça m'arrange) ou sans moi, si c'est son choix.

Prends soin de toi, soutiens le si tu le souhaites en lui laissant sa responsabilité

avatar contributeur anonyme
Anonyme
12/02/2022 à 20:12

Salut Maya, merci pour ta réponse!

"Quand on est en dépression, nos réactions, nos comportements, nos mots peuvent être inappropriés et même très blessants pour les autres, on ne s'en rend pas compte, et parfois bien plus tard, même trop tard. Plus toutes les interprétations possibles quand on se connaît peu... "

J'y avais pensé, oui. Je pense qu'il ne se rend vraiment pas compte de la souffrance que les autres peuvent endurer à cause de lui. Mais je ne lui en veux pas tant que ça, parce que je pense qu'il est déjà obnubilé par sa propre douleur et que cela entrave son pouvoir à ressentir de l'empathie envers autrui.

"Je vais te dire comment je sais et pense aimer quelqu'un: c'est souhaiter qu'il soit "heureux" avec moi (ça m'arrange) ou sans moi, si c'est son choix."

S'il maintient son silence dans quelques temps, je pense que je finirais par lui dire que j'attendrais qu'il se rétablisse et que la porte sera ouverte de mon côté. Et j'arrêterais d'essayer de voir comment il va et de le contacter, histoire de le laisser réfléchir et se poser. Même si je n'ai plus trop d'espoir qu'il revienne, il saura que je serais ouvert à lui lorsqu'il se rétablira.

Je n'ai plus qu'un maigre espoir, mais je lui enverrais quand même une photo sympa pour la Saint-Valentin, même si je n'ai même plus espoir qu'il réponde ou revienne ^^".

avatar contributeur de Cale2001
Cale2001
14/02/2022 à 13:29

:)

Tu a eu des conseils vraiment très justes et bienveillants par le commentaire précédent.

N'hésite pas à lui faire un signe pour la Saint Valentin, c'est particulièrement symbolique et ça peu avoir son importance... C'est facile à écrire, mais essaie de ne pas t'inquiéter et de l'imaginer heureux. C'est d'autant plus difficile que tu attend beaucoup de cette relation. N'oublie pas que l'on reste toujours créateur de sa vie et te faire du soucis ou être triste de la situation te desservira. Il es fondamental que dans ton présent tu cultive les sentiments de plenitudes que tu souhaite vivre, la réalité s'actualisera d'autant mieux et plus vite. Pour être plus clair, c'est une belle rencontre, il a besoin de temps,

... il a ton affection, ton intérêt voir ton amour... Il y a de très beaux aspects dans tout ça. L'important pour toi, quel que soient ses attitudes et de rester bienveillant, positif et surtout pas d'être triste ou avec l'impression d'avoir fait des erreurs. Continue à cultiver et exprimer, à rendre réels, les sentiments, les désirs qui te rendent heureux. Lui envoyer ta bienveillance et ton sourire même à distance et la meilleure chose que tu puisse faire à la fois pour lui et pour toi...

avatar contributeur anonyme
Anonyme
14/02/2022 à 14:25

Salut Cale,

Merci pour ta réponse chaleureuse. Je lui ai envoyé une photo sympa (je me suis habillé de la même manière que la première photo de Beto qu'il avait vue de moi et qui lui avait plu), ainsi qu'un cadeau que je voulais lui offrir depuis un moment, et qu'il a toujours voulu avoir.

Tu as tout à fait raison et j'ai beaucoup réfléchi à la situation hier. Et je me suis rendu compte qu'il n'a jamais été habitué à recevoir autant d'amour dans sa vie (ce qu'il m'a indiqué lui-même) et qu'en plus de sa dépression, il est vrai que cela doit être très écrasant pour lui. Je lui ai dit aujourd'hui que j'étais là si jamais et que si un jour il décidait de revenir, la porte serait ouverte pour lui.

Je ne veux plus trop lui envoyer de messages par la suite, j'en ai déjà envoyé pas mal dernièrement et je pense avoir été trop collant. Je ne sais pas s'il reviendra, je l'espère en tout cas. J'arrive à relativiser davantage aujourd'hui, parce que je me dis que même si je n'ai pas été parfait (j'ai voulu trop l'aider et je pense avoir été un peu trop collant ou étouffant), au final j'étais là dès qu'il voulait parler et qu'il avait besoin d'écoute, et il sait qu'il a mon amour.

J'espère qu'il ouvrira les yeux un jour, mais ça sera à lui de voir! Je ne veux pas forcer davantage, s'il ne veut pas de mon aide. C'est d'autant plus difficile que je sais qu'on serait parfait ensemble, mais sa dépression l'empêche d'être lucide.

J'ai fait ce que j'ai pu en tout cas et je ne veux plus avoir de regrets ^^"

avatar contributeur Dashiell89
Dashiell89
14/02/2022 à 21:01 - 14/02/2022 à 21:14

Salut, à mon avis ça sent pas très bon pour la suite. Il s'agit probablement d'une excuse pour couper les ponts..

En l'espace de deux mois j'ai vécu deux histoires assez similaires. Les discussions étaient fluides, les rencontres agréables, il y avait un bon feeling et du jour au lendemain, la complicité se brise sans raison apparente.

Faut croire que certains mecs sont trop lâches pour avouer qu'ils ne sont pas intéressés et donc continuent de jouer la comédie jusqu'à un point de rupture. Et les excuses sont toujours les mêmes : "ce n'est pas toi, c'est moi.. "

J'espère me tromper concernant ton mec. Bon courage à toi

avatar contributeur anonyme
Anonyme
14/02/2022 à 21:34

Coucou Dashiel,

Je ne pense pas qu'il mente là-dessus. On parlait tous les jours ensemble, ça fait un moment qu'il m'a annoncé qu'il était en dépression, et je le sentais fortement qu'il l'était. Je ne doute pas du tout qu'il le soit en réalité.

Par contre, j'ai la même pensée que toi et je n'ai que peu d'espoir pour la suite. Après je laisse voir avec le temps, il m'a répondu il y a 4 jours qu'il avait envie d'être tranquille pour le moment. Peut-être qu'il reviendra, ou non, seul le temps me le dira.

Et je te rejoins tellement sur ton dernier paragraphe! Je suis partisan des discussions ouvertes et honnêtes, je préfère parler directement et honnêtement d'un sujet, même si celui-ci semble difficile à aborder.

J'espère sincèrement que celui-ci n'est pas comme ça. Et c'est lui qui revenait tout le temps vers moi... Je suis estomaqué, tant son revirement est brutal. Mais je ne pense même pas qu'il est allé voir ailleurs. Au contraire, ça me peine parce que je pense qu'il est réellement au bout du rouleau, et que je ne peux rien faire d'autre pour l'aider. J'espère qu'il se rétablira en tout cas ^^"

avatar contributeur de Skyquiver
Skyquiver
14/02/2022 à 22:48 - 14/02/2022 à 22:50

C'est déjà tellement difficile de parvenir à trouver quelqu'un qui puisse nous correspondre alors ton désarroi est forcément touchant.

Tu sembles avoir fait ce qu'il fallait en tout cas. Avoir du soutien, recevoir de l'affection lorsque l'on est en dépression,, c'est vraiment important et cela lui a permis aussi de se rendre compte qu'il n'était pas seul et qu'il peut se confier. Si vous êtes vraiment faits l'un pour l'autre et qu'il partage ce ressenti autant que toi, il pourrait éventuellement finir par revenir et c'est bien tout le mal qu'on te souhaite. Mais comme il a été si bien dit, on ne sait pas vraiment ce qu'il se passe dans le cœur et dans la tête des autres, on s'illusionne ou en tout cas on espère. Parfois cela aboutit, parfois pas.

J'ai vécu la même situation que toi, il y a trois ans, sauf que c'était moi qui étais en dépression. Je pensais aussi avoir trouvé un garçon merveilleux, le plus gentil au monde, le plus beau, le seul, l'unique, qui partageait aussi beaucoup de passions avec moi. C'était exactement comme tu l'avais décrit, personne n'avait jamais fait autant pour moi et ne m'avait donné autant d'amour. C'était comme une montée d'adrénaline, de bonheur, un sentiment d'épanouissement, de liberté et la sensation de s'être également trouvé soi-même en ayant trouvé cet autre à aimer, ce foyer. Un vrai conte de fées. Sauf qu'il a bien fallu rapidement que je retourne travailler et que je retrouve l'environnement toxique qui avait été l'un des moteurs de mon état dépressif. Notre relation s'est donc dégradée : j'étais à la fois épuisé, sous pression, harcelé et à nouveau très fragilisé et instable, provoquant une dispute que je n'ai même pas voulu avec mon copain qui m'a alors quitté.

J'ai réalisé deux choses à ce moment-là :

  • Je n'avais même pas voulu ce qui était arrivé, mais je l'avais provoqué sans comprendre pourquoi. C'était décidé, je ne me laisserais plus jamais faire et jamais plus je ne retomberais dans un tel état de fatigue. Le pire, c'était bien ça. Cette rupture a été tellement douloureuse qu'elle m'a sorti directement de la dépression, la remplaçant par une violente peine de cœur, une sorte de deuil dont j'ai eu du mal à me remettre. Tout ça pour dire que cela peut être une bonne chose si jamais vous vous retrouvez lorsqu'il ira mieux et qu'il se sentira prêt et stable mentalement parce que lorsque ce n'est pas le cas, on n'est pas forcément pleinement conscient et on n'a pas forcément une perception et une vision saines, claires, rationnelles et réfléchies du monde qui nous entoure. Dans son mal-être et sa situation, il ne perçoit peut-être donc pas encore comme toi votre rencontre comme une opportunité à saisir tant qu'il n'ira pas mieux.

  • Que lui-même avait également une vision des choses qui lui était propre et qu'il n'était pas non plus tout blanc et qu'en réalité, des différences de mentalité et de maturité que je ne voyais pas au début auraient très bien pu finir par nous séparer d'une manière ou d'une autre. Tout ça pour dire ici que l'on ne connait jamais vraiment les autres, même parfois après plusieurs mois, même si certains signes avant-coureurs étaient là. Pense-t-il et ressent-il finalement vraiment la même chose que toi ? Les actes parlent d'eux-mêmes et s'il va mieux et qu'il tient vraiment à toi, il finira par revenir.

Je pense que tu as toi aussi connu beaucoup de déceptions, comme beaucoup d'entre nous présents ici. C'est difficile, on a l'impression d'essayer de jouer sans fin au Tétris ( pardonnez-moi l'image ! ) pour trouver quelqu'un avec qui tout va bien s'emboîter pour finir déçu puisque ça dérape toujours ( sauf pour les plus veinards ). Dans ta situation, il est important de réussir à garder espoir malgré tout, tu peux garder un infime espoir que les choses s'arrangent sans t'y accrocher désespérément pour laisser aussi la place à l'espoir de rencontrer un autre garçon avec qui ça marchera si ce n'est pas le bon. Tu as tout donné, tu n'as rien à regretter. Tu sembles d'ailleurs avoir réussi très tôt à prendre du recul, même si tu souffres, tu as bien réagi et on te sent finalement plus apaisé qu'au début du post.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
14/02/2022 à 23:05

Hello Sky! Merci pour ta réponse, dans laquelle je me suis parfois reconnu.

Justement, c'est exactement ce à quoi j'ai pensé : Je pense que tout est très nébuleux pour lui, que l'avenir est très incertain et qu'il ne veut pas encore se projeter dans une relation s'il ne sait pas encore pouvoir y arriver. Pour l'instant, il ne m'a pas dit que ça ne pouvait pas se faire, il m'a même dit "on verra à l'avenir" lorsqu'il pourra sortir de sa dépression, habiter seul, etc (je passe les détails).

Ce que je regrette, c'est de l'avoir beaucoup sollicité la semaine dernière. Je voulais souvent savoir comment il allait, je m'inquiétais beaucoup pour lui et j'avais peur qu'il lui arrive quelque chose. Je lui demandais aussi si j'avais fait quelque chose de mal, car je ne comprenais pas. Mais je pense l'avoir plus fait fuir que toute autre chose!

Aujourd'hui, je lui ai envoyé un long message pour lui indiquer ce que je ressentais, et que j'étais là s'il décidait un jour de revenir ou s'il avait besoin de quoi que ce soit. Je ne lui enverrais plus d'autres messages pour le moment histoire de le laisser respirer, j'ai été un peu trop de colle je pense en l'espace d'une semaine, alors qu'il voulait juste de la tranquilité.

Je compatis pour ton expérience personnelle. C'est terrible de lire ça et j'espère vraiment que tu retrouveras quelqu'un avec qui ça se passerait aussi bien. Je comprends tout à fait ta souffrance. Tu as vu juste, j'ai souvent été déçu après avoir discuté pendant des mois avec certaines personnes. La déception est d'autant plus grande qu'avec ce garçon, je n'avais jamais ressenti un tel feeling. Nous avons des passions communes, un mode de vie commun et particulier (plutôt casanier et paisible), et au final, lui comme moi avons besoin d'amour.

Mais je ne peux pas faire plus que ça, et c'est la seule chose qui m'aide à prendre du recul. C'est son choix maintenant, de revenir ou pas. Je ne vais pas l'attendre éternellement bien entendu. C'est juste que je sais qu'on s'entendrait à merveille, mais que je l'ai rencontré au mauvais moment malheureusement!

Je vais un peu mieux qu'au début du post, au sens où je me dis que j'ai fait ce que j'ai pu. Même si je mettrais un bon moment avant de passer à autre chose !

avatar contributeur de Zoone
Zoone
15/02/2022 à 09:45

Bonjour,

Je me suis totalement retrouvé dans ton post et ça m'a blessé un peu plus.

Je vis exactement la même situation et c'est archi compliqué à gérer.

J'ai du prendre une des décision les plus durs de ma vue ce week-end, j'ai quitté l'homme que j'aime.

Tout aller bien au départ jusqu'à ce qu'il s'enfonce un peu plus chaques jours dans la dépression. J'ai essayé de lui tendre la main à plusieurs reprises, j'ai fait ce que je pouvais pour l'aider mais sans succès. Cette sensation horrible d'être rejeté par celui que tu aimes ...

Je suis tellement atteint que je lui ai demandé de me bloqué sur ses réseaux pour ne plus attendre de signe.

Je ne sais pas quoi faire, à qui en parler, comment réagir.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
15/02/2022 à 12:28

Salut Zoone,

Je suis désolé pour toi, ça a dû être vraiment difficile. Mais d'un autre côté, si tu ne supportais plus sa dépression, c'est que tu as fait le bon choix. Je comprends que ça soit difficile à vivre, surtout que tu l'aimais réellement.

La différence pour moi, c'est que sa dépression ne m'impactait pas tant que ça. Je ne dis pas ça pour me redorer le blason : il est possible que vivre avec une personne dépressive comme celle-ci me paraîtrait improbable. Mais en tout cas, pour le moment, ça ne me dérangeait pas. Je n'ai envie que d'une chose : L'aider et le serrer dans mes bras. Parce que je sais qu'au fur et à mesure, petit à petit, je peux l'aider à aller mieux.

Malheureusement, il ne veut pas de mon aide et c'est là où je te rejoins : Le rejet de ceux qu'on aime est très douloureux.

avatar contributeur de Zoone
Zoone
15/02/2022 à 13:01

En faite, face à tous ces rejets, j'ai fini par me dire que ça venait de moi et c'est ce qui a penché dans décision.

Je me sens à la fois triste et en colère, j'ai beaucoup de mal à gérer mes émotions en temps normal, ça s'est décuplé depuis samedi.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
15/02/2022 à 13:42

Citation de Zoone #390586

Je ne te connais pas mais ta façon de parler montre que tu es une personne empathique et qui se sent impuissant face au désespoir d une personne que tu aimes , et comme beaucoup (moi y compris) tu finis par te convaincre que tu es la source de ces problèmes .

Ce n est pas comme ça que ça marche , il est très dur voir impossible d aider les personnes très proches de soi à moins d être très solide , d avoir les outils et début mettre l affect de côté . Autrement dis un spécialiste est sûrement plus à même de remplir ce rôle .

Tes sentiments de colère et de tristesse sont à gérer en priorité , tu ne pourras pas lutter pour aider qui que ce soit en étant mal toi même , la personne qui a besoin d aide en ce moment c est toi .

Deja commence par virer ton sentiment de culpabilité , ne le laisse surtout pas s installer , c est facile à dire oui je sais mais objectivement es tu responsable de la dépression de ton ami ? L as tu blessé ? Rabaissé ? J en doute fortement , donc quels sont tes torts ?

Courage pour la suite

avatar ancien membre
Ancien membre
15/02/2022 à 14:15

Tout à fait d'accord avec Rosso.

Vos ( nos) compagnons ont besoin de professionnels pour se sortir de leur dépression, le soutien d'une personne qui l'aime est possible s'ils font des démarches avec des thérapeutes neutres. Ce soutien ne peut avoir lieu qu'à la demande ou l'accord de l'autre, en n'ayant pas le rôle de sauveur, uniquement celui de l'appui, en osant laisser les responsabilités et les choix se faire à leur rythme.

Je sais à quel point c'est compliqué, nous avons une petite voix qui nous fait croire que notre amour peut les sauver, elle ne peut que les soutenir s'ils sont dans la capacité de l'accepter. Or, la majorité des dépressifs n'envisagent pas que quelqu'un puisse les aimer, car ils n'ont plus d'estime pour eux-mêmes.

Le sentiment de culpabilité, de rejet que vous ressentez est terriblement rongeur d'énergie. Il est plus salvateur pour les deux de prendre soin chacun de soi, éventuellement en allant aussi voir des psy neutres, chacun a besoin d'être soutenu, et trouver des moyens d'être sécure individuellement pour trouver un équilibre.

Courage

avatar contributeur anonyme
Anonyme
15/02/2022 à 15:31

Coucou,

Oui je suis d'accord avec toi Maya, raison pour laquelle j'ai arrêté d'insister auprès de lui il y a quelques jours. C'est un peu le côté pervers de la spirale dans laquelle s'enferment les personnes dépressives : Elles pensent ne jamais pouvoir en sortir et les pousser à penser autrement est parfois une tâche vraiment, vraiment ardue.

Je pensais pouvoir l'aider, et j'aurais aimé le faire, mais dans tous les cas je considère que personne d'autre ne peut nous sauver que nous-mêmes. On peut contribuer au bonheur d'une personne, mais seulement si celle-ci est réceptive... En tout cas, je lui ai tendu la main, et je lui ai laissé carte blanche pour revenir ou pas.

Je ne m'en veux plus en réalité. Même si j'ai été un peu collant, je me suis soucié de lui et j'ai essayé de l'aider un bon nombre de fois, et peut-être qu'un jour il réalisera la valeur de certaines choses dans sa vie. Le temps me le dira :)

J'en souffre beaucoup mais je me console en disant que j'ai fait ce que j'ai pu, et je fais une pause relation pour le moment.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr