Plus facile à assumer quand on est lesbienne ?

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
02/12/2021 à 23:02

Salutje voulais avoir votre ooinion est ce plus facile de s'assumer quand on est une lesbienne qu'un gay ? Certaines personnes me prétendent que c'est plus facile pour les femmes mais moi je trouve pas, c'est très difficile de s'assumer quel que soit son sexe. Vous en pensez quoi ? Est ce encore une idée reçue hétéro normée ?

avatar contributeur de Plume
Plume
02/12/2021 à 23:07

Salut Lulustrike,

Je ne sais pas si cela change grand chose puisque quelque soit le cas tu n'obéis pas aux projections hétéronormées que ce font les autres sur toi.. Je suis plutôt de ton avis du coup.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
02/12/2021 à 23:07

Coucou!

C'est une excellente question, et cz promet des échanges interressants :)

D'un point de vue extérieur, je pense qu'il est possible que ça soit plus difficile pour les lesbiennes, parce qu'elles sont souvent perçues comme un fantasme?

Mais c'est peut être juste un apriori.

Je laisse les personnes concernées répondre :)

avatar contributeur de Frozen
Frozen
02/12/2021 à 23:11 - 05/01/2022 à 00:20

........

avatar contributeur de GrillePain
GrillePain
03/12/2021 à 01:12 - 03/12/2021 à 01:40

Coucou !

Je pense qu'à échelle individuelle on peut pas dire que s'assumer lesbienne est plus simple ou l'inverse, ça dépend aussi énormément de l'éducation, du milieu (religion ou autre), des réactions de ta famille, des représentations que t'as (ou pas) en grandissant, ta peur du jugement etc.

Donc ouais une lesbienne dans un milieu ultra-conservateur, avec aucun modèle lgbt, aura plus de chance de rester au placard qu'un gay dans un milieu ultra ouvert avec beaucoup d'exemples lgbt dans son entourage.

Cependant, après avoir enfoncé cette porte-ouverte.. l'homophobie, tant que système, se nourrit énormément du sexisme. Vu que les valeurs masculines sont promues comme supérieures au féminin, et que l'homophobie associe être gay à un manque de masculinité, il y'a (peut-être) plus "à perdre" pour un homme à ne plus mériter ce statut au yeux des homophobes, que pour une femme, qui est déjà "inférieure" et ne perd pas sur ce plan précis (voir y gagne quelques chose à être vue comme plus masculine, si jamais elle a adopté des codes plus """masculins""").

Côté femmes lesbiennes, j'y vois plutôt de l'invisibilisation, encore moins de représentations que chez les gays, le sexe qui n'est pas considéré comme du vrai sexe, l'insistance de certains mecs etc. Ce qui résulte aussi de l'homophobie et/ou sexisme, mais je trouve que ça ne joue pas sur les mêmes insécurités, que le danger ne vient pas des mêmes "types" d'homophobes (ou dans les mêmes contextes). Donc ça dépend du type d'insécurité qu'on gère le mieux ou pas, selon sur quoi ça tape.

Pour reprendre l'exemple de Fierdre : "D'un point de vue extérieur, je pense qu'il est possible que ça soit plus difficile pour les lesbiennes, parce qu'elles sont souvent perçues comme un fantasme?"

De mon côté, j'ai assez peu d'hommes dans mon entourage quotidien (à part mes collègues assez chill), et comme je suis pas souvent amenée à dire que je suis homo en dehors de ma bulle, j'ai pas cette peur d'être vue comme un fantasme (pas plus qu'en tant que femme lambda dans la rue). Voir, du moment qu'on me laisse faire ma vie, je n'y suis pas du tout sensible. Des amies en revanche se sentent sexualisées trop souvent DE BASE par les mecs, donc peut-être que si elles étaient the lesbienne fantasmatique, ce serait quelques chose de beaucoup plus chiant à gérer pour elles.

Bref je pense pas que l'un soit fondamentalement plus dur à assumer que l'autre, ça dépend donc de tout ce que je citais plus haut (entourage, éducation etc), et côté "système homophobe/sexiste selon qu'on soit plutôt lesbienne ou gay", y'a sûrement énormément d'autres facteurs auxquels j'ai même pas pensé, mais qui vont probablement pas donner la même expérience de l'homophobie (après j'ai jamais été un homme gay... donc je ne sais donc pas s'il est courant que des femmes hétéro les harcèlent pour un plan à 3, et que ça casse toute mon argumentation ^^).

avatar contributeur de Joumana
Joumana
03/12/2021 à 10:49

Malheureusement c'est plus ou moins compliqué pour toutes et tous, selon effectivement le milieu dans lequel on évolue. Pour ma part j'assume tous les aspects de ma vie avec une partie dans mon travail et ami-e-s, et je ne l'assume pas avec ma famille. En extérieur, Malheureusement en extérieur cela dépend du lieu. Mais une chose est sûre est que je ne laisse personne dénigrer la vie de qui que se soit. En résumé, c'est compliqué mais il est possible de vivre heureuse et heureux quand même

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Chagrindame
Chagrindame
03/12/2021 à 11:47 - 03/12/2021 à 11:55

Je pense que l'homosexualité envers soi-même est largement moins difficile à Assumer, que de le faire Savoir autour de Soi, voire, parfois, il est impossible de l'exprimer au sein de sa Famille, au Boulot, avec certains Amis et au sein de la société....

S'il n'y avait pas de perception négative sur la question de l'Homosexualité ou autres, je pense que cela nous aiderait à l'a vivre sans trop de problème...

Pour ma Part, Assumer mon Homosexualité n'est pas un problème... Ce qui me pose problème, c'est que ça en pose aux Autres....Et surtout, lorsqu'il s'agit de sa propre Progéniture, du coup, je n'en fais pas état et de toute façon, mon idée première, n'est pas dans faire un étalage Publique ni que l'on me comprenne sur ce plan, ni que l'on doive impérativement et obligatoirement et sans aucun recours l'Accepter ou Non à ma place.... Mais je fais savoir que si je ne suis pas Intrusive sur l'intimité des autres, je ne veux pas que l'on le soit avec Moi...

Cette histoire de S'Assumer passe souvent dans l'esprit de beaucoup de personnes, par le seul Fait , qu'il faudrait s'Auto-Déclarer sur sa sexualité.... Je ne suis pas d'accord avec ce point de vue, car, je m'Assume entièrement dans ce que je suis, sans pour autant en parler à ceux qui ne peuvent pas l'entendre ni le concevoir.... Je sépare Bien les Autres et leurs points de vues et Moi....Serais je moins Lesbienne que d'autres si je ne m'Auto-Proclame pas à corps et à cris ???? (sourire)....

Ma vie intime m'appartient et je n'ai pas à m'en justifier comme si j'étais un Erreur de la Nature, surtout, au prix de perdre le lien avec Princesse (ma fille).....

avatar contributeur de Dime
Dime
03/12/2021 à 12:04 - 04/12/2021 à 16:27

Je ne pense pas qu'il y ait de différence fondamentale selon le sexe. Mais il y a quand meme le fait qu'un tas d'insultes courantes et trés utilisées stigmatisent les gays et non les lesbiennes. Comme : va te faire mettre, va te faire enc..., PD, tafiole et j'en passe. Les lesbiennes ont donc cela en moins à surmonter. Il y a bien quelques insultes pour les lesbiennes, mais elles ne sont pas du tout utilisées dans le langage courant. L'acte meme de sodomie a été vraiment le comble de l'humiliation dans notre civilisation (alors meme que la plupart des hommes ont envie de le pratiquer sur leur épouse, cherchez l'erreur...Stupide orgueil masculin à la con !)

avatar contributeur de Alma08
Alma08
04/12/2021 à 08:03 - 04/12/2021 à 08:06

Citation de Dime #382583

Je ne suis Pas experte en vocabulaire français par rapport aux insultes... Mais j'ai déjà entendu que si on est lesbienne c'est qu'on a Pas EU un vrai homme pour nous faire plaisir! 🤮

Et surement s'il y a moins d'insultes c'est aussi car la femme reste effacée dans la société. Même dans l'homosexualité

avatar contributeur de Rosso
Rosso
04/12/2021 à 10:39

Citation de Alma08 #382669Mais j'ai déjà entendu que si on est lesbienne c'est qu'on a Pas EU un vrai homme pour nous faire plaisir! 🤮

Oui j ai également entendu ce genre de discours mais également des lesbiennes qui prétendaient qu elles avaient couché avec des hommes (par curiosité généralement) et qui pour la plupart affirmaient que ces hommes n auraient jamais plus l envie de coucher avec un homme après ...

comme quoi la connerie n a pas de sexe

avatar contributeur de Alma08
Alma08
04/12/2021 à 12:26

Bah non

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Talullalune
Talullalune
04/12/2021 à 14:41

Citation de Chagrindame #382581

Entièrement d’accord sur l’avant dernier paragraphe qui me semble parler de coming oui sans mettre le mot dessus 👏🏻👏🏻👏🏻.

A ce jour, je n’ai connu que des garçons et même si dans le futur, il s’agit d’une fille, je ne me vois absolument pas en faire l’étalage 😳 (personne ne vient crier qu’iel est hétéro…) de nature assez discrète/sensible et surtout en quoi ça regarde les gens, ami.e.s ou famille, soit vous appréciez la personne avec qui je suis soit bah… tant pis 🙃. Ça se passe entre cette personne et moi, c’est déjà suffisant et pas toujours simple 😅😊

Et encore une fois la sexualité fluctue, personne ne sait de quoi demain est fait et si chacun.e se mêlait de son c*l, le monde ne tournerait pas plus mal.

avatar contributeur de Wonder
Modération Wonder
28/12/2021 à 15:03

Citation de Talullalune #382709

je ne me vois absolument pas en faire l’étalage

Je ne connais aucun.e homo qui a fait « étalage » de son orientation sexuelle ou romantique. Sûrement parce que nous, les homos, ne sommes ni masos ni suicidaires. Peut-être que certain.es en connaissent ici... ah non, dsl la pride, ça compte pas !

😳 (personne ne vient crier qu’iel est hétéro…)

Dans une société hétéronormée, les hétéros n'ont jamais eu besoin de cacher leur héterosexualité, ni de se justifier de leur orientation lors d'un apéro. Iels ne se font pas insulter ni agresser à cause de leur orientation. Iels s'embrassent librement dans la rue ou peuvent se donner la main sans se poser de question, n'importe où.

Je ne trouve pas juste que des lgbt restent dans le placard, au seul motif que l'homo/bi.sexualité reléverait du privé (ce serait donc un sujet tabou) tandis que personne ne s'interroge sur le monopole que détient naturellement l'hétérosexualité dans le domaine public.

Il me semble, que ne pas se cacher, n'est pas synonyme de « faire étalage ». C'est juste vivre :-) Beaucoup voudraient qu'on se planque et qu'on se taise pour leur petite tranquillité sociale.

Chacun.e devrait être libre de vivre sa vie affective en se moquant du qu'en dira-t-on. Bien sûr qu'il faut bien choisir ses interlocuteur.rices avec soin avant de parler de sa vie privée. C'est valable pour tout le monde, pas que pour les homos...


Je n'veux plus jamais m'laisser faire... J'en ai assez, je n'en peux plus, j'ai trop souffeeeert... ^^

avatar contributeur de Bamses
Bamses
28/12/2021 à 17:15

Citation de Lulustrike #382545

Perso pour les rencontres je dirais le contraires

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
28/12/2021 à 20:57

Citation de Lulustrike #382545

Je pense que la question ne reside pas forcement dans le fait d'assumer son homosexualité ou sa part d'homosexualite ,c'est un cheminement personnel vecu différemment chez chaque personne et peu importe son genre.

En revanche, le regard de la société est différent entre un couple lesbien et un couple gay (etude societale à l'appuie que j'ai la fleme de retrouver, j'avoue).

Il est évident, que le plus gros fantasme masculin dans bien des pays du globe, c'est d'avoir deux femmes dans le même lit, que la pornographie hétéro va aussi dans ce sens.

L'image de deux femmes ensemble, stimule bien plus de fantasmes chez bon nombre de personne, que l'image de deux hommes ensemble. Même ici, les couples à la recherche d'une troisième personne recherche plus une femme qu'un homme.

De ce fait, les couples lesbiens sont plus acceptés que les couple gays car plus représenté également à travers la pornographie hétéro.

Apres il y a le fantasme et la réalité, je suis quasi certaine que les reactions des gens seraient différentes en voyant plusieurs types de couple lesbiens, classé selon la beauté et la féminité ou non...

Enfin c'est ce que je pense ...

avatar contributeur de Dime
Dime
29/12/2021 à 04:22 - 29/12/2021 à 04:24

Citation de Phoenix73 #385682

Je plussoie ton propos.

Nous sommes encore imprégnés par un système patriarcal, dans lequel seul le regard de l'homme est important. Or ce dernier a plus d'indulgence vis-a-vis d'un couple lesbien (en particulier sous l'angle d'une certaine esthétique qui peut lui etre sujet de désirs, meme s'il n'y a pas accès), qu'envers un couple gay, qui ne lui inspire que mépris et peut le renvoyer à des pulsions intimes de féminité en lui-même qu'il prend bien soin de camoufler afin de ne pas entacher sa virilité.

avatar contributeur de Alithia
Alithia
29/12/2021 à 21:06

Chaque personne assume différemment les différentes facettes de son être.

Et chaque personne juge différemment les autres.

Et en effet les personnes gay, lesbienne, bi, pan, ect... Sont vue différemment, mais justement, a t'on besoin de mettre des échelles.

À ton vraiment besoin de savoir qui prend le plus dans la figure, qui vie le plus mal, pour qui c'est le plus difficile, généralité à l'appui.

Pourquoi ne pas juste se mettre d'accord que c'est difficile pour tout le monde ici, mais de façon différente.

Qu'on assume, ou vie les agressions, de façon différentes.

Et que finalement, les remarques sexiste, lesbophobe, les menaces de violes, ou les violes, les fantasmes, les préjugé, son aussi néfaste que les insulte homophobe (gayphobe??), que les violences physiques, les agressions, pouvant être vécus, ect....

Je pense que des qu'il y a besoin d'assumer, y a déjà un problème, et qu'on devrais se soutenir entre nous, sans chercher à valorisé nos souffrances, par rapport à celle des autres.

Juste ce dire, les agressions, peux importe la nature, sont mauvaise, nuisible, et que peux importe qui la subis, on la soutiens.

Je pense que véhiculé ce genre de pensé fera plus de positif, que d'essayer de chercher à échelonner des valeurs immatériel, et inquantifiable.

avatar contributeur de Alma08
Alma08
29/12/2021 à 21:36

Citation de Alithia #385776

😍😍👏👏👏 Merci, ça m'a fait du bien de te lire

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
29/12/2021 à 23:34

Citation de Alithia #385776

Très beau discours merci ...

avatar contributeur de Alithia
Alithia
30/12/2021 à 03:47

Merci à vous, ça me fait plaisir si on peut aimer ce que j'écris :)

avatar contributeur de LaMome
LaMome
30/12/2021 à 09:35

Citation de Alithia #385776

👍👍👍

Merci ! 🙏🏼

avatar contributeur de Mary Poppins
Mary Poppins
30/12/2021 à 12:04

Je rejoins Alithia dans ces propos.

Je suis juste interpellée par le verbe "assumer" Il me semble que si l'on est en accord avec soi même, ce verbe n'a pas de sens, s'assume -t-on humain dans le règne animal, femme au sein des humains ? vivants sur des siècles de décédés ?

Est il vital d'exister à travers une définition limitante ? Ou se situe notre essentiel ? que restera-t-il de nous quand nous serons à nouveau nus ?

Tentons d'être nous le mieux que nous puissions.......

avatar contributeur de Wonder
Modération Wonder
30/12/2021 à 14:46 - 30/12/2021 à 14:47

+1000 Alithia 💜

Il est vrai qu'on a tendance à assumer ses responsabilités, ou les conséquences plus ou moins graves de certains de nos agissements.

D'après le petit Roux (😉 à qui se reconnaîtra), l'origine latine du verbe assumer est assumere, qui signifie prendre sur soi, et le verbe accepter est un synonyme. Je trouve qu'il a une consonance bien plus positive que celle du verbe assumer.

👉 Assumer son homosexualité ou pas


Ne pas assumer son homosexualité ou la vivre de manière cachée revient à réprimer un aspect essentiel de son existence, avec le risque d’être « démasqué ». « Le fait de ne pas assumer peut provoquer beaucoup d’anxiété, de la dépression, de l’insomnie, un risque suicidaire. », évoque André Helman. Le risque suicidaire serait environ quatre fois plus élevé chez les jeunes homos, plus particulièrement chez les garçons


Néanmoins un coming out n'est pas plus facile à faire parce qu'on est lesbienne (bi ou pan).

Il me semble que nous avons les mêmes appréhensions dans nos rapports avec le monde héteronormé, que les gays.

Le temps d'acceptation de l'orientation sexuelle/romantique est un cheminement personnel qui varie d'une personne à l'autre, selon les backgrounds et les tempéraments.

D'après moi, l'injonction à assumer, entre LGBT, est un héritage du monde héteronormé, dont on devrait se passer royalement.

Encourager l'acceptation de soi et l'empathie envers toutes les personnes qui ont du mal à s'accepter est, je le pense sincèrement, préférable et beaucoup plus sain que de s'amuser à distinguer qui s'assume de qui ne s'assume pas.

Ouf ! J'm''emballe ! Heureusement que personne n'a inventé « l'assumomètre »


Je n'veux plus jamais m'laisser faire... J'en ai assez, je n'en peux plus, j'ai trop souffeeeert... ^^

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
30/12/2021 à 15:37

Citation de Wondeur #385843

Personnellement je n'arrive toujours pas à l'assumer et à l'accepter qu'une partie de moi même est homosexuelle.

Je dissimule depuis plus de 30 ans aux autres qui je suis. J'en ai parlé récemment à un ami mais ado ou il y a encore 5 ou 10 ans ça aurait été pour moi inconcevable d'en parler ...

Après quand je vois des témoignages de femme qui se découvrent bi ou lesbiennes après avoir eu une vie hétéro normée bien remplie je me dis que je ne suis pas seul à vivre cette situation...

Encourager l'acceptation de soi et l'empathie envers toutes les personnes qui ont du mal à s'accepter est, je le pense sincèrement, préférable et beaucoup plus sain que de s'amuser à distinguer qui s'assume de qui ne s'assume pas.

Oui tu vois juste, personnellement je n'ai aucune envie de rendre public mon orientation sexuelle, à part si la personne que je connais est lgbtq je serai peut être enclin à lui en parler.

Le plus dur pour moi actuellement est d'accepter mes attirances homosexuelles à côté de mes attirances hétérosexuelles !!!

avatar contributeur de Wonder
Modération Wonder
30/12/2021 à 17:19

Permets-moi de t'envoyer un gros hug Lulustrike.

Plus facile à assumer quand on

On sait que ça peut être très dur pour beaucoup d'entre « nous ». Je crois que la bonne nouvelle, est que l'acceptation n'est pas impossible et que c'est même libérateur. En tout cas, sur beto, tu es au bon endroit pour recevoir des encouragements. N'est-ce pas ? 😉


Je n'veux plus jamais m'laisser faire... J'en ai assez, je n'en peux plus, j'ai trop souffeeeert... ^^

avatar contributeur de Rosso
Rosso
30/12/2021 à 19:05

Citation de Lulustrike #382545

Mais tu parles d’ assumer d’ être lesbienne , ou gay ou peu importe , assumer quelque chose implique qu’ on a une responsabilité alors qu’ au dernière nouvelle on ne choisi pas son orientation .

Maintenant le regard de la société c’ est bien gentil mais prends n’ importe quel individu , met le sous un microscope (façon de parler) et il y aura toujours quelque chose à trouver à redire sur cette personne , pas heterononormé , heteronormé mais violent , sexiste , raciste , extrémiste , intégriste , pervers , pas assez gentil , trop gentil etc etc ...

Alors ça ne plait pas à certain(e)s l ‘ homosexualité ?

Mince , du coup faut pas en parler ? Faut se cacher ? Culpabiliser ?

Citation de Lulustrike #385845Le plus dur pour moi actuellement est d'accepter mes attirances homosexuelles à côté de mes attirances hétérosexuelles !!!

Excuses moi mais tu peux développer , c est dur à quel niveau ? Par rapport aux autres ou toi même , qu est ce qui te gênes réellement

avatar contributeur de Dime
Dime
30/12/2021 à 19:37

Citation de Lulustrike #385845

""Le plus dur pour moi actuellement est d'accepter mes attirances homosexuelles à côté de mes attirances hétérosexuelles !!!""

Je te comprends complètement. On se culpabilise beaucoup. Mais au fond, les attirances sont capables de cohabiter gentiment, pour peu qu'on les laissent exister librement et qu'on les accepte.

Salon de tchat lesbien

Toutes les femmes célibataires inscrites peuvent accéder à notre salon tchat lesbienne. Chat réservé exclusivement à la gent féminine.

Communauté lesbienne

betolerant est fier de sa communauté lesbienne. Notre communauté est un véritable site de rencontres lesbiennes tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est souvent indispensable pour une femme homosexuelle. Partagez vos expériences au sein du forum coming-out.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre forum sur l'homoparentalité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr