Quelle femme (de naissance ou pas) serait ouverte à partager des moments peut-être intenses de tendresse/sensualité avec un trentenaire inexpérimenté

avatar contributeur anonyme
Anonyme
24/07/2021 à 16:10

Atteint d'une phobie sociale sévère concentrée sur l'intimité que l'on peut aussi qualifier de castration psychique, je suis un trentenaire qui n'a jamais encore connu une relation de tendresse et de sensualité. La sexualité n'est pas exclue de la relation auquelle j'aspire, mais elle n'en serait qu'une option, aussi belle puisse-t-elle être.

Cette relation peut se réduire à une seule rencontre, dans un lieu public comme un parc lyonnais par exemple. Et si le courant passait entre nous, et si nous souhaitions prolonger ce moment en privé, libre à nous alors.

Je n'ai pas l'apparence d'un tout jeune homme, mais je le suis à l'intérieur de moi au niveau de l'intimité.

Je suis résident lyonnais. Et comme les dernières années, je vais probablement pas quitter Lyon au-delà de quelques heures cet été. Car mon corps est criblé de noeuds qui font que je fatigue physiquement et mentalement assez vite. Déjà me remettre d'un petit jogging dans le parc dont je suis voisin peut me demander plusieurs heures... Je suis convalescent d'une dépression sévère.

Cette demande d'aide est sans illusion. Il relèverait quasiment du miracle qu'il y ait même qu'une seule réponse favorable. Alors, plusieurs, n'en parlons même pas...

Merci de m'avoir lu.

Martin

avatar contributeur de Dime
Dime
24/07/2021 à 16:16

Citation de Anonyme #368236

Salut Martin.

Je comprend ton désir. J'espère que quelqu'une va au moins accepter de te rencontrer pour discuter un peu. Il doit y avoir du monde sur Lyon, et une bonne âme doit bien exister pour te consacrer une heure de son temps. Je l'espère en tout cas. Merci de t'être confié à nous en tout cas.

avatar ancien membre
Ancien membre
24/07/2021 à 16:54

Bonjour Martin,

Je ne suis pas de Lyon mais à plusieurs centaines de km. Je me pose pas mal de questions à la lecture de ton message donc je serais incapable de te répondre "oui" ou "non" mais si tu veux juste discuter de tout ça, tu peux me contacter :-)

avatar contributeur anonyme
Anonyme
24/07/2021 à 18:21

Bonjour Noela,

Oui, effectivement, tu es à plusieurs centaines de km. Je t'en prie, tu peux énoncer les questions que tu te poses à la lecture de mon message. Même si tu étais une voisine, je ne demande pas de répondre "oui" ou "non". Echanger quelques mots avant de se projeter sur une rencontre est légitime.

Non, je ne suis pas du tout là pour discuter. Intellectuellement, je n'ai pas de problème. Ma demande d'aide n'est pas là. Mais si une question me donne envie d'apporter une précision, je suis libre de le faire.

Bonne soirée

avatar ancien membre
Ancien membre
24/07/2021 à 18:29

Tu y réponds indirectement, donc rien à ajouter :-)

Je te souhaite de faire la rencontre espérée,

Bonne soirée aussi :-)

avatar ancien membre
Ancien membre
25/07/2021 à 12:13

Bon courage.

Il n'existe pas que des personnes à tendance (relationnelle) toxique.

Je te souhaites plein de bonheur et de trouver ce qui peut t'aider à être à l'aise avec d'autres personnes que tu appreciera et qui seront à l'aise avec toi.

Le fait que tu n'ai pas connu de relation de tendresse / amoureuse peut être vu comme un atout (entre autre pour les personnnes qui recherchent quelque chose d'intense, mais pas que).

Belle journée à toi.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
31/07/2021 à 17:55

Ma demande d'aide est tombée aux oubliettes de ce forum comme c'était prévisible.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
31/07/2021 à 18:36

Citation de Anonyme #369201

Peut etre devrais tu regarder ici dans les profils et commencer par certaines étapes avant de passer à l'intimité.

Difficile de répondre à ton post autrement. Rencontré un inconnu surtout pour une femme, c'est toujours délicat.

Et si ca peut te rassurer , on est tous plus ou moins à la recherche de LA personne qui pourrait faire basculer notre coeur. Mais elle est toujours trrrreeeeeesssss difficile à trouver, on sait même pas si elle existe lol^^.

Bonne chance à toi

avatar contributeur anonyme
Anonyme
31/07/2021 à 22:22

Bonjour Phoenix, merci pour ta lettre.

Je suis trentenaire, je n'ai donc plus 18 ans, ni 20 ans, ni 25 ans (donc un peu de vécu). Je n'ai pas de problème pour parler à des inconnu.e.s dans la rue, je suis connu de beaucoup de monde au marché de mon quartier. J'organise même des sorties. Je n'ai pas de difficulté pour les relations sociales ordinaires, j'entends par là les relations dites de voisinage. Comme je l'ai dit d'emblée dans ma présentation, je suis atteint d'une psychopathologie concentrée sur l'intimité, sensuelle et sexuelle, les deux pouvant être dissociées.

Avant de se rencontrer dans un parc public par exemple, comme je l'ai également précisé à une autre intervenante, quelques échanges publics ici-même puis privés (par messagerie personnelle) pourraient opportunément avoir lieu. Dans ces échanges, des informations d'ordre privé sur ma personne pourraient être données. Je ne demande pas un saut dans l'inconnu.

Il ne s'agit absolument pas d'une demande de rencontre sentimentale, amoureuse. Il n'est pas question pour moi de prétendre faire basculer le coeur de l'autre (ce serait pour moi un saut dans l'inconnu). Je suis une personne pour qui le simple contact physique prolongé, même seulement partiellement dénudé comme la saison non y invite, est psychologiquement déstabilisant. Ma demande d'aide se rapproche d'une recherche de relation mère enfant ou grande soeur petit frère... Sentir la chaleur d'une personne contre moi peut m'amener à un début d'évanouissement. Après, quand deux personnes se rencontrent et partagent des moments même de relative intimité, on ne sait pas ce qui peut se passer, chacun est libre comme en théorie dans toute relation.

C'est une demande de don d'intimité pour aider une personne en souffrance dans son intimité sociale.

avatar contributeur de Dime
Dime
01/08/2021 à 00:03 - 01/08/2021 à 00:03

Citation de Anonyme #369225

Ton topic comme tes différents post m'interpellent.

Mais je suis loin d'avoir assez d'éléments pour comprendre ce que tu cherches à nous expliquer. C'est la première fois que je lis un témoignage analogue et je suis assez perplexe quant à l'interprétation que je peux en faire.

Libre à toi de t'exprimer plus amplement sur ton rapport à la sexualité ou à l'intimité.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
01/08/2021 à 08:41

Bonjour Dime,

Merci pour votre contribution.

Dès la première ligne de ma lettre de demande d'aide, je dis le diagnostic médical : "Atteint d'une phobie sociale sévère concentrée sur l'intimité que l'on peut aussi qualifier de castration psychique...". Je conçois fort bien qu'une phobie sociale qui s'étendrait sur toute la vie sociale - une phobie sociale généraliste en quelque sorte - serait plus aisée à comprendre pour les autres. D'ailleurs je suis membre de l'Association pour la Promotion d'un Accompagnement Sensuel et/ou Sexuel (APPAS) qui s'adresse aux personnes en situation de handicap essentiellement et mon cas de figure au sein de cette association apparaît exceptionnel. Au point que sa secrétaire m'a rejeté récemment.

Oui, une personne qui serait recroquevillée sur elle-même dans sa vie en général, on comprendrait aisément que sa vie intime n'est pas développée non plus.

Si vous avez des questions, si je pouvais vous aider à comprendre davantage, je ferais de mon mieux. Mais sans question de votre part, je ne sais pas quoi ajouter.

Bon dimanche à vous,

Martin

avatar contributeur de Dime
Dime
01/08/2021 à 09:48 - 01/08/2021 à 10:17

Merci Martin de bien vouloir te dévoiler et ainsi nous permettre d'entrevoir toute la diversité et la complexité de la nature humaine.

Si je comprends bien, il s'agit d'une peur du rapprochement intime, du contact physique avec l'autre ? Le fait meme d'etre en maillot de bain à coté de quelqu'un d'autre te met-il mal à l'aise ? Differement s'il s'agit d'une fille, d'un garçon ou bien est-ce égal ?

Quel type de perturbation ressens-tu dans ta vie quotidienne ? Frustration, honte, timidité, renferment vis à vis des filles , sentiement de solitude ou rien de tout cela ?

As-tu grandi d'ailleurs dans un milieu classique ou particulier ? Vis-tu seul actuellement ou avec un membre de ta famille ?

As-tu la meme distance avec les enfants ?

Sais-tu s'il y a eu un déclencheur à cela lorsque tu étais petit ou pas du tout ?

Quelle vision as-tu de ton propre corps ? Bienveillante, aimante ou indifférente voire distanciée ?

As-tu déjà pratiqué des sports de contact comme le judo, la danse de couple ou autre.

Dernière question plus intime : Aimes-tu visionner de l'erotisme ou du porno ou pas du tout ?

Voici quelques questions, puisque tu m'as invité à le faire. Sois libre d'y répondre ou non.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
01/08/2021 à 11:42

Merci Dime pour tes questions.

Oui, c'est le contact physique prolongé avec une femme qui m'attire a minima qui me déstabilise au point que je puisse risquer l'évanouissement. Je suis hétérosexuel. Donc ce sont les femmes qui sont concernées, pas les enfants (sauf les jolies adolescentes, me sentant moi-même dans un étant proche de l'adolescence...).

Donc en maillot de bain à côté d'une personne également en maillot de bain ne me pose pas de problème.

Visionner de l'érotisme ou du porno me permet d'évacuer un peu la pression que cette phobie me fait subir : j'en suis un spectateur régulier. Une fois, un psychiatre m'a demandé si ça venait d'un dégoût pour le corps et ces matières, une sortie de phobie hygiéniste. Pas du tout !

Je suis même naturiste à mes heures. Je n'ai donc pas de problème particulier avec mon propre corps... dans un environnement dédié ou accueillant.

Je suis hypersensible asperger auto-diagnostiqué (une vidéo de présentation du syndrome m'a bluffé, une psychologue asperger m'a reconnu comme tel et une travailleuse sociale dans un institut pour asperger aussi), probablement zèbre et hpi/hpe (j'étais en thèse lors de ma rechute dépressive). Je suis un solitaire aimant partager des moments de compagnie.

Oui, c'est mon environnement familial et social proche qui en est à l'origine (petite famille repliée sur elle-même avec une mère phobique sociale généraliste cette fois et une tante "vieille fille", les deux décédées aujourd'hui, c'est pour ça que je peux témoigner) Mon frère ainé a attendu 24/25 ans avec un séjour Erasmus à l'étranger pour vivre sa première histoire d'amour. Mais lui n'était pas atteint psychologiquement.

Je suis habitué à cette situation. Ma vie quotidienne n'en est pas déstabilisée si ce n'est par les dépressions induites. Je suis actuellement en longue convalescence d'une rechute dépressive. J'ai du mal à m'imaginer plaire physiquement à une femme attirante. Je suis en thérapie mais la théorie et la pratique sont deux choses différentes. Je n'ai quasiment jamais participé à une soirée étudiante et autre. Les unes ou deux soirées où je suis passé, j'ai trouvé le temps long, étais très mal à l'aise et je ne m'y suis donc pas attardé... Les événements festifs avec rapprochements physiques en général me mettent (très) mal à l'aise. J'ai essayé il y a longtemps la danse. Je n'ai pas dépassé deux cours : être dans les bras d'une charmante demoiselle me faisait perdre totalement mes moyens, je ne retenais pas les pas etc. Non, je n'ai jamais encore pratiqué de sport d'auto-défense, même si c'est en projet.

Je vis seul actuellement. Mais j'ai à m'occuper avec mon frère de mon papa âgé et dépendant.

Si vous avez de nouvelles questions, n'hésitez pas. Ou si vous comprenez mieux à présent, vous pouvez aussi le dire :)

avatar contributeur de Plume
Plume
01/08/2021 à 11:56

Salut Anonyme,

Je voulais juste te dire que le malaise du toucher, moi je comprends tout a fait.. j'ai ressenti ce malaise (une peur proche de la peur de mourir qui me donnait la nausée) jusqu'a mes 35 ans. L'aide d'un psy et une histoire d'amour avec un homme doté d'une écoute subtile et sans jugement m'a reconcilié avec cette possibilité.

J'ai fait une demande de diagnostic asperger. Je suis sur un groupe discord asperger ou on partage nos difficultés, si cela t'interesse, contacte-moi en mp.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar ancien membre
Ancien membre
01/08/2021 à 12:01

Hello,

J'avoue qu'au départ je n'avais pas bien compris ton 1er message, ton dernier message est bien plus clair ;)

Tu recherches au final une personne qui t'aide à surmonter ta phobie. C'est dommage qu'on t'ait refusé l'accès à ton asso car ça me semble quand même bien handicapant dans ton quotidien ... Et une personne "habilitée" s'y prendrait certainement mieux dans son approche pour ne pas te "brusquer" et aller à ton rythme. Enfin en tout cas au moins pour te mettre en confiance et "initier"/"préparer" ton corps et esprit à "surmonter" ton état de panique. Tes médecins ne peuvent pas te faire un genre de certificat pour l'asso en question ?

J'espère que tu trouveras une femme qui saura t'aider en tout cas !

avatar contributeur anonyme
Anonyme
01/08/2021 à 15:17

@Plume : J'insiste bien que c'est le toucher prolongé, particulièrement sur la peau nue, donc intimiste, qui m'intimide. J'ai participé avant l'épisode sanitaire à un atelier câlin (dans un local privé sécurisé) sur Lyon : ce fut une belle expérience, malheureusement remise à plus tard à présent. C'est une peur panique comme si mon logiciel personnel n'était pas agencé pour l'accueillir ou qu'il me faudrait quelques mises à jour... Une sorte de sidération qui pointe le bout de nez. Pas de crainte d'arriver à mon dernier souffle dans mon cas. Cette peur panique étouffait jusqu'à peu mon appétit d'intimité et cette peur faiblit aujourd'hui.

Je suis membre du groupe (ou de groupes) Fb asperger. Je fréquente de temps à autre cet univers, mais essentiellement avec des rencontres réelles. Je suis un peu prudent à l'égard des échanges seulement virtuelles. Je n'ai pas envie de consacrer plus que temps que je consacre déjà au monde virtuel. Puis-je te demander ce que t'apporte ce groupe discord asperger ?

@Skela : Je n'avais aucune idée de l'accueil qui me serait faite sur ce forum pour ma demande d'aide. Je n'ai pas voulu non plus être trop long. Je dis dès ma présentation que je suis atteint d'une phobie sociale. Si j'en parle, c'est bien-sûr parce que ma demande d'aide est un élément de solution à cela. Je ne suis pas ici pour me lamenter et chercher une épaule pour pleurer dessus :)

L'association APPAS en est à ces tout débuts (création en 2003), elle a ses statuts, son CA etc, elle n'est pas dédiée à toutes les personnes en souffrance sensuelle et sexuelle. Les accompagnantes sont rares et pas nécessairement toutes d'un physique très avantageux non plus (je suis attiré sexuellement par de jeune et jolie femme, c'est comme ça). Il n'y en a à ce jour que 2 en Rhone-Alpes, et elles ne se déplacent pas nécessairement sur toute la région. L'APPAS s'adresse d'abord à des personnes (poly)handicapées en fauteuil roulant ou "clouées" sur un lit dans une institution spécialisée. Par chance, à Lyon, il y a quelques membres du CA d'APPAS que j'ai rencontrés. L'un d'eux m'a mis de sa propre initiative en contact avec une accompagnante résidente en Lorraine qu'il a lui-même formé. Grâce aux 3 séances d'accompagnement qu'elle m'a proposées au premier trimestre 2021, la sévérité de ma phobie fléchit et je peux faire cette demande d'aide ici-même sans trop grande peur. Avant, cela aurait été hors de question. Rien qu'en parler comme je le fais ici m'aurait été trop pénible. Je m'ouvre un peu à l'inconnue. Alors que cette accompagnatrice ne m'attire pas sexuellement, ce que j'ai vécu sensuellement avec elle et grâce à elle fut très fort, éblouissant même. Mais cette accompagnatrice est éloignée, elle ne peut pas venir souvent et l'accompagnement ne pourra pas se poursuivre au-delà de cette année en tous les cas.

avatar contributeur de Plume
Plume
01/08/2021 à 18:39

@Anonyme,

Pour répondre a ta question, cela m'apporte de la compréhension mutuelle et de l'entraide sans jugement.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur anonyme
Anonyme
01/08/2021 à 19:22

@Plume : Très bien. Mais de l'entraide qui reste virtuel, est-ce vraiment de l'entraide ? Je respecte les besoins de chacun. Si tu as besoin de lire un texte d'une personne qui manifeste à ton égard une compréhension et si cela participe à t'aider, super pour toi. Personnellement, je ressens l'envie de rencontrer en vrai les personnes. Juste des mots, des phrases sur mon écran, si ça ne va pas plus loin que cela, ce n'est pas ce que je recherche

Bonne soirée

@Skela : L'APPAS a été créée en 2013, pardon

avatar contributeur de Doremi
Doremi
31/08/2021 à 22:46

"Et ça continue, encore et encore,

(même si on change les pseudos)

C'est que le début, d'accord, d'accord"

(Francis Cabrel, "Encore et encore")

https://betolerant.fr/forum/20288/qui-serait-ouverte-a-une-possible-rencontre-amicale-chaleureuse-hellip-avec-un-trentenaire-phobique-sociale#last

avatar contributeur de Bisousdelyon
Bisousdelyon
31/08/2021 à 22:52

Citation de Doremi #371316

Mon profil initial a été supprimé par la modération. Ce n'est en aucun cas de mon fait

avatar contributeur de Ludidivine
Ludidivine
31/08/2021 à 23:14

Citation de Doremi #371316

T es redoutable! une archive vivante! je suis épatée!

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2021 à 01:50

Tu t'ennuies Doremi ? ^^

Quel est l'intérêt de faire remonter cette info 30j plus tard ? 😅

A part raviver des tensions, je ne vois pas ...



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr