Le droit de disposer de son corps

avatar contributeur Marionnn1123
Marionnn1123
20/07/2021 à 23:33

ALERTE TCAS

Je ne me suis jamais sentie bien dans mon corps. Je suis née fille. J'ai grandi, puis j'en suis là, à 24 ans. Un désir de me sentir bien dans mon corps, de me sentir sexy, à l'aise, chose qui n'est jamais arrivée dans ma vie à cause d'une simple chose.

Ma poitrine.

Pourtant j'ai bien été gâtée à ce niveau là. J'en ai. Je fais un bonnet c ce qui est relativement normal. me diriez vous. Sauf que cette poitrine je ne l'ai jamais acceptée.

Après de longs mois de thérapie, j'ai décidé de me faire faire une réduction mammaire, je voudrais arriver à avoir un bonnet A, voir AA.

La poitrine que j'ai m'handicape beaucoup dans ma vie quotidienne car je suis en école de cirque professionnelle, donc je fais énormément de sport, course à pied, trampoline, acrobatie, équilibre sur les mains, danse etc ... Cela m'empêche de m'entraîner autant que je le voudrais car cela me gène véritablement.

Mentalement et c'est la partie la plus importante. Ça m'empêche de vivre. Je suis suivie depuis presque 1 an pour anorexie mentale bien que je n'ai jamais été en sous-poids et le travail de thérapie a permis de pointer du doigt ce qui me poussait dans ces comportements auto-destructeurs. Aujourd'hui je suis bien plus stable et je suis vraiment en bonne voie de guérison, sauf que cette poitrine que je souhaite tant faire maigrir ne changera jamais car c'est une question de gène. 

Je comprends totalement votre éthique, je sais que ce que je demande n'est pas commun, mais je sais aussi que je souhaite disposer de mon corps selon ma volonté et juste me sentir BIEN. 

J’ai ce sentiment. Que je n’étais pas faite pour cette poitrine là, qui j’en suis consciente pourrait rendre très heureuse une autre fille sûrement, mais pas moi, et malheureusement je ne peux pas le changer. Même en m’affamant elle ne changera pas. Et j’ai plus envie de m’affamer, je veux vivre. JE VEUX VIVRE. 

Je veux pouvoir danser sans sentir les secousses violentes dans ma peau, je veux pouvoir faire de l’acrobatie sans sentir que ça me ralentit, sans sentir que ça va être un frein, que mon seul frein sera ma peur de me jeter en arrière. Je veux pouvoir être fière de me sentir jolie dans un décolleté, dans un débardeur, ou même un crop top sans avoir un dégout de moi-même. Je veux juste pouvoir m'habiller comme je veux.

Je veux me sentir femme, aussi contradictoire que cela puisse paraître. Et à mes yeux se sentir femme ne dépend pas d'avoir une poitrine ou non. Se sentir femme ne dépend pas d'un sexe. Je veux juste me sentir bien.

Cette poitrine qui n'est pas la mienne m’empêche de respirer, elle m’empêche de vivre, elle m’empoisonne et je n’arrive pas à imaginer le jour où je l’accepterai. Car elle sera toujours sur mon chemin, physiquement.

Ma décision est donc prise.

J’ai conscience de ce qu’elle implique, cela fait quelques années que je pèse le pour et le contre.

Je suis consciente que les cicatrices seront visibles à vie et que la taille que je demande ne permettra pas de les dissimuler. Je le sais. Je veux quand même faire cette opération. 

Je sais que suivant l'opération, un arrêt complet de deux voir trois mois de sport est obligatoire. Mais même ces deux mois sont pas comparables à l’infinité des moments qui m’ont été volés dans ma vie à cause de ça et tous ceux à venir si je reste comme ça.

Je le sais, je le sens c’est comme un instinct de survie.

Je ne peux pas gaspiller le peu de temps qui m’est donné dans une lutte impossible et qui me freinera dans mon épanouissement personnel et professionnel. C’est égoïste mais je veux vivre. Je veux juste commencer à vivre.

Cette partie de moi, ce n'est pas moi, c'est pas ce que j'étais censée avoir. Ce n'est pas moi.

Je suis allée voir un chirurgien plastique aujourd'hui. Je lui ai tout expliqué de A à Z.

Il a refusé de m'opérer. Car ses raisons sont je cite :

Ce n'est pas un cas "normal"

Normalement les femmes en veulent des plus gros.

Les cicatrices seront moins facile à cacher.

Que pour lui c'est une "mutilation"

Ça ne sera pas "joli"

Il a terminé l'entretien en me disant que je pouvais aller voir les médecins qui s'occupent des opérations pour les transgenres. Ce que je ne suis pas, je n'ai pas de problème d'identité, je souhaite au contraire me sentir femme et la poitrine que j'ai ne me correspond pas car je ne base pas la "féminité" sur un type de corps particulier; De nombreuses femmes ont un pénis. Ce n'est pas une histoire de corps mais de ressenti.

Je me sens insultée, je me sens possédée par des moeurs qui me disent de comment je dois disposer de mon propre corps.

Je ne demande qu'une chose, me sentir bien, belle, épanouie, heureuse.

Je vais continuer à me battre pour être bien. Mais je me sens perdue.

Je voulais en parler à de parfaits inconnus j'imagine, récolter l'avis de différentes personnes, que pensez-vous de tout ça ? Suis-je la seule à être en colère d'être forcée par quelqu'un qui détermine votre "beauté" à votre place ?

Désolée du roman, j'attends avec impatience de vous lire !

avatar contributeur de Faith141
Faith141
20/07/2021 à 23:45

Salut,

Je vais faire simple. Va voir un autre chirurgien.

Et tu peux en parler avec le psy qui te suis (si tu es suivie)

avatar contributeur de Onoya
Onoya
20/07/2021 à 23:47

tu n'es pas la seule en colère, je trouve pas indigne de la part de ces personnes de te refuser ça.

ça a l'air d'être une décision réfléchie de ta part, tu en as très probablement pesé le pour et le contre, tu devrais avoir droit de disposer de ton corps comme tu le veux ( tout le monde devrait avoir ce droit d'ailleurs, qu'importe le genre etc... )

Les docteurs qui t'ont refusé ça, je me dis, ils ont le droit de penser que ça va faire "moche", mais ils ont le droit que de le penser, pas de te le dire, et pas de te refuser cette opération... enfin, bref, je sais que je ne peux pas trop aider plus qu'avec mes mots, mais je te soutiens au moins mentalement et symboliquement dans ça, car tu l'as choisie et tu en as le droit.

J'espère que j'aurais pu t'aider un peu, te réconforter

Bon courage Marion

avatar ancien membre
Ancien membre
20/07/2021 à 23:59

Hello !

Je ne peux que te comprendre.

J'ai moi même envisagé l'idée de faire une réduction mammaire. Moi c'est du 85E ......

Passé a un C m'aurait convenu pour le coup 🤣🤣🤣

Comme dit plus haut, cherche un autre chirurgien !

Tu es tombée sur un mec qui a rien compris ...

avatar contributeur Marionnn1123
Marionnn1123
21/07/2021 à 00:20

Merci beaucoup pour vos réponses, vous n'avez pas idée à quel point ça me réconforte. Je me sens piégée par ces clichés qui posent aux femmes d'avoir des seins et de Lal suprématie de quelqu'un d'autre d'avoir le pouvoir sur mon propre corps pour des clichés de "beauté" qui est subjective et propre à chacun.

Quand quelqu'un est à l'aise dans un corps qui correspond 100% à ce qu'il "est" ça change tout, ils/elles rayonnent ça se voit.

Et je ne parle pas de petits complexes qui peuvent s'accepter avec le temps mais bien de quelque chose qui vous donne l'impression de ne pas être "vous"

Je vais continuer à essayer de me renseigner.

Merci pour le soutien

avatar ancien membre
Ancien membre
21/07/2021 à 00:30

Bonsoir Marion,

Il n'aurait pas du faire allusion à l'aspect inesthétique, tu as totalement raison. C'est d'une maladresse, pour ne pas dire plus...

Mais, tu sais au fond de toi, je l'espère, que ça n'a aucune valeur. Ca ne change rien à ta personne :-)

Autrement, question bête mais tu sais si la réduction mammaire jusqu'à un AA se pratique en France, pour des raisons similaires aux tiennes ?

avatar contributeur Marionnn1123
Marionnn1123
21/07/2021 à 00:42

Je ne sais comme ça vient juste de m'être refusé, mais je vais continuer à chercher ! Je te dirai si je trouve ! Si tu veux en discuter en privé n'hésite pas !

Courage !

avatar ancien membre
Ancien membre
21/07/2021 à 01:38

C'est une bonne idée de chercher :-)

Peut-être faudrait-il commencer par te renseigner sur l'éthique des chirurgiens esthétiques ? pour mieux comprendre leur approche si tu ne t'es pas trop renseignée sur le sujet ?

J'ai trouvé ceci par exemple

https://www.espace-ethique-azureen.fr/2017/12/18/ethique-et-chirurgie-esthetique/

On peut y lire : "Le professeur Raymond Vilain, chirurgien plasticien émérite, aimait dire : “la chirurgie plastique ramène de l’anormal au normal, la chirurgie esthétique ramène du normal à la beauté”".

Ta demande relèverait donc à priori de l'esthétique (ou tu considères ton problème comme une "anormalité"?)

Aussi :"La chirurgie -esthétique- répond à la liberté de chacun de disposer de son corps et de sa propre image. Elle a pour -objectif de corriger les difformités aquises avec le vieillissement ou présentes dès la naissance-".

Et enfin : "Cependant, l’intervention proposée doit être “proportionnée” à la -disgrâce-. Les -risques encourus ne doivent pas surpasser l’embellissement attendu-. Le geste doit être conforme aux règles de l’art de la chirurgie plastique moderne".

Ici, on s'éloigne de ta demande je pense :-/

Bien que je la comprenne parfaitement, ça reste hyper délicat. Il se peut que tu sois déçue, il se peut que tu regrettes pour des raisons que tu n'imagines pas encore.

Ca ne sera pas un petit changement mais un très grand.

Moi même je me suis faite opérée récemment, dans un but fonctionnel mais il y avait, par la force des choses, une réponse esthétique également. Personne (absolument personne) ne le remarque. Enfin, pour être plus précise, la plupart de ceux qui remarquent un "changement" sont peu nombreux et l'attribuent systématiquement à autre chose, personne ne s'imagine qu'il y a eu une lourde opération et encore moins laquelle.

Le ''problème'' passait déjà inaperçu avant, ceci explique sans doute cela

Cependant, en ce qui me concerne, je peux te dire que le changement à beau être minime (de l'ordre de qlq millimètres), je me trouve --totalement-- différente.

Je ne sais pas ce qu'il en est pour toi mais j'avais un mal fou à me projeter avant l'opération. Enfin, j'avais des images mais quelle certitude ? Aucune.

Je reste contente du résultat (bien que j'essuie qlq déceptions, mineures mais bien là) mais je t'avoue que ça me fait peur pour toi, qui pense sûrement qu'en te projetant, tu as une assez juste idée du résultat physique et de l'impact que ça aurait dans ta vie, mais as-tu pensé au fait que tu pourrais te tromper, et comment le vivrais-tu ?

Je te pose la question car dans tes écrits, tu n'en fais aucunement mention. Et comme c'est un risque bien réel, hélas.

Ne crois pas que je cherche à te dissuader, Tu as bien le droit de choisir pour toi-même :-) en accord avec un médecin aussi bien sûr. On ne peut faire sans, en matière médicale et +

Je souhaite seulement te faire réfléchir à des points auxquels tu ne penses peut-être pas, ou moins.

avatar contributeur Marionnn1123
Marionnn1123
21/07/2021 à 08:24

J'ai très bien pensé à tout ce que tu décris, réellement. Pour moi le nombre de choses que je m'empêche de faire à cause de ma poitrine, même si pour les autres elle ne choque pas est infini. Jamais je ne regretterai cette opération juste pour le simple fait que ça sera un poids en moins pour TOUT, et même pour mon métier.

Je veux réussir, mais je ne me sens pas légitime de réussir car je ne suis pas "moi" entièrement, je ne sais pas si ça fait sens.

Je sais pas comment expliquer ce sentiment, certes il y a aura des cicatrices, certes ça sera un changement énorme, mais ça me donne un espoir incommensurable d'arriver à vivre véritablement. D'enfin porter des habits dans lesquels je me sens bien, sexy, de tout donner en sport sans ralentir juste à cause de la sensation que cette poitrine me procure qui me dégoute.

Comm tu dis je pense que personne ne le remarquerai. Les gens remarqueront juste la lumière que tu dégages à être "bien"

De quoi t'es tu fait opérer si tu acceptes de m'en parler ? Peut-être en privé ?

avatar contributeur de Cmsta
Cmsta
21/07/2021 à 09:46

Citation de Marionnn1123 #367813

Bonjour Marion

C est avec beaucoup de bienveillance que je t écris …je ne doute pas de ta souffrance .. et je ne me permettrais pas de comparer mon vécu au tien …

Je voulais juste te dire … que j ai ressenti à une période de ma vie qqchose de très similaire à ce que tu décris durant de longues années … je me bandais la poitrine car tout comme toi je ne pouvais pas accepter cette partie de mon corps … c était très compliqué à vivre ..et cela a duré des années … Je ne vais pas te parler de toutes les conséquences de ce mal être ….. ce n’est pas le propos …

Ce que je voulais te dire …

Je ne suis pas sure de vraiment savoir pourquoi .. comment …. Mais cela a changé …

Je crois que c est une rencontre amoureuse qui a initié ce changement … son regard sur mon corps bien différent de celui que je pouvais avoir sans doute … …

je ne saurais pas vraiment t expliquer ce qui s est passé ..… mais mon regard sur mes seins a totalement changé …. Et ils ne sont plus du tout un problème aujourd’hui …

Le message de Noela a résonné en moi … c est pour cela que je me permets de t écrire ces mots …

L évolution radicale de mon regard sur mes seins me laisse penser que ces ressentis sont complexes …

Le fait même que je n ai pas toutes les réponses aujourd’hui sur ce qui s est passé pour passer d un tel dégoût à cette acceptation ( voir plus .. oserai je dire que je les aime bien … ) me laisse perplexe et désemparée parfois …

C était juste un témoignage ..encore une fois Marion … je ne compare pas ce que j ai vécu à ce que tu vis ..

Et ne prétends pas savoir ce que tu dois décider …

Bises

avatar contributeur de Judeline
Judeline
21/07/2021 à 13:20

Citation de Marionnn1123 #367784

Salut Marion,

J'ai la fille d'une Amie qui a 25 ans faisait du 105 G !

Elle a fait une réduction mammaire, elle est passée en bonnet C, ça lui a changé la vie.

Moi qui suis trans je fais du bonnet A, voire B selon les marques de soutif et les coupes. Après avoir complexé pendant des années, c'est ma chirurgienne qui m'a fait prendre conscience qu'en fait j'avais malgré tout plus de poitrine que beaucoup de femmes cis... dont elle !

A partir de là, je n'ai plus jamais fait de complexe sur mes petits seins, ils resteront comme ça !

J'ai juste envie de te dire que l'importance n'est pas la taille de tes seins, mais ton regard sur eux, ton ressenti et le fait d'être bien dans ta peau.

Si pour cela tu dois passer par une réduction mammaire, alors FONCE !

Quant aux cicatrices, je t'assure que ça ne se voit pas.

Celles qui se voient ce sont les mammectomies des hommes trans, qui les font retirer.

Encore que, sur les deux hommes trans que je connais, un seul a des cicatrices dégueulasses, mais je pense que c'est lui qui cicatrise mal et qu'il n'a pas fait ses soins correctement en post op.

Vis pour toi. Ceux qui t'aiment comprendront.

avatar contributeur Marionnn1123
Marionnn1123
21/07/2021 à 13:48

Citation de Cmsta #367815

Merci beaucoup pour ton message. Je suis aussi entourée de gens très bienveillants mais mon propre regard sur cette partie là ne change pas, je ne sais pas comment expliquer. Ce n'est pas "moi", je ne souhaite pas la faire disparaitre, je veux juste qu'elle soit plus petite, pouvoir mettre des débardeurs sans soufis, pouvoir mettre des crop tops, ne pas les sentir lourds quand je fais du sport. Être fière d'être une femme. Ça c'est très important pour moi.

Et des femmes il y en a des tellement différentes et chacune à sa propre perception de ce que c'est que d'être une femme et c'est magnifique. Je veux juste être "moi"

Puis même si j'arrive au final après 50 ans de thérapie à accepter cette poitrine et me dire que c'est la mienne, la masse sera toujours là pour me ralentir en sport ou dans le cirque qui est mon métier donc le problème sera toujours là et ne sera jamais réglé. Je ne supporte plus d'être ralentie par mon propre corps qui est mon outil de travail.

Et je ne veux pas non plus gâcher des années de vie avec une thérapie qui je sais ne règlera pas le problème. Je suis déjà en thérapie depuis très longtemps et c'est grâce à cette thérapie que j'en sui arrivée à prendre cette décision.

avatar contributeur de Cmsta
Cmsta
21/07/2021 à 14:09

Je peux l’entendre et te comprendre … et je te souhaite Marion de rencontrer les personnes qui t aideront à obtenir ce que tu souhaites …

avatar ancien membre
Ancien membre
21/07/2021 à 14:48

J'entends ton mal être Marion et je comprends très bien ton envie (légitime) de vivre autrement. Mais j'entends aussi tes espoirs...pour lesquels tu n'as aucune garantie que ça se passe exactement comme tu l'imagines.

Je me trompe peut-être mais j'ai le sentiment en te lisant que tu fais abstraction de certains risques, comme la possibilité d'une asymétrie que tu trouverais tout aussi inesthétique et disgracieuse, la possibilité de douleurs/gênes post-op, sur la durée, tout autant handicapantes voire plus et pour lesquelles tu ne pourrais peut-être plus rien faire, la possibilité que le regard des gens change d'une manière à laquelle tu ne t'attendais pas du tout, ce qui pourrait devenir un sacré poids à la longue, etc.

Aussi, au-delà de ta demande, je me demande si pour toi, disposer de son corps a des limites ?

Pour la discussion par mp, tu peux me contacter :-)

avatar contributeur de Judeline
Judeline
21/07/2021 à 14:53

Citation de Noela #367840

J'ai l'impression de lire les "arguments" des personnes qui ont tenté de me dissuader de faire ma transition.

Quand le mal être est profond comme celui de Marion ou le mien, je pense que les risques post op sont tellement minimes comparés à notre souffrance que la question ne se pose même pas.

avatar contributeur Marionnn1123
Marionnn1123
21/07/2021 à 15:04

Citation de Noela #367840

Cet espoir comme tu dis il me sauve la vie. Et quelque soit le résultat j'en suis à un point où même s'il y a une asymétrie ou autre comme tu le dis, ça sera mieux que ce que j'ai actuellement car la douleur mentale sera tellement apaisée.

Et de toute façon sans parler juste du côté psychologique qui reste le plus important pour moi, je suis considérée comme une sportive de haut niveau, je ne peux pa me permettre d'arrêter de m'entraîner à cause de mon corps qui est censé être mon outil de travail. Je sais l'écouter, ne pas le blesser, ne pas en faire trop mais ça ça reste toujours sur mon chemin, je dois ralentir en course à pied à cause de ça, les cours de trampoline, d'acrobatie, j'en manque à la pelle car les secousses me gènent terriblement. Je suis arrivée au point de non retour, je ne peux plus continuer comme ça.

Je t'en supplie dis moi que c'est pas ça la vie, c'est pas se sentir mal H24. C'est pas se sentir prisonnière de son corps, c'est pas cette souffrance mentale constante.

Je suis sûre que c'est pas ça la vie, c'est pas possible. Donc j'espère et je continue et je vais me battre me sentir bien, pour avoir enfin une vision de moi-même qui ne me dégoute pas.

Et le regard des gens ... S'il m'importait crois tu vraiment que j'aurais pris cette décision au départ ? ^^ Se faire réduire la poitrine au minimum pour une femme dans la société actuelle ça pose problème car les femmes sont censées avoir de la poitrine et un cul (ce que m'a aussi dit le chirurgien entre autres)

Donc non, le regard des gens j'ai passé MA VIE à en dépendre? résultat, thérapie, dépression, je ne me connaissais pas, e commence seulement à me découvrir, à découvrir ce que JE veux, ce que j'aime MOI et je me sens tellement mieux dans ma vie maintenant. De faire les choses pour moi et de tous les jours oublier le regard que portent les gens sur moi.

C'est pas un choix, je dois le faire, en tant qu'artiste je passe sur scène tous les jours, les gens te voient et jugent ce que tu présentes sur scène. Ça se voit quand un artiste fait ce qu'il aime, ça change tout.

avatar ancien membre
Ancien membre
21/07/2021 à 15:13

Je comprends mais détrompes toi Judeline, je ne cherche pas à la dissuader tout comme je ne l'encouragerai pas dans cette voie non plus. Et quand bien même, je n'y verrais aucun mal, dans un cas comme dans l'autre, à la seule condition que je la connaisse bien cependant, ce qui n'est pas mon cas.

La seule chose que je puisse faire : lui partager mon sentiment, mes inquiétudes et lui rappeler qu'elle fera bien comme elle le voudra, si toutefois un chirurgien accepte de l'opérer.

Au sujet des risques, je pense qu'ils sont minimes tant qu'ils sont supposés. Une fois là, j'ai lu des tas de gens qui les acceptaient comme tout autant qui regrettaient amèrement, et je pense qu'il y a aussi possiblement un certain tabou à ce sujet, les gens n'osant pas forcément se plaindre après avoir fait des pieds et des mains pour être opérés.

Le regret peut aussi arriver malgré une opération réussie. Tous les cas de figure existent et je crois qu'il est important de le garder à l'esprit pour faire un choix éclairé, se préparer au mieux, comme au pire...

avatar contributeur de Judeline
Judeline
21/07/2021 à 15:19

Change de chirurgien bichette !

Si tu veux te faire réduire la poitrine tu en as autant le droit que celles qui se la font réduire, celles qui font de la liposuccion ou celles qui font une vaginoplastie !

Qu'en as tu à faire du regard des gens ?

Tu vis avec eux ??

La seule personne à qui tu dois plaire c'est TOI !

Je suis passée par là, par toute cette souffrance dont tu parles, j'ai commencé ma transition à plus de 40 ans, j'ai été opérée il y a 2 ans, mais mon regard sur moi est passé d'une extrême à l'autre ! Je me répugnais ! Maintenant j'aime ce que je vois et j'ai tellement changée que j'ai pu rencontré quelqu'un et aujourd'hui mes Amies, mes parents et ma soeur me trouvent rayonnante comme jamais je ne l'ai été !

Trouve un chirurgien HUMAIN et fais cette opération !!

avatar ancien membre
Ancien membre
21/07/2021 à 15:32 - 21/07/2021 à 15:34

Je ne dis aucunement qu'il faut accorder plus de valeur au regard des autres qu'au sien, ça n'est pas du tout mon propos, je dis seulement qu'il peut surprendre et devenir un poids.

Marion, la vie n'est pas qu'un long fleuve tranquille, il y a des souffrances (je ne parle pas de toi, ça reste un propos général) pour lesquelles on ne peut rien faire (si les accepter n'est pas une réponse), et d'autres pour lesquelles on sait agir :-)

Citation de Judeline #367846

"Si tu veux te faire réduire la poitrine tu en as autant le droit que celles qui se la font réduire, celles qui font de la liposuccion ou celles qui font une vaginoplastie !"

N'oublions pas que ces opérations se font, la plupart du temps, sous conditions :-)

avatar contributeur Marionnn1123
Marionnn1123
21/07/2021 à 16:55

Citation de Noela #367845

Et je suis reconnaissante que tu me fasses part de ces inquiétudes, je ne peux que te rassurer et te dire que ma décision est prise, ce refus confirme mon choix, ça aurait pu au contraire l'ébranler ou me faire douter mais ce n'est pas le cas bien au contraire, c'est véritablement ce que je veux, souhaite :)

Je suis aussi consciente des risques que je prends, je les accepte entièrement. Même si le risque que je puisse regretter cette opération pls tard ce que je doute, j'aurai cette gène physique en moins pour mon métier et ça ça n'a pas de prix pour moi

Merci beaucoup en tout cas de partager ton opinion

avatar ancien membre
Ancien membre
21/07/2021 à 19:43

Mais de rien Marion :-)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr