Avoir le temps (non, pas la météo !)...

avatar ancien membre
Ancien membre
26/10/2014 à 23:42

Bonjour, bonsoir, ami(e)s Betolerantien(ne)s ! Comme je l'avais promis sur je ne sais plus quel sujet, je suis là aujourd'hui pour parler d'un sujet qui me fait beaucoup cogiter : LE TEMPS. Je le répète, pas le temps qu'il fait dehors (il fait froid et j'adorerais en parler mais ce serait chiant), mais le temps, la dimension qui rythme notre vie. Et là je te préviens, toi, derrière ton écran, ne vas SURTOUT pas dire que ce texte est long et que t'as pas le temps de le lire x) D'abord, un constat : au moins une centaine de fois dans notre vie, on a tous prononcé les mots "J'ai pas le temps !". Le plus gros mensonge après "J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation" et "LOL" ! La réalité étant qu'on a tout à fait le temps, mais qu'on ne veut pas le prendre, pour une raison ou pour une autre. Mais notre argument, notre arme ultime pour échapper aux trucs chiants c'est "J'ai pas le temps !". Pas le temps d'aider mamie à aller faire les courses, pas le temps d'aider quelqu'un qui demande son chemin, pas le temps d'écouter un proche (encore moins un(e) inconnu(e) "en détresse"), pas le temps de faire ci ou ça... Je vais pas mentir, j'l'ai utilisée aussi cette excuse ! Mais je savais que je mentais, alors j'ai arrêté. Je préfère la franchise et dire "J'ai pas envie" plutôt que de prendre des détours et raccourcis. Des raccourcis... Quelle formule enchanteresse ! Gagner du temps, tout le monde en a le souhait. On essaie sans cesse de gagner du temps, toujours. Comme si c'était une denrée rare, quelque chose dont on manque cruellement. Je préfère voir la chose ainsi : Imaginez une banque qui vous crédite chaque jour de 86 400€. Pas de report d'un jour à l'autre. Chaque soir la banque efface la somme que vous n'avez pas su utiliser durant la journée. Que feriez-vous ? Vous dépenseriez tout, évidemment ? Tout le monde a ce genre de banque. Ca s'appelle LE TEMPS. Chaque matin, il vous crédite de 86 400 secondes. Chaque soir il indique les pertes, quelque soit la portion que vous avez échoué à investir dans un but valable. Pas de report d'un jour à l'autre. Pas de projet sur la base de ces secondes perdues. Chaque jour, la même somme vous est reversée. Chaque soir, les restes sont débités. Si vous échouez à utiliser votre crédit du jour, c'est votre perte. Pas de remise au lendemain. Vous devez vivre au présent sur virement du jour. Investissez-le de façon à atteindre le maximum de votre santé, de votre bonheur, de succès. L'horloge tourne. Utilisez chaque journée à fond. Mon interprétation, là-dessus, c'est évidemment pas de se précipiter pour tout dépenser. On ne peut pas vraiment dépenser les secondes qui ne sont pas encore à notre portée. Mais je me dis : comment moi, je dépenserai ces secondes ? C'est simple : de la meilleure façon que je peux. En essayant de faire le bon choix, en investissant dans ce qui me semble juste. Et justement ce qui me semble juste, c'est prendre ce temps que j'ai à disposition pour être à l'écoute, pour faire plaisir aux autres et aussi à moi-même. Prendre le temps de connaître les gens avec qui j'ai la chance de pouvoir partager des choses, d'apprendre, de donner et de recevoir, de présenter mes excuses quand je vais trop loin ou même juste quand j'estime ça nécessaire... Et ce que je me demande, là, maintenant, c'est pourquoi. Pourquoi j'ai l'impression de faire partie des rares personnes qui savent prendre le temps de faire ... quoi que ce soit ? Et là, vous l'avez senti venir, sans doute, mais je vais parler... de Beto, des sites de rencontres en général x) Et donc, je vais généraliser (donc venez pas m'engueuler parce que c'est pas votre cas, je pars d'un constat que j'ai pu faire quelques fois). Les gens ne prennent pas le temps de répondre aux messages, ni de lire des présentations dans lesquelles on met beaucoup de coeur x) Personnellement j'y ai mis énormément de choses, aujourd'hui effacées parce que hey, personne n'a le temps de lire. Personne ne prend le temps de lire ce qu'on dit de nous-mêmes. Il a échappé à certains, par exemple, que j'étais une nana (oui, je sais, ça choque, je le laisse pas forcément filtrer parce que je suis ce qu'on peux appeler transgenre donc je parle parfois comme un bonhomme parce que je surkiffe même si la "transformation" n'ira pas plus loin, voilà. Bref !) ou d'autres choses. Sur internet, on a tellement tout, très vite, qu'on va aussi vite. Je trouve ça dommage, pas vous ? Oui bon, y a les photos, mais c'est franchement pas une photo qui va nous permettre de connaitre une personnalité (et OUI je me battrai jusqu'au bout pour cette idée !!) ni quoi que ce soit. Ne pas prendre le temps c'est comme se fermer au monde, quelque part. S'interdire la surprise, s'interdire des choses très intéressantes. Ou pas. Mais bon voilà. Et puis, bon, au-delà de ça, ce qui me rend DINGUE c'est quand on me dit "Merci d'avoir pris le temps de m'expliquer ça" ou "Merci d'avoir pris la peine de ..." comme si c'était rare. Et oui, c'est devenu rare. Parce que dans une génération qui veut tout, tout de suite (je n'échappe malheureusement pas à la règle), et qui A tout, tout de suite (dans le cas d'Internet, hein!), la patience est devenue un luxe, de même que la capacité de prendre le temps pour quelque chose. Avec la philosophie que j'ai donnée tout à l'heure, voilà une autre façon de dépenser son temps : réfléchir (oui, ça aussi est un luxe, les amis ^^). De toute évidence, 86 400 secondes c'est beaucoup. C'est énorme. Et si on convertissait ça en argent, la réfléxion / le temps qu'on a pris à penser à quelque chose, serait assez bien payée, non ? :P Enfin voilà, vous l'aurez compris, je suis quelqu'un qui aime prendre son temps, que ce soit pour manger, discuter, marcher / me rendre à un endroit, écrire, faire connaissance. Je préfère dire "Je dois aller quelque part" que "non j'ai pas le temps". On a le temps de donner au moins une explication plus valable que ça. Et prendre le temps de dire à quelqu'un "J'ai pas envie de discuter" ben c'est direct et nous fait passer pour quelqu'un de certes pas très sympa, mais ignorer les gens et ne pas donner de réponse ne nous fait pas passer pour quelqu'un de cool non plus, mais au moins c'est clair et net, chacun passe à autre chose. Au moins on a fait quelque chose d'utile et de "rentable" de ces quelques secondes. Non ? Edit : Je suis POUR la lenteur, pas forcément la fainéantise mais la lenteur, la douceur. Le calme ! La zenitude ! Dans une société où tout va plus vite, où on est toujours pressé, à courir partout, toujours être en déplacement, il est important de savoir s'arrêter pour, justement, comme l'a souligné Kyogresse, ne pas passer à côté de moments importants. Quand on sera vieux (si on arrive jusque là, avec tout ce stress), on ne racontera pas quels étaient nos manières de gagner plus de temps, à nos petits-enfants (si on en a), mais ce qui nous faisait rire, ce qui pourra les faire rire. Ce qui pourra les surprendre. Les émouvoir. Autant avoir de belles et longues histoires, non ? Pour en revenir à la lenteur, un bonhomme, Carl Honore, en fait l'éloge bien mieux que moi : (y a les sous-titres ^^). Autant dire que j'aime beaucoup sa façon de voir les choses =) C'est d'ailleurs grâce à lui que j'ai réduit mon stress, identitifé les problèmes, etc. Voilà, ça ne concerne que moi. Pourquoi j'fais chier tout le monde ? me demanderez-vous :P Parce que j'aimerais avoir votre avis sur la question. Pensez-vous que je me gourre sur toute la ligne (et pourquoi ?) ou non ? Parce que je comprends pas ce qui fait que je voie les choses à l'opposé de la majorité, donc voilà. Ca m'intéresse de savoir comment vous, vous les voyez =)
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 00:07

BON ! Et bien figures-toi que j'ai pris le temps de lire ton message du début à la fin. :) Trêve de plaisanterie, j'ai bien tout lu et je n'ai qu'une chose à dire: je suis tout à fait d'accord avec ta façon de penser. Le problème le voilà: s'il ne s'agissait que de nous alors peut-être que tout le monde prendrait le temps de faire les choses. Hélas (et c'est très très très très triste), ce sont les contraintes qui nous sont imposées. Je parle de contraintes réelles, je parle des contraintes de temps. Oui il faut prendre le temps, l'utiliser à bon escient, mais il ne faut pas oublier que l'on a face à nous deux choses: - les contraintes de temps à proprement parler comme les rendez-vous, les cours, les consultations... tout ce qui rythme de façon trop monotone notre vie quotidienne, - et les personnes qui partagent notre existence: elles aussi avancent, et pas forcément au même rythme que nous. Nous devons parfois nous adapter à leur rythme comme elles doivent parfois s'adapter au nôtre. Et c'est bien là qu'est le problème, la contradiction, tout ce que tu veux... ^^ Pour conclure, je pense que pour trouver un juste un milieu, il faut savoir prendre le temps de faire les choses quand il nous est possible de le faire, à la condition de ne pas nous dire sans arrêt "j'ai pas le temps", car là c'est simplement faire preuve de fainéantise (et repousser les choses à plus tard), ou se voiler la face. Il faut aussi reconnaître que parfois, on a vraiment pas le temps. En gros, à nous de bien nous organiser et surtout d'être francs avec nous mêmes, afin de pouvoir profiter de cette somme de temps qui nous est donnée. :) C'était mon avis, amis du soir, bonsoir.
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 00:18

Tout d'abord, je tiens à dire que j'ai pris le temps de lire l'intégralité de ton texte.  Pour répondre à ta question "Pourquoi j'ai l'impression de faire partie des rares personnes qui savent prendre le temps de faire...?" je dirais tout simplement que beaucoup, beaucoup de personnes ont peur de l'ennui, du vide. Nous avons tellement peur de nous retrouver seul, à rien faire, qu'on se cache derrière des occupations futiles, et on en oublie l'essentiel : Le partage, l'amour, l'entraide. C'est cette peur, l'impression de perdre son temps, de "rater sa vie", qui nous pousse à être speed dans tout ce que l'on fait, jusqu'à en oublier ceux qui nous accompagnent. Et c'est tellement stupide ! Car c'est en essayant de "réussir sa vie" à tout prix, qu'on passe à côté de toutes les choses qui font la beauté d'une existence ! Tu as raison, si on prenait tous le temps d'apprécier les choses qui nous entourent et leur grâce, le monde serait probablement bien plus poétique.
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 01:43

Marion777 : Je vois ce que tu veux dire ^^ En fait, le truc c'est que je considère pas ces deux "contraintes" comme telles. Je m'explique : - les cours, en général je m'arrange pour aller à ceux qui m'arrange si j'ai autre chose de prévu ou un rendez-vous important, j'arrive à avoir le cours dans tous les cas ^^ et les consultations, les rendez-vous, vu que je les prends par rapport à mon emploi du temps, j'm'arrange pour en rater le moins, si je rate un cours tant pis ^^ ; - m'adapter au rythme des autres, je le prends pas non plus comme une contrainte, mais je saurais pas dire pourquoi xD En général, mes proches m'engueulent parce que je marche pas assez vite xP (je rajouterai sans doute un point là dessus dans mon sujet, mais pas long, promis xP). Mais voilà, s'adapter fait aussi partie de la vie, même de l'évolution. Ca me dérange pas de "ralentir" ou "d'accélérer" pour me caler au rythme des autres. Ce qui fait vraiment de tout ça une vision très, très personnelle ^^ Mais j'ai conscience que je ne suis pas tout le monde, par conséquent je comprends que ces contraintes peuvent avoir leur importance =) Kyogresse : Je trouve ce que tu dis d'une grande beauté et d'une grande justesse (et je dis pas ça seulement parce que t'es d'accord avec moi xP). Le problème que tu soulèves (peut-être pas volontairement) c'est l'effet de la vitesse sur notre santé : le stress. Huldo07 avait d'ailleurs fait un sujet là dessus, et il m'a semblé important aussi (d'ailleurs ça me rappelle que j'ai encore oublié un truc dans mon sujet tiens xD). Toute cette vitesse, le fait d'être speed et de courir pour éviter l'ennui fait qu'on est bien plus stressés que les générations précédentes. Aujourd'hui, avec internet, les tablettes, les portables, on a accès à tout ce dont on a besoin (à part des toilettes, amélioration à venir ?) et on ne sait plus attendre, ni même différer notre plaisir. Et peut-être que le fait d'avoir tout, tout de suite fait qu'on s'ennuie plus vite, ce qui forme un p*tain de cercle vicieux ! En tout cas il est vrai que l'ennui est la crainte ultime de l'Homme. Et la peur étant irrationnelle, on finit par ne plus savoir où on va et dans ce cas : pourquoi courir !?
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 01:53

Il existe des endroit dans l'univers ou le temps n'existe pas 
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 01:59

SheWolf : Dès qu'on saura comment s'y rendre, je fais mes valises et je pars direct :P Héhé !
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 02:03

Vivre hors du temps c'est être immortel. Je n'en vois absolument pas l'intérêt 
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 02:05

Vu comme ça ^^ Non mais pour l'expérience, quoi. S'il y avait un moyen de faire l'aller-retour dans de telles zones de l'univers (genre Dr Who xP) j'aimerais vraiment voir ce que ça fait :P Je suis en psycho, j'adore les expériences ^^
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 02:12

Moi aussi je suis pour la lenteur, d'ailleurs les gens parfois pètent presque des câbles quand je marche avec écu dans la rue car je marche lentement. Quand je les vois marcher vite je peux pas m'empêcher de l'heure dire : pourquoi tu vas si vite ? Profites ! Il faut savoir prendre son temps.
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 02:19

Nous avons la même philosophie ! Malheureusement, pour ma part, quand ma meilleure amie a faim je me méfie x) je préfère pas traîner xP
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 15:04

RedFeather, en effet, c'était tout à fait ça mon arrière pensée : L'angoisse, le stress. Combien de psychologues et de psychiatres m'ont dit que c'était l'un des soucis principaux des adolescents ! Même chez les adultes, tous ces anxiolytiques qui sont prescrits, Xanax, Atarax, Lexomil... Et puis, toute cette pression qu'on nous met au lycée (je généralise bien entendu, mon lycée est plutôt réputé et je peux vous dire que la pression on la sent du matin jusqu'au soir), et tous ces produits électroniques, addictifs, qui nous agitent, et qui nous empêchent de profiter du moment présent. Et je suis bien placée pour parler : Une journée entière devant les jeux vidéos et le soir même, je suis d'une humeur épouvantable. Il y aussi les transports en commun qui sont bondés de monde, et tout ce beau monde qui fait la gueule, le rythme de vie qui nous est imposé, la routine qui fait si peur, la fatigue qui nous plombe le moral...Bref, je dérive. Mais, oui, vous avez raison. Il faut prendre son temps, apprécier le monde qui nous environne, profiter des petits détails ! Se mettre au lit devant un film avec un chocolat chaud, après une longue journée de travail, ou entendre le rire de la personne que l'on aime et se dire que c'est l'une des plus belles choses au monde ! "ENIVREZ-VOUS" comme disait Baudelaire.
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 15:22

tl;dr : Non tout le monde fait ce qu'il veux de son temps que ça vous plaise ou non. On peut choisir égoïstement de garder pour soi.  Sue ce troll de mauvaise qualité je sort ;)
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 16:30

Mookie : Oui sors. Très loin ;) Oui non c'est évident. C'est pas une question que ça me plaise ou pas. Moi aussi j'en garde pour moi. C'est surtout l"hypocrisie derrière le "j'ai pas le temps" qui personnellement énerve ^^ Kyogresse : Xanax, Lexo... C'est l'invention du siècle. Je pense que les gens ne s'attaquent pas aux vraies causes de leur stress, ce qui entraine dans le cercle vicieux des anxiolytiques. Ils s'attaquent qu'aux symptômes, parce qu'en fait les causes on les connait mais ce n'est pas pour autant qu'on changera notre façon de faire au quotidien x) Les gens se bornent à garder leurs habitudes toxiques, et vont se plaindre après. C'est dommage, franchement. Pour le lycée, personnellement je ne subissais pas tellement la pression, peut-être parce que je donnais pas autant d'importance à ce qu'on me disait. Je savais ce que je voulais faire, j'avais de "bonnes notes" (j'étais une p*tain d'intello en fait xD). Bon après la fac c'est une autre histoire :P Mais voilà, pour ce qui est de l'école, de la technologie et des transports en commun je suis ENTIEREMENT d'accord avec toi ! Les gens ne se voient plus, se murent dans leur bulle, c'est un peu dommage ça aussi. Après le rythme nous est certes imposés, mais on y est aussi pour quelque chose : "faut que je fasse ça et ça et ça et enfin je pourrai me poser" sauf qu'une fois a la maison on se pose rarement parce qu'on a toujours un truc à faire. Au quotidien c'est super nocif mais on s'entête à fonctionner de la sorte. C'est pas tellement l'ennui en lui même qui fait peur en fait... C'est de se retrouver seul face à soi. Se mettre à penser, à réfléchir. A se confronter à ce qu'on est. C'est de ça qu'on a réellement peur. Alors on s'occupe pour ne pas y penser. Alors que c'est important de se retrouver face à soi : ça permet de s'écouter, de savoir où on a "mal" (psychiquement ou physiologiquement). Mais ça non plus, on veut pas s'en préoccuper ! On s'enivre plus, c'est exactement ça. En même temps, l'état de nos finances dans cette société qui part en c**illes, on n'a parfois plus l'énergie de s'enivrer ^^"
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 16:49

honnétement... je n'ai pas eu le courage de lire tout ton texte ... 15 mots merdique :)
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 16:58

Zack94 : J'apprécie vraiment ton honnêteté ^^ Je sais que j'écris beaucoup, donc je t'en veux même pas xD
avatar ancien membre
Ancien membre
27/10/2014 à 18:07

Boh... Pour moi, tant qu'on tend à prendre le temps... Bref. On peut tellement tout faire de nos jours, qu'on ne prend plus le temps de rien faire finalement. Rien que le fait de dire à une personne "Ah oui tiens je peux te voir entre 15h et 16h parce qu'à 16h je tricote un pull pour mon chat", est-ce que c'est pas un peu trop juger de la valeur d'une heure de son temps? Pourquoi toujours vouloir faire croire qu'on a une vie super remplie? C'est bien aussi d'être disponible pour les autres.


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr