Sources de satisfaction.s personnelles

avatar contributeur anonyme
Anonyme
20/04/2021 à 21:55

Bonjour,

Comment dire ? Je suis en période de déprime et d'anxiété.

J'ai très peu d'ami.e.s, j'ai une situation familiale compliquée et parfois pénible (divorce, mes beaux-parents et moi ça ne passe pas toujours...).

J'ai fait de longues études et suis en décalage avec mes parents, tant dans ma façon de penser que de vivre.

Je suis célibataire et je tente de rencontrer des gens sur ce site même si je dois dire que j'ai pu souffrir de certaines personnes avec qui j'ai discuté et que j'ai rencontrées.

J´ai un suivi psychiatre et ce médecin me conseille d´avoir des "sources de satisfaction personnelles" mais je ne sais pas quoi faire pour me sentir bien. Je travaille, mais je n´en ai pas goût, je fais des trucs mais j´ai l´impression que tout ce que je fais est nul... même si cela peut me plaire... j´ai l´impression de n´être jamais assez bien...

Alors si vous avez des idées de sources de satisfaction personnelles, en me disant ce qui vous rend heureux.se.s dans votre vie quotidienne cela pourrait éventuellement des idées.

Étant dans un état d´esprit négatif et peur-être de mauvaise foi, je ne me ruerai pas aux premiers conseils mais je les prendrai en compte... même si je suis plutôt dans un sombre abîme....

En vous remerciant :)

avatar contributeur de Plume
Plume
20/04/2021 à 22:04

Salut Anonyme,

Je n'ai pas de "sources de satisfaction personnelle" a te conseiller. Mais mon conseil serait plutôt d'apprendre a mieux te connaitre. Peut etre que tes maux sont une facon de t'inviter a davantage écouter tes besoins.

Alors toute activité qui renforce la confiance en soi est la bienvenue, quelle qu'elle soit. Perso quand j'étais angoissée je me vidais la tete dans des activités concretes (activités manuelles ou sportives qui suscitent de la concentration par exemple). Faire, ca permet d'avoir la sensation de vivre et d'avancer même en pleine tempête..

Bon courage a toi,

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar ancien membre
Ancien membre
20/04/2021 à 22:07

Du dessin ! Des lectures positives! Des dessins animés ( surtout Disney!), des beaux films, des balades dans des endroits verts et calmes, de la relaxation, du yoga et du cardio pour faire sortir toutes les tensions ...

Des voyages...on espère bientôt 🤞

Des arcenciels🌈 des licornes🦄des fées🧚‍♀️ ...et last but not least....DES CHATS !!!🐈🐈🐈

avatar contributeur de Nyx16
Nyx16
20/04/2021 à 23:27

Salut,

La source de satisfaction ne doit pas nécessairement être centrée sur soi, ça peut tout simplement être une activité de bénévolat, les refuges et spa ont toujours besoin de bonnes âmes pour choyer les chiens et chats régulièrement abandonnés, ça peut être très apaisant et thérapeutique...

Bon évidemment à condition d'aimer les animaux...

Bon courage en tout cas...

avatar ancien membre
Ancien membre
21/04/2021 à 01:01

il est gentil ton psychiatre : vous n' etes pas bien : cherchez des sources de satisfactions personnelles

moi le mien m' avais sortis quand je lui expliquais aue j' avais du mal a calmer ma colere (enfin ma haine quoi) de rester zen

avec ça c' est sur on va allez mieux ...

etre dans le negatif et perdre pieds ça me connais , alors toi aussi tu sembles avoir une pietre estime de toi meme et de ta valeur ... deja avant de chercher plus loin tu as forcement une idee (ou plusieurs) de ce qui ou de ceux qui t' ont fait plonger et perdre confiance ... si tu as des comptes a regler avec certains commence par ça ...

ensuite comme a dis Plume , apprends deja a te connaitre

et comme ont dit Catradora et Nyx16 des activtes comme le dessin , la lecture (je te conseillerais bien Nietzsche mais bon nivau gaitée ya mieux j' avoue) ou le benevolat , t' occuper ou t' impliquer dans la cause animale si c' est ton truc est un tres bon choix , ou autres mais qui te donneront la satisfaction de ne plus te focaliser sur toi et ton mal etre

sinon ya la mecanique moto , ça canalise bien ...

enfin moi je suis bon pour donner des lecons mais il m' arrive de deprimer et ne plus avoir de gout pour rien tres tres regulierement , surtout quand c' est la semaine ou je n' ai pas ma fille avec moi ...

avatar ancien membre
Ancien membre
21/04/2021 à 14:50

Bonjour,

je citerai Dale Cooper (Kyle McLachlan) dans Twin Peaks : chaque jour, faites vous un.petit cadeau : une part de tarte, un thé ou un café, un geste d'attention envers quelqu'un. Un petit rien qui s'accumule chaque jour : vous faites plaisir, vous vous faites plaisir aussi.

sinon comme dit ci-avant, une activité, seule ou en groupe, pour se vider la tête : du vélo, de la course, etc.

A titre personnel, ayant une vision un peu négative de moi même, cela a permis de me "poser". et finalement être ce qu'on est et pas ce que l'on pense que les autres voudraient que l'on soit, c'est Pas mal du tout.

bon courage.

avatar contributeur de Doremi
Doremi
21/04/2021 à 17:20

Bonsoir Anneau-Nimes,

Les deux activités que je trouve les plus ressourçantes, après la pratique et l'écoute musicale, sont la cuisine-plaisir (ça peut commencer par regarder les petites vidéos courtes et gourmandes de "Bon Ap'", "Marmiton" ou "Le riz jaune" sur fb, ...) et le jardinage (mettre les mains dans la terre, celle d'un jardin ou d'une jardinière sur un balcon,. désherber, planter, arroser,..). De tout coeur avec toi !

La cuisine au beurre : https://youtu.be/QZris9MIGBs

avatar contributeur Chapichapo
Chapichapo
21/04/2021 à 18:44

Citation de Anonyme #360571

Bonjour,

Salut !

Comment dire ? Je suis en période de déprime et d'anxiété.

ça arrive à tout le monde, ça dure plus ou moins longtemps, mais c'est jamais définitif. ça va passer !

J'ai très peu d'ami.e.s, j'ai une situation familiale compliquée et parfois pénible (divorce, mes beaux-parents et moi ça ne passe pas toujours...).

Pas besoin de beaucoup d'ami.e.s, il en suffit de quelques un.e.s

J'ai fait de longues études et suis en décalage avec mes parents, tant dans ma façon de penser que de vivre.

C'est le lot de beaucoup de personnes cultivées. Imbécile heureux !

Je reviens sur pas beaucoup d'amies, trouver des personnes qui on une façon de penser et/ou vivre proche de la tienne.

J´ai un suivi psychiatre et ce médecin me conseille d´avoir des "sources de satisfaction personnelles" mais je ne sais pas quoi faire pour me sentir bien. Je travaille, mais je n´en ai pas goût, je fais des trucs mais j´ai l´impression que tout ce que je fais est nul... même si cela peut me plaire... j´ai l´impression de n´être jamais assez bien...

Alors, pour moi, ce qui fonctionne :

  • Ouvrir les yeux, et chercher le sens ;

  • Comprendre des trucs ;

  • Des petits et des grands projets ;

  • Des projets à court terme ;

  • Des projets à long terme.

Je reviens à chercher le sens : donner du sens à ce que tu fais, ce qui tu es.

  • ça peut être s'épanouir dans ce que tu fais : ça peut être le travail, une activité associative ;

  • ça peut être s'engager pour quelque chose ou quelqu'un ou une communauté ;

  • ça peut être spiritualités et relgion et choses de cet ordre.

Je reviens à comprendre des trucs :

Tu as fais des études, il y a t-t-il des domaines que tu ne connais pas ? Le système éducatif en france fonctionne par négation : je fais des études là ou je ne suis pas mauvais. Pas là où ça me plait.

J'ai fais des études scientifiques techniques. Aucune connaissance/culture en lettres, littérature, philosophie. Ce domaine est devenu un loisir. Je me régale à découvrir des textes, des pensées philosophiques...

Avec plaisir ;-)

avatar contributeur de Dime
Dime
21/04/2021 à 19:01

Salut Anonyme.

Visiblement tu ne va pas bien. Plus rien ne semble avoir de sens pour toi. Moi quand ça m'arrive, j'essaie de me recentrer sur mes émotions intimes. Je travaille l'éveil, ce qu'on appelle "la pleine conscience". Etre de nouveau pleinement attentif à ce que l'on fait, ce que l'on voit, ce que l'on ressent, aux gens avec lesquels on inter-agit, meme la buraliste ou la boulangère. Je ralentis tout, en me concentrant sur tout ce que je fais. Meme le lavage d'une assiette peut-etre une belle experience, lol. (l'eau tiede qui ruisselle sur tes mains, l'odeur du savon, la faillence qui retrouve son état d'origine, le glissement de l'éponge que l'on presse plus ou moins sur la matière, etc..J'exagère un peu pour mieux te faire comprendre l'idée). L'idée est de ralentir le rytme afin de te relaxer et de permettre à ton cerveau de se recentrer sur des choses simples, de te reconnecter avec toi-meme.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
21/04/2021 à 21:27

Bonsoir,

Je tenais à vous remercier d´avoir pris le temps de répondre à ce post.

J´ai lu tous les messages... mais je voulais aussi mentionner le fait que je fais de la phobie sociale... J´ai vraiment du mal à entrer dans de nouvelles sphères... à aller vers les autres. La psy m´avait conseillé d´aller voir un club de lecture ou de faire du bénévolat... mais je n´ose vraiment pas franchir la porte... Je suis terrifiée de l´image que je renvoie aux gens et des moqueries que je vais susciter... j´ai peur de paraître bête... je ne me sens vraiment pas à l´aise dans l´espace public... Je suis le genre de personne à froler les murs, à ne donner aucune opinion...

Enfin bon cela est dû à mon enfance où j´ai éprouvé de nombreuses blessures tant à l´école que dans le cercle familial...

Je n´arrive aucunement à me projeter. Je faisais de la guitare ou du dessin mais je trouve que c´est nul... je ne suis pas satisfaite de ce que je fais, mais vraiment pas. Si je fais un truc je finis toujours par avoir l´impression que "le voisin fait mieux"... je finis par abandonner car ça n´en vaut pas la peine...

Quand j´essaye d´émettre une envie auprès de mon entourage, parfois ça coince... c´est toujours en décalage ou bien personne ne comprend. Je m´exprime mais je ne suis pas comprise... et je n´arrive pas à trouver de sources de satisfaction, parce que le problème vient de moi.

Finalement à force.... bah tout le monde me dit que je me "complais" dans cette situation... ce qui est peut-être le cas, mais j'ai l'impression que personne ne me tend véritablement la main pour m'aider...

J'aimerais vraiment pouvoir ne penser à rien et à vivre l'instant présent mais je suis sans cesse ramener à ce que je vais devoir faire / dire car je suis constamment en train de jouer un rôle qui ne me correspond pas ou plus...

avatar contributeur de Plume
Plume
21/04/2021 à 21:38

Salut Anonyme,

Ce que tu écris je l'ai vécu.. Je croyais être folle.

Il faut creuser cette histoire de décalage.. Vraiment. La question identitaire peut, à elle seule, créer des maux de ce genre (perso l'autisme mais ça peut être plein de choses d'autre aussi).

Bref. La peur c'est un message, l'anxiété et la dépression aussi. Ton corps (ton inconscient?) communique avec toi. Je pense que la clé c'est de trouver un moyen de traduire ces maux et d'écouter ce qu'ils veulent dire..

Bonne chance à toi

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Dime
Dime
21/04/2021 à 21:55

Citation de Anonyme #360629

Je pressens un gros problème de confiance en toi. Parents toxiques ? Violences psychologiques ? Traumas ?

Tu peux nous raconter si tu veux. Tu es en anonyme, y a pas de souci. Si ça peut te faire du bien de creuser ou de te confier.

avatar contributeur Chapichapo
Chapichapo
21/04/2021 à 22:26

Citation de Anonyme #360629

Je suis terrifiée de l´image que je renvoie aux gens et des moqueries que je vais susciter... j´ai peur de paraître bête...

C'est le cas de beaucoup de personnes. Deux techniques classiques pour le cacher, faire le con ou être méchant.

je ne me sens vraiment pas à l´aise dans l´espace public...

C'est le cas de tous les introvertis

Deux questions auxquelles tu dois te répondre à toi même : Qui es-tu ? Pourquoi le regard des autres est si important pour toi ?

Si je fais un truc je finis toujours par avoir l´impression que "le voisin fait mieux"... je finis par abandonner car ça n´en vaut pas la peine...

Un voisin a fait mieux, mais certainement pas tous les voisins !

Un conseil : Fais les choses pour toi !

Quand j´essaye d´émettre une envie auprès de mon entourage, parfois ça coince... c´est toujours en décalage ou bien personne ne comprend. Je m´exprime mais je ne suis pas comprise.

introversion importante + jugement de soi severe + décalage sur les envies vis à vis de l'entourage + difficle à être comprise + problèmes d'enfance à l'école + problèmes cercle familial...

Si t'ajoutes que tu fais des collections, et/ou une maniaquerie des trucs assortis, renseigne toi sur ce qu'est l'autisme, le syndrome d'asperger.

avatar ancien membre
Ancien membre
21/04/2021 à 22:43

OK anonyme (femme du coup !),

1er_Déjà soit tué bo-parents 😂ou s éloigné d'eux-toxique, non ?..

2ème _quel métier faites vous !? (bureau, ou administratif :mort.. ☠️)

3e_ confiance en soi s acquiert av vous -même pas forcément av autres😉.. Mais cool quand bonne Cie !

4e_ sport, dessin ou acti manuelle top ! Ou asso animalier(refuge/SPA) est tr gratifiant pr qlqn introverti puisque animaux plu jovial, et fidèle k l humain.. 🐕🐈🐼

Final: choisissez votre vie selon Vos goûts...

avatar contributeur anonyme
Anonyme
22/04/2021 à 11:50

Bonjour,

Je lis toujours au fur et à mesure ^^

J´ai une faible et piètre estime de soi... @Dime. Je ne sais pas si mes parents sont toxiques mais un père surprotecteur et une mère très pudique ça n´aide pas vraiment le développement personnel...

Des traumatismes surement... j´ai subi du harcèlement scolaire car depuis la primaire je suis en surpoids... et ça n'est pas toujours bien passé auprès de mon père (qui est lui-même obèse morbide... sûrement un échec pour lui dans l'éducation de ses enfants si on veut psychologiser un peu).

J'ai aussi un rapport sexuel non consenti -une seule fois - et Dieu merci.

@Chapichapo

"introversion importante + jugement de soi severe + décalage sur les envies vis à vis de l'entourage + difficle à être comprise + problèmes d'enfance à l'école + problèmes cercle familial..." = autisme...

Alors j´ai fait un test en ligne ce n´est pas le cas - mais que vaut un test en ligne ?

J´ai déjà fait le test pour savoir si j´étais schyzophrène et il y avait un pourcentage élevé... Enfin bon.

Je me sens plus en décalage par rapport à ma famille car nous n´avons plus les mêmes modes de communication, et ça c´est flagrant quand il s´agit d´humour. Qqes trucs grivois feront s´esclaffer ma mère mon beau père ma soeur ou mon beau frère mais me laisser de marbre... enfin bon, je ne parle de rien à la maison car personne ne comprend ce que je fais ni ce que je vis... car je suis homo aussi - et j´ai le droit à mon lot de "ah mais moi j´aime pas le roulage de pelles mais toi je suppose que t´aimes vu que t´as pas trop de possibilités"... enfin bon je suis à une "bouffe-touffe"... ce qui fait rire tout le monde ^^'

Après j´ai une très grande empathie et je suis à l´écoute des autres, une fois intégrée dans un groupe je n´ai pas de difficultés à me faire une place, même si la peur du rejet et de la moquerie sont toujours présentes...

Par exemple j´ai envie d´avoir un lapin depuis des années mais personne ne me soutient...

avatar contributeur de Plume
Plume
22/04/2021 à 11:57

@Anonyme,

Je te conseille la lecture de la BD "la difference invisible" de Julie Dachez. Elle fait des vidéos aussi. Regarde si ça résonne chez toi.

Perso je ne crois pas du tout aux tests en ligne dans ce domaine..

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur Sahine
Sahine
23/04/2021 à 15:06

Salut Anonyme!

As tu questionné la piste hypersensibilité? haut potentiel? tu n'as apparement fait qu'un test en ligne mais je sais qu'à cause de mauvais diagnostics des haut potentiels se sont retrouvés avec l'étiquette schizophrène...

Dans tous les cas si tu cherches un vrai diagnostic il faut passer par un professionnel, mais parfois juste de lire des choses, voir des vidéo et conférences sur certaines particularité qui te parlent peuvent aider à se sentir mieux, ne serai-ce que parce que ça permet de se sentir moins seule, de voir qu'il y a plein de gens qui se sentent en décalage et...que c'est ok d'être différent!!

Pour ce qui est de te sentir nulle....de trouver que le voisin fait mieux...ben oui, il y aura toujours quelqu'un qui fait mieux que toi..quelque soit le domaine! mais il y en aura toujours plein qui font moins bien....ou juste qui ne font pas!

Pour moi c'est la musique qui me tient en vie depuis l'adolescence (et plein d'autre chose mais c'est ma boué de sauvetage de toujours disons) des chansons qui vont m'aider à évacuer le trop plein, qui vont mettre des mots sur mes maux....et aussi jouer d'un instrument...mais là oui, on peut se sentir nulle, se flageller parce que si on y arrive pas c'est qu'on ne s'entraine pas assez etc...ou juste réussir à voir les mini progrès d'un jour sur l'autre, un accord réussi alors qu'avant on galérait.....

quand ça ne va pas je pratique la règle du plus petit pas possible: que puis-je faire comme petit (voir miniscule) pas pour aller dans le bon sens? et accepter de ne pas aller bien, en sachant qu'au fond ça ira mieux plus tard, quand, comment? on ne sait pas, mais ça ira!!

Courage, tu es une belle personne!

avatar contributeur anonyme
Anonyme
23/04/2021 à 20:54

Merci Plume et Sahine.

Je vais regarder pour les BD, après je doute, personnellement être autiste asperger, je ne suis certainement pas haut potentiel, et je n´ai pas de difficulté à avoir des communications amicales après avoir été intégrée dans un groupe. Je sais que j´ai des capacités intellectuelles, d´écoute et d´empathie.

En lisant Sahine : oui je suis hypersensible. Après à prendre avec des pincettes avec tout ce que j´ai pu lire sur internet sur le sujet...

Je vais poser des questions à la psy pour savoir si elle pense comment m´aider, me donner des outils.

j´aurais bien fait une thérapie comportementale et cognitive mais je n´ai pas eu de nouvelles de la psy que j´ai contactée...

Je suis d´accord avec ces moyens de sources de satisfaction, mais par manque de courage ou plutôt d´encouragement j´ai l´impression que rien de ce que je fais n´est bien...

avatar contributeur Sahine
Sahine
23/04/2021 à 21:28

En fait l'idée n'est pas de faire quelque chose de bien, mais de faire quelque chose de plaisant pour toi déjà non?

On a le droit de sortir de la société hyper productive et faire juste des choses pour le plaisir!

Pas simple de lâcher quand on est perfectionniste mais ça tellement de bien!

avatar ancien membre
Ancien membre
23/04/2021 à 21:40

Citation de Anonyme #360749

tu as l' impression que tout ce que tu fait est nul , tu es hypersensible , tu as une phobie sociale , vouloir vivre l' instant present et finir par jouer encore et toujours un role qui ne te correspond pas , une relation sexuelle non consentie , doutes permanents ... mais qui arrive une fois integrée dans un groupe (une fois en confiance quoi) à etre sociable , estime de soit mediocre voir nulle ... etc etc etc

bon allez avoues , tu es en train de decrire ma vie ?

Laisses tomber les tests en ligne , on finit par se reconnaitre dans toutes les categories donc au final dans aucune et puis quel interet de vouloir en plus se mettre dans une case ou avec une etiquette ?

on est comme on est , cela est souvent invivable et on ne vois pas de solutions ... mais il doit y en avoir ... deja essayer de s' entourer de bonnes personnes et surtout fuir celles qui nous nuise ... je n' ai pas de solutions miracles sinon je les auraient appliquees a moi meme mais je reste persuadé qu' il y en a , enfin des solutions par forcement miraculeuses

avatar contributeur L' Alchimist
L' Alchimist
23/04/2021 à 23:05

Bonsoir Anonyme,

Je ne peux me mettre à ta place, mais j'ai connu des moments difficiles. Il est important pour toi de rechercher ce qui te fera du bien. Quel (s) est ou sont ton ou tes besoins. Il est nécessaire de travailler sur l'estime de soi. Qu'as-tu envie de faire ?. Poses toi cette question..

Bon courage..

avatar contributeur anonyme
Anonyme
02/05/2021 à 07:12

@Rosso !

C´est rassurant de savoir que je ne suis pas la seule dans ce cas là !

Merci Sahine ! Mais c´est une tendance perfectionniste... je n´arrive pas à lâcher prise sur ce que je fais, c´est très difficile...

J´essaye de faire des choses qui me font du bien mais ce n´est pas évident quand on vit dans un environnement toxique où je suis sans cesse en train de me "dissocier", parce que cela ne me correspond pas... Je suis en mode automatique quand je suis avec ma famille... Je suis sans cesse rabaissée... et c´est dur finalement.

Là par exemple je viens de faire un accident de voiture (j´ai glissé aquaplanage, et la voiture est montée sur la glissière, le véhicule a volé...) je me suis mise sur le côté, je n´ai rien... mais j´ai le droit à des remontrances alors que je suis hyper attentive quand je suis au volant... (je dépasse pas les limitations, les ronds points en 2e, pas de téléphone...) j´arrive pas à me dire que c´est la faute à pas de chance... j´ai perdu le contrôle de mon véhicule... la voiture n´est pas épave, mais je sais que je vais me faire lyncher à la maison par mon beau-père... je me sens super nulle du coup. En plus j´ai galéré à avoir le permis... je culpabilise tellement...

J´essaye de lire mais j´ai sans cesse des pensées négatives.

Je fais des cauchemars ultra violents (viol, meurtre etc. où je peux jouer le rôle du bourreau ou de la victime) ça me fait très peur car je n´arrive pas à analyser ce qui ne va pas...

La seule personne à qui j´écris est ma psychiatre... j´ai des amis occupés... mais je ne sais plus où trouver une source de satisfaction...

avatar contributeur de Plume
Plume
02/05/2021 à 08:49

Anonyme..

Je suis aussi d'accord avec Sahine et la piste du haut potentiel. Tu te focalises sur cette demande de ta psy mais le decalage que tu decris avec les autres explique pour moi a lui seul tes symptômes. Il faut pas minimiser la violence interiorisee d'un tel decalage.

Et le pb, si tu ne creuses pas ces question de haut potentiel (avec ou non traits autistiques ou syndrome), c'est que tu seras toujours mise en situation d'échecs par les autres, du fait de ce decalage (qui na rien a voir avec les efforts fournis).

Du coup tu te fatigues a essayer de repondre a l'image qu'on se fait de toi, tu t'oublies en vivant de fortes dissonnances interieures ("dissocies") et a quelque part cette situation te fait mourir de l'interieur.

Il te faut en urgence un psychiatre ou un psychologue qui est formé ou sensibilisé aux profils particuliers parce que celle que tu as n'as pas l'air de s'y connaitre plus que ça..

Ca me fait mal pour toi que tu t'obstines a ne pas voir ce decalage..

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur anonyme
Anonyme
06/05/2021 à 15:17

Il me semblait avoir vu Apo écrire ?

En discutant avec ma psy, il s´agit juste d´un décalage intellectuel + le fait que je sois homosexuelle...

Je dois trouver des stratégies pour faire comprendre que ça ne passe pas, il faut que je m´adapte... Que je m´affirme..

Mais ce n´est pas évident quand dans ma famille tout le monde est plutôt têtu et susceptible...

J´essaye de lire quelque peu, malgré ma fatigue... mais j´ai l´impression que mes journées sont vides de sens

avatar contributeur de Plume
Plume
06/05/2021 à 15:44

"en discutant avec ma psy, il s'agit juste..." .. ben non. ca cest tres etrange comme accompagnement psy.

Ta psy est habillitée a te faire passer des tests? je ne pense pas..

Alors que les hypotheses emises ici soient vraies ou fausses (apo nétait pas en accord avec mon hypothese), aucun psy competent ne se permettrait tout seul et juste via un suivi ordinaire de repondre a cette question.

Un test haut potentiel cest chez un psy habillité avec plusieurs tests reconnus. Ca coûte une centaine deuros si tu veux un rapport ecrit.

Un test asperger cest dans un centre asperger avec plusieurs professionnels habillités. il y a une durée dattente longue (1 voir plusieurs annees) et plusieurs rendez-vous.

La posture de ta psy me questionne beaucoup.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur anonyme
Anonyme
06/05/2021 à 15:51

Je me suis mal exprimée :

Je n´ai pas questionné ma psy pour savoir si je devais entamer des tests pour savoir si j´étais haut potentiel ou asperger.

C´est juste que depuis qu´elle me suit c´est ce qui ressort : je suis en décalage avec ma famille.

Quand je me sens agressée -du style une pique sur le fait que je sois homo- il faut que je m´affirme.

J´ai un gros manque d´affirmation... car je dis oui à tout ce qu´on me demande... Je suis la bonne poire qui aide tout le monde et s´oublie aussi...

Je n´arrive pas à sortir de ce néant béant qui me vide, me fatigue...

avatar contributeur de Plume
Plume
06/05/2021 à 15:57

Ah oui ca parait plus sain dit comme ca en effet..

Et lhypothese que tu t'oublies dans la relation peut expliquer les symptomes que tu decris (aussi).

Tiens peut etre que ca peut raisonner chez toi :

https://youtu.be/oZWOYtVHpkY

Thomas d'Asembourg est un "disciple" de marshall rosenberg (fondateur des principes de communication non violente). Dans cette video il explique comment on nous apprend enfant a etre "gentil" (soumis) pour etre aimé.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar ancien membre
Ancien membre
06/05/2021 à 17:50

Coucou 😊 Je ne sais pas si cela est encouragent, mais sache que j'ai vécu des choses très similaires à toi.

Maintenant tout va très bien ! Ne perds surtout pas espoir. Je me suis répété " ne t'éteins pas dans l'obscurité. Vie dans ta lumière" peut-être que tu illumineras ta famille. Mais cela ne doit pas être ta priorité. Tu dois t'aimer. Tu es belle ne l'oublie pas. Tu es autant unique que chaque personne sur terre. Je ne te connais pas assez, cependant tu me sembles avoir un doux cœur et c'est merveilleux ! 😄 Les choses vont bien se passer ! Et pour répondre à ta question. Jai utilisé la méthode de Marie kondo en faisant un grand rangement chez moi. Je garde que les affaires qui me font plaisir 🌷 La décoration intérieure de mon appartement influence mes humeurs, j'aime bien retrouver mon petit chez moi "cocooning" ce n'est rien de spécial, des plantes, des meubles que je trouve joli. Des couleurs joyeuses et douce.

Je ne sais pas si ce sont des choses simples. Mais regarder les nuages, ressentir le monde qui m'entoure, les livres, le thé, faire des promenades, la musique, ce sont des choses qui me rendent heureuse. Et mon chat! Accueil de belles émotions, sois indulgente avec toi-même ^^

Quand on n'a jamais eu un amour familial, s'aimer devient d'autant difficile. Ce n'est pas à moi de te dire quoi faire, mon intention dans ce message à était de te soutenir comme une amie. Ton témoignage m'a beaucoup ému. Tout ira bien ! 😊

J'écris dans un cahier les choses qui me rendent heureuse, c'est peut-être une bonne idée pour toi aussi! Bon courage :)

Câlin virtuel 🤗🤗🤗

avatar contributeur Sahine
Sahine
06/05/2021 à 18:12

Parfois s'éloigner un peu de la famille est salvateur...quand celle ci est toxique, pas besoin de partir loin mais juste couper un peu quoi, ne plus y vivre au quotidien afin de t'affirmer et retrouver confiance en toi...

Le sommeil agité je connais, il y a l'homéopathie et les fleurs de bach qui peuvent aider (et pas que pour le sommeil d'ailleurs)

Pour ce qui est de répondre aux piques, ce qui fonctionne le mieux je trouve c'est l'humour, renvoyer à l'autre la bétise de ses propos sans laisser la flèche nous atteindre....ça demande de l'entrainement...perso je trouve les meilleures répartie après coup...mais elles me servent dans le futur, et ne serai ce que la gymnastique mentale pour les trouver aide à en trouver spontanément au bon moment parfois...

courage à toi! tu n'es pas seule, non!



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr