Le passé de l'autre, un frein?

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2020 à 15:39

Bonjour à tou(te)s, Je suis nouvelle sur Beto. Ayant entendu beaucoup de bien de ce site, je me suis inscrite afin de pouvoir échanger et aider toutes les personnes qui seraient dans le besoin 🤗 J'ai fais des recherches et je n'ai pas trouvé beaucoup d'articles/débats sur ce sujet. Qu'en pensez-vous? Cela peut-il être dérangeant pour certain(e)s? Comment le vivez vous? Merci pour vos réponses 😊

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2020 à 16:16

Personnellement c'est pas un frein je dirais que ça me fais du coup me concentrer sur l'autre encore plus. Pour pas la blesser et faire que ce qui est dans son passé ne se reproduise pas.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2020 à 16:20

Bonjour Ladyblood, merci d'avoir répondu 🙂

c'est vrai que c'est bon à savoir, afin de ménager la personne, à ne pas refaire les mêmes erreurs qu'elle aurait pu rencontrer dans son passé. Mais faut-il tout dévoiler? Car parfois on peut se sentir inférieur(e) aux personnes précédentes

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2020 à 16:29

Je pense que oui personnellement. On sera toujours la personne d'après et on sera la précédente d'une autre probablement. Mais au moins si on est honnête et qu'on cache rien ça permet d'être sur de son choix. Après c'est que mon avis hein^^

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2020 à 16:33

C'est vrai, ton point de vu est intéressant! 🤔

J'ai lu ton poste sur ta relation, si je peux me permettre, est-ce que tu vas mieux??

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2020 à 17:43

Ça va oui. Enfin physiquement je douille parce qu'hier j'ai déménagée mais sinon ça va moralement

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2020 à 21:58

Personnellement, je pense (par expérience) que ça peut être un frein, oui ...

Je préfère penser que je suis celle que je suis aujourd'hui et non celle que j'étais hier, et que la personne avec qui je discute aujourd'hui, n'a pas besoin de connaitre la personne que j'étais hier ... De même, je juge que le passé de la personne avec qui je suis ne me regarde absolument pas, et que je dois me concentrer sur ce qu'elle est dans son présent.

Mais il va de sois que si quelqu'un désire me parler de son passé, je ne vais pas rejeter la conversation : je l'écouterai avec beaucoup d'attention et d'empathie, mais je n'aime quand même pas aborder tout ça ... Sinon, j'ai l'impression que je suis obligée de parler de mon propre passé aussi, et je trouve ça dérangeant ...

Quand je parle de mon passé, on me juge, mais on me juge sur des choses que ne correspondent plus à ce que je suis aujourd'hui. Je trouve que ce n'est pas juste. Afin d'éviter d'avoir un avis sur l'autre qui serait biaisé, je pense qu'il est parfois mieux de ne pas savoir ^^

Je préfère qu'on me voit comme très colorée et bienveillante, que comme "elle est devenue comme ça parce qu'elle a été blessée", pas de pitié ou autre, pas de jugement biaisé, juste un regard objectif sur la situation présente :)

Après, ceci reste évidemment en fonction du vécu de chacun et est donc certainement très subjectif également ... ^^

avatar contributeur de David37
David37
13/05/2020 à 22:00

Bonsoir Tilla,

Je rejoins l'avis de LadyBloodT à ce sujet. Même si le passé de mon compagnon lui a été traumatisant et destructeur, j'essaie toujours de panser ses douleurs et cicatrices en le guidant vers une autre philosophie de vie dans une harmonie comportementale plus favorable au calme et à l'épanouissement.

avatar ancien membre
Ancien membre
14/05/2020 à 01:54

je crois que ça dépend de ce que l'on entend par le passé et comment la personne le vit. si elle a réussi à le depasser, alors le passé peut être une bonne chose pour construire. on peut aussi l'accompagner à mieux appréhender le passé

avatar ancien membre
Ancien membre
14/05/2020 à 11:30

lorsque ej commence une histoire, le passé est en general derriere moi , ca evite a l'autre de ramasser la poubelle...ET je deteste les conjonctures sur mon passé, par essence inconnu a la personne juste rencontrée!attention, que l'autre connaisse votre passé, peut lui donner emprise sur vous ...c'est un peu ce qu'il m'est arrivé...et si on a un mot a dire sur ce que j'ai vecu, je prefere l'objectivité....veritablement si le passé impacte negativement le present, il faut faire quelque chose, l'ecrire , le dessiner, en parler, mais en pas en faire des conserves!

si le passé a trop cassé la personne, ca va etre difficile tant qu'il n'en a pas pris conscience lui meme , de le faire avancer ...

un arbre, pour qu'il soit beau et pousse en bonne sante, on lui ote ses branches mortes, ca veut tout dire...

ma derniere relation ne m'a pas comprise et je ne parvenais pâs à m'expliquer moi meme !il a fallu 2 ans, ou presque d'ecriture , pour degager les scories, et comprendre, par exemple, ce que j'attendais d'une relation...

avatar ancien membre
Ancien membre
14/05/2020 à 13:04

C'est une question super intéressante que tu poses.

Je pense qu'il est important de connaitre le passé de la personne, ça permet de mieux comprendre certaines réactions de sa part.

A titre personnel je n'hésite pas à parler de certaines expériences passées qui sont "fondatrices" de la personne que je suis aujourd'hui, ça peut permettre à la personne de mieux me comprendre.

Je suis pas certain que connaitre absolument tout le passé de la personne soit indispensable par contre.

Je rejoins néanmoins l'opinion Acajou dans la mesure où il arrivent parfois que l'on soit jugé sur notre passé et non sur qui nous sommes aujourd'hui.

avatar contributeur de Clem13
Clem13
14/05/2020 à 13:23

Je trouve que le passé de l'autre est à connaitre pour avoir du tact sur ce que l'on dit.

En revanche certains s'épanchent sur leur passé d'un coup (genre tous les traumas) et dès fois on se prend un blast dans la tête c'est dur à gérer émotionnellement.

Si les expériences permettent d'avncer ensemble et de mieux se comprendre certains utilisent leur passé pour justifier leur attitude discutable.

Donc je ne trouve pas que ce soit un frein, si je rencontre quelqu'un avec des traumas j'essaie de comprendre et ce n'est pas un problème sauf si on nous le met à toutes les sauces.

Typiquement par contre je ne supporte pas quand je commence à parler à une femme sur un site de rencontre et qu'elle me parle de ces ex je trouve ça irrespectueux. Evoquer une fois pour dire ses craintes etc.. je comprends mais faire une liste ou dire toutes les 3 phrases "mon ex ceci mon ex cela" c'est lourd!

avatar ancien membre
Ancien membre
14/05/2020 à 20:11

Bonsoir chère « Anonyme » dont on ne sait rien,

Ce qui serait intéressant, quand tu te proposes d’aider les « personnes qui en auraient besoin », c’est de ne pas rester dans l’anonymat. C’est juste une question de respect vis-à-vis de celles et ceux qui sont inscrits ici…

Ceci étant dit, je ne vois pas pourquoi le passé de l’autre serait un frein. Au même titre que notre passé serait un frein pour l’autre…

Le passé a construit le présent et est figé dans le temps. Personne n’y peut plus rien. A quoi sert de regarder en arrière ? De s’apitoyer sur sa vie qui s’écoule ? De pleurer sur ses erreurs ?

Ce n’est qu’une perte de temps et du sentimentalisme.

Non, l’important c’est le moment présent, celui qui fait battre notre cœur et que nous partageons avec celle, ou celui que nous aimons. Alors, le passé ? Quelle importance ?

Dans l’amour, chaque jour est une naissance.

Bien sûr, un regard constructif sur ce qui a bâti l’être que nous chérissons peut apporter de la compréhension. Mais là, c’est très différent. C’est un signe de reconnaissance et d’attention.

Entre deux personnes qui s’aiment, il faut savoir faire des compromis et ouvrir grand son cœur. Car si la vie parfaite n’existe pas, nous traversons parfois quelques moments d’Eternité.

Bonne soirée, Frango.

avatar contributeur de Dime
Dime
14/05/2020 à 20:20

Le passé de l´autre ( comme le sien) peut vite devenir un "tue l´amour". Lorsque que l´on a pas la chance d´etre vierge, d´etre le premier ou la premiere, l´unique, pourquoi n´aurait-on pas la delicatesse de faire comme si, de faire table rase du passé et de se presenter à l´ autre avec la légereté et la candeur qui sied aux belles et premieres histoires dˆamour ?

avatar ancien membre
Ancien membre
14/05/2020 à 20:29

Je pense que par le respect, si la personne n'a pas envie de partager son passé, on le lui demande pas.

Si l'on finit par apprendre son passé douloureux, on comprendra mieux la personne, ce qu'il veut, ce qu'il ne veux pas. Ceci est, à mon avis, plus utile pour mieux vivre le présent.

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2020 à 09:41

Il y a des limites tout de même, si la personne a un passé de tueur en série par exemple...

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2020 à 10:29

Citation de Lindos #332387

Je pense que même les criminels, méritent aussi du respect, en tant que l'individu qui s'engage dans une relation avec d'autre personne. Son passé judiciaire, ça ne regarde qu'à lui, ses dettes ne s'engagent qu'à lui pour son passé. Il me doit rien, surtout pas mon jugement sur son passé.

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2020 à 16:27

Citation de Membre anonyme #332256

Le passé de l'autre personne ne devrait pas être frein, et ça s'étend à tout, que cela soit amitié ou amour. Je pense qu'il est important de justement connaître ce passé pour mieux comprendre la personne, voir ces peurs et ces méfiance et ne peut être pas commettre les mêmes erreurs. Si le passé était réellement un frein... On serait toutes et tous dans la mouise, chacun.e à son propre passé difficile, c'est surtout nos évolutions qui sont intéressantes, comment on a appris de ce que l'on a vécut (je vais finir par faire de la philo)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr