Première expérience lesbienne, je me sens perdue.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
13/03/2021 à 17:11

Hello à vous.

Alors voilà, j'ai trente ans et je suis une femme. Je sors tout juste d'une relation (courte, de un mois et demi) avec une femme. Ma première relation avec une femme, ma première relation tout court. C'est moi qui aie décidé de rompre. Parce que je me sens perdue. À vrai dire, ça se passait plutôt bien, on s'entendait bien et être avec elle était agréable. Mais voilà, il y avait aussi toutes ces petites choses qui me gênaient, me faisait douter, est-ce que vraiment tu es lesbienne... Parce que et bien, je n'ai pas réellement pris plaisir à faire l'amour avec elle (ce n'était pas nul mais, pas terrible quand même), je n'ai pas vraiment aimé la caresser non plus, que ce soit intimement où simplement son corps. Et c'est surtout ça qui m'a fait arrêter notre relation. Même si à l'instant T je suis triste et un peu "bizarre" parce que toute seule alors que j'aurais dû être avec elle (et donc voir des gens dans un contexte où on en voit peu). Sauf que, être seule n'est pas une raison de rester avec quelqu'un, pas si c'est pour la blesser plus tard.

Bref, cette première expérience n'est pas vraiment réussie et me revoilà à douter. Est-ce que c'était elle qui finalement ne me convenait pas. Est-ce que c'est simplement la réponse que je cherchais quelque part et qui me fait dire qu'a priori les femmes ne me plaisent pas.

Qu'en pensez-vous ?

Merci par avance.

avatar contributeur de Plume
Plume
13/03/2021 à 17:32

Bonjour Anonyme,

J'en pense que tu as bien fait de prendre du recul si tu sentais une sorte de malaise avec cette femme. Maintenant.. en déduire que tu n'aimes finalement pas les femmes c'est peut-être prématuré.. Regarde le nombre incalculable de facons d'aimer (avec ou sans rapport sexuel).. Et puis est-ce si important la tout de suite, je n'en suis pas sure.. Tu étais amoureuse d'elle?

Peut-être que cette experience et ta situation actuelle va te permettre de te reconnecter à toi-même. D'écouter ce qui se passe en toi, de te decouvrir ou redecouvrir.. Je te le souhaite.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar ancien membre
Ancien membre
13/03/2021 à 18:14

Comme tu le dis, c'est ta première relation tout court. Déjà à la base, t'arrive t-il d'être " sexuellement attirée par quelqu'un", peut-être es-tu imperméable à cet aspect d'une relation ? Ou tout simplement, le fait d'y être novice t'as quelque peu coupée des sensations, comme une mise en sécurité inconsciente, un apprentissage à peine mis en service ?

avatar contributeur de Tangerine
Tangerine
13/03/2021 à 18:37

Ah ben mince, il y a doublon mais avec un titre différent et j'ai répondu sur l'autre message ^^ (comme on dit, y'avait une chance sur deux....).

Du coup, je recolle ici et j'ai supprimé l'autre :

Coucou Anonyme,

Pour te répondre, il serait utile d'avoir quelques infos supplémentaires : pourquoi t'es-tu mise avec elle ? Etais-tu amoureuse ? Est-ce elle qui t'a fait des avances et tu t'es dit "pourquoi pas ?" afin d'en savoir plus sur toi ?

Ensuite, question ressenti physique, il y a souvent un temps de démarrage avant de ressentir du désir et/ou du plaisir avec son/sa partenaire. Ce temps est plus ou moins long selon les personnes. Et parfois ça n'arrive jamais. Serais-tu asexuelle peut-être ? Peut-être cherche dans cette direction.

Ta question si tu aimes ou non les femmes, tu peux la creuser aussi : est-ce un amour romantique ou bien as-tu déjà désiré physiquement une femme, as-tu déjà eu envie de câliner une femme (même sans sexe). Et un homme ?

Voilà, ce sont quelques pistes que tu peux explorer.

Pas d'inquiétude, chacun et chacune évolue à son rythme, et tu n'as pas à précipiter les choses si tu ne le sens pas. Parfois, le seul moyen d'avoir une réponse c'est d'expérimenter et de ressentir. La seule voix que tu dois écouter, c'est la tienne. Si pour l'instant cette voix intérieure est cryptique pour toi, pas de problème, ça se précisera au fil du temps.

Bonne exploration à toi !

avatar ancien membre
Ancien membre
13/03/2021 à 20:33

Coucou Anonyme,

Tout d'abord bravo pour ton courage et ta responsabilité sur cette décision qui est encore moins facile à prendre en ces temps de pandémie et de solitude affective.

Ton témoignage très honnête m'a vraiment fait pensé à ma première relation quand j'avais 19 ans. Pour ma part j'étais sur d'être lesbienne depuis mes onze ans car je ne regardais que les filles. Mais exactement comme toi je n'y ai rien trouvé d'extraordinaire. J'étais déçue, sans vraiment osé me l'avouer.

J'ai eu quelques autres relations après avec le même ressenti. Puis un jour vers 25 ans j'ai enfin ressenti du vrai désir pour une femme. Je l'ai su par comparaison. C'était tellement différent.

Je pense que c'est ce qui a manqué pour toi aussi.

Ce n'est pas vraiment ça en fait qui va décider si tu préfères les femmes ou non mais plutôt une conviction intime car parfois on ne rencontre pas toujours tout de suite les personnes qui déclenchent chez nous cette émotion si spécifique.

Il y a aussi des personnes qui ont besoin d'être profondément amoureuses pour ressentir du plaisir et du désir physique.

Après tu peux comparer tout simplement en faisant une expérience similaire avec un homme. Et le ressenti que tu as en les caressant, en étant caressée. Le corps sait assez vite identifier avec qui ça matche le mieux.

Avec qui il est davantage en émoi.

avatar contributeur de GrillePain
GrillePain
13/03/2021 à 21:01

Idem,

Mes ressentis n'ont pas toujours été à la "hauteur" imaginée, surtout qu'avec peu d'expérience je trouve que l'imagination prend beaucoup le pas sur le réel, qui peut être assez limité en comparaison si tu sors avec une personne qui ne te plait que moyennement..

Jpense que l'orientation sexuelle/amoureuse est assez indépendante des réussites ou des relations mitigées, parce qu'une orientation ça définit juste "en général" sur quel genre de personnes tu vas développer une attirance (donc si c'est uniquement femmes ou uniquement mec, même si c'est 1 personne potentielle sur 1000 et/ou que c'est à faible intensité, ça reste une orientation).

Maintenant avec le fait qu'on fait moins de rencontres à potentiel que les hétéros, oui je trouve que rencontrer une personne avec qui le courant passe vraiment, c'est rare.

Mais ça peut aussi être une question de timing (commencer les choses avant d'en ressentir le désir), la peur du célibat (qui peut te faire accepter des relations parce que l'autre propose), et aussi la connaissance de toi et la confiance (de savoir ce qui te fait vraiment plaisir, et d'oser le dire à l'autre. Moi les bisous sur la bouche par exemple ça me fait presque rien et j'ai longtemps douté de ma légitimité à cause de ça, alors que j'aime juste d'autres gestes d'affection).

L'alchimie c'est vraiment très mystérieux et j'ai beau être lesbienne, j'sais que je l'ai pas souvent, donc quand plus jeune j'ai foncé sur les occasions le ressenti n'y était pas toujours ^^ en tout le cas le fait de me plus sentir illégitime d'avoir telle ou telle préférence ou absence d'envie pour quelques chose, fais que je n'ai plus l'impression de jouer le rôle de la "lesbienne normale en couple" et ça aide énormément.

Peut être aussi as-tu trop peu de lesbiennes ou bi dans ton entourage pour normaliser le truc et que certaines finissent par plus te plaire que d'autres ?

Après qu'au final tu sois autre chose que lesbienne ou pas, ça change pas mes remarques sur le timing et le fait de faire les choses comme tu les ressens, et pas parce que c'est marqué dans le script de la drague ou du couple.

avatar contributeur de Doremi
Doremi
13/03/2021 à 23:23

Citation de GrillePain #356909

Comme le dit GrillePain, "L'alchimie c'est vraiment très mystérieux", c'est très vrai !

Mais au-delà de cette alchimie, il n'est pas moins vrai que faire l'amour et y prendre plaisir, ça s'apprend : au fil des années, des rencontres, on se connaît mieux, on se détend, on apprend à trouver le chemin du plaisir de l'autre, et c'est juste merveilleux, de plus en plus délicieux avec le temps. Donc pas de souci lorsque ça ne matche pas les premières fois, c'est exactement comme quand on apprend à chanter : on commence rarement par se produire sur scène, on y va tout en douceur, sans forcer, l'important c'est de ne surtout pas renoncer 😉

avatar contributeur de Dreambre
Dreambre
14/03/2021 à 19:00

bonsoir,

j'avais moi aussi tenté une relation intime avec une femme à 20 ans (c'est-à-dire il y a presque 6 ans), à la fois pour tenter de tourner la page d'une précédente rupture douloureuse, mais aussi pour tenter les relations intimes, "comme une grande".

Mais non seulement j'étais tombée sur une femme chelou qui était plus dans le sexe que dans les sentiments amoureux, mais en plus je regrette amèrement d'avoir choisi de le faire avec elle plutôt qu'avec une femme plus attentionnée et pédagogue, me mettant en doute non pas si j'étais lesbienne ou hétéro, mais si j'étais ou non asexuelle...

Bref je me sens un peu partagée sur le thème des relations sexuelles car je pense me définir comme demisexuelle (je suis attirée amoureusement et/ou sexuellement par les femmes avec qui le lien amical est fort), et comme j'ai moi-même des fétichismes, cela me semblerait difficile de trouver quelqu'un qui les apprécierait et qui saurait être douce, patiente et sentimentale avec moi.

Salon de tchat lesbien

Toutes les femmes célibataires inscrites peuvent accéder à notre salon tchat lesbienne. Chat réservé exclusivement à la gent féminine.

Communauté lesbienne

betolerant est fier de sa communauté lesbienne. Notre communauté est un véritable site de rencontres lesbiennes tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est souvent indispensable pour une femme homosexuelle. Partagez vos expériences au sein du forum coming-out.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre forum sur l'homoparentalité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr