Demande d'aide transition MtF

Afin d'éviter les maladresses et de blesser la communauté transgenre merci de bien vouloir prendre connaissance des phrases à ne pas dire face à une personne trans.

avatar contributeur de Marie75
Marie75   - Modification par Lucie78 le 20/02/2021 - 00:27:25
Ce sujet est une demande d'aide, bienveillance et courtoise sont de rigueur.

Bonjour à tous. Je m'appelle Marie (anciennement Maxime). Je suis une femme hétérosexuelle à part entière mais je n'ai pas encore changé mon corps et j'aimerais vous solliciter pour obtenir de votre part quelques renseignements. J'aimerais savoir quel est le meilleur hôpital à contacter pour obtenir des hormones féminines de qualité (j'ai peur de me faire berner). Puis j'aimerais procéder à une vaginoplastie. Savez-vous qui serait en mesure de me proposer des services d'une qualité irréprochable ? Je peux me déplacer sur Paris uniquement. Et puis pour les seins je verrais après les hormones (chaque chose en son temps). Je vous remercie tous d'avance pour vos réponses. Merci. Marie

avatar contributeur de Rhea
Rhea  

Salut, la santé étant reglèmenté en France, on ne te prescrira donc que des hormones de "qualité" (et remboursée de surcroit), si par contre tu achètes ça sur un site étranger que tu ne connais, il y a un risque réelle qu'au mieux tu te fasses berner avec des hormones sans effet sur toi, ou bien des hormones avec des effets néfastes et indésirable. Normalement c'est pas le soucis lors de ce genre de transition. Fais-juste en sorte de trouver un bon endocrinologue, il y a des bonimenteurs qui te feront poireauter pour t'embêter ou simplement par incompétence.

Pour ta vaginoplastie, ça dépend de tes moyens et de si tu es préssée ou non, en France dans le publique il faut suivre un parcours psy pendant 2 ans, avant qu'on puisse te donner un rendez-vous pour ton opération. Et encore c'est si ils trouvent que tu es vraiment trans, donc il y a un risque possible que ça traine si ils sont pas convaincus.

Pour le privée, c'est pas compliquée, si tu as 15-20000 euros qui trainent, tu prends rendez-vous dans la clinique de ton choix et tu discutes de ce que tu veux exactement avec le chirurgien. Autant pour les hormones tu peux aller partout, mais pour ta vaginoplastie tu peux réfléchir à aller plus loin, c'est juste quelques voyages ponctuel et pour avoir quelque chose de bien toute sa vie, ça peut en valoir le coût. Et pour le cout, dès que tu as trouvé ton chirurgien c'est l'affaire de quelques mois en théorie avant ton opération.

Et si j'ai bien compris, ce que tu veux c'est juste une vulve mais sans le vagin ? C'est important d'être précis là-dessus.

avatar contributeur de Coré
Coré  

Bonjour Lucie,

N'hésites pas à jeter un oeil sur le Wikitrans pour commencer. Tu devrait y trouver pas mal d'information.

La première chose à faire serait de faire une demande d'ALD 31 (Affection longue durée hors liste) au près de ton médecin traitant. C'est ce qu'on appel vulgairement un "100%", une éxonération du ticket modérateur de la sécurité sociale. Cela te permettra d'être rembourser à 100% pour les praticien en secteur 1 et un petit peu mieux remboursée ailleurs.

Si tu veux commencer les hormones sans attendre deux de suivie psy, je te recommande de commencer en libérale. Il te faudra une attestation d'un psychiatre. Et lorsque sue tu auras cette attestation, il faudra trouver un-e endocrinologue ou un medecin généraliste qui accepte d'initier une THS (traitement hormono-substitutif). Choisi bien tes praticiens, il n'y en a pas beaucoup qui acceptent de prendre la responsabilité d'initier un THS. Je pourrait t'en indiquer en MP, j'ai moi-même fait ma transition sur Paris.

Pour la vulvoplastie, il y a au moins trois chirurgien qui le font sur Paris, au moins un d'entre eux est très coulant sur les deux ans de suivis psy normalement exigé par la sécurité sociale. Mon attestation pour commencé le THS à servie à faire fois d'un début de suivi alors que je n'est pas vu de psy avant de me renseigner pour la vagino. Là aussi je pourrais te donnez des noms de praticiens.

Envisages-tu une épilation définitive de la barbe ? Il y a aussi un très bon cabinet dont les médecins maitrisent aussi bien le laser que l'électrolyse.

N'hésites pas non plus à venir sur un serveur Discord dédié aux personnes trans comme celui çi : https://discord.gg/EtwfH2E. On y partage pas mal d'informations aussi et c'est un espace de discussion qui peut-être utile, ne serait que pour le soutien moral.

Bon courage,

Coré

avatar contributeur de Marie75
Marie75   - modifié par Lucie78 le 20/02/2021 - 00:27:47

Bonjour Coré et Rhea je vous remercie pour vos réponses de qualité.

Ah je ne connaissais pas le terme vulvoplastie. En fait je me disais vouloir faire cette opération parce que j'ai peur de me faire violer, je suis amoureuse et j'aimerais rester vierge pour mon futur mari pour que celui-ci ne s'imagine pas que j'ai couché avec des tonnes de mecs avant lui... (je suis chrétienne pratiquante) et du coup une vulvoplastie serait une preuve irrévocable de ma virginité... Mais peut-on faire une vulvoplastie puis par la suite faire une vaginoplastie pour créer la cavité vaginale inexistante ? (Je sais vous devez me trouver bizarre mais dès que j'ai une idée en tête il faut que j'aille jusqu'au bout x)...).

Pour les poils j'envisage une épilation définitive de tout le corps. Je ne suis pas très poilue mais le peu que j'en ai me soulent.

Pour la Vulvo/Vagino je mets des sous de côté donc je pourrais potentiellement la faire en privé mais comme je vous l'ai dit je voudrais faire une vulvoplastie puis plus tard créer mon vagin exclusivement pour mon homme.

Et peu importe le prix de tout ça, je travaillerai autant qu'il le faudra pour me payer tout ça même si ça prend du temps.

Donc je veux les meilleurs services même s'ils sont les plus chers. L'argent je le gagnerai quoi qu'il en coûte. (juste sans me prostituer...).

Merci d'avance pour vos réponses.

Marie

Noelia  

Bonjour Lucie,

Je suis désolée, ça n'a rien à voir avec ta demande, parce que je n'ai pas les données nécessaires pour répondre à tes questions, mais je me sens obligée d'intervenir par rapport aux propos de ton premier paragraphe.

Que tu sois chrétienne pratiquante et que tu souhaites rester vierge jusqu'à ton mariage je n'ai absolument aucun problème avec ça, tu en as tout à fait le droit. En revanche je suis réellement dérangée par l'association des notions de viol et de preuves de ta fidélité à cette idée.

Premièrement je pense que tu ne devrais pas faire les transformations que tu fais sur ton corps pour quelqu'un d'autre que toi. Certes, si tu n'as pas de vagin avant de te marier ce sera une preuve que tu n'auras jamais eu de relation sexuelles de cet ordre là... Cependant j'ose espérer que la personne dont tu es autant amoureuse pourrait tout à fait te croire sur ta fidélité sans avoir de "preuve" de ce type là ? Juste parce que tu lui dis tout simplement ? Parce qu'il te fait confiance ? Surtout que ça n'est pas comme si c'était la seule façon de tromper... donc dans tous les cas il devrait te faire confiance, comme toi tu lui fais confiance ?

Néanmoins bon, si tu le fais pour lui, ça me fait grimacer mais ça n'est pas encore si grave, je suppose. Surtout si c'est juste que tu te dis que tant que tu n'es pas mariée tu n'as juste pas l'utilité d'un vagin.

En revanche... être violée n'est absolument pas synonyme de coucher à droite et à gauche ou de ne pas t'être préservée pour la personne avec qui tu veux construire ta vie. J'ose espérer que c'est évident, que c'est évident pour ton futur mari et que ça fait sens pour toi. Un viol c'est un viol, c'est une contrainte, c'est une violence. Par nature ça n'engage pas ta volonté. Ca fait de toi une victime.

Alors je peux comprendre que tu en aies peur, même si c'est malheureux de pouvoir comprendre une peur comme celle ci, mais si la raison de ta peur c'est le fait que tu ne serais plus vierge pour ton mariage et que ton mari pourrait croire que tu couches à droite à gauche... je t'en prie, essaye de te détacher de cette impression, de réaliser ce que ça voudrait dire sur ta dignité humaine. Parce que n'importe qui qui te reproche de ne plus être vierge pour ton mariage parce que tu as été violé c'est un être qui ne vaut pas la peine qu'on parle de lui.

Bref, c'était tout pour la disgression. Je te souhaite de vivre plein de belles choses.

avatar contributeur de Marie75
Marie75   - modifié par Lucie78 le 20/02/2021 - 00:27:58

Bonjour Noellia et merci beaucoup pour ton intervention. Je pense que tu as raison et que je me suis mal exprimé à ce sujet... Je dois être trop dure avec moi-même... Je veux toujours faire les choses du mieux possible mais c'est sûr qu'il m'arrive d'être mal comprise. Evidemment qu'un viol n'est pas synonyme d'infidélité ou de coucher à droite à gauche bien sûr que non et fort heureusement d'ailleurs mais il m'abîmerait l'esprit au plus haut point et je suis très fragile et sensible à ce sujet... Je sais que l'homme que j'aime m'acceptera quoi qu'il arrive et évidemment que je suis d'accord avec tout ce que tu dis, c'est juste que j'ai peur. Et j'ai peur qu'un viol me couperait alors toute envie de coucher avec mon mari en me cristallisant à cause du traumatisme et je ne veux juste pas que cela arrive... Je ne veux pas que mon corps devienne insensible au plaisir sexuel à cause d'un traumatisme que je pourrais éviter tu comprends ? Mais il ne s'agit en aucun cas de "pureté" car je n'aime pas ce concept et je le trouve profondément prétentieux.

Merci encore pour ta réponse constructive Noellia.

Marie

Noelia   - modifié par Noelia le 12/02/2021 - 04:50:04

Coucou Lucie,

Je suis contente que tu sois d'accord avec mon propos, dans ce cas. Ca me rassure.

Et pour ton propos à toi, oui, je crois que je comprends.

Cependant je trouve ça un peu malheureux de conditionner les transformations que tu ferais ou non à ton corps (qui donc devraient être faites pour toi, et simplement toi, pour t'accepter toi, pour pouvoir expérimenter une certaine sexualité, ou n'importe quoi d'autre lié à ton bien être personnel) à cette possibilité du viol.

Ce que je vais dire est tout sauf marrant mais pour être violé.e il n'est pas nécessaire de posséder un vagin. Pour subir une agression sexuelle quelconque non plus. Je veux dire par là que ne pas avoir de vagin n'est pas ce qui te préservera d'une agression sexuelle, malheureusement. Surtout considérant qu'une personne ayant l'intention de commettre un viol ne sait pas nécessairement ce que tu as comme organes génitaux avant de commencer.

Alors oui, la probabilité d'être agressé sexuellement n'est pas nulle. Tout comme la probabilité de se faire voler ses effets personnels, la probabilité de se faire poignarder en pleine rue ou la probabilité de recevoir un pot de fleur sur la tête en passant sous un immeuble. Néanmoins vivre et conditionner sa vie en ayant peur de ça ça n'est pas nécessairement sain. Evidemment que si tu me dis que si tu évites de sortir le soir seule, un peu bourrée et dans des coins mal fammés je te dirais qu'effectivement c'est sans doute plus sage (tristement). Mais des opérations aussi intimes ? Ca devrait être un choix intime, pas un choix dû à des conditions extérieures. Et je crois que ça n'est pas si déraisonnable, de ne pas considérer les conditions extérieures.

Dans tous les cas cette décision reste tienne, et si ne pas effectuer cette opération te préserve d'une anxiété alors c'est valide aussi.

Bon courage à toi pour la suite de ta transition et pour la suite tout court !

Noélie

avatar contributeur de Marie75
Marie75   - modifié par Lucie78 le 20/02/2021 - 00:28:08

Bonjour Noelia et merci beaucoup pour ton message,

Je pense que tu as raison, je me laisse trop conditionner par mes peurs.

En fait je compte commencer les hormones et attendre les résultats, puis faire une augmentation mammaire si nécessaire puis enfin faire la vaginoplastie en dernier et si jamais je dois féminiser mon visage je le ferai sauf si les hormones suffisent à l'adoucir... (il y a aussi l'épilation définitive et complète du corps que j'aimerais réaliser durant ma transformation). Mais si je peux éviter des opérations je les éviterai car je possède déjà un visage assez fin.

Quel(le)s docteur(e)s me conseillez-vous pour commencer les hormones puis pour effectuer les différentes opérations (augmentation mammaire, vaginoplastie et potentiellement féminisation du visage et ablation de la pomme d'adam si nécessaire) et où procéder à une épilation définitive de tout le corps sauf les cheveux bien entendu. Je voudrais des résultats fiables au niveau des hormones ainsi qu'un vagin esthétique qui a de bonnes sensations puis des seins réussis... Enfin bref je veux juste réussir ma transition quoi ^^. Peu importe le prix je suis près à prendre mon mal en patience et à travailler pour me payer le meilleur, il s'agira juste d'une question de temps. En fait ce qui me fait le plus peur c'est de tomber sur les mauvaises personnes et de rater ma transition...

Merci d'avance pour vos réponses.

Marie

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69   - modifié par Jessica69 le 14/02/2021 - 01:48:00

Bonsoir,

Quelque-chose m'interpelle.

Tu dis vouloir prouver à ton homme ta virginité par l'absence de vagin.

La définition de la virginité est:

La virginité est un concept relatif à une personne n'ayant jamais eu de relations sexuelles. Ne reposant pas sur une base biologique, la virginité est un fait social, culturel et religieux.

Si en tant que garçon, tu as eu le moindre rapport sexuel, quel qu'il soit. Tu as perdu ta virginité. Vagin ou pas, aucune preuve ne peut être apportée.

C'est une histoire qui sent le fumé.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Eivoor
Eivoor  

Citation de Lucie78 #354525

Salut Lulu !!

Ecoute... En te lisant ; bien que je puisse comprendre tes choix et tes motivations ... Je me demande juste si voilà ; tu n'idéalises pas la transition ....

Enfin ne le prends pas mal hein ; je préfère avoir le role du bon diable et au moin generer en toi d'autres questions.

Car voilà ; nombreuses personnes ici te diront qu'une transition ; c'est avant tout une question purement personnel . Je rejoins l'échange que tu as pu avoir avec Noelia .

Moi ce qui m'étonne ; c'est d'imaginer une transition sans en mesurer les " risques et consequances" . Alors par là je n'entends pas le fait que ça va être forcément " dramatique" hein ...

Mais que c'est , je pense; un cheminement très long .... très éprouvant psychiquement ...

Et que pour le commencer ; il faut avoir de bonne bases et se preparer à tout.

Une de tes phrases m'a mis la puce à l'oreille " Je veux une bonne équipe et ne pas louper ma transition" ... C'est bien sur comprehensible .... Mais une transition reussi ; ne dependra uniquement et simplement de toi et ta manière de surmonter ces etapes que tu comptes franchir pas à pas . Et non des équipes .

De plus ; est il possible que tu manques d'informations ? Car bon , une transition .... ne fait pas de miracle non plus .

Enfin voilà tu parles de ton futur mari et de la manière dont tu souhaites t'offrir à lui . C'est beau je ne dirai pas le contraire . Mais c'est idéaliser la relation sans mesurer je pense d'autres facteurs comme la construction sentimentale et sociale....

Tu m'excusera je ne veux surtout pas te froisser . C'est que , pour le coup ... l'amour ... Ce n'est absolument pas une question de " bistouris " .... Et être trans est déja bien compliquer ; trouver une relation stable ...l'est également .

Et ça aucune chirurgie au monde peut changer la donne .

Comprends que je ne veux vraiment pas te blesser en doutant de toi ou autres .... Je me demande juste si tu te poses les bonnes questions en voulant entamer un tel parcours.

Je ne remets pas en questions ton ressenti ou autres ; mais plus ta manière de cheminer . De percevoir les choses autour de toi concernant cette situation là...

Serait-il possible ; qu à travers ce désir de transitionner ... Tu ne te sois pas construit un refuge dans lequel tu te confortes afin d'apeser les souffrances en toi ? ET qu'effectivement à travers le site ; tu y recherches des réponses ?

Comprends bien que je ne veux pas te blesser ; je préfére mille fois "prévenir" et te secouer autrement ; plutot que te dire " ouai va y meuf , fonce tu vas voir ca va etre top " !!! Ca serait te mentir.

Si on demande la lune ; il faut avant de se jeter dans l'espace et se perdre...Prendre le temps de construire la petite fusée pour y aller non ?

Peu etre dois tu faire murrir tes interogations et certainement .... parler et parler encore !!

avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove  

Bonjour Lucie,

Je rejoins Noelia et Eivoor. Je crois qu'il ne faut pas idealiser une transition de genre et surtout ne pas immaginer qu'une "transformation" puisse ameliorer ton quotidien. Le corps n'est pas une voiture qu'on peut apporter chez le garage en mettant des billets sur la table et disant "je veux ca!"...

Un parcours transidentitaire est avant tout une harmonisation de son être pour trouver un équilibre personel et social suite a une identification sociale differente de sa nature profonde.

Je te mets en garde vis a vis de cette idealisation d'une transformation "parfaite" qui pourrait te faire "devenir femme" (je ne crois pas qu'on puisse devenir femme ou homme mais qu'on l'est et que lorsqu'une personne n'est pas en harmonie elle peut acceder a des soin qui l'aide a trouver un equilibre dans sa nature profonde). A noter que si je me permets d'etre si sèche dans mes propos, c'est que j'ai vu trop de personnes passer a l'acte des chirurgies en quete de tranformation et finir par se suicider. Je ne souhaite cela a personne. Les changements corporels et psychiques d'un parcours transidentitaires peuvent être bénéfiques mais il est necessaire de s'assurer du realisme, de la necessité et des raisons pour lesquelles tu solicites tous ces changements et avoir un suivi complet de qualité.

Je t'invite a prendre attache rapidement avec un psychiatre ou un psychologue afin de cheminer vers une idée plus réaliste de tes desirs de changement. Déterminer la necessité et le benficie de ces changements pour ta vie afin de ne pas te retrouver dans une situation inextricable.

Bon courage a toi pour ton chemin a venir quel qu'il soit.

avatar contributeur de Marie75
Marie75  

Bonjour à tous.

Pour ce qui est du choix de la transition il ne s'agit absolument pas d'un refuge mais bel et bien d'une décision mûrement réfléchie depuis des années.

J'ai déjà eu un parcours psy chargé (qui se poursuit toujours en ce moment avec un psychiatre), des séjours en hôpital psychiatrique avec de lourds traîtements ainsi qu'en clinique et en hôpital de jour. J'ai refoulé cette partie de moi-même durant 24 ans.

Quand j'était petit je rêvais d'être une fille, j'étais attiré et je m'identifiais par et à tout ce qui était féminin, jouets, jeux, jeux vidéos, dessin animé, manga etc... Je piquais en cachette les vêtements et le maquillage de mes soeurs pour m'habiller comme je le voulais mais tout cela se faisait en cachette et j'ai fini par me dire que tant pis j'étais un homme et que je ne serai jamais une fille... C'était dans ces activités que je pouvais m'échapper et me connecter à une identité plus féminine qui me correspondait...

Et je ne veux pas être un homme féminin car je suis une femme.

Mais cela n'était que virtuel et aujourd'hui je ne veux plus être moi juste virtuellement. Je veux simplement retrouver mon corps et je ne l'idéalise pas. Je sais bien qu'il y a des risques et qu'il est rare que tout se déroule parfaitement mais si je peux faire ma transition avec des personnes fiables je serais rassurée.

Durant ces dernières années je rodais autour des rails après ou avant le travail en me demandant s'il ne valait pas mieux que je me jette sous le train car je me considérais comme un malade mental. J'ai essayé de me pendre heureusement sans succès donc les envies suicidaires je connais et elles étaient dues au fait que je n'étais pas dans mon corps. Donc je ne compte pas faire ma transition puis me suicider étant donné que c'est mon enveloppe actuelle qui me pousse à des idées suicidaires.

Et je ne compte pas sur la transition pour faire de moi une femme car j'en suis déjà une. La transition ne ferait que confirmer et affirmer mon identité et je me sentirais bien plus en harmonie avec mon corps et mon esprit.

Je ne suis pas là à vouloir tout faire sur un coup de tête, pas du tout et heureusement d'ailleurs.

Je compte prendre mon temps et tout faire étape par étape même si c'est long je préfère ça que de me précipiter.

Mais je me suis déjà préparé psychologiquement à tout ce que ça implique donc je ne veux pas qu'on me dissuade d'entamer ce parcours même si je comprends tout à fait ces bonnes intentions et j'apprécie ce genre de message bienveillant.

Je veux simplement des renseignements fiables pour entamer ma transition car mon choix a déjà été fait depuis longtemps et personne ne me fera changer d'avis par rapport à ma transition, je sais ce que je veux et pourquoi je le veux.

Souvent je ressens un feu dans mon ventre, une excitation féminine que je ne peux combler avec mon corps d'homme. Je commence à avoir des bouffées de chaleurs et les joues qui rougissent mais tout cela me mène à une frustration que je suis obligé d'extérioriser par la colère, la rage et la violence à travers le sport, ou l'art (musique, danse, théâtre, dessin...) mais je n'en peux plus de cette sensation de frustration due à mon enveloppe charnelle actuelle.

Comprenez qu'il ne s'agit vraiment pas d'un "délire" ou d'une simple envie de "changer de sexe parce que c'est fun" non non non absolument pas.

Pour ce qui est de la vie sentimentale et sociale j'ai toujours mes amis et ma famille qui me soutiennent donc je ne suis pas esseulé et isolé. Je suis très heureuse aujourd'hui même dans mon corps d'homme mais je ne me sens juste pas entièrement moi-même dans ce corps que je considère aujourd'hui comme un frein à ma personne.

Merci d'avance pour vos réponses et messages.

PS : Oublions cette histoire de virginité ça n'a effectivement aucune importance.

avatar contributeur de Eivoor
Eivoor  

Re lulu !!

Quel texte ! super 😊😊!

ils nous manquaient ce genre d information pour mieu te comprendre .

Et la pour le coup ; le brouillard sur cette demande d'aide est bien levé.

Et tu m'as l'air bien plus déterminée dans tes propos .

Pour le coup ma grande ; même si je sais que tu n y a pas perçue de mauvaises intentions; je tiens à m excuser d avoir pu essayer de te "chambouler " !

C'etait une façon oui de "tester"

Tu as un sacré parcours et te souhaite de continuer ainsi !!

Et pour le coup ; quant à trouver tes pro de santé... je sais qu il y a énormément de données sur le site ... D'ailleur notre #Coré est toujours là pour apporter toutes ces précieuses informations !

belle journée a toi

avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove  

Bon... dejà j'espere que mon post n'a pas été blessant. Le but des mes interventions n'est pas de t'encourager ou decourager dans un sens ou dans l'autre. Je cherche juste a partager les informations que j'ai et les experiences que j'ai pu constater.

A ta lecture, j'ai eu la sensation que tu voulais un corps "parfait" mais etre une femme ou un homme n'est pas être parfait.e. c'est être soi, en accord avec soi. Si la "masculinité" de ton corp te pose problème et que tu es bien encadrée, une demarche vers des changements reversibles (hormontherapie par exemple) est conseillé dans un premier temps pour pouvoir procéder par étape car ton souhait de féminisation du corps est une chose mais son vecu réel en est une autre. Les réaction a la confrontation d'une réalité sont vraiment très differentes et parfois inattendues (même par la personne concernée qui manifestait une determination sans faille).

Pour ce qui concerne ton etat psychologique il semble fragile et il est possible qu'un parcours transidentitaire t'aide a affronter le reste des problème et blessures de ta vie mais si des traumatismes ou desquilibres differents sont presents, il ne seront pas soignés par ces changement, il y en aura meme probablement de nouveaux qui verront le jour avec ce parcours. Il ne faut donc pas attendre de miracle d'un parcours transidentitaire qui resoudrait tout ce qui ne va pas dans ta vie.

Encore une fois, il ne s'agit pas de te dissuader ou t'encourager mais simplement que tu avances dans ces demarches avec realisme et sereinité pour que tout cela te sois profitable a la fin.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69   - modifié par Jessica69 le 14/02/2021 - 12:56:46

Citation de Lucie78 #354592

" PS : Oublions cette histoire de virginité ça n'a effectivement aucune importance."

De rien, vraiment. Par son manque de sens, ça aurait décredibilisé l'histoire...

Assez incroyables les similitudes de nos histoires, 9 jour après ...non ?


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Marie75
Marie75   - modifié par Lucie78 le 20/02/2021 - 00:28:44

Merci beaucoup pour vos messages remplis de bienveillance et ne vous inquiétez pas ce que vous avez écrit n'a pas été blessant du tout et je comprends pourquoi vous avez dit cela c'est normal.

Et un corps parfait n'existe pas, je veux simplement retrouver le corps qui me correspond et avec lequel je pourrais continuer d'avancer dans la vie. Je veux simplement tomber sur des personnes compétentes et qui s'y connaissent c'est tout.

Et je ne m'attends pas à des miracles, je suis certes fragile et sensible psychologiquement et je sais que le chemin que je veux emprunter ne sera pas de tout repos et sera très difficile mais je m'y prépare de jour en jour et je suis régulièrement suivi par des psychiatres et psychologues.

Merci pour vos réponses.

Marie

PS : Jessica69 je ne comprends pas du tout où tu veux en venir ou ce que tu veux dire, explique-moi.

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle  

Bonjour Lucie78,

Concernant la vulvoplastie/vaginoplastie, tu ne pourras pas faire une vagino après une vulvo pour la simple raison que le "matériel" nécessaire ne sera plus présent après une "simple" vulvoplastie. En gros, le fourreau pénien. Une vagino nécessite tout le "matériel biologique" que tu as actuellement pour pouvoir être réalisée et, au regard des techniques actuelles il ne peut en être autrement. Bien évidemment, le mieux est de voir cela avec un chirurgien spécialisé qui te fournira tous les tenants et aboutissants à ce propos.

En tous cas je te souhaite bon courage pour ta transition et que cela t'apporte le bonheur tant attendu :)

Bonne journée/nuit,

Dayzelle

avatar contributeur de Marie75
Marie75   - modifié par Lucie78 le 20/02/2021 - 00:28:56

Bonjour Dayzelle et merci beaucoup pour ton message.

Je pense que je me tournerai vers une vaginoplastie alors.

Bonne journée à toi et encore merci pour ta réponse positive, je te souhaite aussi plein de bonheur. :)

Marie