Aide mon comming out transgenre mtf

Afin d'éviter les maladresses et de blesser la communauté transgenre merci de bien vouloir prendre connaissance des phrases à ne pas dire face à une personne trans.
Caroko
Publiée le 05/10/2019 à 15:38
Auteur du sujet

Bonjour,je m'appelle Caroko,

pour ce qui ne me connaisse pas je suis né homme et depuis quelques temps je me pose des questions sur mon genre (j'ai d'ailleurs créé un forum "suis-je transgenre ou non?"). Grace à certain d'entre vous et à des associations j'ai découvert que je voudrais faire une transition mtf.

Mais mon problème c'est que ni ma famille ni mes amis ne sont au courant de ma décision et je ne sais pas comment leur faire ma déclaration.

Si quelqu'un peut m'aider, m'informé ou me parler de comment il/elle à fait son comming out je lui serai très reconnaissant de m'aider. Je vous remercie d'avance et j'espère quequelqu'un me répondra.


Kendany
Publiée le 05/10/2019 à 16:15 - modifié par Kendany le 05/10/2019 - 16:21:26

Salut Caroko. D'aprés toi pense tu que ta famille est tolérante ou tu as des doutes. Ou alors c'est seulement une partie de tes proches.

Sinon pour ma part seul mon pére était homophobe et je me suis mis d'accord avec ma mére pour ne pas lui en parler.

Tu peut peut être faire ton CO par palier pour t'aclimater peut à petit. En en parlant à un membre aprés l'autre de temps en temps.

Caroko
Publiée le 05/10/2019 à 16:33
Auteur du sujet

Pour mes amis c'est pas un problème, ils sont ouverts, mais m'accepteront ils?

Mes parents (et certains oncle et tante) ne sont pas non plus un problème mais je veux pas qu'ils se disent "qu'est qu'on a rater?" et je ne veux pas etre trop brusque et les froisser.

Mes grand parents je les adores mais c'est sur se sera pas facil et je ne veux pas me les mettre à dos.

Mes petits frères et soeurs (16,11 et 6 ans) je sais pas???

De plus se n'est pas quelquechose qui peut ce cahcer si je fait une transition à un moment donner ma famille et mes amis (qui ne serait pas au courant) le découvrirai. Et si je le fait par palier je sais pas par qui commencer ni comment leur annoncer (je suis du genre a stressé pour tout).

Kendany
Publiée le 05/10/2019 à 16:45

Ha oui effectivement c'est délicat.

En tout cas ne brusque pas les choses et peut être même plantes leurs des petites graines dans leurs têtes qu'il va falloire arroser et entretenir pour leurs permettre de germer. Comme par exemple leur parler un peu plus de comment fonctionne l'homosexualité et pose leurs des questions au pire de maniére insidieuse sur ca. Tu peut leurs faire passer pleins de message pour les préparer à encaisser. Voila test et dose la situation et prend un peu la température un on leur posant des questions ou des "allusions" et des "sous entendus"

Maxime555
Publiée le 05/10/2019 à 19:21

Salut Caroko

Qu'est ce qui te fais peur à l'idée de faire ton coming out..? La peur du rejet? du jugement?..

C'est pas simple en effet ça peux coûter.. mais comment le ressens tu? Vis tu pour les autres?

Se sont tes proches, non? alors qui dit proche dit amour.. et amour c'est vouloir le meilleur pour l'autre, le savoir bien et heureux, pas le maintenir dans leur propre peur. C'est ton choix et il t'appartient.. La peur de perdre pour son propre bonheur il faut y être préparé..

Rassure les.. en leur faisant comprendre que ce que tu ressens faut pas qu'iels se sentent responsable. Iels y sont pour rien et toi non plus tu y es pour rien..

Peut-être une vidéo si tu as peur du face à face.. une lettre, si cela te paraît plus simple.

Pour ma part si je te dis comment sa c'est passé, ça t'aidera pas.. ma famille est disloqué je n'ai fait que le dire a mes amis et a ma sœur et mon père le reste je m'en foutais de la façon dont iels allaient le prendre, ils étaient déjà loin.. Apres ça les as pas étonné, c'est sorties en papier mâché à prendre ou à laisser et aujourd'hui iels sont encore bien présents dans ma vie et m'accepte comme je suis, parcequ'iels ont compris que je les écouterais pas. C'est moi et ça me regarde, très clair des le départ..

PetiteCore
Publiée le 07/10/2019 à 11:16

Comme l'a dit Maxime555, il faudrait que tu identifie ce qui pourrait bloquer du côté de tes parents.

En ce qui qui me concerne, je savait que mes parents ne me rejetterai pas mais seraient inquiets de ce qui pourrait m'arriver. Cela à été difficile au début, mais j'ai réussi à leur montrer que ça se passait bien. Une chose qui a pas mal aidé aussi, j'ai emmené ma mère à une permanence de l'association que je fréquente. Elle y a rencontré d'autre proche de personnes trans ou LGBT, ce qui à permis de dédramatiser la situation.

Courage à toi

Caroko
Publiée le 13/01/2020 à 17:53
Auteur du sujet

Finalement je leur ai dis et ça c'est bien passer. Le problème c'est qu'il ne me prenne vraiment au sérieux car il pense que c'est passagé (enfin je crois). J'ai un peu de mal à les comprendre.

LadyBloodT
Publiée le 17/02/2020 à 07:26 - modifié par LadyBloodT le 17/02/2020 - 07:27:20

Salut,

Je vais te raconter mon expérience même si tu as déjà tout dis à ta famille.

Moi j'ai commencée par le dire à ma mère un dimanche soir en revenant d'un date qui avait été nul. Elle a été un peu choquée et j'ai fais de mon mieux pour répondre à ses questions.

Le lendemain mon frère l'a vue tourmentée il lui a demandé ce qui n'allait pas et elle lui a dit. On devait mettre mon père au courant mais pas mon dernier petit frère elle voulait pas le "perturber".

Sauf que jamais elle n'a lancée le sujet ni essayée de m'aider à me lancer alors qu'elle savait pertinament que le dire à mon père ça allait être compliqué pour moi.

Au lieu de ça elle a préférée faire des réflexions a double sens pour me blesser car elle était blessée de le savoir.

En janvier 2018 je me suis trouvée un chéri et je lui ai dit, elle l'a mal pris et ma vie est devenue un enfer. J'avais l'impression de ne pouvoir vivre vraiment que le weekend chez les parents de mon chéri (il était handicapé, décédé depuis).

En mars 2018 je suis partie de chez mes parents.

Entre mars et juin j'ai tentée quasiment toutes les semaines d'organiser une rencontre pour discuter et tout dire. Peine perdue tout à été refusé.

Alors fin juin est venue l'idée : en juillet on allait partir en vacances dans le sud et quasiment toute ma famille serait chez mes parents au même moment.

Avec mon chéri on a rédigés un mail et des sms a envoyer le 15 juillet(oui je me souviens de la date facile après tout) en mettant en piece jointe la lettre de disphorie de genre faite par le psychiatre.

Toute la famille a été mise au courant en même temps: mon père, mon 2eme petit frère, mon grand père maternel, ma grand mère paternelle, mes tantes et mes cousins.

Apparemment les réactions ont été bizarres. Mon père est resté la journée sur le canapé sans parler ni bouger, ma mère à pleurée et parlée avec mon grand père pendant la journée. Ma tante et mon cousin m'ont directement appelée pour parler mais je ne les ais pas eus longtemps j'étais en vacances après tout.

De tout ça en est ressorti que j'ai gardée un peu le contact avec ma tante et mon cousin, mon grand père, un de mes frère et c'est tout.

Avec mon chéri on a pensé à vouloir se marier et pour cela j'aurais voulue avoir ma famille. J'ai refait un mail, en y réfléchissant pendant 2 semaines pour le polir et le rendre parfait. Tout ça pour recevoir une réponse torchon qui disait que je pouvais toujours rêver.

Peu de temps après mon chéri est décédé et comme seule ma belle-famille m'a entourée, pour moi ma propre famille est morte. J'ai des géniteurs plus des parents. J'attend qu'ils meurent pour aller pisser sur leur tombe comme le dit l'[removed]même si ça sera dans bien longtemps).

Voilà au moins tu as un retour d'experience concernant le coming out ?

Léa.

Membre anonyme
Publiée le 18/02/2020 à 13:00

Bonjour et bienvenue, bien moi je pourais bien te conseillé mais c'est selont ton rhytme a toi surtout. Et mon coming out a été fait tranquilement mais par écrit avant tous. Après je me suit dévoiler par une seul personnes a la fois. Donc rassure toi que tu n'est pas obliger de le faire au milieu de la tables surtout que c'est d'autant plus stressant et angoissant avec le regards et toutes les questions qui ce poseronts. Il y en as qui le fonts d'autres non c'est selont le comfort de la personnes surtout donc prent le temps qui faudrat 😀

  S'inscrire pour participer au sujet