Vivre sous le toit d'un idéal.

avatar contributeur de LoveThem!
LoveThem!

Salut à tous, j'espère que vous allez bien. Voilà alors je sais que je suis débile..je pourrais tellement ne pas me prendre la tête, mais mon hypersensibilité rend cela compliqué.

je vie actuellement avec 2 colocs dont mon meilleur ami, que j'aime.

Mais j'ai cette impression de "trop" je l'aime mais c'est comme si je n'arrivais pas à poser de limites dans cet amour que je donne volontiers.

J'ai du me rendre à l'évidence je l'aime tout court.

Et je vie mal tout compte fait de vivre avec lui, même si cela me rassure énormément mais le voir comme je le vois c'est difficile car déjà ma première vraie amitié fut brisée dans de sales termes j'y reviendrais .

Il se doute que je suis gay au final nous sommes meilleurs amis l'on connaît des choses sur l'autre que l'autre ignore c'est normal..et lui aussi est assez sensible pour comprendre ces regards que d autres ignoreraient.

Surtout que j'ai discuté avec quelqu'un ici que j'ai vraiment envie de voir...

Pensez vous que cela est sain de vivre sous le même toit qu'une personne que l'on désire et qui plus est, est mon meilleur ami (il m'a lancé sur le sujet quelques fois me rassurant que cela ne changerait rien..voilà pourquoi je dis qu'il sait qui je suis comme je sais qui il est).

Donc je comptais faire mon coming out "offixiel" si on peut dire, ne plus me cacher..car ceux qui me connaissent ne seront pas du tout étonnés et je sais que j'aurais des amis pour me soutenir si ma famille me lâche (même si ma mère aussi s'y attend et le comprendra peut être. ..mon père doit s'en douter mais le prendrait mal car "le nom de la famille se doit de continuer" ;=bref un bon hetero comme il se doit.

Donc voilà que pensez vous du fait de vivre sous le même toit qu'une personne que l'on aime (même si comme je l'ai dit j'ai du mal à jauger l'amour que je porte aux gens),en sachant que rien ne se passera et peut être ainsi c'est mieux.

Sa présence me rassure, lorsqu'il n'est pas là son odeur me rassure...

voilà .

merci!

avatar contributeur Dime
Dime

Salut.

Vois etes jeune et il est normal que le desir s´immisce facilement entre vous. Sait-il que tu es gay ? Est-il un peu tendancieux lui aussi sur le desir homo ?

S´il ne l´est pas du tout, à toi de rester à ta place, sans quoi tu mettrais en peril la colocation.

avatar contributeur Felix35
Felix35

Ce que tu comptes faire n'est pas clair, sans doute pas plus que ce que tu éprouves en ce moment : comptes-tu lui dire que tu es gay ou lui dire que tu es gay et amoureux de lui ?

Moi aussi je trouve que la deuxième option est à éviter : s'il est vraiment hétéro, c'est ton problème, pas le sien, et tu risques de casser quelque chose.

Sinon, tu es jeune, tu as envie d'être amoureux, il y a un mec bien près de toi… c'est assez naturel que tu éprouves des sentiments pour lui, même si ce n'est pas réciproque. Ces sentiments devraient se dissiper avec le temps, c'est ailleurs qu'il faut chercher l'amour….

avatar contributeur LeazeR
LeazeR
- modifié par leazeR le 05/01/2021 - 15:09:28

Hey,

Je suis plutôt d'avis avec le message du dessus et je te fais part de mon expérience qui pourra peut-être aider.

Je suis en coloc' aussi et ça fait quelques mois que je m'interrogeais sur mes sentiments à l'égard de Sam, disons. Depuis quelques semaines, ça devenait paisant. Je pensais à lui très souvent, voyais des signes partout et croyais que quelque chose allait se passer dès qu'on était à deux. J'ai pris le temps de comprendre un peu mes sentiments et savoir ce que je voulais : sans être amoureuse, j'avais beaucoup d'amour pour lui et une certaine attirance physique, envisager une relation de couple me plairait bien. Je voyais déjà tous les soucis venir du fait qu'on vivait ensemble et avec d'autres gens mais bon, je suis d'avis qu'il faut tenter se chance.

Sa présence dans mon esprit se faisait donc de plus en plus forte et à cette même période, je rencontre Sacha disons, avec qui une relation se crée. A ce moment je ne sais pas si nous sommes déjà en relation amoureuse libre, mais si ce n'était pas le cas, il était presque certain que ça allait le devenir. Bref, je suis remplie de joie, d'amour et fière d'avoir pris mon courage à deux mains avec Sacha vu que ça a fonctionné ! Je me dis donc qu'il est temps de discuter avec Sam. Je trouve ça important d'être dans un bon état d'esprit. Je voulais juste lui en parler pour mettre au clair cette selon-moi-ambiguïté et pouvoir prendre soin de moi, sans rester dans des pensées et croyances.

Une soirée après quelques bières et juste à deux, je parle à Sam du fait que je le trouve extra, attentionné, ... Je ne lui dis pas que je l'aime (parce que je ne le sais même pas) mais je lui fais comprendre que j'ai des sentiments forts pour lui. Il m'a répondu quelque chose comme "merci, t'es aussi une cool personne". Bon vu que je comprends pas très bien les sous-entendus, j'ai demandé si c'était bien un petit rateau et il me l'a confirmé ahah. Je lui ai dit que si j'en parlais c'était parce que j'en avais besoin, il a été tout à fait adorable et compréhensif. Evidemment notre relation a un peu changée étant donné que je ne cherche plus la même chose avec lui, mon comportement a changé et inévitablement le sien. Néanmoins nous sommes toujours amis et je pense que nous allons le rester un petit temps.

Depuis, je me sens beaucoup mieux. Il n'y a plus la moindre ambiguïté et je trouve notre relation encore plus vraie. Je suis contente de lui en avoir parlé maintenant et de ne pas m'être fait des films pendant des mois. Je mets tout de même l'accent sur le fait d'en parler pour soi, sans nécessairement attendre quelque chose de l'autre et à un moment ou soi-même on est dans une bonne phase pour ne pas se laisser abattre en cas de non réciprocité. Ca me semble hyper important d'en discuter si tu veux passer à autre chose à un moment, que ça soit à une relation plus sérieuse avec la personne ou pour oublier la posibilité d'une relation plus sérieuse avec cette personne justement.

Breeeeef, parles-en lui. Quand tu le sens, comme tu le sens, et expliquant que tu veux que ça ne change rien à votre amitié, ... Dis-lui ce que t'as sur le coeur. Vous aurez une belle discussion puis tu nous diras où cela à mené. (Il s'gissait dans mon cas d'une relation hétéro mais si la personne en face de toi est un peu vive d'esprit, le côté homo de l'histoire ne change pas grand chose)

Bon couage et la vie est belle, grâce à tous les moments qui la compose ;)

PS : hyper important de peser le pour et le contre de cette discussion. Je savais que je pouvais vivre avec lui sans réciprocité. Si cette idée t'es difficile, peut-être attendre la fin de l'année pour lui en parler ou t'assurer d'avoir de la famille/amis chez qui tu pourras passer quelques jours, loin de lui mais bien entouré tout de même.

avatar contributeur de LoveThem!
LoveThem!
- modifié par LoveThem! le 18/01/2021 - 11:48:17

Salut à tous, merci vos messages m'ont bien aidé à avoir une vue " d'extérieur " et merci pour ce témoignage !

Alors en fait je lui en avais brièvement parlé et il m'avait répondu comme je l'avais dit, que cela ne changerait rien on serait toujours là l'un pour l'autre quoi qu'il arrive (ça m'a fait énormément de bien d'entendre cela évidemment), et aussi que lui est hétéro (même si il y a toujours une part de relativité, parfois devant telle ou telle scène d'un film, un dialogue bien précis qui touche le sujet du doigt on se lance souvent ce petit regard complice et rieur), oui il me connaît bien, en même temps nous avons traversé pas mal d'années ensemble.

Bien qu'avant, même si j'avais déjà eu des sentiments pour un autre ami (là où cette amitié s'est mal finie, c'était un sentiment réciproque mais on va dire que c'était une période difficile) je me sentais hétéro, je m'intéressais aux filles et j'ai toujours ou presque eu une petite amie et durant un bon moment je me disais "bien d'accord je dois être bi si je peux aimer et désirer le même sexe et le sexe opposé, tant mieux j'aurais autant plus de chance de trouver l'amour ! (toujours avec une petite touche d'auto-dérision.. ça c'est comme ça :) )".

Mais j'ai comme l'impression qu'à un moment donné il faut ''faire un choix''..

Peut-être ai-je tors.

De plus le soucis est que j'ai énormément de mal à savoir si j'aime la personne pour ce qu'elle est, mon ami, ou si vraiment je désire +; j'ai souvent du mal à discerner l'amour qu'on peut ressentir en tant qu'amis proches, et un(e) partenaire qui me plaît, comme je l'expliquais il arrive souvent que je ressente l'amour inconditionnel..à travers l'amitié.

Je sais reconnaître l'amour, il n'y a pas eu de coup de foudre, pas de "moment charnière", où je me suis soudain dis "d'accord là ce n'est plus uniquement de l'amitié", et en même temps si quand même je me rends compte autour de moi qu'il y a une limite à l'amitié, limite que j'ai du mal à situer, et cela il le sait également, voilà pourquoi je pense que nous n'avons pas plus parlé de tout cela..il sait que je l'aime vraiment (on va dire plus qu'un ami "ordinaire" haha, mais pas non plus d'un vrai sentiment profond d'amour et d'un certain désir) plusieurs fois m'avait-t-il dit qu'il en était heureux, que ce sentiment est partagé, il n'y a rien de physique voilà tout, de son côté, du mien j'avoue que si, cela ne me déplairait pas, même si je n'y vois pas forcément quelque-chose de sexuel, ça peut arriver oui mais c'est pas du tout un élément dominant dans mes sentiments à son égard.

Voilà où est le vrai soucis je crois, je ne sais pas vraiment si c'est une amitié que je vie trop intensément ou un amour que je vie trop peu "intensément" (c'est pas le terme qui convient) ?

ps: de plus, et c'est ainsi depuis un bon moment, j'aurais du mal à dire que je suis bi, j'ai l'impression que cela fait indécis et est moins bien accepté, du coup ce serait faire un bien étrange coming-out (avec toutes ses conséquences..notamment niveau famille je sais que je peux dire au-revoir à mon père voir mes frères) et qu'ensuite je finisse par trouver l'amour chez une femme avec qui je me verrais bien vivre..

Ceci étant dit, le mot étrange me suit depuis petit au pire cela ne serait pas si choquant (encore une petite pique que je me lance haha).

edit:

Salut, avez-vous déjà eu ce genre de "soucis"; ne pas savoir s'il s'agit d'une amitié tellement forte (je le répète je suis hypersensible même si j'ai eu du mal à l'admettre) ou plutôt d'un amour un peu "refoulé".. ?

Merci à vous!

En tout cas merci pour votre soutien!

Edit: Et conclusion.

Bonjour à tous, j'ai été pas mal confus ces derniers temps, au point de régresser dans une certaine manière..

Je sais que j'ai de la chance d'avoir un ami en or comme lui, de manière directe je lui dois la vie (mais c'est compliqué comme histoire et pas envie de m'étaler :) ), je sais que je suis hypersensible, lui aussi, voilà sans doute pourquoi on se comprend si bien depuis si longtemps.

Et je préfère qu'il soit mon ami plutôt qu'un potentiel amant.

J'ai compris mes sentiments, un respect et une compassion sans limites, cela peut faire penser à de l'amour et cela en est, mais pas au sens relationnel-charnel comme on peut l'entendre.

Encore merci à vous.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr