Découvrir qui l'on est et l'annoncer à son mari ...

avatar contributeur Hermilionne
Hermilionne
27/01/2023 à 15:46 - 28/02/2023 à 21:36

Bonjour,

Je me tourne vers vous parce que ce que je traverse ces derniers mois est un vrai tsunami dans ma vie ... Je vais pas trop rentrer dans les détails sinon je vais vous perdre en route, si je vous fais un pavé 😅.

avatar contributeur de Pom2reinette
Pom2reinette
27/01/2023 à 20:15

Salut hermilionne,

Un court message un peu brouillon ce soir pour au moins te dire que tu n’es seule à découvrir ton orientation sexuelle sur le tard. Et que, si c’est extrêmement positif et agréable de découvrir cette nouvelle pièce du puzzle de « soi » je sais que c’est aussi une étape délicate à passer, notamment pour ton couple actuel. Et je connais ce besoin urgent de tout dire, de révéler ton vrai toi.

Je ne sais pas comment vous avez l’habitude d’échanger avec ton conjoint, mais quelles que soit l’issue finale, la voie est la communication. Parle lui de ton attirance pour les femmes, de la fille de Vinted aussi…

Bon courage. Prend ton temps, parle et écoute…

Es tu toujours en contact avec « la fille de Vinted » ? Comment imagines tu la suite ? Comment imagines tu le futur avec ton conjoint ? Quelle suite avec elle ?

avatar ancien membre
Ancien membre
27/01/2023 à 20:27

Je ne vais pas faire de pavée, juste que t'es pas seule et qu'on est bcp a avoir vecu ce revirement et t'es pas "toute seule". Le seul conseil pour en parler, c'est d'expliquer ce qui te traverse. Courage à toi !

Vinted quand même....😝😜

avatar contributeur de Crème2Cactus
Crème2Cactus
27/01/2023 à 20:28

Bonjour Hermilione,

Effectivement, ce que tu décris est assez courant. Malheureusement...

J'avais d'ailleurs créer un sujet qui rejoint, je pense, ton récit. Tu peux aller voir si tu le souhaites.

https://betolerant.fr/forum/22879/combien-d-entre-nous-sont-rentrees-dans-le-quot-modele-quot-cis-hetero-par-ignorance-de-l-existence-d-autres-possibilites-par-difficultes-voire-impossibilit

Je pense qu'il y a des situations qui imposent d'être, un minimum, égoïste pour ne pas passer à côté de sa vie et être dans le mensonge.

S'il t'aime vraiment, il comprendra qu'il ne pourra rien faire contre et que le mieux qu'il ait à faire, c'est d'accepter cette situation et de te laisser vivre ta vie et être toi surtout.

J'espère que mon message t'aidera...

avatar contributeur de Furyo
Furyo
27/01/2023 à 20:35 - 27/01/2023 à 20:37

Citation de Hermilionne #437921

Coucou! Tu résumes si bien ta situation qu'en vérité les conseils tu te les apportes toute seule, ton introspection a été bénéfique donc si je résume.

-Tu refoules ton attirance pour les filles depuis toujours, et des anciens souvenirs saphiques émergent seulement aujourd'hui.. ton cerveau te rappelle ce que tu es probablement

-Tu as côtoyée des garcons uniquement pour contenter ton père parce que tu as ce besoin compulsif de le rendre fière et de ne pas le décevoir au détriment de ton propre bonheur .

-Une femme t'a fait un effet indescriptible et elle t'a révélée ce qu'au fond tu sais déjà... Tu éprouves une attirance psychique et sexuelle pour le sexe "faible" je plaisante bien sûr 😉 mais il n'empêche que tu as construit toute ta vie sentimentale pour te rapprocher de l'image que ton père se fait de toi... Et qui n'est pas la tienne, tu n'es pas cette femme hétéro la, cette petite poupée qu'il espère façonner pour que tu suives le droit chemin, et aujourd'hui tu te révèles.. il n'est jamais trop tard.

Bien sûr ce qui est triste dans cette histoire c'est que ton mari en fasse les frais, mais tu ne peux pas rester avec lui par convenance pense à ton bonheur, sois égoïste pour une fois..

Infirmière... C'est assez révélateur de ta personnalité, cette façon de réparer les vivants alors que toi même tu es cassée parce que tu t'empêches d'être pleinement toi même, du coup tu préfères te sacrifier pour ton partenaire et ta famille plutôt que de te faire passer en premier.

Et je te le dis au cas où tu aurais des doutes : Tu es une belle personne même si tu quittes cet homme, tu es une fille aimante même si ton père n'est pas capable de le voir..

avatar contributeur Hermilionne
Hermilionne
28/01/2023 à 17:55 - 28/01/2023 à 17:58

Citation de Pom2reinette #437930 Merco d'avoir pris le temps de répondre, ce n'est pas brouillon t'en fais pas ☺️. Alors je suis toujours en contact avec elle. J'admets avoir imaginer un avenir avec elle, elle aussi me semble-t-il, mais étant elle même en couple, je ne la sens pas prête à tout abandonner pour moi, ce que je comprend et je ne lui demanderai jamais ça, donc je continu mon bonhomme de chemin, je me dis qu'elle a été ma belle histoire, celle qui m'a permise de me découvrir et j'en garde que le meilleure, et si l'avenir dois nous rapprocher à nouveau il le fera c'est tout, sinon j'avance ☺️.

Avec mon maris, j'avoue que je ne sais pas quelle avenir peu se rendre à nous ... Déjà comment va-t-il réagir ? Je ne me vois plus avoir de rapport avec lui alors partant de la je ne suis pas sur que ça lui convienne ...je crois qu'il va falloir que je finisse par admettre que je me vois vraiment dans les bras d'une femme, c'est encore une étape que je dois vraiment accepter et donc ne pas le retenir et le faire souffrir inutilement, je crois que j'ai encore ce blocage ... Une part de moi n'a pas envie de le laisser filer (c'est égoïste j'y travaille ...).

J'ai une sorte de dualité en moi, d'un côté j'éprouve de la colère de pas m'être "affirmé" étant petite, de pas avoir osé explorer ... D'un autre côté j'éprouve la gratitude d'avoir vécu tout ce temps une jolie histoire m, qui m'a permise de me construire, d'être plus confiante et sûre de moi, sans avoir peur être vécu des tumultes amoureux ☺️.

Il faut que je m'arme de courage encore, que je passe le cap et l'idée de lui faire du mal, bien qu'il sente déjà depuis des mois que quelques choses ne va pas, que je n'ai pas su expliquer, peut être en un sens sera-t-il "soulager" de comprendre qu'il n'y est pour rien, je sais pas ...

Merci d'être tous aussi adorable ☺️

Citation de Cactus #437933

Citation de Phoenix73 #437932

Citation de Furyo #437934

Merci beaucoup pour vos mots d'encouragement ça me fait beaucoup de bien. J'espère prochainement avoir un fort déclic en moi, de parvenir à lui dire m, je vais y arriver c'est certain 🙏

avatar contributeur Graindefolie
Graindefolie
30/01/2023 à 10:18

Salut Hermilionne,

Je me permets de te faire part de mon témoignage, car j'ai vécu cette situation il y a quelques années et que j'ai un peu de recul maintenant.

Il n'y a que toi qui puisse savoir ce que tu vas faire de ta vie, de quelle manière et à quel moment, mais peut-être que mon histoire va t'apporter quelques éclairages.

Il y a une dizaine d'années j'ai été comme toi, prise dans ce tsunami dont tu parles, complètement ébranlée par la découverte de mon homosexualité.

Mariée, deux enfants, le crédit de la maison, le chien, bref, tu vois, le chemin "classique" comme tant d'autres ici.

Je rencontre une femme qui vient bouleverser cette équilibre apparemment serein, et je sais qu'il me faut déconstruire ma vie pour en recréer une nouvelle. Mais cette nouvelle vie est effrayante et me semble être un saut dans un inconnu tellement incertain et fragile! Violent!

Je vivais une relation avec une femme alors que j'était encore sous le même toit que mon mari. Oui je sais c'est mal (très mal, satanée morale !). Mon mari était au courant, et acceptait par amour cette relation en espérant que ce sera passager et que je revienne vers lui.

J'étais déchirée (le mot est faible) entre mon amour pour lui, la stabilité de ma famille, et cette révélation intime et puissante que je ne pouvais ignorer. Je vivais dans un tumulte de sentiments extrêmes: honte, culpabilité, passion, écartèlement, douleur...

Quelques mois sont passés...

Un jour ma fille qui avait 5 ans vient me voir terrifiée "Maman! Papa joue avec une corde sur un tabouret et tu m'as toujours dit de ne jamais rien mettre autour du cou!"

Je suis arrivée à temps. Mais je me suis pris la réalité de la situation en pleine face avec violence.

J'ai compris que j'entrainais tout mon entourage dans ma spirale (ma fille devenait anorexique, mes amis ne me reconnaissaient plus, mon fils de 2 ans développaient des Toc...) . Je faisait souffrir mes proches et je n'avais rien vu, centrée sur mon propre questionnement. Je devais prendre une décision.

Alors un jour je me suis assise sur le canapé à côté de mon mari et je lui ai dit:

"-Tu le sais, je dois te parler.

-Je ne suis pas sûr de vouloir t'entendre.

-Il le faut, je vais partir. Je ne remets pas en question nos 17 années de vie commune, ni l'amour que tu me portes et que je te portes. Tu n'es en rien responsable de ce qui nous arrive. Je t'aime sincèrement, mais je sais aujourd'hui que mon épanouissement de femme ne se fera que dans les bras d'une autre, quelle qu'elle soit.

(silence, pleurs...)

-C'est étrange, j'étais terrifié à l'idée de cet aveu, mais je suis soulagé de l'entendre. Je comprends, même si ça fait très mal, mais j'ai l'impression que tu me rends enfin ma liberté"

Je suis partie, et j'ai construit ma nouvelle vie. Bien évidemment, ça n'a pas été facile. Mon mari est entré dans une dépression profonde pendant plus d'un an. Mais malgré tout, pas un seul jour je n'ai regretté ma décision.

Épilogue (enfin! désolée pour le pavé):

Aujourd'hui j'ai une belle relation avec mon ex mari. Nous nous soutenons dans le quotidien avec nos enfants, nous sommes un couple de parents solide. Mes enfants vont bien et ils sont fières de leur maman.

Quant à lui, Il a refait sa vie et est heureux avec une femme qui lui apporte ce qu'un homme peut espérer d'une compagne.

Je suis heureuse et épanouie dans ma vie, et je n'ai connu que du soulagement à être authentique et sincère.

Voilà, j'espère Hermilionne que mon témoignage pourra t'aider à avancer, à trouver ta force, car tu en as.

Tu vois, comme on te l'a déjà dit, nous sommes nombreuses à être passées par là. N'hésites pas à nous solliciter ;)

avatar contributeur de Elydeau
Elydeau
30/01/2023 à 20:50

Citation de Graindefolie #438176

Pour faire suite à ton post, j'ai vécu la même chose sauf que ça s'est mal terminé : il a réussi.

Au total : 10 ans de dépression sévère, il m'a coupé les ailes. Cependant, j'étais tellement déterminée, après 23 ans de vie commune où j'étais une "morte-vivante", que j'étais tout de même prête à de vivre cette nouvelle vie. Et pendant plus de 5 ans, j'ai eu une magnifique histoire d'amour avec 1 femme qui aura marqué ma vie à tout jamais.

Aujourd'hui, j'en suis ressortie grandie et ça peut paraître dur mais je ne regrette rien. C'est lui qui a choisi, pas moi. C'est son histoire.

10 ans ont passé et malgré mon célibat actuel, je n'ai jamais été aussi bien dans ma peau. J'ai bien sûr beaucoup travaillé sur moi, je sais maintenant qui je suis, ce que je veux et ce que je ne veux pas.

Mais tout le monde n'a pas cette malchance.

Cela aura été mon chemin de vie, une belle leçon qui fait avancer à pas de géante.

Voilà en quelques mots mon histoire et quand je regarde en arrière, je peux contempler tout le chemin parcouru.

Comme le dit Graindefolie, il faut savoir s'écouter même si on doit payer un prix fort. Car la vie est courte.

Amicalement

avatar contributeur de Fromthesea
Fromthesea
03/02/2023 à 15:01

Je te comprends tout à fait, je suis dans la même situation…

31 ans, un conjoint que j’aime énormément, 3 enfants… mais je n’y arrive plus. Il a toujours su que j’étais attirée par les femmes, ça l’amusait. On a fini par ouvrir notre couple, j’ai vécu une petite histoire de quelques semaines avec une femme incroyable, mais j’ai du stopper la relation parce que je n’arrivais plus à faire la part des choses. J’étais complètement perdue. J’ai essayé de me recentrer sur mon couple, mais j’ai l’impression de faire semblant, sans arrêt.

J’aime mon conjoint, mais je crois que je ressens plus une tendresse amicale, finalement. Je ne suis plus attirée par lui. Je réfléchis à la manière de bien faire les choses pour que le quitter sans trop le faire souffrir mais qu’est ce que c’est dur!!

En tous cas lire tout vos témoignages aide énormément ❤️ Ça donne la force d’Oser être qui l’on est vraiment 💪🏻

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
04/02/2023 à 08:50 - 04/02/2023 à 11:50

Tout ces témoignages sont la preuve, que bons nombres de Lesbiennes vivent ou ont vécu en couple Hétéros ...Que le cheminement vers soi même n est pas une évidence, que cela s accompagne de beaucoup d étapes et de souffrances de parts et autres..

Beaucoup de culpabilités, beaucoup de remises en questions, beaucoup de choses et de personnes à affronter pour un avenir inconnu...

Que selon les Maris ou Compagnons, enfants et familles , il y aura des réactions différentes qui ne sont jamais à prendre à la légère....

Il y aura autant d exemples où les choses se passeront finalement bien ou très bien et d autres situations où ce sera un enfer de se dévoiler.....Celles qui ne se dévoileront pas, n oseront même pas témoigner, souvent, parcequ elles seront prises par les autres, pour des personnes qui soient disant ne s assument pas....

Il y aura donc des Femmes , qui selon leurs situations , se tairont sur ce qu elles sont, non pas , parcequ elles ne s ASSUMENT pas, non pas, parcequ elles aiment MENTIR ou se MENTIR par dessus tout et envers et contre tout, juste, parceque, le contexte de leurs vies ne leurs offrent aucune ouverture pour faire le choix de PENSER à ELLES....Et c est dans la pleine conscience de tout ce qu il ne sera pas possible, qu elles vivront LESBIENNES et « non sous lesbiennes qui ne s assumeraient pas » dans un chemin plus compliqué..... Et y en a plus que l on croit à devoir vivre dans cette situation de torture qui perdurera... Et je ne crois pas que ce soit un choix de se dire Super, va falloir vivre la torture éternellement, tout, en ayant à se justifier qu il ne s agit pas là d une crainte de s Assumer....

Certaines Femmes doivent supporter parfois, davantage le poids de leurs vies passées au présent , alors, que d autres pourront bien heureusement, vivrent , après, maintes et maintes combats pour elles mêmes...

Toutes, toutes, toutes sortes de situations existent...... Et j insiste sur le fait, que cela n à strictement rien à voir avec Mentir ou ne pas s Assumer personnellement.... Parceque, pour ne pas Mentir, faut déjà avoir de bons récepteurs à la vérité ...... À moins de penser, que seules , les personnes qui peuvent finir par vivre en accord avec elles mêmes sont finalement les Seules à s ASSUMER en tant que LESBIENNES et que les autres, qui doivent rester dans leurs couples ou divorcer sans faire savoir à leurs EX et familles ce qu elles sont, parcequ elles ne pourront jamais en parler, ne seraient aux yeux des autres, jamais de vraies LESBIENNES ?

Il me semble, qu il faut parfois Séparer des Situations à ce que l on Est véritablement...... Et qu s ASSUMER n est pas forcément par un passage coming out quel que soient les conséquences ..... S assumer Soi et se faire accepter, c est deux choses différentes....

Personnellement, j ai fait coming out à ma mère, mon frère et ma belle sœur et père de princesse.... Mais pas encore à Princesse ( Ma fille) et je crois que je ne pourrais jamais le faire avec elle

Merci pour tous les témoignages qui m ont beaucoup touchés 😍

avatar contributeur de Pom2reinette
Pom2reinette
04/02/2023 à 13:11

Merci pour vos témoignages, ça aide beaucoup.

Hermilionne désolée de ne pas avoir rebondi à ta réponse. Quand la situation nous touche et nous parle c’est parfois plus difficile de démêler les pensées et de pouvoir donner un avis et d’éventuels conseils… Nos situations (à toutes ici) sont assez proches. Tu sembles être plutôt bien au clair dans ce que tu ressens, c’est déjà un énorme pas. À toi de voir ensuite ce que tu peux et veux faire de cette nouvelle information sur toi… n’hésite pas à nous donner des nouvelles. Et bon courage

Merci reveuz pour cette analyse pleine de bienveillance et qui aide à remettre les choses au clair :)

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
04/02/2023 à 13:21

Citation de ReveuseParis #438506

moi j'avoue que quand je vois ces témoignages j'ai vraiment du mal à les considérer comme des lesbiennes, pour moi, je les perçois plutôt comme des femmes qui se sont lassés des hommes, et qui vont vers les femmes histoire d'avoir un peu de nouveauté, et de casser "leur routine hétéro" même si je sais et je crois bien que dans le lot, il y en a qui ont, comme tu dis bien, toujours été lesbiennes.

Après, je pense que c'est n'est pas mon expérience donc c'est pour ça que j'ai dû mal à comprendre et même à m'identifier parce qu'elles ont englobé les hommes dans leur sexualité donc forcément, quand on a jamais rien ressenti pour un homme (parce que bah c'est ça être lesbienne) j'ai un peu de mal à me dire "mais comment pendant toutes ces années, elles ne se sont rendues comptes de leur sexualité ?"

c'est ça que je me dis, comment c'est possible ? je sais que le déni existe bien sur, je l'ai moi-même vécu, mais j'ai jamais rien ressenti pour un mec et surtout je pense que je n'aurais jamais accepté qu'un homme me touche alors que je ne le désire pas. Cela m'est tout simplement impossible, même dans le déni, même dans l'ignorance la plus totale, quand il y a une absence de désir, c'est non.

je ne parle pas des femmes qui se forcent à être marié à un homme alors qu'elles savent qu'elles ne les désirent aucunement, mais par pression, la religion etc, ça je conçois bien. 😔

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/02/2023 à 13:51

Citation de Marquise_fem #438524

Il y’a effectivement des femmes qui , lassées de leurs maris ou compagnons idéalisent la relation lesbienne et en général ça se détecte assez vite ( et elles déchantent tout aussi vite d’ailleurs car toutes relations a ses propres côtés négatifs), mais il y en a comme moi qui soit se sont inconsciemment enterrés dans un format hétéronormatif, soit sont bisexuelle et l’on toujours su.

« mais comment pendant toutes ces années, elles ne se sont rendues comptes de leur sexualité ?" »

En quoi est ce si étonnant ? C’est un système de survie, le cerveau est une formidable machine qui a force d auto persuasion, te conforte dans une identité qui n’est pas la tienne. Mais ça a sa limite aussi…

Évitons de comparer nos expériences, nous sommes tous différents avec nos parcours de vie et notre façon de pensées.

Pour revenir à l’autrice du poste, le mieux est d’être honnête avec vous autant qu’avec lui car c’est à 2 que vous allez décider de la façon de donner suite à votre relation.

Chacun devra faire un choix, c’est inévitable, tout comme le fait que forcément l’un d’entre vous (voir les 2) souffrira de la décision de l’autre. Rien n’est donné dans la vie mais si votre décision est prise en toute honnêteté et respect de l’autre alors c’est un bon nouveau départ pour vous 2.

avatar contributeur de Pom2reinette
Pom2reinette
04/02/2023 à 13:56

Citation de Marquise_fem #438524

Marquise, comment définis tu, toi, le terme lesbienne ?

Pour moi le mot en lui même n’a que peu d’importance, car je pense qu’un même mot revêtira pour chacune une couleur et un ressenti différent. Mais pour te donner l’exemple que je maîtrise le mieux, c’est à dire le mien, j’ai été et suis en couple avec un homme et pourtant je suis, avec une grande certitude, attirée actuellement, intellectuellement et physiquement, uniquement par les femmes. Uniquement.

Sur l’échelle d’une vie, on parlera dans ce cas de bisexualité, mais cet instant T ?

avatar ancien membre
Ancien membre
04/02/2023 à 14:11 - 04/02/2023 à 21:14

Bonsoir,

Suite à des échanges, discussions, réflexions, j'ai décidée d'enlever mon premier texte.

La seule chose alors qui me vient à mon esprit, vivez votre vie selon vos convictions, votre ressenti, vos besoins.

Vous communiquez avec votre époux, c'est super courageux de votre part de lui parler de vos envies, de ce qui est nécessaire, essentiel à vos yeux.

Je n'ai pas de conseils à vous donner n'ayant pas eu la même vie et les différentes choses à résoudre que vous.

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
04/02/2023 à 14:19 - 04/02/2023 à 15:08

Citation de Marquise_fem #438524

Très Chère Marquise , je comprends que vous voyez les choses autrement.... Les générations actuelles peuvent davantage avoir d aides à se comprendre, vue qu il y a l accès aux réseaux sociaux, plusieurs forums et vous avez vécu dans une époque, où même les gosses sont au courant de l homosexualite ...

Ce qui est tout à fait récent par rapport aux générations avant la vôtre.... Vous faites partie de la première génération à pouvoir parler plus librement de l homosexualite et autres orientations..... À avoir baigné dedans si je puis m exprimer ainsi....Et pour autant, on voit bien que ce n’est pas une Évidence de se trouver soi même ou de se faire accepter, quand bien même, il y a les Associations et des références Virtuelles ou Réelles autour de nous...

Nannnnnn, on est pas LESBIENNES par lassitude d une Vie Hétérosexuelle..... On est LESBIENNE depuis toujours et parfois, le parcours est très long et extrêmement compliqué pour pouvoir vivre en accord avec Soi Même ..... Si vous aviez vécue dans les générations qui vous précèdent, vous n auriez pas mieux fait que quiconque, car, rares sont les personnes des autres époques que la vôtre à avoir pu vivre pleinement leurs homosexualites en couples homos

Ma Très Chère Marquise, je sais bien que c est compliqué à comprendre que des femmes s’en sont enfermées dans une vie qui ne leurs correspondent pas....

Ce n est pas , qu elles ne se sont pas rendus compte au fil du temps et très tardivement avec l arrivés des réseaux sociaux, c est qu elles entraînent avec Elles , leurs Maris et Enfants dans leurs propres situations reconnues tardivement ......

Mais imaginez un seul instant de n avoir jamais pu parler de vous à qui que ce soit, n avoir jamais rencontré de personnes homosexuelles , n avoir aucune association qui vous entoure, aucun réseaux sociaux.......

Je pense que grâce à l évolution des choses, les situations comme celles ci diminueront avec le temps dans certains pays, mais, il restera toujours des situations identiques, d ailleurs, dans plein de pays encore, les personnes vivront Majoritairement dans des couples hétérosexuels, alors qu elles sont homos , telles que , les générations précédentes ici en France .... Ni plus ni moins

Et les Homosexuelles peuvent ils vraiment êtres comptabilisables uniquement, s ils sont hors couples hétérosexuels ? Ou peut on enfin, compter tout le monde , y compris, les personnes devant vivrent aussi en couples hétérosexuels par forces ou par obligations , tout en étant Homos ?....

Je ne sais pas si je parviens à bien exprimer les choses, vue, que je n ai jamais lu d autres personnes qui écrivaient sur ses réalités que j exposé..... Même si, je sais que d autres peuvent s exprimer après que j ai commencé à rendre visible ce qui ne l est pas

avatar contributeur de Pom2reinette
Pom2reinette
04/02/2023 à 14:52

Citation de ReveuseParis #438532

Si si, C’est très bien exprimé comme toujours :).

Je fais partie d’une génération qui n’a jamais entendu parler d’homosexualité pendant l’enfance (ah! Si! J’ai été marquée à 10 ans car j’avais entendu l’insulte « pd »… et on m’avait juste expliqué que c’était une très moche insulte… ça donne une idée du niveau d’information 🙁). Je n’ai jamais eu d’ami.es homo ni même de connaissance de lycée ou autre, une première et seule référence cinématographique « lgbt » vers 20 ans, et c’était gazon maudit…

Aujourd’hui les choses changent doucement, mes enfants savent qu’ils peuvent aimer garçon ou fille, ont des amis qui ont deux mamans ou deux papas, lisent des livres inclusifs, les séries ou personnages de séries lgbt sont beaucoup plus visibles etc etc. J’ai conscience aussi que ça reste inégalitaire malgré tout, toute la jeune génération n’a pas encore ce même niveau d’information, les mêmes possibilités d’être soi. Tout ça pour dire que je comprend Marquise que tu ne comprennes pas. 🙃 Ou en tout cas que tu voies les choses de manière différente. Les choses changent et c’est tant mieux.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/02/2023 à 16:44

Citation de Pom2reinette #438538

Et c’est justement parce que le monde change que ces hommes et femmes se donne la liberté et le courage d’être ce qu’iels sont vraiment

avatar ancien membre
Ancien membre
04/02/2023 à 17:57

Puis je rajouterais une chose , dans la vie les choses ne sont pas linéaires ni en amour , ni en sexualité (et on voit que chez certains l'amour va vers le même sexe ou sexe opposé et la sexualité va dans taper de l'autre côté) . Et il est encore plus dure de se "definir" quand deja tres jeune , tu es attiré par les 2 mais pas de la même manière, mais il y a comme un "choix" à faire et celui qui gagne, c'est celui de la norme, et tu caches l'autre partie ....

Au final, on aime au moment présent et mieux vaut être en phase avec qui l'on est, au moment présent. J'ai aimé des hommes , pris plaisir à être avec eux , même dans l'intimité et aujourd'hui c'est la même chose sauf que c'est avec une femme. Tout simplement.

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
04/02/2023 à 18:21 - 04/02/2023 à 20:03

Citation de Pom2reinette #438538

Ma PommeNenette 😍😍

Je vois que nous avons vécu dans le même Monde ........ Votre message exprime le Néant dans lequel nous avions vécu en terme de connaissance de Nous mêmes.... Et des décennies et décennies plus tard, on est passé du Néant à la profusion de l Existence des Autres qui nous ressemblent....

Merci ma PommeNenette 😍

......

Ma Beauté 😍 votre message était très bien, mais, non de diousse , il a disparu 😢

Je vous envoie tous mes baisers de sale Branleuse 😍

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
04/02/2023 à 20:38

J’avais écrit ma réponse mais je n’ai pas enregistré donc tout a été effacé.... Donc pour vous re-répondre à toutes, et j’ai fait réagir pas mal de gens dis donc 😌

Alors oui il existe des femmes qui correspondent à ceux que j’ai décris, mais bien sur, certaines ont un passé avec les hommes et ont toujours été lesbiennes malgré tout, ça je ne le nie en aucun cas, même si bah forcément c’est pas évident de distinguer l’un de l’autre vu qu’elles ont un vécu avec les hommes.

L’hétéronormativité, elle concerne les homosexuels, quand une hétéro/bi est avec un homme, c’est sa sexualité qui s’exprime (même si c’est vrai que certains peuvent préférer être avec le sexe opposé pour plus de facilité mais bon en soit on peut pas vraiment leur reprocher)

Oui ça me surprend, mais en vérité, c’est plus de l’incompréhension que de la surprise, si je pars de mes émotions, je ne peux pas me laisser toucher par quelqu’un que je ne désire pas. Ça m’est tout simplement impossible sur le plan "psychique". Jamais un homme ne pourra accéder à mon corps même dans ma période d’ignorance, de déni etc, parce que je n’ai jamais rien ressenti pour eux (évidemment je ne m’étais pas ça sur le compte de l’homosexualité vu que je ne le savais pas).

Le seul cas d'un rapport sexuel non-désiré qui se présente à moi, la seule option possible car il y en a une : c'est le v---. Je ne peux imaginer que ça et rien d'autres, du coup quand je vois des femmes qui me disent qu'elles ont vécu 20 ans en hétérosexuel et qui se disent lesbienne, mon cerveau beugue parce que moi je peux pas consentir sans éprouver du désir. J'en suis incapable, à moins de vouloir me faire du mal.

L’illusion de croire qu’on pourrait être intéressé je l’ai vécu aussi et je continue de l’entretenir d’une manière différente, ça m’arrive de regarder certains garçons de mon age et de me dire que celui-là si j’avais été hétéro, il aurait pu me convenir dans sa personnalité, et on aurait formé un couple, mais en faite, je sais bien que ce ne sera jamais possible car dans les faits, la réalité qui s’affirme en moi et que je ne pourrais jamais changer, c’est ce vide totale qui apparaît, c'est un mur qui se dresse contre moi et je ne peux rien faire pour aller contre ça. Cette absence de désir que toute femme doit posséder mais que je ne possède pas. Et que j'ai voulu combattre comme mon ennemie jusqu'à "l'acceptation".

La traduction naturelle de cette absence de désir, qui s'affirme en langage, c’est le mot non. C'est le rejet automatique. Je ne veux pas de sexe car je n'éprouve rien et donc je ne peux pas consentir. Les deux s’associent ensemble, l’un est la cause de l’autre. Ils sont inséparables.

Et le contraire me choque. Je pense comme tu dis reveuse, ça doit être lié à un facteur de génération, soyons clairs, la lesbophobie, c’est surtout beaucoup de misogynie, donc c’est sur que si on éduque les femmes en invisibilisant leur sexualité et leurs désir, et même pour les hétéros d’ailleurs, il peut y avori ce mécanisme de se foutre complètement de ses propres désirs et de se contenter de la satisfaction de l’homme qui est premier ?

Mon interrogation se porte là-dessus = consentir est-il suffisant ? Et surtout, peut-il y avoir consentement sans désir ? A priori oui, vu que certaines femmes lesbiennes ont inclus les hommes dans leur sexualité. Mais comment est-ce possible ? Parce que moi, l'un ne va pas sans l'autre.

Mais tu vois, je conçois parfaitement que des filles puissent avoir eu leur 1er rapport sexuels avec un garçon à cause de la pression, avoir des relations passés etc, mais c’est vrai que le mariage et fonder un foyer, c’est un autre level pour moi et c’est surtout ce schéma où je me dis mais comment ?

quand j’essaie d’imaginer un rapport avec un homme à mon échelle, la seule option qui se présente à moi, c’est le cas du v---l, jamais je ne désirais un homme donc jamais je ne pourrais consentir à le laisser me toucher. ça me parait tellement évident que je ne comprends pas comment l'inverse peur exister.

Et je me dis que j’ai énormément de chance de n’avoir jamais céder à cette pression de l’hétérosexualité car même si je l’ai subis, j’ai eu le déni, la culpabilité, le refoulement, j'ai su respecter ma sexualité et mon corps et j'en suis très très fière.

Voilà ma réponse.

Merci à toutes pour vos ajouts et points de vue sur la question. ☺️

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
05/02/2023 à 07:18 - 05/02/2023 à 09:06

Citation de Marquise_fem #438574

Très Chère Marquise,

Merci beaucoup pour le partage de vos points de Vues 👍

Je rajouterais juste que peu de Lesbiennes de ma génération n ont été qu avec des Femmes..... La Majorité ont été avec des hommes, en flirts , en concubinage ou en se mariant..... Et combien de ma génération et de celles qui précèdent la mienne ne vivront Jamais leurs Homosexualites ? Pour autant, doit on nier leurs existences ou les accabler de s êtres opprimées ou de ne jamais avoir pu exprimer leurs orientations ? ( je ne dis pas que c est ce que vous faites, je veux juste, faire passer le message)

Ici sur ce forum, il y a plusieurs générations qui se côtoient, ce qui implique que le Combat pour se révéler à Soi Même ou Pour enfin pouvoir Être Soi Même ne peut pas être dans un schéma identique.... Les problématiques de nos différentes générations ont de grosses différences également, puisque, la Société dans laquelle, chacun et chacune de nous a évolué n a pas du tout été la même..

Exemple : je ne me vois pas dire à une Lesbienne qui a 100 ans, qu elle aurait dut vivre comme dans ma génération ou comme dans la vôtre..... 😂😂😂

Et lui dire qu il existe maintenant le Coming Out magique et qu il serait tant qu elle le fasse 😂😂😂

Parceque, je me doute bien qu à son époque, l homosexualite n existait pas dans les esprits et que c était le cadet des soucis de la société toute entière.....

N oublions pas que l ouverture d aujourd’hui sur plusieurs orientations sentimentales est Inédite dans l histoire et que tout cela est Récent..... Ce qui a mis des siècles Pour avancer ne peut pas être intégré dans les mentalités , aussi rapidement , que tout ce qui va à toute vitesse aujourd’hui......

La multiplication des Termes pour définir chaque Orientation et la multiplication des Informations, ne sont déjà pas, intégrés pour Nous, alors, pour les non concerné(es) faudra laisser le temps au temps, sans en prendre ombrage à mon avis.....Tout cela est super Récent

J ai donc eue un homme dans ma vie et 2 Femmes , 7 ans avec la première et 8 ans avec la deuxième ( même si, Pour la deuxième, c est une histoire éternelle dans son cœur et le mien et que la vie nous a séparé injustement)

Merci Ma Marquise pour votre message 👍😍

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
08/02/2023 à 13:32

Citation de ReveuseParis #438585

par définition, ces femmes auront été invisibilisés, comme vous dites bien, il y en a dans le lot qui n'auront jamais exprimer aucun amour/attirance à aucune femme, au moins, elles n'auront pas vécu l'homophobie, c'est déjà ça. Je ne sais pas si on peut vraiment dire qu'elles soient lesbiennes vu que elle-même ne se sont jamais qualifiées comme telle et au fond, on pourra jamais le savoir.

à l'inverse, je suis convaincue qu'il y avait des homosexuels qui en avait conscience malgré tout, peut-être une minorité, mais ils se cachaient tout simplement (se déguiser en homme ou rester dans la religion sans côtoyer des partenaires masculins). Si à une certaine époque, l'homosexualité était condamnée c'est bien parce qu'on savait qu'ils existaient, sinon, ces lois homophobes n'aurait eu aucun intérêt.

Le terme homosexualité effectivement est plus récent mais ça a toujours existé, à l'époque, on nous appelait tribades (les lesbiennes) ou encore "inversé" (voire hermaphrodite etc).

J'ai parfaitement conscience de mes avantages et de faire partie d'un pays comme la France parce qu'en vrai on l'oublie trop souvent, une lesbienne de ma génération qui vit dans un pays du Maghreb ou autre pays où l'homosexualité est punie de la peine de la mort, ça existe toujours dans le présent, à notre époque.

Bon finalement, je crois que je n’aurais aucune réponse à ma question mais c’est pas grave.

Merci à toi également 😘

avatar contributeur de Miss_Jungle
Miss_Jungle
08/02/2023 à 13:47

Je suis plus ou moins dans la meme situation que toi et je n’ai pas non plus de solution miracle… C’est très dur a vivre, et pour ce que ça vaut je te comprends parfaitement…



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr