Besoin de regards extérieurs pour comprendre mon intérieur

avatar contributeur de SadCrazyDuck
SadCrazyDuck  
Ce sujet est une demande d'aide, bienveillance et courtoise sont de rigueur.

WARNING! Topic long à venir

Bonjour à toutes, (et à tous, on ne sait pas qui passe par là)

Comme dis dans le titre, j'ai besoin de vos regards extérieurs pour comprendre ce qui se passe dans mon intérieur.

Je me présenterais sous le pseudo de mon pseudo: Saddy, 34 ans et complètement paumée.

Je suis inscrite depuis peu de temps sur le site, très peu de temps à dire vrai. Mais depuis que j'y suis, j'ai pu échanger avec plusieurs membres et le brouillard qui habite ma tête s'éclaircit un peu grâce à cela. Mais je n'en reste pas moins perdue dans tout ça...

Je trouve mon "problème" un peu compliqué à expliquer mais je vais essayer d'être claire. Je vous préviens il y a un certain nombre de choses qui s’agglutinent (d'où le bordel)

Pour commencer, il faut que vous connaissiez un minimum mon histoire (il faut bien un début!).

Tout commence en 1986...non, je plaisante, on va pas remonter si loin ?.

Mes parents se sont séparés quand j'avais 10ans. Après quoi, j'ai dû endosser le rôle de 2nde maman pour mon petit frère (on a 9 ans d'écart) et aider ma mère un max (pour des raisons que je n'exposerais pas ici, beaucoup trop long). En somme, on m'a demandé de grandir plus vite (comme pour 95?s enfants de parents séparés/divorcés des 90').

Ma mère est exigeante quant à mes actions. Il faut être parfaitement parfait. Le moindre grain de sable et les reproches pleuvent. Nous n'avons pas le droit à l'erreur. Elle m'a dit ou fait comprendre (elle a le regard parlant la bourrique) à plusieurs reprises que ce que je faisais la décevait.

Pendant mon adolescence et le début de ma vie de jeune adulte, je ne pouvais pas faire quelque chose qui me plaisait, quelque chose pour « moi », si elle, de son côté, voulait que je fasse quelque chose pour « elle ».

Ça ne m'a pas empêché d'avoir une/des expériences homosexuelles (vers 12 ans) avec une fille de mon âge. Expériences dont je n'ai jamais parlé, ni à ma mère, ni à qui que ce soit de mon entourage. Des événements et paroles homophobes qui m'ont entouré ont vite eu raison de mon petit courage. J'ai donc enfermé ma petite expérience au plus profond de moi.

Au fils du temps, je me suis adaptée en mettant mes envies de "côtés", mes questions aussi. Ce qui ne rentrait pas dans le "moule" devait être oublié (quand je parle de "moule" je parle aussi bien de celui que mon entourage a pu m'imposer, que celui de la Société moralisatrice/patriarcale).

C'est donc comme ça que j'ai construit ma vie. Il fallait rentrer dans le "moule".

J'ai donc cherché à me caser en tant qu'hétéro. Et j'ai fini par "trouver" un homme (l'Ours : barbu bourru). Nous sommes ensemble depuis 7 ans avec 2 ans de mariage au compteur (Youpi !, non?). J'avais des projets pour notre avenir : le mariage c'était mon idée, avoir un bébé, une maison...les clichés basiques, j'ai envie de dire. Dans tout ça, seul le mariage s'est concrétisé. Le bébé n'arrivera jamais : l'Ours m'ayant révélé il y a un an (env.) qu'il n'aimait pas le sexe (revirement total au vu de nos relations intimes). Alors même si je sais qu'il existe d'autre moyens d'avoir un enfant et que je ne suis pas « accro », j'aime ce qui fait plaisir et du coup ça me fais suer. Bon, il n'a jamais été très doué pour ce qui est du plaisir féminin (un peu comme tous mes compagnons) alors bon... mais en parallèle ce sont touts les petits gestes d'affections qui ont disparu. Nous nous entendons bien "amicalement" et il garde certaines attentions (parfois il rentre avec un cadeau...) mais fini le petit câlin devant la télé ou le fait de se tenir la main dans la rue. En gros, j'ai l'impression de partager un T2 avec un coloc et non pas mon mari, depuis des mois.

En plus de ça, il y a quelques mois, j'ai eu une grosse dispute avec ma mère suite à de nouveaux reproches et tout est remonté. C'était la première fois pour moi que je luitenait tête et ça a été comme si j'avais ouvert la boîte de Pandore.

Depuis pleins de choses reviennent de plus en plus, notamment mes premiers émois, mes premières expériences, que j'ai "dû" oublier. J'ai l'impression d'avoir de nouveau 14 ans et de redécouvrir ma sexualité.

Je désire de plus en plus les femmes. J'avais déjà des rêves érotiques dans lesquels j'embrassais des femmes que j'admire (stars de ciné, il va de soi) mais là maintenant c'est IRL que j'ai envie de leur compagnie.

Je suis un peu perdue (beaucoup en faite). Je ne sais pas quoi penser de tout ce que je ressent: est-ce une rébellion intérieure du genre crise d'adolescence tardive ? Ou est-ce vraiment une homosexualité refoulée qui m'explose à la figure ? Ou encore, est-ce parce que je manque d'affection sur plusieurs pans de ma vie que je désire autre chose ?

C'est un gros HELP que je vous envoie.

Je ne vous cache pas qu'une partie de moi à fait son choix mais avant de tout envoyer au "feu", j'ai besoin qu'on m'apporte un/des regards différent.s sur ma situation. Peut-être certain.e.s parmi vous ont vécu plus ou moins la même chose et peuvent éclairer mon esprit. Je me fais peut-être des idées...J'en sais rien en fait.

Merci à toi qui es arrivée jusqu'ici. J'imagine que ça n'a pas dû être facile. Pour te remercier, une image de potatocorn

Besoin de regards extérieurs pour comprendre

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-  

Merci pour la potatocorn :)

Bon vue que tu as expliqué une situation compliqué, je vais te donner mon opinion et tenter de simplifier ( bin se serait dommage de rajouter une couche)

Avec mon vécu j'ai appris une chose:

"parfois on se ment tellement a soi qu'on finit par y croire"

Je pense que vu ton passer, ta mere ,la société ,ton envie de rentrer dans le moule ,et de faire une petite vie de famille "modèle" Et bien tu es un peu laissé guider par les railles

Les rails de tout ce que veulent les autres ... mais pas toi

En gros tu as vécu pour les autres et aujourd'hui tu te " réveille " et tu te dis " merde je n'ai pas pris le bon" train" "

LeazeR  

Pour continuer sur la métaphore férrovière, c'est pas parce que t'es dans un train que tu dois rester dedans. C'est ok de s'arrêter, de faire une pause à une gare ou bien de remonter direct dans un autre train. C'est ok de changer de direction, puis de finalement revenir sur tes pas. C'est ok de prendre un petit train qui s'arrête partout ou un TGV....

C'est ok que tu apprennes à te connaitre et te comprendre, peu importe quand ça arrive et comment ça se fera.

Dans tous les cas, on se connait mieux de jours en jours. Il est peut-être temps que tu prennes du temps pour toi justement et que t'apprennes à faire ce qu'il te plait en dehors de ce qu'on t'a demandé d'ëtre/de faire.

Vis, expérimente et surtout n'hésite pas à communiquer la dessus, avec ton entourage irl ou ici :)

Il n'y a pas de bon moment pour faire ce qu'on veut, il n'y a que la volonté de vivre des bons moments...

avatar contributeur de Yourfavjo
Yourfavjo  

Hello Saddy !

Selon moi, tu as très bien réussi jusqu'à là à vivre en suivant le chemin imposée par la société. Cependant, maintenant qu'une petite partie de cet équilibre fragile que tu avais trouvé dans ton mariage s'est effondrée (à savoir avoir une vie sexuelle et un enfant) toutes les émotions que tu as longtemps refoulées reviennent à la surface.

Ce qui te faisait tenir c'était d'avoir cette petite vie avec une maison, un mari et un/des enfant.s.

Je pense que maintenant, tu devrais un peu penser à toi et à ceux dont tu as envie. Si ton compagnon ne peut pas t'offrir le plaisir et l'affection dont tu as besoin et que tu penses qu'une femme peut le faire vas-y ! Tu pourrais peut-être commencé à rencontré des femmes en toute amitié et voir où cela te mène ?

Étant donné que tu es mariée, tu pourrais en parler avec ton compagnon et lui dire que tu souhaites chercher ailleurs ce qu'il ne te donne plus.

En bref, fais ce qui te rend heureuse car tu as assez vécu pour les autres.

Je t'envoie tout plein de courage !

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad  

Bonsoir Saddy,

Comme ceux qui vous ont répondu... on se réveille un jour avec un inconnu pas du tout "mon type" dans son appart'...

Très courant et donc TROP courant... Sniff

Attends une "gare" quand même avant de descendre plutôt que descendre en marche ;-)

Pour votre maman, comme souvent aussi, la première enfant devient vite la nounou-qui-arrage-bien-la-vraie-maman !! Re-Sniff

C'est un abandon de responsabilité réel, alors je suppose que vous avez fait au mieux pour le petit-frère mais votre double relation (sœur et mère en même temps) n'a-t-il pas détérioré cette relation principale (frère+sœur) ?

Quant à la relation avec la maman, elle devient, dès votre majorité, un 'entourage proche' mais non plus une 'autorité'. Puissez-vous discuter avec elle en vous positionnant à une bonne distance sociale de façon à ne plus la craindre. Il se peut qu'elle vous "engueule" aussi car il est possible qu'elle sente que vous vous éloignez d'elle. Cela sera sa réaction à observer sans interagir (sans répondre)...

Quant à votre intimité, personne ne peut la juger, ici non plus ! Et la première relation, quelle qu'elle soit, ne vous "classe" pas dans une "catégorie" sans pouvoir en changer ! Alors, il vous faut maintenant écouter votre Cœur et le plus paisiblement possible suivre ses conseils. Quelque soit le 'genre' de votre prochain(e) compagnie, soyez vous-même surtout !!

Enfin, vis-à-vis de votre mari, commencez progressivement à changer votre comportement pour "rejoindre" votre identité souhaitée. Il va s'en apercevoir mais ne pourra l'attribuer à une personne particulière de votre entourage (après qui vous courrez ;-)) ). Ceci sera aussi plus clair pour votre future relation intime car vous serez proche d'être vous-même avant la rencontre : vous serez d'autant plus à l'aise !...

Je symbolise souvent votre prise de conscience et votre angoisse à la position de Wild Coyote (courant après Beep Beep) quand il se rend compte qu'il court encore après avoir dépassé le bord de la falaise et qu'il est dans le vide... C'est du dessin animé ! Votre angoisse se symbolise par cette chute ! C'est irréel ! ce qui est réel vraiment, c'est de vous retrouver "Vous-Même" en notant sur une feuille intime les dix choses que vous souhaitez être ou faire et gardez ce papier de volontés sur vous pour agir tout le temps vers ces objectifs primordiaux... Cochez d'un bâton chaque item chaque fois que vous avez réalisé un petit pas vers lui...

En espérant qu'il y ai encore autour de vous : le père ? les grands-parents ? oncle tante ? copines de classe ?... nous ici !...

De tout cœur avec vous, hâte de vous lire tous

avatar contributeur de SadCrazyDuck
SadCrazyDuck  

Merci à vous d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre. Je commence à voir "la lumière au bout du tunnel" mais le train n'avance pas très vite pour continuer dans le ferroviaire (y'a des conducteur.ices de train dans le coin?)

pour répondre à offroad dans le détail :

C'est un abandon de responsabilité réel, alors je suppose que vous avez fait au mieux pour le petit-frère mais votre double relation (sœur et mère en même temps) n'a-t-il pas détérioré cette relation principale (frère+sœur) ?

avec mon frère nous étions très proche. et puis un jour je suis partie de la maison (assez tardivement d'ailleurs) et ma mère a trouvé le moyen de nous monter l'un contre l'autre. ça a été une période vraiment très difficile pour moi à vivre. c'est aussi à cette période que j'ai rencontré mon mari. mais depuis nous nous sommes retrouvé et nous faisons face à la situation ensemble (la grosse dispute était à 3, nous 2 vs elle)

Enfin, vis-à-vis de votre mari, commencez progressivement à changer votre comportement pour "rejoindre" votre identité souhaitée. Il va s'en apercevoir mais ne pourra l'attribuer à une personne particulière de votre entourage (après qui vous courrez ;-)) ). Ceci sera aussi plus clair pour votre future relation intime car vous serez proche d'être vous-même avant la rencontre : vous serez d'autant plus à l'aise !...

Je dois m'accepter d'abord je pense. comme je l'ai dis une partie de moi à envie de tout foutre au feu alors que l'autre traine la patte. surement un reste dû à l'influence maternelle. mais j'y travaille

ce qui est réel vraiment, c'est de vous retrouver "Vous-Même" en notant sur une feuille intime les dix choses que vous souhaitez être ou faire et gardez ce papier de volontés sur vous pour agir tout le temps vers ces objectifs primordiaux... Cochez d'un bâton chaque item chaque fois que vous avez réalisé un petit pas vers lui...

j'ai un peu commencé je crois. un truc que ma mère refusait que je fasse c'est un tatouage. j'en ai toujours voulu un. mais sa désapprobation m'a refroidi. j'ai donc pris la décision de me faire mon premier tatouage prochainement. c'est peut-être rien mais c'est vraiment beaucoup pour moi.

dernier point:

En espérant qu'il y ai encore autour de vous : le père ? les grands-parents ? oncle tante ? copines de classe ?... nous ici !..

Malheureusement, non. j'ai coupé les ponts avec mon père il y a longtemps. je n'ai plus de grand-parents et je n'ai pas de lien avec le reste de ma famille. il ne reste que vous, le groupe de BeTolerant.

quand j'aurais mis de l'ordre dans tout ça mon frère sera certainement là. enfin j'espère...

avatar contributeur de ChrisAlys
ChrisAlys  

Bonsoir.

Déjà, ce ne sont pas aux autres de décider de ta vie.

Ensuite, vis pour ton bonheur à toi et pas pour le bonheur des autres.

Puis, les relations familiales semblent compliquées, (de mon point de vue en te lisant).. pourquoi continuer à en avoir?

Enfin, évidemment j'ai tout lu de ton message, mais je ne réponds qu'aux trucs qui me paraissent important à conserver:

  • Famille: bof, vu ta situation, oublies ta mère (si elle te fait tant souffrir que ça, c'est elle qui reviendra vers toi.. ou pas).

  • Sexualité: tu as eu un test avec une fille, dans ta jeunesse, as-tu apprécié ce test? Si oui, apprécies-tu être avec des hommes? Si tu réponds oui à ces deux questions, c'est que tu es Bisexuelle ou Pansexuelle comme personne (à toi de me répondre si tu veux, et de te répondre surtout!)

  • Genre: tu aimes être ce que tu es, ou bien tu ressens de la tristesse et une déception de ce que tu es?

  • Ordre: l'ordre ne s'acquière que si on range, mais.. encore faut-il savoir où ranger. Et par quoi commencer, poses-toi donc ces questions.

  • Reproches: as-tu confiance en toi? Si oui, pourquoi laisser les reproches t'atteindre? Si non, pourquoi ne pas toi aussi, reprocher ces reproches?

Voilà.

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad   - modifié par OffRoad le 23/12/2020 - 09:09:07

Bonjour SCDuck

Bonjour tous

Pour ta maman, et aussi avec toutes tes rencontres d'ailleurs, j'ai appris à éviter le "ping-pong" !!!

C'est ma technique de désengagement de conflit : quand je ressens que j'exprime des arguments contre les arguments aggressifs de mon interlocuteur et que, lui, rétorque encore par d'autres arguments... etc... je change de sujet ou je fais une nouvelle réponse mais complètement délire pour casser les allers-retours de jets dans la gueule. Souvent, après analyse des phrases mutuellement dites, je constate que mon propos cherchait à convaincre l'autre. Cela est complètement stérile à part augmenter ton risque d'ulcère !!!! Sniff

Le truc primaire, c'est de détecter une discussion qui part en "ping-pong"... Observe autour de toi ceux qui parlent en "ping-pong". C'est plus facile à détecter chez les autres... Tiens : un endroit pour en voir plein, c'est dans l'émission "Les Marseillais.." hihihi Sont très sportifs... à deux, à trois, à plusieurs !!!

See you

avatar contributeur de SadCrazyDuck
SadCrazyDuck  

Hello #ChrisAlys

Merci pour ta réponse. Tes questions sont très pertinantes et percutantes pour moi. Pour te répondre:

Citation de ChrisAlys #348710

pas).

Sexualité: tu as eu un test avec une fille, dans ta jeunesse, as-tu apprécié ce test? Si oui, apprécies-tu être avec des hommes? Si tu réponds oui à ces deux questions, c'est que tu es Bisexuelle ou Pansexuelle comme personne (à toi de me répondre si tu veux, et de te répondre surtout!)

Genre: tu aimes être ce que tu es, ou bien tu ressens de la tristesse et une déception de ce que tu es?

Ordre: l'ordre ne s'acquière que si on range, mais.. encore faut-il savoir où ranger. Et par quoi commencer, poses-toi donc ces questions.

Reproches: as-tu confiance en toi? Si oui, pourquoi laisser les reproches t'atteindre? Si non, pourquoi ne pas toi aussi, reprocher ces reproches?

Sexualité: j'avais beaucoup aimé mon expérience. Avec les hommes c'est tellement différent. Avec elle s'était magique à chaque fois. Alors que là, même avec mon mari, c'est galère pour atteindre le Nirvana. Il y a du bon mais c'est tellement différent. J'ai cherché à retrouver ce que j'avais expérimenté mais rien n'est comparable sexuellement parlant. Par contre je m'entends souvent bien mieux amicalement avec les hommes. Les femmes sont parfois trop princesses à mes yeux ^^.

Genre: la question du genre est un peu plus compliquée. Je suis une femme physiquement et mentalement mais je suis loin de rentrer dans la catégorie "femme féminine". Je ne me suis jamais sentie "à ma place" dans ce rôle. On m'a souvent dit que j'étais un garçon manqué. Je ne compte plus le nombre de fois où on m'a dit qu'il faudrait que je mettais ce ci ou cela, que les femmes s'habillent comme si ou comme ça. Par exemple, il m'arrive de me maquiller par envie mais je ne me sens pas forcément à l'aise (mais c'est presque un autre débat). Alors je dirais que je ressens de la tristesse parce que pas considérée pour qui je suis (je crois qu'on est beaucoup dans ce cas). Les gens ont tendance à s'arrêter à l'apparence sans chercher à comprendre le pourquoi.

Reproche: au sujet de la confiance en moi je dirais que ça dépends du moment et du sujet. J'ai confiance dans mes capacités mais j'ai donné beaucoup d'importance à "l'avis" de mes proches, toujours en recherche de l'approbation de ma mère par exemple (il faut que je bosse dessus, même s'il y a eu un énorme changement ces derniers temps). C'est pour ça que les reproche m'ont tant touché. Mais c'est fini (je joue les rebelles) je réponds aux reproches (en fait je mords lol)

Pour ce qui est de l'ordre, il ne faut pas que je mette "la charrue avant les boeufs". J'ai bien compris que j'avais au moins deux problèmes à régler dans l'immédiat, futur proche: mon couple est plus que bancal et mon attirance réveillée pour les femmes. L'un est un peu la résultante de l'autre, je pense, mais chaque chose en son temps.

SanJen  

Bonsoir Saddy,

Si je peux me permettre, voici mon avis sur ta situation. Je pense avant toute chose que tu as un vrai manque de confiance en toi et surtout d'affection, de reconnaissance.

Pour commencer, n'oubli pas que tu n'as pas besoin du regards des autres pour exister. La vie est courte, ne laisse pas le temps te filer entre les doigts !

Si j'analyse bien la situation, 3 problèmes sont mis en avant mais je pense qu'ils doivent être résolu indépendemment.

En effet, les conditions de vie avec ton mari n'ont pas l'air de te convenir et il serait bon de mettre les choses au point avec lui et avec toi même et ainsi de prendre les décisions qui s'imposent. Le considére tu comme l'amour de ta vie et donc peut-être trouver des compromis (la question de ton orientation sexuelle est peut-être due au manque d'affection) ou vois tu ta vie autrement ( car attirée par les femmes, car plus amoureuse ...) et dans ce cas ne perdez pas votre temps ensemble.

Ensuite si tu te sépare et que tu te sens attirée par les femmes alors tu pourra parfaitement approfondir la question et faire des rencontres pour trouver tes réponses.

Bon concernant ta mère, on choisit pas sa famille mais la vie que tu mène c'est pour toi et c'est toi qui la construit. Comme je dis toujours, celui qui ne paye pas mon loyer n'a pas de regard à avoir sur la vie que je mène et ce que j'en fais ! Et à savoir qu'avec un peu de confiance en soi et le fait d'assumer ses choix, les choses passent beaucoup mieux généralement ( bon peut-être pas avec tout le monde !) ou en tout cas tu le vivra mieux.

Voilà, j'espère t'avoir aidée même un peu ... et tout cela n'appartient qu'a moi car tu es finalement la seule à avoir toutes les réponses ...

avatar contributeur de SadCrazyDuck
SadCrazyDuck  

Citation de SanJen #348811

Merci pour ta réponse. Tu as parfaitement raison dans ton commentaire. JE dosi mettre de l'ordre dans ma vie et régler mes problème un par un pour y voir plus clair.

Encore merci!

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.






Communauté lesbienne

BeTolerant est fier de sa communauté lesbienne. Notre communauté est un véritable site de rencontres lesbiennes tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est souvent indispensable pour une femme homosexuelle. Partagez vos expériences au sein du forum coming-out.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre forum sur l'homoparentalité.