Ambiguïté entre une femme hétéro et une femme homo

Publicité
photo de l'auteur Orangina
Orangina
Femme de 34 ans
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour,

Je me connecte ici afin d'avoir un regard autre sur une relation qui me pose de nombreuses questions.

Je suis une femme de 35 ans, parfaitement assumée en tant qu'homosexuelle dans l'ensemble de mon environnement.

J'ai intégré une nouvelle entreprise il y a quelques années et j'y ai fait la connaissance d'une femme il y a deux ans. Ma supérieure hiérarchique! Mariée avec un homme et mère de deux grands enfants.

Au début, quand je l'ai rencontré, elle était totalement aux antipodes de ce qui est susceptible de retenir mon attention. Ultra féminine, le genre que tous les hommes reluquent, même un peu froide. Perso, j'ai toujours été attirée par les lesbiennes assumées, un peu masculine sans pour autant tomber dans le cliché du camionneur. Dans tous les cas, la féminité me fait fuir et le physique n'est pas un critère d'attraction premier chez moi. Je suis plutôt cérébrale.

Bref, pas une seule pensée la concernant! Le boulot uniquement.

Puis les semaines ont passé. Évidemment, comme dans tous les milieux pro, tout le monde discute à la cafétéria, à la cantine, ou de bureau en bureau et on finit par tous bien se connaitre. Entre le film de la veille au soir, les anecdotes sur les enfants, ou les conjoints respectifs, on a une idée du décor de chacun. Me concernant, jamais une robe, jamais de talons hauts, jamais de jupe, et quand je parlais de mon ex, je parlais d'une personne sans évoquer de IL ou de ELLE. Je restais neutre, ne voulant pas en faire état, ni en ayant envie de mentir ou me lancer dans un bobard. Quelques uns, plus proches de moi, on eu des doutes mais avec tact, on évite de me poser la question. Je pense qu'elle faisait partie de ceux qui se doutait. C'est même une certitude.

Au bout de quelques temps, on s'est connues davantages évidemment. J'ai découvert quelqu'un de surprenant. Et je suis rarement surprise à ce point. Mes préjugés sont tombés les uns après les autres au fur et à mesure. Elle était très douée pour les rapports humains. Une supérieure attentive, réactive, bienveillante, et dans une mécanique intellectuelle très vive.

Je crois qu'elle aussi m'a découverte après quelques préjugés aussi.

La relation entre nous a été particulière. Je me suis réellement intéressée à elle, sans arrière-pensée, aucune, simplement à ce paradoxe entre cette apparence et sa profondeur intérieure. On a beaucoup parlé, parfois des heures entières, sans qu'elle ne s'offense de mes indiscrétions. Nous parlions de sa vie, son enfance, ses blessures, les miennes aussi. Tout était passé en revu. Dans cette découverte se nouait certainement des liens.

Un jour, un jeu a commencé. Une façon de marcher jusqu'à moi, espiègle, prenant des poses, puis des regards appuyés, étincelants, puis des sous-entendus, des doubles sens, une rougeur dans le cou qu'elle voulait que j'examine, des massages quand elle avait mal au dos.

Un jour elle me lance à la volée, sur le pas de la porte de mon bureau, qu'à ce jeu là elle n'a pas de limite... ce à quoi je réponds qu'elle va perdre car j'ai un peu plus d'avance qu'elle sur le sujet... c'est taquin, provocant, piquant.

Le jeu était lancé. Il rythmait un peu nos journées. On se lassait, il partait, il revenait... il créait quelque chose de plus en plus profond, de plus en plus complices. On s'amusait de ça en société, personne ne pouvait deviner. Pourtant rien n'était explicite. Juste le jeu des mots et des regards. Quelques situations cocaces, comme sa main sur la mienne avec la souris de l'ordi, ou elle accroupie sous mon bureau avec moi pour débloquer une panne informatique avec les fils derrière la tour.

Je me doutais bien qu'elle avait compris que j'étais homo...mais tant que cela n'était pas dit, je me posais mille questions ... du style, est ce qu'elle est sincère ou est ce qu'elle se joue de moi, juste pour le plaisir de plaire?

Le jeu durait depuis plusieurs mois, et à force, il était devenu plus que ça pour moi.

Je suis partie en vacances d'été...et j'ai reçu un message d'elle, dans lequel en gros elle attendait mon retour pour que ça recommence.

Quand je suis rentrée...j'ai décidé d'en parler ouvertement avec elle. L'impatience peut-être, ou essentiellement le besoin de savoir si elle était honnête ou pas. Les premières conversations allaient dans le même sens. Jusqu'au jour où je lui ai dit que ce jeu entre nous supposait autre chose pour moi car j'étais lesbienne! La vérité étant dite, elle ne pouvait plus se cacher derrière l'incertitude. Et là...gros revirement de situation. Elle m'a affirmé, avec aplomb, qu'à aucun moment elle n'avait été sur ce registre, que c'était une interprétation faussee de ma part, qu'elle n'avait pas une attitude différente de celle qu'elle entretenait avec le reste de l'équipe etc...

Nous en sommes restées là. J'ai pensé en moi-même que la situation ne lui permettait pas de tenir un autre discours...Pression professionnelle, position hiérarchique de surcroît, puis mariée et mère de famille... elle avait opté pour la seule issue possible. J'etais intimement convaincue de sa mauvaise foi et je ne lui en ai pas du tout voulu. Notre relation a été ensuite très amicale, comme s'il ne s'était rien passé, et les problèmes pro ont pris le dessus...et on avait de quoi s'occuper d'ailleurs.

Le temps a passé agréablement, dans la joie et la bonne humeur de notre petit groupe.

Puis ensuite on a enchaîné les difficultés, jusqu'au jour où elle a changé de poste et quitté notre service. Elle est partie sur un autre pôle et nous ne travaillons donc plus ensemble.

Toutefois, nous avons gardé d'étroites relations, on s'est mis à se tutoyer, il n'y avait plus de lien hiérarchique...et de message en message, et quelques rdv extérieurs, genre resto avec l'équipe et autre, le jeu a repris.

Aujourd'hui, les sous-entendus sont revenus, mais plus précis, plus appuyés. Elle reconnaît qu'elle est capable d'être de mauvaise foi, elle est tout aussi embarrassée que moi à l'idée que certains programmes du CE pourraient nous mette en présence alors que son mari est là. Elle m'a répondu elle-même qu'il n'était pas nécessaire d'anticiper les problèmes et qu'on verrait bien!!! Allez comprendre!

Je me suis également énervée par message, sur un malentendu nous concernant. Je lui ai proposé de lui ramener quelque chose qu'elle avait oublié...(ce qui pour moi signifiait de lui ramener au boulot) et elle a compris que je proposais de lui ramener chez elle... et elle m'a dit pourquoi pas...! Du coup j'ai répondu avec une certaine virulence, en lui disant que si je me posais des questions sur les sorties du CE c'était certainement pas pour aller chez elle et qu'elle n'avait aucune cohérence. Résultat on ne s'est pas écrit pendant une semaine...jusqu'à ce qu'elle revienne prendre de mes nouvelles.

Et quand je lui dis qu'elle n'a pas de courage pour tout car ses messages restent sobres...elle me répond pas des pirouettes, genre...bosse...

Je ne sais plus quoi en penser... s'amuse t'elle simplement?....Ce serait la seconde fois, avec en plus connaissance de cause et historique nous concernant... elle n'est pas en mesure d'ignorer les conséquences de cette relation sur moi. A t'elle juste peur, parce que nouveau et perturbant? Faut il lui laisser du temps ou en parler avec elle?



Rencontre lesbienne   >   Rencontre lesbienne Paris

Date de publication : 10/10/2019 à 23:38
#313419
Meilleure réponse

photo de l'auteur w0nderwOOman
W0nderwOOman
Femme de 40 ans
- modifié par w0nderwOOman le 10/10/2019 - 23:47:02

Désolée, mais ce genre de personne m'énerve. Au risque de ne pas t'aider, je t'invite à ne conserver que des relations strictement professionnelles et cordiales avec cette personne (il faut prendre de la distance). Martine Aubry a dit "quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup !". Et je suis bien d'accord avec elle.

Soit elle dit clairement ce qu'elle veut sinon elle arrête de jouer avec toi. J'ai l'impression qu'elle s'amuse plus que toi... (peut-être que je me trompe). EDIT : pour jouer, il faut être deux : deux à connaître les règles et idéalement deux à s'amuser. Si ce jeu ne t'amuse plus, qu'attends-tu de cette personne ?

Bon courage :)


 3 votes #313422
photo de l'auteur Orangina
Orangina
Femme de 34 ans

Merci Wonderwoman pour ta réponse.

Disons que j'étais partie du principe où elle connaissait les règles cette fois, compte tenu de notre précédente conversation.

Mais tu as certainement raison...elle s'amuse peut-être simplement, ce qui serait, à mon sens, malsain et quasi méchant pour une deuxième fois.


 0 vote #313429
photo de l'auteur Maya67
Maya67
Femme de 52 ans

Elle est peut-être attirée, tiraillée et pas décidée, elle a construit une famille. Ce n'est pas forcément consciemment malsain et méchant.

Peut-être ne mesure t'elle pas les conséquences chez toi et pense que cela t'amuse?

Je ne la dédouane pas, mais je pense que ce n'est qu'en lui disant très clairement ce que tu penses et ressens, qu'elle se positionnera et que tu seras fixer, en espérant qu'elle sache où elle en est et te le dise. Mais ne laisse pas de doute, c'est toi qui écope pour le moment. A moins que tu souhaites laisser faire ainsi, après réflexion... penses tu qu'elle peut/souhaite avoir une double vie? Et toi, accepterais tu ce polyamour? Son mari ne se doute de rien?

Bonne réflexion et bon courage


 1 vote #313447
photo de l'auteur Orangina
Orangina
Femme de 34 ans

Bonjour Maya,

Merci pour ta réponse et les nuances que tu m'apportes.

si elle était attirée, je pense que ça suffirait à répondre à toutes mes questions. Ce n'est ce qu'on pourrait vivre qui m'anime. Simplement de savoir si c'est juste un jeu de séduction ou un sentiment plus sincère et plus profond. Le reste m'apparait secondaire.

Il ne s'agirait pas d'une double vie à mes yeux. Juste une histoire, un peu intemporelle, sans passé ni futur. Juste une chose à se dire, ou à vivre une fois, comme un aveux.

Disons qu'après avoir été éconduite l'an passé, je ne lui accorde pas l'innocence de cette situation une deuxième fois et en partant de ce postulat, je me demande simplement si réel ou vide de sens.


 0 vote #313478
photo de l'auteur mimoza
Mimoza
Homme de 47 ans

Salut Orangina.

Je pense qu'il y a des gens complètement droits et intègres, mais ce n'est pas la majorité. Nombre de personnes se plaisent à enrichir une relation (professionnelle en particulier) par de la séduction, sans qu'ils n'aient d'autres motivations derrière. Et cela crée souvent quelques déconvenues pour certains. Rien de bien grave, mais il vaut mieux rester sur ses gardes dans le milieu professionnel. Les rapports humains y sont complexes de jeu, d'interret, de piège, de séduction, de prise de pouvoir, surtout lorsque l'on grimpe dans des niveaux élevés de responsabilité.


 1 vote #313483
photo de l'auteur Orangina
Orangina
Femme de 34 ans

Merci Mimoza,

Dans le cas présent, il n'y a aucune relation de pouvoir ou de prises de poste élevé. D'ailleurs, nous ne travaillons plus ensemble.

En revanche, l'honnêteté et l'intégrité sont de vrais sujets. Je ne saisirais pas vraiment le but de cette relation si celle-ci s'avérait inutile et non sincère. Le goût du jeu n'a, à mon sens, d'intérêt que s'il révèle un sentiment honnête.


 0 vote #313484
photo de l'auteur NoLove
NoLove
Femme de 44 ans
- modifié par NoLove le 11/10/2019 - 11:53:36

Bonjour Orangina,

J'ai envie de partager une de mes mauvaises expériences avec toi.

Il y a pas longtemps une personne jouait ce genre de jeu de séduction avec moi, j'ai mis les pieds dans le plat, sauf qu'à la place de me dire qu'il n'y avait rien... Elle m'a avoué quelque chose de réciproque. Des sentiments... Pour finalement se tourner vers un mec (elle était célibataire), et elle joue de séduction avec beaucoup d'hommes et couche avec aussi. Tu vois le schéma? Il n'y a rien eu d'autre que ce jeu de séduction et des mots qui m'ont fait espérer une suite. J'ai vécu ça comme une déchirure.

Tout ça pour te dire que l'essentiel c'est pas qu'elle ait des sentiments ou pas, mais qu'elle refuse d'aller plus loin. Si elle t'avoue qu'elle ressent quelque chose ça risque de t'amener des espoirs, tu comprends? Et la blessure sera plus profonde quand tu vas te rendre compte qu'il y aura rien au bout. Mon conseil, et je ne connais ta situation que de ce que tu en dis, et je me trompe peut-être, c'est de mettre de la distance et d'essayer d'oublier la personne. En tout cas c'est ce que je ferais dans pareille situation. Protège toi. Rien ne t'empêche par la suite de revenir en amitié, quand tes sentiments se serons appaisés.

Si c'est juste un jeu de séduction, elle s'amuse à tes dépends. A toi de dire stop.


 0 vote #313487
photo de l'auteur Orangina
Orangina
Femme de 34 ans

Bonjour NoLove,

Je n'avais pas imaginé ce scénario... encore plus machiavélique je trouve!

Il apparaît de plus en plus évident que la seule chose à faire soit de mettre de la distance...

Toutefois, le contexte pro nous oblige à conserver un contact...aussi minime soit-il, aussi courtois et lointain, il sera là... J'aimerais me dire qu'après un peu d'éloignement les choses rentreront dans l'ordre et seule l'amitié pourrait subsister...mais pour avoir déjà essayé avec elle, il faut admettre que le jeu est revenu... ce n'est pas de son fait, ce n'est pas du mien non plus!

Je redoute terriblement d'avoir à en arriver là car nous nous comprenons bien et cette complicité me manquerait beaucoup.

Je vais commencer par me mettre en retrait, à m'aérer l'esprit, me laisser porter par d'autres rencontres...


 1 vote #313542

Publicité

Publicité


  




Publicité


Publicité