Témoignage d'un homme marié vivant en couple ouvert [Gros pavé]

avatar contributeur de Noctis
Noctis  

2020 a été une année particulière pour moi. C'est celle où mon couple a évolué vers autre chose que la vision que la plupart des gens ont du couple traditionnel, c'est-à-dire : hétérosexuel, exclusif et fidèle. Et tout cela est pourtant parti d'une simple boutade à la fin de l'année passée...

Je suis un homme marié d'une quarantaine d'années avec deux enfants. Je suis marié depuis 13 ans et en couple avec ma femme depuis 18 ans. Avec les années, la routine s'installant, l'arrivée des enfants, le travail et les autres causes influençant la charge mentale, la libido n'a fait que diminuer chez ma femme, si bien que nos rapports sont devenus de plus en plus rare. J'étais toujours l'initiateur d'un rapport et ils se déroulaient bien malgré tout.

En décembre 2019, je demande sur le ton de la plaisanterie à ma femme ; "Est-ce que ça te dérange si je vais voir ailleurs ?". Elle me répond : "Non, tant que tu te protèges et que tu reviens à la maison". J'en reste bouche bée, mais je poursuis mon trolling avec : "Et avec un homme ?". Elle me sort la même réponse. Je reste sidéré un moment en pensant qu'elle se moque de moi, mais ce n'est pas le cas. Suite à cela, nous avons discuté sérieusement. Il en est sorti que je pouvais faire mes expériences, du moment que je sois prudent...

Quand nous avons eu nos premiers rapports sexuels, nous avons essayé beaucoup de choses, notamment la sodomie. Et je crois bien que c'est à ce moment que j'ai commencé à m'intéresser "sérieusement" au plaisir anal. Je regardais d'abord des vidéos porno hétéros à ce sujet, puis peu à peu la curiosité m'a orienté vers les films gays. J'avais un peu de culpabilité au début, mais l'excitation et le plaisir ont pris le dessus par la suite. Pendant 15 ans, c'est resté mon jardin secret, alimentant parfois des fantasmes mettant en scène de beaux hommes que j'avais rencontrés au cours de ma vie.

Jamais pendant tout ce temps, j'ai pensé à passer à l'acte avec un homme. Je n'ai d'ailleurs même pas utilisé de sex-toys pour me satisfaire. Seule la masturbation me suffisait. Et tout a changé suite à mes deux questions...

Ainsi, en 2020, j'ai essayé de rencontrer un homme pour une première expérience. J'ai découvert les applications de rencontre et les petites annonces. Ca a été un choc, je l'avoue. J'ai reçu des messages crus ou vulgaires en te montrant des pénis en érection, d'autres irrespectueux en te considérant comme un "morceau de viande". Et parfois, les mecs sont impolis en t'ignorant du jour au lendemain sans raison. Ca a été est tout un "apprentissage" à faire. Le fait d'avoir été si longtemps en couple avec la même personne m'a obligé à "réapprendre" à draguer, à capter l'attention et maintenir l'intérêt de mes interlocuteurs. Il m'a fallu 6 mois avant de trouver un homme respectueux, fiable et bienveillant pour pouvoir passer à l'acte.

Tout s'est bien passé. Je dirais même que ça a été une révélation. J'ai été à l'aise comme si ça a toujours fait partie de moi. La relation que j'ai pu créer avec cet homme est telle que nous sommes restés en contact et nous continuons à nous voir occasionnellement tout en ayant nos expériences chacun de notre côté.

J'ai aussi eu l'occasion de faire mon "coming-out" à plusieurs amis, ainsi que ma soeur. L'annonce a été bien accueillie. L'acceptation ayant été facile, j'avais un besoin d'affirmation auprès de mes proches pour pouvoir être moi-même à 100%.

Je suis conscient que je vis une situation privilégiée qui n'est possible que grâce à l'ouverture d'esprit de ma femme, mais aussi à l'amour que nous nous portons. Nous savons ce que nous apportons l'un à l'autre et que nous avons construit une belle famille. Ma femme n'est pas du tout jalouse et pense que si tout le reste va bien (vie familiale, partage des tâches, sorties et loisirs communs, éducation des enfants...), elle peut accepter mes relations extra-conjugales du moment que ça n'empiète pas sur la vie familiale. Cette évolution de notre couple nous a rapproché et a même renforcé notre complicité.

Pour résumé, notre couple n'est plus exclusif, mais je reste fidèle à ma femme.

Merci de m'avoir lu ! Je répondrai avec plaisir à vos questions.

Ancien membre  

Elle est super compréhensive! Ce n'est pas donné à tout le monde de rencontrer quelqu'un comme ça. En même temps ça fait des années que vous êtes ensemble. Vous vous connaissez bien, j'imagine. Ça doit sûrement faciliter les choses.

avatar contributeur de Noctis
Noctis   - modifié par Noctis le 06/11/2020 - 18:23:03

Oui, le fait que nous sommes depuis si longtemps ensemble a certainement contribuer à notre situation actuelle. Toutefois, l'inverse aurait pu se passer. Ma femme aurait pu prendre cela comme une trahison, elle aurait pu se considérer comme une caution sociale, mais ça n'a pas été le cas. Je me suis toutefois demander si je n'avais pas refoulé une éventuelle homosexualité, si je ne m'étais pas trompé de "voie". Je ne crois pas que ce soit le cas.

J'ai été pendant très longtemps timide, ce qui m'a empêché d'aborder des filles. Ce n'est qu'à 24 ans que j'ai eu ma première copine. L'année d'après, je me suis mis en couple avec ma future femme. Jusque là mon attention était focalisée uniquement vers les femmes. Je ne me suis jamais posé la question par rapport aux hommes. J'étais certainement déjà ouvert à cette éventualité, mais l'occasion ne s'est jamais présentée. Au final, ce n'est pas le plus important. Le principal est que je puisse vivre ma sexualité de façon épanouissante avec le soutien bienveillant de ma femme...

La communication est fondamentale pour qu'une telle relation fonctionne. Je me soucie régulièrement de son bien-être, si c'est toujours okay pour elle. Quand je souhaite faire une rencontre, je lui demande si telle heure, tel jour, ça joue pour elle. Ça lui permet de s'organiser de son côté.

avatar contributeur de Ericmlv78
Ericmlv78  

tu as une femne exceptionnel ayant vècu la mème chose 24 ans de mariage 2enfants la seule solution a etait le divorce impossible pour moi de la trompè avec un honme et de rentré tranquillement a la maison apres avoir passé du bon temps avec un homme , je vois toujours mon ex amicalement le divorce n a pas etait facile aprés toutes ses années , et si le contraire se serai posèe ta femme te trompe pour assouvir ses plaisirs avec une femme ou des femmes que pense tu de l avenir de ton couple , je t ecris ça mais evidement chaque couple fait ce qui veut evidement .de mon côtè je suis célibataire depuis 6 ans et comme tu vois je navigues sur le site tranquillement .bonne soirée.

avatar contributeur de Noctis
Noctis  

Pour moi, tromper, c'est mentir et cacher. Or dans mon cas, ma femme est au courant de mes envies et accepte que je fasse mes expériences. Certes, il a fallu remettre en question notre vision du couple, mais nous l'avons fait. Nous avons également établi certaines limites. La principale étant que je ne devais pas fréquenter des amis ou des hommes que ma femme connait, car si cela ne se passait pas bien entre eux et moi, que cela casse quelque chose dans notre relation, ma femme pourrait aussi en subir les conséquences.

Notre couple est donc ouvert, non exclusif. Je peux avoir une aventure avec un homme ou une femme, bien cela ne m'intéresse pas pour le moment. Même si je dois avouer que l'idée me titille parfois... Cette ouverture est aussi valable pour ma femme, que ce soit pour une aventure avec une femme ou un homme. Etant à 100 % hétéro, ce serait vers un homme que ma femme se tournerait. Toutefois, elle n'en éprouve pas le besoin. Pour le moment... Si cela devait changer, il serait malvenu de ma part de le lui interdire. Etant un peu jaloux et un peu insécure, il serait très important pour moi de lui communiquer ce que je ressens, mes inquiétudes...

Si ma femme me disait demain qu'elle aimerait "essayer" avec une femme, j'en serais tout d'abord surpris, mais je l'aiderais de mon mieux pour que son expérience se passe dans les meilleures conditions possibles.

Eric, je trouve regrettable que la seule solution dans ton couple ait été le divorce. La vie est faite de compromis et de concession, en particulier dans la vie de couple. Je pense que beaucoup de problèmes peuvent être résolus si les choses sont mises à plat et discutées.

Après, ce n'est pas comme si je rencontrais des hommes plusieurs fois par semaine. Actuellement, j'ai fait en moyenne une rencontre par mois. Ca n'empiète pas donc sur la vie familiale. Sur le principe, je ne serais pas contre plus de rencontres, mais je sais être sage. Je suis tout à fait conscience de la chance que j'ai de vivre ce que je vis. Ces "extras" ne sont que des petits plus qui me permettent d'être moi à 100%.

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

Vous êtes toustes très heureuseux et c'est tant mieux !

Cela dit, en tant que féministe, je ne peux m'empêcher d'éprouver un léger hic, sorry pour cette petite ombre.

Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de Noctis
Noctis   - modifié par Noctis le 06/11/2020 - 21:42:20

ApoFFtX, pourrais-tu m'en dire plus sur le "léger hic" que tu éprouves ?

Bien que ma femme n'éprouve pas le besoin d'avoir une aventure, nous nous sommes mis d'accord sur le fait qu'elle puisse aussi le faire. Et ce, même avec un homme si elle le souhaite. Je peux fréquenter des hommes, qui me procurent des sensations que ma femme ne peut pas m'offrir. De son côté, ma femme peut aller voir des hommes, alors que je peux lui offrir ces mêmes sensations. N'est-ce pas un signe "d'égalité" ?

avatar contributeur de Ericmlv78
Ericmlv78  

c est bien de pouvoir rester en couple comme cela. , je pense que ta femme peut etre ne dirais pas non le faite d avoir une relation avec une femme parfois dans un couple on ne se dit pas tous d ou vient les bonnes discutions mon ex est 100 pour 100 hétèro une phrase qu elle m a dit ( si tu vas voir un homme je te quitte donc on a divorcée) comme quoi tous les couples ne vivent pas pareils avec toi j en ai appris ausi c est ça Betolèrant .bonne soirée.

avatar contributeur de Lordedge
Lordedge  

tant que tu fais attention et que ça vous convient...

Ancien membre  

À te lire, je comprends qu'il y a une bonne communication entre vous et je pense que c'est le plus important. Savoir dire les choses, savoir communiquer est essentielle dans un couple. Une bonne ouverture d'esprit aussi.

J'ai rencontré un homme il y a de ça trois semaines et jusqu'à maintenant tout va bien. Je ne sais pas où cela va nous mener mais je sais qu'il faut que j'apprenne à communiquer avec lui tout comme tu le fais avec ta femme. Aussi, on ne peut pas comparer trois semaines et des années de vie mais si un jour il nous arrivait la même chose je pense qu'une bonne communication serait la bienvenue pour ne pas que ça foire. En tout cas, j'admire ta femme et son ouverture d'esprit. Ce n'est vraiment pas donné à tout le monde.

avatar contributeur de Noctis
Noctis  

Il est difficile de résumer 18 ans de vie de couple en quelques paragraphes, de nombreux facteurs que je n'ai pas mentionnés jouent un rôle dans le bon fonctionnement de notre couple. Effectivement la communication, la discussion fait partie de ces outils. Je dois toutefois dire que nous avons eu une période assez critique à une époque. Nous avons toutefois pu arranger les choses en exprimant ce que nous avions au fond de nous, ce qui nous a aidé à trouver des solutions et faire des compromis.

En fréquentant différents sites, notamment BeTolerant, nous commençons à comprendre certaines choses. Notamment que mon épouse est certainement à la fois aegosexuelle/autochorissexuelle et demisexuelle, ce qui expliquerait en partie son manque de libido. Pendant quelques années, nous avons eu en moyenne 3 à 5 rapports par année. Je pourrais presque copier et coller ce sujet dans le forum "asexualité" pour le coup...

En somme, mon épouse s'est découverte asexuelle et moi bisexuel au cours de cette année. Nous formons vraiment un drôle de couple !

Même si je jouis d'une certaine liberté, je n'en abuse pas pour autant. Il y a deux choses me freinent : les IST et le fait d'être au clair avec mon épouse. En effet, la plupart des hommes bisexuels avec lesquels je discute sur les sites/applications de rencontres trompent leur conjointe. Et cela commence à me déranger, fortement. De plus, les gays ne semblent pas être intéressés, voire se méfient, par les hommes mariés, à moins qu'ils se définissent comme des "passifs soumis". Cela fait moins d'une année que je suis sur une application de rencontres, la lassitude commence à m'envahir. J'ai besoin de discuter et de connaître mon interlocuteur/éventuel partenaire. Or bien peu d'hommes sont disposés à le faire...

avatar contributeur de PourquoiPas?
PourquoiPas?   - modifié par PourquoiPas? le 10/11/2020 - 00:30:28

Merci Noctis. Pour ton partage.

Ton message est le tout premier que je lis sur ce site, et je m'y retrouve avec quelques années d'écart...

Tes commentaires sont également très riches, subtils, plein de bienveillance et d'égards. Ce qui manque terriblement à mon quotidien. Je suis donc plein de gratitude envers son auteur.

Le mois dernier, je racontais à ma compagne que je souhaitais que nous rencontrions des gens comme vous. C'est à dire, partageant le meme discours (à l'origine de notre rencontre), avec l'experience et les années en plus. Aujourd'hui, j'ai quitté le domicile familial, désoeuvré.

Toujours à la recherche d'ainés capables de partager leur experience(s) de vie, j'ai envie de t'en demander plus sur cette "periode assez critique" (entre autres) dans laquelle j'ai le sentiment de me trouver actuellement. Peut etre par messagerie privée ? Je te laisse me dire.

Chaleureusement,

Un Puîné

avatar contributeur de Noctis
Noctis  

Je peux très bien continuer à partager "en public", c'est d'ailleurs pour cette raison que je suis venu ici. L'anonymat d'internet permet de s'exprimer en toute liberté (bien que parfois certains le fassent à mauvais escient). A toi de voir si tu souhaites répondre en MP ou ici...

Les circonstances de la vie ont fait que j'ai dû me réorienter professionnellement et baisser mon temps de travail. Puis, les enfants sont nés. J'ai pu m'organiser pour pouvoir travailler depuis la maison et garder les enfants. Ainsi, je m'occupe de toutes les tâches ménagères (ménage, courses, repas, lessive,...), des devoirs des enfants, les visites chez le pédiatre,... Lorsque mon épouse rentre au domicile, elle peut passer son temps libre avec les enfants ou pour tout autre activité qui lui plait.

Mon épouse est également engagée politiquement et dans diverses associations. Comme elle est très compétente, on lui a souvent demandé d'occuper des fonctions importantes. La conséquence est que pendant de nombreuses annéées, sitôt les enfants couchés, voire même parfois avant, elle quittait la maison pour assister à des comités, des réunions, à des répétitions de chant...

Pendant ce temps, je restais à la maison pour les enfants. L'un souffrant de plusieurs troubles (ce qui s'est amélioré depuis), il n'était pas possible de le faire garder. Quand nous avions déménagé pour nous rapprocher du lieu de travail de mon épouse, j'ai perdu contact les quelques personnes que je connaissais. Le fait de travailler à domicile à contribuer à un certain isolement social. C'est avec une certaine résignation que je vivais la situation.

Puis les activités du soir ont pris plus d'importance, mon épouse voyait de moins en moins nos enfants. De mon côté, j'allais de plus en plus mal, car la solitude me pesait. Le peu de rapports sexuels que nous avions continuait à baisser. Je me sentais vraiment délaissé.

Mon épouse s'épanouissait dans son travail et dans ses différents engagements. Je naviguais entre jalousie, frustration, déprime et colère, car elle ne réalisait pas qu'elle manquait à ses enfants. Je devenais aggressif, on se disputait pour le moindre motif. Et puis, un jour, la soupape a explosé. Je lui ai dit tout ce que j'avais sur le coeur. J'ai même parlé de divorce. Elle a alors compris qu'elle s'était trompée dans certains de ses choix, en acceptant trop de choses...

Puis, elle a fait des choix et diminué certaines de ses activités. J'ai pu de mon côté avoir des soirées libres et revoir du monde. Nous avons essayé de trouver du temps pour nous. Il n'y avait pas forcément de rapports sexuels, mais c'était surtout pour nous retrouver, reconstruire notre complicité. Cela a permis à renouer le dialogue. Ce qui a amené à ma boutade de décembre 2019.

Au cours de nos discussions, mon épouse m'a dit qu'elle s'était posé la question si je n'avais pas quelqu'un dans ma vie, car j'étais vraiment désagréable avec elle à une époque. Compte tenu des circonstances, j'aurais peut-être pu "aller voir ailleurs", trouver une amante. Or ce n'est pas le cas, je me suis "réfugié" dans des fantasmes homosexuels (et hétérosexuels) à la place.

Avec le recul, je me dis que j'aurais dû exprimer mon mal-être plus tôt pour éviter cette période critique, mais on n'est toujours plus "intelligent" après coup. Ceci dit, cette épreuve nous fait comprendre l'importance de la communication et l'expression de ce que nous ressentons. Cette "période critique" s'est déroulée avant l'acceptation de ma bisexualité, mais elle a contribué indirectement à ce que nous puissions être à présent en couple ouvert.

Je ne sais pas si mes précisions ont pu t'aider, PourquoiPas?, mais je t'encourage à partager ce que tu ressens à tes proches, à tes amis, ou même ici. Le fait de mettre les choses à plat peut déjà être un grand soulagement.

avatar contributeur de Ericmlv78
Ericmlv78  

salut Noctis tu as parlé de divorce. moi c est mon ex qui est partis impossible pour nous deux de resté comme ça , j ai faits 3 Depréssions pendant mes années de mariage , bisexualité refoulè peur que tous explose dans notre vie familiale , enfants , maison etc , elle en n a souffert aussi de mon mal être donc on sait separé dj

vorce , vente de la maison , se reconstruire pas facile il a fallut au moins plus de 2ans .j ai gardè des relations amical avec mon ex ( le divorce etait juste liè a ma bisexualité) a ce jour je pense que c etait la bonne solution certains couple ne peuvent pas vive ce que vous vivez il faudra voir l avenir de vous deux cela peut être positif comme négatif . moi mariè 25ans et depuis 6 ans célibataire je sais que je suis bisexuel je n ai plus a me justifié a le refoulè , je suis sur bétolérant et j aime bien se site je recherche un homme bi ou une femme bi et je pense qu on se comprendra dans notre vie sexuel ce qui fut le cas dans un lieu fermé avec un homme qui lui etait mariè et le caché a sa femme évitant que cela explose dans son couple ( on sait pas revue ) en tous cas merçi a toi de pouvoir partagé se que tu vis cela me fait rappelè certaines chose dans ma vie d avant je pense que beaucoup de couples vivent la même situations a leurs façons ,restè comme ça, sèparation ,divorce etc , le principal et de préservé les enfants s il y en à de tous ça , la prioritè le dialogue et encore le dialogue . cdt .Eric.

avatar contributeur de Enkibi
Enkibi  

Merci pour ce témoigange et je suis heureux de voir que cela ai pu fonctionner. Le dialogue est en effet généralement la clé du succès, même si l'ouverture d'esprit et la conaissance de son / sa partenaires restent également primordiaux. Mais je ne peux que partager ton point de vue. Ayant vécu une situation sensiblement similaire, ma femme et moi formons aujourd'hui un couple ouvert, où l'honnêteté et la communication passent avant tout.

C'est en tous cas un bel exemple et je vous souhaite un maximum de bonheur et de réussite ! :)

avatar contributeur de Noctis
Noctis   - modifié par Noctis le 16/11/2020 - 16:26:07

Merci ! J'ai vu sur ton profil que tu étais aussi marié. Avez-vous établi des limites ou des accords ? Est-ce que l'ouverture est valable pour ton épouse également ? Est-ce que tu vois régulièrement des partenaires ?

Pour ma part, je ne dois pas avoir d'aventure avec un ami commun. Notre couple est ouvert dans les deux sens. Je n'ai en théorie pas de limites dans mes rencontres du moment que ca n'empiète pas sur la vie familiale. Dans les faits, je n'abuse pas, car je cherche avant tout des relations amicales. Du coup, ça prend du temps, et ça fait fuir les mecs...

avatar contributeur de Enkibi
Enkibi  

Avec plaisir ! Oui nous avons beaucoup discuter et au fil du temps nous avons des limites. Pour nous par exemple, il est indispensable que l'autre soit toujours au courant de ce qu'il se passe. Nous ne disparaissons jamais ni ne nous cachons les choses. Nous avons fondé notre liberté sur la confiance et l'échange.

Le bien être de notre couple reste bien evidemment un impératif. Nos diverses aventures et escapades ne doivent pas venir ternir notre vie comune ni celle des enfants. De ce fait nous voyons cela comme une liberté, une possibilité qui s'offre à nous si nous avons envie de nous amuser et d'en profiter. Le but n'est donc pas de sortir pour sortir mais de se donner du temps pour explorer ses propres désirs et ses envies, le tout dans le respect de l'autre.

J'espère avoir été clair dans mon propos. Si tu as des questions n'hésite pas ;)

avatar contributeur de Noctis
Noctis  

C'est tout pareil chez moi. Mon épouse souhaite être avertie à l'avance de mes rencontres, non pas parce qu'elle me surveille, mais par soucis d'organisation. Elle demande à chaque fois comment le rendez-vous s'est passé, puis je lui raconte volontiers mes "péripéties". Il n'y a pas jalousie ou tout autre sentiment négatif. De toute façon, mes escapades restent très occasionnelles. Ca ne perturbent pas beaucoup notre vie quotidienne.

Est-ce que vous êtes tous les deux bisexuels ? Est-ce que vous le saviez avant de vous mettre en couple ? Comment s'est déroulée l'acceptation pour chacun de vous ? Depuis combien de temps votre couple est-il ouvert ?

Pour ma part, c'est seulement après de nombreuses années que ma bisexualité est devenue un fait concret. Il a fallu "déconstruire" la vision du couple traditionnel, voir ce qui était vraiment important à nos yeux pour que notre couple puisse perdurer. Il y a aussi beaucoup de dialogues entre nous. Je me pose beaucoup de questions (et si tel ou tel, et si machin truc,...), j'en pose aussi beaucoup à mon épouse, et nous débattons.

Le dernier gros sujet concerne les IST. C'est vraiment une des plus grandes craintes de ma femme. En septembre, j'ai pu assister à une soirée d'informations sur les IST, avec la possibilité de se faire dépister. Je me suis rendu compte qu'il y avait beaucoup de choses que j'ignorais. De retour chez moi, j'ai fait des recherches pour approfondir le sujet. Je suis de la génération "capote" et VIH/SIDA. Toutes les autres infections ont été mises de côté pendant les cours d'éducations sexuelles.

Comment gérez-vous le "spectre" que sont les IST ?

avatar contributeur de Lordedge
Lordedge  

Ça se gère pas vraiment il faut toujours se faire dèpister et faire le vaccin de l'hépatite b. Se protéger lorsque tu te fais prendre bien sûr.

avatar contributeur de Enkibi
Enkibi  

Est-ce que vous êtes tous les deux bisexuels ? Est-ce que vous le saviez avant de vous mettre en couple ? Comment s'est déroulée l'acceptation pour chacun de vous ? Depuis combien de temps votre couple est-il ouvert ? -> Oui nous avons des tendances bisexuelles tous les deux, mais cela s'est découvert au fil des envies et des expériences, il a fallu discuter et beaucoup échanger sur le sujet.

Notre couple est ouvert depuis plus de 7 ans maintenant, mais nous n'en faisons pas une priorité mais plus généralement un possibilité, c'est à dire que nous en profitons lorsque l'envie se présente.

Concernant les IST, le meilleur moyen reste de protéger tous les rapports hors couple de se faire dépister régulièrement.

avatar contributeur de Noctis
Noctis  

Je trouve votre couple très inspirant. C'est très rare de trouver un tel témoignage. C'est souvent l'inverse qu'on peut lire sur les forums. D'après toi, quels sont les facteurs les plus importants pour qu'une telle relation puisse marcher ? Chaque couple, chaque personne, chaque situation,... sont différents, mais j'essaie de comprendre si on peut trouver des éléments essentiels communs.

De mon côté, l'ouverture date de moins d'une année (et moins de 5 mois pour la "pratique"). Le fait d'avoir cette possibilité diminue peu à peu mes envies. Je ne sais pas si elles vont disparaître ou pas. En mars, alors que j'étais en pleine recherche, il y a eu le confinement. Elles avaient complètement disparu. En juin, j'ai fait la connaissance d'un charmant qui a su les réveiller.

Quand on a été en couple près de 20 ans avec la même personne, c'est un peu comme si tu devais redécouvrir les problématiques liées à la sexualité. Evidemment, le préservatif reste de mise pour toutes les pénétrations. Toutefois, j'ai appris que certaines infections pouvaient être transmises même avec un "petit capuchon de caoutchouc", notamment le HPV.

Pendant un certain temps, les IST étaient un peu ma "hantise", mais là, je commence à appréhender le problème d'un autre angle. Plutôt que de le fuir, il faudrait lui faire face et prendre les mesures pour s'en protéger. Je pense notamment aux vaccins contre les hépatites et le HPV, la PReP contre le VIH et faire des dépistages réguliers. Lors d'une visite médicale, j'ai l'occasion de lui faire mon "coming-out" bi. Il faudrait que je discute avec lui ce qui est pertinent de faire ou pas.

Au fil de mes différentes discussions avec des hommes, j'ai l'impression que la notion des IST est pas mal méconnue. Certains semblent même plutôt imprudents dans leurs rencontres. J'ai pu constater qu'en France se faire dépister dans les centres de dépistage était gratuit. En Suisse, ce n'est pas le cas et c'est même plutôt coûteux. Je pense que ça doit même rebuter certaines personnes...

avatar contributeur de Enkibi
Enkibi  

Je trouve votre couple très inspirant. C'est très rare de trouver un tel témoignage. C'est souvent l'inverse qu'on peut lire sur les forums. D'après toi, quels sont les facteurs les plus importants pour qu'une telle relation puisse marcher ? Chaque couple, chaque personne, chaque situation,... sont différents, mais j'essaie de comprendre si on peut trouver des éléments essentiels communs. ->

Merci beaucoup pour ta réponse, je suis ravi de pouvoir échanger avec toi sur le sujet. Pour ma part la clé de la réussite à été la communication et la volonté d'avancer ensemble en toute sincerité. Pour nous, notre relation et l'amour que nous nous portons nous à permis de franchierces barrières.

Quand on a été en couple près de 20 ans avec la même personne, c'est un peu comme si tu devais redécouvrir les problématiques liées à la sexualité. Evidemment, le préservatif reste de mise pour toutes les pénétrations. Toutefois, j'ai appris que certaines infections pouvaient être transmises même avec un "petit capuchon de caoutchouc", notamment le HPV.

Oui il faut rester prudent en toutes circonstances ! Savoir prendre du recul et rester clair sur les règles établies.

avatar contributeur de Noctis
Noctis  

Je suis également ravi de pouvoir en parler avec toi. ;-)

Tu as parlé de possibilités, je pense que ces escapades ne doivent rester que des petits "plus" occasionnels. Si ces envies deviennent des besoins urgent à satisfaire ou trop fréquents dans leur nombre, quelque chose dont on ne peut pas s'en empêcher, ça peut devenir problématique.

Un autre point important, c'est la jalousie. Comment la gérer ou vivre avec. Finalement, une des craintes que l'on peut avoir quand on laisse son/sa partenaire avoir une aventure, c'est qu'il/elle s'en aille pour de bon. Pour y pallier, je pense qu'il faut avoir confiance en son couple, en sa relation, mais aussi en soi. Ayant été longtemps timide, j'ai lu pas mal de bouquins sur l'estime de soi et ses différents composants (confiance en soi, vision de soi et amour de soi), sa construction est complexe et multifactorielle. Heureusement, avec le temps, les expériences, les rencontres, un travail sur soi, l'aide d'un spécialiste... l'estime de soi peut se renforcer et la timidité s'estomper.

Par exemple, au début de notre relation avec ma femme, elle a eu un coup de coeur pour un type et elle l'a embrassé. J'ai été dévasté, car j'imaginais qu'elle ne m'aimait plus, qu'elle allait me quitter. Voyant mon désarroi, il n'a plus recommencé. A présent, je sais ce que j'apporte à mon épouse (et réciproquement), nous complétons, nous nous encourageons. Si la situation se présentait à nouveau, je serais plutôt content pour elle, mais je souhaiterais qu'elle m'en parle à l'avance, si c'est possible.

Est-ce que votre entourage connait votre situation ? Si c'est le cas, comment cela a-t-il été accueilli ?

J'imagine que vos enfants sont encore jeunes, mais est-ce que vous pensez leur en parler un jour ou vous estimez que c'est votre vie intime et que cela ne les regarde pas ?

avatar contributeur de Enkibi
Enkibi  

Oui je suis d'accord avec toi, le c ouple doit garder son équilibre avant tout. Si les sorties prennent le dessus alors il est possible qu'il y ai un malaise. Pour ma part j'estime que cela doit être positif pour le couple et non pas ajouter une contrainte quelconque.

La jalousie n'est pas une chose forcement facile à gérer. Bien sur cela dépend de chacun mais je pense qu'un poil de jalousie ne fait pas forcement de mal, cela prouve qu'il y a toujours un attachement et un amour de présent. Après je cropis qu'il faut savoir aller au delà de sa propre jalousie et savoir comprendre ce qui est bon pour son / sa partenaire. Il faut que chacun puisse s'épanouir dans un couple, que chacun s'y sente bien pour pouvoir le continuer et avoir envie d'y rester.

Est-ce que votre entourage connait votre situation ? Si c'est le cas, comment cela a-t-il été accueilli ?

Certains de nos amis conaissent notre situation et l'accaptent bien sans pour autant poser des questions ni s'y interesser davantage. Ce genre de pratique reste tout de même assez tabou et peu de gens (en tous cas autour de nous) ne veulent vraiment s'y interesser.

Pour les enfants, je ne suis pas posé la question. J'estime pour le moment que cela ne regarde que nous. Cela sera certainement vu plus tard.

avatar contributeur de Noctis
Noctis  

Dans ce cas, je dois peut-être m'inquiéter car ma femme n'est pas du tout jalouse. 😅

Je lui ai demandé pourquoi elle n'est pas jalouse. Elle m'a dit "On ne l'est pas en amitié, pourquoi on le serait en amour ?". Serait-elle ouverte au polyamour ? 🤔

Nos enfants ne savent pas pour le moment, mais ils sensibilisés à la question LGBT. Le hasard (ou pas) veut que nous avons plusieurs amis gays. Cet été, nous avons loué un appartement AirBnb appartenant à un couple de lesbiennes qui ont deux filles.

En tout cas, ils voient leurs parents heureux et complices. C'est le principal !

avatar contributeur de Enkibi
Enkibi  

Je lui ai demandé pourquoi elle n'est pas jalouse. Elle m'a dit "On ne l'est pas en amitié, pourquoi on le serait en amour ?". Serait-elle ouverte au polyamour ?

Après mes réponses ne sont pas une vérité en soi. Chacun à sa propre sensibilité sur ces sujets. Le mieux reste d'en discuter avec elle.

En tout cas, ils voient leurs parents heureux et complices. C'est le principal !

Tout à fait, le but et d'être heureux et de pouvoir s'épanouir. Chacun doit être libre d'exprimer ses sentiments et envies, quelles qu'elles soient.

avatar contributeur de Maya67
Maya67   - modifié par Maya67 le 25/11/2020 - 10:12:28

Bonsoir

Je vous envie, je fais connaissance avec un homme bicurieux, c’est ainsi qu’il se définit.

Tous les moments que nous passons ensemble sont hyperagreables, je me sens extrêmement bien avec lui.

Je me definis pansexuelle dans l’exclusivité, c’est le modèle que je connais.

Lui est clair, il souhaite avoir la possibilité d’avoir des relations agréables et sexuelles avec d’autres, surtout masculines. Cela raisonnablement ne me dérange pas, mais comme ce n’est pas dans mon schéma, que nous sommes en début de relation, dans mon idée, je rêve de lui suffir, mais je ne me voile pas les yeux, la réalité est qu’il aura envie de voir ses réguliers, voire des nouveaux ou d’autres femmes.

Il me dit qu'il me donne la priorité, une place privilégiée, je le crois mais j’ai peur, déjà comment va évoluer notre relation ? Pourquoi serais-je la privilégiée? est ce qu'il ne va pas me laisser tomber pour quelqu’un d’autre, est -ce qu’en acceptant son besoin, je ne lui en donne pas l’autorisation de me laisser?

Je tiens de plus en plus à lui, tout se passe merveilleusement bien, je souhaite lui faire confiance et je souhaite qu’il soit heureux donc pourquoi lui imposer de ne plus avoir de plaisir avec d’autres? Mais, quand il me pointe qu’il ressent mon angoisse qu’il aille voir quelqu'un d’autre dès que je ne suis pas là, je dois avouer que mes émotions de peur prennent le dessus et je deviens vraiment triste et malheureuse de peur qu’il me quitte, pour lui c’est aussi particulièrement désagréable.

Parfois il dit tous les mots qui me rassurent, il agit vraiment hyper bienveillant et d’autres fois, je pense que ça l’énerve ou l’attriste mon manque de confiance, mais c’est plus en moi qu’en lui que je n’ai pas confiance en fait, et c’est le serpent qui se mord la queue, je ressens son énervement, cela me fait peur et plus j’ai peur, plus il ressent ce poids et mon angoisse monte et je ne gère plus et devient malheureuse, alors que rien ne le justifie et ça fait vase communiquant.

Je souhaite que notre relation reste hyper agréable pour nous deux, mais pourquoi , ce sentiment de jalousie, de peur qu’il me quitte, pourquoi je n’arrive pas à déconstruire cette exclusivité que je ne trouve pas raisonnablement obligatoire. Et je pense même que je supporte encore moins quand il me dit ”de ne rien m’interdire et de profiter aussi, de faire connaissance avec d’autres”, soit je ne le prends pas au sérieux soit Ça résonne comme ”je m’en fiche de toi”.

Je voudrais tellement réussir à gérer ces émotions, ce manque de confiance en moi. Dans un ”vieux” couple comme je l’étais, comme vous l’êtes, on est assis dans notre couple, on sait clairement depuis des années ce qui nous lie profondément, mais nous, nouveau couple, je ne comprends pas pourquoi ce serait moi, donc j’ai peur, pourtant je le vois, le vis que nous vivons d’excellents moments, nous ne sommes pas aussi bien avec quelqu'un d’autre, notre entente est un réel privilège. C’est plus fort que moi, les émotions liées à l’exclusivité comme le seul modèle de couple et d’amour. j’aimerais que vous m’aidiez à déconstruire cela car je préfère réellement une entente honnête qu’une tromperie et ce n’est pas justifié de croire que seule je peux tout lui apporter, mais je n arrive pas à le partager, c’est totalement illogique

Merci de votre aide

Maya

PS: Ce n’est pas que je n’arrive pas à le partager, c’est mon besoin d’être rassurée. Alors à la fois, je veux son bonheur, j’apprécie bcp son honnêteté et je ne sais pas dans quelle mesure je souhaite savoir, et en plus il y a ce virus qui est susceptible d’être mortel pour moi, tous les médecins me rappellent ma vulnérabilité...

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Enkibi
Enkibi  

Hello Maya,

Merci beaucoup pour ton témoignage. Je ne peux que comprendre tes craintes. Je vois que le fait que ton partenaire soit physiquement attiré par des hommes semble t'angoisser. Et il est vrai que cela n'est jamais simple à gérer, surtout quand cela est nouveau et que les anciennes habitudes ont la vie dure.

Mais essaye de te fier aux bon moments que vous passez ensemble. A ce que j'ai pu voir dans ton message, vous semblez former un beau couple avec de très bon moment partagés. Cela peut te mettre en confiance sur sa sincerité et sur le fait que vous formiez un couple solide.

Je souhaite que notre relation reste hyper agréable pour nous deux, mais pourquoi , ce sentiment de jalousie, de peur qu’il me quitte, pourquoi je n’arrive pas à déconstruire cette exclusivité que je ne trouve pas raisonnablement obligatoire. Et je pense même que je supporte encore moins quand il me dit ”de ne rien m’interdire et de profiter aussi, de faire connaissance avec d’autres”, soit je ne le prends pas au sérieux soit Ça résonne comme ”je m’en fiche de toi”.

Difficile en effet de changer d'état d'esprit la dessus et c'est souvent le temps passé avec l'autre et les diverses expériences positives qui font évoluer cette jalousie. La jalousie n'est pas mauvaise en soi, elle prouve que tu tiens à lui, il ne faut pas cependant qu'elle devienne trop importante et prenne le pas sur le reste. Le mieux à faire reste d'échanger sur le sujet et peut être même poser des règles de vie qui vous conviennent à tous les deux.

Il n'a à donc pas de solution miracle. je pense que la discussion et la volonté d'avancer ensemble vous aideront dans cette situation assez nouvelle pour toi.

Je vous souhaite en tous cas de réussir et d'être heureux :)

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.






Communauté Bi

BeTolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur notre forum coming-out.