Comment avez vous su que vous étiez bisexuel

photo de l'auteur Confuse
Confuse
Non binaire de 22 ans
Poitiers

Bonjour, je me présente je me nomme Clarisse j'ai 22ans. Je voulais savoir comment avez vous su que vous étiez bisexuel et à quel âge ?

Je suis en couple avec un homme mais depuis plusieurs années déjà les femmes m'attire, je les regarde de haut en bas, je rêve même d'elle et des choses sexuel avec elle.

J'ai déjà embrasser, caresser des femme mais jamais coucher avec un femme... Je suis perdu est ce que je suis bi.. Comment savoir vraiment.. Comment sauter le pas.. Et comment arrêter de le cacher à tout le monde...


photo de l'auteur Grat25
Grat25
Homme de 41 ans
Montbéliard

Bonjour Clarisse oui tu est bi c est sur

ci je peut te donner un conseil hasite pas fonce mais parle en avec ton chérie si il rien à toi il te comprendra


photo de l'auteur Romangel
Romangel
Homme de 33 ans
Var

Bonsoir Clarisse.

Cette question se pose à beaucoup.

Quelle est ta déifnition de la bisexualité... quelles intentions y mets-tu derrière ? Purement sexuel ou sentimentale, ou autre...

Au sens propre, la bisexualité signifie avoir une attirance sexuelle pour les deux sexes.

C'est toi qui trouveras ton positionnnement.

Pour ma part, j'ai été avec des femme jusqu'à mes trente ans et puis suite à une relation toxique avec une collègue de travail pendant trois ans, une perte de poids importante et la perte d'un proche; j'ai essayé les hommes pour voir.

Le pour voir a duré puis j'ai été en couple avec deux hommes depuis.

Je sais que je suis attiré par certaines femmes (très féminines) et certains hommes (genre barbares ou rugbyman) et c'est tout. J'ai pu avoir des sentiments pour les deux, ce qui m'intéresse et m'interpèle ce sont leurs personnes et non leur sexe en soit.

Voilà


photo de l'auteur Lester10
Lester10
Homme de 23 ans
Poitiers

Bonsoir Clarisse et excuse-moi d'avance pour le pavé qui va suivre,

Pour ma part je n'ai jamais cherché à faire de distinction entre les gens. C'est la personne qui m'attire et je pense avoir toujours raisonné comme ça. Avoir des petits crushs innocents pour un bord comme pour l'autre à l'école m'a bien sûr mis sur la voie ^^. J'ai fini par comprendre aux alentours des années collège, lorsque sont arrivées la puberté et les hormones. Voici mon histoire (insérer musique de New York Unité Spéciale ici) :

Je me suis un jour retrouvé tout seul avec mon meilleur ami de primaire (et mon crush secret) dans le gymnase du collège. On faisait les idiots en jouant à une simili-bagarre et aujourd'hui encore, je reste persuadé qu'il y a eu un petit quelque chose à cet instant. Pourtant techniquement, il ne s'est rien passé du tout (et cet ami n'a de toute manière jamais su qu'il m'attirait) et je n'ai pas tenté quoi que ce soit parce qu'imagine un peu ce qu'on aurait dit, au collège ! Mais j'ai su que cette proximité physique me plaisait.

Puis peu de temps après j'ai eu une copine, toujours dans les années collège, et, alors que nous étions blottis l'un contre l'autre lors d'un rencart (environ un ou deux ans après ce que j'ai raconté dans le précédent paragraphe), j'ai su que j'étais attiré par elle aussi. C'était la première fois que je sortais avec quelqu'un et nous sommes restés assez longtemps ensemble dans une relation un peu "boomerang", en se retrouvant et en se quittant à de nombreuses reprises, de mes 12 à mes 18 ans.

Aujourd'hui je ne veux pas donner un nom à ce que je ressens parce que ce n'est pas la peine. J'essaie d'être bien dans mes baskets comme je suis et ça me convient, je n'ai pas besoin d'autre chose. Et j'en ai parlé pour la première fois à quelqu'un en fin de Seconde. C'était à ma meilleure amie de l'époque et dans ce qu'on pourrait d'ailleurs appelé un double comming-out car elle m'annonçait dans la foulée être lesbienne ("dommage pour moi", avais-je d'ailleurs pensé ^^).

Après ce n'est que mon expérience et t'en rendre compte sur le tard, ce n'est pas grave ! Et tu n'as pas besoin de chercher à "ne pas le cacher à tout le monde". Je reprends ce que j'ai dit dans un autre forum pour cette partie : jusqu'à un certain moment, tu te pensais hétéro. En as-tu parlé à tes proches, à l'époque ? Je ne pense pas. Ce que je veux dire c'est que tes préférences, quelles qu'elles soient, ne regardent que toi du moment que tu es en phase avec elles. Si d'aventure tu en venais à être en couple avec une fille, c'est comme ça, tu n'as de comptes à rendre à personne.

Bonne soirée à toi :)


photo de l'auteur Confuse
Confuse
Non binaire de 22 ans
Poitiers

Bonsoir Lester ???? merci beaucoup pour ton message, et non ne tkt pas il n'est pas trop long ????


photo de l'auteur Ness91
Ness91
Homme de 27 ans
Strasbourg

Salut Clarisse ! Courage à toi .

Je te souhaite du courage pour la forme mais à vrai dire je pense qu'il ne faudrait pas qu'il soit nécessaire . Le tout est juste comme l'a dit Lester10 plus haut d'être "bien dans ses pompes" . Inutile de choisir un camp, une case, juste sois toi et c'est tout.

Pour ma part, je n'ai eu que des experiences avec des femmes pour le moment mais je sais au fond de moi que je suis capable de ressentir de l'attirance pour les deux sexes depuis mon plus jeune âge . Je ne l'ai révélé à mes parents que depuis peu (plus de 10 ans à garder ça pour moi n'a pas été simple) mais maintenant je me sens tellement plus ... bah moi quoi . Et en prime cela ne les a même pas choquer c'est limite si la phrase est passé entre deux conversations banales de famille à table pour te dire. J'espère qu'un jour tu pourras te libérer de ça et que tes proches l'accepteront sans rechigner.

Après rien ne sert de le crier haut et fort à tout le monde. Perso, je ne sais pas ce que l'avenir me réserve alors je préferai éviter la surprise à mes parents pour le futur si je devais rencontrer une personne du même sexe .

Concernant ton copain, ce serait bète de ma part de prétendre avoir la solution. Le mieux je pense serait de lui en parler.


photo de l'auteur Calinette123
Calinette123
Femme de 49 ans
Toulouse et Bordeaux ou ailleurs...

Pour moi c'est venu vers 16 ans.

Je me suis tout a coup rendue compte qu'un decollete m'electrisait. Et que deviner le galbe d'un sein me faisait fondre bien plus qu'une carrure male.

J'ai voulu ce plaisir et cette intimite particuliere. Cela a ete une revelation et je n'en ai jamais eu honte.

Pour certaines cela se declare bien plus tard voir sur le tard. Il n'y a pas de regle.

Accepte tes envies et cette forme de dualite en toi.

Les bi sons parfois considerees comme une " sous race " par les homos purs. (Les tres cons). Moi je pense qu'il est a priori assez sain de decupler et varier ses formes d'epanouissement sexuel ou autre.

Si tu fantasmes sur des femmes, et bien vis le.

Tout le reste n'est que litterature minette...


photo de l'auteur Elody
Elody
Femme de 28 ans
Paris

je pense en effet que tu es bi. et alors, ce qui compte, c'est ce que tu es, toi. ou plutot QUI tu es.

le désir, l'envie de partager des moments tendres avec quelqun, qui que ce soit, ne saurait en aucun cas être coupable.

l'avsi des autres, leurs regards, c'est leur problème à eux, pas le tien.

courage !


photo de l'auteur FurryFondant
FurryFondant
Homme de 21 ans
La châtre

Bonjour,

Grâce aux furry, les hommes déguiser en furry sont sublime <3


photo de l'auteur Calinette123
Calinette123
Femme de 49 ans
Toulouse et Bordeaux ou ailleurs...

???

Et merci a Furry pour son interventuion grandememt enrrichissante et ses fautes d"orthographe qui piquent les yeux.

Pauvre France.


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit