comment savoir si l'on est homo entierement?


Auteur : kookai
Kookai - 27 ans
De Niort
  il y a 4 mois


Aide
Salut a tous!

Alors,mon histoire est un peu complique,j espère que certains pourrons eclairer ma lanterne ^^
Je sais que je suis bi,j ai toujours étais attiré par les deux sexes. Je suis sortie qu avec des hommes,eu de relations vraiment durable qu avec des hommes. Je n ai eu qu une relation "durable" avec une femme (je met durable entre guillemet parce que d une c étais sur une période que d un an,sa n a été que du "je t aime moi non plus",et de deux,je la soupçonne de m avoir menti,joué un jeu car elle c est barre avec plus de 1400e a moi....)
Étant élever par une mère catho et très pratiquante, (je ne critique pas se coter qu on soit bien d accord!),mais du coup,les homos ou juste bi sont beaucoup vue d un mauvaise œil... Mes parents ont toujours été bourré de préjugés. Quand ils ont appris que j’étais bi,ils se disaient tolérant et l accepter mais ne veulent pas que je parle de femme et encore moins en ramener chez eux,je vois bien qu ils sont rassuré quand je parle d homme... Bref,se n est pas mon sujet principal,c’était juste pour expliquer le contexte mon éducation et le faite que intentionnellement je me met encore des barrières.
Quand je suis avec un homme,j ai l impression de ne jamais être heureuse entièrement,le sexe me lasse vite (surement lié a l attouchement dont j ai été victime par mon oncle étant petite),et cette partie qui aime et fantasme sur les femmes prend très vite le dessus. Je n ai vraiment pas eu beaucoup d’expérience avec des femmes,donc je ne saurai dire si dans une relation avec une femme je ressentirai le même manque avec les hommes. Mais par moment je me dis que non puisque sortir avec un homme c'est "rentrer" dans les cases de la société dont j'ai été "formaté"...
Du coup je me suis inscrite sur se site pour essayer d éclairais ma lanterne,j ai fais une rencontre qui étais vraiment super,mais je sentais que la femme n attendais pas forcement les mêmes choses que moi et a voulu me changer sur un point 5min après être arrive chez moi,se qui m'a braqué (je suis du genre bordélique et elle a voulu ranger et réorganisé ma maison a peine arrivé..)bref,j ai mis fin a cette rencontre ( d'une manière pas classe je l'avoue mais je me sentais comme piégé dans quelques chose que je ne contrôler pas et qui ne me correspondais pas),bref,je sais que toutes les femmes ne sont pas pareilles. Mais du coup je me questionne beaucoup,est ce que c est vraiment se dont j ai envie/besoin?
J'ai coupé les ponts avec mes parents depuis trs peu de temps (du a l histoire de mon oncle) et je commence a adopter d autre façon de penser,d élargir mes opinion et d être beaucoup plus tolérante avec les autres... J avoue que se site m aide beaucoup a l être! J ai deux enfants,deux garçons,et je ne veux pas leur donné la même éducation que moi j ai eu,je me fous de leur montrer que deux femmes peuvent s aimaient et être heureuse... Mais comment faire puisque moi même je ne sais pas ou j en suis,actuellement je suis retourner avec le père de mon plus grand,qui malgré tout se que je peux lui faire subir,garde patiente et amour pour moi,il est tolérant dans le faite que je "cherches du sexe" avec une femme,ne dit rien,mais j ai beaucoup de mal a lui avouer que je suis perdue et ne sais pas se que je veux,puisqu au fond de moi se n est pas que du sexe que je cherche,enfin je ne sais plus....
Et si j ecris ceci,c'est dans l espoir que certaines personnes aient des conseilles a me donné et peu t etre voir des histoire similaire pourraient m'aider et me rassurer
Merci d avance a tous ceux qui commenterons :-*

Auteur : Malfique
Malfique - 24 ans
De Paris
  il y a 4 mois


Bonjour! Je comprends tes questions et tes inquiétudes! Étant moi même bi, je suis passée par des moments très délicats et douloureux. Je pense qu'en parler avec des personnes bisexuelles te permettront d'y voir plus clair, ainsi que de partager tes doutes. Ce n'est pas facile de se trouver, surtout avec ton enfance et des parents qui n'acceptent pas forcément. Tu peux sortir dans des bars LGBT où tu as la possibilité de discuter avec des femmes et des hommes qui t'aideront à trouver des réponses. Moi je me dis "bi" car j'ai eu des relations avec des hommes et des femmes mais mon premier amour était une fille et je suis du genre à regarder plus les femmes que les hommes! ^^ Après, chacun ressent leurs émotions et désirs différemment! Tu es dans une période de recherche et tout le monde passe par là, en discutant avec des gens, tu devrais trouver tes réponses!
Moi en tout cas c'est comme ça que j'ai réussi à assumer mes désirs!
J'espère t'avoir aider et si tu as des questions je serai ravie d'y répondre! ^^
Auteur : Enneathusias
Enneathusias - 44 ans
De Lyon
  il y a 4 mois


Tu écris que tu es bisexuelle, mais tu ignores si tu peux vraiment tomber amoureuse d’une femme. En outre, tu peux tomber amoureuse d’un homme. Il existe des bis qui ne tombent amoureux que de personnes de même sexe, d’autres de sexe différent et enfin certains qui peuvent tomber amoureux des deux (sondage effectué auprès de betolerants). Demande-toi si tu étais amoureuse de la femme avec qui tu as passé un an.

En te lisant, j’ai l’impression que pour le moment tu es encore en réaction à l’éducation de tes parents, éventuellement aussi en réaction à leur comportement face à ce que t’as fait subir ton oncle, et que tu te définis par rapport à eux (soit en accord, soit en opposition). Donc, tu n’es pas tout à fait libre d’être toi-même, de savoir ce que tu veux vraiment et tu cherches encore ta place.

Ton ressentiment interfère dans le processus et brouille quelque peu ta lucidité. Il est comme un bruit de fond qui prend régulièrement le dessus dans les relations intimes et couvre le son de tes autres sentiments. En plus de la simplicité, il y a encore au fond de toi la pureté des sentiments et l’innocence angéliques de l’enfance, que tu crois peut-être avoir perdu, mais elles sont bien là et ne demandent qu’à prendre toute leur place dans ta vie.

Actuellement, tu penses avoir besoin de tester différentes options pour savoir ce que te disent tes sentiments, mais je te conseillerais de suivre en parallèle une thérapie pour accompagner ce processus exploratoire. Tu es partagée entre une forte exigence sous couvert de simplicité (qui est réelle) et un lâcher prise superficiel. Avec un travail sur toi, tu apprendrais à t’apaiser, à t’accorder la sérénité et un lâcher prise digne de ce nom. Etats à partir desquels, tu sauras ce que tu veux vraiment. Fais-toi confiance et sois moins exigeante envers les autres :)

 102 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : kookai
Kookai - 27 ans
De Niort
  il y a 4 mois


Enneathusias
Tout se que vous dites raisonne dans mes oreilles,vous m avez bien cernée.
La femme avec qui j'étais pendant 1an,je ne serai pas capable de dire si je l ai vraiment aimé,comme sa je serai tenter de dire que oui,mais je pense plus que j en avais tres envie,je voulais l aimer...
Oui je suis encore en total questionnement sur l'éducation que mes parents m'ont porter,il c'est passer tellement de chose dans ma vie qui sont liée a eux que je remet tout en question... et bien evidement l'élément declencheur a été la prise de conscience et de decision d enlever la "musoliere et la camisole qu'ils m'avaient mis durant tout se temps,cette prise de conscience n'est pas arrivé seul (bon je le dit,je n en ai pas honte,enfin plus,de mes 13ans a il y a encore quelques mois je prennais toutes drogues en tout genre... et l arret de tout sa a fais comme l effet d une claque dans la tete!tout mes souvenirs,tout mes questionnement m ont tous revenus d un coup. J e m'étais refugié la dedans pour eviter d affronter mon oncle,et qui veux dire mon oncle,ma famille... ils ont tous caché ma souffrance et se sont arrangé pour me faire passer pour la jeune delinquinte qui a ete place en foyer,qui se drogué,qui mentais etc....j en passe et des plus belle!)mais bref,je m etale sur sa mais se n est pas le sujet principal (puisque oui,j ai commence une therapie avec une psycologue),du coup avec cette prise de conscience j ai decide de changer pas mal de chose dans ma vie et d en faire se que je voulais reellement,mais c est dure,puisque tout ce que je devais "etre" c etais se qu on m avais dicter,ma facon de penser c etais se qu on m avais coller dans le crane.

Citation de Enneathusias[quote cite=https://betolerant.fr/forum/10836/

Ton ressentiment interfère dans le processus et brouille quelque peu ta lucidité. Il est comme un bruit de fond qui prend régulièrement le dessus dans les relations intimes et couvre le son de tes autres sentiments. En plus de la simplicité, il y a encore au fond de toi la pureté des sentiments et l’innocence angéliques de l’enfance, que tu crois peut-être avoir perdu, mais elles sont bien là et ne demandent qu’à prendre toute leur place dans ta vie.

[/quote]


J aime beaucoup se que vous avez ecris car c est entierement sa!j ai l impression d etre une adolescente qui se decouvre completement,c est tres perturbant a 27ans... Mais je sais qu il faut que je passe par la pour savoir reellement qui je suis.Me faire confiance,j essaye,faire confiance aux autres j ai beaucoup de mal,chaque personne que j ai pu aimé (amour ou amitier) ont failli par me trahir d une maniere ou d une autre,malgre la souffrance a chaque fois je cherche toujours a trouver des explications sur se qui c est passer avec chaque personne,a chaque fois on me repond "ne cherche pas d'expliactions,c'est la nature humaine qui est comme sa",du coup je m enferme chez moi,ne sort pas,ou alors juste pour mes enfants ou les obligations,mais je fais tout pour ne pas etre confronter a cette "nature humaine"... donc rencontrer des personnes est dessus de mes forces. Tolerante,j essaye,on a fais tellement preuve d'intolerance envers moi que j 'essaye de toute mes forces croyez moi...
Auteur : FDeliryous
FDeliryous - 20 ans
De Montpellier
  il y a 4 mois


Bonjour bonjour !

Comment savoir si on est entièrement homo ?
C'est bien simple, on doit le sentir ... Ne plus être attiré par les hommes, les trans, les non-binaires, ect, et être simplement attiré par des femmes.
C'est se poser la question du "Est-ce que je veux (encore) être avec un homme ? Coucher avec un homme ? Vivre avec un homme ?"
C'est se poser aussi les questions "Est-ce que je veux coucher avec une femme ? Vivre avec une femme ? M'assumer en tant que telle ?"

Pour moi, il n'y a pas vraiment de réponse, car j'estime que l'esprit et la personnalité de la personne passe avant le corps (car soyons bien d'accord, être homme ou femme, trans, hermaphrodite ou non binaire, c'est tout simplement une question de genre, pas d'esprit, c'est simplement que la société formate les esprits à penser différemment selon le genre)

Si tu penses que tu vas faire passer la personnalité de la personne avant tout, malgré tes expériences avec les hommes, alors, tu peux sans doute sortir et coucher avec tout le monde (et trouver un terrain d'entente pour les désirs/fantasmes/ect ...) que ce soit un homme, une femme, un trans, un non-binaire, un hermaphrodite, ect ...

Sinon, si tu n'arrives pas à savoir et que tu fais primer le corps avant, alors il faut simplement avoir des expériences ...
C'est vrai qu'une seule expérience avec une femme, c'est peu ... Il faudrait à ce moment là, en faire d'autres ... Et être sur.
Mais est-ce que ça va exclure les autres genres ? Est-ce que tu voudras avoir des expériences avec d'autres gens ? Ou te contenteras-tu de ce que tu connais ?

Après, est-ce que tu t'interdis de tomber amoureux des hommes ? Est-ce que tu aimeras toujours les femmes et est-ce que tu voudras aller voir d'autres choses ?

Au final, je ne pense pas qu'il y ait vraiment de réponse .. Ce sont des cases dans lesquelles on essaye de se mettre afin de pouvoir ressembler aux autres ...
Mais c'est pas grave de ne pas savoir au final, non ? Tant qu'on arrive à trouver une personne qu'on aime et qui nous aime en retour, peu importe que ce soit un homme, une femme, un trans, un non-binaire ... Au final, ce qui compte, ce ne serait pas plutôt comment TU sens les choses venir ? Plutôt que de te poser la question, laisse les choses venir, et arrête de te casser la tête :o

(après, ce n'est que mon avis, il ne te conviendra pas forcément ... en espérant t'avoir aidé tout de même !)

 6 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : Enneathusias
Enneathusias - 44 ans
De Lyon
  il y a 4 mois


Je vois que tu suis déjà une thérapie, c’est une très bonne nouvelle. Et cela me réjouit que tu aies toutes ces prises de conscience.

j ai l impression d etre une adolescente qui se decouvre completement,c est tres perturbant a 27ans... Mais je sais qu il faut que je passe par la pour savoir reellement qui je suis.


Exactement. En fait, c’est se reconnecter à cet état d’esprit pur, insouciant et innocent de la jeunesse avant la "chute" hors du "paradis", et encore libre des mécanismes de défenses sophistiqués de l’adulte…pour prendre ainsi un bain de jouvence psychique et se renouveler :)

J’ai envie de rajouter que dans ton cas, la communication avec le ou la partenaire est particulièrement importante, pour éviter que tes actes et tes paroles soient mal interprétés et réciproquement que tu interprètes mal ceux de l’autre.

Tu dois développer la patience, elle te mènera à la tolérance :)

Autre astuce : dis-toi que la part d’ombre d’un(e) partenaire est, par définition, inconsciente. Il ne faut pas prendre personnellement ce qui en est issu, car elle est préexistante à votre relation. Donc il faut aussi relativiser le terme « trahison » ;) et se concentrer sur ce qu’il y a de beau, lumineux et pur chez l’autre.

Bonne soirée !

EDIT : reformulation du passage sur l'ombre

 102 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : VanilleXena
VanilleXena - 28 ans
De Sivry
  il y a 4 mois


Si tu juges devoir établir une thérapie pour te mettre face et fin à ton passé cela peut-être utile mais je dois mettre en garde sur le fait que tu dois te sentir à l'aise mais aussi de choisir le bon psy. Je m'explique certains n'ont besoin qu'on ne fasse que répété les mots importants, d'autres qu'on creuse, que ce soit dur, d'autre qu'on les écoutes, qu'on cherche à comprendre, qu'on pose des questions et certains que ce soit comme une sorte de "clacothérapie" on met en face des réalités et on laisse le patient/client trouvé des solutions lui-même puisqu'il en a la possibilité

C'est une première chose. Ensuite, je dirais que le plus important est de te trouver toi-même, à toi de voir les moyens, certains y arrivent seul(e)s, d'autres ont effectivement d'une thérapie, le but est de se connaître sois-même pour savoir ce dont ont a besoin.

Pour terminer, je ne sais pas si tu as mis les choses au clair (sur le fait que tu es perdue) avec le père de ton deuxième enfant, que tu ne nommes que comme le père de ton deuxième enfant et ne semble pas vraiment parler d'amour. Et qui selon tes dires se montre compréhensif. Je pense que cela doit être important pour lui de savoir et il mérite au moins, selon ce que tu dis de lui, d'avoir la vérité.

Après seulement, je pense que tu pourras te demander qui tu es et éventuellement si tu te détermine une orientation sexuelle. Mais le premier est d'être au clair avec toi et les autres.

 3 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : kookai
Kookai - 27 ans
De Niort
  il y a 4 mois


Enneathusias,oui,en gros je dois me "deconstruire" pour me reconstruire sur de nouvelles bases,j ai une amie feministe (hetero mais qui defend beaucoup les homos,enfin le droit des femmes tout simplement) a utiliser les terme que je viens de mentionné,et je trouve que sa rejoint beaucoup a se que vous dites...
En se moment je parle avec une femme sur se sit avec qui j aime beaucoup parler,je n hesite pas a lui mettre "mon coeur a nue",sa a l air d etre une femme super et je ne veux pas qu elle est crois que je lui mente sur un sujet,(je me rends compte que mon histoire est plutot compliqué),j ai peur encore une fois de tout faire capoter avec mon caractere,je pense que se serai une femme avec qui j aurai beaucoup d affinité!on ne discute que depuis 2jours mais pourtant je me sens a l aise rien que par message donc j ai hate de voir la suite,mais je ne veux pas tirer de plan sur la comete comme on dit...j ai parler avec plusieurs femmes depuis quelques semaines mais elle,je la sens a part,j ai l impression qu elle me comprend ou au moins essaye,et surtout ne me juge sur rien...bref,je voulais vraiment vous remerciez,j avais l impression de devenir folle,je me rends compte que finalement non,je suis juste effectivement perdue..
Auteur : kookai
Kookai - 27 ans
De Niort
  il y a 4 mois


VanilleXena,oui vous avez raison,je lui dois la veriter,mais la derniere fois que je lui ai dit que je ne partager plus ses sentiments il est parti a l autre bout de la france pendant 5ans et a abandonné notre fils... quand il est revenu il y a 1an,j ai voulais voir si c etais possible de reconsrtuire notre famille,puisque oui pleins de sentiments sont remonter... surement parce que je partais trop encore de cette ideo "famille uni" qu on m a appris. Mais avec le temps trop de rancoeur,de mauvais souvenir et surtout les entiments se transforme plus en affection qu autre chose...j ai peur qu il reparte oui...
Pourla therapie,oui sur le principe je suis d accord,perso j ai surtout besoin de parler,je n ai plus honte de se que j ai vecu,de mon histoire,de se que je ne veux plus,se que j aime,etc...peu importe le psy que j ai,sa met egal,je veux juste extorise tout se que j ai garder au fond de moi toutes ses années...



Pour participer à [ comment savoir si l'on est homo entierement? ] il faut être obligatoirement inscrit