Comment gérer sa bisexualité ?

avatar contributeur anonyme
Anonyme
20/06/2021 à 06:31

Bonjour à tous,

J'ai vraiment besoin d'aide sur ce sujet et j'espère profiter de vos avis sur un site assez tolérant et surtout compréhensible et qui fait preuve de compassion...

Voilà, je suis un homme de 21 ans et je me considère comme hétérosexuel. Or depuis l'adolescence j'ai toujours eu cette petite chose en moi qui aujourd'hui me perturbe parfois en moi. Une attirance pour certains hommes. Je me suis toujours dit quelque part que j'étais bisexuel...Mais le problème c'est que c'est plutôt sexuel et pas vraiment sentimental. Or, depuis peu je ressens comme une envie coupable d'avoir une histoire avec un homme. De pouvoir l'aimer comme j'ai toujours aimé les femmes sans se préoccuper d'une norme. Il n'ya pas si longtemps, un homme de mon âge aux yeux très clairs m'a regardé et cela ne m'a pas laissé de marbre.

Mais à chaque fois que je repense à une femme, je me dis que mon rêve avec les hommes c'est du nimporte quoi et que je ne suis pas homosexuel. Et puis je suis beaucoup plus attiré par les femmes ( 90 % ) que par les hommes ( 10 % ) et les périodes alternent ce qui me brouille encore plus... je ne me sens pas légitime de connaître une relation avec un autre homme car je ne suis pas homosexuel.

Je suis quelqu'un d'assez romantique, alors je ne veux pas juste une relation d'un soir ( ou juste ? pour l'expérience?. Oui l'amour est le plus beau sentiment du monde et il ne faut pas le gâcher. Nous avons tous un coeur et nous ne sommes pas des objets...) mais le problème la encore, c'est que je ne suis jamais tombé amoureux d'un autre homme, et je trouve ça vraiment dommage... une relation ne peut se résumer au sexe...

J'ai peur qu'une relation avec un homme me détruise... plus tard je souhaiterai fonder une famille avec une femme et avoir des enfants... j'ai peur qu'aucune femme ne veuille de moi, a cause du dégoût qu'elle éprouverait... Les bisexuels sont souvent moqués à cause de ça.

Mes amis et mes proches ne me regarderont plus jamais de la même manière... oui ils ne sont pas obligés de le savoir, et puis je trouve qu'une orientation sexuelle c'est du privé, mais on ne sait jamais... Les autres n'ont pas à le savoir... Je ne cherche pas à faire de coming-out ( je déteste ce mot..)

En bref je n'ai pas envie de détruire ma vie à cause dune erreur de jeunesse, ou dans le cas échéant il ne me resterait plus qu'à mettre fin à mes jours... mais d'un autre côté j'aimerai tellement connaitre tout cela...

Je vous en prie, j'ai besoin d'aide...

Merci de votre compréhension.

avatar ancien membre
Ancien membre
20/06/2021 à 07:24

Déjà si tu viens jusqu'ici pour en parler, c'est que ca te travail sévère. Pour tomber amoureux, il faut déjà que tu connaisses l'autre alors est ce de la bisexualité ou un fantasme.... seule l'experience pourra te le dire ... de là à penser que ca va gâcher ta vie ...je crois que tu te la gâcheras en refoulant tes desirs pour rester dans la norme societale. La vie est faite d'expériences, c'est en goûtant un nouveau plat que l'on peut dire si on aime ça ou pas. Je ne vois pas non plus en quoi les futurs femmes qui passeront dans ta vie seront "dégoûtées". J'ai l'impression que tu vois la bisexualité comme une sorte de perversité... la bisexuelle que je suis te dira non, c'est juste de l'amour, du plaisir... tu penses aujourd'hui que tel est le cas parce que tu veux juste essayer, alors que tu n'as pas de sentiments, et que c'est que du sexe ... le sexe est pour bcp relié à l'amour alors que ca peut etre aussi le plaisir du corps, comme un bon massage un peu plus poussé... Bien entendu si tu dis clairement ce que tu veux et que l'autre veux la meme chose et qu'il y a consentement mutuel, ce n'est pas utiliser l'autre...dans une relation , peu importe laquelle , il faut juste être clair. Libere ton esprit et lâches tes aprioris , deja s'accepter tel que l'on est c'est liberateur, si tes amis ne comprennent pas c'est qu'ils sont juste c... et tu pourras faire le tri et si c'est qu'une experience pour savoir ben ...t'es pas obligé de le crier sur tout les toits non plus. En gros penses à toi avant de penser ce que pourront potentiellement penser les autres. Et bonne expérience 😉

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Dime
Dime
20/06/2021 à 07:47

Bonjour.

Je vais tenter de te répondre du mieux que je peux.

Notre société vient tout juste d'intégrer l'homosexualité comme une norme (en particulier par le mariage gay). Les gens se sont donc habitués à le tolérer complètement. Ceci-dit, pour l'instant, ils ont besoin de bien différencier les hétéros des homos, et les gens qui trempent dans les deux ne sont pas bien vu, en particulier par le sexe opposé. En gros, la plupart des femmes t'assimileront à un homo plutot qu'à un bi et te tourneront le dos.

Ce que je te dis là est à peu prés ce que tu pressens et que tu décris dans ton post. Tu te retrouves donc tiraillé entre le fait de vivre tes pulsions homo et le fait de les refouler pour te mettre dans la peau d'un hétéro pur et dur.

Tu n'es surement pas le seul, car la frontière entre hétéro et homo n'est pas toujours si nette, malgré ce que les gens veulent en dire.

Pour l'heure, et à un age ou il ne faut pas risquer de faire des "bétises" puisque tu as ta vie à construire, je te conseillerais d'être très prudent. Si tu vis quelque chose, fait le dans l'ombre et n'en parle à personne parmi tes amis et relations. Au moins tu auras essayé et tu sauras mieux ou tu vas, y compris avec les filles. ça peut aussi éventuellement t'éviter de t'engouffrer dans une vie de famille qui peut-être ne te convient pas ?

En tout état de cause, sache que la bi-sexualité n'est rien de dramatique en soi. C'est juste réprimé car ça fout un peu trop le bordel dans nos sociétés axées sur la cellule familiale et la fidélité dans le couple. c'est pour cela que les femmes en ont très peur.

avatar ancien membre
Ancien membre
20/06/2021 à 11:37 - 20/06/2021 à 11:37

Étant une femme hétéro, mariée et ayant des enfants, j'ai ce même sentiment. Cette meme recherche. Et pourtant cette même crainte.

Non pas la crainte d'être mal vu aux yeux des autres, car ça, je m'en fous un peu. Juste une crainte de ne pas être aimée et de n'être considérée que comme un objet de désir tant convoité pour une simple nuit, sans suite possible.

J'aimerai connaître cet amour féminin qu'on me dit si beau, si agréable, si sensuel, si plaisant. Malheureusement mon statut de femme mariée fait "peur".

Alors toi qui est jeune, tente cette "expérience" maintenant, sans regret. Tu ne pourras qu'être fixé par la suite ;).

avatar contributeur La Mouche
La Mouche
20/06/2021 à 14:16 - 20/06/2021 à 14:17

Je te suggère de ne pas fermer la porte d'une expérience... Peut être comme lu plus haut, sans en parler à tes proches et amis... Mais en étant honnête avec la personne avec qui tu partages l'experience. En revanche, c'est important, je pense de dire clairement où tu en es à la personne rencontrée.

Je me croyais hetero avant de croiser une femme, j'ai mis du temps à l'admettre à mes yeux... Et le début de notre relation à été une alternance de refus/acceptation. J'étais transparente avec elle, ce qui parfois lui faisait très mal car elle était lesbienne, sûre d'elle et très amoureuse. Ma franchise lui a permis de patienter, et j'ai su assez rapidement que mes sentiments étaient profonds, réels.

Sois toi, ne passe pas pas à côté de quelques chose qui pourrait à tout jamais rester un questionnement angoissant. Accepte ton besoin de temps, demande de la patience et tu y verras bientôt clair. Je te le souhaite.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
20/06/2021 à 17:08

Tout d'abord je vous remercie pour vos retours, Phoenix73, Dime, Cacahuète06, et La Mouche. Je vous remercie de m'avoir apporté vos avis très précieux.

Cependant, je suis quelqu'un d'assez prude et réservé et je ne sais pas si j'oserais franchir le pas. J'ai peur de détruire cette vie qui m'est si chère. Je me dis souvent que je fais quelque chose de mal...

Moi je ne demande qu'à être respecté et respecté autrui comme on me l'a toujours enseigné. Je ne veux surtout pas faire de mal... je me hais pour ce que j'ai en moi... je hais ce que je suis...parfois j'ai envie de le détruire pour ne plus que ça m'embête. Je veux détruire ces désirs coupables...

Je veux juste avoir une vie normale, et plus tard pouvoir avoir une vie de famille normale avec une femme et des enfants...

J'ai peur...

avatar contributeur La Mouche
La Mouche
20/06/2021 à 17:32

Moi aussi je voulais une vie normale. Famille Ricoré. Mais très étrangement, alors que je n 'avais jamais réussi à présenter 1 homme à mes parents, c' est quand j'ai rencontre une femme que ce besoin de le dire s'est imposé. Ils sont assez tradi... Ça a été dure, ma mère a accepté très vite, mon père... plus compliqué:Quand ma chérie est venue à la maison de campagne, )ils savaient depuis 3 mois.)mon père m'a demandé comment on allait faire pour le couchage et m'a proposé de me gonfler un matelas pneumatique😂😂😂. Avec le temps, ça s'est apaisé.

Je n'ai pas l'impression de leur avoir fait du mal. J'aurais l'impression de leur en faire en entretenant un mensonge.

Demande toi si à une vie "normale" tu ne préfère pas une vie "vraie"...

Et donne toi le temps et l'expérience pour savoir où est le vrai dans tes aspirations sentimentales. Quand tu seras sûr (sois patient, ça peut être long) ce ne sera plus qu'une évidence de t'assurer.

Courage

avatar ancien membre
Ancien membre
20/06/2021 à 19:28

Tu peux avoir une vie tout à fait normale en étant avec un homme ! Tu peux même avoir des enfants avec un homme.

Je suis avec une femme et je peux t'assurer que ma vie est très normale 😉

Souvent on s'imagine le pire, je pense que tu te fais un peu bouffer par ta peur.

C'est un petit cap à franchir.

Après si tu n'aimes pas qui tu es, que tu ne t'acceptes pas, pire, que tu te hais, c'est plus compliqué.

Il faut à mon sens faire un travail de ce côté là avant de tenter quoi que se soit.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
20/06/2021 à 20:37

Bonsoir,

Merci à vous La Mouche et Skela pour votre avis.

Je vais en parler un peu plus avec ma psychologue qui saura me guider elle aussi.

Je remercie toutes les personnes qui ont répondu à ce post et ont pu m'éclairer.

avatar contributeur Charlie20
Charlie20
23/06/2021 à 01:45

Hey je vien vers vous Var je me questionne beaucoup, depuis quelque temps je me pose des question car il ya cette fille et je n'arrive pas à me la sortire de la tête, j'ai toujours envie de savoir comment elle vas si elle a du neuf dans sa vie ect... Voir son Facebook insta... Bref elle est dans la tête et j'arrive pas à la faire sortire j'ai toujours étais avec des garçons mais j' arrive pas a allez plus loin avec il y a toujours un moment où il me dégouté ou autte bref c'est compliqué, du coup je me pose des question est ce que je suis bi ou je sais pas, je suis paumé ( dsl pour les faute je suis dyslexique)

avatar contributeur de Stardust88
Stardust88
02/07/2021 à 19:43

Bonjour anonyme...

je suis un homme de 58 ans et je pense que mon expérience pourra t'aider ou comprendre...

je viens d'une famille bourgeoise catho, donc côté sexe tu imagine nada...

à 12 ans j'ai appris pas mal de chose sur le sexe grâce à un copain de classe et entre autre le plaisir entre deux garçons même si cela était très soft, j'en ai gardé de formidables souvenirs...

et puis la vie prenant le dessus, changement de région, etc... j'ai fait ma vie d'homme "hétéro" comme le voulait les convenances... marié deux enfants, mais je pensais toujours à ces premières expériences et comme toi je me suis laissé à regarder des mecs et je savais que cela m'aurait plus, mais j'étais marié, donc obligé de refouler cette pensée.

sauf que je regardais des vidéos gay en cachette, et mourrais d'envie d'en faire autant et puis un jour j'ai franchi le pas avec un site d'annonce où on trouvait pas mal de plans éphémères sur ma région. Et crois moi je ne regrette rien je vis très bien "d'amour" avec ma femme et mon côté bi (j'ai eu la chance d'avoir une femme compréhensible).

donc pour finir vie ta vie, tu as la chance d'être sans attaches donc profite et le temps te dira si tu est hétéro, bi, ou homo, ras le bol des clichés ancestraux...

voilà, j'espère que cela pourra t'aider.

avatar contributeur de Alkemist
Alkemist
02/07/2021 à 20:25 - 02/07/2021 à 23:03

Ma première relation a duré 7 ans, pendant laquelle j'oserais pas parlais ni de ma libido plus grande, ni de mes attirance hors hétéro, 7 ans où j'ai eu peur de tout casser...

Et au bout de 7 ans, j'ai enfin la confiance d'en parler, mais ça c'est effectivement cassé la gueule parce que je voulais vraiment expérimenter (pas du tout lié à mes désirs)

4 ans après j'ai eu l'occasion d'en parler à toutes les autres nana avec qui j'ai eu des relations par la suite , j'ai même pu parler du faite d'être allé voir une escorte, c'est quelque chose qui peut faire peur, et aucune ne m'a repoussé pour ça.

Je suis en couple depuis 9 mois et encore aujourd'hui ça peut m'arriver d'en parler.

Si tu tombes sur une personne qui a des élans d'homo/bi phobie c'est peut être pas plus mal de pas avoir de relation avec, perso c'est un critère éliminatoire direct.

A côté de ça, tu trouveras pleins de personnes qui t'acceptera.

Malgré le fait d'avoir perdu une belle relation, maintenant je me sens plus en phase avec moi, je me connais mieux et j'ai pu grandir et m'épanouir.

J'ai peut être eu beaucoup de chance, je suis tombé sur pas mal de femme bi, en tout cas je te souhaite de pouvoir mieux te connaître, t'épanouir et être heureux.

Courage :)

Communauté Bi

betolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur le forum coming-out.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr