Hétérosexuelle mariée à un homme, mais amoureuse d'une femme

Artemissea59  

Bonjour à tous et à toutes, Voilà je vous écris car je suis un peu perdue en ce moment, je vous explique la situation:

Depuis l'an dernier après mon mariage nous avons repris contact mon mari et moi avec ses meilleurs amies enfin plutôt sa meilleure amie , car sa femme nous la voyions au travail... lorsque nous nous sommes retrouvés autour d'un bon repas, je n'ai pas pu lacher la main de sa meilleure amie, pourtant nous n'étions pas forcément proches toutes les deux avant que l'on ne se parle pas pendant un an et demi....

nous avons fait soirées sur soirées puis avons eut chacun la saison dans nos domaines de restauration rapide et restauration traditionnelle... Nous avons continués à nous voir après cela tous les cinqs, car Sa meilleure amie est maman d'un petit Garçon de dix ans...

Tout va "bien" avec mon mari mis à part avec ses parents qui m'ont agressé, insulté, fin bref là n'est pas le sujet mais c'est important pour la suite...

jusqu'au mois de juin de cette année je passe beaucoup de temps avec La meilleure amie à mon mari qui se fiche complètement que je passe du temps avec elle au contraire car enceinte a ce moment-là il préfère me savoir chez elle que chez nous seule a brasser de l'air...

ma grossesse avance bien jusqu'au mois de juin où j'ai passé toutes mes journées avec elle, jusqu'à me dire que je tombais amoureuse d'elle, nous faisons plusieurs soirées filles avec sa femme, où nous rigolons à pleine dents et profitons de nous trois... Elle m'as fait vivre ma grossesse comme je l'aurais voulue en étant complètement Gaga de mon ventre rond, contrairement a mon Mari qui a eut beaucoup de mal à le faire, car il avait besoin de concret, selon lui ... Elle est devenue la marraine de notre fille, mais je me suis rendue compte que mes sentiments pour elle devenaient de plus en plus forts et nous nous sommes échangés nos premiers baisers ... j'ai ressenti des coups de jus dans tout le corps, un plaisir fou, comme si je me redécouvrais Ado, et que je découvrais le vrai amour.... Même si j'aime très fort mon mari, nous n'avons pas arrêté de nous voir depuis même pendant juillet et août même si c'était plus rarements, nous échangeons des messages tous les jours, et j'avoue qu'elle me plaît beaucoup, j'ai envie d'elle, et je me sens Vraiment bien avec elle a mes côtés et lorsque je rentre chez moi avec Mon mari certes je suis heureuse de les retrouver lui et ma fille, mais ayant eut un grand manque affectif pendant longtemps avec lui ... je suis totalement comblée qu'avec elle ...

Lorsque nous nous voyons nous nous échangeons des baisers mais seulement des baisers même si nous aimerions beaucoup plus, nous sommes mariées toutes les deux, donc cen 'est pas forcément facile à vivre, mais lorsque nous nous retrouvons, on oublies tout et on profites pour notre bien-être, notre bonheur et notre amour, car je ressens un amour puissant pour elle, et un amour profond... je découvre ce côté de ma personne et c'est assez perturbant mais elle m'apporte tellement de bonheur et je ressens tellement de choses envers elle ....

Ce qui est encore plus perturbant c'est que je ne délaisse pas pour autant mon mari car il m'apporte aussi beaucoup de choses qui me font du bien mais je ne suis plus totalement heureuse avec Lui depuis que ses parents me pourrissent la vie dès que je dis ou fait quelque chose ou que je n'ai aps envie de recevoir du monde.

Enfin bref j'ai beaucoup de sentiments envers cette femme qui est une femme sublime et magnifique autant à l'intérieur qu'à l'extérieur, elle me met sur un petit nuage et prends soin de moi comme j'aimerais que mon mari le fasse depuis toujours .... Elle me rend heureuse et me Rends folle d'amour pour elle, chaque baisers échangés est un plaisir et une vague de coups de jus m'envahit, au point où j'en redemanderais bien encore et encore... la question du sexe Lesbien ne se pose pas avec elle je sais que si un jour où la situation le permettrait, nous passions à l'acte je serais comblée...

Je l'aime d'un amour différent que celui que j'éprouve pour mon mari, et je profites de chaques instant avec elle,

Je sais que sur mon homosexualité Possible, je serais soutenue par mes soeurs et ma mère et du coup par cette femme... mais j'ai très peur de tout ça de l'impact que cela peut avoir sur ma vie, sur la vie de mon mari, sur celle de cette femme et de sa propre femme car nous sommes tous les quatres de très bons amis ensemble, ... nous travaillons tous enfin presque ensemble...

C'est d'autant plus perturbant en sachant cela, mais je profites à chaque fois que je la vois, nos baisers, ses étreintes, son regard, tout chez elle est beau et est une possible tentation à lui sauter dessus et se laisser aller à nos envies... elle est liée à vie à moi et à ma fille puisqu'elle est la marraine, et je sais que si jamais nous ne pouvons pas nous montrer au grand jour elle sera là quoi qu'il arrive, à mes côtés et aux côttés de ma fille... mais je dois avouer que comme nous savons toutes les deux que nos sentiments sont forts et réciproques nous aimerions bien pouvoir se donner pleinement à nos amours, mais j'ai vraiment peur de tout, : du regard des gens, du regard des collègues de travail, de la réaction a mon mari, à sa femme à elle, de son fils.... enfin tout un tas de question qui me "bloque".

L'an prochain nous allons toutes les deux à un concert toutes les deux car mon mari n'est pas concert et m'as payé les deux places avec elle... je sais que ce jour là nous serions vraiment nous et nous nous embrasserons, c'est même presque Sûr, et je sais que ça ne fera que renforcer nos sentiments.

Pour mon mari je suis toujours amoureuse de lui mais j'ai beaucoup de mal avec sa famille, car ils m'ont clairement renié et on pense tous les deux qu'ils ne m'aiment pas depuis le départ...

Peut-être ai-je trouvé l'amour dont je rêvais tant et dont j'avais besoin avec cette femme. je suis totalement perdue...

Noelia   - modifié par Noelia le 16/10/2020 - 16:20:42

Bonjour !

Ton histoire est un peu délicate alors ne prend pas mon message comme parole d'évangile mais j'essaie d'apporter ma petite contribution.

Pour commencer je doute que tu puisses te définir hétérosexuelle si tu as envie d'une femme. Ce qui ne veut pas nécessairement dire non plus que tu es homosexuelle. Tu as le droit d'aimer les hommes et les femmes, c'est tout à fait valable aussi.

Maintenant le soucis c'est qu'homme, femme ou elfe des bois, ce que tu décris à mes yeux c'est un adultère. Un adultère plein d'amour qui fait plaisir à lire mais un adultère tout de même. Même si j'ai énormément de mal à le concevoir, il semblerait que le polyamour existe, donc peut-être que tu aimes tout aussi sincèrement cette femme que ton mari, ça il n'y a que toi qui peut le savoir, mais le polyamour ne justifie pas la tromperie. Je comprends que ce soit une situation très délicate, que vous ne vouliez pas briser votre quatuor, mais tel que tu le décris la situation risque très fortement de vous exploser à la figure un jour, ou plutôt d'exploser à la figure de vos proches. Ca ne risque pas vraiment d'être une meilleure situation. Perdre son amour ça fait mal, se faire trahir par lui je pense que c'est pire. Et vous avez des enfants qui risquent de vous en vouloir aussi, au moins pour le plus âgé.

Le but de mon propos n'est pas de te culpabiliser, simplement d'essayer de te dire de faire attention. Je ne suis pas sûre que nous pouvons vraiment trouver à ta place comment te sortir de cette situation où tu te sens perdue mais essaie de te poser et de te demander si tu l'aimes, si tu aimes ton mari, ce que tu ferais si tu rencontrais ton mari aujourd'hui, si ton attachement avec cette femme n'est pas renforcé par le fait que tu as un petit soucis relationnel avec ton mari dont tu devrais peut-être parler avec lui (c'est du moins ce que je lis entre les lignes, par rapport à ton besoin affectif qui n'est pas tout à fait comblé). Demande toi ce qu'il en est de son côté aussi, qu'elle est la place de sa femme dans tout ça, de son fils éventuellement. Et si au terme de tout ça il en découle que tu aimes vraiment cette femme et que vous avez véritablement envie de continuer malgré les conséquences que cela va engendrer alors je pense que la seconde chose à faire est d'en parler toi à ton mari et elle à sa femme. Si tu l'aimes (et en soit même si tu ne l'aimes pas) tu lui dois au moins la vérité. Peut-être que vous pourriez arriver à un compromis, peut-être qu'il serait capable d'accepter que tu l'aimes mais que tu aimes aussi cette femme. Peut-être aussi qu'il n'y arrivera pas, ce qui est tout de même assez probable, et que pour se protéger il aura besoin de mettre un terme à votre relation. Ca ne sera pas agréable mais vivre dans le mensonge ne l'est pas plus à mon sens.

Autre élément : je n'ai jamais été enceinte mais je sais que c'est aussi une période où émotionnellement on est un peu en vrac. J'imagine que ça ne doit pas aider, mais d'autant plus, prend le temps d'essayer de démêler tout ça.

avatar contributeur de W0nderwOOman
👮 Modération W0nderwOOman   - modifié par W0nderwOOman le 16/10/2020 - 19:48:35

Je me permets de citer uniquement ce qui a retenu mon attention :

(...)

(...)

As-tu vraiment l'intention de faire un jour, une "conférence de presse" pour annoncer publiquement ce que tu vis avec cette femme ?

Si tu aimes ton mari et à la fois cette femme, je ne suis pas sûre que tu sois lesbienne. Peut-être bi... mais bon tu as l'air en "cheminement", comme on dit. De plus, tu n'as pas l'air d'être sur le point de quitter ton mari pour vivre avec cette femme. Et d'ailleurs, est-ce que celle-ci serait prête à quitter le sien pour toi ? À part un concert, avez-vous d'autres projets ensemble ? Est-ce la première fois que tu vas voir ailleurs ? Loin de moi l'idée de te pousser au divorce ou de te faire culpabiliser.

Et qu'en est-il de toi, es-tu encore amoureuse de ton mari ? Ou as-tu peur de reconnaître/verbaliser que tu n'es plus amoureuse de lui ? car tu es amoureuse d'une autre personne, qui de surcroît est une femme qu'il connaît... (à moins que tu te sentes polyamoureuse)

Il paraît que les conseilleurs ne sont pas des payeurs. Je ne suis pas à ta place, ne l'ai jamais été et ne voudrais pas l'être. En tout cas, je ne te lance pas la pierre. Je crois que tu es la seule personne qui puisse prendre des décisions pour ta vie personnelle, certes des décisions difficiles mais dont il faudra assumer pleinement les conséquences, négatives comme positives.

Parfois, il arrive que certaines liaisons extra-conjugales, aussi belles soient-elles, perdent de leur "magie" une fois officialisées.

Je ne sais pas comment tu envisages ton futur ainsi que ton épanouissement, mais j'espère que tu n'agiras pas de manière précipitée. Prends donc tout le temps dont tu as besoin pour bien réfléchir tout en vivant pleinement ce que tu as à vivre, mais ne vis pas dans la peur. Dans ton cas, la voie de la discrétion, me semble appropriée à ce jour.

Noelia

+ 1000 : cette femme a peut-être été présente dans une période de baby blues ou de déprime post-natale. Anyway : elle a été là au bon moment visiblement.

Bon courage

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

BonBonjour et merci de te livrer et de nous faire confiance.

Je pense que le plus important est de parler très clairement avec cette femme dont tu es amoureuse. J'ai l'impression que tu penses dans ton coin et que peut-être tu imagines plus que tu ne sais en réalité.

Tu dois absolument discuter sans aucune ambiguïté avec elle car tu risques d'avoir quelques surprises. À partir de là, vous prendrez des décisions à deux, elle et toi, ensemble. Que faire chacune et comment le faire ? Qu'envisagez-vous l'une et l'autre précisément ? Vivre ensemble, quand, où, comment, oui, non ?

Voilà ce qui me semble le plus urgent. La suite viendra naturellement. Que faire et quoi dire à ton mari et à sa femme etc...

avatar contributeur de Maya67
Maya67  

Bonsoir Artemissea

Pose toi un peu, fais baisser l'intensité de tes émotions et prends du recul sur ta relation avec ton mari, car il y a un sacré mélange sentimental, hormonal, amical ...

Se rend-il compte d'un problème entre vous? Pense-t-il que c'est lié à ta grossesse et ton accouchement ? En parlez-vous? Pas nécessairement de ta relation avec ta copine, mais de vous 2, votre relation, pourquoi les projets de couple, de famille et pourquoi ce retournement de situation? Est-ce un mauvais passage par manque de communication sur vos envies, vos angoisses, vos comportements par rapport à cette situation de future et primo parentalité? Ça bouleverse la vie de couple un 1er bébé, ce n'est anodin ni pour la mère, ni pour le père.

Ensuite la question est quelle place a pris cette copine pendant ta grossesse ? Une amie aide un couple d'amis s'il y a besoin pendant ce moment particulier de la grossesse, elle ne s'octroie pas la place du père, c'est à mon avis très curieux comme comportement et à un moment de fragilité très particulière.

Qu'arrive-t-il ? Que dit-elle? Il serait intéressant d'en parler, comme dit ApoFFtX, on n'embrasse pas sans un minimum de parole surtout dans un contexte comme le vôtre, ce n'est pas une banalité, en tout cas pas pour toi.

Bien du courage, du temps, du recul pour démêler tout cela

Envoyé depuis l'application android
Artemissea59  

Bonjour à vous et merci d'essayer de m'aider à y voir clair, alors pour répondre à vos questions, Depuis le mois de septembre après notre mariage avec Monsieur, c'était entre guillemets, tendu, disons qu'il n'as pas eut les réactions que j'aurait pensé lorsque sa mère ma agressée pour un simple retard de lettre de remerciements, et que Son père m'a clairement insulté, même s'il n'y avait pas eut d'excuses, j'ai fait bonne figure et je suis retournée là-bas pour faire plaisir à mon mari mais personnellement j'y allais à contre coeur. Au départ mon Mari ne disait trop rien, même sur le fait que ses parents ne se sont pas excusés, plus les visites mennsuelles continuaient plus je me sentais très mal à l'aise chez eux et en présence de sa famille, car depuis le milieu de ma grossesse j'ai découvert qu'ils ne m'aiment pas depuis le départ et que pour eux je ne suis pas une fille pour leur fils... Enfin... je suis encore gentille j'accepte de passer Noël avec eux et mon mari malgré tout, ( cela fait trois ans que nous faison noël avec eux au détriment de ma maman car ma mère n'était jusque là pas en bonne forme et bon état pour passer de bonnes fêtes)

J'apprends que je suis enceinte fin décembre 2019, Mon mari a une réaction mitigée, même si après il est content, il ne montre rien...

Mon mari a besoin de concret, de réel pour réaliser qu'il va vraiment être Papa, bon je pense comme tous les futurs pères,

Durant la grossesse, il vient a presque toutes les échographies, sauf 4 car deux se sont déroulées pendant le confinement, donc moi seule pouvait y aller, et les deux autres car il a préféré emmené sa grand mère pour son rdv que de venir voir sa fille sur l'echographie, je lui enn ai beaucoup voulu moi qui a besoin de beaucoup d'affection, et de soutien, il ne m'en montrait pas plus que ça, et ne me croyais pas sur les maux que j'avais, enfin il était très changeant, j'ai passé beaucoup de pommade et j'ai fais avec car au final quand lui n'avais pas pu venir avec moi aux échographies il me suggérait de prendre Du coup Madame, la marraine de ma fille...

Elle pendant la grossesse, a été beaucoup présentes sur le plan Morale et sur mes questions, mes angoisses et tous le reste... certes il y a eut le mois de juin mais sans inclure cela, nous ne nous voyions pas énormément avant et encore maintenant on se voit je dirais grand max 2 fois par semaines. Je suis déjà assez perdue comme ça x). elle s'est beaucoup mis en retrait concernant ma grossesse par rapport a mon Mari car elle le connait très bien ( Avant que les deux ne me connaissent et si elle n'avait pas été mariée a sa femme, ils se seraient mis ensemble) seulement voilà moi depuis que les parents à mon mari M'on insulté, n'ont pas aidé où même demandé de quoi nous avions besoin pour la venue de notre fille, la seule chose qu'ils ont su faire c'est faire une chambre entière chez eux pour la petite, j'ai très mal pris cela car j'ai eut l'impression de passer pour une mauvaise mère, me débrouillant comme je pouvais pour avoir tout le nécessaire pour la venue de notre princesse, Mon mari n'as jamais vu le mal dans ça, sauf que courant juillet nous faision des projets et ce n'était pas censés arriver à leurs oreilles, et au final ils l'ont su par leurs espions qui traquent leur fils... enfin bref, je suis épuisée mentalement, et ma situation actuelle est encore plus epuisante, mais je suis d'autant plus perdue que Monsieur me recommande d'aller au concerts où je suis censée aller l'an prochain avec Madame.

Avec Madame nous savons être simple bonnes amies, ou plus mais nous savons que la limite ce sont ces baisers sur la bouche. Nous n'irons pas plus loin vu la situation... Hmmm Concernant mon mari, il est très tétu j'ai beaucoup essayé de discuter, parler avec lui pour toujours me reprendre le couteau en pleine face ou des réponses du genre " hmm hmm" ou de simple hochements de têtes... il n'as réalisé que j'en avais marre que deux semaines après la naissance de notre fille et que j'avais besoin d'un réel soutien.... Je me laisse une bonne année de réfléxion sur tout ça pour démêler la situation et savoir ce que je suis au niveau sentimental, et savoir ce que je veux...

J'ai sûrement aussi un reste de traumatisme lié au divorce violent de mes parents, et au vagues amoureuse ratée de ma mère que je récupérais une fois par an, a l'hopital par ses tentatives de suicides.

Mais mon mari s'améliore depuis peu et j'ai du mal a me dire qu'il va continuer à être comme ça dans le temps, car j'ai été beaucoup de fois déçue mais j'ai pardonné ( oubli d'anniversaire, oubli de fête, oubli de jour important pour moi ou de moments importants a passer tous les deux...etc...)

Je sais que je suis pas la meilleure femme, mais je pense qu'il aurait été avec quelqu'un d'autre que moi, la femme aurait déjà vrillé depuis bien longtemps... car il n'est pas facile à vivre au quotidien... et moi je ne veux pas souffrir toute ma vie, même si je suis heureuse car il m'as offert ma merveilleuse fille, et qu'il est enfin attentioné depuis quelque semaines...

Je me demande si ce n'est pas trop tard ce déclic, et que mes sentiments pour lui sont certes toujours là mais moins forts...

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

Chère Artemissea59,

Tout ce que tu décris est affligeant et je comprends que tu te sentes endolorie et perdue.

Peut-être devrais-tu en parler avec une psy ?

Car vue de l'extérieur, ta situation porte à s'imaginer une future dépression et aussi un grand enfermement. J'ai tendance à croire que ton mari ne sait vraiment pas t'aimer et ne le saura jamais. En plus, on pourrait croire à une certaine maltraitance morale ou, tout du moins, à un délaissement de ta personne. Quel mépris !

En parler avec une psy t'aidera à déterminer plus clairement quelle est votre relation, quelle personne il est réellement et surtout, ce dont toi tu as besoin et ainsi, commencer à prendre des décisions.

Je t'accompagne affectueusement dans cette épreuve et surtout, reviens régulièrement nous tenir au courant de ta situation. Au moins, jusqu'à ce que tu te sentes sur un bon chemin.

Artemissea59  

Je vous remercie je suis déjà suivie par une psychologue car j'ai fait un début de baby blues car je n'étais pas épaulé au départ, sauf par Madame, sa femme, ma mère et mes soeurs, je sais qu'elle ne m'apportera que du bonheur, et qu'elle veut prendre soin de moi comme je le mérite. Disons que tu n'as pas tord sur le grand enfermement, lorsque je vois que personne ne m'écoute, donc du coup mon mari, je me referme sur moi-même, car je vois que mes paroles ne sont par forcément écoutées, Alors que du Côté de Madame, elle me fait beaucoup de bien, et m'écoute a pleines oreilles, j'ai besoin d'un amour profond et puissant, et même si avec mon mari tout cela je l'ai eut quelque part un jour, le fait que je n'étais pas écoutée, pas mise en première place dans sa vie... a amoindri mes sentiments sans pour autant les éteindre car ils ont évolués pour que ce soit de l'amour envers l'homme qui m'as donné ma fille...

Cette femme qui m'aime et qui n'attend que moi, elle me console quand je ne veais pas bien, lors de mon début de baby blues, elle a été là, lors de mes multiples crises d'angoisses à cause des beaux parents, Elle était encore là pendant que Mon mari ne comprenait pas totalement pourquoi j'angoissais au lieu de faire comme lui et de s'en foutre. Enfin bref ce sera avec Plaisir que je vous tiendrais au courant au plus tard dans un an si ma situation change, ce que je sais c'est que je resterais pas dans une situation qui ne me convient pas dans le long terme longtemps... mais je ne ferais pas ça sans que ce soit réfléchi .

avatar contributeur de Maya67
Maya67  

Bonsoir

Très bien continue à te poser, rien n’est urgent. Pense à ton bien-être et imagine toi célibataire, car c’est aussi une éventualité à envisager.

Bon courage quand tu veux...

Sirel  

Hello !! /!\ Pavé warning !

Je passe sur ton sujet en espérant ne pas faire d'impair, j'ai "tiqué" sur les mêmes éléments que W0nderwOOman, puis j'ai continué à lire le restant du sujet pour voir si mon premier feeling était totalement à côté de la plaque ou pas.

Tout d'abord pour ce qui est de la question de l'adultère, du cheminement vis à vis de ton orientation sexuelle etc, je comprends tout à fait que ça soit le chaos. Comme l'a souligné WW (et ça n'engage que moi hein, ton ressentis est TON ressenti, on ne pourra jamais être à même de graver en la roche quoi que ce soit vis à vis de ça; ni même juger) je ne pense pas que tu sois devenue lesbienne tout d'un coup, il y a en effet toute la notion de cheminement à prendre à compte etc, et ma foi, comme je le dis souvent dans les cas comme ça "if you never try you'll never know" xD. Du coup, autant ne pas trop te prendre la tête avec une étiquette la dessus je pense, et la bisexualité est tout à fait envisageable. Il n'y a pas de "camps" à sélectionner ni de bonne ou mauvaise réponse. Va à ton rythme et sois honnête envers-toi même, on s'en fout du temps que ça prend, l'essentiel c'est qu'au final, tu puisses te retrouver.

Par contre, j'ai remarqué que plus que ton mari en lui même, tu évoques énormément ta belle famille, soit ses parents. Je ne serais pas aussi tranchée que ApoFFtX (qui a d'ailleurs été très juste quant à suggestion de voir une psy' et c'est cool que tu puisses en voir une pour t'aider à déblayer tout ça) à dire que ton mari ne saura jamais t'aimer, vu que, de ce que tu dis, il y a de l'amélioration. Mais j'ai plus l'impression que si on coupait cette branche toxique de l'arbre, tout irait déjà bien mieux avec ton époux et que tu ne serais pas forcément dans une situation aussi délicate aujourd'hui.

Aussi, je pense sincèrement que tu devrais tout lui balancer, non pas spécialement sur ton adultère parce que, ouw, ça risque d'être sévèrement tendu et que t'as pas besoin de ça maintenant, mais surtout, de le prendre par le calbar' et de lui montrer l'étendue de ta souffrance qui dure depuis de trop nombreuses années. Une vraie discussion, sans pirouette, non dit, demi mot, ou whatever. Plus que de "comprendre" il faut qu'il prenne "conscience" de la situation. C'est comme si vous viviez sur de strates parallèles, pas totalement opposées, mais parallèles et qui évoluent sans jamais se rencontrer.

Pour ce qui est de cette femme, outre le bien être affectif qu'elle t'apporte, qu'est-ce qu'elle veut véritablement? Comme les autres l'ont dit, quelles sont ses attentes? Comment vit-elle la situation?

On ne voit que le positif qu'elle t'apporte à travers ce bien être et cet amour qu'elle te donne, sauf que, sans vouloir être casse noisette et dégommeuse de petit nuage, chaque lumière possède son ombre et chaque pièce sont versant. Donc autant analyser avec le plus de neutralité ce qui se présente à toi, quitte à un jour (ou pas) faire un virage à 180°.

J'ai surtout l'impression ( et encore une fois, ça n'engage que moi, ce n'est qu'un avis qui se base sur le factuel et non autre chose, et ici, je ne juge pas, ni la véracité de votre amour ni la force de vos sentiments, là n'est pas le sujet) que cette femme t'as apporté, et continue à apporter ce que ton mari semble ne pas "pouvoir" (vouloir? à cause du contexte familliale et ses parents) te donner car inconscient de ce que tu demandes. C'est pour ça que tu ne peux pas spécialement t'imaginer sans l'un et l'autre, ni même véritablement choisir. T'as besoin de soutien, d'être cagolée, de te sentir vibrer, vivante, et surtout femme, d'être toi, pour le plaisir et le fait d'être toi et non pas la vision de Jean le beau papa reloud et Yvette la matronne raleuse qui vient te casser les pieds à te dire que tu fais que gâcher la vie de leur fils chéri et ô combien parfait. Et ça bah, pour le moment, tu ne peux l'avoir qu'avec elle. Sauf que...

Admettons, qu'est ce qui se passerait si ton mari d'un coup de baguette magique se mettait à sortir de sa léthargie et qu'il te donnait cette attention et ce soutient dont tu te désespères depuis si longtemps et que cette femme, elle, te donne, aurais-tu les mêmes sentiments vis à vis de lui? Voudrais-tu toujours claquer la porte, ou la flamme serait de nouveau ravivée et tu serais plus que comblée rien qu'avec lui? (sans avoir à passer par ce nouvel amour que tu vis avec cette femme et qui te rend enfin de nouveau vivante)

Est-ce que tu as besoin que ton mari ouvre les yeux sur son indolence et prenne soin de toi comme tu aimerais qu'il le fasse? Ou même s'il le faisait, est-ce que quelque chose ne serait toujours ni comblé ni satisfait en toi et tu aurais toujours besoin de cette femme et de ce qu'elle seule peut te donner?

Il y a deux notions dans tes écrits qui reviennent assez, les "attentes" contrariées provenant du choc de ton "idéal" vs la réalité qui ne match pas avec ce que tu aurais aimé recevoir et te place dans une spirale du "désir contrarié" ce qui entraine que frustration, souffrance, oppression etc. Il y a aussi le "swap" de rôle entre ton mari et cette femme qui est assez compliqué et ambigue vu la nature de leur relation initiale etc.

Du coup, il faudrait (à ton rythme hein) dans l'idéal réussir à définir les rôles de chacun, qui est ton mari? Un gars pour qui tu as une tendresse infinie et que tu ne veux pas voir souffrir et pour qui tu te persuades d'avoir encore des sentiments? Ta zone de confort? L'homme de ta vie peu importe les obstacles? Savoir aussi si cette femme est ta "nana pansement", dans le sens où, comme les autres l'ont dit, c'était la bonne personne arrivée au bon moment, pour un rôle bien définit, puis une fois la mission accomplie, hop, on remballe et on avance. Ou si c'était le fameux déclic qui te fait dire : "non l'amour c'est pas ça, et no matter what, mon mari j'en veux pas, c'est plus la vie que je veux vivre. Mi amor vient dans mes bras zo taime"

C'est pour ça que bon, malgré tout mon blabla, je pense vraiment qu'une bonne discussion avec ton mari en mettant bien le doigt là où ça fait mal histoire de crever l'abscès une bonne fois pour toute ferait du bien. Histoire de voir déjà d'une, si ton mari prend conscience de 2-3

ptits trucs, ou si c'est un endormit fini qui percutera jamais que tu as besoin de plus à ton bonheur; sinon c'est ciao bye bye. Parce que bon, autant être honnête, ce genre de situation ne pourra pas non plus tenir indéfiniment. Un jour ou l'autre, "l'une des parties" finira par imploser et vu que ton mari n'a pas l'être très conscient de ce qui se passe autour de lui....

Bon courage en tout cas, en espérant que tu puisses y voir plus clair et que les choses se clarifient au fur et à mesure pour toi.

Bonne soirée!

P.S: En étant bien plus concise W0nderwOOman t'as déjà donné toute la matière qu'il fallait pour paver ta réflexion je pense. Idem pour Noaelia et Maya67 avec le polyamour et le reste de leurs postes et notamment ça :

Donc vraiment, bon courage et prends aussi bien le temps de souffler que d'être la plus objective possible vis à vis de toi même, sans les oeillères du déni devant les mirettes.


Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.