Hetero, divorcée, attirée par des femmes depuis plus longtemps que je le pense.

avatar ancien membre
Ancien membre
15/09/2020 à 08:39

Bonjour à toutes

J'ai 45 ans, bientôt divorcée(après 20 ans) , 2 enfants.

Je discute bcp avec mon "futur-ex" mari car ce qu'il se passe expliquerai bien des situations ds notre vie sexuelle. Je pense être attirée par les femmes et ce, depuis sûrement plus longtemps que je ne le crois. Un petit évènement a sûrement fait refouler ce sentiment et ds les années 80 les esprits, surtout ceux des ados, n'étaient pas aussi ouverts que de nos jours. Alors bien sûr de part mon éducation judeo chrétienne, mon éducation sexuelle, mon éducation sentimentale je sens bien que j'ai encore du mal à faire face à moi même. Je fais du développement personnel, de la méditation et en fait ce qui s'est révélé c'est que si je ne suis pas moi, je n'avance plus. C'est ce qui arrive depuis 6 mous environ. J'ai bcp évolué ds ma spiritualité et puis, plus rien. Je ne connais personne autour de moi pour en parler, j'entends par là que je ne connais aucune femme lesbienne pour en discuter, pour m'aider à me découvrir. Je passe donc par se forum pour avoir vos témoignages. Merci de m'avoir lu. À très bientôt.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
15/09/2020 à 10:30

Bonjour

Je pense que tu as frapper a la bonne portes. Beaucoup d entre nous sont arrivé ici par questionnement personnel sur son identité sexuelle apres des annees voire de vies hétéro. Puis on y reste pour le plaisir d'échanger bien souvent avec des personnes bienveillantes qu elles soient garçons ou filles.

Pour ma part premier passage ici il y a des années avec les meme questions que toi.

Parler de son ressentit est bénéfique et meme si la spiritualité a par moment pus te réconforter, tu arrives peut etre a un ultime choix a faire seule.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur MeloMpolo
MeloMpolo
15/09/2020 à 16:48

bonjour

bientôt divorcée? peut etre un signe pour enfin vous lancer. tentez l'experience sans vous prendre la tête et sans le devoiler à vos proches dans un premier temps. je connais quelques personnes 100% hétéro qui m'ont avouées l'avoir fait. j'étais surprise. peut etre trouverez-vous quelqu'un(e) ici presente pour vous decouvrir.

avatar contributeur de Maya67
Maya67
15/09/2020 à 18:27

Bonjour Prudence

Je ne sais pas faire le lien entre ton avancée dans la spiritualité et ton homosexualité.

A priori la méditation et le développement personnel t'amènent à penser que tu n'es pas épanouie dans ta vie actuellement. Comme tu as eu des blocages dans ta vie hétérosexuelle, tu en déduis être enfermée dans la mauvaise orientation sexuelle.

Dit ainsi, c'est simpliste, je suppose que ce sont des mois, des années de questionnement.

Te sens tu actuellement attirée sentimentalement et /ou physiquement par une femme? ou des femmes, dans le sens que tu ne portes plus le même regard sur elles? Te l'autorises tu ?

As tu vécu à une période un ressenti inhabituel que tu t'es interdit de croire, (pour une femme)?

Mon histoire est celle d'une femme qui as eu une vie en couple hétéro exclusive, comme j'ai connu mon mari au lycée, j'ai clairement dans mes souvenirs des ressentis très forts pour des femmes qui étonnamment étaient lesbiennes. Mais ma ligne de conduite était mon chéri, mon projet de famille... j'ai fuit comme j'aurais fuit un autre homme, sauf que clairement c'était 2 fois des femmes.

Nous avons été heureux en couple, avec 2 grosses crises, limite séparés. Pendant la 2 ème j'ai aimé une femme, nous avons été en couple 3 semaines, courte période. Ensuite après très longues discussions, notre couple es reparti jusqu'à son décès et nous nous aimions profondément. Je me qualifiais bisexuelle en couple avec mon chéri.

Maintenant que je suis veuve-célibataire, je sais, j'ose être pansexuelle, terme que j'ai découvert il y a peu de temps. La personne que j'aimerai sera unique et exceptionnelle forcément!

Alors OUI, les interdits sociétales étaient plus importants, notre éducation plus judéo-chrétienne... dans les années 80, mais nos ressentis que certains de nous avons cachés, tus aussi à nous-même, ils ont existé.

Essaie d'oser les retrouver, ce n'est qu'ainsi que tu sauras avec ta réalité d'aujourd'hui, mais je ne suis pas convaincue qu'il faille mélanger avec tes problèmes, ta crise de couple, ce n'est pas forcément lié.

Ecoute toi

avatar ancien membre
Ancien membre
15/09/2020 à 22:38

Non non ma crise de couple n'a rien à voir. La sexualité a souvent été un pb ds notre couple. De ma part en tout cas. Et comme je me libère, je me suis libérée de certaines blessures, de carcans, du coup certains désirs et souvenirs font surface. Et là, je me dis, mais oui ! En fait je suis attirées par des femmes. Ms pas des femmes forcément féminine. Je regarde des femmes plutôt androgyne. Maintenant de là à passer le pas... Il faut que le mental intègre avant d'accepter. Merci pour vos réponses en tout cas, ça me touche.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur MeloMpolo
MeloMpolo
15/09/2020 à 22:48

tu regarde des films, series, ou reportage sur le sujet? moi ca m'aide beaucoup pour l'acceptation de soi.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/09/2020 à 05:29

Nln je n'y avais pas pensé. Merci

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
28/09/2020 à 11:10

Bonjour Prudence,

chacune, chacun

Merci infiniment de ce post qui a tant résonné en moi lorsqu'au détour de quelques naviagions et questionnements j'ai découvert ce site. Mille merci. C'est ce post qui m'a donné l'envie et le courage d'écrire, merci à toi et à celles et/ou ceux qui ont répondu.

Une telle bienveillance fait du bien en temps de réflexions si importantes.

J'ai 43 ans et viens de me séparer du père de mes 3 merveilleux enfants, en instance de divorce donc après 19 ans de mariage. Notre histoire était arrivée à son terme... Il est des moments où l'on sait.

Question sexualité, je me suis de toujours perçue comme bi potentielle car à mon sens c'est de la personne et de qu'elle fait résonner en nous que l'on tombe amoureux.

Mais, si j'ai régulièrement éprouvé des attirances vers des femmes, sans pour autant vouloir en plus savoir, je l'ai pourtant intégré comme faisant partie de mon identité. Mon choix était celui de la fidélité.

Ainsi ma vie a été celle d'une femme hétéro stricte jusqu'il y a eu très peu.

Merci encore de ton témoignage qui a tant résonné

avatar contributeur de Mci38
Mci38
28/09/2020 à 13:47

un grand merci aussi pour tous ces témoignages ! A 50 saisons passées il fait éko, ééko, éckooo ! ☺️

et je passais là par hasard !!! 😍

avatar ancien membre
Ancien membre
30/09/2020 à 23:21

je me suis un peu reconnu. je suis un homme et de plus en plus attiré par les hommes. je crois que ça a toujours été le cas mais maintenant je l'accepte même si je préfère rester discret

avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2020 à 04:46

Comme tu dis, le plus difficile est d'accepter.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
01/10/2020 à 09:33

Bonjour Prudence,

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis ici depuis quelques jours seulement et quasiement dans la même situation que toi à quelques détails près. C'est pourquoi je te livre mon témoignage.

Je suis beaucoup plus âgée que toi et mariée plusieurs fois (et oui, ça arrive). Je n'ai jamais eu le moindre doute dans toute ma vie quant à mon hétérosexualité, probablement pour les mêmes raisons que les tiennes. Mes mariages se sont tous terminés de la même manière, au bout de quelques années sans plus aucun désir sexuel pour mon compagnon, le moindre geste envers moi me répugnait (désolée, mais c'est le mot). Et pourtant, j'ai recommencé. Depuis presque 12 ans, je n'ai plus eu le moindre échange physique avec qui que ce soit (y compris un simple geste tendre), je me suis focalisée sur mes animaux qui ont comblé ce vide et je me suis renfermée sur moi-même. Et c'était confortable. Je n'ai eu qu'un enfant très jeune. A 20 ans il a fait son coming-out. Et grâce à lui, je me suis plongée avec lui dans une asso LGBT pour lutter contre l'homophobie et surtout pour lutter contre ces innombrables parents qui rejettent leurs enfants. J'ai connu de nombreux homos, jeunes, moins jeunes, hommes et femmes. J'en connais d'autres aujourd'hui mais uniquement des hommes. A l'époque ils me voyaient comme une maman, et j'aimais leur apporter mon soutien et parler avec eux. Et même en les fréquentant, je n'ai jamais eu le moindre battement de coeur pour une femme. Jusqu'à l'an dernier, où un coup de coeur "foudroyant" m'a apporté son lot de souffrances et de questionnements. Pendant plusieurs mois j'ai été obsédée par une jeune femme homo que je fréquentais régulièrement. Je n'en dormais plus, je n'arrivais même plus à travailler correctement. Soit je tombais malade, soit j'allais consulter. J'ai opté pour la seconde solution, quant à la première, elle m'est tombée dessus quand même. Il fallait déjà faire la différence entre le fanstasme, l'érotomanie et le coup de coeur amoureux. Mais là aussi c'est la troisième hypothèse qui s'est avérée. Mais ça je le savais déjà. Sauf que cette femme était jeune, trop jeune pour moi. Et oui, je serais allée jusqu'au bout de mes désirs avec elle. Mais elle a fini par tomber amoureuse d'une autre, beaucoup plus jeune, et tant mieux pour elle. J'ai donc cessé de la voir, c'était à la fois un crève-coeur et la meilleure solution si je voulais conserver ma santé mentale. Puis tout s'est calmé, sauf une chose le désir d'une relation féminine amoureuse et si impossible, amicale. Même si je connais des femmes homo, intelligentes, empathiques et qui oeuvrent toujours dans cette asso, je ne peux me retourner vers elles. J'ai le choix aujourd'hui : reprendre ma vie comme avant en espérant que ce confort revienne très vite et oublier que je suis une femme pour les années restantes ou me tourner vers un site de rencontres en connaissant les dangers du virtuel, et me mettre en danger.

J'aimerais tant avoir tes 45 ans, alors si moi je n'espère pas grand chose, toi tu as encore un bel avenir... le temps passe vite et fait des ravages...

Merci aussi pour ton témoignage.

avatar contributeur de LalaLand
LalaLand
02/10/2020 à 15:33

Mesdames, vos témoignages me touchent...

Voici un texte que je partage volontiers avec vous.


C'était il y a 30 ans. L'ébullition de l'adolescence nous faisait rire à 200 à l'heure, aimer à en perdre l'appétit, pleurer à en souffrir. Le temps est passé, j'avais oublié.

J'avais oublié cette fille qui n'était pas dans ma classe, mais dont je connaissais par coeur les horaires de cours. Cette fille pour qui je me donnais en spectacle, à rire trop fort pour qu'elle m'entende, à tourbillonner très vite pour qu'elle me voie. Je me donnais en spectacle, pour mieux l'aimer en secret. Le temps est passé, j'avais oublié.

J'avais oublié que je l'ai aimée. Je l'ai aimée avec toute l'ingratitude de l'amour non réciproque. Car je n'ai pas oublié qu'il y avait mon monde, puis il y avait le monde. Mes rêves et la réalité. Mes histoires et l'humanité. Je me souviens.

Je me souviens que, du haut de mes quinze ans, je l'ai instinctivement désirée sur cette scène où elle dansait sur une mélodie, dont j'ai réalisé bien plus tard la portée de toute la sensualité (C'était du Barry White...Oui, je me souviens). Je me souviens que je l'ai admirée à travers les traits de sa mère, une de nos professeures, son portrait craché. Lui ressemble-t-elle aujourd'hui ?

Aujourd'hui, je l'ai cherchée, j'ai fouillé l'internet, je l'ai stalkée. Et j'ai trouvé. J'ai trouvé cette adolescente qui se cherchait. J'ai trouvé cette femme qui aime en fait les femmes. Après tant d'années d'une vie (ar)rangée, je me suis trouvée.

avatar contributeur de Mci38
Mci38
02/10/2020 à 19:58

texte émouvant et touchant, merci ! 😍

avatar ancien membre
Ancien membre
02/10/2020 à 20:23

Iseult 70 merci pour ce témoignage bouleversant.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
02/10/2020 à 22:55

Merci Lalaland, c'est un très beau texte.

avatar ancien membre
Ancien membre
13/10/2020 à 08:57

Bonjour,

Inscrite depuis peu,

ces situations me parlent . Je suis également heureuse de pouvoir lire les différentes évolutions dans cette recherche de sa propre sexualité. Après 18 ans d'une vie somme toute socialement normée, compagnon, enfants, boulot, maison, chien.. tout est parti en éclat, cela va faire trois ans. Je n'ai pas vraiment de regrets, sauf pour les enfants... mais j'essaie de me raisonner en me disant qu'il vaut mieux deux parents plus sereins séparés que malheureux ensemble. Après, quand à l'attirance envers les femmes, elle a toujours été également présente mais j'ai toujours gardé ce sentiment à distance. Et depuis la séparation, j'essaie de trouver mon propre chemin...et ce forum , sans jugement et tolérant, m'aide dans mon cheminement.

Je souhaite à toutes et à tous , déjà de s'aimer beaucoup ( parfois, j'ai l'impression que le plus dur s'est d' être bienveillante envers nous même) afin de partager cet amour avec les autres.

Très belle journée à vous.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
13/10/2020 à 11:42

Merci girlnextdoor pour ton témoignage !

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
04/02/2021 à 22:33

Bonsoir nouvelle venue je découvre ce post d il y a déjà 4 mois et qui m émeut parce que moi aussi... Moi aussi j ai ressenti très tôt une attirance pour les femmes. J avais 13 ans et je suis tombée follement amoureuse d une camarade d'école. Moi je ne m en rendais pas compte mais elle si... Et effectivement dans les années 80 on était moins....tolérant. Moralité elle m a fais petit à petit comprendre que mon attirance pour elle la gênait. J ai mis des années à m en remettre puis ai accepté l idée que cela n était pas tout ca fait normal. Je n ai plus été vraiment amoureuse durant des années. J ai vécu pour mes mumtiples passions : l écriture, l histoire et l architecture , la musique surtout anglaise - et jad wio !! - et puis le cinéma fantastique... A 20 ans J ai rencontre un homme et ai vécu 18 ans avec. Et eu 4 enfants dont ma fille aînée.... qui vit avec une compagne ! Mais moi je n arrivais pas - et je n arrive toujours pas ! à sauter le pas... Bon la, osant m inscrire et parler, j en fais quand même un, de pas....

avatar contributeur Llora
Llora
05/02/2021 à 20:37

Bonsoir à tous, pourquoi je ne suis pas vraiment surprise de l'engouement de post ?

Je me reconnais beaucoup en chacun des précedents témoignages.

A 36 ans, je n'ai connu que des histoires de quelques mois et uniquement hétérosexuelles. Ma dernière relation remonte à 6 ans. Je préfère rester seule qu'accompagnée d'une personne qui ne me comble pas.

J'ai une phrase d'une personne qui resonne en moi depuis quelques années : "il ne vous manque que la pleine conscience pour vous sentir bien". J'ai toujours été attirée par les femmes, mais comme dit précédemment, dans les années 80/90, l'homosexualité était assez mal perçue. Adolescente, je cherchais à me convaincre que j'aimais uniquement les garçons en multipliant les relations, et lorsque j'éprouvais un sentiment fort pour une fille, je l'enfouissais. J'ai été très amoureuse d'un homme mais je ressens plus de désirs pour les femmes. Il m'aura fallu une vingtaine d'années pour l'admettre, et maintenant que c'est chose faite, je me sens prête pour goûter au bonheur.

Je suis egalement nouvelle sur ce site et j'espère (et je pense) trouver quelqu'un avec qui approfondir ce sujet.

Merci de m'avoir lu.

aimais

avatar contributeur Kimiko
Kimiko
09/02/2021 à 18:44

Bonsoir,

j'aurais pu écrire un bon nombre de phrase que je viens de lire.

La semaine dernière, j'ai décidé de changer de vie. Car ma vie actuelle ne me convient plus depuis un moment.

Je suis bien moins heureuse et épanouie qu'auparavant avec mon mari.

Depuis plus d'un an, je cherche la femme qui me corresponds.

Une femme semble pouvoir m'apporter ce que j'attends. Et visiblement cette femme m'attend.

Pour moi la période est difficile car je commence des démarches pour ma séparation.

Mais avec cette femme, j'ai retrouvé ma joie de vivre, nous avons des projets.

Alors quand le moment est venu, il ne faut pas hésiter

coming out

avatar contributeur Louna12
Louna12
15/03/2021 à 19:47

A toutes les femmes qui racontent leur temoignage merci à vous.

Je ne peux que vous conseiller de foncer et de trouver votre bonheur dans les bras d'une femme .

A 40 ans et apres 2 divorces j'ai sauté le pas et je vous le recommande fortement car c'est un amour incomparable.

je vous encourage car on a qu'une vie et meme si je suis restée seule pendant longtemps je vis pleinement avec ma vie aujourd'hui

Elle s'occupe de mes enfants avec tout son coeur et nous avons plein de beaux projets! bref la vie esr belle , il faut croquer dedans



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr