Comment surmonter un viol ?

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2020 à 19:15

Bonjour, il y a maintenant quelque mois j'ai été violé par un homme...c'est la première fois que j'en parle publiquement.

Contexte :

Cela faisais plusieurs mois que j'avais rien fais vivant chez mes parents et mal dans mon corps . Puis un jour je vais chez des potes à Lyon et je me sentais bien mieux dans mon corps et j'accepte un plan cul....les fameux no blabla. J'ai jamais fais ça mais j'accepte j'avais qu'une photo de sa queue et son corps. On se donne rendez-vous dans un endroit en forêt....Oui j'étais stupide. On se chauffe, je le suce etc il met une capote et commence à vouloir me prendre. Mais ça faisais longtemps du coup j'ai eu mal je le repousse gentiment et lui dis que c'est pas possible la sodo j'ai trop mal. Et c'est là que c'est devenu violent. Il m'attrape fermement et me compresse la cage thoracique je pouvais rien faire hormis pleurer et le supplier d'arrêter....Je lui répeter de stopper ça ! Et lui me chuchotais "T'inquiète ça va rentrer" tout en forcant...j'ai senti son sexe rentrais en moi. La douleurs était horrible et dans une derniere débacle de force j'arrive à m'échapper je me rhabille à la hâte et je m'enfuis pour prendre mon train...jusqu'à arriver chez moi soit 3h après (je retournais chez mes parents) j'avais son crachat sur mon anus....la douleur de son passage...

Maintenant ça fais quelque mois et j'ai parlé avec un mec je l'invite chez moi et je lui explique pas de sodo mais que doigtage on peut essayer. Donc il essaie mais dès qu'il le faisais ça me ramener dans cette endroit glauque avec l'homme qui me violais... Est ce que des gens ont réussi à passer au dessus, comment ? Bref j'ai besoin de parler avecdes gens ^^'

Merci d'avoir lu

avatar contributeur de Tom89
Tom89
01/09/2020 à 20:21

bon courage à toi !

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2020 à 20:33

Ne jamais renoncer au dépôt de plainte, quelque soit les circonstances et le temps écoulé, cela aide ou participe à la reconstrution.

avatar contributeur de Tom89
Tom89
01/09/2020 à 20:37

Citation de Llaho #340775

sans aucun doute, mais c'est très difficile comme démarche, surtout quand on est homosexuel, enfin c'est juste mon avis

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2020 à 20:41

Avec le soutien et l'accompagnement d'une association c'est possible tant auprès de la justice que de la police.

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2020 à 21:35

Salut DimiOurs ,

Quand on dit "non" c'est non ! - c'est valable autant pour les hommes que pour les femmes , peu importe les circonstances .

La gène et la honte ne doivent pas être dans ton camp , peu importe qu'il soit ton compagnon ou un simple partenaire sexuel : un viol est un viol .

J'adhère pleinement aux conseils de Llaho .

avatar contributeur de Maya67
Maya67
01/09/2020 à 22:14

La démarche du dépôt de plainte est toujours très difficile. Etre accompagné est utile.

La,le victime culpabilise très souvent d’avoir été violé.e, cette culpabilité n’a pas lieu d’être, il est essentiel de s’en défaire. Quoiqu ’il se soit passé avant, jeu de séduction, consentements à certains plaisirs, etc. quand la.le victime dit, montre quelque soit la méthode, même très discrète le non consentement, tout.e partenaire équilibré.e, respectueuxse va etre à l’écoute et arrêter, seul.e un.e violeurse, un bourreau va continuer. Tout le monde n’est pas un.e violeurse potentiel.le.!

Pour se défaire de cette culpabilité, ainsi que des traumatismes psychologiques et physiques, il est parfois, souvent, utile d’être aidé, des associations existent et peuvent nous orienter vers des professionnels. A minima, on gagne du temps et on évite l’effet boomerang, ce n’est pas négligeable!

Pour conclure positivement , j’affirme et sais que des méthodes existent pour vivre heureuxse dont sexuellement après des viols.

Avoir osé en parler, mettre des mots (parfois pour soi-même uniquement) était une étape importante et des plus difficile. Tu es en train de t’en libérer, comme conseillé, je te souhaite un partenaire doux et à ton écoute. Tout comme toi le seras pour lui.

Romane

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2020 à 22:37

+1

Avoir le courage d'en parler , de prendre la plume ou le clavier , sont des étapes bénéfiques . Quoiqu'il en soit , pour surmonter un tel traumatisme se faire aider par un professionnel n'est pas un luxe : assigner quelqu'un en justice n'est pas un acte anodin qui nécessite d'être fort ou à minima soutenu .

Combien de violeurs n'ont jamais été sanctionnés ?!

L'omerta sur le viol doit cesser (indifféremment des sexes ou genres) .

Pour celà oser prendre la parole est une première étape , la déposer devant la justice est la seconde ...

avatar contributeur de Brissous21
Brissous21
02/09/2020 à 14:47

Bonjour ,

malheureusement c'est une bléssure qui ne disparaitra pas .

mais avec le temps et certaine aide on peut vivre avec cette blessure il faut juste du temps et de la patiente

je rejoind ce que ont dis d'autres personnes il n'est pas trop tard pour porter plainte car NON c est NON

je ne peux que te souhaiter du courage et si j'ai un conseille a te donner evite les plans cul , je te conseille d'attendre d'être vraiment près a repasser a l'acte et de le faire avec quelqu'un de confiance .



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr