"Ah tu es bi... desolee tres peu pour moi"

avatar ancien membre
Ancien membre
04/08/2020 à 16:55

Bonjour,

.. Il y a dans cet envie d'ecrire comme un aveu murmuré à taton, car cest avec une pudeur toute simple que je viens chercher ici des echos, des semblables.

Je suis bisexuelle. Est ce pour vous aussi etrange et douleur qu a moi ? les mots s ecrivent mais reste sur la langue, brulants, ils aimeraient bien en trouver d autres, des mots-amis, les laisser couler et s y perdre dans un rire. Pourtant, est ce pas votre cas aussi ? je n ose pas souvent les dire "je suis bi"..

J ai de l amour en moi, de la douceur, de ces sentiments tendres qui s offrent avec des fleurs (ou du rhum ca depend)

alors pourquoi tant de rejet.. tant de perplexité, tant de case ou il faudrait m enfermer et m assoir bien sagement. tant de degout dans ces yeux de femme. tant de dos tournés, tant de deception dans les autres regards ..

Pourquoi meme en terrain conquis ( LGBT+...) on a ce meme sentiment qu ailleurs ?

Pourquoi suis je encore morte de honte de dire que je suis bisexuelle, dans une societe un peu plus tolerante ou du moins ou on a un peu plus de visibilité qu avant ? (perplexe) comment le vivez vous ? vous jettez la pierre dans le lac et tant pis pour les vagues ? ou vous interiorisez ..?

Un sujet vu et revu mais..

MERCI :)

Un premier post bien joyeux AhAh :) Au plaisir de vous lire ... Des optimistes dans la salle ? :)

A.

avatar ancien membre
Ancien membre
04/08/2020 à 17:16

Bonjour,

première reponse d'une personne non-bi (désolée du coup si tu considère que cela est hors sujet, si c'est le cas merci de m'envoyer un MP et je supprimerai mon message ;) ), je me le permet car ce que tu exprimes fait tellement echo à des récit d'amies et copines qui l'exprime parfois avec le même désarroi et je vais donc t'exprimer ce que je dis généralement (et donc totalement subjectif encore une fois):

Quel "chance" de reussir à être attirée par les deux genres et/ou sexe :) Pas de restrictions en rapport à un corps ou un genre, à une sociétalisation très binaire et normée (dans le sens "faut choisir quand même pour ta sexualité").

Il est certes très difficile pour les personnes concernées de pas être discriminées ou rejetées, peut-être même encore plus au sein des communautés LG, à cause -peut-être- de visions très sexualisées et echo à parcours personels qui priment sur le reste... En espérant que les mentalités changent vite...

Bon courage pour la suite et "von combats et revendications" pour que tu puisses, malgré les efforts et chagrins que cela peut provoquer, être un peu plus libre et reconnue pour ton orientation sexuelle à part entière :)

avatar ancien membre
Ancien membre
04/08/2020 à 18:13

Citation de Ayyys #338716

Le problème le plu récurent auquel je me suis confronté par rapport à ma bisexualité c'est que très souvent, TROP SOUVENT, les gens pensent que j'aime les plans à trois, ça vraiment c'est le problème auquel je suis le plus confronté 😒 Ouuuu alors j'ai les gens qui pensent que je ne m'assume pas, que je ne suis pas stable... Au final les bisexuel.les font souvent face à des gens qui vont penser que nous ne nous assumons pas, que nous fuions notre homosexualité et que sais-je.

avatar contributeur de Dime
Dime
04/08/2020 à 22:59

Yes.

Mieux vaut ne pas en parler, C´est synonyme d´insecurité pour les gens "straight". Ils nous fuient direct, pensant qu´ils seront automatiquement trompés par l´autre sexe. Je le comprends tout a fait et si j´etais straight, je ferais comme eux.

C´est notre croix à porter, et il faut le taire du mieux qu´on peut.

avatar contributeur Jersey
Jersey
04/08/2020 à 23:47

Bonsoir !

Je suis également bi et je comprend ce que tu dis ! Il y a comme une barrière qui peut se mettre parfois.

Ce qui m'agace c'est le faite de devoir re dire plusieurs fois, que non, on ne choisi pas qui nous attire... Et que non, on ne va pas se barrer avec l'autre genre/sexe...

néanmoins les lesbiennes que j'ai rencontrés jusqu'ici ne m'ont pas rejeté pour autant. Je pense que ça dépend vraiment des personnes sur qui tu tombes... Et du niveau de feeling que tu peux avoir avec !

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
04/08/2020 à 23:54

Citation de Mimosa #338744

Cheer up. J'avais connu des couples dont la femme est bi. Tout ça est une question d'ouverture d'esprit ?

avatar contributeur de Dime
Dime
05/08/2020 à 01:10

Citation de Hanabi #338753

Toit à fait. Si l´amour a eu le temps de s´installer, c´est concevable d´accepter une bisexualité potentielle de son partenaire. Question de confiance. Mais rester tres discret au debut, le temps que l´amour s´instaure dans le couple ( surtout avec les heteros).

avatar ancien membre
Ancien membre
05/08/2020 à 02:26

C'est ouf d'avoir ces préjujé a la con franchement.

Si on réfléchi 5 min, il est même pas logique. La fidélité n'est ni un problème de genre, ni de sexualité.

La preuve le nombre de couple hétéro ou homo qui se trompe.

L'argument du "oui mais il va vouloir aller voir l'autre sexe" tiens même pas debout.

ça marche pour tout le monde, dans un couple hétéro ça donnerais juste, "j'ai peur qu'il me trompe avec une personne mieux roulé que moi".

Le fait d'être attiré par d'autre personne n'est pas l'appanage des bi, bien au contraire.

Et c'est quand même grave de devoir encore aujourd'hui martelé ça au grand public, mais pire encore quand ça viens de la communauté LGBT+ elle même qui a une sexualité plutôt débridé en génral comparé a d'autre.

A ce niveau là je trouve que c'est quand même l'hopital qui se fout de la charité.

Le problème n'est au final pas la personne bi, mais le manque de confiance qu'a la personne envers la personne bi et envers elle même.

Et donc je trouve ça assez dégeu de rendre coupable les bi ou de les rejeter pour un simple sentiments d'insécurité injustifié.

Si tu aime, si tu te met en couple, tu accorde ta confiance.

Ah ça m'énerve, j'ai était en couple avec une personne bi, et elle a était fidèle, investie.

Je lui avait même dit que si elle avait envie d'aventure, le couple libertain me déranger pas, ce a quoi elle as répondu, et s'y est toujour tenue " je suis avec toi, rien qu'avec toi".

Et mes autres camarades bi sont pareil. Et j'avoue, que finalement, c'est moi qui fini par m'emporter quand on crache dessus, car ça juge sans même savoir.

désolé pour la colère, mais je ne comprend vraiment pas pourquoi autant de haine, pour des personnes qui comme tout le monde ici voudrais vivre en paix, tranquillement sans être jugé.

Et finalement, en tant que tans, je me sens plus proche de personne bi, qui de par leurs rejet pour des raisons assez similaire au personnes trans (ne pas assumer ses préférences sexuel, être considéré comme un objet de fantasme, être rejeter par une partie même de la commu LGBT+).

avatar ancien membre
Ancien membre
05/08/2020 à 07:45

Bonjour Ayyys,

oui, il y a des optimistes dans la salle :)

Donc tant pis pour celles et ceux qui rejettent les bi et tant mieux pour les autres 😁

avatar contributeur de Stephanie69
Stephanie69
05/08/2020 à 08:16

Citation de Alithia #338762

Oui je suis cent fois d´accord avec Alithia et compatie ? le problème des personnes bi est très simillaire àcelui des personnes trans?Si tu ne rentre pas dans une case préetablie tu es exclue par beaucoup de personnes et ce même au sein de la communautée LGBTQI+ et c´est attristant!!! ? Mais bon rêvons tout de même à un monde ou l´on aimera avant tout la personne et non son genre ou sa sexualité ? et fort heureusement même si l´on ne vie pas au pays des bisounours il y a tout de même des exeptions qui confirme la règle et l´on est jamais seul dans son cas !!! ??

avatar contributeur de Multicolore
Multicolore
05/08/2020 à 09:14

Je pense que ce qui pose problème à certains concernant la bisexualité, c'est : l'amalgame avec infidélité, la peur de ce que l'on ne connaît pas, l'idée parfois fausse d'une homosexualité non assumée, l'intolérance à la différence, une étroitesse d'esprit, la connerie...

Moi je trouve cela beau, pouvoir aimer une personne pour ce qu'elle est, sans se préoccuper de son genre, aimer simplement...

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Belx
Belx
05/08/2020 à 10:00

(Attention discours sans filtre) (j'ai la connerie aujourd'hui)

J'ai vu des bons et des arguments moindre, ! Donc Dans La communauté LGBT+ j'ai toujours senti être à part, je suis BI, fier de l'être.

Pour certains en tant que homme (moi) si je suis Bi en couple avec une femme, je suis un homo réfoulé qui à pris l'hétéro sexualité pour s'integrer dans la société... Pour d'autres si je suis couple avec un homme, je suis un hétéro qui tente l'éxotisme (véridique). Ce sont des gens LGBT+ qui m'ont fait se genre de remarques. On sent que dans leurs paroles le Club LGBTQIA+ est reservé qu'aux personnes qui font des choix uniques...

"Pensée passagére"

Tu ne peu pas aimé la biere et le vin mélangé ...j'aime les coucheries à trois, mais en général, je me prend trois red bull, trois café, un ptit bonbon bleue...sastisfaire une femme c'est pas facile, satisfaire une femme et un homme, c'est impossible. (cette phrase est à prendre au 36 éme degrés)

Dans cet optique qu'en je tombe sur la commu, je prend de plus en plus la mouche et je décide d'y aller concrétement et d'abattre c'est normalisation et ce formatage forcé. De tel orientation sexuel correspond à tel comportement et que nous la commu sommens sensé être plus tolérant et plus capable d'accepté ou de comprendre les autres dans leurs choix.

J'ai vu une référence au sites libertins, sauf que désolé de vous décevoir la réalité sur ce genre site, c'est que tout les femmes sont Bi (beaucoup juste pour faire plaisir à leurs males alpha) et les hommes jamais. Elle sont bi mais elles veulent couché qu'avec des actrices bien foutu , leurs hommes sont la perfection mais les autres des sal** et les hommes Bi dans tout ça se sont tous des menteurs qui veulent juste se tapé la femme du couple ...Le milieu libertin n'a franchement rien à voir avec le milieu LGBTQIA+.Et le harcélement quotidien des hommes hétéro et franchement fatiguant...

avatar contributeur de Maya67
Maya67
06/08/2020 à 02:05

Bonsoir,

Je pensais être Bi et j'ai appris l'existence de Pan, du coup ce n'est pas mieux... je passe pour multi-partenaire insatiable. Pas du tout et si c'était le cas, j'assumerais. Au contraire, je suis d'une exclusivité extrême, je ne conçois pas du tout de partager même uniquement physiquement, même en ma présence, même.... même .... NON, je suis bloquée.

Cela ne me choque pas, le polyamour, l'échangisme... chacun fait comme il veut, j'en ai même donné l'idée à des personnes qui me parlent de leurs ressentis, comme une possibilité à ne pas s'interdire, aucun jugement des choix, ou non choix d'ailleurs, de chacun tant que le respect de soi et des autres reste essentiel.

Ce qui m'étonne, c'est notre demande à nous, LGBTQI+, de tolérance vis à vis de nous et mine de rien, choisir une case semble très fortement conseillé, avec les préjugés s'y afférents, et parfois liés à une certaine intolérance ou pour ne pas choquer dans mes propos, la limite de notre tolérance.

Il serait agréable de ne pas nier nos préjugés pour les contrecarrer, je suis bien entendu concernée.

Romane

avatar ancien membre
Ancien membre
17/08/2020 à 00:31

Bonsoir

Je vous rejoins dans la difficulte duanque de confiance en soi de l autre , du fait d être bi en non hétéro ou LG. Je me souviens que quand j ai compris ma double attirance au lycée, j ai eu une réaction similaire envers moi même. Et c est les maths qui m ont sorti de mon embarras ;-) je me suis dit .... Un hétéro fidèle a le choix avec environ 1 personne sur 2 milliards, ça fait presque 0.... Un bi serait lui a 2 personnes sur 4 milliards, c est a dire pareil, et aussi presque zéro. Donc mieux vaut selon moi déjà saisir la chance de trouver une personne compatible et le reste est du détail. Surtout avec les personnes avec lesquelles on n a pas de relations intimes... Est ce qu on leur demande leur pratiques exactes ? Non...

Comme Romane67, j ai compris avec le temps que je n étais pas non plus ce que je croyais, et que la pansexualite avec certainement la sapiosexualite et d autres complications qui sont moins du ressort de ce site ne me sont pas étrangères. En fait je crois que l on passe beaucoup de temps a se définir par rapport a des mots qui sont des termes qui ne nous représentent pas vraiment car il y a tellement d acceptations différentes et de nuances pour chacun ... Et en plus les autres se basent sur ce qu ils croient comprendre pour nous faire un feedback qui finalement n est pas toujours pertinent ni utile. Dans mon développement personnel, deux maximes m'ont beaucoup apporté : l une sur la difference entre les mots et ce qu ils représentent : la carte (le langage) n est pas le territoire (la réalité) et, l'autre porte sur l information : c est une différence qui fait une différence .... A réfléchir peut être dans nos échanges avec les gens. Et c est probablement vrai avec les.prejuges que l on peut avoir sur la différence entre "être" et le "comportement" que l on adopte. J ai un contact avec un mec je suis gay ? Et si j en ai après avec une femme tout le reste de ma vie je suis toujours gay ? Ou alors bi ? Mais pas hétéro parceque j ai "faute" ? Ou en tant qu humain on a le droit d évoluer ?

J espere ne choquer personne mais je pense personnellement que les gens ont le droit de se définir comme ils veulent et qu'ils évolueront ou pas dans leur comportements et dans leurs propres façons de se définir. Bien-sûr vous pouvez penser ce que vous souhaitez, car je ne fais qu'expliquer ma.propre évolution personnelle. Mais je crois vraiment que les gens ont le droit de définir comme.ils le souhaitent, et que tant que leurs comportements sont courtois, légaux , en acceptation d eux même et des autres, ils peuvent évoluer tant dans leur actions que dans la définition qu ils veulent se donner d eux meme.

Alors bon courage a toutes et a tous et merci pour l échange.

Envoyé depuis l'application android
Communauté Bi

betolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur le forum coming-out.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr