Le sens de la vie, une cheminement athée ?

avatar ancien membre
Ancien membre
20/07/2020 à 16:58

Salut à tous !

j'ai créer ce "post" pour partager des idées sur ce sujet si vaste du sens de la vie.

Quel est il pour vous ?

Selon Henrit Laborit,

Le sens de la vie ne peut être celui de l'individu séparé de son contexte social, puisque nous avons dit déjà que l'Homme n'existait pas en dehors des autres qui le font. Devant l'incohérence de sa vie et l'injustice de sa mort, l'Homme a cherché une explication logique avec sa logique humaine. Oppressé par l'angoisse d'un monde incompréhensible, il lui a cherché une explication que son observation ne lui fournissait pas. Il a trouvé dans le mythe une thérapeutique de son angoisse, sans se douter que ce mythe lui-même allait être la source de nouvelles angoisses au second degré. Qui peut dire ce qui fut premier, de la Foi ou de l'Angoisse ? Je serais tenté de dire que l'Angoisse fut à l'origine de la Foi. En effet, celle-ci eut longtemps et conserve encore l'énorme avantage de fournir une règle à celui qui ne peut agir car il ne sait pas. La Foi fournit un règlement de manœuvre, une notice explicative, un mode d'emploi. Elle est donc capable de guérir l'angoisse. Mais elle est aussi susceptible d'en faire naître une autre, si elle s'accompagne d'une notion de punition au cas où le règlement de manœuvre n'aurait pas été observé.

Il m'arrive parfois de rencontrer ou d'observer, à la télévision par exemple, certains de ces grands mystiques contemporains touchés par la grâce. Très vite, malgré souvent l'élégance et l'attrait de leur discours (le seul que l'on puisse entendre d'ailleurs, car s'ils ont des contradicteurs ils ne leur laissent pas placer un mot), j'essaie de fixer mon attention sur leurs attitudes, leurs gestes, leur visage, leur regard, leur voix, pour tenter, derrière le discours, de découvrir la motivation, l'angoisse cachée, l'incertitude, sous l'enveloppe organique du personnage. Il est rare que je ne ressente pas pour eux une grande pitié, avec tout le contenu d'agressivité que ce mot contient.

De petits indices tendent à prouver que la foi protège les gens des maladies liées au stress. C’est en tous cas ce qu’explique Henri Laborit sur la question du besoin de croire : Il est aussi angoissé qu'un enfant enfermé dans le noir. C'est la raison du succès à travers les âges (du besoin de croire) des religions, des mythes, des horoscopes, des rebouteux, des prophètes, des voyants extralucides, de la magie et de la science aujourd'hui. Grâce à ce bric-à-brac ésotérique, l'Homme peut agir. Un cerveau, cela sert à agir. Du moins il ne demande qu'à le croire pour soulager son angoisse. Mais, dès sa naissance, la mort lui passe les menottes aux poignets. C'est parce qu'il le sait, tout en faisant l'impossible pour ne pas y penser, qu'il est habituel de considérer que lorsque des primates ont enterré leurs morts en mettant autour d'eux leurs objets familiers pour calmer leur angoisse, dès ce moment, ces primates méritent d'être appelés des Hommes.

Le seul fait de se sentir seul dans ce cosmos angoissant devrait pousser les hommes à se serrer les uns contre les autres, à considérer tout homme comme un ami... Mais il est plus facile de professer en paroles un humanisme de bon aloi, que de rendre service à son voisin de palier.

Si ce sujet de la foi vous intéresse, je vous conseil d'écouter : Laffaire Jésus - Henri Guillemin (2015)

"S’il était comme nous un vraie homme, il était sans doute sujet à l’erreur, et je crois qu’il c’est tromper parce qu’à plusieurs reprise il annonce la fin du monde comme imminente car il dit vous tous si vous m’entendez, la fin du monde viendra avant que cette génération ne soit éteinte, alors les toiles tomberont du ciel et le ciel s’obscursira, il s’agit donc pas de la destruction de jérusalem mais de la fin du monde.

Alors avec tous ce qui vient d’arriver, cela ne m’étonne pas qu’un certain nombre de gens aujourd’hui quand on leur dit béatitude, entende inquisition, et quand on leur dit jésus christ, entendent tartuf.

Il est certain qu’un des obstacle à ce qu’à dit jésus christ, c’est le progrès des connaissances scientifique, on c’est assez rapidement apercut que contre la fièvre, l’aspirine est plus efficace que la prière, et que contre la sécheresse, l’irrigation est plus efficace que les litanies, cela veut dire que la religion était d’abord une ignorance et une peur, qu’il y avait quelqu’un de dangereux dans le ciel et qu’il fallait essayer de l’apaiser et d’autre part ignorance, toute les fois que l’on ne comprenait pas un phénomène, on disait, c’est dieu, c’est ce que l’on a appelé, le dieu bouche troue, ce dieu bouche troue recule à mesure qu’avance la connaissance scientifique."

Source :

Arnaud Desjardins - Interviewé par Louis martin à l'émission « Rencontres »

louis martin : Plusieurs pratique ce que vous appeler l’exercice illégal de la sagesse à partir de chose comme celle là arnaud desjardin : C’est vraie, et il faut faire très attention à cela, de même que l’on ne peut pas être émdecin et pratiquer la médecine après avoir visister quelque hopitaux, même si l’on a été passionner, on n epeut pas prendre en charge de destin psychologique, spirituel, émotionnel d’un être humain, qui vient la avec son problème et sa question, ses nœuds à dénouée, ses expression réprimé à laisser sortir. On ne peut pas prendre en charge le destin de quelqu’un en ayant passer 3 mois ou 6 mois en inde, pour faire du yoga pour rencontrer quelque sages, il n’y a que l emaitre véritable, celui qui a résolu tous ses problèmes à lui, qui peut prendre en charge les problèmes des autres. louis martin : Monsieur desjardin, je vous remercie.

Arnaud Desjardins - Interviewé par Louis martin à l'émission « Rencontres »

Source :

Arnaud Desjardins - Récit d'un itinéraire spirituel (2011) Source : https://vimeo.com/54442354

Sur l’Hindouisme

Ashrams, 1959 Source : https://www.dailymotion.com/video/xjzabb

Au travers de ce film, Arnaud Desjardins nous offre le darshan de Mâ Anandamayi, de Swami Sivananda, de Swami Ramdas et de Mataji Krishnabaï. ""Et si c'était vrai?"" Qui de nous, ne s'est au moins une fois, posé cette question en entendant parler de ces grands Sages de l'Inde ""dont le seul regard peut changer une vie"" et dont la présence presque surnaturelle serait le témoin vivant d'un autre monde que celui dans lequel nous vivons toute la journée ? Nous savons bien qu'à travers les siècles et les civilisations, dans toutes les religions et hors les religions, des voix se sont élevées prétendant montrer le chemin de la réponse à la grande question de l'homme : ""Qui suis-je ?"". Et aujourd'hui plusieurs affirment que l'Inde, au-delà de ce qui nous irrite ou nous fascine en elle, reste un des dépositaires d'une antique sagesse. Des êtres libérés y vivent, qui connaissent ""cela dont la connaissance fait que nous connaissons tout le reste"" et qui peuvent nous enseigner à partager cette connaissance et leurs expériences. Sur le Bouddhisme tibétain

The Message Of The Tibetans (Part I + II). A Film by Arnaud Desjardins. Source : https://www.youtube.com/watch?v=wO_O8sOtNHs Le Message des Tibétains : Le Bouddhisme (première partie), 1966 Source : Le Message des Tibétains : Le Tantrisme (deuxième partie), 1966 Source : http://www.venerabilisopus.org/fr/video/arnaud-desjardins-le-message-des-tibetains-ii-le-tantrisme

2 films tournés en 1966:

  • Le Bouddhisme
  • Le Tantrisme Arnaud Desjardins filme le Dalaï Lama et les personnages les plus réputés de la tradition spirituelle vivante du Tibet. Avec une sensibilité remarquable il capte la présence des plus grands maîtres tibétains du siècle. En plus d'être des documents historiques uniques en leur genre, ces films restent une source d'inspiration bouleversante pour le présent et le futur.

Himalaya, Terre de Sérénité : Le Lac des Yogis (première partie), 1968 Source : http://www.venerabilisopus.org/fr/video/himalaya-terre-de-serenite-i-lac-de-sagesse Himalaya, Terre de Sérénité : Les Enfants de la Sagesse (deuxième partie), 1968 Source : http://www.venerabilisopus.org/fr/video/himalaya-terre-de-serenite-ii-enfants-de-sagesse

2 films d'une heure environ sur un même CD. Une percée inespérée dans la vie monastique. L'Image a un peu vieillie, mais les propos sont intemporels.

Sur le Bouddhisme Zen

Zen : Ici et Maintenant (première partie), 1971 Source : https://www.youtube.com/watch?v=yUz-KkuEkQ0 Zen : Partout et Toujours (deuxième partie), 1971 Source : https://www.youtube.com/watch?v=tMtPEBkTcTM

Malgré la datation du film, c'est une excellente vidéo avec une capture des images des maîtres dans des endroits où peut être nous n'irons jamais... Le film permet de bien cerner ce qu'est la vraie pratique du zen tant galvanisée. À recommander à ceux qui cherchent à comprendre et à pratiquer. Seul bémol est la qualité de la vidéo, mais bon, à l'époque les moyens étaient moins perfectionnés. Bref, on ne saura jamais assez gré à Arnaud Desjardins de nous avoir fait découvrir en son temps les spiritualités orientales, et force est de constater que ses films devenus désormais documents historiques conservent, au-delà de la forme, leur vocation première pour les uns et leur fraîcheur pour les autres. Sur le Soufisme

Soufis d’Afghanistan : Maître et Disciple (première partie), 1974 Source : https://www.dailymotion.com/video/xrdv7a Soufis d’Afghanistan : Au Cœur des Confréries (deuxième partie), 1974 Source : https://www.dailymotion.com/video/xrdw3n

avec un film comme celui-ci on peut comprendre les soufis et leur aspiration au Divin, faut-il encore être capable de décrypter leurs pratiques spirituelles.

Comme l'a bien fait remarqué Loulotte sur son commentaire sur le dvd "Himalaya Terre de Serenite"; "Soufis d'Afghanistan" souffre des mêmes défauts d'enregistrement sonore ,dommage car en terme d'archive avant que le pays plonge dans le chaos ,ce documentaire exceptionnel sur ces mistiques afghans reste très précieux .

Le matériel le plus beau et authentique sur les Soufis jamais publié ! La meilleure façon de se rapprocher et de comprendre les soufis Sur les groupes Gurdjieff

Gurdjieff - Rencontres avec des Hommes Remarquables

La vie de Georges Gurdjieff, de sa jeunesse jusqu'à ses voyages initiatiques à la recherche de la Sagesse. On suit sa quête spirituelle en Asie centrale, notamment à Boukhara, et dans le désert de Gobi, où il découvre différentes disciplines comme la musique et la danse lui permettant encore de progresser. Source : http://www.venerabilisopus.org/fr/video/gurdjieff-rencontres-avec-des-hommes-remarquables

Selon Richard Dawkins : « Nous sommes tous athées à propos de la plupart des dieux auxquels les sociétés ont déjà cru. Certains d'entre nous le sommes simplement pour un de plus. ». On est, en général, tous athée des anciens dieux de l’histoire humaine, s’agissant de Zeus, d’Apollon, d’Amon, de Râ, de Mithras, de Baal, de Thor, de Wotan, du Veau d’or et du Monstre en spaghettis volant. Mais il est important de garder son recul dans cette critique, car : « Dire que Dieu n'existe pas, c'est déjà de la prétention, c'est prétendre connaître son absence. » Henri Laborit On peut aussi critiqué l'utilité de la religion, le fait qu'elle donne à la vie un sens, qu'elle permette aux gens de se sentir bien n'est pas un argument pour la vérité d'une doctrine religieuse. Ce n'est pas un argument qu'il est raisonnable de croire que Jésus était vraiment né d'une vierge ou que la Bible est la parfaite parole du créateur de l'univers. Vous devriez pouvoir croire en ces choses si vous pensez qu'il y a de bonnes raisons de croire en ces choses. La série Inquisitio (2012) est une fiction qui propose une caricature des dérives de l’Église. Lien pour visionner : https://bougaa.forumactif.com/t1955-inquisitio-saison-1-en-08-episodes Commentaires de cette série : J'ai beaucoup apprecié cette serie , je ne comprends pas toute la levée de boucliers de la part de certains tenants de l'Eglise qui a failli faire arreter sa diffusion ( meme si on peut comprendre certaines reticences de principe ) . Je pense que c'est un bon "thriller "médieval" sans intention d'attaquer les fondements de l'Eglise Apres tout l'Histoire de l'église est emaillée de périodes bien plus sombres qui font heureusement partie du passé. A noter également que la série a récolté les foudres virulentes et injustifiés des communautés intégristes du coin, et ça c'est le petit bonus, la cerise sur le gateau... Pourtant la série se garde bien de sombrer dans le brûlot anticlérical, la réalité est bien pire : En 2012, Jean-Paul II a demandé pardon pour certaines horreurs commises pendant l'inquisition. En 2018, le pape François demande "pardon" à Dieu pour les agressions sexuelles commises en Irlande par des prêtres catholiques abus en Irlande.

« C’est une façon de manipuler les gens avec une dimension

spirituel permanante : je marche trop vite dans le couloir, je

ne suis pas assez fraternel pour mes sœurs, je questionne les

cours que l’on recoit, on me dit : tu est trop dans la critique,

tu fais le jeu du démon ».

Marie-Laure Janssens, ex-religieuse de la communauté Saint-Jean

Croire, en une religion = s'en remettre à une entité suprême supposée, ne favorise pas le fait de faire ses propres choix. Savoir, peu importe le domaine = avoir connaissance d'une vérité prouvée et prouvable.

« On doit avoir le courage de la critique si en son ame et conscience, on l’estime utile et bienfaisante, du ton en souffrir dans ses interêts personnel, rien n’est plus opposé à l’esprit chrétient et à la vertu d’obéissance que la flâterie et la courtisanerie. » Extrait de : L'église Et Le Monde Actuel (1945)

Pour avoir une idée du conditionnement dogmatique des croyants religieux, voir :

Journal de masturbation d'un apprenti prêtre - Analyse d'une source historique Source : C'est une autre histoire : On peut alimenter cette reflexion en se demandant si le temps existe. Le calendrier COSMIQUE - tout le temps qui s'est écoulé

On se rend ainsi compte de la fragilité de l’espèce humaine et de sa colonisation du globe terrestre au fur et à mesure du temps qui passe. Source : Balade Mentale :

Chacun à sa vision de Dieu comme Einstein : « Sentir que derrière tout ce que peut appréhender l’expérience, se trouve un quelque chose que notre esprit ne peut saisir et dont la beauté et le sublime ne nous touchent qu’indirectement sous la forme d’un faible reflet, c’est le religieux. Dans ce sens, je suis religieux. » Dans ce sens, moi aussi, je suis religieux, avec la réserve que « ne peut saisir » ne signifie pas nécessairement « insaisissable à tout jamais ». Mais je préfère ne pas me dire religieux car c’est trompeur. Et cette confusion est destructrice car pour la grande majorité des gens, « religion » implique « surnaturel ». Carl Sagan a exprimé cette idée bien clairement : « si par “Dieu” on entend l’ensemble des lois physiques qui gouvernent l’univers, alors il est clair que ce Dieu existe. Ce Dieu est peu satisfaisant émotionnellement parlant, cela n’a guère de sens que de prier la loi de la gravité. » A quoi sert un Dieu qui ne fait pas de miracles et qui ne répond pas aux prières ? Certains athlètes croient que Dieu les aide à gagner contre des concurrents qui sembleraient, à y bien regarder, mériter tout autant ses faveurs. Certains conducteurs croient que Dieu leur garde une place de stationnement. Le Dieu des physiciens est à des années lumière du Dieu de la Bible, ce Dieu des prêtres, ce Dieu interventionniste, faiseur de miracles, qui lit dans les pensées, punit les péchés et répond aux prières. Le Dieu déiste est un hyper-ingénieur qui a fixé les lois et les constantes de l’univers et les a ajustées avec une précision minutieuses, qui a fait exploser ce que l’on appelle maintenant le big bang, qui a pris sa retraite et ne s’est plus jamais fait entendre. Ils croient en une intelligence suprême qui a créé l’univers. Ne suffit-il pas de croire qu'un jardin est beau, sans qu'il faille aussi croire à la présence de fées au fond de ce jardin ?

Henri Guillemin évoque la vieillesse... et la mort (2012) Source : Ma conviction profonde – La Foi, Dieu, l’homme par Henri Guillemin Source : Marc Leroy :

« Les enseignement spirituel nous dises que notre être est déjà entier et parfait. » Lucie Bertrand-Luthereau On peut comparer notre identité à une goutte d’eau, un jour ou l’autre, elle retournera dans l’océan. « Dans tous les enseignements spirituel, il est question du regard de l’enfant avant 18 mois car après il commence à avoir ses filtres, ceux du mental qui étiquette, il ne l’a pas encore, dans ce rapport, dans le plein plaisir et de non jugement, il y a ce rapport être à être. Ce regards en dehors de l’étiquettage et du jugement. » Lucie Bertrand-Luthereau Source : Formes et formes-pensées 2/2 :

Une porte à dépasser

Cela dit en terme d'éthique et d'élévation, on peut à mon avis se tourner vers des personnes qui ont eu une vie plus désintéressée (cf. le témoignage donné par Arnaud Desjardins dans un livre sur l'humour où Gurdjieff retarde tout un train, voyage avec quantité de valises, mange du fromage qui pue... bref incommode tout le monde sans regrets).

La religion m'a tuer voir : https://www.metadechoc.fr/la-religion-m-a-tuer

Beaucoup de gens dans le mouvement New Age vénèrent le Dalaï Lama et tenez son message pacifique du bouddhisme tibétain comme sacré, mais si vous remontez à cent ans en arrière, les dalaï-lamas précédents étaient grandement redoutés, et le Palais du Potala à Llasa était essentiellement un cachot où les incroyants étaient emprisonnés et torturés.

” Je suis effrayé par les automatismes qu’il est possible de créer à son insu dans le système nerveux d’un enfant. Il lui faudra dans sa vie d’adulte une chance exceptionnelle pour s’évader de cette prison, s’il y parvient jamais.” « Prenons soin de la méthode avec laquelle on se met des trucs dans le crâne » Mr.Sam

La maltraitance mentale fait plus de ravages que la maltraitance physique. On dit qu’Alfred Hitchcock, ce grand cinéaste spécialisé dans l’art de faire peur, voyageait un jour en Suisse quand il désigna soudain quelque chose par la fenêtre de sa voiture en disant : « Je n’ai jamais rien vu d’aussi effrayant. » C’était un prêtre en train de parler avec un petit garçon, la main posée sur l’épaule de l’enfant. Hitchcock se pencha par la fenêtre et cria « Va t’en, petit, sauve-toi vite ! » Si toute votre éducation et tout ce que vous ont toujours dit vos parents, vos maîtres et vos prêtres, vous avaient amené à croire, à croire vraiment et avec la plus grande conviction, que les pécheurs brûlent en enfer (ou tout autre point de doctrine parfaitement odieux, comme l’idée que la femme est la propriété de son mari), il est tout à fait plausible que les mots puissent avoir des effets plus durables et plus pernicieux que les actes. Les petits enfants sont trop jeunes pour décider de ce qu’ils pensent de l’origine du cosmos, de la vie ou de la morale. L’expression « enfant chrétien » ou « enfant musulman », devrait écorcher les oreilles comme un grincement d’ongles sur un tableau. Quoi de plus profondément bouleversant que d’observer une galaxie lointaine dans un télescope de deux mètres cinquante, de tenir dans sa main un fossile de cent millions d’années ou un outil de pierre de cinq cent mille ans, de se trouver devant l’immense gouffre d’espace et de temps du Grand Canyon, ou d’écouter parler un scientifique qui a regardé en face la création de l’univers sans cligner les yeux ? C’est cela, la science profonde et sacrée. MICHAEL SHERMER

Bonne lecture et bon partage de réflexion ! Débattons intelligemment 😃

Publicité
avatar ancien membre
Ancien membre
21/07/2020 à 01:07

Ma réponse sera courte et peu documenté.

Je ne comprend pas ce besoin de sens de la vie.

Une blague dans le roman "le guide du routard galactique" qui donnera à cette question, la réponse universelle, 42.

Poirquoi faudrais t'il un sens ?

Nous naissont par une chance d'événement incroyablement improbable, un hazard quelque part, qui fait que nous soyons là.

Nous allons vivre, puis mourir. Je ne pense pas qu'il y es quoique ce sois avant, ni après.

Tout ce que je fait et ce depuis mon plus jeune âge, c'est vivre suivant mes convictions. Faire ce que je crois juste, vivre le plus heureux du monde.

Et pouvoir ne pas regretter de chose à ma mort.

Je ne ferai que profiter de cette chance. Mais je ne pense pas que j'ai quoique ce sois à remercier pour cela.

Ni puissance divine, ni autre substance magique.

Je vis, point.

avatar ancien membre
Ancien membre
22/07/2020 à 20:54

Bonjour,

Quel est le sens de la vie ou quel sens tu peux donner à ta vie?

Je pense que vivre une vie juste en essayant de ne pas faire de mal à un sens...

C'était ce que disait ce matin Christophe André sur RCF "Visage" et c'est ce que je ressens aussi.

Bonne soirée. 😊

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
22/07/2020 à 22:22

Bonsoir.

La réflexion est intéressante. J'ai d'ailleurs posé un debat il y a quelques semaines, mais certaines personnes n'ont pas sur retenir le caractère argumentatif et raisonné du sujet. Mais bien sur que l'homme a tjrs cherché le sens de sa vie car le sens et par essence la ligne de conduite la plus raisonnable possible en fin de compte. Nous vivons dans une société qui n'a plus de sens et qui est de plus en plus basée sur l'idéologie et la liberté hystérique porteuse de malheur. Je ne vais pas le répéter mais moi jebsusi contre le mariage homo, PMA et GPA. Mais bref, la foi est qqc qui fait peure car elle demande réflexion et écoute et chez certaines personnes elle est considérée comme porteuse de malheure. Alors que nous n'en n'avons jamais eu le plus besoin que maintenant. Elle permet la vertu, la rectitude et le plus important, le vivre ensemble. Les gens pensent trop à la liberté alors qu'ils ne font pas leur devoir, nous sommes dans une fuite en avant déraisonnable et dommageable, nous ne sommes pas la mesure de tour heureusement, limitons nos actions et raisonnons avec notre tête, nous ne sommes pas des animaux conduits par notre instinct mais des êtres pensants qui savons nous poser des limites. La décadence nous la vivons et les gens ne savent plus ce qu'ils sont car on leur fait croire qu'il faut se trouver soi-même et le blabla restant de la société qui fait croire qu'elle rend heureux les homo lesbiennes etc Bref moi je me suis rapproché du Judaïsme et il m'a fait cherché un chemin autre que sa propre liberté qui n'en est pas une. Je ne suis pas seulement un homosexuel mais un homme dans une société et une être d'amour car Dieu est amour. Soyons lucides !

avatar contributeur de Skyquiver
Skyquiver
23/07/2020 à 01:31

Dark Vador est de retour...

Publicité
avatar ancien membre
Ancien membre
23/07/2020 à 10:23

R.I.P 🙏

avatar contributeur de Casimodotte
Casimodotte
23/07/2020 à 22:05

Citation de AntoineKPop #337771

Tres Cher AntoineKPop

Perso, je ne nie pas l existence possible de Dieu comme je n affirmerais pas non plus son existence..... Cependant, je ne pourrais jamais me faire guider par un livre sacree de quelle que religion que ce soit.... Si Dieu existe, il est peut etre une Femme, qui sait ?

Pourquoi je ne suivrais jamais un livre sacree ?

Parceque je ne toucherais jamais le sacree ni de pres ni de loin dans mon mode de vie..... Parceque, je n atteindrais jamais l objectif de la moindre sainteter dans ma propre existence , du coup, je prefere , rouler ma bosse avec mes frasques et que Dieu me fasse PAYER l addition de ce que j aurais fait ou de ce que je n aurais pas fait et que j aurais due faire.....

Ceci dit, le sens de ma Vie reste tres simple et tres compliquer a la fois. Ma vie ne se base essentiellement que sur le plan Humain, elle ´est en partie forgee dans ma capaciter a m Humaniser ou me Deshumaniser, ce qui fait que tres souvent j Humanise davantage les autres que moi meme ....

J essaie de comprendre le Pire comme le meilleur de l Homme..... Parcequ il est aussi Previsible qu il peut etre inssaisissable dans certaines formes d Etres, de plus, Rien ou presque ne me choque, puisqu il y a longtemps, que j ai comprise qu en matiere humaine, tout tout tout existe chez les pires d entres nous comme chez les meilleurs..... Je cherche a comprendre sans excuser La Monstruosite humaine , comme, je peux etre chamboulee et emue par des Etres capables d un humanisme hors pair....

Avec ou sans religion, on peut etre tres spirituel avec des questions sur l existence de l homme et de sa mort et je pense qu il y a un sens a chaque vie, aussi pire que meilleure soit elle.....

La Religion n est pas un de mes pecher, il n en reste pas moins que chacun et'chacune est libre de croire ou de ne pas croire aux saintes ecritures de chaque religion..... Apres faut'etre capable de suivre a la lettre l autoroute de dieu sans s egarer du droit chemin.... Disons, que c est deja plus compliquer quand son propre chemin a des routes sinueuses avec des tas de dos d anes et que seuls les sens interdits sont empruntables dans certaines situations.......

Voila, ce que je peux partager sur le sujet

avatar ancien membre
Ancien membre
23/07/2020 à 22:22

Bien le bonsoir à vous tous ,

La spiritualité est fort mal à propos attribuée constamment aux religions . La spiritualité relève plus d'un état d'esprit , d'une perception bienveillante du monde , de ses peuples , de leurs différences .

Comment appréhender ce monde en conservant cette bienveillance : c'est , à titre perso , la seule question qui fait sens .

En dehors de cela , nous ne sommes que de passage et n'avons que le seul choix des traces que nous y laisserons .

avatar ancien membre
Ancien membre
23/07/2020 à 23:11

Bonsoir,

je rejoins Lucie sur le fait que religion et spiritualite sont deux choses differentes.

Par ailleurs, pourquoi faire entrer le questionnement sur le sens de la vie dans l´entonoir des approches religieuses et/ou spirituelles et/ou scientifiques ? N´y a t´il qu´a la lumiere de ces trois prismes qu´un tel sujet puisse etre questionne ?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr