l'handicapophobie ce fléau...

avatar contributeur de Des1volt
Des1volt
- Modification par le 08/06/2020 - 18:14:38

Bonsoir à vous tou.te.s, je voulais lancer ce sujet trop peu traité, qui est le handicap physique ou mental, ou les deux à la fois, puis l'handicapophobie qui est guère traitée aussi. Dans les handicaps, y' a ceux qui se voient au premier coup d'oeil, y'a ceux qui se voient moins facilement puis y'a ceux où faut soit creuser soit s'apercevoir, en bref je parle des maladies fantômes physiques et psychiques. Le problème est là: comme c'est invisible, les personnes de l'entourage proche ou pas, oublient tout bêtement...C'est à la fois fort frustrant pour l'handi qui doit le répéter, ou claquer la porte (cest une image), mais aussi pour ceux qui auront été maladroits. Ce sont des situations très fréquentes, l'handi peut avoir dit moult fois qu'il ou elle ne pouvait pas faire ça (prenons l'exemple d'une cabane) comme il ou elle semble en bonne santé, même les amis peuvent l'oublier. En somme ça peut faire très mal, et pousse souvent les handis à se replier... Si y'a des personnes ici qui vivent la même chose, que ça soit handi ou proche, ce serait cool de témoigner et d'échanger autour de c'la..! :) Bonne soirée/nuit.

avatar contributeur de Organ
Organ

pour les handicaps mentaux, la majorités ne me gênent pas, j'ai moi même des probs a ce niveau (bien que leger mais pouvant etre handicapant dans les relations sociales), au contraire, je les vois plus comme un petit challenge supplémentaire, qui, une fois bien géré apporte une touche unique a la personne( la trisomie ne rentre helas pas dans ce cadre vu l'impacte que la pathologie a sur le reste).

Pour les handicaps physique, je vais avoir une pensée proche de celle que j'ai vis a vis du pseudo racisme sur les applis (no beur, no black no asiats etc).

Le couple comme le simple plan cul repose sur un agglomérat de plusieurs point plaisant, comprenant le physique (habituellement, je generalise pour aller plus vite).

De ce fait il faut qu'il y ai attirance physique, si une couleur ou une particularité physique bloque la pereonne, on ne peut pas lui en tenir rigueur, question de goûts m'voyez.

Dans la vie de tout les jours, comme tu le soulignes, handicapé ou non, toi, moi et tout le monde subissons des propos parfois maladroits/déplacés venant de toute part, volontaire ou non, tu ne pourras pas l'éviter.

Il faut le prendre comme chaque remarque maladroite, avec humour ou laissé coulé, sans, parceque c'est un handicape, crier a la phobie et en faire une affaire d'état.

comme le disait si bien Orelsan (et dieu sait que je n'aime ni le personnage ni le rap) "on sera bientot obligé de sucer un mec pour ne pas etre qualifié d'homophobe" (a peu de choses pret)

Évitons de faire de chaque petit désagrément, une montagne et tout ira mieux, pour toi meme comme pour le monde en général

Ancien membre

Tiens ça me rappelle ce qu'une connaissance ( très lointainte heureusement ) a pu me dire un jour :

" Ca va, tu as de la chance, au moins tu es bien fait, tu es beau".

Certes être vilain en plus d'être handicapé serait une double peine. Mais bon sang, tous les handicapés n'ont pas le tronche de travers ! Certains handicaps ne touchent pas le physique.

Je suis néanmoins assez d'accord avec Gingembre8, pas besoin d'en faire une affaire d'état à chaque fois, mais, à titre personnel, je n'hésite pas à remettre les gens à leur place ou bien à leur expliquer calmement les choses en fonction de la situation.

Si tu ne dis rien, il y a peu de chance que la personne change.

avatar contributeur de Plume
Plume

Bonjour Des1Volt,

Je suis en désaccord pour ma part avec l'idée que minimiser le rejet des personnes en situation de handicap soit benefique pour la cause.

Pour moi, ces réactions hostiles sont similaires à celles contre tout type de difference (handicap ou non). Une personne qui a un physique atypique peut se retrouver dans des situations similaires.. Une personne transgenre.. Une personne homosexuelle.. Tellement d'exemples possibles..

Du coup, je pense qu'il faut s'en indigner. Seule solution à mes yeux pour montrer qu'on pense qu'une autre société (plus humaniste) est possible.. Affirmer que ces réactions de rejet sont inappropriées, c'est se positionner contre..

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Organ
Organ

montrer que cela puisse être déplacé, c'est accepter le combat d'idéaux, c'est donné une légitimité a sa pensée.

l'ignorence est la solution, tu rappels de ce fait que ce genre d'idées ne mérite même pas ton attention.

avatar contributeur de Plume
Plume

Citation de Gingembre8 #334448

L'ignorance n'a pas servi a grand chose en France si ce n'est laisser faire le régime lors de la seconde guerre mondiale..


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

Ancien membre

bonjour

handi....mouais....je le suis et cela ne se vois pas et c'est aussi un ajout au handi de départ, faut rajouter à cela la maladie ...puis-je rajouter le mental ? qu'el beau tableau clinique je fais ! ! ! l'handi mental est dû a ma taille, je suis largement au dessus de la moyenne ce qui est un facteur de rejet...de stress. visble de loin comment faire pour passer inapercue si je me transforme en la fille qui est en moi...sans pour cela subir les violence que je désaprouvent aussi quand d'autres en font l'objet...quand à la maladie c'est presque drôle de voir les toubibs aussi spectateurs que moi et hocher la tête en lisant mes prises de sang...le handi physique ? dans une autre vie un accident, des broches toujours présantes, toujours douloureuses....

oublier le fait d'être handi ? douce rigolade, perspective de doux rêveurs....le fait d'être accepter sans misérabilisme donne du baume au coeur, le regard attentif d'un ami, d'un amant...une parcelle de bonheur qui dans la réalité se fait trop rare...alors que tant de bien portant bien plus avantageux que nous squattent les premières place ...jalousie ? non juste une constatation car en cela il n'y a rien d'autre que de l'humain.

Ancien membre

Faux arrêter d'ignorer tout sous prétexte "d'en faire une montagne" ou qu'il y a trop à réagir.

Tout comme on ne peux plus actuellement ignorer des remarques sexiste, homophobes les remarques handiphobes doivent être signaler.

Bien sur la réaction dépend de qui, pourquoi et comment. Il faut une réponse mesurer.

Mais l'ignorence ne fait jamais avancer les choses, il faut signaler que ces comportements ne sont plus, ni accepter ni tolérable !

Et puis personne n'est responsable de sa condition, donc la personne n'est pas responsable des remarques qu'on lui adresse mais l'émetteur de ces remarques si. Il est donc normal qu'on lui face remarquer :)

Ancien membre
- modifié par auxane le 08/06/2020 - 16:34:34

Citation de Alithia #334453

je ne suis pas pour l'obligation et les attitudes punitives, tout comme on n'interdiras pas l'homophobie en l'interdisant....pour nous c'est trop tard mais pour ceux qui suivent je crois plus en l'éducation.

avatar contributeur de Mozartracks
Mozartracks

Bonjour tout le monde ^^

J'ai une hémiplégie gauche, causée par un traumatisme crânien, suite à un accident de voiture quand j'étais enfant, en résumé ahah ^^ C'est un handicap visible, mais je n'y pense pas constamment. Mon entourage oublie parfois ce que je ne peux pas faire manuellement, où même ce que je peux faire. Dans ce cas, je leur explique à nouveau gentiment, ça ne me gène pas de répéter ^^ Voilà, c'est mon petit témoignage ;)


Signé le Seigneur des Bains

avatar contributeur de Des1volt
Des1volt
- modifié par Des1volt le 10/06/2020 - 00:52:20

Bonsoir tout le monde, plus spécifiquement à Plume, qui résume bien mes pensées. Il m'est et m'arrive encore, de souhaiter être visiblement invalide...ça peut choquer certaines personnes que je dise c'la, mais vraiment les gens, quand vous avez des handicaps fantômes, sâchez que sur le plan sociale en général, dans toute sa globalité, c'est hard. J'ai cesser de "militer" à cause de cela, des personnes qui pourtant étaient investies dans l'handicapophobie ...!

Alors se plaindre toute la journée ou même tout court c'est rasoir pour les valides et pas que; c'est déjà pas simple de vivre avec des maladies diverses, mais encore moins simple de se voir se forcer parc'qu'il faut que TOUT le monde s'investisse...après quoi on te reproche de ne pas être venue à la réunion de façon maquillée évidemment. Perso c'est ce cas de figure, que les végans antispécistes,aide aux clandos, l'état de la planète, mais aussi contre l'handicapophobie alors qu'eux-même le font, sans même s'en appercevoir....ça fout une bonne giffle, une giffle qui pourrait être évitée avec une main en moins par exemple.

avatar contributeur de Nina82
Nina82

Bonjour à tous ... déjà on ne dit pas "handicapophobie" ça n'existe pas, on dit **"validisme"

"psychophobie"** (pour les handicaps physiques ou les maladies longue-durée qui les provoquent) ou "validisme" ; "handiphobie" c'est trop vague mais pourquoi pas ...

De plus, je tiens à signaler que les handicaps "invisibles" existent bel et bien : j'en ai un et souvent il se rappelle à moi de manière brutale, de plus j'ai également un probléme médical qui aggrave mon handicap. J'ai également des traits autistiques qui impactent ma vie sociale, voire ma vie tout court ... mais vous savez quoi ?

Je m'en tape le coquillard de ce que les gens pensent !

En fait, si iels ne m'acceptent pas tel.le que je suis, iels peuvent aller voir ailleurs ! D'ailleurs @ Gingembre je te cite : "Pour les handicaps physique, je vais avoir une pensée proche de celle que j'ai vis a vis du pseudo racisme sur les applis (no beur, no black no asiats etc).

Le couple comme le simple plan cul repose sur un agglomérat de plusieurs point plaisant, comprenant le physique (habituellement, je generalise pour aller plus vite).

Donc un beau mec, presque parfait en tout points, si il est en fauteuil tu le vire ? Et si il a un autise de faible niveau ?! Tu feras pareil ?! Et si il a un AVC ... ?!

Genre un ""challenge"" ... tu sais que tu fais prédateur quand tu dis ça ?! Permet-moi de te citre de nouveau : "Il faut le prendre comme chaque remarque maladroite, avec humour ou laissé coulé, sans, parceque c'est un handicape, crier a la phobie et en faire une affaire d'état.

MAIS .... QUOI ?! BORDEL QUOI !? Laisser couler des moqueries pouvant pousser au suicide ??!! Mais bordel de merde !!

avatar contributeur de Virak
Modération Virak
- modifié par Virak le 10/06/2020 - 14:45:00

Bonjour, j'ai pas encore pris le temps de tous vous lire mais je ressens déjà une grande énergie dépensée ici.

Evidemment tout le monde n'est pas accueilli de la même façon. Handicapé visible/fantôme, autres.. beaucoup ont leurs propres soucis. Prenons en compte également qu'il y a des privilégiés, des gens qui prétendent aussi y avoir droit alors que non. Beaucoup encore ne sont pas reconnus et qu'ils en souffrent. " Mais ca ne se voit pas, je ne crois pas que tu le sois. "

Après comme tout inconnu.. les personnes qui ont un handicap n'ont pas tous envie qu'on les aide tout le temps s'ils ne le demandent pas, pas toujours simple pour dialoguer on peut se prendre un mur ou un vase.

Ne pas les traiter à part non plus lorsqu'ils surmontent leurs trains de vie, cela renvoie bien souvent comme une impression d'être à part inférieur, une monstruosité incroyable...

Il est préférable encore à faire attention à ce qu'on peut dire surtout envers les autres qu'on ne voudrait pas qu'on ne nous dise également.

Si quelqu'un voit quelqu'un faire de la discrimination pure et dure... qu'il en fasse part même par un doute pour qu'on étudie ça ensemble car il est possible de mal interpréter. Ne pas se faire gardien seul, vous n'êtes pas seuls. Je tolère quelques dépassements de colère là-dessus, c'est compréhensible. Merci de l'attention que vous prendrez.

Bien à vous.

avatar contributeur de Mozartracks
Mozartracks
- modifié par Mozartracks le 10/06/2020 - 15:25:53

Merci Virak pour ce commentaire plein de bon sens ^^

Nous vivons chacun nos handicaps différement selon le type d'handicap, la façon dont on le gère au quotidien, et les regards que les autres peuvent avoir dessus peut parfois peser, c'est vrai.

Il est important de se respecter les uns les autres et je comprends que pour certaines personnes handicapées, répéter les choses peut être pénible à la longue.

Pour répondre au premier post : peut-être faudrait-il, si une personne de l'entourage oublie un point sur le handicap (ou le handicap en lui-même) qui puisse blesser ou frustrer la personne handicapée, se poser alors à une table et en discuter calmement.

Le handicap fait partie de nos vies et depuis plus de vingts que je suis handicapé, il m'est souvent arrivé de répéter les choses. Et je sais qu'il m'arrivera souvent de réexpliquer. Accepter que les personnes valides ne vivent pas comme nous avec un handicap au quotidien et n'ont donc pas forcément la clairevoyance que nous avons vis-à-vis de notre situation, est un premier pas. Il faut savoir relativiser pour conserver une bonne entente avec nos proches sur ce sujet ;)

Bonne journée à tous ^^


Signé le Seigneur des Bains

Ancien membre

Bonsoir Des1volt,

L’être humain est ainsi fait, qu’il se compare toujours à celle ou à celui qui est à côté de lui.

Pourquoi ? Pour s’évaluer. Savoir s’il est dans le vrai. Comme une sorte de jauge ou d’outil de mesure.

Mais l’homme (en général), peut se montrer aussi très cruel et s’il n’arrive pas, par ses capacités propres, à se hisser dans le haut du panier, il écrasera les autres, pour y arriver.

Alors, les handicapés, les laissés pour compte et autres LGBT de toutes sortes, deviendront des proies faciles…

Chacun est libre d’accepter cette situation et de courber l’échine, ou de se battre et de résister.

Et ce site, qui prône la Tolérance, est peut-être l’un des seuls endroits où il est possible de s’exprimer librement.

Mes deux grand-pères ont fait la guère de 14-18 et l’un deux n’est pas rentré. Ils sont partis pour défendre un certain idéal de la liberté. Et, surtout, un respect de l’égalité pour tous.

Alors, pour eux, jamais je ne me tairais devant l’insulte et la discrimination.

Bonne soirée, Frango.

Ancien membre
- modifié par bloguinette le 11/06/2020 - 13:21:00

Citation de Nina82 #334574

merci pour ce que tu ecris ...

je suis en situation de handicap, validisme , insultes, moqueries, et tout, je connais bien!oppressif!

faut pas laisser passer ,si possible !

le monstre, la folle la debile .. la contagieuse ...j'entends tout ce que on dit de moi,,, mais soi disant je me fais des idées, hein! mes parents ont plusieurs fois ete temoins

je souffre d'hyperacousie douloureuse, pathologie auditive handicapante et invalidante au quotidien, tres peu connue, et confondue avec le handicap mental; elle se double de nevralgie faciale, protections auditives et capuche, echarpe sont mon quotidien, et ont une visée therapeutique,

je me balade avec mon certif medicale, pour prouver , ce handicap , que on ne voit pas .... suite a des controles de IDENTITE , car on ne voit que tres peu mon visage

il n'y a pas que moi qui suis touchée par le validisme ,et et qui entend ce que j'entends constamment ...SOUTIEN ET RECONFORT ,car se faire foutre de soi ...en riant, en montrant notre casque de chantier du doigt ?beaucoup d'hyper le vivent tres mal.... l'hyper =considérée psy, phobie du bruit, alors que ce peut etre un symptome, ou due a un trauma sonore, une otoxicite :le bruit, fait mal, on s'en preserve, on s'en eloigne, on se protege, on n'est pas fou...meconnaissance et ignorance

oui, suicide, on a envie de se faire du mal a soi, parce que les remarques nous ont fait du mal, car on se sent une merd, double peine, j'ai mal, et suis comme clouée au pilori dans la rue

oppression de ces regards , ces insultes, mais vous etes malades madame, porter un bonnet par 40 degres !t'as vu, pfff, c'est une retardée, t'as vu ce qu'elle a sur ses oreilles? , là regarde devant la pharmacie !

ce n'est pas normal, ce ne doit pas etre, de se faire moquer de soi car on Est different !la grosse excuse , oh ben, on pouvait pas savoir :ben justement qd on sait pas on se tait , on la ferme !on peut ne pas comprendre, mais rien ne justifie insulte , et montrage du doigt "on pouvait pas savoir"et donc quand on sait pas , on se moque???

alors , on pourrait dire qu'il y a des choses plus graves , mais si vous saviez comme on vit mieux, comme on est mieux ds son handicap, lorsque on rencontre de la bienveillance, et non, :t'as froid, madame??assorti d'un rite gras, en prenant les autres a temoin ; quand on entend ca 20 fois pAr jour...tout le monde n'a pas la confiance en soi, la capacite, qui fait que on laisse couler les regards ...et la facon de vivre son handi depend aussi de son histoire perso , les remarques peuvent aussi doubler de violence, mais c'est ma faute, n'est ce pas , il fallait pas que je sorte de chez moi , ou que j'aille chez les fous, car suis pas compatible avec le reste de la societe, c'est donc de ma faute ...non, c'est de la faute de celui qui se moque et qui est violent !

expliquer ?pour un hyper, c'est delicat, car la personne oppressive peut alors, sachant que l bruit fait mal, user du bruit comme d'une arme aggravant ainsi l'hyperacousie , rendant la vie encore plus douleureuse et difficile auditivement , cela m'est arrivé a moi meme plusieurs fois ; marrant d'ailleurs on est traite de malade imaginaire, mais on comprend tout a fait notre pathologie auditive, des lors qu'il faut nous faire chier l'ouie , nous faire mal, pour nous faire partir de qqles part ...

la remarque la plus intelligente de la part de bonnes personnes :L' hyper, ca peut aussi leur arriver, alors il feraient mieux de la fermer !"

ma grd mere etait elle meme en situation de handicap, PMR, et donc forcément, elle etait" sotte" ...car etre ds un fauteuil roulant, c'est forcement etre avec une case en moins ???

avatar contributeur de Nina82
Nina82

@ Bloguinette : aie merde ma pauvre :/ ça c'est affreux ! Et un casque anti-bruit ne pourrait-il pas t'aider ? J'ai un ami qui a ça et y parait que c'est efficace.

Pour ma part je souffre de fatigue chronique dû à un manque hormonal, je prend des substituts mais je vis quand même avec une ménopause précoce (dont les conséquences sont cools mdr ... NON), et j'ai des traits autistiques qui impactent ma vie sociale, professionnelle et même mon rapport au monde et à mo-même.

Pour autant j'ai un Bac frolant la mention "assez bien", j'ai fais deux ans en fac de droit (même si c'etait pas ma tasse de thé), j'ai fais des stages où je m'en suis bien sortie, j'ai quelques ami(e)s et je veux travailler dans le milieu médical car je veux aider les gens !

Handicap =/= débilité, merde !

Ancien membre
- modifié par bloguinette le 11/06/2020 - 13:54:59

je porte protection auditve :casque plus bouchons(casque passif, ), deja depuis 1999 et 2001, mais lorsque on entend en dessous du seuil d'audibilite , d'ou mon hyperacousie douloureuse et que auditivement , un filet d'eau = douleur auditive, donc, meme doublement protegée, toute vie habituelle , comme tout le monde ,est exclue:l'impact psycho, socio, pro, loisir famille, sentimental de l'hyperacousie douloureuse est enorme !c'est le cas de bcp d'hyper grave a severe, majorés a severes ; j'ai une vie adaptée , et un projet de vie , j'ai du stopper mes etudes, vie pro avortée, et mes conditions familiales , mon etat de fatigue, ne me permet pas de suivre des formations, ou de faire du teletravail

le casque bose (actif) n'est pas assez protecteur et le dispositif electronique en lui mm fait du bruit, douloureux auditivement pour un hyper aggravé, , un hyper leger a moyen peut s'en trouver bien, pas un hyper aggravé , majore a severe ou profond ; un normo entendant l'utilise en general dans un open space , car il filtre bien, les brouhaha et ne coupe pas de tout contrairement au casque de chantier ;il peut donc entendre ses collegues

courage et soutien pour ton parcours , bosser ds le milieu medical est un beau projet ....suis issue d'une famille de bankalous(maladie et pathologie diverse)!je suis a present le soutien familial , apres avoir ete l'aidante de mon pere ...

avatar contributeur de Des1volt
Des1volt
- modifié par Des1volt le 11/06/2020 - 21:59:31

Bonsoir,

flûte j'avais écrit un message et j'ai apparemment pas assez attendu pour le "participer"...

nayant pas de mémoire... je ne risque pas de le réécrire ...mais depuis y'a eu de belles interventions.

BloguinetteJe ne sais trop si tu vies dans une ville ou village adéquat. (exemple je vis à Toulouse la capitale des sourds). j'ai une ex et meilleur amie qui travaille dans ce milieu depuis au minimum 15 ans, je lui demanderais si d'une elle a connu des cas similaires et si par hasard elle n'a pas une idée ou contacts pour ton cas de figure, particulièrement douloureux il faut bien l'avouer...! Dans l'ensemble je suis ravie d'avoirn pu échanger avec vous, on sent la bienveillance et ça n'a pas de prix!

Ancien membre
- modifié par bloguinette le 12/06/2020 - 21:15:46

Citation de Des1volt #334663

suis deja tres bien suivie par mes medecins, on sait que ca ne se guerit pas , (ds mon cas)que les therapies proposées, ne sont pas adaptés a mon hyperacousie douloureuse (mais une vie adaptee, le calme et le silence mes protection, aident a baisser mon hyper ,sans toutefois me permettre une vie normale car il est là, le coeur du probleme:expo au bruit, mon ouie a mal et se sensibilise plus , et mon audition augmente, , et l'hyper alors s'aggrave,

examens cliniques tres difficles , irm, scanner exclus...

mon projet de vie , c'est prevention, informer , sensibiliser, ecouter, aider, ceux qui comme moi ont des ouies en souffrance , mon reseau virtuel est large et etendu , j'ai participe a des emission, tv, et presse papier , je laisse a present la place a d'autres!car chacun vit son hyper de facon differente, et selon son vecu

ma facon de parler de l'hyper et de son impact est apprecié car, j'en parle sans tabou (la preuve ici !), je connais bien aussi l'hyperacousie douloureuse, c'est aussi appriecé , je sais mettre des mots sur cette souffrance, etre au contact de s malades (en virtuel et ds ma famille )m'a aidee a elargir mon vocabulaire, m' a poussée a m'interesser au validisme , sexisme ...souvent , on a fait appel a moi, pour expliquer , faire comprendre ...

je suis ss doute une des rares hyper, a tenir bon face aux critiques, a en parler, a m'exposer a supporter tant bien que mal moqueries et insultes , a en parler sans angelisme, a ne pas nier ou minimiser les soucis auditif rencontr"s par mes potes hyper :on m'a reprochée mes cernes, mon casque sur la tete, ds mes video, mais voilà, je ne cache pas mon handi auditif et ses consequences ..

important, je repete ce que m' a dit un soignant:avec votre discours, votre, exemple, vous montrez que au dela de l'hyperacousie douloureuse, il y a une vie, differente, certe, adaptee, mais dans l'acceptation , vous etes une locomotive, il y a eu un avnt et un apres , il y a un deuil a faire , vous etes vous dans l'apres, c'est encourageant pour les malades ; on va me trouver negative, d'autres trouveront au contraire mon discours tres positifs ;mon hyper a des hauts et des bas et ca fait debat! :D

je vivais ds le 87; mais on a du deménager et j'ai suivi mes parents, car dependante d'eux sur de nombreux point , l'entraide familiale est tres forte

difificile de se rencontrer entre hyper, car la plupart sont comme moi, ne tolerant pas auditivment les transports en commun, avion, bateau, moteurs de toutes sorte...les normo entendants ne sont aps tres cool, et mmp armi le s hyper, il y a comme une negation du probleme, genre, lorsque ej propose une solution auditive, prendre une douche sans avoir mal auditivement (resonnance, bruit de l'eau ), c'est tout juste si on me dit aps que je ne veux âs guerir, que je me complais ds mon handicap .non.mon hyper est a remission, un choc sonore peut me refaire basculer a tout moment ..un hyper peut aller jusqu'au refus de soin, moqueries , incomprehenesion d e la part du corps medicam, bruit ds la salle d'attente de la machinerie medicale(mammographie, radio:casque plus bouchon, et choc sonore malgre tout, difficulte administrative (tel , batiments mal insonorisés, ds qu'il y ades demarches a faire, c'est galere!on se voit mal aussi donner des conferences (micro, parler fort, resonnance, brouhah...)

en genéral , on souffre bcp de non aide pour le quotidien, et de l'isolement, du manque de mobilite, on a aussi du mal a trouver des loisirs , à consommer (zic ds les boutiques ...), bcp , tres atteints ne veulent pourtant pas diminuer les sorties en lieux bruyant , ca r peur d'etre ecartés de la sociéte, resultat, ils empirent "le mal" comme on dit entre nous

je me consacre a ma famille, (2 malades , le 3 e nous a quitte il y a un an , cetait mon papa ), et à, l'ecriture

je precise bien je suis hyperacousique, douloureuse et je suis lineaire :pas de trou sonore ds l'audiogramme, j'entend s /sur audition et non pas surdite , j'entends toutes les frequence

si on entends pas toutes les frequences, on est hypocaousique, et il y a des trous ds l'audiogramme

mon hyper s'accompagne a present d'acouphenes , logiquement eux dus a des agressions sonores diverses et aussi d'autres causes , en 2015, je n'en avais pas :là aussi, qqles regles d'hygiene auditive permettent de les diminuer pas mal

je suis ds plusieurs groupes fb , j'ai mes blogs, ma chaine you tube (en restructuration, ) et je suis un peu moins active , car ordi = mal oreille , je continue ce projet de vie

l'attrait de certains hommes pour les femmes hyper est reelle, car elle s'accompagne d'une hypersensibilite sensorielle, parfois et ausis emotionnelle

je suis aussi curvy (ronde)suivant de pres la lutte anti grossophobie ,en tant que malade auditive , stress audiitf = prise de poids

je suis encore ds le confinement, justement pour e viter d'etre porteuse saine , et puis, la saison d'ete, mm avortée, va apporter son lot de bruit, c'est donc les mois d'ete que ej sors le moins et ou j'ai plus mal :meme doublement protegee, dans une piece fermée et isolee, j'entends un feux d'artifice a 3 km de là , ce n'est pas cru, c'est pourtant moi qui ai mal, bref!

je suis aussi par la force des choses tres sensibilisée au handicap , mais ma facon de vivre l'hyper, un peu ds la resilience, n'est pas compris,j'entends souvent que :c'est aps une vie , c'est un vie de merde, que tu dois etre malheureuse :non, je ne suis pas malheureuse , j'ai une oreille differente, et une vie adaptée...

"voilà, c'est tout"bloguinette

avatar contributeur de Des1volt
Des1volt

Bonsoir Bloguinette ,

c'est fou je me doutais que tu sortirais un truc du type, ceci étant pas aussi dense bien sûr...

Donnerais-tu accès à un lien te concernant, ou tu préfères plutôt mettre "les choses à leur place" ? Quoi qui l'en soit j'applaudis ta féroce force pour ce gros tout !!!

Ancien membre
- modifié par bloguinette le 13/06/2020 - 08:26:58

je te souhaite ainsi qu'a ceux qui ont participé a cette convers' , une douce nuit etoilée !

Ancien membre

Parler de son handicap c'est comme parler aux murs... Je ne veux en aucun cas faire une course à celui où celle qui sera le plus handy.... Je soufre du mien, j'ai beau m'imaginer ce que serait ma vie en étant hyper.... Je n'y arrive pas, mais parcontre je sais mais sans pouvoir l'évaluer dire que je préfère encore le mien.... Je le connais, j'en sais les contours, les limites imposés... Ce qui m'est étranger quand je parle des autres handy.... Don't le tien.. Compatir ? Heuuu c'est pas ce que tu cherches, avoir l'espoir d'un moment de calme.... Tout comme je souhaite ne plus avoir mal pendant quelques heures... Que cela s'arrête fusse quelques heures.... En fait j'en sais rien... Il y a des moment où on ne sait plus rien ou tout devient flou.... Je ne peut que te dire courage et détermination



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr