Les limites du droit à ne pas répondre

Ancien membre   - Modification par Fenris le 13/03/2020 - 23:52:31

Salut à tous et toutes, je me permets d'évoquer un sujet auquel chaque personne a (forcément) été confronté au moins une fois sur ce site: ne pas avoir de réponse. C'est parfois devenu très fréquent, pourtant il s'agit d'un droit que l'on peut faire valoir pour sa liberté personnelle. Néanmoins existe t-il des limites à celui-ci ? La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres, cependant mis à part la tolérance, qui par définition je le rappelle consiste à accepter ce que l'on réprouve chez autrui, il existe également une valeur qui est à mon sens supérieure à celle-ci: le droit au respect de sa personne. Or dans ce cas est-il acceptable d'être à ce point comme "dédaigner" par autrui ? Lorsque l'on envoie un message ou même lorsque l'on parle à quelqu'un quelle qu'en soit la raison, sauf bien entendu si jamais cette personne tient des propos injurieux (et autres cas possibles dans la rue) à notre encontre; le respect le plus élémentaire n'est-il pas de lui donner au moins une réponse, même si elle s'avère être un refus, plutôt que de lui offrir son indifférence voir son possible mépris ? Après parfois j'ai aussi appris à mes dépens que tout le monde n'est pas forcément digne de confiance, mais tous les humains ne peuvent être ainsi. Nous avons tous des divergences mais nous avons ce point en commun.

La raison personelle maintenant pour laquelle il m'a pris de rédiger ce paragraphe si tard, je vais être sincère mais non-blessant je pense: je reconnais qu'au début de sa rédaction j'étais en proie à mes émotions les plus vives à l'encontre de ces personnes, alors certes je n'ai aucun droit à m'ériger en juge de leurs actes, néanmoins j'espère qu'un jour ils en apprendront par eux mêmes. Mais bien entendu moi même je ne suis pas toujours exemplaire dans mon attitude ou dans mes actes, néanmoins je pense être plutôt bienveillant avec tout le monde malgré mes défauts et certains de mes sombres aspects... En général je donne une réponse à chacun, et avant que quelqu'un puisse (éventuellement) m'en faire la remarque, oui parfois même aussi à ceux/celles qui me disent juste par exemple "CC SA VA" car je pense sans vouloir être méprisant que chacun peut être perfectible, moi y compris dans d'autres domaines. Que dire de plus maintenant à part peut-être qu'il y a tellement d'humains pour si peu d'humanité ? Sans prétention particulière, je pense que ce serait une conclusion à méditer même si honnêtement elle n'est pas de mon esprit.

Bon pour essayer d'en finir: pour les survivants qui sont bien arrivés jusque là, déjà toutes mes félicitations lol ainsi que sincèrement merci pour m'avoir lu jusqu'au quasi-terme (promis c'est presque fini ^^') Il s'agit de ma seconde publication d'auteur sur le forum de Betolerant et je pense qu'elle peut être digne d'un minimum de réflexions, mon premier sujet assez autocentré était: "Le détachement/renoncement est-il source de bonheur ? (Suraffection gay)" et je remercie encore tous ses participants/es à sa contribution ou même aussi les lecteurs/lectrices qui ont pu se sentir empathiques à mon histoire parmi des milliards d'autres; j'essaye maintenant de m'intéresser davantage à cette grande inconnue qu'est "l'autre" même si tardivement... Je reconnais que je suis plutôt un sacré phénomène (gay, presque haut potentiel, hypersensible, en un mot psychologique avéré: assez complexe car même les psys ne savent pas toujours où me caser j'ai l'impression) mais je pense être plutôt sympa la plupart du temps, simplement sans entourage réel bienveillant pour m'épanouir dans la "bonne direction". Je ne m'attends pas nécessairement à une multitude de réponses néanmoins bien sûr j'en espère, quelle qu'elle soit même très courte, car je pense que mon sujet peut avoir une portée assez universelle.

En ultime propos en lien avec mon thème: je peux pardonner (et je peux même en comprendre les raisons je crois) à ceux qui m'ont comme claqué leur porte au nez sans réelle(s) explication(s) de leur part alors que j'en étais humblement demandeur, mais perso je trouve ça particulièrement regrettable et assez puéril pour des hommes alors que moi paradoxalement j'ai conscience que je garde une âme assez "juvénile". J'attends toujours des gars compréhensifs et patients à mon égard dans ma région septentrionale, car je souffre toujours bien malgré moi d'une "surdépendance affective" mais par la grâce des Valar je pense en avoir trouvé au moins un ou deux qui se reconnaîtront et je les en remercie sincèrement; même si j'aimerais aussi parfois que les gars de min coin que je trouvais attirants encore une fois malgré moi et qui m'ont un peu fait ce "tort" lisent ceci pour peut-être comprendre ce que j'ai pu ressentir de blessant dans leur non-réponse... Je crois à l'espoir et aussi à une possible réponse véritable, apaisée et explicative de leur part sans vouloir incriminé personne, ce n'est absolument pas mon but d'être sycophante/calomnier ou dénoncer aussi bassement même si cela peut faire partie de la nature humaine. Et il faut aussi par ailleurs que je croive qu'il est plus que temps maintenant de clore ce post interminable et d'enfin aller dormir un peu x) J'aurais encore tant à dire donc il faut que je trouve quelqu'un qui m'empêchera de trop l'ouvrir lol, bisous et encore merci à tous/es, Fenris/Steeve :)

Annonce
Ancien membre   - modifié par SuzanneTD le 03/03/2020 - 02:59:10

Nos discussions ont disparu .

La faute à qui ?! - je ne sais pas .

Après un bref instant de désorientation , j'ai choisi de ne pas me questionner plus que ça .

Une autre façon de se préserver ... qui sait .

Le droit à la non-réponse est celui que tu t'accordes aussi : finalement , c'est pas très sain comme fonctionnement . Bref .

Ancien membre   - modifié par Fenris le 13/03/2020 - 23:53:28

Coucou Suzanne, je l'admets c'est un de mes propres torts. Je vais essayer de m'expliquer à ce sujet pour éventuellement d'autres personnes aussi: l'instinct de préservation/protection est effectivement très voir trop fort chez moi, surtout depuis que je suis un peu sorti de ma tour d'ivoire pour aller vivre quelques expériences pas toujours très agréables; je suis aussi extrêmement focalisé en ce moment sur les rencontres "réelles" que je pourrais faire dans ma région à cause de cette solitude qui me dévore sauvagement, tout en essayant de ne pas trop étouffer l'autre à cause de mes faiblesses... Et enfin je suis également toujours aussi inconsciemment à la recherche éperdue de "mon homme", qu'il me corresponde dans sa physionomie (un minimum) et dans son être, mais plus encore réciproquement. Ce serait un tel bonheur de connaître ça au moins une fois dans ma vie, même si je ne sais pas si je le mérite actuellement. J'essaye d'être le plus sincère possible par ce mea culpa. Je voudrais simplement que la chance me sourisse un peu plus car c'est aussi une donnée non négligeable dans le jeu de la vie, le film "Match Point" à l'appui.

En espérant t'avoir éclairée sur mon comportement parfois alambiqué mais sache que je te considère vraiment comme une personne chaleureuse à mon égard et qui fait tout son possible pour m'aider comme d'autres aussi :) En ce qui concerne le droit de non-réponse que je m'applique en effet à moi même également: je voulais évoquer par là le fait que l'on puisse me répondre au moins une fois lors de l'envoi d'un message par respect ou alors lors d'une demande d'explication de ma part suite à une incompréhension mutuelle (possiblement à cause de ma psyché). En principe je réponds à tout le monde sur tout sujet (sauf déplacé) mais je me réserve également le droit de ne pas poursuivre la conversation en justifiant ma décision si jamais on me le demande; je pense que c'est un compromis plutôt respectable de ma part.

Ancien membre  

Tu es vulnérable de toutes tes attentes , éloigne-toi d'ici , va vers le réel . Sur le net , tu es en danger . Rencontre ceux d'ici de ton âge qui le voudront bien , sans arrière-pensée : t'es pas obligé de te mettre en couple au premier regard , nom d'un chien !

Ancien membre   - modifié par Fenris le 13/03/2020 - 23:54:16

Oh tu sais Suzanne, je pense maintenant être conscient de ma vulnérabilité en ce qui concerne mes attentes; je suis bien trop rêveur d'esprit en plus d'avoir de fortes émotions intériorisées et assez autocentrées pour l'instant. Mais je veux garder l'espoir d'être (possiblement) aider par quelqu'un d'ici qui pourrait me comprendre encore mieux que moi même... Je sais très bien que le net comporte beaucoup de risques, mais le forum est tout de même un endroit plutôt protégé pour écrire ce que l'on peut ressentir sans vouloir incriminer personne. Ce n'est pas mon intention encore une fois, je veux simplement comprendre. Eh bien le réel est aussi une source importante d'angoisses voir de dangers encore plus grands pour moi, je pourrais même m'y faire encore davantage détruire. Je sais aussi que mon "rêve absolu" peut devenir mon pire cauchemar mais c'est une envie que j'ai extrêmement de mal à canaliser...

J'espère seulement avoir la compréhension de l'autre et pour ma part la patience nécessaire que je dois développer sans avoir d'intentions même les meilleures comme tu le dis si bien; en tout cas merci beaucoup à toi et sache par ailleurs que je suis toujours disposé à te répondre en message privé, si jamais tu le souhaites :)

Annonce
Ancien membre  

Réponse déjà faite en mp :)

Ancien membre   - modifié par Fenris le 13/03/2020 - 23:55:25

Ok pas de soucis j'y ai bien répondu ;) Bref je doute que mes longs écrits peut-être assez mornes parfois puissent faire une sorte de "buzz" ou plus concrètement donner un peu plus de réponses diverses, même contre mon avis car cela peut être constructif, mais je l'espère toujours; je me fatigue parfois à les développer sans relâche mais j'en ressens un tel besoin de temps en temps dans l'espoir d'une écoute. Bien courage maintenant pour la journée, en attendant toujours en lien avec mon sujet: j'ai (re)trouvé une drôle de vidéo/remix plutôt sympa à diffuser dans le cas où l'on ne souhaite pas s'exprimer avec quelqu'un lol: https://youtu.be/h8-QGeOHx_Y

Eh il n'empêche je me demande quand même: malgré la réputation pour le moins sulfureuse de ce petit bonhomme, qui a vraiment raison selon vous ? Parce qu'au final, même si faut reconnaître que le poursuiveur est assez harcelant dans sa manière de faire, le principal intéressé ne lui a pas vraiment répondu sur le pourquoi il refusait de lui parler; il avait même l'air plutôt confus au début de ses explications... À vos marques je lance le sondage dès maintenant x)

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma  

Salutation Fenris, c'est toujours et exclusivement par une grande émotion que nous pouvons, par assentiment, libérer une de nos qualités empathiques pour un-e internaute, car certaines dimensions de la psyché humaine porte par delà « l’interface culturelle »une incommunicabilité patente…

C’est donc pourquoi parfois aussi toutes les dispositions d’échanges scripturaires ne peuvent suffire à communiquer l’incommunicable, et il apert alors que la seule manifestation de respect et de soutient se tienne dans le silence d’une pensée présente, mais pas d’une pensée transcrite…

lors même où toute « parole » peut atteindre sa limite, un lien spirituel subsiste et enracine une relation par la concomitance d’une attention réciproque, et l’on pourrait même dire que cette rétention du dire, permet une intention d’écrire avec toujours plus de profondeur, tout comme si le pin qui a cru par sa sève s’assèche, pour les mains du luthier, son bois sera violon…

Reglisse  

Coucou Fenris,

Pour ma part, je réponds toujours, tôt ou tard, aux messages. Par contre, si je suis très occupée (comme c'est le cas en ce moment), mes réponses peuvent se faire attendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Il est arrivé que je contacte des gens qui ne m'avaient pas répondu au bout d'un mois. Ils ne sont peut-être plus actifs ici ou ont autre chose à faire. Ce n'est pas grave. Ils ont des tas de raisons pour ne pas me répondre et je ne pars jamais du principe qu'ils agissent contre moi ou dans un manque de respect.

Tu devrais te demander pourquoi tu accordes tant d'importance au regard que les autres portent sur toi. J'ai l'impression que, si une personne ne te répond pas, cela te met en colère et te renvoie une image négative de toi-même (c'est ce que j'ai ressenti en lisant ton post mais je me trompe peut-être).

Juliemedit  

Bonjour,

Je réponds toujours, et je relance quand une relation me semblait positive mais s'étiole.

Peut-être parceque j'apprécierai qu'on en face autant à mon endroit - je ne m'y trouve aucun mérite, d'autant que j'ai en général le temps de le faire.

Probablement que quand une relation apporte à l'autre et réciproquement, elle ne s'interrompt pas sans raison. Le tout est de savoir si on a envie de savoir pourquoi.

Ancien membre  

Je nourris dès le début avec Fenris , une relation de mère-fils .

Il est tendre , gentil , vulnérable .

Je l'aime pour ce qu'il est .

Je l'espère autant "furieux" que moi même , en cas de besoin .

Un louveteau n'est jamais que le modèle réduit d'un loup ou d'une louve :)

Noxilver  

Salut Fenrir,

Je pense que tu as raison quand tu dis que la limite du droit à la non-réponse est le respect. Et je pense que ton point de vue est partagé par beaucoup, y compris ceux qui ne répondent pas à tes messages.

Est-ce que cela veut dire que tu n'es pas respecteueux ? Peut-être, en tout cas à leurs yeux. Et tout le noeud du problème est là : le respect a beau être une valeur suffisamment universelle pour être vue par tous comme une chose positive, elle est surtout suffisamment floue pour que chacun y voie midi à sa porte.

Pour certains, le respect est immuable et absolu, on le doit quoi qu'il arrive. Pour d'autres, c'est quelque chose qui est dû de prime abord mais qui peut se perdre, et pour certains enfin, c'est quelque chose qui se mérite et n'est jamais accordé d'emblée. Je ne préfère aucune de ces approches, je me contente de constater.

Si on applique ces trois cas à tes messages, un "CC SAVA" peut être perçu comme irrespectueux par certains ici car cela leur montre par exemple que l'interlocuteur n'a pas pris la peine de lire leur description et de s'intéresser à eux pour poser des questions plus pertinentes. Pour d'autres, en te présentant comme ça, tu perds des points sur leur échelle du respect et il te sera plus dur de le gagner à l'avenir. Je ne dis pas que tu le fais ou même que tu as tort de le faire si tu le fais, c'est un constat général avec un "tu" d'illustration.

Je suis d'accord pour dire que le fameux "cc ca va ?" est un message passe-partout donc creux sur lequel il est difficile d'enchaîner autyrement que par des banalités, ce qui place l'interlocuteur dans une posture gênante s'il cherche une conversation plus intime. Mais d'un autre côté, je ne me sens pas d'aller voir quelqu'un que je ne connais pas et lui dire "Hey, j'ai vu que tu aimais X, moi aussi ! Cool non ?" Là je ne ressens plus de la vacuité, mais une sorte de connexion factice avec l'autre qui me dérange encore davantage. J'ai presque l'impression d'être un voyeur en faisant ça. Mais ce n'est qu'un avis qui est aussi pertinent que son exact opposé.

En conclusion, s'il existe une limite à la non-réponse, elle n'est ni absolue, ni universelle. Chacun place la limite où il le souhaite selon son acception du respect. Et ce caractère variable vaut pour toutes les valeurs, y compris la bienveillance que tu mentionnes aussi dans ton post. En espérant que ma grille de lecture apportera de l'eau à ta réflexion.

Dime   - modifié par mimoza le 03/03/2020 - 20:15:36

Bonjour mon Fenris.

Concernant ta vidéo, c'est insupportable ces façons de faire journalistiques. N'importe qui dans la rue prends en principe quelques soins avant d'interpeller une autre personne.

Concernant ta personne, j'ai bien peur que tu attendes bien trop d'un site de rencontre. L'art et la manière y sont bien pire qu'en IRL. Prend soin de toi, confrontes-toi plutot à l'IRL, c'est plus dur mais ça te fera plus de bien. Bisou.

Ancien membre   - modifié par SuzanneTD le 03/03/2020 - 19:02:51

Tiens , j'apprends des choses .

Le MP n'aurait-il pas été utile , avant tout ?!

D'ailleurs , pas seulement ici .

C'est là où les intentions questionnent ... (à moins d'être "blacklister" , échanger en privé reste possible)

En même temps , hein ^^ ... (quand on n'a pas envie , on n'a pas envie)^^

Ancien membre  

Bonsoir Fenris,

L’hypersensibilité est une grande richesse. Mais, malheureusement, comme la face A d’un vinyle 45 tours, elle comporte une face B.

Et cette « face B », si tu ne t’en préserves pas, t’emmèneras vers des heures bien sombres…

Je te dis ça, bien simplement, car je suis un « vieil hypersensible ». Avec le temps, j’ai appris (plus ou moins) à composer avec. Mais c’est parfois très dur.

Et, dans ton long mail ci-dessus, je me retrouve lorsque j’avais ton âge.

La nature humaine est ainsi faite que tu n’auras jamais assez de toute ta vie pour en faire le tour ! La complexité des tempéraments, liés aux événements traversés par les individus, créent une multitude de réactions aussi innombrables que les étoiles du ciel...

Autrement dit, bien fin serait celui qui pourrait certifier réagir de telle ou telle façon, s’il était confronté à telle ou telle situation… En tout cas, pas moi !

Alors, ceux que tu contactes, ceux qui te contactent sont des personnes, comme toi, comme moi. Ils n’ont peut-être pas suivi le même chemin, peut-être pas reçu les mêmes cadeaux de la vie. Mais si une chose est sûre, c’est qu’ils ont, comme toi et moi, le besoin d’être aimés.

Je t’embrasse, Frango.

Ancien membre   - modifié par Fenris le 13/03/2020 - 23:56:19

Je suis vraiment heureux d'avoir quelques réponses supplémentaires malgré l'heure de ma rédaction qui est de nouveau très tardive suite à mes rêvasseries... Salutations Zeugma, ravi de te relire dans tes réflexions toujours aussi complètes; en effet libérer son empathie pour une personne requiert souvent une grande force d'âme personnelle à laquelle je ne peux peut-être pas encore prétendre pour le moment, je suis également d'accord sur le fait que certaines dimensions de la psyché humaine sont inaccessibles et devraient sans doute le rester. Eh oui voilà pourquoi le "réel" importerait tant à mes yeux pour pouvoir communiquer l'incommunicable, je recherche presque une relation inatteignable avec celui qui serait mon "élu" et la fin de ton message est une belle métaphore :)

Coucou Reglisse, je te remercie beaucoup pour ta participation à mon sujet, effectivement c'est toujours préférable d'appliquer à soi même ses principes; en ce qui me concerne je reconnais parfois faire preuve d'une impatience opiniâtre dans l'attente d'une réponse, en particulier avec les gars de ma région parce que je désirerais tellement ne plus me sentir aussi seul... Je voudrais tellement me faire enfin comprendre et pardonner mais comment le pourrais-je ? Je suis peut-être bien trop exigeant vis à vis des autres mais c'est maintenant que je souhaite sortir car cela fait des années que je me sens prisonnier. Tu es clairvoyant dans la dernière partie de ton message mais je voudrais simplement passer un peu de temps avec un gars qui me plaît, est-ce demander la Lune ?

Salut Juliemedit, toujours admirable d'être en accord avec ses principes et même d'y persévérer, je devrais également me questionner sur ce que je peux apporter à l'autre, sans doute mon affection et ma confiance, je voudrais simplement encore une fois que l'autre soit disposé à l'accepter même si il doit éventuellement me "recadrer" le cas échéant... De nouveau merci à toi Suzanne pour ton affection, il est vrai que parfois j'en recherche une de l'ordre quasi-parentale lol mais je veux aussi être un grand :) Oh j'ai sans doute des qualités mais je ne suis pas sans ombres, je t'aime bien moi aussi mais je préfère rester un louveteau même si je grandis malheureusement ^^'

Salut Noxilver/Noxy, ravi de savoir que pour toi aussi le droit au respect ne tue pas. Que veux-tu dire exactement par la suite de ta réponse ? Je pense en effet que mon point de vue est plutôt défendable mais je n'ai jamais voulu paraître irrespectueux pour personne; simplement oui j'ai pu être comme saisi de "folie" lorsque j'ai voulu engager la conversation avec un homme pour lequel j'ai involontairement ressenti comme un immense coup de foudre, cela m'a dérouté et mon interlocuteur plus encore je crois, l'issue finale ayant souvent été la "blacklist" et cela m'a anéanti car je n'avais même pas reçu de réponses antérieurement :'( Je dois aussi vous avouer que j'ai (en partie seulement) rédiger tout cela pour espérer éventuellement leur réponse, leur compréhension et leur pardon; je veux simplement être rassuré quand au fait de savoir que je ne n'ai pas causé trop de dégâts avant de les/le laisser partir, je ne sais pas si vous pouvez m'aidez à ce propos ni même si j'ai le droit d'évoquer cette demande, moi même si je n'ai absolument aucune idée de leur possible réaction à tout ceci... Je ne souhaite voir que le "bien" chez chacun et par conséquent je n'ai que mon amour a donné. Sinon je ne réponds pas toujours moi aussi aux "CC SA VA" à cause de ce (possible mais non obligatoire) manque de respect. Il faut bien une initialisation après c'est certes plus constructif et intéressant si il y a des passions communes évoquées, lorsque l'on est sincère on ne devrait pas en avoir peur. C'est plutôt paradoxal d'évoquer cela selon moi mais pourrait-on dire que l'universalité se retrouve dans les particularités de chacun ? Cependant pour moi toutes les valeurs ne sont pas relatives.

Re mon cher Mimoza, ah j'avais presque oublié cette vidéo juste pour le fun électro: "Vous m'emmerdez" lol mais les remix politiques sont souvent moins mornes que les vrais débats à l'Assemblée... Quoique il y en a toujours avec ce fameux 49.3 ? x) Bref oui les journalistes sont parfois extrêmement harcelants mais est-ce vraiment utile d'en arriver aux injures ? Plutôt que d'expliquer calmement pourquoi l'on refuse de répondre comme dire par ex: "Je suis fatigué ici monsieur" Après le cas zemmourien est... Particulier car c'est dans un cadre "intellectuel" je ne l'avais pris comme exemple que pour illustrer mon désarroi en rapport à ma situation perso avec un peu d'autodérision sur ma propre personne lorsque je me dis que je peux possiblement emmerder les autres x) Je connais la philosophie du site je pense, après je sais que l'on peut rencontrer tout type de profils, mais Betolerant est tout de même une communauté non ? La réalité de la vie m'apparaît assez froide seul et surtout sans lien, je ne peux pas aller discuter comme ça avec des gens dans la rue lol et quel intérêt je ne les connais pas après tout; quoique je me vois très bien aborder un gars qui m'attire pour au final lui dire: "Tu sais tu me plais plutôt bien mec" x) Et de me prendre un râteau encore plus humiliant parce qu'il est sans doute hétéro/en couple/pas intéressé par moi. Après je suis de nouveau focalisé sur mon affection là mais j'en ressens un tel besoin... Je dois aussi apprendre à considérer l'autre pour qui il est en tant que personne simplement je suis extrêmement émotif :/

Salut Frango, l'hypersensibilité est presque une autre vision de la vie mais en ce qui me concerne je la vois plutôt comme une horrible malédiction, je me suis laisser en partie prendre en otage par cette "face B" sans en avoir eu conscience au départ... Je suis si jeune et tu as sûrement bien plus d'expériences que moi pour savoir la gérer. C'est rassurant de ne pas se savoir le seul à avoir pu ressentir cela, mais maintenant j'ai besoin de quelqu'un ou d'un entourage auprès de moi pour continuer, même si j'ai encore de nombreux torts. Je sais que je ne peux me faire surhomme, ce serait une aberration d'ailleurs à mon sens. Mais je veux simplement comprendre et ressentir pleinement mon univers sans avoir les ailes coupées. La fenêtre de Johari offre un début de réponse au sujet que tu évoques, même si l'on ne peut jamais aller complètement au bout de son introspection en général. Bien sûr que personne n'a eu le même chemin sinon quel intérêt à des milliards de parcours de vie ? Mais je pense que nous avons chacun une matrice universelle, après je reconnais avoir eu l'extrême chance de grandir surprotéger par l'amour parental et d'avoir été à l'abri du besoin dans un environnement semi-rural entouré de jardins. Je n'ai simplement pas (encore) eu droit à mon ange béni des dieux. Peut-être dois-je d'abord le mériter par mon être et mes actions. Quelle belle conclusion finale que l'amour encore une fois malgré toutes les souffrances de ce monde qu'elles soient physiques, morales ou affectives.

Bien je pense avoir complètement répondu à chacun/chacune maintenant, le sommeil m'envahit mais je fus très stimulé par vos réponses et je vous en remercie sincèrement. Enfin pour finir d'être dans l'absolu-sincérité avec vous, je dois vous avouer mon terrible penchant qui fait peut-être de moi un "bad boy" finalement, le travers de ma dépendance affective: à défaut d'avoir trouvé dans l'immédiat mon "prince charmant" au début de ma vingtaine d'années, j'ai voulu explorer "l'autre côté" c'est à dire la soumission futile à un homme dominant qui aurait fini par détruire; fort heureusement je n'y ai encore jamais totalement "succombé" mais j'ai aussi assez peur de cette face sombre de moi même, si jamais je venais à tomber sur quelqu'un qui serait animé de réelles mauvaises intentions à mon égard. Tout cela résultant sans doute de mon fantasme juvénile sur la virilité protectrice des héros masculins, alors que je devrais peut-être finalement l'incarner pour moi et dans ma vie, par les météores de Pégase ! x) Je me sens souvent trop fragile et sensible pour ça... Je suis parfois un dangereux rêveur lol mais je suis heureux d'avoir pu évoquer tout cela avec vous, pardonnez moi si jamais ce fut parfois bien trop en dire sur moi même. Je n'ai qu'un quart de siècle et encore tant à apprendre de la vie ainsi que de mes erreurs; même si je vais sur mes 26 ans ce 18 mars, la perspective de l'avenir ainsi que de la vieillesse peut m'effrayer malgré moi. Bisous à vous tous et toutes, il n'y aura jamais assez de merci suffisamment grand pour votre écoute extraordinaire et également pour vos réflexions sur l'homme ainsi que sur ma situation perso, Steeve.

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma  

AVERTISSEMENT : ce post ne cherche en rien la polémique, mais j'espère élargira ton questionnement Fenris, car comme tu le dits toi même si bien : " C'est plutôt paradoxal d'évoquer cela selon moi mais pourrait-on dire que l'universalité se retrouve dans les particularités de chacun ?"

l'introspection et le contrôle de notre psyché en vue de l'interrelation est une bien périlleuse aventure qui ne nécessite pas seulement la symbolisation imaginative des plans affectifs et complétifs de la conscience, mais aussi des strates mnésiques qui forment le « sol » pour notre marche parmi les autres personnes dans le réel…

Or, toute symbolisation imaginative est une analogie soit efficiente, soit matérielle, soit formelle mais toujours exemplaire puisqu’elle est empreint de l’irréductibilité de ce que nous sommes, et c’est bien là le problème et la critique majeure que l’on peut adresser aux « sciences qui s’occupent du psychique » de prétendre à une lecture psychologique par recoupement d’informations symboliques…

je ne développerait pas ici tous les risques que cela comporte, mais je conclurais par une seule mise en garde, comme chaque relation humaine est unique par sa réalité "ici et maintenant", elle ne peut être formalisée qu’en une caricature destructrice de l’harmonie de la personne humaine…

Noxilver  

Re Fenris,

Loin de moi l'idée de dire que tu n'es pas respecteueux, je voulais simplement examiner toutes les réactions et tous les états d'esprit possibles de ton interlocuteur. Et parmi ceux-ci, il a pu penser que tu ne l'étais pas, mais ce n'est qu'une possibilité et pas forcément la réalité.

Comme tu parlais du respect, j'ai axé ma réponse là-dessus mais il y a plein d'autres explications à son silence dans lesquelles tu n'y es pour rien que ce soit volontairement ou involontairement : la personne a eu un empêchement qui l'empêche désormais de se connecter pour se répondre, il a trouvé chaussure à son pied et ne sait pas comment te l'annoncer ect.

Plus généralement, j'ai malheureusement tendance à être très détaché et rationnel quand j'analyse une situation relationnelle, prends mon analyse comme un des points de vue possibles sur ton problème et pas comme parole d'évangile.

Concernant ta volonté d'être rassuré, elle est tout à fait humaine et compréhensible et ce n'est pas moi qui te jugerais pour la formuler. Mon conseil serait toutefois de ne pas te focaliser sur cette peur (plus facile à dire qu'à faire malheureusement). En effet, le plus important à mon sens pour s'épanouir n'est pas de savoir si tu as bien ou mal agi mais comment t'améliorer pour la prochaine fois si la situation se représente.

Mais il est impossible de réfléchir à ce qui est arrivé en s'appuyant sur les hypothèse que ta peur va te pousser à élaborer. Tu as peut être mal agi ou peut-être que tu n'y étais pour rien du point de vue de l'autre. Mais sans retour concret de sa part, tu ne peux ^pas travailler sur toi-même pour t'améliorer ou même savoir si ce travail est nécessaire ou non. Et commencer un travail sur soi-même en se basant sur des a priori, des chimères, est juste chronophage et désespérant. La meilleure chose à faire dans ces situations et de garder son calme et de ne pas se focaliser sur les films qu'on se fait dans sa tête sans pour autant oublier les faits.

Enfin, pour ton paradoxe "l'universalité se retrouve dans les particularités de chacun", je suis assez d'accord, mais le seul moyen de sortir du paradoxe pour moi, c'est de considérer que l'universalité n'existe que sur un plan idéal et théorique, et que chacun traduit ces universaux pour lui-même en fonction de son vécu, de sa personnalité... Ce qui revient à dire que l'universalité n'existe pas sur le plan pratique, pas dans le cadre d'échanges tels que tu les décris^^

Tu l'auras peut-être compris en me lisant, mais je suis un homme amoral - je ne crois ni ne suit aucun système de valeurs morales, je juge des situations au fur et à mesure sans idée préconçues ni valeur suprême en guise de boussole, ce qui fait que contrairement à toi, je vois le relatif partout,; ce qui peut expliquer notre différence de perceptions !

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma  

Fenris nous dit : " Que dire de plus maintenant à part peut-être qu'il y a tellement d'humains pour si peu d'humanité ? "

En effet si nous limitons la qualification de notre présence humaine à la successivité relative des rencontres, il se peut que la quantification devienne la seule base de jugement de la véracité de ces rencontres (choix prédéfinissant), ainsi nous resterions dans une évaluation sporadique de ce qu’est l’amitié et l’amour en remettant à chaque fois en doute que ces deux modes de relation puissent nous finaliser réellement, alors que seule la certitude de la nature universelle du bonheur nous permet de le rechercher en chacune de nos vies…

donc si nous admettons que nos dispositions naturelles et universelles nous portent vers les autres avec une capacité à fonder une relation, alors il est évident qu’elle se réalisera potentiellement un jour ou l’autre…

Liossec  

Il faudrait surtout que certaines personnes lisent les descriptions de profils avant de formuler leur premier message ou suuvant

Damien8686   - modifié par damien8686 le 05/03/2020 - 00:14:38

Ici, j'essaie de répondre un maximum vu que globalement les gens sont beaucoup plus respectables et dans une démarche plus en accord avec la mienne: trouver le bon sentimentalement

Par contre sur des applis comme grindr, hornet, romeo et j'en passe, il y a tellement de cas sociaux qui t'envoient des photos de leur pénis/anus zoomés et des mecs qui deviennent agressifs dès que tu leurs dis que tu n'es pas intéressé que je ne réponds qu'à ceux qui me plaisent et sont dans la même optique que la mienne. C'est possiblement irrespectueux mais j'ai pas envie de perdre mon temps à parler à des mecs louches^^

Ancien membre   - modifié par Fenris le 13/03/2020 - 23:58:35

Merci pour ces nouvelles réponses, en effet Zeugma je me perturbe sûrement trop pour des questions qui me dépasse visiblement, à un point où je peux possiblement mal les interpréter et peut-être m'attirer les foudres de certains malgré moi. Trop d'introspection est parfois nocif car certaines personnes (dont je fais peut-être partie) ne supportent pas toujours de se connaître vraiment pourtant si il y a bien une personne avec laquelle il faut vivre c'est soi. Je dois aussi lâcher-prise car sinon je parais étrange, je suis resté bien trop souvent à l'écart pour acquérir ces apprentissages sociaux. En théorie tout se passe bien mais concrètement c'est tellement plus imprévisible les comportements et les relations humaines. La psychologie est intéressante mais elle n'est en aucun cas une manière de vivre. En conclusion l'harmonie ne se décrète pas, elle doit se vivre dans toute sa spontanéité imprévisible.

Re Noxilver/Nox, ah mais ne t'en fais pas je n'ai jamais penser que tu disais de moi que je n'étais pas respecteux (même si j'ai mes vices perso). On ne peut jamais prévoir/savoir les réactions de l'autre à moins de lui demander, un état d'esprit en général cela se ressent plutôt dans la réalité, perso je veux juste éviter de paraître pour ce que je ne pense pas être. Or comment faire si je n'obtiens pas la réponse, c'est à ce point déstabilisant de demander ce genre de choses ? Bah je pense qu'en dehors des qualités et des défauts de chacun le respect est la base de tout, et la réponse à une demande en fait partie selon moi. J'ai beaucoup de mal à accepter que je ne l'aurais sans doute jamais sauf peut-être dans une autre vie... Mais non, je pense vraiment que c'est ma psychologie qui a dérouté/exaspéré cette/ces personne(s) et je peux le comprendre en plus; simplement j'aurais espérer une seconde chance car tout n'est pas consciemment de ma faute je crois, malgré mon attirance indéniable pour ce/ces gars je n'avais pas forcément l'espoir d'une relation amoureuse ni intime car je manque de maturité relationnelle même si cela s'apprends, je voulais simplement pouvoir dialoguer, même si je reconnais pouvoir être particulièrement insistant... Les émotions peuvent parfois nous aveugler donc il faut aussi savoir être détaché et rationnel tout comme la justice impartiale doit l'être. Oh je respecte ton point de vue je ne fais qu'apporter le mien :) Je suis d'un naturel anxieux donc oui j'ai besoin d'être rassuré sur comment l'autre se sent, surtout si jamais j'estime avoir fait une faute. La perfectibilité/s'améliorer toujours essentielle, je voudrais seulement ne pas avoir fais ces erreurs qui m'ont fait perdre toute chance car chacun est unique pour moi, même si j'ai pu être attiré par plusieurs gars. Je voudrais tellement dire de qui il(s) s'agit mais ce serait absolument irrespectueux et dégueulasse de ma part pour le coup, pourtant je souhaiterais vraiment comprendre mais comment faire sans retour concret ? Si jamais vous me lisez... J'ai parfois du mal à dissocier mon être de l'implication réciproque que j'espère dans une relation je l'admets, mais par manque d'expérience surtout. Effectivement vouloir l'universalité ou l'utopie peut avoir de graves conséquences, j'aborde aussi peut-être des sujets trop relou en message privé. La moralité est parfois plus que douteuse donc autant en être détaché, mais en ce qui concerne les valeurs je les pense importantes en certains domaines. Je manque sûrement de flexibilité mais parfois à cause de mes angoisses existentielles j'espère en un "être suprême" quelque part...

Sinon Zeugma, le bonheur commence par soi comme je me plais à me le dire; mais faire des rencontres est aussi une partie essentielle à l'épanouissement social, et plus encore amical et affectif, je ne veux forcer personne mais j'aimerais finalement en faire dans ma région. Même si l'on peut faire de mauvaises rencontres par hasard quelquesfois (j'ai déjà été agressé/volé dans la rue en restant paralysé sur le coup) Je dois encore faire preuve de patience avec ma personnalité atypique...

Merci pour ta réponse Liossec, effectivement il est préférable de lire les descriptions de profil si il y en a une plutôt détaillée avant d'engager la conversation. On ne sait jamais sur qui on peut tomber, après chacun mets souvent ce qu'il souhaite dans sa présentation, pour ma part j'ai tendance à beaucoup (trop) m'épancher parfois... Et également merci à toi Damien8686, trouver le bon sentimentalement peut parfois nous amener à bien des sacrifices sur le chemin, pour ma part j'estime avoir pu être blesser par certains, mais pas volontairement je crois par celui/ceux que j'évoque évasivement dans ma publication et qui sont toujours sur ce site aux dernières nouvelles, je suis sur Betolerant parce qu'un site comme celui-ci n'existe nul part ailleurs même si rien n'est parfait, j'ai peur d'être trop "fragile" pour les autres réseaux gays pourtant je devrais peut-être m'y risquer (?) Je veux dire pour augmenter mes chances de rencontres dans ma région à cause de leur "popularité", mais pas toujours louable... Je n'aime pas ce terme de "cas sociaux" qui reflète cependant une certaine réalité, quand à montrer son intimité sur des tofs publiques heu pourquoi pas si jamais cela leur chante et soit autorisé sur ces plateformes, après tout cela fait partie du "comportement érotico-sexuel", par contre je ne cautionnerais jamais l'agressivité sauf pour ce qui est de la légitime défense et encore... Après moi aussi j'ai mes "critères physionomiques" hein mais je ne conditionne pas forcément tout à ça, surtout si la personne est respectueuse ou me demande un éclaircissement sur un point. En conclusion: le droit à la non-réponse est fait pour être employé mais pas forcément dans toutes circonstances, bisous à vous, Steeve :)

PS: la piètre qualité de mon interface informatique et de mon réseau SFR ainsi qu'un manque possible de fluidité actuelle du site en lui-même ne m'aide pas trop à publier efficacement et rapidement mes réponses ^^'

Liossec  

Ce que je veux dire, c'est par exemple, je ne cherche pas l'amour, est écrit dans mon profil. Tu ne peux pas savoir le nombre de demande que je reçois en total désaccord avec mon profil. Donc un moment, c'est vrai je ne réponds plus

avatar contributeur de Topidon
Topidon   - modifié par Hericendre le 05/03/2020 - 15:33:19

Bonjour aux éternels habitués, bonjour Suzanne, bonjour Fenris 🙂

Je ne sais pas quelle passion m'emplit en ce moment, ni l'origine de la frénésie qui pousse tant mes doigts à écrire sur ce forum en particulier.

J'ai tenu, dès la lecture des premières lignes, à lire ce forum dans son intégralité, mais je crois avoir perdu connaissance au 10ème post 😶

Il y a eu un tas de superbes réponses à la suite à un moment donné. A tel point que l'on pourrait se demander si rajouter quelque chose tient plutôt de l'ordre de la fantaisie.. l'essentiel ayant été dit plus haut :)

Fenris je me vois en toi, tellement... Je pense que ton questionnement n'aura aucune limite. Ce qui peut repousser les autres au fait de te répondre, c'est certainement ce que j'ai pu remarquer chez d'autres littéraires, ainsi que chez moi -bien que je ne sois pas un littéraire- qui est celui d'une sur-enchère dans ta description, qui par sa nature et sa maturité, ne plaira pas à tout le monde. Beaucoup de notions, beaucoup d'intelect, et c'est ce qui effraie sûrement certaines personnes ne se jugeant pas à la hauteur de tes attentes. Moi y compris, à un moment donné aussi.

J'ai remarqué que certains dont la description était trop engageante se plaisaient à la changer regulièrement, de sorte à en trouver une parfaite, ni pas assez, ni trop chargée.

Pour ma part, je me suis complu à une description plus humble, et plus joyeuse :)

Enfin... tout ca relève aussi du subjectif, et d'ailleurs tu trouverais de part la tienne la meilleure des personnes qui soit, s'il s'agit de sa demande propre 😉

Tu as tant de choses à écrire... Et vraiment je me vois trop en toi, attachant beaucoup d'importance aux mots, à la tournure, au raccord... Supprimer une paragraphe entier... En refaire un nouveau... Et cela se termine avec un post d'une longueur indéfinissable (au passage, mets y un peu de forme ca aide ^^), mais étant pour le moins, témoin d'une certaine passion 🙂

Concernant ceux qui ne te répondent pas -métant de côté ta description-, c'est peut-être finalement qu'ils ne te sont pas destinés ? Je me suis fait à l'idée que certaines personnes pour qui je fantasmerais presque me sont simplement innateignables par simple divergence d'intérêts, et que si c'est le cas, c'est peut-être mieux ainsi. Et que leur silence est une alarme prévenant d'un blocage qui serait sans doute intervenu plus tard... Je crois en le fait que la nature soit bien faite, et qu'il ne faille pas s'acharner :) C'est du moins ce qui me permet d'avancer.

Je crois, en constatant la longueur de tes posts ainsi que la régularité de ta venue sur ton forum, par analogie avec moi-même, que tu as besoin d'un sérieux lacher-prise 😊

Au plaisir de te lire petit bambinon que j'aime déjà

Ancien membre   - modifié par Fenris le 13/03/2020 - 23:59:40

De nouveau un petit passage nocturne en catimini ^^ Ah je comprends mieux pour ce qui est de ta situation perso Liossec, c'est vrai qu'une personne qui ne prends même pas la peine de lire au moins l'annonce d'un profil avant d'envoyer un message privé peut rater des infos dans le même temps... Il faut aussi parfois savoir se montrer compréhensif malgré l'énervement que cela peut induire.

Je te remercie pour ton message que j'ai beaucoup apprécié Hericendre; même si lire ce sujet du forum entièrement depuis le début est devenu plutôt fastidieux là je l'avoue lol ce n'est pas grave si tu as pu omettre certains éléments, moi même cela peut m'arriver. Sinon je pense effectivement que l'essentiel a été dit même si par manie de perfectibilité je peux en vouloir toujours plus x) Des avis diversifiés et (pourquoi pas) pas forcément d'accord avec mes opinions. On apprends surtout de ses propres défauts. Tu te vois donc en moi ? C'est un peu rassurant de ne pas se sentir seul dans ce cas, pourtant au bout d'un moment comme mon psy a pu me le dire il faut cesser de se poser des questions et accepter de ne pas avoir de réponse même si c'est un déchirement fatal pour moi... Tu dois avoir raison il y a sûrement un aspect de "surenchère littéraire" chez moi qui peut déranger par sa maturité d'apparence trop complexe, mais je pense qu'une autre explication plausible serait que l'on me prends pour quelqu'un qui n'est pas encore très stable émotionnellement et psychiquement, ce qui est en partie vrai mais tout de même je ne pense pas avoir mérité un tel dédain apparent... Pourtant si l'autre savait à quel point il est à la hauteur de mes attentes et même possiblement plus, je suis ouvert à tous même si comme un peu tout le monde je dispose de mes propres "critères" physionomiques et d'esprit. Je suis aussi dans cette course folle à la perfectibilité/quasi perfectionnisme de la rédaction la plus complète de mon profil, je devrais peut-être également la rendre plus légère et joviale mais je ne sais comment faire ici... Je me retrouve plutôt moi aussi en toi sur certains points :) Mais j'ai de plus en plus de mal à croire au concept de destin, qu'il n'y a que ce que nous faisons comme le dit le film lol et je regrette tellement ce "malentendu" que je souhaite toujours rattraper malgré le temps qui a passé, il le faut toujours selon mes émotions... Je voudrais simplement être en leur présence, encore une fois ne pas paraître pour ce que je ne pense pas être. En ce qui me concerne je n'ai jamais blacklister personne, je trouve cela incroyablement violent, je suis toujours partisan de l'explication raisonnée ou au pire de la technique du disque rayé ^^' La nature humaine n'a rien de déterministe. Effectivement je ne lâche jamais prise, je ressens parfois comme une irrésistible envie de sortir, de me bouger, de danser... Je ne suis jamais aller dans un bar ou dans une boîte de nuit par peur de devenir une "proie" bien que je sois un louveteau lol pourtant j'aurais bien besoin de m'amuser avec des personnes compréhensives quand à mon possible handicap psychique. Je reviens assidûment et régulièrement parce que j'ai l'impression de pouvoir m'évader un peu à travers ce post, même si ce serait bien mieux avec un/des gars de confiance dans la réalité... Par contre je suis un louveteau pas un bambinon lol Bisous à toi et merci :)

Ancien membre   - modifié par SuzanneTD le 06/03/2020 - 22:54:59

(j'ai survolé ici aussi)^^

Fenris ,

Pour pouvoir t'accomplir , tu ne peux pas indéfiniment te complaire dans un entre-deux .

Soit tu restes un chaton qui a besoin d'être nourri , soit tu deviens un lion capable de se nourrir seul .

Le besoin d'attention est compréhensible : tous le savent ici , tous en ont besoin aussi .

Ce n'est pas une question d'âge , ni de culture (générale ou autre) : juste de réciprocité , Fenris ^^

Ancien membre   - modifié par Fenris le 14/03/2020 - 00:00:33

Merci pour ta nouvelle réponse Suzanne, j'ai conscience que mes discussions sont parfois d'ordre byzantine/inutilement longues cependant je pense y énoncer quelques principes digne de réflexions, particulièrement les caractères en gras. Bref, je sais que je dois choisir et donc (en partie) renoncer. La logique biologique évolutive voudrait que je devienne un loup capable de subvenir seul à ses besoins, mais je garde toujours en moi cette fragilité du louveteau... La dernière partie de ton message est particulièrement intéressante, je ne vis pas encore les relations car soit je les intellectualise ou alors soit je les fantasme. Ce manque de réciprocité dans l'attirance ou du but de la recherche me blesse gravement depuis des années, pourtant ce que je voulais était simple à la base, je voudrais juste re/nouer des liens avec des gars autour de Lille malgré ma psychologie actuellement un peu morcelée mais pas irréparable avec patience et persévérance; pour cela il faut que je sorte en réel avec des personnes de confiance. Que la grâce qui émane du pays d'Aslan vous accompagne (et désolé cher Tolkien pour cette "infidélité" de ton noctambuliste ^^')

avatar contributeur de Topidon
Topidon  

C'est une dinguerie car plus je te lis et plus je vois mon reflet

Oui, moi aussi je revenais insatiablement sur mon forum pour converser, m'évader, et chercher LA réponse qui me donnerait le déclic... J'ai moi aussi horreur du blacklist que je trouve également hyper violent comme manière de faire. Je voudrais aussi partir au moins une fois en boite de nuit mais... j'ai peur de tomber sur ces habitués relous qui se font tout le monde lol mais bref

Tu aurais raison de dire que c'est frustrant de renoncer à ses ébauches réflexives pour soit intégrer des choses qui nous conviennent partiellement, soit ne rien intégrer du tout. Je me souviens avoir été perdu et ne pas avoir voulu avancer tant qu'aucune réponse ne m'avait été apportée sur un sujet, mais je me suis vite rendu compte que mes questions se perdaient quelques jours plus tard, pour en laisser place à d'autres. J'ai fini par me dire que c'était un vice insurmontable et infini que de se renfermer dans sa tête...

La quête de la description parfaite est vouée à perpétuité car notre mental et nos valeurs se modifient et interchangent de place chaque jour, en ordre d'importance... J'ai pris la décision de laisser la mienne comme ca pendant un moment :)

Je ne crois pas au destin mais je pense sincèrement qu'il vaut mieux parfois se détacher directement, visuellement et mentalement d'une personne, avant de se faire des films puis regretter, et pire, penser que la faute vient de soi. C'est vraiment toute une approche à avoir qui est d'extérioriser au maximum les fautes qu'on s'accorde toujours à soi-même.

Mon prof d'économie reprochait à ses classes de trop s'adonner au biais attributif (qui est en fait le biais inverse) mais chez tout le monde, le sentiment d'auto-culpabilité est souvent bien supérieur à mon sens... Et c'est un vrai fléau. Mais je le penserai toujours, il faut vraiment se détacher de ces pensées et de ces manies, autrement on n'avance pas...

Tu accordes beaucoup trop d'importance au regard des autres :) Tu devrais accorder plus d'importance à tes propres valeurs, et pas celles des autres. Pour moi, les malentendus survenant trop rapidement m'indiquent que la personne n'est pas dans le même état d'esprit, sur la même longueur d'ondes, et que donc ca ne collera pas à un moment donné, ou alors ca prendra trop de temps. Et le temps est trop précieux pour qu'on le perde au crémelage.

De quelle instabilité émotionnelle tu parles ?

J'aimerais te dire que tu finiras par trouver et que tu ne devrais pas te prendre autant la tête, mais me connaissant moi et me retrouvant en toi, je sais que cette réponse ne te satisfera jamais. Je pense qu'il faut que tu arrives à admettre le fait que pour l'instant, il est des choses beaucoup importantes que la quête de ton bien aimé parfait, qui se fera de toute facon toute seule, à condition que tu avances de ton côté en laissant de côté tout ce baggage cognitif inutile :)

Tu es et resteras un bambinon car tel l'a voulu ma conscience :p

J'admets que l'idée du louveteau me donne aussi un grand sourire

A plus tard jeune bambinon 😘

Ancien membre  

Fenrir, tu pourra grandir est devenir un loup, mais certain te verront toujours comme un louveto, est ça c'est beau :)

Bref revenons au droit de non réponse.

Côme beaucoup le savent, je suis une femme trans et j'aime les femmes. J'apprécie peu la compagnie des hommes, si ce n'est pour une bonne discutions amical.

Malgres tout, le nombres de MP doit être bien supérieur venant d'homme cherchant une personne trans. Pour être gentil.

Je répond, parce que je n'aime pas ne pas le faire.

Mais sincèrement, quand on me demande si je suces, si je veux des relation ou tirer un coup. Alors que je précise bien mais attente, ça me soûl. Je rembarrer gentiment, mais à la longue c'est plus que relou, et dérangeant.

Sans compter les messages type que tu reçois en presque copier coller, et qui finiront par essayer de te demander de l'argent.

Ou les gens qui vienne te faire la moral, ou ceux, tu sais pas trop ce qui fond la, et la discutions ne démarre pas, tourne en rond, ceux qui ne fond parler que d'eux même, sans même accorder de l'attention à l'autre. (tout ça je l'es veccus dans ma vie, pas spécialement ici).

Et y a les débats qui s'enfonce, les messages auquel si tu répond, tu sais que ça va vriller.

Bref bon nombres de cas ou je m'abstiens ou regrette de pas l'avoir fait.

Tout comme la liberté d'expression existe, la liberté de non expression aussi.

Il faut être conscient que l'autre à sa propre vie, et que pour des raisons qui nous échappe, cette personne ne souhaite pas répondre, et l'accepter :)

Ancien membre   - modifié par Fenris le 14/03/2020 - 00:02:08

Mes aspirations sont sûrement plus communes que je ne le réalise alors Hericendre, mais cela me rassure dans le sens où je suis bien un humain "normal" lol Ce forum ne peut certainement pas vivre à ma place; d'ailleurs j'en abuse peut-être un peu à trop m'épancher de la sorte. Cependant je suis tellement préoccupé par ma solitude à en faire des insomnies... À défaut de la réponse il faut sa réponse. Oh je peux comprendre les raisons pour lesquelles on a usé de blacklist à mon égard, mais je le regrette car je ne demandais rien de plus que du lien malgré mon psychisme et mes envies. Un minimum de considération, ou un peu plus quoi... Avant de sortir par exemple en boîte de nuit il faut savoir se protéger un minimum. Je dois laisser de côté ces questions existentielles qui se sont emparées de ma nature, mais j'aurais tellement voulu l'affection de certains gars; apprendre à les connaître et ne pas être "catégoriser" aussi rapidement. Ma présentation reste trop sophistiquée et pas assez libérée, comme moi x) Je regrette simplement que mes "coups de coeur" n'aient pas appris à me connaître davantage, voir avoir manqué "d'humanité" en m'ignorant selon moi. Soi a toujours été son pire ennemi. Pas forcément à tous les autres, mais je souhaite effectivement "plaire" un minimum à mes crush; je ne pense pas être repoussant même si je suis "classique" selon moi :/ Mais que faire quand aucune personne ne prends le temps de me connaître vraiment ? Eh bien je ressens parfois mes émotions intérieures (ou celles des autres bien que je doive travailler mon empathie) si fortement que j'en tremble carrément. Je suis impatient mais cela fait des années que j'attends, et si il n'arrivait jamais ? M'accomplir personnellement ne me sera sans doute pas suffisant. Je ne rentrerais plus dans le débat en ce qui concerne la dernière partie de ton post car je trouve cela puéril lol

Merci pour ta participation Alithia, enfin quelqu'un qui vient du Septentrion comme moi :) Bah de toute façon même si je garde une apparence plutôt juvénile je ne suis plus vraiment un prépubère (ni plus totalement vierge d'ailleurs lol) Ma sensibilité en a déjà touché certains, mais malheureusement ce n'était pas souvent réciproque; j'avoue que plus jeune j'ai surtout fantasmé sur une forme de "virilité masculine" incarné de façon puérile par Peter Pevensie, Seiyar, etc... Sans reprendre des exemples plus "littéraires" ^^ Mais ce n'est qu'un puissant rêve et non un aspect du réel, cependant je ressens l'envie de le "vivre" malgré tout :/ Je n'ai jamais nié le droit des autres à ne pas répondre, simplement je m'interroge sur ses limites selon les circonstances et la nature de la demande. En tant que femme trans aimant les femmes, il est normal que ta recherche y soit focalisée et j'espère sincèrement que tu trouveras ce que tu recherches, même si (ce n'est qu'une impression) je trouve qu'il y a peu de monde sur le site actuellement, enfin selon mes critères de recherche... Sinon je trouve que tu as raison de ne pas vouloir répondre à des demandes plutôt indécentes, après chacun est libre hein moi la seule limite que je me fixe c'est le consentement et le respect. Mais c'est assez étrange ces cas "particuliers" sur un site sérieux comme Betolerant. Dans tous les cas que tu as évoqué, un refus comme "Je ne souhaite pas/plus discuter avec toi" avec des explications si besoin est, vaut toujours mieux que de ne pas répondre par indifférence ou possible mépris/blacklist, sauf cas assez persistants (malgré soi parfois). La dernière partie de ton message est très juste: chacun a sa life et il faut accepter la possibilité de la non-réponse, même si je ne la comprends pas toujours si l'on est respectueux et sincère, pourquoi refuser d'engager la conversation ? :/ Je devrais finalement accepter que l'amour/affection est un couronnement et non la base d'une relation ou alors accepter que: https://youtu.be/FafMbyCVcvk x)



Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.