Quelle différence faites vous entre la sexualité et l'amour?

avatar ancien membre
Ancien membre
01/03/2020 à 14:35

Bonjour,

Je voulais sonder un peu vos avis sur la question , à savoir , pour vous y a t'il une différence entre la sexualité et l'amour , aussi pourriez vous expliquer votre point de vue?

Je modifie le post car la question serait plutot, quelle différence faites vous entre la sexualité et l'amour?

Bon dimanche a tous

avatar ancien membre
Ancien membre
01/03/2020 à 15:27

Bonjour,

Moi je pense que oui. La sexualité c'est en rapport avec ton intimité, tu peux être attiré sexuellement par un genre mais ne pas tomber amoureux et vice-versa. Je pense que c'est deux choses bien différentes, tu peux aimer quelqu'un sans avoir envie de rapports sexuels avec lui. Et je pense que la réciproque est possible aussi....

avatar ancien membre
Ancien membre
01/03/2020 à 16:21

Pour moi, la sexualité peut très bien être séparée de l'amour.

L'amour est d'ailleurs une notion qui dépasse la sexualité puisque c'est un sentiment qui existe dans un cadre non sexualisé comme, par exemple, l'amour d'une mère pour son enfant.

Mais l'amour gagne à être rattaché à la sexualité.

Il y a une bonification de la sexualité grace à l'amour et réciproquement.

Ma sexualité hétéro est marqué par le sentiment amoureux.

À tel point que je ne me vois guère faire l'amour à quelqu'un d'autre que ma femme.

Je ne dis pas que cela ne peut pas arriver mais qu'il y a comme quelque chose de sacralisé dans ma sexualité avec elle.

Même maintenant qu'elle n'existe plus, il y a chez moi une réticence à coucher avec d'autres femmes parce que le sexe est une autoroute au sentiments amoureux dans ma conception du rapport homme-femme.

Ma sexualité homo est bien plus simple.

Je ne connais pas cette pratique sexuelle en tant qu'autoroute des sentiments amoureux; ce qui me semble symptomatique d'un cerveau câblé en mode hétéro.

Je peux donc m'amuser à loisir sans engager mes sentiments avec les hommes.

Ce qui n'exclut pas de bien s'entendre, de passer du bon temps, d'être content d'être ensemble, de rechercher cette compagnie mutuelle mais que ne dépasse pas celle de l'amitié.

La sexualité et l'amour sont donc pour moi deux choses différentes, qui peuvent se suffire à elle-même, mais qui gagnent à fonctionner ensemble.

C'est la quintescence de la sexualité quand elle se pratique avec l'Être aimé.

C'est la quintescence de l'amour quand il mène à la fusion des corps.

C'est en tout cas mon sentiment et mon expérience…

avatar ancien membre
Ancien membre
01/03/2020 à 19:02

De mon point de vue, la sexualité est une stratégie, un besoin secondaire nous permettant d'accéder à certains besoins fondamentaux. Quant à l'amour c'est une énergie qui circule.

Mon avis c'est que l'amour peut circuler grâce à la sexualité et la sexualité peut être sublimée par l'amour.

Mais surtout ,l'amour peut être dépourvu de sexualité , et la sexualité dépourvue d'amour.

Combien de fois ai-je pu entendre «Tu ne me désir pas , alors c'est que tu ne m'aime pas «

De ce fait je constate qu'il y a beaucoup de confusion à ce sujet.

Et c'est pourquoi je voulais connaître votre opinion , à vous qui êtes sur ce site 😉

avatar ancien membre
Ancien membre
01/03/2020 à 20:00

Citation de Elfilosophe #325559

En fait ça dépend vraiment de la perception et du point de vu de chaque personne ! Je peux avoir des attirances physiques sans tomber amoureuse, mais si je devais un jour faire l'amour avec quelqu'un, je sais que avant tout ce n'est pas du sentiment amoureux dont j'aurai vraiment " besoin ", si il n'y en a pas ça ne me freinerait pas, mais en revanche j'aurai besoin qu'il y ait au moins une attirance physique et surtout que je puisse faire entièrement confiance à la personne, être à l'aise avec celle ci et d'une façon étrange... Que la personne m'ait vu sous mon pire jour pour me dire que je peux me lancer. Pour certaines personnes, l'amour et le sexe vont de pair, pour d'autres ils ne sont pas dérangés pour avoir un rapport sexuel sans ressentir de l'amour, et encore pour d'autres personnes ils ne veulent pas de sexe et sépare bien l'amour et le sexe etc etc... Au final j'ai envie de dire chacune et chacun devrait vivre son amour ou sa sexualité comme bon lui semble ^^

avatar contributeur de ArnoBZH
ArnoBZH
01/03/2020 à 23:17

Bonsoir,

Sexualité et amour sont forcément liés, ne dit-on pas dans le langage courant "faire l'amour" et il n'y à rien de plus épanouissant que de faire l'amour avec la personne dont on est amoureux.

On ne va pas comparer ce sentiment avec l'amour filial d'un enfant pour un parent ou inversement comme cité plus haut sinon on franchi une limite de la perversion et de l'inceste.

Bien sûr on peut avoir des rapports sexuels sans être amoureux, parfois les hormones, l'attirance physique priment ce qui n'empêche pas le plaisir mais celui-ci nest pas comparable au sentiment de bien être et de complétude ressenti lorsque l'on fait l'amour à la personne aimée...

Je souhaite à toutes et tous de connaître cette fusion et ce plaisir incomparable.

À bientôt,

Arnaud

avatar ancien membre
Ancien membre
01/03/2020 à 23:26

Citation de ArnoBZH #325583

"On ne va pas comparer ce sentiment avec l'amour filial d'un enfant pour un parent ou inversement comme cité plus haut sinon on franchi une limite de la perversion et de l'inceste."

Il y a un détail que je voudrais souligner car j'écrivais: "L'amour est d'ailleurs une notion qui DÉPASSE la sexualité puisque c'est un sentiment qui existe dans un CADRE NON SEXUALISÉ comme, par exemple, l'amour d'une mère pour son enfant."

Cette phrase faisant suite à l'argument selon lequel "la sexualité peut très bien être SÉPARÉE de l'amour".

Loin de moi donc toute idée de perversion ou d'inceste mais au contraire de promotion de l'amour authentique d'une mère pour son enfant, indépendament de toute pulsion sexuelle.

Je pensais que ça allait sans dire mais je me rends compte que ça va mieux en le disant. 🙂

avatar contributeur de ArnoBZH
ArnoBZH
01/03/2020 à 23:39

coucou Sociable30

J'avais bien compris la subtilité de tes propos.

Ce que je voulais simplement souligner pour ces propos c'est que la langue française utilise le même mot pour deux sentiments qui ne sont pas tout à fait identiques:

Il y a le sentiment amoureux avec en général de l'attirance physique, du désir...

et l'amour filial, magique / magnifique d'une mère pour un enfant (c'est souvent un handicap tout au long de la vie pour celui qui aura ete carencé de cet amour dans l'enfance) qui exclu toute attirance physique et désir sexuel....

Au plaisir...

avatar contributeur de Seb88
Seb88
01/03/2020 à 23:58

Je ne fais aucune différence entre les deux, pour moi ces 2 notions sont liées.

Je vais paraitre un peu coincé mais il m'est impossible de coucher avec quelqu'un sans développer des sentiments pour lui. Ca me géne vraiment et ça n'a pas la dimension passionnelle que peut avoir le sexe lorsque l'on tient à quelqu'un.

Donc j'associe le sexe à une sorte de fusion entre deux êtres qui se désirent réellement autant physiquement, mentalement qu'émotionnellement

Mais je sais que ma vision du sexe n'est pas souvent partagée, notamment avec tous les couples libres qui sont de plus en plus nombreux chez les homosexuels.

avatar contributeur de Nallé
Nallé
02/03/2020 à 09:44

Pour moi, j'ai le même point de vue que Damien8686. Cependant, je rajoute qu'il peux y avoir de l'amour sans sexe. Il peut y avoir une très belle histoire d'amour sans pour autant avoir des relations sexuelles.

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 11:00

Salut Elfilosophe ,

Je rejoins complètement Damien , Lairds , Arno ...

La sexualité est pour moi un prolongement de l'amour , sans un minimum de sentiments rien n'est possible .

J'entends bien que cela soit possible pour d'autres malgré tout c'est un fonctionnement que je fuis .

En mon temps , j'ai vu bien trop souvent des amies coucher les unes avec les autres , les unes après les autres , avec pour conséquence finale que toutes avaient un peu coucher avec les autres sans même les connaître .

Dans une petite ville , les possibilités de rencontres sont restreintes : tout se sait très vite^^

Je fais donc une grande différence entre mes amitiés et celle qui devient l'élue de mon coeur . Je ne couche pas avec mes amies et si , d'aventure , cela arrivait c'est que nous aurions déjà dépassé le simple sentiment amical pour laisser libre court à quelque chose de plus grand , plus fort ... :)

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 11:28

Citation de ArnoBZH [#325585]Ce que je voulais simplement souligner pour ces propos c'est que la langue française utilise le même mot pour deux sentiments qui ne sont pas tout à fait identiques. #325585)

Tu as raison: la langue française pourtant riche par ailleurs est brouillonne concernant le mot "amour".

En grec, tu as l'amour sexuel(éros), l'amour de l'attachement (agapé), l'amour intergénérationnel (filia), l'amour obsessionnel (mania), et d'autres encore énumérés ici:

Pour l'amour magnifique d'une mère et de son enfant, il y a sans doute aussi le fait qu'il ait commencé par être elle, dans son ventre.

Mais il ne faut pas oublier l'amour d'un père pour son enfant, qui pour moi est un sommet du sentiment amoureux.

Tenir pour la première fois son bébé dans ses bras: On tend vers un absolu…

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 11:33

L'amour et le sexe sont fusionnels quand on peut avoir les deux. C'est le meilleur des cas. Tant que les deux sont encore là, même à faible niveau, c'est toujours très précieux.

L'amour tout seul sans sexe n'est pas drastique, il y a des personnes que je ne préfère qu'aimer sans passer de sexe, ce sont des "perles rares " qui m'inspirent la protection et pas l'envie de conquérir.

Le sexe sans amour existe aussi. Il m'arrive de ne vouloir que le sexe mais la personne veut plus. Mais faut savoir ce qu'il veut non ? Sil veut plus que le sexe, mais je peux pas lui donner, je lui dirai Stop. Si je veux plus que le sexe d'une personne que j'apprécie vraiment (très rare) , mais la personne est un mur, j'impose rien à lui ni à moi, forget it.

Sans amour ni sexe, arriver à ce stade là, quel intérêt de rester avec cette personne ? Si c'est que par l'habitude, c'est pas une vie.

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 11:50

Citation de Caramany [#325603]Sans amour ni sexe, arriver à ce stade là, quel intérêt de rester avec cette personne ? Si c'est que par l'habitude, c'est pas une vie.(#325603)

Une colocation, peut-être… 🙂

Ma femme m'a déjà dit: "Qu'on était plus ensemble".

Pourtant, on vit toujours sous le même toit alors qu'on pourrait faire autrement.

On est plus ensemble dans cet amour fusionnel qui fait une sexualité commune à forte valeur ajouté.

Mais on est très attachés l'un à l'autre; on est le meilleur ami de l'autre et réciproquement.

Ce n'est sans doute plus de l'amour de couple mais c'est de l'amour qui mérite encore un grand A.

C'est tout simplement un autre amour et qui peut être de très grande qualité.

Qu'importe la fragrance; tant qu'on aime, on est vivant…

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 11:55

Citation de Sociable30 #325604

Ce n'est sans doute plus de l'amour de couple mais c'est de l'amour qui mérite encore un grand A.

Donc y a encore amour :)

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 13:16

Merci pour votre contribution ...

C'est intéressant d'analyser les points de vue de chacun...

Je reviens sur ma perception de l'Amour et de la sexualité...

Comme je l'ai dit, pour moi l'Amour est une énergie qui circule, un Sentiment, c'est quelque chose qui ne peut se quantifié, à proprement parlé...

Je précise évidemment que quand je parle d'Amour, je parle du Lien que créer cette Energie entre deux êtres vivants. Et je vais lui mettre une majuscule pour qu'il y ait moins de confusions

Car il est vrai que la langue française de ce coté là est assez pauvre.

Donc, sans vouloir partir dans une pensée binaire, soit on Aime, soit on Aime pas, soit on permet à cette Energie de circuler en nous , soit on ne le permet pas .

Je peux ne pas Aimer une personne et puis c'est tout...

Je peux ne pas Aimer une personne au premier abord et décider de lui envoyer de l'Amour, et finir par L'Aimer..

Je peux Aimer une personne, mais je peux choisir de ne pas faire circuler cette Energie d'Amour pour tout un tas de raisons. Soit parce que je n'aime pas certaines choses dans son comportement, soit parce qu'elle même ne fait pas circuler cette Energie et qu'il n'y à pas ou plus réciprocité etc..

Et je peux aussi Aimer une personne et choisir de faire circuler cette Energie, d'entretenir ce Sentiment pour tout un tas de raisons également.

Et pour entretenir ce Sentiment, pour nourrir le besoin de préserver ce Lien, je vais mettre des stratégies en place .

Et selon moi ce sont les stratégies que l'on utilisent qui vont déterminer l'intensité , la nature du Lien.

Par exemple, j'Aime mon chien, et je vais adopter des stratégies pour répondre à nos besoins...

Ces stratégies seront de le nourrir, de faire des balades, de partager de la tendresse etc.

Elles nourrissent les besoins vitaux comme manger, éliminer, et d'autres besoins fondamentaux tels que l'affection, la subsistance aux travers de besoins secondaires tels que le mouvement , la tendresse, le partage etc..

Partant de ce principe, il est facile d'en conclure que le sexe n'est pas automatiquement lié à l'amour.

Non parce que la, j'ai vraiment du mal à me faire à l'idée qu'il faut que j'entame une sexualité avec mon chien..^^

Autre exemple, j'Aime une femme , mais avec elle je souhaite nourrir juste certains besoins comme la contribution, l'écoute, l'empathie, le divertissement etc et donc avec cette femme je ne souhaite absolument pas de sexualité , mais je l'aime. Dans la société on dira que nous somme amie.

Maintenant j'Aime une femme, et avec celle ci je souhaite nourrir tout mes besoins, parce que pour x ou y raison nous sommes sur la même longueur d'onde ( Bèh oui l'Amour est une énergie).

Chouette, nous somme un couple et je me projette à long terme avec elle..

Et bien la, il se peut alors que j'utilise la stratégie de la sexualité pour certains de mes besoins...

Mais il se peut aussi que j'en utilise d'autres et que je n'ai pas besoin de celle-ci

C'est en cela que pour moi la sexualité est une stratégies, voire un besoin secondaire permettant de répondre à des besoins fondamentaux

Finalement n'est-ce pas la société qui créer autant de confusions ?

Avec tout ce que l'on voit à la télé par exemple, que ce soit le sexe dans les clips musicaux, les romances et les loves story dans le cinéma hollywoodien?

Pour vous, cela n'a t-il pas un impact direct sur nos schémas de pensés, même inconsciemment ?

avatar contributeur de ArnoBZH
ArnoBZH
02/03/2020 à 14:52

Nous sommes forcément influencés par les schémas qui nous entourent, la télé certainement mais aussi et surtout par notre culture, notre éducation, les exemples qui nous ont accompagnés dans notre construction d'homme ou de de femme.

As-t-on grandi dans un climat sécure? L'amour, la fidélité est-ce des valeurs qui nous ont été transmises ? Est-ce

que la sexualité était quelque chose de tabou ou au contraire un sujet libre ?

La société évolue constamment... Il y a encore quelques décennies le sentiment amoureux était accessoire pour s'unir et se marier par exemple. Et pourtant lorsque l'on se mariait c'était pour la vie.

De nos jours je crois que nous sommes quand même plus libre, cest le sentiment amoureux d'abord et avant tout qui va orienter notre choix de nous unir avec un partenaire. Une attirance, une fusion contrôlable, l'envie, le besoin de partager sa vie avec cette personne et aucune autre.

La "morale" dicte encore sans doute notre sexualité. Nombreux sont d'ailleurs ceux qui refoulent leur sexualité à cause de cette foutue morale parce qu'ils se jugent honteux.

Pour autant je persiste faire l'amour avec l'être aimé est un bonheur incomparable : Donner et recevoir du plaisir... je parlerais de communion, de fusion...

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 14:53

J'aime bien cette image de l'Amour en tant qu'énergie circulante. 🙂

Par contre, je suis plus sur la réserve quand à notre pouvoir de décision de faire circuler cette énergie ou pas.

J'ai l'impression que ça nous cueille plus que cela nous est proposé et qu'on décide si oui ou non.

L'énergie serait comme les vagues de la mer et on serait sur le rivage.

Selon notre état du moment, on serait perméable ou pas à cette écume.

On la vivrait avec indiférence ou on serait capté par elle.

Pour moi, on serait dans une condition d'Amour ou pas à un moment T et non dans un choix réel.

Si deux Êtres sont au même endroit dans cette condition au même moment, cela risque de faire circuler l'Amour.

Sinon, rien ne se passe.

C'est là qu'intérvient la notion de rencontre.

Par exemple, tu vois des chiens, pour reprendre ton exemple.

Tu aimes les chiens en général mais tu n'aimes pas tous les chiens comme ton chien.

Ton chien, c'est particulier: quelque chose de réciproque est passé entre vous.

Tu n'as pas décidé que tu allais aimer ce chien et lui non plus, à ton sujet.

Vos regards se sont croisés et il s'est passé quelque chose, tout de suite ou après un peu de temps.

Pour moi, c'est une question d'état, de résonnance; pas une question intellectuelle.

Le sentiment de solitude est, à mon sens, symptomatique de notre non-pouvoir de décision.

Il est très lié à une volonté d'aimer inassouvie.

On peut toujours ce dire que c'est parce que l'on a pas rencontré la bonne personne.

C'est vrai que ça peut mettre du temps.

Je pense, en général, qu'on se trompe avec ce raisonnement parce que nombre de personnes sont compatibles entre elles; pourraient s'associer de manière satisfaisantes.

Le problème est à mon sens que l'Amour est devenu un impératif.

Alors qu'y aspirer nous place dans la bonne disposition générale, le désirer dans une démarche intellectuelle, cela risque fort de nous faire passer à coté de l'Amour.

Notre intelligence vient d'usurper un domaine qui n'est pas le sien.

C'est le domaine de la perception et non de la réflexion.

Celui des sentiments et non celui des projections.

Quand on se fait cueillir par cet amour qui fait les couples, le rapprochement physique sexuel n'est plus qu'une banale suite logique et pas du tout une finalité.

C'est juste le continuum d'une communion et le Français redevient pertinent puisque qu'alors l'amour et l'érotisme ne font plus qu'un…

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 15:12

@Sociable30

J'aime ta reflexion...

Notamment quand tu dis que c'est du domaine de la perception et non de la reflexion.

Je suis assez d'accord avec cela dans le sens ou effectivement, on est disposé ou non à percevoir cette Energie.

Et ce sont des conditions mentales qui nous permettent ou non d'être disposé à percevoir ...

C'est pour cela que j'aime échanger, car, je réfléchi à la question en vous la posant à vrai dire...

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 16:57

Si je devais dire la différence, c'est que l'amour fait vibrer toute mon âmes, la sexualité, juste mon Corp.

En effet, quand j'aime, je suis à fond, ma partenaire me fait l'effet de drogue, capable de me rendre euforique ou dans une dépression total, je suis accrocs à l'amour.

Le sexe, c'est plus ma petite dose de plaisir, de satisfaction, mais qui n'a de bute que de ma satisfere.

La sexe sans amour c'est pour mon plaisir, l'amour, c'est tout donner à l'autre :)

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 17:56

Il y a une confusion dans les termes ...

En amour , la sexualité n'est pas une finalité mais un prolongement (qui est ou pas) .

Sans amour , le sexe n'est que du sexe .

Si la nature de certains a "horreur du vide" , d'autres s'en accommodent très bien .

La perception est bien la seule chose commune à la sexualité et l'amour .

Intellectualiser ne sert qu'à convaincre dans un débat : il y a des évidences qui ne nécessitent pas d'être débattues :)

avatar contributeur de Dime
Dime
02/03/2020 à 21:00

Que de reflexions interressantes de tous les cotés !

Je dirais que la sexualité se cantonne au domaine de la perception, des sensations. Par contre elle peut induire une communion qui amène au sentiment amoureux. Ceci-dit, le sentiment amoureux peut se dévellopper autrement aussi. Et l'amour, qui est un sentiment noble que l'on peut décider de distiller sans contre-partie évidente, est une belle façon d'amener la sexualité, Ce ne sera pas forcément la plus torride, mais en tout cas la plus partagée peut-etre, la plus communiante ?

Bref, tout ça pour dire qu'il est peut-etre plus judicieux en terme de stratégie pour etre heureux de chercher l'amour plutot que la sexualité. Mais chacun fait ce qu'il peut en la matière, moi le premier (lol), et il vaut peut-etre mieux une sexualité pauvre et sans amour que pas de sexualité du tout ? Question que je me pose, sachant que j'en ai toujours un peu besoin. (Mais par exemple beaucoup de moniales s'en passent, se suffisant apparement de l'amour qu'elles donnent à Dieu).

avatar ancien membre
Ancien membre
02/03/2020 à 21:11

Là où je te rejoins , Mimoza , c'est dans cette recherche du beau et pas simplement dans un acte mécanique qui ne convient que très rarement et dont seuls savent s'accommoder ceux en recherche de sexe .

Le thème ici est "amour et intimité" ça aurait pu aussi s'écrire "amour et sexualité" ^^

avatar ancien membre
Ancien membre
03/03/2020 à 21:16

Il y a de la sexualité sans amour mais pas d'amour sans sexualité pour moi.

avatar ancien membre
Ancien membre
04/03/2020 à 00:55

Super sujet!

Hmm j'dirais que l'attirance sexuelle peut se déclencher sans connaitre la personne autrement que de vue, alors que l'attirance amoureuse met plus de temps à venir, quand on connait l'autre un minimum en profondeur (sans mauvais jeux de mot), sinon c'est juste une illusion... parfois partagé et pouvant amener à de l'amour véritable cela dit^^

Pour le dire plus autrement l'amour suppose la connaissance de l'autre, d'avoir contemplé son ame pour parler comme le fou que je suis, pas completement évidement car cela est impossible et que l'autre conservera toujours une part d'étranger. La sexualité ne suppose pas cela.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr