Je suis amoureux de l'un de mes profs

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
Pour ceux qui ont ouverts le sujet, je vous remercie d'avance. 
J'ai besoin d'aide : je suis amoureux de mon professeur de philosophie. 
Je ne sais absolument pas quoi faire, pendant des semaines je me suis auto-persuadé que j'étais uniquement attiré par lui physiquement ( c'est un homme très charmant, vraiment. ), puis, plus les jours passaient, plus ma soit disant "attirance" grandissait à vitesse grand V. Sachant que je suis dans une fillière littéraire, j'ai 8, voire 9 heures de cours avec lui, et je le vois tous les jours de la semaine, hormis le week-end, évidement.
Je suis actuellement, désespérément amoureux de lui, et il est dans ma tête à toute heure de la journée, cela affecte même mes résultats.
En plus de cela, c'est bien la première fois que je suis vraiment, mais vraiment amoureux d'une personne avec autant d'intensité, auparavant, j'ai cru que les derniers garçons que j'avais rencontré, j'étais tombé amoureux d'eux, mais en y réfléchissant bien, c'était seulement un désir purement sexuel, ou une simple attirance physique. Mais là, c'est ni la baise, ni la beauté ( oui, j'avoue je voudrais coucher avec lui, j'en ai envie :S ), c'est juste... lui. 
Il est extrêmement intelligent ( et même "extrêmement" n'est pas un terme qui suffit à décrire son intelligence ! ), et si charmant, je suis à un stade où je l'idolâtre, réellement. Et ça commence à me faire peur, parce que je sais comment tout cela va se finir : la tête enfouit dans mon oreiller en pleurant comme une gamine de 5 ans.
L'amour que je porte pour lui ne mènera à rien : j'ai 17 ans ( 18 ans en février, le 18 :D ) et lui 33, même si la différence d'âge n'a jamais été une barrière pour moi et je sais me faire d'autant plus mature que par habitude, je ne pense pas ça que cela fonctionnera. 
C'est un gros "?" sur la question de son orientation sexuelle, j'ai des amis qui doutent sur le fait qu'il puisse être gay, mais d'autre sont catégoriques : hétéro à 100% ( même si pour moi, la notion de "100%" dans une sexualité n'existe absolument pas, mais bon, c'est mon point de vue ). La chose la plus évidente, c'est mon prof, et mon son élève, en aucuns cas, il voudrait avoir une relation avec l'un de ses élèves, et même, il pourrait être en couple, avec un homme ou avec une femme. 
Je me suis juré qu'en fin d'année, à son dernier cours, je lui avouerais tout, de A à Z, depuis la première seconde où nos regards se sont croisés en une fraction de secondes et ne se sont pas lâchés jusqu'au dernier moment passé avec lui.
Mais actuellement, ma """"""""priorité"""""" c'est d'essayer de l'oublier, j'essaye de faire tout et n'importe quoi, peu importe ce que je fais : il revient à la charge dans mon esprit et me charme. 
J'ai essayé de me concentré sur des activités, de faire du sport, de me défouler sur tout et n'importe quoi, rien ne fonction, même quand j'ai un orgasme je pense à lui.........................
Alors ma question, ma requête est la suivante : Que suis-je supposé faire ? 
Je ne sais plus où donner de la tête, j'ai si peur qu'il laisse un énorme vide en moi et qu'il me brise à jamais ( même je sais à l'avance comment je vais finir... ).

Petit plus : 
2 chansons qui illustrent à la perfection mes différents états d'esprit à l'heure d'aujourd'hui, elles sont mitigées et partagées.


https://www.youtube.com/watch?v=X5XnB3sxHgo

https://www.youtube.com/watch?v=8ZwCu8u0bzA


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Crownguard,
je me permet de te répondre, en raccourci ^^.

1/ "L'amour que je porte pour lui ne mènera à rien" --> tu peux continuer de l'idolâtrer et te contenter vainement de cette impasse.                                                                                               2/ "même si pour moi, la notion de "100%" dans une sexualité n'existe absolument pas, mais bon, c'est mon point de vue" --> donc tu peux lui faire un sous-entendu sur la bisexualité... après tout c'est un prof de philo, pas un prof de maths (désolé aux profs de maths non-hétéros!!!)!                                                              3/ "en aucuns cas, il voudrait avoir une relation avec l'un de ses élèves" --> à toi de vérifier... de manière hypothétique, attends de quitter le lycée, tu pourras savoir si oui/non c'est concevable après...                                                                                                                                                                                                    

Bonne continuation!

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Tiens, voilà un sujet que Chloro va adooorer ! :D

Tomber amoureux de son prof, c’est un grand classique. Je pense qu’on a tous eu une attirance, voire des sentiments amoureux, pour un prof dans notre cursus. Certains les ont même ensuite épousés (un certain Emmanuel M. et sa Brigitte, prof de Français, par exemple :D ) Mais ces histoires restent rares, d’autant que tous deux sont a priori hétéros.

Le fait est qu’il y a trop d’incertitudes dans le cas que tu exposes. Il y a une forte probabilité pour qu’il soit en couple, surtout s’il est si fabuleux. La perle rare reste rarement célibataire. Tout le monde se jette dessus ! :-) 

Toutefois, c’est toujours une chance d’être amoureux, surtout si on conserve assez de discernement. Il faut profiter de tes sentiments intenses pour le prendre comme modèle et te faire pénétrer par son savoir et son intelligence. Ainsi, tu garderas une part de lui en toi quand tu partiras vers d’autres horizons. Donc, peut-être pourrais tu utiliser ton attirance et ton amour comme une énergie motrice, afin d’être digne de lui et te hisser à sa hauteur ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut,

Mon dernier cours de philo remonte à 2 ans, mais si je me rappel bien mon prof nous avait dit, que souvent lorsqu'on a une addiction on ne peut pas la faire disparaître mais seulement la déplacer. Alors essaie de déplacer ton addiction (l'amour pour ton prof): aime quelqu'un d'autre (de plus accessible), trouve toi une autre personne à idolâtrer ...
Mais personnellement je crains que lorsqu'on a ce genre de sentiment difficile à exprimer il ne faille vivre avec. Comme on dit le temps guérie les blessures ^^" . 

photo de l'auteur Luxcifer
Luxcifer
Non binaire de 22 ans
Besançon

2 remerciements
C'est une situation assez complexe en effet et que je comprend (sans doute ridicule à cet âge mais je trouvais le remplaçant de ma classe de CM1 super mignon <3)

Je pense que le mieux serait de passer à autre chose,
Les relations profs/élèves intimes peuvent être mal perçues (surtout d'un point de vue déontologique)
Et dans le cas où ça se passerait bien: tes notes risqueraient soit d'être faussées positivement (l'amour étant ce qu'il est, on note plus gentiment, on sait qu'il a bien travaillé qu'il a essayé etc etc)
Ou négativement (ayant conscience de l'influence de la relation, il note plus dur)

Et tu risquerais de voir (je suppose) une sorte de repli de sa part si tu lui en parlais maintenant,
Si tu veux vraiment lui dire,  et si tu t'entend très bien avec, on peut peut etre prédire que tu auras son numéro à l'examen final du Bac (ma prof de français m'a donné le sien à ce moment là)

Mais évite de trop t'attacher (rationnalise la chose par exemple ou autre chose) en précaution si jamais tu te prend une veste, c'est un conseil ^^

Et sinon, ce qui marchait bien sur moi quand je pensais trop à un mec, c'est de jouer à un jeu vidéo, (call of duty zombie en général)
Ça te permet de faire un peu le vide (outre parce que le jeu n'est pas très intellectuel) parce que le jeu d'action te demande des ressources qui ne sont donc pas utilisée pour penser à ce que l'on ne veut pas penser

Après c'est un sujet assez délicat, j'ai envie de te mettre en garde pour t'éviter d'en souffrir plus que ce n'est déjà le cas, mais j'ai aussi envie de te dire qu'il y a de l'espoir :/


Je terminerai sur ce que mon prof de philo a dit pendant un cours: certains fantasmes ou amours ne sont pas à réaliser, la concrétisation peut décevoir

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 24 ans
Paris

29 remerciements
Enneathusias : Tiens, voilà un sujet que Khloro va adooorer !


Moi?

Ah ah ah j'avoue que j'ai eu un bon gros sourire en me disant "Bon ça change du meilleur ami de la semaine, c'est le prof qui revient tous les 2 mois" hihihihi

Sinon sérieusement, pour ce qui est de l'oublier, perso j'ai pas de solution miracle (Sinon tout le monde oublierai vite ses crushs et cœurs brisés). Le temps est le meilleur allié même si bordel ça prend parfois du temps...

Par contre clairement ne tente rien avant d’être sur que tu te tires de sa salle de classe pour étudier à la fac ou en école ou travailler. Si tu l'aimes comme tu dis, ne fais rien qui peut affecter sa carrière. Parce IMAGINONS que par un miracle tu finisses par l'avoir, si vous êtes en situation prof/élève, si ça se sait il risque teeeeeeeeeeeeeeeeeellement cher...
(Après perso, dsl de te faire descendre de ton nuage mais j'ai des doutes sur le terme "amour", fin t'as jamais eu de discussion avec lui qui permette vraiment de le connaitre, tu dois pas savoir ce qu'il aime ou aime pas, tu l'as dit toi même tu connais pas sa vie autrement que ce qu'il vous laisse voir en cours.
Ca me semble 1000x plus être un crush que du véritable amour. M'enfin c'est pas la question)

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Citation de Khloroforme : Enneathusias : Tiens, voilà un sujet que K hloro va adooorer ! Moi?


oui, pardon, "Khloro" avec un K ;-)

Citation de POzitivelif3 :  Clair il faut une complémentarité dans ce genre de rapport, si tu es raisonnablement admiratif (et non idolâtre) d'une capacité particulière, il faut qu'il y ai un échange d'admiration, donc l'autre doit ressentir aussi une admiration sur une particularité peu commune et complémentaire, pour être sur un même pied d'égalité, de ressentir cette complicité, sinon cela ne peut rarement fonctionner, c'est plus du domaine de maître-apprenti, plutôt que deux personnes égales (peu importe l'âge) qui échangent des données dans une connexion commune, un partage constructif dans une synapse liant les deux personnes. Après il peut y avoir une relation intime maître-apprenti comme chez les néoplatoniciens, le maître étant attiré par le physique de l'apprenti, l'apprenti idolâtrant l'expérience de son maître. Perso je trouve ce genre de relation assez malsain.



Au contraire, compte tenu de la situation, autant la tourner à son avantage puisque les chances qu'elle se transforme en quelque chose de plus intime sont faibles et non souhaitables puisqu'il est encore son élève (comme l'a dit Khloro).  D'autant plus si ses notes pâtissent actuellement d'une relation sans objectif concret et réalisable. Donc, une relation maître-apprenti soutenue par l'état amoureux et l'admiration qu'il lui porte pourrait lui être très bénéfique. C'est une relation sublimée et de nos jours, assez rare, mais à sa portée s'il le souhaite. 

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
amène le chez toi fait le boire et (la suite du message á été modéré)

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
[quote]Citation de Enneathusias : Tiens, voilà un sujet que Chloro va adooorer !  Tomber amoureux de son prof, c’est un grand classique. Je pense qu’on a tous eu une attirance, voire des sentiments amoureux, pour un prof dans notre cursus. Certains les ont même ensuite épousés (un certain Emmanuel M. et sa Brigitte, prof de Français, par exemple ) 
ET NON ! C'est une prof de philo elle aussi, c'est un signe je crois :D

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
[quote]Citation de POzitivelif3 :  Ouch l'amour et l'idolâtrie ne sont pas la même chose, l'idolâtrie c'est de placer une personne au niveau d'un dieu pour une particularité, c'est une admiration mal gérée, elle n'est pas intellectuelle mais émotionnelle, un peu comme le groupie fanatique. L'idolâtrie d'ailleurs place une sorte de barrière par un sentiment d'infériorité. L'amour c'est l'opposé, en ressentant une complicité, une intimité, une simplicité, se sentir sur une même longueur d'onde et de pouvoir être soi-même sans masque avec une personne.
En ce qui concerne ce que tu viens de dire, ces 2 "éléments" sont actuellement compatibles, dans un sens. Je m'explique : ta définition de l'idolâtrie est juste, j'accepte la comparaison de la "groupie fanatique", c'est un peu le cas pour moi ( sur plan intellectuel, il est vraiment très très très intelligent, s'en est limite excitant..., de plus, cela est applicable sur le plan physique : c'est un bel homme, personne ne le nie ! ).
Par contre en ce concerne l'amour ( de ton point de vue ), pour moi, est fausse, en réalité, tu me parles d'un "amour" sur 2 personnes qui sont engagées dans une relation, et pour pour ça n'est pas le cas, l'amour en lui-même ne se résume pas à une fonction : celle de trouver un partenaire. Mais c'est aussi un sentiment extrêmement puissant, capable de changer des personnes au niveau émotionnel, ( ce qui est le cas pour moi, actuellement, je suis une femme en pleine période de ses règles sur le plan émotion :S )  
 
 Une question pertinente à te poser: Aimes-tu ton prof, ou aimes-tu une personne qui est prof... ?
Je suis amoureux de lui, pas du prof. Il aurait pu être bouché, garagiste, comptable, chanteur, comédien, cela n'a en AUCUN CAS affecté mon attirance, je suis pas là à prôner un fantasme inavoué ( celui d'être amoureux d'un professeur et de coucher avec lui après les cours ), je suis tout simplement un garçon amoureux d'un homme, désespérément amoureux de lui.  

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
Citation de Khloroforme :Par contre clairement ne tente rien avant d’être sur que tu te tires de sa salle de classe pour étudier à la fac ou en école ou travailler. Si tu l'aimes comme tu dis, ne fais rien qui peut affecter sa carrière. Parce IMAGINONS que par un miracle tu finisses par l'avoir, si vous êtes en situation prof/élève, si ça se sait il risque teeeeeeeeeeeeeeeeeellement cher...

Oui, absolument, j'en ai conscience, parfaitement conscience, je ne veux pas être un boulet qui pourrait nuire à se carrière, j'avais déjà prévu de le faire en fin d'année.


(Après perso, dsl de te faire descendre de ton nuage mais j'ai des doutes sur le terme "amour", fin t'as jamais eu de discussion avec lui qui permette vraiment de le connaitre, tu dois pas savoir ce qu'il aime ou aime pas, tu l'as dit toi même tu connais pas sa vie autrement que ce qu'il vous laisse voir en cours. Ca me semble 1000x plus être un crush que du véritable amour. M'enfin c'est pas la question)


Ce qui est surprenant, c'est que je connais beaucoup de choses à son sujet, je passe 8 heures voire 9h par semaines avec lui, c'est un homme très ouvert et très sociable, il aime discuter avec tout le monde et il fait partager ce qu'il aime, il apprend à nous connaître et nous apprenons à le connaître ( le "nous" consiste à parle de ma classe, et les autres gens en général :) ), donc, non, c'est pas un "crush", la base du "crush" est d'être attiré par une personne uniquement sur le point de vue du physique, une personne ultra canon qui nous fait rêver. Alors, non, ce n'est pas un crush, mais bien de l'amour.

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
Merci pour toutes les réponses variées, voici que j'en retiens : 

Le temps est ton allié :
Il est question ici, avec le temps, de l'oublier ( ce que j'essaye de faire ) mais malheureusement, cette étape ne pourra se faire uniquement quand mon année sera terminer, elle se terminera avec des larmes et beaucoup de blessures, certes, mais en attendant, je dois profiter de cet amour florissant et l'utiliser en tant qu'atout.

Regarde comment cela se passe, aller, bouge toi un peu, soit explicite... mais pas trop ! :
Je suis actuellement dans cette partie, sans vraiment l'être, j'essaye de lui montrer mon intérêt (pour lui, mais aussi sur le fait qu'il soit super intelligent ! ), lui montrer que je suis intéressé parce qu'il nous fait découvrir et ce qu'il nous apprend lors de ses cours.
En ce qui concerne la partie " bouge toi un peu, soit explicite.... mais pas trop ! ", mon prof nous a proposé un projet de Noël, on s'offre un cadeau chacun en tirant au hasard le nom de quelqu'un, et, bien évidement, j'ai eu celui de mon prof de philo, je me suis demande alors ce que je pouvais offrir à un homme qui connait déjà presque tout, je voulais lui faire découvrir quelque chose qu'il ne connaissait pas, ce qui à été très difficile.
Je me suis dis que je pouvais lui offrir mon livre préférer, mais il lit déjà assez de pavés philosophiques de 1500 pages, puis j'avais opté pour un CD de son groupe préféré, mais après réflexion, je me suis dis qu'il devait déjà l'avoir vu qu'il est fan; j'ai alors créé mon propre CD avec un top 20 de mes musiques préférés, bien sûr, elles ont toutes une significations différentes, se sont principalement des musiques avec des paroles d'amour ou avec des titres évocateurs ( parfois trop évocateurs, mais c'est un peu le but ), j'espère qu'il sera capable d'apprécié à la fois, les chansons en elles-mêmes mais aussi leurs paroles et leurs signification : Je t'aime, nom de Dieu !

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
Citation de Villedesbli : amène le chez toi fait le boire et (la suite du message á été modéré)


T'es un rigolo toi, gnegne je dis de la merde :)

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Citation de Crownguard : [quote]Citation de Enneathusias : Tiens, voilà un sujet que Chloro va adooorer !  Tomber amoureux de son prof, c’est un grand classique. Je pense qu’on a tous eu une attirance, voire des sentiments amoureux, pour un prof dans notre cursus. Certains les ont même ensuite épousés (un certain Emmanuel M. et sa Brigitte, prof de Français, par exemple )  ET NON ! C'est une prof de philo elle aussi, c'est un signe je crois


Je m'étais posé la question et j'avais vérifié : c'est une ancienne prof de Français, na ! :D
Mais bon, ça change pas grand chose au propos :-)

Et compte tenu de ce que tu as répondu après aux autres, je vois que réponse pertinente ou pas de notre part, tu es à fond dans ton trip d'amoureux transi et que tu ne filtres dans nos messages que ce qui va dans le sens de ton imaginaire ;-)

PS : ah, il y avait quand même la phrase : "[...] mais en attendant, je dois profiter de cet amour florissant et l'utiliser en tant qu'atout"
Au temps pour moi ;-)

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
Citation de Enneathusias : Citation de Crownguard : [quote]Citation de Enneathusias : Mais bon, ça change pas grand chose au propos Et compte tenu de ce que tu as répondu après aux autres, je vois que réponse pertinente ou pas de notre part, tu es à fond dans ton trip d'amoureux transi et que tu ne filtres dans nos messages que ce qui va dans le sens de ton imaginaire


A fond dans mon trip amoureux transi ? Et filtre uniquement ce qui me va ? 
Je me sens blessé. Bien sûr que non, je ne "filtre" pas ce qui me convient, la réalité est ce qu'elle est, je sais comment tout cela va finir, j'essaye juste de savoir quoi faire dans une telle situation qui ne m'est complètement familière, je ne me suis jamais retrouver dans une telle position de fragilité face à une personne, je ne n'ai jamais autant intimidé par quelqu'un. 
En ce qui concerne mes réponses, certaines des réponses sont parfois pas forcément dans le "bon contexte", vu que les gens ne sont pas avec moi et ne voit pas comment tout cela se passe dans la vraie vie, donc j'apporte uniquement des "corrections" si je peux dire. Rien de bien méchant, et je ne m'enferme pas dans cet imaginaire où je pense pouvoir être avec mon prof.... :c

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Citation de Crownguard : Citation de Enneathusias : Citation de Crownguard : [quote]Citation de Enneathusias : Mais bon, ça change pas grand chose au propos Et compte tenu de ce que tu as répondu après aux autres, je vois que réponse pertinente ou pas de notre part, tu es à fond dans ton trip d'amoureux transi et que tu ne filtres dans nos messages que ce qui va dans le sens de ton imaginaire A fond dans mon trip amoureux transi ? Et filtre uniquement ce qui me va ?  Je me sens blessé. Bien sûr que non, je ne "filtre" pas ce qui me convient, la réalité est ce qu'elle est, je sais comment tout cela va finir, j'essaye juste de savoir quoi faire dans une telle situation qui ne m'est complètement familière, je ne me suis jamais retrouver dans une telle position de fragilité face à une personne, je ne n'ai jamais autant intimidé par quelqu'un.  En ce qui concerne mes réponses, certaines des réponses sont parfois pas forcément dans le "bon contexte", vu que les gens ne sont pas avec moi et ne voit pas comment tout cela se passe dans la vraie vie, donc j'apporte uniquement des "corrections" si je peux dire. Rien de bien méchant, et je ne m'enferme pas dans cet imaginaire où je pense pouvoir être avec mon prof.... :c


Loin de moi l'idée de te blesser. Je m'en excuse si c'est le cas. Et puis, tu avais écrit la phrase : " mais en attendant, je dois profiter de cet amour florissant et l'utiliser en tant qu'atout"  qui est éloquente.
Je comprends parfaitement que nous ne possédons pas le contexte comme toi et que cette situation te met en position de vulnérabilité, c'est à la fois délicieux et troublant. Tu dis que tu es intimidé par lui et c bien normal. Quand on est amoureux, quand une personne nous touche profondément, des contenus inconscients remontent à la surface. Oui, c'est bien ce que tu écris, on se sent vulnérable, mais c'est aussi dans ces moments, que l'on en apprend le plus sur soi-même et les autres. Donc, profite de ce moment unique, tu as bien raison !

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
Citation de Enneathusias : Citation de Enneathusias Loin de moi l'idée de te blesser. Je m'en excuse si c'est le cas. Et puis, tu avais écrit la phrase : " mais en attendant, je dois profiter de cet amour florissant et l'utiliser en tant qu'atout"  qui est éloquente. Je comprends parfaitement que nous ne possédons pas le contexte comme toi et que cette situation te met en position de vulnérabilité, c'est à la fois délicieux et troublant. Tu dis que tu es intimidé par lui et c bien normal. Quand on est amoureux, quand une personne nous touche profondément, des contenus inconscients remontent à la surface. Oui, c'est bien ce que tu écris, on se sent vulnérable, mais c'est aussi dans ces moments, que l'on en apprend le plus sur soi-même et les autres. Donc, profite de ce moment unique, tu as bien raison !


Ne t'en fait pas, il n'y pas de soucis. 

"Je comprends parfaitement que nous ne possédons pas le contexte comme toi et que cette situation te met en position de vulnérabilité, c'est à la fois délicieux et troublant. Tu dis que tu es intimidé par lui et c bien normal."

Cela résume parfaitement au stade auquel je suis. Il est intimidant, et c'est bon comme sensation et troublant à la fois, je suis dans tous mes états quand je le vois.

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
Citation de POzitivelif3 :    Au contraire, compte tenu de la situation, autant la tourner à son avantage puisque les chances qu'elle se transforme en quelque chose de plus intime sont faibles et non souhaitables puisqu'il est encore son élève (comme l'a dit Khloro).  D'autant plus si ses notes pâtissent actuellement d'une relation sans objectif concret et réalisable. Donc, une relation maître-apprenti soutenue par l'état amoureux et l'admiration qu'il lui porte pourrait lui être très bénéfique. C'est une relation sublimée et de nos jours, assez rare, mais à sa portée s'il le souhaite.  Je pense que tu as mal lu mon com's


Oui je pense que j'ai lu trop vite, je m'en excuse ! En ce qui concerne mes notes, elles ne sont pas si basses, je commence à peine de faire de la philosophie ( ce qui normale de ne pas forcément comprendre le truc dès le début, enfin j'espère sinon cela voudrait dire que je suis complètement  nul... :c ), même si mes notes sont """"""""honorables"""""", il n'affecte pas autant mes notes que je l'aurais imaginé, ce qui est un bon point pour moi. 
J'aime bien l'idée de relation maître-apprenti, ça à un peu un côté antiquité grecque, avec le maître philosophique et son apprenti admiratif et aimant aux yeux de son tuteur ( ce qui un peu le cas sachant que mon prof est un philosophe ), mais cette description va plutôt dans le "double sens", dans quelque chose de réciproque, mais cette admiration que je lui porte, et cet amour, aussi, m'aide en quelque sorte dans l'apprentissage de sa matière et de sa doctrine.

photo de l'auteur liiil
Liiil
Femme de 21 ans
Strasbourg
Coucou !

Ayant déjà vécu ce genre d'expérience (comme bcp de gens je pense), je tiens à t'apporter mon avis. Ce que tu ressens est tout à fait normal. Ca va te paraître paradoxal, mais même cet état de souffrance est normal. Lorsqu'on a une attirance pour un professeur (peu importe son sexe), on souffre inévitablement parce qu'on sait la relation impossible (à cause de la différence d'âge, et de toute façon c'est mon prof, et de toute façon peut-être qu'il à quelqu'un etc...)
Donc c'est normal d'avoir mal, et je pense que tout le monde ou à peu près est passé par là, c'est une douloureuse et inévitable étape de la vie qui est destinée à nous faire grandir (ouais je sais, l'être humain est plutôt mal foutu.
Ce que je peux te dire d'autre, c'est que... la différence d'âge, le statut de prof, le fait qu'il soit ou non en couple, homo ou non... ça ne veut RIEN dire. Je connais une fille qui entretient une relation d'amante avec son ancienne professeur (âgée d'une dizaine d'années de plus qu'elle, hétéro de base et qui a un compagnon). Comme quoi c'est juste une question de personne, et non de sexe, d'âge, d'hétérosexualité etc. Après je ne veux pas te donner de faux espoirs, ce genre d'histoire n'arrière que très rarement.
Réfléchis bien avant de lui avouer tes sentiments : ça pourrait autant te soulager que te briser si sa réaction est froide, voire pire : violente.
Mais comme je t'ai dit au début : ce sont des expériences qui nous forment, et qui font qu'on devient plus fort, plus adulte en quelque sorte. Je te souhaite du courage car je sais que c'est très difficile et qu'on se sent souvent très seul dans ces cas-là, mais on surmonte ces épreuves, je te l'assure !!

COURAGE <3

photo de l'auteur Crownguard
Crownguard
Homme de 20 ans
Lille
Citation de Liiil : Je suis amoureux de l'un de mes profs - Page : 2 Coucou ! Ayant déjà vécu ce genre d'expérience (comme bcp de gens je pense), je tiens à t'apporter mon avis. Ce que tu ressens est tout à fait normal. Ca va te paraître paradoxal, mais même cet état de souffrance est normal. Lorsqu'on a une attirance pour un professeur (peu importe son sexe), on souffre inévitablement parce qu'on sait la relation impossible (à cause de la différence d'âge, et de toute façon c'est mon prof, et de toute façon peut-être qu'il à quelqu'un etc...) Donc c'est normal d'avoir mal, et je pense que tout le monde ou à peu près est passé par là, c'est une douloureuse et inévitable étape de la vie qui est destinée à nous faire grandir (ouais je sais, l'être humain est plutôt mal foutu. Ce que je peux te dire d'autre, c'est que... la différence d'âge, le statut de prof, le fait qu'il soit ou non en couple, homo ou non... ça ne veut RIEN dire. Je connais une fille qui entretient une relation d'amante avec son ancienne professeur (âgée d'une dizaine d'années de plus qu'elle, hétéro de base et qui a un compagnon). Comme quoi c'est juste une question de personne, et non de sexe, d'âge, d'hétérosexualité etc. Après je ne veux pas te donner de faux espoirs, ce genre d'histoire n'arrière que très rarement. Réfléchis bien avant de lui avouer tes sentiments : ça pourrait autant te soulager que te briser si sa réaction est froide, voire pire : violente. Mais comme je t'ai dit au début : ce sont des expériences qui nous forment, et qui font qu'on devient plus fort, plus adulte en quelque sorte. Je te souhaite du courage car je sais que c'est très difficile et qu'on se sent souvent très seul dans ces cas-là, mais on surmonte ces épreuves, je te l'assure !! COURAGE <3


Merci beaucoup pour ta réponse qui me fait chaud au cœur. Non, tu ne me donnes pas de faux espoirs, se sont juste des constats qui prouvent que cela peut arriver, et j'y croire fermement que cela peut arriver ( pas forcément moi, mais d'autres personnes qui sont dans la même délicate situation ).
Je suis entièrement près à assumer les conséquences de mes paroles lorsque je lui avouerais , à cœur ouvert, mes sentiments les plus forts, les plus pures et les plus sincères que je ressens à son égard, et en ce qui concerne sa réaction, je mettrai ma main à couper qu'il ne sera pas violent ou méchant, c'est un homme de bon sens, et de sagesse ( après tout, c'est un philosophe, non ? c: ).

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit