Aide Première publication, besoin de soutien face à ma famille

Anonyme
Publiée le 04/02/2020 à 21:13

bonjour à vous,

je fais ma 1ere publication, j'ose, car j'ai un sujet qui m empoisonne et tourne en permanence dans ma tête.

voilà j'ai découvert que jetais lesbienne a 20 ans, cela fait donc 2 ans. étant sûre de ma relation avec ma copine, et sûre des sentiments que j'avais, j'ai fait mon coming out quelques mois plus tard à mes parents. les premières réactions ont été très dures a entendre "tu t es fait influencée, c'est une blague....". et mon pere n a pas décroché un mot. je leur ai laisse du temps pour accepter. et en fait je me rend compte par des regards fuyants ma compagne, des mots "c'est pas normal, Adam et Eve ceci, et ça ne semboite pas 2 filles" etc.... que ce n'était toujours pas accepté...

Et donc ça va faire 1 an que je ne vois plus mes parents car cela me fait trop mal à chaque fois que j'avais des réactions pareilles. et je souffre de ne plus les voir.

Quun a déjà vécu ça? cest trop dur je suis partagee entre l envie de les voir et le besoin de me proteger, nous proteger. merci davoir lu mon pavé et merci de votre bienveillance.


Gwendoe
Publiée le 04/02/2020 à 21:55

salut ,

il vous faudra du temps ,

moi meme j'ai ete bannie de ma famille pendant presque 3ans ,me mepriser a été une chose violente pour moi qui les aimais ... et je n'avais rien changé c'etais toujours moi !

ils ont peur et sont agressifs face a l'inconnu qu'ils n' auraient pas ete obligé d'affronter si ça ne t'avais pas concerné,,,

si tu reprends contact fais le seule dans un premier temps pour vous retrouver ,mais ça ne va pas ce faire facilement ...

see you

Membre anonyme
Publiée le 04/02/2020 à 23:14

merci Gwendoe,

Oui peut de l'inconnu et un gros ancrage religieux fermé pour mon père...

Et comment ça se passe actuellement, ils sont naturels avec toi ou il y a encore des moments où tu sens qu ils sont gênés?

Ma famille demande à me voir, je ne suis pas bannit, c'est moi qui me suis écartée pour me protéger. Les tiens t'ont littéralement foutu a la porte?

Membre anonyme
Publiée le 05/02/2020 à 15:17 - modifié par Sociable30 le 05/02/2020 - 15:18:52

Tes parents restent tes parents…

Si tout va bien, ils quitteront ce monde avant toi et il faut aimer les gens tant qu'ils sont vivants, pour paraphraser un chanteur des années 80.

Il est sans doute possible de te protèger tout en voyant tes parents en faisant la part des choses:

Tu vie privée t'appartient; ce n'est pas celle de tes parents.

Tes relations avec eux doivent elles celle d'une fille avec eux, pas d'une lesbienne.

Je pense que ce sera mieux pour toi de cloisonner ta vie privée de ta vie familliale vis à vis de tes parents.

Quand ils abordent le sujet, tu n'a qu'à leurs dire que tu ne les a pas pris en traitre, qu'ils savent, qu'ils doivent maintenant respecter tes choix de vie.

Il faut aussi que tu fasses l'effort de les comprendre.

Ils s'inquiètent sans doute au sujet que tu sois heureuse, voyant ton homosexualité comme une complication pour y parvenir.

Possiblement, c'est la perspective que tu ne leurs donnes pas de petits enfants qui les travaillent.

Ils y voient peut-être aussi une "atteinte" à leurs réputation.

Que cela soit légitime ou pas, c'est possiblement ce qui se passe dans leur tête et tu dois le comprendre.

Prends l'initiative de les revoir.

Ou bien ils t'accueilleront, ou bien ils te rejetteront mais ce sera leurs réactions et tu n'y sera pour rien.

Toi, tu aura fait ta part, tu aura passé le message que tu les aimes et qu'ils te manquent.

Bien sûr, ils faut qu'ils saisissent que ton amour pour eux n'est pas à mettre en balance avec ton amour pour les femmes.

Tu as ta vie à faire; fais là.

Mais agis aussi pour ne pas avoir à regretter de ne pas avoir fait un bout du chemin, le jour où ils ne seront plus là.

Frango
Publiée le 05/02/2020 à 20:31

Bonsoir et merci de ta confiance.

Oui, je comprends combien ce sujet peux t'empoisonner, car il est venu semer le trouble dans ta vie...

D'un côté, ta famille à qui tu dois (presque) tout et, de l'autre, celle que tu aimes et avec qui tu veux continuer à vivre.

Tout d'abord, je trouve que c'est très courageux et très loyal de ta part d'en avoir parlé à tes parents !

Même si la réaction de tes parents peut se comprendre (je dit bien "peut"), je partage ta tristesse actuelle.

Mais j'imagine que tes parents attendaient autre chose pour toi et aussi pour eux. Ils s'attendaient au "schéma classique" du couple avec enfants (ce qui, dans ton cas, n'est pas incompatible). La fierté du père qui conduit sa fille au mariage, bref...

Alors oui, ils ont certainement des raisons d'avoir eu cette réaction, dans un premier temps, en tant que "parents". Et il ne faut pas leurs en vouloir (bon, pas de trop, allez...). Parce que j'imagine que tu ne les avais pas du tout préparés à cette annonce ??? Pas la moindre allusion ?? Pas de petites phrases bien placées, lors de discussions ?

Comme personne ne peut revenir en arrière, que faut-il faire à présent ? Moi, je serais partisan d'un léger retour "sur la pointe des pieds"... Je m'explique : tu y vas doucement et tu prends ton temps ! Tu commences par leur passer un petit coups de fil. Comme ça, tu ne les vois pas, tu les entends; c'est tout. Et puis, tu vois s'il faut recommencer ou non, quelques temps plus tard... Ensuite, une (toute) petite visite surprise ; ça fait toujours plaisir... Mais sans parler du sujet qui fache ! Peut être que, peu à peu, le contact se rétablira... Bien sûr, chacun gardera les traces de ses blessures, mais c'est comme celà qu'on gagne sa liberté...

Bon courage.

Je t'embrasse, Frango.

Jstophe
Publiée le 05/02/2020 à 20:50 - modifié par Jstophe le 05/02/2020 - 21:08:06

Non, ce n'est pas de l'égoïsme : on doit vivre pour soi avant de vivre pour les autres.

Toi, tu vis comme tu l'entends, c'est ta vie, pas celle des autres. Tu es ceci, tu es cela, c'est avant tout TOI, lesbienne ou non.

Maintenant, vis-à-vis d'autrui, c'est un autre rôle à "jouer" (sans sens péjoratif ou falsificateur). Par rapport à tes parents, Tu es une autre personne, tu es leur fille. STOP. L'orientation, c'est toi et personne d'autre, la filliation, c'est toi et tes proches. Pas exactement la "même personne". En tant que lesbienne, tu oublies ta famille, en tant que fille (descendance), tu laisses ton orientation intime au vestiaire.

NOTRE vie NOUS appartient.

Amicalement.

LouRrr
Publiée le 05/02/2020 à 22:46 - modifié par LouRrr le 05/02/2020 - 22:57:39

Salut,

Je sais pas en combien de temps tu as accepté pour toi mème ton attirance pour les filles mais dit toi que eux aussi ont besoin de temps.

Perso la première fois que j'ai été attiré par un gars je me suis pas dit "chouette je suis bi", j'ai mis des mois à l'accepter. Mes parents n'ont pas fait d'histoire lors de mon coming out mais si ils en avaient fait c'aurait été un peu hypocrite de ma part de ne pas leur laisser ces quelques mois avant de sévir.

Cela dit pour ta propre quiétude je comprend que tu te sois éloigné d'eux.

Wiloooo
Modération
Publiée le 05/02/2020 à 22:57

La personne s'est désinscrite, paix à son âme !

Merci pour votre soutien et votre bienveillance, vous êtes les meilleurs <3 😍

Membre anonyme
Publiée le 05/02/2020 à 23:01

Complètement .

Le choc que nous pouvons recevoir à la découverte de notre homosexualite ou bisexualité n'est pas moins fort (voire plus) que "l'Annonce Faite à Marie" .

Du temps au temps est le seul remède , parfois ça marche parfois moins : c'est comme ça .

LouRrr
Publiée le 05/02/2020 à 23:08

"l'Annonce faite à Marie", c'est tellement tellement ça

Membre anonyme
Publiée le 05/02/2020 à 23:13

Nous partageons les mêmes classiques , LouRrr :)))

Tazsud
Publiée le 05/02/2020 à 23:13

j'ai tendance à dire qu'aucun enfant n'a prévu de faire l'éducation de ses parents ... et pourtant certaines fois il faudrait

Membre anonyme
Publiée le 06/02/2020 à 16:41 - modifié par Ketimide le 06/02/2020 - 16:42:55

Bonjour,en effet ça doit pas être facile courage,que dirent tes parents ont du être éduquer comme ça,c'est pas vraiment de leurs fautent ne leur en veux pas,mais ne t'en veut pas toi non plus, aimer une personne du même sexe c'est pas un crime,comme ont veut nous le faire croire,c'est naturel c'est en toi,il y a quelque chose qui t'attire vers les femmes un charisme ou comme ça,tu n'a pas à t'inquiéter c'est naturel. Et tes parents laisse leur le temps,peut-être qu'un jour ils comprendront,et reviendront,en tout cas ton bonheur à toi est le plus important,c'est ta vie,pas celui de tes parents,c'est à toi de décider ce que tu veux,tu as essayer de reprendre contact avec eux? ils te rejette toujours ?

ah mince j'ai pas vu qu'elle est plus sur le site bon ben tant pis,si jamais elle repasse par la.

Membre anonyme
Publiée le 15/02/2020 à 15:44

Hello,

je vis la meme chose depuis des années et ca n'est pas dutout evident. dit toi que ce sont tes parents et qu'ils t'aiment, meme si leur intolerance prend le dessus, crois moi qu'ils pensent a toi

Commences par t'accepter et a etre ''bien dans tes bottes'', encres toi bien dans TA vie. Et une foie que tu auras (si ca n'est pas deja fait), un boulot, un appart, ta compagne....ta vue a toi, retourne voir tes parents avec ta compagne pour leur presenter (sans attendre leur approbation), leur direque tu es bien dans ta peau, bien ta vie et que magre tout tu les aimes. meme si eux rejettent cette homosexualité ils diniront par accepter.

bon evidement, comme ils sont en rejet, ne va pas tenir ta copine par la main ou l'embrasser devant eux, ca ne ferais qu'agraver les choses (je suis passée par là). Juste comportes toi normalement a tes habitudes. et surtout rencontre les dansun endroit neutre (parc, café...).

j'espere t'aider un oeu avec ce message. 🤓

  S'inscrire pour participer au sujet