Aide Un handicapé en amitié réelle comme virtuelle

Membre désinscrit
Publiée le 28/12/2019 à 17:30
Auteur du sujet

Merci les gars ^_^

#320572

SuzanneTD
Publiée le 31/12/2019 à 20:33 - modifié par SuzanneTD le 31/12/2019 - 20:54:52

Bonsoir à tous ,

Après un survol des interventions , je crois qu'il est difficile de se sentir bien - pour beaucoup - dans un groupe où la superficialité l'emporte .

Un groupe qui neutralise les individualités n'est pas un bon groupe .

Devoir se conformer pour être accepté(e) , c'est un prix à payer ... ou pas ^^.

En celà , l'étude des phénomènes de groupe renseigne beaucoup .

Vouloir rester soi malgré tout - au milieu de tous - se fait rarement sans douleur ni questionnement .

Ce refus (parce qu'il s'agit bien d'un refus) de communiquer sur ce mode là est loin d'être un handicap .

Elle donne juste à l'amitié une valeur pas négociable .

(ceux que ces autres là se racontent pour se conforter entre eux ne regarde qu'eux)^^


 0 vote #320760
Riley
Publiée le 02/01/2020 à 22:16 - modifié par Riley le 02/01/2020 - 22:18:34

Bonjour Romangel,

Je me retrouve un peu dans tes écrits.

Ce que je vais dire va peut-être te paraître banal, mais les personnes qui t'apprécieront pour qui tu es existent. Mais peut-être que tu n'as pas encore eu la chance de les rencontrer (ou alors elles sont rares).

Une de tes citations m'interpelle : "J’ai donc peu à dire alors qu’en général je suis une pipelette."

Qu'est-ce que tu entends par "en général" ? Si tu entends IRL, peut-être que le virtuel n'est pas un lieu de conversation adéquate pour toi. Peut-être qu'avoir une personne en face de toi est plus simple du fait que tu peux jauger ses réactions, son humeur, son intéressement... Ce que tu ne peux déterminer dans une chatbox.

Je communique aussi très peu verbalement, et on me le reproche souvent ("tu ne dis rien"). Mais j'ai su m'entourer de gens pour qui cela n'est pas un problème, iels discutent assez pour moi ^^ D'ailleurs, ces personnes apprécient et me trouvent reposante.

Peut-être que, comme moi, tu recherches de la profondeur et de l'intensité dans les conversations.

Tu sais, des fois des conversations silencieuses sont bien plus éloquentes que les conversations verbales. Il faut juste des personnes qui apprennent à t'écouter. Le silence est aussi une langue.

Quant au fait de "surjouer" pour t'insérer dans des conversations, ce n'est pas tenable sur le long terme, tu te renies.

Et oui, il y aura toujours des gens pour te traiter de tous les noms lorsque tu ne communiques pas, malheureusement. Mais souvent, c'est leur propre insécurité qui fait ressortir cela. Voire même de la jalousie, n'étant pas partisan·e de ton monde.

Donc non, tu n'as rien à te reprocher.

Rester fidèle à soi et ses valeurs dans ce monde est une grande qualité, même si souvent, cela peut nous plonger dans la solitude.

Perso, je préfère être seule que mal accompagnæ, même si cela peut parfois être très douloureux.


 0 vote #320890