Débat Emission mon enfant est homo suivit de son débat hier soir sur la 5

Membre anonyme
Publiée le 20/11/2019 à 07:28 - Modification par Wiloooo le 17/02/2020 - 11:28:33

Bonjour à vous tous et à vous toutes,

Avez-vous regardé l'émission hier soir traitant de l'homosexualité à travers les témoignages des parents et des enfants concernés ?. Si oui, qu'en avez-vous pensé ?. Pensez-vous que les mentalités évoluent ?. Si vous même aviez été à la place de ces parents auriez-vous accepté l'homosexualité de votre ou de vos enfants ?. Le débat était t'il constructif pour vous ?.

De mon côté je trouve révoltant qu'un garçon se fasse violer par le fait d'être homosexuel. Ca me choque beaucoup. Tout comme le fait des préjugés comme quoi deux hommes qui vont ensemble c'est sale ou pervers ce qui est complètement absurde, faux.

Pour les femmes, c'es le fantasme du trio, certains hommes ne comprenant pas que la pénétration n'est pas une fin en soi. C'est incroyable les réflexions qui tombent par ignorance, par rejet de la différence !!.

On ne choisit pas son homosexualité.

Je trouve aussi le comportement de certains parents irresponsables mettant en danger leur enfant mineur en le mettant à la porte parce qu'il est homosexuel. Les associations prennent le relais dans ce travail de reconstruction de ces jeunes en grande souffrance. J'imagine la difficulté ! je compatis. A travers le pire, des personnes bénévoles apportent leur soutien, Une lumière au bout du tunnel ........

J'ai été touchée par Antony et ses parents. Sa lettre était belle. Par contre cette mère de famille dont les 3 enfants sont homos, je ne croyais pas que cela puisse exister ???.....

Pour finir, que pensez-vous de la culpabilité de certains parents alors que cela n'a absolument rien avoir avec ce qu'ils ont été ou sont dans leur comportement éducatif ?.

Je vous laisse libérer votre parole pour un débat ouvert dans la bienveillance 😊 !.

Lavande45


Membre anonyme
Publiée le 20/11/2019 à 08:40

Je regarderais en replay ce soir. J'avais mis l'alerte pour hier soir, mais free déconnait sans cesse...

Je reviens.

Wiloooo
Modération
Publiée le 20/11/2019 à 10:54

Super émission merci France 5 !

Membre anonyme
Publiée le 20/11/2019 à 22:23 - modifié par SuzanneTD le 20/11/2019 - 23:22:13

Salut Steph^^

En préambule , j'aimerai dire que les viols ne sont pas l'apanage des banlieues (un sondage réserverait bien des surprises)

Bref , je passais juste pour transmettre les liens du doc' et débat :

Le monde en face - Mon enfant est homo : https://www.france.tv/france-5/mon-enfant-est-homo/1103051-mon-enfant-est-homo.html

« Maman, Papa, je suis homosexuel… »

Pour les enfants la difficulté est de le dire, pour les parents c’est de l’entendre...

Le réalisateur Pascal Petit a recueilli les témoignages de cinq parents. Tous témoignent et racontent comment ils ont accueilli le coming-out de leur enfant, personne ne l'a reçu comme une bonne nouvelle.

Certains ont réagi plus vivement que d’autres et parfois dans la douleur, mais tous ont cheminé et leur regard a évolué. Ce documentaire raconte la conversion du regard de parents sur l’homosexualité de leurs enfants.

Josiane et Jean-Paul, agriculteurs retraités de l’Aveyron, ont affiché ouvertement leur refus de l’homosexualité quand leur fils Antony a fait son coming-out. Huit ans plus tard ils offrent à leur fils une incroyable preuve d’amour...

Marie-Claude, maman de Paul, pensait que l'on pouvait tout se dire dans sa famille tolérante et ouverte. Son fils a pourtant mis une année avant de trouver la force d’annoncer son homosexualité à son père...

Anticonformiste et plutôt baba cool, Jean-Marc se pensait à l’abri de toute réaction homophobe jusqu’au coming out de sa fille Julie. Aujourd'hui, il est un grand-père comblé.

Laure est la maman de trois enfants, deux garçons et une fille, homosexuels. Elle cherche à surmonter l’épreuve de la culpabilité dans une famille où l’homosexualité est vécue comme un tabou. Elle n’y parvient pas encore…

Ouahida n’avait jamais imaginé pouvoir un jour se séparer de son fils. Pourtant, c'est ce qu’elle a fait après le coming-out de Walid. Aujourd'hui, elle le regrette amèrement…

Pour la plupart de ces parents, il était difficile d'assumer socialement un enfant homosexuel. Cela n’allait pas de soi, bien au contraire… Ce sont des histoires familiales très singulières que nous racontent ces hommes et ces femmes.

Ce documentaire nous amène à partager leurs interrogations et à nous poser cette question essentielle : et, moi en tant que parent, comment aurai-je réagi ?

réalisé par : Pascal Petit

Le débat : https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/1103019-le-monde-en-face.html

présenté par : Marina Carrère d'Encausse

Comment réagir face au coming-out de son enfant ? Cinq parents témoignent de leur cheminement, parfois difficile, entre l'annonce de l'homosexualité de leur fils ou de leur fille, et l'acceptation de leur orientation sexuelle et amoureuse. Josiane et Jean-Paul, Marie-Claude, Jean-Marc, Laure et Ouahida évoquent leur parcours singulier, leurs résistances liées à leur histoire personnelle, les liens qui les unissent à leurs enfants et leur volonté de dépasser le choc, la colère, la honte et l'incompréhension qui ont parfois accompagné leur démarche.

Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d'Encausse propose un débat avec plusieurs invités :

  • Jean-louis Adénor, journaliste de France Info et co-auteur avec Timothée de Rauglaudre de "Dieu est amour" Editions Flammarion. Il raconte l'enquête de deux ans qu'il a mené et pour laquelle il s’est infiltré au sein de plusieurs groupes chrétiens qui veulent "guérir" les homosexuels.

  • Samuel, 25 ans, qui a été rejeté par ses parents lorsqu'il a révélé son homosexualité.

  • Jérémy Faledam, co-président de SOS homophobie.

  • Sylvie De Lannoy, membre et écoutante de l'assocation CONTACT, elle anime des groupes de paroles avec des parents et personnes LGBT.

N'ayant pas l'envie de créer un autre sujet sur la maltraitance (l'homophobie en est une) , je reste dans le domaine de l'enfance avec "La maladroite" diffusé hier sur France 3 .

Un débat suivait . Après 5 minutes , en "overdose" , je me suis abstenue de le suivre .

Les enfants dénoncent rarement -voire jamais - leurs parents .

C'est tout le poids d'un conditionnement où l'absence de liens avec d'autres rend plus forts ceux qui s'en servent . L'emprise ...

Un mécanisme si simple à décortiquer de l'extérieur , si difficile à vaincre de l'intérieur .

Je suis de ceux-là . De ceux qui peinent encore à se défaire des manipulations en tout genre . De ceux rendus méfiants par expériences .

Malgré mon optimisme , je ne suis à l'abri de rien .

En partageant ma bonne humeur , mes musiques , en intervenant : je m'expose .

Les retours sont parfois difficiles , ou incompréhensibles .

Pourtant , j'essaye .

De ne pas être "coincée" dans ma bulle qui , au final , ne fait que m'étouffer .

Stop à ceux qui me penseraient "fragile" , je suis capable du meilleur comme du pire .

Juste , je choisis . (mais pas toujours)^^

Membre anonyme
Publiée le 20/11/2019 à 23:25

En toute honnêteté , Steph : j'ai juste envie de te faire un gros câlin . Vous m'avez tellement manqué tous .

Fiffi
Publiée le 21/11/2019 à 00:24

J' ai regardé l' émission et certaines réflexions m' ont fais réfléchir .

Je n' ais pas d' enfant mais maintenant je me demande quelle serait ma réaction si ma nièce m' annonçait qu' elle était homosexuelle . Bien sur , je l' accepterais mais j' aurais un sentiment d' inquiétude . Je sais qu' il est plus difficile de trouver sa place dès que l' on s' éloigne du modèle " hétéro normé" que nous impose la société .

Une phrase m' a frappée , je ne sais plus qui la prononcée mais elle disait que si un enfant doit faire parfois un long cheminement avant d' accepter son homosexualité , alors les parents ont aussi le droit de faire un cheminement avant d' accepter l' homosexualité de leur enfant .

La mère de Walid n' a certainement pas les moyens de défendre son fils ( elle le reconnait elle-même ) et n' a peut-être pas les moyens financiers de déménager à part changer de cité ou de banlieu et retrouver les mêmes problèmes .

Membre anonyme
Publiée le 21/11/2019 à 13:38 - modifié par gael3592 le 21/11/2019 - 13:38:16

Très beau documentaire.

Je vois sur chaque parent une facette de souffrance qu'ils ont afin de vivre l'homosexualité de son enfant.

Ce document focalisent beaucoup sur les parents, les enfants prennent une petite partie. Ça donne donc un nouvel angle de l'homosexualité dans la famille. Certainement, avec les mots et les émotions on arrive à comprendre la souffrance et le courage des parents, les parcours qu'ils s'engagent pour leurs enfants et leur bonheur . Ça m'a beaucoup inspiré. Et j'ai pu comprendre la manière dont la plupart des parents réagissent, y compris les miens.

À regarder absolument.

Membre anonyme
Publiée le 22/11/2019 à 21:30 - modifié par Lavande45 le 22/11/2019 - 21:31:06

Ouahida la mère de Walid paraissait bien fragile face à l'homophobie de sa citée mais elle peut être beaucoup plus insidieuse cette haine de la différence, dans toutes les classes sociales, c'est bien cela qui est navrant. C'est la soeur de Ouahida qui a colporté cette confidence. Walid l'a payé très cher .......

C'est intéressant de voir ce que pensent les parents et les enfants. J'aurais bien aimé aussi voir le travail des bénévoles à l'association Contact ou le Refuge. A mon avis il doit y avoir un sacré investissement humain pour ces mineurs qu'il faut sortir de l'ornière.

Personnellement cela ne me dérangerais pas du tout d'apprendre l'homosexualité de ma nièce ou d'une cousine ....J'estime que chacun, chacune a le droit de vivre sa vie comme il l'entend à partir du moment ou il ou elle se respecte tout en respectant l'autre !.

Membre anonyme
Publiée le 22/11/2019 à 21:46

Merci beaucoup !.

Lindos
Publiée le 24/11/2019 à 17:32 - modifié par Lindos le 24/11/2019 - 19:10:51

Je n'étais pas là pour visionner le reportage que je n'ai pas retrouvé en replay, mais je suis assez d'accord avec Steph41190, il existe une homosexualité traditionnelle cachée, aisément abusive, sur le modèle de l'antiquité.

On doit même déplorer dans certains pays étranger une aggravation, à la fois des persécutions et des abus, qui va de paire avec une radicalisation des fondamentalismes depuis quelques dizaines d'années.

On peut supposer que cette situation est atténuée en France. Et que comme pour les abus sur les femmes, ceux-ci soient plus souvent dénoncés.

Mais on ne peut pas non plus exclure une dérive de la situation. Ni que des gays eux-memes puissent être aussi abusifs que les hétéros machos, surtout les gays refoulés. Etre persécuté n'a jamais empéché de persécuter, et en tout cas la prohibition et le sexisme sont favorables aux abus.

Membre anonyme
Publiée le 24/11/2019 à 19:58 - modifié par SuzanneTD le 24/11/2019 - 20:02:14

@Steph - Je sais bien . Juste la référence systématique aux banlieux me titille un peu . (je ne souhaitais pas un retour perçu comme triomphant - plutôt reconnaissant - d'où un retour discret sans volonté de me cacher pour autant)

@Gaël - Il y a un lien certain entre la difficulté des parents à accepter l'homosexualité de leur enfant (souvent adulte) et la difficulté à s'accepter en tant qu'homo . C'est un cheminement à faire de part et d'autre ...

@Lindos - Les liens sont ici :

L'émission : https://www.france.tv/france-5/mon-enfant-est-homo/1103051-mon-enfant-est-homo.html

Le débat : https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/1103019-le-monde-en-face.html

Edit : les viols entre femmes existent aussi , comme chez les gays et les hétéros .

  S'inscrire pour participer au sujet