baby don't cry don't cry

Place aux débats - Créé le - 5 Participations

baby don't cry don't cry

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Juste besoin de parler dis-moi tu es forte et ça ira mieux merci Car je viens de discuter de tout mes moments noir dans ma vie avec quelqu'un et je suis hypersensible ça me ramène souvent à mes envies de suicide Mon parcours amoureux de la merde j'aime les filles et ce depuis le collège j'ai survécu à l'harcèlement scolaire aux renfermement à la peur des gens de sortir d'une maison aux tailladements tentative de viole de mon tentative de suicide problèmes alimentaire de la boulimie à l'anorexie Et je me bas tous les jours pour manger sans prendre un brûleur de graisse voir le flacon entier dans les 2h qui suit car je me déteste même si je fais souvent une façade J'ai crû être bipolaire car je ressens les émotions très très intensément et parfois je suis obligée de m'éloigner de la personne pour respirer si non je suffoque ce n'est pas une blague je me trouve ridicules dans ces moments Deuxième relation à 24 ans plus tard et ça ne s'est arrêté qu'aux bisous relation à un sens Donc vierge jamais fait avec une fille ni un mec ( pas intéressée ) Merci pour parler ça m'aide à merci


0 vote

je ne sais pas faire disparaitre un texte, mais par contre, je souhaite te faire une reflexion, qui j'espère illuminera ta journée.

sur les chemins de la vie on marche, tous et toutes comme on peu. quand on les empreinte, ce sont bien nos pieds qui les foulent et on est seul dans notre corps, dans notre coeur et dans notre tête ...

pourtant des milliers de personnes on fouler eux aussi, et de façon annonyme et individuel ces mêmes chemins. donc si tu te sens stupide de nous partager ça, dis toi qu'on est nombreux à avoir veccu la même chose (peut être pas tout et peut être pas dans cet ordre ...) mais suffisament nombreux pour te dire qu'il n'y a de stupide que la stupidité (comme le dirais le hero d'un film)

tu nous a donné un bout de toi, je t'offre un bout de moi, pour que tu te sente moins nu :

moi, j'ai expliqué à ma famille vers l'age de 3 ans, (voir mm peut être moins) que j'étais un garçon.,alors que je suis né fille, a une époque ou être trans était une maladie honteuse (les années 70) je te passe les détail, juste que pour survivre, bin j'ai rien trouvé de mieux que d'arraché les files. j'ai grandi déconnecté de ma sexualité. du coup ça m'a posé pas mal de souci. (et par la même occasion j'en ai causé à pas mal de personnes)

tu as 24 ans, je crois que j'ai "perdu" ma virginité vers 26 et franchement, c'est pas la meilleurs chose qui me soit arrivé. parce que je ne suis pas tombé sur "un plan baise" qui ne me respectait pas et qui ne m'aimait pas. (en mm temps, je ne m'aimais pas non plus donc au moins, on avait ça en commun) pour qui je n'étais qu'un bout de viande. mais la pression social était telle que je ne me sentais pas considéré comme une personne mais plus comme quelque chose et effectivement, ce passage à l'acte, m'a permi de m'insérer de me sentir plus respecté. j'aurai eu la tête sur les épaules, j'aurai compris que je n'avais pas besoin du respect des personnes que je fréquentais alors.ce n'est pas ça l'amitié. mais j'avais tellement besoin d'amour, que j'aurai fais n'importe quoi.

aujourd'hui, je sais que j'avais besoin de m'aimer moi. j'avais besoin de me reconnecter avec moi-même mais être un homme dans un corps de femme (ou l'inverse) est une violence difficilement compréhensible pour qui se sent bien dans sa peau.

aujourd'hui je construit mon bonheur avec pacience et pugnacité. j'ai repris ma vie en main de façon ferme et déterminé !!

la vie est magnifique et elle a tellement de chose à nous offrir ...

j'espère que mon témoignage t'aura fait un peu de bien.

courrage ma belle. sous les pavés la plage, derrière les nuages, le soleil ;)


1 vote

Meilleure réponse

Mais enfin Mirella, t'es toute mimi, tu as une personnalité atypique, laisse toi porter par la vie, destress, tu finiras par rencontrer quelqu'un qui t'aimera pour ce que tu es, en acceptant tes bagages, et qui allégera ton fardeau.

Reste forte, prend les choses avec du recul et du second degré, il fait beau dehors c'est l'été, gorge toi de soleil, bois une bière en écoutant de la bonne musique sur ta terrasse. Des bisous sur tes jolies joues.


2 votes

Citation de kitsune #301868

Citation de Beeshop #301880

Juste merci et oui je veux toujours supprimer ça mais merci pour tout


1 vote


Et entamer une thérapie avec un bon psychothérapeute tu y as pensé ?

A la louche et vu de loin il semble que tu sois en proie à ce qu'on appelle le choc post traumatique.

En gros tu as tellement encaissé et enkyste en toi des moments douloureux que tu arrives au stade de la cocotte minute (sans soupape vapeur...)

Une situation qui peut t'empêcher d'avancer et surtout apprécier le bon de ta vie actuelle ( il y en a forcement).

Cela se traite et se surmonte.

La " planète gay" est pleine de personnes qui ont vécu ce trouble et ont dépassé la petite mort que cela représente.

Il est possible lMirella d'avoir eu un vécu lourd, d'être très sensible et d'être heureux. Ou du moins plus apaisé et serein.

Ton côté " petit chaton écorché " te rend attachante. Il faut juste maintenant que tu apprennes à te "caresser" toi même comme tu le ferais avec un chaton fragile.

Prends soin de toi. De ton corps. Liste tout ce que tu aimes et ce qui te fait plaisir sur une page. C'est un bon exercice de départ.

Et donnes des news !


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit