Terre en danger… peut-on encore tout changer?

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
18/11/2022 à 19:42 - 18/11/2022 à 19:43

avez vous encore la foi en l’Homme pour changer ?

Nous avons toujours eu conscience du danger que notre espèce représente par ses différents choix de vie : les nombreux films catastrophes ( climatique, technologie ou de guerre futuriste) même sous forme de fiction nous mettaient en garde contre notre propre folie ( le film « le soleil vert » est à lui seul assez édifiant car il se passe en … 2022 !- film que je recommande chaudement)

Mais nous somme aussi dès optimiste et chacun essaie de modifier à son échelle, ses ( mauvaises) habitudes pour offrir un meilleur futur aux prochaines générations.

Pensez-vous que c’est encore possible ? Faites vous partie des optimistes ou des pessimistes

Qu’avez changer dans votre quotidien pour mettre votre pierre à cet édifice?

avatar ancien membre
Ancien membre
18/11/2022 à 23:10

Toujours des supers sujets.

En fait je crois que toute espèce qui colonise trop son environnement le détruit, ou réduit drastiquement les ressources nécessaires à sa survie. La nuance avec l’homme c’est qu’il en a conscience et qu’il pourrait changer la donne. C’est comme si un égoïsme aveugle nous habitait tous, c’est triste.

Non, je ne crois plus, il n’y a que si les ressources ne sont plus disponibles qu’on va par force devoir s’en passer, et donc changer.

avatar contributeur de Cineseries
Cineseries
18/11/2022 à 23:35

Citation de Némésis Inu #430346

J'attends ton sujet des sept familles sur les grands-parents paternels ! 😂 Mais plus sérieusement, je fais comme mes parents, je fais du tri sélectif dans trois poubelles différentes et je mets les sacs dans les contenaires de mon immeuble, le soucis est que mes voisins (une soixantaine) ne sont pas aussi sélectifs que moi et maniaque que je suis, il m'arrive de trier leurs poubelles ! Mais c'est déjà un petit quelque chose. Ce que fait Greta Thunberg est très bien, elle va au front et veut donner de l'espoir à sa génération et à leurs suivantes. Est ce que c'est possible de changer la Terre : je pense que si chacun fait un petit quelque chose, il peut avoir des petits changements et peut être un gros changement. Mais au fond de moi, je pense qu'il faudrait tout raser et recommencer...

Mais les gens préférent aller sur Mars où la Lune ou tout est encore pur... pour recommencer sans doute les mêmes erreurs.

avatar contributeur de FRANCK-PARIS
FRANCK-PARIS
19/11/2022 à 01:08 - 19/11/2022 à 01:14

Le problème c'est que l'homme est prêt à tout, et donc à polluer, pour gagner de l'argent. Même si le milliard d'humains, bobo, conscientisé, vivant en occident faisait des efforts (et ce n'est pas gagné), les milliards des pays du tiers-monde n'auront qu'une envie, c'est de parvenir à notre train de vie de riche et donc exploiteront des ressources polluantes (par exemple les orpailleurs en Amazonie qui traitent au mercure les rivières, ou ceux qui déforestent pour cultiver des céréales ou faire des pâturages) ou n'ont pas les moyens d'accéder à technologie alternatives. Et comme celle-ci diffusent moins de CO2, mais sont tout aussi polluantes, ou pires, c'est perdu.

Par exemple, je ne comprends pas : depuis 15-20 ans, les politiques nous disent qu'il faut consommer mois d'hydrocabures, et quand la Russie coupe le gaz, ou qu'on refuse d'acheter son gaz, ces mêmes politiques prennent peur, en commande partout ailleurs, ouvre un port mêtanier pour faire venir du gaz liquéfié. Ils devraient dire, profitons-en, c'est l'occasion d'arêter ce carburant polluant...

avatar ancien membre
Ancien membre
19/11/2022 à 01:18

Eh bien pour ma part, ce que j'ai changé dans ma vie concrètement pour être en phase avec ce que je crois, c'est que je suis devenu végétarien. Je crois encore qu'un changement de conscience collective est possible, et que celui-ci ne viendra pas par la politique, mais plutôt par la culture (les arts en général, la littérature, le cinéma). L'être humain n'a pas besoin de savoir intellectuellement qu'il détruit la planète pour changer (il le sait déjà). Ce qu'il faut, je crois, c'est susciter l'empathie et une compréhension profonde du non-humain, et cela ne peut passer que par l'art, à mon avis.

avatar contributeur Okallisto
Okallisto
19/11/2022 à 10:18

Je m’accorde le doit d’espérer, mais je pense que nous (enfin la plupart des humains), brûlerons avant les changements positifs significatifs. Le reste survivra tant bien que mal. Oh mais c’est pas très joyeux tout ça !

Ceci dit, je m’applique à faire du mieux que je peux comme fait le bon et petit colibri. Ça passe par l’alimentation, la consommation d’énergie, et le boycott de nombreux produits et services. Je projette de faire plus encore.

J’ai foi en l’Humanité non pas pour changer, mais survivre, soit changer après la catastrophe !

Adonisblue, je suis assez d’accord avec toi ! 🌱

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
19/11/2022 à 10:52

Je suis un peu plus pessimiste , même si on remarque une réelle prise de conscience, celle-ci arrive bien trop tard.

Je suis végétarienne depuis 10 ans quasiment non pas par écologie mais on est pas très viandard dans ma famille ( surtout moi d’ailleurs) . Ma sœur et ma mère sont flexitariennes, mon frère également après plusieurs années de végétalisme moi je suis restée végétarienne .

Comme tous, le tri sélectif je ke fais naturellement et pour avoir été en Allemagne, on fait un tri plutôt léger.

Je suis pour l’achat de produits reventes et c’est ainsi que j’ai meublé mon appart et que je m’habille, je n’achète du neuf que pour les kdo de mes proches. Pareille pour la nourriture qd je peux je prends les invendus.

Je fais attention à ma conso d’électricité et gaz ( aussi pour des raisons économiques).

J’aimerai faire plus.

avatar contributeur de Save-animals
Save-animals
19/11/2022 à 15:47 - 19/11/2022 à 15:49

Pour moi, c'est foutu pour foutu. Je ne suis pas pessimiste mais réaliste.

Cela me génère dépression, anxiété, colère... mais ce n'est pas la disparition de l'humanité à venir qui me fait ça, mais plutôt la destruction généralisée, toujours plus de morts, de tués, de saccages, de béton, d'artificiel, d'éloignement de la nature, perte de lien en tout...

Et ce n'est pas le Tiers-Monde qui m'inquiète mais plutôt les comportements en Occident.

Je vois bien que le COVID n'a servi presque à rien. Je ne vois rien qui se passe chez les gens que ce soit au plus proche de moi ou au plus lointain. Sur les réseaux sociaux, il y en a plein (des millions de vues) qui demandent à ce qu'on ne les fasse pas chier avec le réchauffement climatique avec des arguments à la gomme prétextant que les Indien.ne.s polluent plus que nous sauf qu'en ramenant à l'habitant.e, ce n'est pas le cas. Et le gars qui a fait la vidéo, bah c'est un gars qui voyage en Inde en avion... En Inde, l'empreinte carbone est soutenable (1,46). Nous, c'est 10 tonnes équivalent CO2 par habitant.e.

J'ai regardé la vidéo d'Emmanuel Macron d'il y a une semaine pour voir ce qu'il avait à dire sur l'écologie en sachant que je suis anarchiste. Ben, il a dit beaucoup de mytho et malheureusement, la vidéo n'a pas encore été débunkée. Il a entre autres dit que les 150 propositions (environ) sur le climat de la convention citoyenne, iels travaillaient dessus, les reprenaient sauf que dans les faits, seulement 15 propositions ont été reprises sans être modifiées et pas mal n'ont pas été reprises.

https://reporterre.net/Convention-pour-le-climat-seules-10-des-propositions-ont-ete-reprises-par-le-gouvernement

Il y a plein de commentaires personnels (et pas seulement des communications de son parti) qui croient tout ce qu'il dit, même des écolos ne vérifient pas les infos.

Je sais que le changement ne viendra pas des politiques mais il y en a encore qui croient que ça peut venir de là, en plus parce que c'est la solution la plus efficace.

Etant abonnée à des groupes transition 2030, décroissance... je suis méga renseignée (Jean-Marc Jancovici, Aurore Stéphant, Emma Haziza...) puis j'ai arrêté car ça augmentait mon éco-anxiété.

J'ai vu les températures d'été en 2050 (et encore, ça peut évoluer), c'est hyper angoissant, triste (faune, flore, devoir rester chez soi enfermé en été), en plus que j'ai un oedème à la cheville qui gonfle et fait mal avec la chaleur.

J'ai une empreinte carbone de 2,3 tonnes équivalent CO2 encore que je prends encore moins la voiture depuis. C'est super facile pour moi. Mais il y a très peu de monde en France qui a cette empreinte-là.

https://bonpote.com/climat-les-12-excuses-de-linaction-et-comment-y-repondre/

J'ai des rendez-vous médicaux à 19h jusqu'à 20h30 (si pas de retard) toutes les 2-3 semaines et j'ai décidé de camper dès que j'aurai tout le matos d'occasion car pas de voiture retour, pas de train, ni bus, et je ne peux pas encore faire 20 km à vélo. Et un peu marre de demander à mon père la voiture et qu'elle sert juuuste à ça. A moi la reconnexion avec la nature même si j'ai déjà campé pendant 6 mois de suite entre autres en 2015.

Pour les cadeaux entre proches, c'est OK de s'offrir de l'occasion par chez moi. J'offre de l'occasion ou fait-maison. On m'offre de l'occasion et ça a encore plus de valeur pour moi.

L'autre souci, c'est aussi la perte de biodiversité et là aussi, c'est foutu.

Mais quand on aura disparu, elle reviendra la biodiversité, ouf.

L'artificialisation des sols est aussi un gros souci, on veut la grande maison, le méga jardin, la piscine, les routes pour aller à sa maison... c'est foutu.

J'essaye juste de faire le nécessaire, le max que je peux faire, d'être OK avec ma conscience si en 2050, on se retrouve à devoir vivre dans des frigos pour survivre, ben je serais OK avec moi-même.

Le recyclage, ça ne sert pas à grand chose (je dirais presque à rien, mais bon) quand on prend connaissance du sujet.

C'est plutôt zéro déchet qu'il faudrait rechercher. Je recycle depuis l'âge de 10-15 ans (c'était il y a 17 ans).

https://www.theflonicles.be/2020/04/recyclage-pas-ecologique.html

D'ailleurs, quand vous calculez votre empreinte carbone, on ne vous demande pas si vous recyclez mais si vous êtes zéro déchet, un peu, beaucoup, totalement.

Enfin, des personnes (genre BonPote) essayent de prouver par 1000 moyens et 1000 courbes que le réchauffement climatique avec cause humaine existe, que ce n'est pas un fake. On en parlait déjà en 1970 à la TV.

Il y a déjà pas mal de personnes qui rejoignent l'idée, qui sont au courant. Donc, mettre au courant les personnes ne sert à rien.

C'est plutôt le fait que l'être humain est égoïste en général, et ne veut pas quitter une once de confort, enfin soi-disant confort. Qu'il se renvoie la balle à l'autre. Mais ça, c'est typique. "C'est pas à moi de commencer, c'est à l'autre. " Et puis les solutions, les gens savent : arrêter la voiture (même électrique), l'avion, alimentation 100% végétale et on aura déjà presque tout réglé côté empreinte carbone.

Je pense qu'en plus de faire sa part, il faudra inspirer les personnes, leur donner envie, leur construire de nouveaux imaginaires.

avatar ancien membre
Ancien membre
19/11/2022 à 16:47

J'ai lu y a pas longtemps que si la démographie mondiale continue a augmenter la terre risque de ne plus supporter le poids que ça vas engendrer

la seule image qui met venue , c'est la terre qui quitte son orbite et chute dans l'espace , vous jure j'y ai même cru

avatar contributeur de DarkRainbow
DarkRainbow
20/11/2022 à 09:48

Citation de Save-animals #430545

Merci pour ton témoignage et globalement ce sujet. J'ajoute ma maigre contribution au débat 🙂

J'ai pris conscience de mon éco-anxiété depuis le début de l'année, avec des variations d'intensités. Cela me génère surtout des périodes d'accélération et de frustration/impuissance globale.

J'ai un mode de vie loin d'être parfait (citadine en région Parisienne, privilégiée, mangeuse de viande..) donc je ne donnerai de leçons à personne là dessus 😅

Il me semble qu'en Occident (et en Orient parce que finalement, ils vivent les conséquences du monde Occidental), la prise de conscience est faite, mais que c'est par peur / égoïsme que les individus n'agissent pas.

Le gouvernement actuel, brillant par sa lâcheté et son inaction donne le mauvais exemple et entretient ce climat de peur et de responsabilité sur les individus plutôt qu'au global.

Cela ne fonctionnera pas si on infantilise, lave le cerveau à coups de greenwashing la population Occidentale.

Il faudrait que l'on accepte que le monde actuel ne peut continuer tel quel, de renoncer à nos privilèges (pour ceux qui le peuvent, moi la première) et d'ensemble construire autour de cela.

Dire "oui c'est foutu" (et c'est vrai que tout porte à croire qu'il n'y a plus d'espoir) c'est pour moi en quelque sorte donner raison à ceux qui ne voit pas + loin que l'enrichissement individuel et l'individualité.

Alors attention, loin de moi l'idée d'être moralisatrice car je suis la première à être morte de trouille rien qu'à l'idée de renoncer à mon propre confort et mes privilèges.

Thomas Wagner, BonPote, est un super vulgarisateur autour de ces sujets, avec une approche qui se veut réaliste. Une de ses dernières victoires et d'avoir vu son livre "Tout Comprendre sur le climat" distribué à une partie des élus.

J'ajouterai par contre que c'est une approche factuelle, loin des émotions et de l'intelligence émotionnelle.

Si vous voulez creuser ces idées avec une approche plus "émotive" je vous conseille de regarder les interviews de Paloma Moritz, notamment une qui se nomme "Est ce que tout est foutu?" .

Est ce que vous avez des idées sur comment influencer d'autres personnes?

avatar ancien membre
Ancien membre
20/11/2022 à 12:35 - 20/11/2022 à 12:37

C'est trop tard, améliorer oui mais revenir en arrière ce n'est pas possible.

Tant qu'on aura une mentalité à la con, un gouvernement à la con ou c'est pouvoir Argent,Sex et craner en Porsche... + La célébrité On ne s'en sortira pas.

avatar contributeur de Dime
Dime
20/11/2022 à 14:01 - 20/11/2022 à 14:04

Moi je suis plutot optimiste.

Quand l'heure sera grave, l'homme voudra sauver sa peau et s'adaptera, quelles que soient les conséquences économiques et autres. Mais tant que ce ne sont que des menaces, aucun pays ne veut prendre le risque d'etre le seul à couler son économie. On fait des petits efforts, mais ça reste trés anecdotique. Par contre, quand on sera au pied du mur (catastrophes climatiques, migrations de masse, disparition des espèces animales, famines, etc) on trouvera les solutions pour survivre. Nous ne verrons surement pas de gros changement à l'echelle de notre vie, mais nos enfants ou petits-enfants, peut-etre. Les choses vont s'accélérer trés vite je pense, en tout cas par rapport à l'age de la terre et de l'humanité.

L'homme n'a pas de prédateurs, c'est ça le problème. L'espoir peut aussi résider dans les virus, type covid, mais beaucoup plus violent. Ce serait une bonne chose pour décimer la population et ainsi sauvegarder notre planète.

avatar contributeur de Save-animals
Save-animals
22/11/2022 à 02:07

Je ne connais pas très bien comment ça se passe la prise de conscience en Orient mais je vois qu'il y a, on dirait, beaucoup plus d'initiatives qu'en Occident.

"Cela ne fonctionnera pas si on infantilise, lave le cerveau à coups de greenwashing la population Occidentale."

Tu peux donner des exemples stp ?

Que je vois un peu car le monde est grand. Je connais le Greenwashing version développement durable, toutes les initiatives Greenwashing mais là de suite, je ne trouve pas la population occidentale infantilisée.

Si dire que c'est foutu, c'est "en quelque sorte donner raison à ceux qui ne voit pas + loin que l'enrichissement individuel et l'individualité.", il faut avoir aussi que ces personnes sont des personnes je m'en foutiste au départ. Il y a quand-même une différence entre les personnes individualistes et celles qui ne le sont pas.

On peut toujours faire des efforts pour que les années à venir soient toujours moins pires que le pire du pire.

Quand je dis que c'est foutu, c'est du factuel.

On peut écouter ce que dit Jean-Marc Jancovici par exemple : "Au niveau planétaire, le chiffre" de réduction des émissions de gaz à effet de serre "est de l'ordre de 5 % par an, mais on ira quand même un peu dans le mur à 5 %", a déclaré Jean-Marc Jancovici, président de "The shift project", qui se présente comme un "think tank [groupe de réflexion] qui œuvre en faveur d’une économie libérée de la contrainte carbone".

Au 21e siècle, cet objectif n'a été atteint qu'une seule fois, en 2020, en plein coeur de la pandémie de Covid-19, marquée par des confinements. "Au 20e siècle, on y est aussi arrivé en 1945", année où la Seconde Guerre mondiale s'est achevée, ce qui "donne une idée de l'ampleur du défi", a-t-il souligné."

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/video-reductions-des-gaz-a-effets-de-serre-il-faut-se-mettre-en-economie-de-guerre-pour-atteindre-les-5-par-an-selon-jean-marc-jancovici_5154148.html

"Pour avoir une chance de limiter le réchauffement à +2°C, les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent être réduites de 5 % par an dès 2018. C’est déjà énorme, mais si nous tardons davantage à agir, le défi deviendra pratiquement impossible à relever. Si nous attendons par exemple 2025, il faudrait que le rythme de réduction atteigne pas moins de 10 % par an*. Irréaliste : cela reviendrait à diviser par deux les émissions mondiales en sept ans, souligne une note d’analyse que publie The Shift Project à l’occasion de la clôture de la COP22."

https://theshiftproject.org/article/cop22-emissions-mondiales-5-par-an-maintenant-ou-impossible-plus-tard-2/

J'écouterai Paloma Moritz. Merci. Enfin une femme me dis-je...

Je conseille d'écouter Aurore Stéphant (métaux) et Emma Haziza (cycle de l'eau).

avatar contributeur de DarkRainbow
DarkRainbow
23/11/2022 à 21:41

Citation de Save-animals #431012

Merci pour ton partage!

Je n'ai peut être pas choisi le meilleur mot avec "infantiliser". Je trouve qu'en France, les politiques et ceux qui nous gouvernent ont un peu ce comportement récemment avec toute la polémique autour de l'énergie/ le chauffage.

D'un côté on force / "ordonne", "punit" (comme un enfant) le contribuable pour des excès dont il n'est pas forcément responsable.

Après je suis un peu comme beaucoup de gens, réactionnaire sans (encore) trop faire grand chose.

Je suis d'accord avec toi pour ne pas confondre les gens individualistes "dans l'âme" et ceux qui adoptent cette réflexion en se confortant dans l'idée que c'est foutu et que les efforts de chacun en sont donc vains, puisque nous sommes condamnés.

Est ce que tu as pu regarder Paloma Moritz?

avatar contributeur de Arena
Arena
23/11/2022 à 22:29

"Je fais partie de la race humaine et pourtant je dis : qu'importe si l'homme disparaît du globe. Il l'aura bien mérité ! Sa folie actuelle est telle, tant de stupidités et d'imprudence ! Il existera toujours des relais dans la nature. Dans l'évolution biologique, si une branche disparaît, elle est relayée par une autre. La nature et les animaux existaient avant nous sans avoir à supporter notre rapacité. Et l'évolution peut dessiner un cercle, lequel se refermera sur les origines neuves, c'est à dire préhistoriques."

Théodore Monod - 9 avril 1902 / 22 novembre 2000 -

avatar contributeur de Save-animals
Save-animals
28/11/2022 à 19:08

Citation de DarkRainbow #431325

Quand le gouvernement a dit de baisser le chauffage, je ne me suis pas sentie très concernée faisant déjà pas mal d'efforts dessus et bon, je ne l'ai pas mal pris. En plus, iels ne comptent pas le fait que beaucoup de pauvres louent des logements mal-isolés.

Je les trouve déjà hors-sol pour pas mal de choses comme "il n'y a qu'à traverser la rue" pour trouver du travail donc bon...

Je suis pour la carte carbone lors des achats (en plus de compter la taille de la maison déjà habitée, les piscines...).

Je ne suis pas pour une dictature verte mais je commence à me poser des questions s'il en faudrait pas une.

Je pense qu'on est un peu toutes et tous responsable du réchauffement climatique mais il y a les personnes très responsables, et d'autres, beaucoup moins.

J'ai regardé Paloma Moritz mais à chaque fois, je vois que des vidéos de 1min30-2 minutes. Et c'est du déjà dit. A part quand elle dit que les pauvres émettent déjà 5 tonnes de CO2 par an et que les pauvres sont déjà dans les objectifs de 2030 et ont déjà fait leur part, je trouve ça moyen. Parce que 5 tonnes, c'est déjà plus d'une planète par habitant.e, donc pas soutenable.

Aussi parce qu'apparemment, la neutralité carbone (avec 2 tonnes) en 2050, c'est pour un réchauffement de 2 degrés, pas 1,5 degrés.

Elle a interviewé Pomme aussi sur 2 minutes, et je trouve ça creux surtout depuis que je sais que ça ne pose aucun souci à Pomme de prendre l'avion entre Montréal et la France plusieurs fois par an et que Pomme ne fait pas du minimalisme à côté non plus.

Je n'ai pas trouvé d'entretien avec elle et si tu en as, je veux bien.

avatar contributeur de DarkRainbow
DarkRainbow
28/11/2022 à 20:48

Citation de Save-animals #432385

Pour les entretiens de Paloma Moritz, je te mets un exemple

Et la chaîne Youtube: https://youtube.com/@blastinfo.

J'attends ton avis sur la vidéo avec Pablo Servigne 🤗

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle
29/11/2022 à 00:23 - 29/11/2022 à 00:24

Je n'y crois absolument pas. L'Humain est un parasite et reste une espèce non-viable à long terme. L'histoire le prouve, l'humain, s'il agit, le fait toujours trop tard car il essaie systématiquement de gratter le maximum pour repousser toujours plus le moment où il devra faire des sacrifices. Actuellement ce sont les derniers sommets (COP21 et compagnie) qui le démontrent, les intérêts de chacun passeront toujours avant, quitte à partir à la catastrophe.

L'humanité est la seule espèce en intelligence en essaim qui est buguée en ce sens que contrairement aux autres espèces en ruche (abeilles, fourmis etc.), l'individualisme prend systématiquement le pas sur la cause commune. Quitte à ce que cela entraîne sa propre chute au final... Ridicule

avatar contributeur Reloteb
Reloteb
03/12/2022 à 19:04

Je ne compte pas avoir d'enfants. Je pense que c'est foutu.

Je pense aux descendants de mes collatéraux (UN COLLATÉRAL C'EST PAR EXEMPLE UN FRÈRE , UNE TANTE , UN COUSIN GERMAIN FILS D'UN ONCLE , UNE COUSINE ISSU DE GERMAIN PETITE-FILLE D'UNE GRANDE-TANTE ETC...).

Je ne pense pas uniquement aux descendants de mes collatéraux qui naîtront de mon vivant.

Je pense aussi par exemple à mes cousins germains et cousines germaines éloigné(e)s au sixième degré (LES ARRIÈRES 4X PETITS-ENFANTS DE MES COUSINS GERMAINS ET COUSINES GERMAINES) pour lesquels les premiers naîtront probablement vers l'an 2200 max

Ce n'est que dans environ 180 ans mais à l'échelle humaine c'est loin même si c'est proche historiquement parlant.

La plupart d'entre-eux ne seront probablement pas qui sont leurs arrières-arrières-arrières-arrières-grands-parents (ON A 64 ARRIÈRES 4X GRANDS-PARENTS SAUF IMPLEXE) et donc ils ne seront pas que mes cousins et cousines germaines sont des arrières 4x grands-parents à eux.

S'ils ne connaissent pas l'existence de l'un de leur ascendant aussi éloigné à l'échelle humaine.

Ils ne connaîtront pas mon existence sauf pour ceux s'intéressant à la généalogie ascendante (MES COUSINS GERMAINS ET COUSINES GERMAINES EN FERONT PARTIE) et descendante (UN GÉNÉALOGISTE DU FUTUR S'INTÉRESSANT À DES COUSINS GERMAINS OU COUSINES GERMAINES À MOI POURRA ME TROUVER S'ILS CHERCHENT TOUT LES DESCENDANTS DE GRANDS-PARENTS À MOI) consistant à trouver les ascendants ainsi que les descendants de nos ascendants.

N'ayant l'intention d'avoir une descendance. Je ne pense pas à mes descendants mais à ceux des autres.

Je ne pense pas uniquement à mes collatéraux proches mais à l'ensemble de mes collatéraux c'est à dire l'ensemble de l'humanité vu que nous avons tous des ancêtres communs.

Je suis loin d'être un grand généalogiste mais j'ai conscience que l'on a tous des ancêtres en communs et que donc nos vies sont liées à celles des autres. Actuellement , je ne fais qu'une généalogie ascendante. Je fais de la documentation généalogique qui j'espère pourra parvenir à des descendants de collatéraux s'intéressant à la généalogie.

N'acceptant pas l'idée que mes descendants souffrent à cause de problèmes en lien avec le réchauffement climatique.

Je refuse de me reproduire en partie pour cette raison.

Je pense qu'il faudrait entreprendre une campagne de réduction de la population et de contrôle des naissances pour réduire les effets du réchauffement climatique.

Bien sûr , il faut réduire certaines choses dans notre mode de vie mais je doute que ce soit suffisant.

avatar contributeur de Save-animals
Save-animals
04/12/2022 à 22:07 - 04/12/2022 à 22:08

@DarkRainbow Je me suis ennuyée pendant la vidéo avec Pablo Servigne.

Je pensais que c'était Paloma qui avait ses propres pensées, idées, savoirs et pas qu'elle interviewait encore un homme.

J'ai fait partie des groupes collapso facebook depuis 2-3 ans environ puis je suis partie de pas mal car ça me générait de l'anxiété.

Je crois de moins en moins à l'effondrement dans le sens où nos besoins primaires ne seront plus assouvis.

Je pense que le capitalisme va gérer mais augmenter le réchauffement climatique. Les classes pauvres vont souffrir.

Je pense aussi que plein de personnes ne veulent pas de transition et continuer leur vie comme avant.

Quand je dis que c'est foutu et je reste au niveau écologique, je pense surtout qu'on ne peut pas atténuer le réchauffement climatique, qu'on va sûrement monter à 4 degrés en 2100 (voire plus) et qu'on va encore aggraver la perte d'animaux sauvages, de biodiversité...

J'ai déjà souffert cet été 2022, c'était un cauchemar cet été-là. Autant physique, autant visuel (la sécheresse, les incendies...).

C'est déjà foutu dans un sens aussi où on aura pas meilleur climat que celui d'aujourd'hui.

Pablo, je le trouve optimiste. Cela serait difficile pour Pablo qui décide de faire des enfants, d'être moins optimiste.

Il parle des liens, de l'importance des liens, je suis d'accord. Par contre, je trouve fantaisiste le fait qu'on va tou.te.s s'entraider... J'espère qu'il ne nous prend pas pour les fourmis arboricoles qui s'entraident (un de ses sujets).

Dans mon coin en 12 ans, j'ai vu le monde devenir encore plus individualiste. Déjà dans mon adolescence, ça ne s'entraidait pas.

Je connais que "si tu n'as pas de fric, on ne s'intéresse pas à toi." ou alors on s'intéresse à toi pour ton fric, si tu offres des restaurants ou baskets tous les mois... Ou alors, un dernier %, on entre dans le triangle de Karpman où l'autre veut te faire venir dedans pour te sauver et te force à avoir de son aide.

J'ai regardé une vidéo sur les traumas en gros cette semaine. https://www.facebook.com/watch?ref=search&v=1382680752089275&external_log_id=fe6dd9cc-bd66-4c0e-84f7-c565c9110830&q=rêve éveillé libre montpellier polyvagale

Cela montrait à la fin que l'origine des violences, de maladies chroniques, de problèmes mentaux, discriminations, addictions, pauvreté (pauvreté, il y a aussi d'autres choses), c'était les traumatismes. En traitant les traumatismes, on aurait un monde plus beau, plus relié, plus empathique.

Je pense qu'on est mal barré vu le peu de "publicité" sur l'approche traumatique, du moins en France, le prix de la guérison (temps et argent). Et aussi le déni de plusieurs personnes que j'ai pu voir dans mon entourage qui disent que tout va bien mais adoptent des comportements problématiques.

Je pense aussi que les avis changent en fonction du milieu de vie.

Lui a eu ses deux parents, un frère, fils de deux parent ingénieurs, trois écosystèmes de vie...

Il est docteur en biologie, a bossé dedans avant d'être chercheur indépendant...

Il parle de récits, je vois à quoi ça fait référence. Par contre, j'ai jamais accroché au récit de la société actuelle, ni ce qu'il est vraiment.

Quand je vois le nombre d'agriculteur.ice.s qu'on aurait besoin pour faire la transition écologique en France, je fais de ces yeux, autant qu'en 1990. J'ai été dans le monde agricole, c'est très compliqué d'avoir des terres agricoles. Aussi, peu de personnes veulent bosser et gagner moins du SMIC.

Et toi, tu en penses quoi de la vidéo de Pablo Servigne ?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr