Avoir un problème avec le Ghosting

Amour et intimité - Créé le - 27 Participations

Avoir un problème avec le Ghosting

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bien le bonjour à tous !

Avant d'aller plus loin, le ghosting est un "terme qui nous vient de l’anglais « ghost » (fantôme) désigne le fait de ne plus donner de nouvelles du jour au lendemain, sans explications."

Un Ghoster quant à lui est une personne qui pratique le ghosting.

J'ai un sérieux problème avec le ghosting, à chaque fois qu'une discussion s'engage avec quelqu'un qui me plait au premier abord, c'est plus fort que moi, je deviens un ghoster au bout de quelques jours/semaines. De ce fait, il devient compliqué d'envisager quoique ce soit avec quelqu'un. Pour couronner le tout, on passe pour la dernière des enflures auprès de personnes tout à fait sympathiques (croyez moi, on se sent vraiment mal d'agir comme ça).

Pour autant, il est difficile d'expliquer le pourquoi du comment de mon côté: la peur de s'engager avec une personne qui ne nous convient pas à 100%, la peur de perdre sa liberté et de rater des occasions (à la fois sur le plan amoureux et sexuel) , la peur d'être opressé par quelqu'un qui va trop vite, être trop exigeant...

Je désirais savoir si certains d'entre vous se sentent "ghosters" : avez-vous trouver des moyens pour briser le cercle vicieux et mener la discussion/la relation plus loin ? Pour quelles raisons avez-vous agi ainsi?

Pour les gens qui ont subi le ghosting, aviez-vous déjà pris conscience des craintes citées plus haut qui ont mené le ghoster à agir ainsi? Comment l'avez-vous vécu?

NB : Un sujet a déjà été créé par le passé, mais il était assez général, dans celui-ci ce sont plus des conseils et ressentis que je recherche.


0 vote

Bonsoir,

J'ai juste une question!

Pourquoi venir sur un site de rencontre pour faire du ghosting??


0 vote

Moi aussi je suis un ghoster alors.

Je pense que nous sommes des solitaires avant tout. Nous aimons notre tranquilité. Ce n'est pas pour emmerder les gens ou que je ne les aime pas. Mais je suis pudique et solitaire. Ma plus longue relation amoureuse résume bien ça. Mon ex copine me demandait de faire des efforts, de l'appeller ou de parler plus par messages, alors que moi je pouvais ne pas lui répondre de la journée voir plus, non pas par manque de respect ou sentiment, mais juste que ça me gonfle de ne rien se dire d'intéressant, d'être toujours collé, de se voir constament. Bon j'ai fait des efforts tout de même.

Je n'ai aucun réseau social pour cette raison. Bon j'avoue que facebook je ne l'ai pas non plus car j'emmerde profondément son créateur et ses guignols d'associés et leurs pratiques. Je préfère parler de temps en temps avec des amis ou les voir même une fois par an et bien rigoler. Je suis pourtant très sociable. Mais je suis comme une taupe, bien dans mon terrier 😀 et je regarde le monde passer, je commente, j'observe, je réfléchis, je pense, j'apprends à mieux me connaître.

Je ne connaissais pas le terme ghoster mais ça m'a fait rire car un ami de fac m'a sorti un jour après quatre mois sans s'être vu. "Mais tu es un vrai fantôme, on croyait que tu étais mort". 😂. Après je ne le fait pas contre les gens et en effet on peut passer pour des méchants ou des insociables alors que ce n'est pas le cas.

Oui je pense aussi qu'il y'a la peur de s'engager, de renoncer à sa liberté. Combien de fois je ne me suis pas rendu à des rendez vous. Car je recherche une relation sérieuse, pas de plans ou je ne sais quoi et du coup je me disais mais tu n'as pas le temps pour une relation sérieuse, concentres toi sur tes études ou tes recherches et du coup je restais chez moi et trouvais une excuse, un pretexte pour ne pas aller au rendez vous 😁


0 vote

Pour être une victime du ghosting de manière assez récurrente, j'avoue que cela diminue grandement la confiance en soi, l'idée que l'on peut plaire et que l'on est une personne capable d'être aimée.

Je pense qu'une phrase même dure : "Désolé tu ne me plais pas/ tu es trop exigeant..."

C'est plus facile de disparaitre, de laisser l'autre avec ses doutes et ses incompréhensions et de se dire oui mais il est trop exigeant, etc... je n'ai pas le temps....

A mes yeux c'est une facilité alliée à une certaine lacheté proche de la surconsommation de chair effective de certaines applications.

Arrête de faire des rencontres alors tu ne blesseras personnes ou alors tu as le courage de la prévenir dès le début : J'ai tendance à disparaîre quand je me sens pas bien. Au moins l'autre personne sait que si tu disparaît ça sera de ton fait et non à cause d'elle.


0 vote



2 remerciements

Autant ne pas engager de discution si tu te sens pas prêt a faire les concessions necessaires ^^

A quoi bon commencer une discussion sj deja tu pars dans l'optique que tu vas perdre quelque chose, que tu seras perdant ?

Ce n'est pas aux autres de payer pour ton incertitude, j'ai deja ete ghosté et maintenant que tu poses la question, le fait que la personne ai fait ca pout les raisons que tu cites me dégoûterait d'autant plus ^^


0 vote

Ahah être ghosté. Halte aux anglicismes. Pourquoi ne pas utiliser le terme être ectoplasmé, fantomé ou encore chiméré :).

Romangel le problème c'est que c'est naturel chez un fantôme d'extoplasmé les gens. C'est involontaire. Les ghosters ont surement moins de sentiments que les autres 🤣 je ne sais pas. Il n' y a aucune méchanceté et puis moi aussi j'ai déjà été fantomé comme tout le monde.

La je parle bien à des gens ici, mais ça se trouve dans deux jours je vais me dire je n'ai plus le temps de venir et hop je coupe tout et je n'ai pas prévenu les gens que j'appréciais. Ce n'est pas ma faute


0 vote

Yo ! Pour avoir été ghosté trois fois, c'est vraiment pas cool et tu peux perdre de l'estime de soi... Enfin bref, le sujet n'est pas sur les victimes mais sur les ghosters.

Je peux comprendre que l'autre peut sembler être trop exigeant, vouloir s'immiscer trop rapidement et de façon trop intrusive dans la vie du ghoster mais dans ce cas-là, pourquoi ne pas tout simplement dire à l'autre de ralentir, de dire que l'on est plutôt solitaire tel Croc-Blanc, un loup qui se sent un peu différent de ses congénères XD Et si le ghoster veut tout simplement rompre, je pense qu'il vaut mieux le dire que de ghoster. Au moins tu gardes de ton indépendance et l'autre est "moins blessé" par cette rupture et peut la comprendre ^^


0 vote

Kriffo c'est ce que je fais ça fait 3 ans que je suis célibataire.

Et j'essaye de montrer que je ne suis pas prêt à m'engager, que pour l'instant je n'ai pas le temps ^^. A moins que j'ai un coup de foudre mais je n'en ai jamais eu ou alors que je tombe sur une personne qui me comprenne


0 vote

T'inquiètes Crocodilesan ^^ Et puis de toute façon, je pense qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné donc le célibat n'est pas forcément une mauvaise chose haha

Après je ne te connais pas, je ne sais pas jusqu'à combien de rendez-vous tu as avec une personne mais je pense que c'est compliqué de connaitre une personne, de la laisser te connaitre à moins de lui laisser une chance ^^


0 vote

Pour être franc ces trois dernières années je n'ai eu aucun rendez vous 😂


0 vote


Ah okay mdrrrr


0 vote

Si tu ne t'engages en rien dans une discussion et que tu préviens... à mes yeux tout est Ok.

Le tout est que l'autre soit prévenu de ton tempérament ectoplasmique.


0 vote

Tout à fait 😎 👍


0 vote

Citation de Crocodilesan #292744

Un ghosté averti en veut moins à son ghoster honnête


0 vote

Le soucis avec le ghosting c´est qu´il n´y a souvent pas d´explication. On ne sait pas si le ghosteur n´est pas intéressé ou s´il a peur de s´engager. Il y a incertitude. Dans la majorité des cas, la victime pense que le ghosteur n´est pas du tout intéressé et ne va donc pas persister "c'est un connard, un lâche, je passe à autre chose".

Dans l´hypothèse où l´origine du ghosting n´est pas liée à un désintérêt (encore faut-il le deviner) plutôt mais à une peur de s´engager parce que ce n´était pas le bon moment ou que sais-je, il y a un moyen que la relation aille plus loin : laisser le temps passer (ça peut être des semaines, mois ou années) et retenter plus tard de reprendre là où les choses s´étaient arrêtées. Cette dernière hypothèse, c´est vraiment pour les jusqu´au-boutiste qui ne veulent rien lacher. Bref, c´est une stratégie qui repose sur une période de trève puis une période "d´attaque".


0 vote

Rectification. Un chiméré averti en veut moins à son ectoplamse honnête. Pas d'anglicisme 👿. Non je blague, c'est marrant de jouer le grammarien nazi anti anglicisme 😂. Et vive le Conseil de l'Action Socioculturelle des Personnes Ectoplasmiques Radicales plus connu sous le nom de C.A.S.P.E.R


0 vote


41 remerciements

"le fait de ne plus donner de nouvelles du jour au lendemain, sans explications"

Selon moi c'est le signe d'absence de respect de l'autre.

On nous explique souvent qu'il faut déjà se respecter et être respecté avant de pouvoir respecter les autres, c'est bien possible.

On nous explique aussi que sinon les gens seraient souvent obligés de mentir, c'est bien probable.

Reste que lorsqu'il n'y a plus ni respect ni politesse, ...il ne reste plus que les vendeurs de mouchoirs à vivre heureux.

"croyez moi, on se sent vraiment mal d'agir comme ça"

Encore un effort et tu ne souffrira plus de culpabilité ^^

Mais je ne suis pas trop inquiet, il y a une chance sur deux pour que tes souffrances soient imaginaires :-)


0 vote

""""""croyez moi, on se sent vraiment mal d'agir comme ça"

Encore un effort et tu ne souffrira plus de culpabilité ^^

Mais je ne suis pas trop inquiet, il y a une chance sur deux pour que tes souffrances soient imaginaires :-)""""""

J'adore ce genre de réponse.


0 vote

je peu comprend cette peur que les ghoster resente mais es une resaison pour transmetre cette peur au autre?

on ne te demande pas de t'engager dans quoi que se sois, juste de reste polie et honnette en ver la personne a qui tu parle.

j'uste de luis dire que tu ne veu tout simplement pac continue c'est tout, comme sa la personne derierre peu comprendre un peu mieu et ne se casse pas la tete a se demander pk tu es partie comme sa sans rien dire et ne souffre pas ^^


0 vote

Citation de Anonyme #292724

Pour couronner le tout, on passe pour la dernière des enflures auprès de personnes tout à fait sympathiques (croyez moi, on se sent vraiment mal d'agir comme ça).

Ben oui, mais d'un côté pour quoi espérerais-tu passer d'autre ?

Tu penses te sentir plus mal que les victimes de ton ghosting ?


0 vote

Je peux comprendre le ghosting lorsque la conversation n'est pas complètement spontanée, ou qu'il n'y a pas eu de rencontres (auquel cas si la personne me propose un second rdv et que j'ai pas envie, j'arrive à formuler mon désir d'en rester là, contrairement à quand ça reste uniquement virtuel. Peut-être parce que se voir 2 fois, même amicalement, est suffisament un "cap de feeling" dans ma tête pour que ça mérite d'être verbalisé quand la motivation n'y est pas).

C'est quand j'arrive sur internet avec l'idée de faire des rencontres potentielles, mais que je ne sais plus bien quelle conversation mérite d'être menée jusqu'au bout (et là question problématique : c'est quoi le bout ? lorsqu'il y'a eu rdv et que j'ai décidé de si le feeling -si réciproque- m'allait pour qu'il y'ait une suite ? lorsque que la conversation est épuisée et que les réponses deviennent monosyllabiques, que tout le monde se force depuis au moins quelques jours ? ou à l'inverse que les réponses dont la taille des parapgraphe atteint son paroxysme et que je sais plus comment faire pour que ça ne retombe comme un soufflé, donc où j'me dis des jours et des jours "je vais répondre, je vais le faire !" et qu'en fait 2 mois après c'est ridicule, donc je le fais pas ?). Bref, devant le nombre d'interactions qui peuvent débuter et l'incertitude de jusqu'où les mener, la flemme parfois guette.. même si le plus souvent de mon côté je tombe sur des personnes un peu pareilles, ce qui est frustrant quand la motivation était de mon côté, mais bon, "c'est le jeu".

Oui être ghosteuse ça me donne pas une super conscience, après effectivement on peut pas mettre ça sur le même niveau sur la personne ghostée (même si j'suis les deux), car toi tu sais pourquoi tu ghoste (même si c'est lié à ta flemme ou tes blocages, et pas à l'autre personne), par contre l'autre ne saura jamais. Si j'me fais ghoster alors que j'ai rien dit à mon sens de trop bizarre ou je ne sais quoi, je me dis que la personne à eu la flemme, ou la peur d'aller "jusqu'au bout", genre le réel. Mais je pense que pas que ce soit important que le ghosté soit tolérent envers le ghosteur, du moment qu'il ne prend pas le ghost trop au sérieux en mode "on me respecte pas, suis-je si inintéressant" etc, bref que ça l'empêche pas de poursuivre son chemin la tête haute. Le ghosteur de son côté doit accepter l'idée que ce sera forcément jugé, car ça reste un moment un peu "injuste" sur le coup.


0 vote

Il y a quand même une grosse différence entre une conversation qui retombe par manque d'intérêt et le cas d'un ghosting où la personne disparaît totalement sans explication et ce malgré les relances.


0 vote

Certes, mais là l'auteur parle de conversation qui ont quelques jours, max deux trois semaines (et probablement pas en continue), du coup si quelqu'un commence à tarder à répondre voir ne plus répondre du tout, on a vraiment le temps de demander des explications et faire des relances ? Perso tant que la personne est pas rentrée dans ma vie, je fais jamais de relances à quelqu'un qui a manifestement à la flemme d'aller plus loin. Déjà si personne se relançait tant que c'est complètement virtuel, ça atténuerait peut-être un peu le côté humiliant et l'impression d'être pris pour peu de choses, vu que personne pourra t'ignorer deux fois d'affilé x)

Sinon effectivement disparaitre alors que y'avait un peu plus de solide, c'est irritant, même si le "peur de l'engagement" comme dit au début du topic peut y jouer (en se sur-projetant). Mais même si ça explique ce comportement, ça l'excuse pas vraiment.

@l'auteur du topic, à partir du moment où ce comportement te donne mauvaise conscience, la bonne chose c'est que tu connais tes raisons, à priori un peu de sur-projection sur à quoi aboutirait une rencontre que tu sais d'avance imparfaite (car ça ne peut jamais l'être !) etc. Perso je m'en sors mieux depuis que j'me dis que rien m'oblige à être super-dispo tout le temps, et que personne va rentrer dans ma vie de force si j'en ai pas moi-même réciproqument envie, donc.. qu'il y'a plus qu'à répondre normalement. Et si un moment quelques chose justifie tes warning et que c'est pas juste des projections de "comment ça pourrait mal tourner", dire que tu ne le sens pas et ça s'arrête là ^^


0 vote

Citation de Lindos #292748

Ton final est excellent XD

La fumisterie du lâche est implicitement taclée


0 vote


41 remerciements

Citation de Romangel #292784

C'est plutot que je suis méfiant sur les topics du style "je suis une ordure mais j'en souffre". Non pas que ça n'existe pas, mais je trouve que les études anonymes de cas compliqués sont sur-représentées. Bon après puisque les comportements désinvoltes sont fréquents sur les réseaux sociaux c'est aussi un bon sujet ^^


0 vote

Le ghosting, c'est une pratique typique des maux d'aujourd'hui, on consomme et on jette.

M'enfin, je l'ai déjà fait aussi, mais souvent quand je le "sens pas" et peu de temps après le premier contact virtuel. La première impression est souvent la bonne, je commence à le croire.

Cependant, le ghosters je pense aura plus de regrets que le ghosté.

C'est le meilleur moyen de laisser filer une relation qui aurait pu fonctionner, c'est très dommage ...

Le ghosté passera à autre chose, trouvera son bonheur ailleurs.

Oui c'était peut être incontrôlé et pas dans l'intention de nuire.

Le mal vient peut être d'une peur, mais cette peur il faut en parler, il faut sortir de sa zone de confort si l'on veut un jour aller plus loin dans une relation.

C'est tout.


0 vote

IxC999

Je pense pas que ce soit une question de consomation. Dans mon cas ça fait 3 ans que je suis célibataire et que je n'ai pas eu de relation sexuel. Même pas un rendez vous. Je pense juste qu'on commence à parler et après on a plus le temps ou je ne sais pas. En tout cas je ne vais pas plus loin


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit