Petit sujet sur la masturbation.

avatar contributeur de Dime
Dime
10/08/2022 à 22:10 - 11/08/2022 à 22:01

Bonsoir,

J'ouvre ce sujet suite à une réflexion sur un topic annexe.

Pour celles et ceux qui ont envie d'en parler, quelles sont vos pratiques et comment le ressentez-vous ?

Pour ma part, je n'ai pas de souci avec.. Je le fait deux ou trois fois par mois. En couple je n'en ressens pas le besoin. Comme je ne suis pas de la première jeunesse, j'ai malheureusement souvent recours au porno pour parvenir à créer l'érection. c'est regrettable car je préférais, lorsque j'étais plus jeune, me suffire de mes phantasmes. D'autant plus que le porno actuel est plutot bourrin voire violent, ce qui peut me laisser un certain écœurement post-éjaculation.

Voilà. Le décors étant planté, à vos plumes pour ceux ou celles qui ont envie d'en parler.

avatar contributeur de Cinkey528
Cinkey528
10/08/2022 à 23:33

En tant que célibataire endurci et trop fainéant pour chercher vraiment quelqu'un, je le fais plusieurs fois par jour, dès que je me couche (le matin, vu que je vis en décalage) et quand je n'arrive pas à trouver le sommeil : pour me fatiguer, pour me soulager. Ca me fait beaucoup de bien, ça me vide, c'est comme une pulsion aussi parfois.

Je regarde des photos (du visage) de ma meilleure amie, ma confidente et des photos plus hot de célébrités féminines, ainsi que du porno et puis je créer une histoire dans ma tête : un fantasme et ça va très vite ensuite.

Par contre, pour le peu de fois que je le fais à deux - aussi bien avec une femme ou avec un homme - j'ai beaucoup de mal à prendre du plaisir, je me dis que c'est parce que je le fais trop souvent en solo ou que je ressens rien pour mon partenaire.


Ce que l'on ne sait pas, nous rends plus heureux.

avatar contributeur de Chris77
Chris77
10/08/2022 à 23:41

Citation de Dime #413690

ben du coup un peu pareil que toi, meme ressentiment à la fin meme si la tête étant vidé du besoin, ben ça passe et la journée continue.

C'est dur de vieillir, avant la vue c'est l'imagination qui baisse... 😉

avatar contributeur de SlowRaph
SlowRaph
11/08/2022 à 12:01

Je ne me masturbe jamais a part me caresser les tétons qui est si bon 😁 et la prostate parfois

Quand j ai une érection ( relativement fréquent)

Je medite taoïste et fais ( essaie) circuler cette énergie en moi pour ne pas la perdre..

De même je n éjacule que très rarement en duo

Le sperme est un carburant incroyable 😊 à economiser..

Tout cela n empêche pas le plaisir...Différent et parfois extatique..

avatar contributeur de Lou!
Lou!
13/08/2022 à 10:42

Franchement j'aime bien me masturber mais je préfère faire autre chose, à part quand j'ai une grose pulsion, et là je prends bien mon temps pour ce faire🥒

Je parie qu'il y aura que des gars sur ce topic!!🤓😂


La Terre est plate, sinon on pourrait pas dire aux quatre coins du monde

avatar contributeur de Chris77
Chris77
13/08/2022 à 10:54

Citation de Lou! #414185

En effet, si ça devient un passe temps, ça ne doit pas être bon signe.

Dommage qu'il n'y ai que des hommes, ça doit pourtant se pratiquer chez tous le monde non? Hypocrisie ou pudeur ?

avatar contributeur de Lou!
Lou!
13/08/2022 à 10:55 - 13/08/2022 à 10:56

Citation de Chris77 #414188

Pudeur


La Terre est plate, sinon on pourrait pas dire aux quatre coins du monde

avatar contributeur de Chris77
Chris77
13/08/2022 à 10:58

Citation de Lou! #414191

Ça va alors 😅

avatar contributeur de Lou!
Lou!
13/08/2022 à 11:00

Citation de Chris77 #414192

Ça peut aller, mais le plaisir féminin reste encore un sujet sensible pour beaucoup de femmes, et c'est regrettable.

Du coup les gars parlons tout le le temps de nos zizis, mais pas avec les femmes...


La Terre est plate, sinon on pourrait pas dire aux quatre coins du monde

avatar contributeur de Chris77
Chris77
13/08/2022 à 11:12

Citation de Lou! #414194

Ouiiii.... Ou pas 😅😅😅 pour rétablir la parité.

avatar contributeur de 6rano
6rano
13/08/2022 à 11:39 - 13/08/2022 à 11:40

Je me branle en moyenne 3 fois par semaine. Je vais presque toujours jusqu'au bout. La plupart du temps sans porno.

Je pense que je serais trop stressé et expansif si je ne le faisais pas.

avatar contributeur de Gillye
Gillye
13/08/2022 à 13:30

Bonjour

Moi je me branle 2 fois par mois pour me soulager du stress et je préfère le faire avec un homme la j'ai une érection et je me sens bien

avatar ancien membre
Ancien membre
13/08/2022 à 18:07

Les filles en font autant.

Je peux vous l'affirmer.

Moi c'est chaque jour.

Au réveil tout particulièrement.

:)

avatar contributeur de Flemeth
Flemeth
13/08/2022 à 19:36 - 14/08/2022 à 16:45

Citation de Cindy97 #414236

Moi aussi je suis adepte de la masturbation et pourtant je suis en couple (libre). Je n'ai pas honte de dire que j'ai un appétit sexuel démeusuré. Cela ne doit pas être tabou chez nous les femmes et pourtant....

avatar contributeur de 6rano
6rano
14/08/2022 à 16:41

Content d'apprendre que les filles en font autant, si ce n'est plus, moi je suis plutot du soir

avatar ancien membre
Ancien membre
14/08/2022 à 20:34

Citation de Cindy97 #414236

Jusqu'à l'orgasme?

avatar contributeur de SlowRaph
SlowRaph
15/08/2022 à 08:58

Merci les filles...j aime bien vous en entendre parler librement..

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
16/08/2022 à 19:23

J'interviens au nom d'une personne qui veut légitimement rester anonyme.

Cette personne est atteinte d'impuissance, impossibilité d'avoir des érections.

Il (cette personne) compense en regardant des vidéos montrant des jeunes adultes (majeurs, je me dois de le préciser) en train de se masturber devant une caméra ou une webcam.

En fait, cela le fait "bander" dans la tête. On a le plaisir qu'on peut.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de Dime
Dime
16/08/2022 à 19:58

Citation de Jstophe #414890

Témoignage douloureux mais instructif. L'impuissance est très tabou, ce qui doit renforcer l'isolement des gens qui en souffrent.

Mon soutien à ton ami.

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
16/08/2022 à 20:16

Citation de Dime #414898

Je ne connais pas de cas précis, mais je pense à des personnes physiquement handicapées qui ne peuvent se satisfaire elles-mêmes.

J'avais entendu parler d'"assistant-e-s" qui pouvaient pallier (moyennant rétribution financière) ce type de lacune. Mais comme cet "assistanat" pouvait être assimilé à de la prostitution, c'est bien entendu interdit par la loi.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de Dime
Dime
16/08/2022 à 20:53 - 16/08/2022 à 20:54

Citation de Jstophe #414903

En effet. C'est un autre problème que l'impuissance, mais non moins douloureux.

La frontière entre aide-sexuelle et prostituée me semble pourtant exister, meme si elle peut sembler étroite pour certaines. Sujet un peu épineux aussi. mais cela existe dans certains pays (pays nordiques je crois, ou belgique ou pays-bas). Moi je trouve que cela appartient au spectre médical et j'y suis favorable.

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
16/08/2022 à 21:02

Cela ne m'est jamais arrivé, mais si je connaissais une personne handicapée - pas forcément un ami ou un simple copain - qui souhaitait de l'aide, j'accepterai, gracieusement bien sûr, de lui rendre "service".

C'est mon côté passif et soumis. Et serviable.

Et cela me ferait plaisir de lui en donner.

C'est mon côté altruiste et généreux. Forcément quand on est passif.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de SlowRaph
SlowRaph
16/08/2022 à 21:27

Oui le service sexuel a handicapé.e n est pas encore reconnu en France..je crois que je pourrais aussi avoir ce genre d echange..

avatar contributeur de François76
François76
16/08/2022 à 23:32

Bonsoir,

Sur les assistants-sexuels, il y a eu une série argentine, encore visible (jusqu'au 17/08 ?) sur Arte, qui abordait le sujet https://www.arte.tv/fr/videos/RC-021939/un-metre-vingt/

mais on est plus sur des gestes sensuels.

Il me semble qu'en Suisse, une prestation va plus loin.

avatar contributeur de SlowRaph
SlowRaph
17/08/2022 à 00:00

Merci @Francois

avatar contributeur de Ench
Ench
18/08/2022 à 03:26 - 18/08/2022 à 03:52

Ouh la la ! La masturbation et moi, c'est toute une histoire...

J'ai commencé à me masturber à 5 ans 1 fois par jour. Je me souviens que je pensais à des personnages de dessin animé. Puis est venue une période dite de latence. En 6ème, j'ai commencé à reprendre en pensant à mes professeurs, puis à des camarades. Je me souviens que j'essayais d'arrêter cette pratique. En effet, étant chrétien, la sexualité se partage avec la personne de sa vie. Mais je n'arrivais pas à arrêter.

Et actuellement, je suis toujours au même stade, et je me pose la question : est-ce que je suis le seul à me masturber en pensant à des gens que je connais de loin, de près (voire de beaux inconnus dont je découvre le profil sur les réseaux sociaux, mais que je ne demande pas en ami parce que je suis sûr et certain qu'ils sont hétéros?) En effet, il existerait des gens qui se masturbent juste en s'excitant les organes génitaux. Or, depuis quelque temps, je suis troublé de me masturber en pensant à des hommes en couple ou mariés... même que cette honte s'est étendue au fait de se masturber en pensant à un homme célibataire. C'est pourquoi je me demande si se masturber en pensant à quelqu'un est fréquent. Qui fait ça?

Comme solutions à ma peur, dans un premier temps, j'avais comme idée de me masturber en pensant à des beaux garçons décédés... mais je ne sais pas pourquoi j'ai l'impression de faire de la nécrophilie! Donc, j'ai tout de suite arrêté.... Comme autre solution, j'ai essayé de me construire un homme imaginaire. Ca a fonctionné au début, mais le problème est que cet homme imaginaire, au fur et à mesure de mes scénarios, devient une personne qui existe et qui est en couple dans la vraie vie... et je ne parviens plus à retrouver les traits du visage que j'avais créés pour ce personnage. Il faut vraiment être physionomiste pour réussir cet acte de création. J'ai aussi tenté de me créer un homme qui soit une fusion de deux beaux garçons existants et en couple. Au début, cela fonctionnait, mais très vite, ma création prenait tout d'un coup exactement les traits de l'un des hommes sur lequel il ne faut pas fantasmer. 😠 La dernière tentative : m'imaginer faire l'amour avec un frère-jumeau imaginaire d'un homme marié s'est voué à l'échec. Je finis toujours par avoir l'impression de faire l'amour avec la cible à éviter. 😓

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
18/08/2022 à 06:46

J'ai découvert une façon différente de me masturber depuis quelques mois.

Je suis dans mon lit profitant d'une érection naturelle. Je mets une capote (stock dans le tiroir de la table de chevet), les yeux fermés (pas d'excitation extérieur) j'écoute mon corps. Je me masturbe les mouvements du bassin intensifient la sensation. Je me caresse avec l'autre main le ventre, les tétons, je laisse aller l'autre main où elle le souhaite sans me forcer.

Cela dure très longtemps, le poignet fatigue mais quand vient l'éjaculation je connait une sensation phénoménale. Et c'est à chaque fois pareil.

Aujourd'hui je vois à quel point mes éjaculations devant des films porno étaient nullissimes.

Monique 💋 👠 💓 🎼

avatar contributeur de Ench
Ench
18/08/2022 à 07:47

Et à quoi penses-tu quand tu te masturbes? C'est le seul fait d'exciter des parties génitales qui t'excitent?

avatar ancien membre
Ancien membre
18/08/2022 à 11:07

Avez-vous déjà utilisé ce service https://cardocrew.live/stella-cardo-2/ avant de? Je pense que cela peut en quelque sorte vous aider avec votre problème.

avatar contributeur de CosmicNova75
CosmicNova75
18/08/2022 à 13:06

Personnellement je pense qu'il est sain de se masturber, ne serait ce que pour mieux connaitre son anatomie et ses préférences sexuelles.

Dommage que cette idée de "normalité de la masturbation" ne soit pas plus véhiculée dans l'éducation des petites filles.

Tous les petits garçons à un moment de leur vie, se touchent et se comparent entre petits gars et c'est normal, mais nous les filles, c'est plus tabou.

On n'en parle pas, et on reste seule.s avec nos questions. Et même parfois, on grandi avec l'idée que la masturbation est sale pour une femme. Evidemment pour certaines, cela perdure jusqu'à l'âge adulte.

Après tout, pourquoi est ce qu'une femme devrait être plus pudique qu'un homme?

Peut-être que les pratiques évoluent avec les mentalités des nouvelles générations, et tant mieux.

Donc en tant que femme et de mon propre avis, (et non en tant qu'ambassadrice des femmes lol), je pars sur 1 fois par semaine ou 2 fois par mois. Ca dépend vraiment des périodes. Le cycle menstruel joue aussi sur ma libido.

Le porno parfois, mais pour vous rejoindre, franchement ça dégoûte aussi.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr