Mon physique est-il en adéquation avec mes désirs ?

Forum Bi - Créé le


Mon physique est-il en adéquation avec mes désirs ?

Une question qui me trotte dans la tête. Je ressemble physiquement à Natalie Portman/Clotilde Courau/Ariane Grande (on me le dit souvent, ça change selon les personnes). En gros visage fin, nez fin, yeux en amande et cheveux châtains/miel. Je suis très féminine, corpulence normale avec des fesses et des seins. Je suis très extravertie et libre de mon corps. Après plusieurs années (j'ai bientôt 19 ans) j'ai enfin découvert que j'étais bisexuelle. J'aimerai savoir cependant si mon physique peut plaire aux femmes qui me plaisent à moi : mon idéal étant Liza Lapert (danseuse blonde de Christine and the queens). Pensez-vous que je peux éventuellement plaire à ce genre de filles ou seulement à de rares exceptions ? Enfin est-ce idiot de penser que des ''types'' n'attirent que certains types ? Parce que j'ai cette impression récurrente de ne pas attirer le "type" que j'aime.

Merci pour vos réponses.


0

En gros tu veux savoir si "les contraires s'attirent" ou "qui se ressemble s'assemblent" ?

Quand c'est au niveau du look je pense que toutes les associations sont possibles, après je trouve que le look reste quand même un indice sur le mode de vie, la personnalité etc, et trop de contraires peuvent être excitants au début mais mener à beaucoup d'incompréhensions par la suite..

Sinon je connais pas vraiment les exemples que tu cites comme modèles, mais vous avez l'air d'avoir en commun le côté "extravertie et libre", ce qui est plutôt un bon début ^^

Et le physique que tu décris me semble assez avantageux, même si la partie "charme" reste aléatoire quel que soit le physique (sinon on pourrait vraiment prédire qui plairait à qui xD). Si ça se trouve la prochaine "Liza Lapert" que tu rencontrera n'aura pas "le truc" alors qu'une autre personne d'un type plus éloigné, l'aura.. donc ça marche aussi dans l'autre sens.


0

Citation de GrillePain #289673

Merci grille-pain pour ta réponse. Oui à peu près, parce que j'ai l'impression d'attirer beaucoup de garçons mais pas vraiment les filles, du coup je me posais la question si ça viens de mon physique ou pas. Pour le truc des contraires, entièrement d'accord. C'est aussi pour ça que je me posais cette même question, est ce que je suis attirée par des filles incompatibles avec moi, ou trop différentes ?

Je me disais aussi que j'ai peut-être un côté "fragile" malgré mon côté extravertie qui participe à cette "non" attraction féminine. Ou pas. En fait j'en sais rien.

Pour le charme pareil, je suis d'accord. Mais là en citant Liza je parle vraiment du côté ''physique'' que j'aime quoi, après si ya pas le truc bien-sûr que ça ne m'intéresse pas.

Oui je ne veux pas paraître prétentieuse pour le physique, les citations c'était pour donner un ordre d'idées de ce que les gens voient en moi et du coup ce qui les attire ou pas ;).


0

Salut

C'est une bonne question que tu poses là. Je ne pense pas qu'il y ai une majorité et des exceptions. (ma seule source, mon vécu et mon observation)

Il arrive assez souvent en effet de retrouver des "types" de personnes (physique ou style vestimentaire) qui sont apparement attirés par un autre type précis.

Cependant, je ne pense pas que cette partie soit si grande.

De mon expérience d'homme avec des femmes (et des hommes), bien souvent on est attiré par une personne avec un physique ou un style qui d'habitude ne nous attirent pas.

Car ici c'est la personne qui nous attire et non son style. Je ne sais pas si j'arrive à faire comprendre ce que je veux dire ><

Je ne parle pas de la beauté intérieure -la fameuse..- mais être attiré physiquement par une personne qui ne correspond pas à notre "type". Bien entendu ce n'est pas le jour et la nuit.

Dans le cas de mes amis, eh bien leur types de femmes ou d'hommes ne correspond pas à leur partenaire. (pratiquement tous)

Je pense qu'il faut la distinction avec le "type" idéal qui nous attire, et les personnes qui nous attirent "en vrai"

Tout ce texte incompréhensible pour dire que: De mon avis oui tu peux tout à fait plaire à des filles qui d'habitude ne te "choisirai" pas si j'ose dire. Et je ne pense pas que ça sera un acte isolé.


0


Citation de Hodydoh #289687

Merci de me répondre Hodydoh.

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Effectivement, je suis d'accord sur le fait d'être attiré "en supposition" par quelqu'un avec qui souvent on a pas grand chose en commun. La seule chose qui persiste et ce satané désir en fait, un désir que parfois on ne comprends pas vraiment. En tout cas c'est mon cas.

D'accord pour la phrase de fin, mon égo l'approuve, à voir dans la vraie vie =)

On (enfin je parle pour moi) a quand même souvent ce truc récurrent de la différence entre attraction sexuelle immédiate et le reste. Pour les hommes, j'ai de la chance, je suis souvent attiré sexuellement et mentalement par un genre de personne qui regroupe les deux. Pour les filles c'est le contraire, toujours des filles qui m'attirent sexuellement mais après intellectuellement ça coince. Et vice versa. Alors peut-être que comme c'est quelque chose de nouveau pour moi j'intellectualise trop le truc par rapport aux hommes. Je ne sais pas.


0

Hum, je te pique ta phrase et je la modifie pour mon cas: "Pour les hommesfemmes, j'ai de la chance, je suis souvent attiré sexuellement et mentalement par un genre de personne qui regroupe les deux. Pour les filles hommes c'est le contraire, toujours des filles hommes qui m'attirent sexuellement mais après intellectuellement ça coince."

Désolé du vol ^^, mais c'est suprenant la ressemblance inversée entre nous. Ou peut être pas tellement.

Les hommes c'est quelque chose de nouveau pour moi aussi. Alors peut-être qu'on a mis le doigt sur la cause : c'est nouveau. (le temps de s'y faire, de s'habituer, d'expérimenter)

J'en suis pas totalement convaincu.

Les hommes et les femmes sont quand même très différents, alors est-ce que notre approche n'est donc pas logiquement différente ?


0

Citation de Hodydoh #289690

D'accord avec toi là dessus. J'ai beau être assez spontanée, j'ai l'impression de ne pas encore assez apprivoiser le truc. Alors certains me diront peut-être que c'est parce que les femmes sont un fantasme pour moi et que je me fait juste "une frayeur" en essayant le truc avant de revenir tranquillement à mon héterosexualité. C'est ce que je croyais. Je suis tombée amoureuse durant, une grande partie de ma vie, d'hommes. Puis je suis tombée amoureuse d'une femme. Puis d'hommes. Et alors que je pensais que ce n'était qu'un "accident" d'adolescence, je me rends compte que cette attraction se confirme de plus en plus, loin d'être un fantasme "de passage". Heureusement, je ne rejette plus cette idée (d'être bisexuelle). Je me demande même si je ne suis pas pansexuelle, parfois. Enfin ce n'est pas le sujet.

Tout ça pour dire que oui, je ne suis pas encore assez (à mon goût ! ) à l'aise avec les femmes. Principalement parce que jusqu'à il y a peu de temps, j'avais l'impression de n'être pas "assez" masculine pour attirer les femmes que j'aime, et ainsi j'essayais d'entrer dans un jeu de rôle qui ne me va pas mais alors pas du tout, de m'inventer des gestes et des attitudes qui ne sont mon "vrai moi". Comme d'essayer de copier la personne que j'aime justement, pour qu'elle m'apprécie plus alors que c'est complètement con : je ne suis pas masculine et je ne me sens pas bien dans un trop plein de masculinité et si je ne plais pas à ce genre de fille, et bien tanpis. Depuis que je me suis dis ça "étonnament" je suis plus naturelle. Mais le sujet me questionne toujours, d'où cette création de sujet sur le forum. Parce que forcément, quand on aime quelqu'un on serait parfois près à se griller la face plutôt que de se résigner à ce que cette personne ne nous aime pas.

Est-ce pareil pour toi et les hommes, ou bien différent ?


0

Citation de stella #289692

Eh bien, tu sais que tu plais aux hommes, mais est-ce que tu sais que tu plais aux femmes ?

Tu tentais de jouer un rôle, comme si toi ne suffisait pas. Mais est-ce parce que tu n'as pas pu confirmer que tu plaisais au femmes en étant toi ?

As tu eu beaucoup de relation avec des femmes ?

Ah oui, tu as essayé d'avoir les "attributs" qui te plaise chez une femme, mais rien ne te dit que la femme en face de toi à les mêmes préférences (héhé).

C'est génial si tu es plus naturelle maintenant. Cette phrase est un peu "facile", mais être soit même c'est quand même le plus important.

Eh ben je me rend compte que je suis bien mal placé pour te donner des réponses.

Concernant les hommes, j'ai un peu peur d'avoir une relation. Certes parce c'est différent, mais certainement parce que je n'ai pas eu de première "vraie" relation avec un gars. Du coup, ça fait flipper.


0

Citation de Hodydoh #289699

Pour répondre à ta question : oui deux relations, dont une un peu plus poussée que l'autre. Mais pas aussi bien qu'avec un homme, peut-être dû à cette idée de nouveauté et peut-être parce que la fille ne me plaisait pas assez. Le reste, c'était de la drague mais ça s'arrête là. Je n'ai jamais eu de relations avec une fille qui m'attirait vraiment, pour la raison que je disais avant : sexuellement m'intéresse donc en soirée pas de soucis, par contre quand on se revoit en journée, panne de sujets quoi, rien à se dire, déception totale et fin de l'attraction parce que perso ça me coupe toute envie, quelqu'un qui n'a rien à dire.

Donc voilà, tourne en boucle.

Tu as bien résumé, exactement, d'où ce sujet, comment savoir ? Même si je sais bien qu'il n'y a pas de réponse catégorique. On ne sait jamais vraiment à qui on va plaire.

Je me rends bien compte cependant que j'attire bien des filles, parfois, mais qui elles ne m'attirent absolument pas.

Oui, j'essaye d'être moi le plus possible, ayant trop cherché à retenir ma vrai nature des années durant, principalement pour plaire, toujours plaire, au maximum de gens. J'ai bien compris que ça ne servait rien.

Pas de première vraie relation ok, ça s'arrêtait à de la drague ? Si ce n'est pas indiscret, qu'est-ce qui t'empêchait d'aller plus loin, la peur ou pas l'occasion ? Pas obligé de répondre si c'est trop intime. =)


0

En effet on revient à la problématique de début ^^.

Mais toutes ces filles qui t'attirent sexuellement, elles sont toutes sans conversation ?

C'est bizarre cette corrélation entre leur physique et leur "mental". (Faudrait faire une étude !)

Mais d'ailleurs, tu ne le remarque même pas un peu quand tu les rencontres ? Parce que sans repartir dans mes vieux cours de psycho', ça ne serait pas totalement fou de penser que tu es attirée par elles également à cause de leur inintéret sur le plan intellectuel. En gros, peut-être les cibles-tu inconsciemment aussi parce que tu ne veux pas que ça devienne sérieux ?

Je ne veux pas partir dans la psychologie de comptoir, mais ça peut être une des réponse (parmis tant d'autres.)

Alors, les sentiments amoureux que j'ai eu jusque là se sont tournés vers des gens que je connaissais déjà. Du coup, oui ça s'arrête à la drague et encore je n'y vais pas "franchement" car (à ce moment là) je ne connais pas leur orientation. Sinon je n'ai pas ou peu eu d'occasions, mais je ne les aies pas favorisés non plus. (Je sors peu, je n'arrive pas vraiment à aller voir un inconnu et le draguer comme ça).

Ah ben je viens de relire mon paragraphe du coup: La peur..


0


Citation de Hodydoh #289706

Alors franchement, bravo mec. Oui, je crois que tu as touché le truc en fait.

C'est exactement ça, maintenant que je le vois écrit je ne peux le nier. Peut-être que oui, j'ai envie d'expérimenter le truc d'une manière uniquement sexuelle, sensorielle et ne pas penser à li'dée d'negager une relation avec une femme, je crois que c'est ça en fait.

Et non, ce n'est pas qu'elles soient bêtes mais je m'ennuies vite quand je les vois dans la "vraie" vie.

Il n'y en avait qu'une qui me plaisait sur les deux plans mais je n'ai jamais fait de pas plus poussé principalement parce que quand je l'ai connu je ne me plaisais pas physiquement et ne me voyais pas faire quoi que ce soit avec une fille (j'ai loupé le coche quoi).

Je crois que j'ai peut-être peur, encore une fois, de m'imaginer concrétiser un truc sérieux avec une femme et maintenant que j"y pense, j'ai peur même de l'envisager. Pourquoi ? Pourtant je n'ai pas peur d'être bisexuelle ou quoi que ce soit. D'où peut être ce phénomène récurrent de l'attirance pour des badass et c'est tout.

Du coup ça me remets en question sur pleins de trucs.

Suis-je bisexuelle du coup ? J'ai l'impression qu'on va me taper dessus si on lit ce que je dis plus haut, parce que j'imagine que la bisexualité, c'est aussi concevoir une vraie relation avec des femmes et des hommes, pas juste des expériences sexuelles. Enfin je ne sais pas, là j'ai le doute d'un coup, ton commentaire me percute.

Parce que c'est terriblement vrai.

Et du coup actuellement, comment tu te situe ? Envie de franchir un autre cap ou de rester un peu dans l'observation de toi et de tes sensations ? Est-ce que ton entourage, tes potes, savent pour ta potentielle bisexualité ? (je dis potentielle parce que j'ai l'impression que tant qu'on est pas vraiment passé à l'action on n'est pas trop sûr sûr parfois). Qu'est-ce qui te fait le plus peur, la nouveauté, le danger d'être déçu par l'expérience, par toi-même ? Le fait d'être peut-être mal à l'aise ?

En même temps j'ai envie de dire que draguer les inconnus c'est excitant, surtout quand ils sont badass et que tu connais leur orientation, mais des fois ça tourne vite au désastre... Je pense que le mieux c'est quand tu connais un peu mais pas trop la personne, juste assez pour savoir leur orientation mais pas trop pour que ce soit un pote et qu'il y ait une gêne dû à une intimité amicale précèdente. Enfin, c'est mon avis (d'après le vécu). Et les étrangers, à part pour le sexe (et encore, une chance sur deux de tomber sur un mauvais coup !) rare de tomber sur LA personne qui sera à l'écoute et sympathique, sans être trop forceur (surtout si c'est ta première fois avec un mec).


0

Je suis content que ça éveille quelque chose chez toi, ce n'est pas "forcément" la réponse, ça peut-être le début d'une réponse.

Quand on trouve une réponse parfaite, on a tendance à s'y accrocher tout de suite. Mais si tu te reconnais dedans, il y a quelque chose ! Enfin là il ne tiens qu'à toi de le découvrir de creuser dans ce sens, si ce n'est pas concluant chercher ailleurs etc.

Encore une fois, on peut tout à fait accepter sa bisexualité et ne pas réussir à s'imaginer vivre avec une femme par exemple. S'accepter comme on est, c'est différent de s'engager avec quelqu'un.

Ben en soit, si tu te sens bisexuelle, tu l'es. Je veux dire :quelqu'un qui a des rapports avec les deux sexes, s'il ne se sent pas bisexuel, il ne l'est pas.

Disons que c'est une expression personnel qui ne concerne que toi et seulement toi.

Personne ne va te tapper dessus, j'y veillerai ! (ça n'a pas l'air d'être non plus le genre du site :)

Tu peux aller voir la définiton de bisexuel-le, il y en a plusieurs, des plus au moins approfondies. Par exemple celle de l'association Bi'Cause. Je ne me reconnais pas totalement dedans, cependant je me considère bi.

Et pour te rassurer, peu importe les définitions; toutes disent: "Avoir de l'attirance sexuelle et/ou des sentiments amoureux [...]".

Et pour en finir avec la définition, le mot bisexuel - me semble-t-il - est l'inverse de monosexuel.

Mes amis les plus proches le savent, certainement pas ma famille ( ah si ma soeur)

Ben c'est la relation avec un gars qui me fait peur, pas sexuellement je l'ai déjà expérimenté c'est pas le problème.

Mais dans ma tête quand je pense à une relation amoureuse c'est un peu: ben comment on fait avec un gars ?

Je me sens tout con mais c'est ça en fait.. Et il y a l'éternel manque de confiance en soi, mais ça j'y travaille d'arrache-pied !


0

Citation de Hodydoh #289711

Peu importe la réponse, je te remercie en tout cas d'apporter ta contribution à mon cas, haha.

Et cette réponse me touche oui, c'est sûr, je n'ai pas fini d'y réfléchir.

Oui, la bisexualité est quelque chose de difficile à définir je trouve, d'ailleurs je n'avais jamais vraiment cherché car ayant peur de ne pas m'y identifier et donc de retomber dans le "qu'est-ce que je suis"? Maintenant à vrai dire je m'en fiche, car est-ce vraiment si important d'appartenir à une définition...

Je suis tombée un jour sur le terme "pansexuel" qui paraissait sortir de nul part, je m'y suis intéressée... et j'ai l'impression que cela me convient mieux désormais, a priori. (mais ça reste une définition du coup...)

Ah la confiance en soi, quel mal n'y a pas trouvé sa cause ? En tout cas c'est déjà super que tu travailles dessus, quand je vois le nombre de gens qui se résigne et ne font plus aucun effort pour essayer de surmonter leurs propres barrières. Je vois ce que tu veux dire, envisager la relation au terme même de relation, avec quelqu'un du même sexe... J'imagine que c'est justement mon problème. Sexuellement, oui, amoureusement, j'ai du mal. J'ai l'impression que c'est surtout parce que justement, jusqu'à il y a environ un an je ne m'aimais pas physiquement et ne pouvais imaginer une relation autre qu'avec un homme, car me "protégeant" et plus "facile" d'accès (pas tout le temps mais...). Bref, la zone de confort. De plus et c'est peut-être cela qui demeure encore dans mon esprit, mes parents n'étant pas vraiment fermés ni vraiment ouverts à "ça" (homo, bi, etc) j'avais l'impression que justement je pouvais expérimenter sexuellement des trucs mais sans jamais aller plus loin, pour que ça reste dans le type "expérience", pour mieux revenir dans la "normale", une hétérosexualité de couple. Pour ne pas les décevoir. Un couple, pour moi, ne pouvais me convenir que dans l'hétérosexualité. Du coup je crois que ça explique pas mal de choses maintenant. Sur cette manière de choisir les femmes.

Je divague un peu toute seule mais c'est vrai que là d'un coup ça m'ouvre des réflexions tout ça...

Mais du coup, est-ce que tu as l'impression que cette bisexualité et notamment cette attraction pour les hommes prend plus d'ampleur dans ta vie qu'avant ou est-ce que quand tu recherche quelqu'un tu voies juste le feeling et pas le sexe de la personne ? Je m'exprime mal mais ce que je veux dire c'est est-ce que tu as l'impression d'avoir des "périodes" d'attraction vers un genre ou pas du tout ?


0

Je suis heureux si ça a pu t'aider un temps soit peu. :)

C'est bien, tu étales ta reflexion à l'écrit ça aide à avoir les idées claires paraît-il =)

ll y a environ deux ans, je n'était pas non plus attiré physiquement par les hommes. C'est ça, bof c'est que physiquement c'est pas sérieux. D'ailleurs quand même soeur m'a demandé si je me voyais marié ou avoir des enfants avec un homme, ça a été non. Mais c'est plus par confort de normalité. En soit notre modèle de couple c'est nos parents, donc ce n'est pas bête de penser ça.

Ce que tu décris je le comprend parfaitement.

Mon attraction n'a fait que grandir, mais je n'ai jamais sauté le pas de la vraie relation.

Du coup ben va falloir s'y mettre. Va falloir surtout trouver le gars : (héhé)

Même si pour le moment je suis plus dans l'optique de m'entourer d'amis "comme moi" pour que ça soit plus facile. Tout mes amis sont hétéros et ça joue je pense aussi.

Je vois ça dans l'optique d'aide entre personnes concernées. Mais si j'aurai plus de courage, je m'en sortirai seul.


0

Salut!

Bon je n'ai pas absolument tout lu (sorry!) Mais une bonne partie quand meme! Mais desole si il y a de la redondance dans mes propos.

Premierement, non, on ne vas pas te taper si tu es attiree par les filles uniquement sur le plan sexuel.

Cependant je ne sait pas effectivement si tu es bi ou pas, pan ou pas hetero curieuse ou pas. Et peu importe, l'essentiel est ce que tu ressents, peut etre que tu intellectualises trop, peut etre que tu as peur du regard des autres si tu te mets en couple avec une fille (a savoir que c'est tres different une relation je dirais... CDD d'une a quelques nuits et une relation CDI).

Tu as avance deja sur le fait que tu pouvais etre attiree par les filles c'est deja un bon point. Peut etre que tu n'as pas encore la "maturite" (dans le sens ou tu l'as apparement decouvert recemment) necessaire pour juste etre avec jne fille comme tu peux l'etre avec un garcon. Ou peut etre que tu es simplement sexuellement attiree par les filles, en tout les cas il te faudra trouver ces reponses par toi meme, et surtout ne pas te prendre la tete! Restes toi meme, et voit ou le vent te menes :)

Pour ce qui est ensuite de ton type de filles et de celles a qui tu plais ca c'est surtout une question de feeling, et de rencontres, tu as plus de chances de plaire a quelqu'un quand tu lui parles, donc parles aux filles qui te plaisent ;)

Perso j'ai eu enormement de mal a accepter le fait de pouvoir sortir avec une fille et j'ai un moment ete plus attiree par leurs physique et par l'aspect sexuel avant de pouvoir sortir avec une fille. Et ca change un peu tout de le savoir et de le vivre, alors prends ton temps :)


0

Rien à ajouter de nouveau à ce qui a été dit plus haut, c'est cool si ça te donne du grain à moudre!

Mais pour cette partie là de ta réponse : "je me disais aussi que j'ai peut-être un côté "fragile" malgré mon côté extravertie qui participe à cette "non" attraction féminine. Ou pas. En fait j'en sais rien", je comprends complètement (enfin je crois ^^).

Perso j'ai peur de pas être "assez féminine" pour les lesbiennes ou bi qui cherchent vraiment la féminité, mais "pas assez masculine" pour les filles qui me plaisent (je préfère les filles "féminines soft"), comme si je m'attendais à ce que si j'me penche vers de type de filles, il fallait que je puisse jouer un rôle de mec hétéro xD alors qu'en vrai j'me sens pas masculine du tout, j'ai plutôt une absence partielle de féminité, si on peut dire ça comme ça.

Bref j'me sens vraiment au centre du "neutre" niveau look et comportement, ce qui peut me donner l'impression de paraitre asexuée faute d'un rôle précis, à cause de cette vision encore trop hétéro-centrée de la drague justement, même en tant qu'homo ^^


0

On a tous a l'interieur de nous un principe masculin et un principe feminin, plus ou moins devellope d'ailleurs, certes la plupart du temps le principe feminin prends le dessus chez les femmes et vice versa pour les hommes et le principe masculin mais ce n'est pas toujours le cas :) une relation est dite "equilibree" lorsqu'en son sein les 2 principes sont equilibres. Que ce soit dans une relation hetero ou homo c'est la meme chose. Cependant personne n'est ni trop feminin ni trop masculin on est juste ce qu'on est dans notre equilibre :)


0

Citation de couette84 #289738

Merci pour ce commentaire intéressant. Oui, tu as raison c'est une question d'équilibre des "énergies". Encore faut-il trouver le pourcentage adéquat chez l'autre... Bien l'impression d'être parfois attirées par des femmes chez qui nos "pourcentages" ne seront pas en harmonie...


0


29 remerciements

Deux personnes peuvent avoir le même style ou un physique similaire et ne pas être attirés par la même chose

Donc dans ce qui t'attire, certaines seront intéressées, d'autres non, ça me semble logique

Catégoriser les gens selon leurs styles vestimentaires ohlala :v


0

Citation de Khloroforme #289748

Je suis désolée si ce que j'ai écrit peut sembler superficiel. C'était une question comme une autre. Je trouve juste que parfois certaines personalités ne se correspondent pas malgré tous les efforts pour se réunir, et le style vestimentaire est un choix de notre personalité.

Bien-sûr, comme tu le dis, cela n'est pas une généralité.


0

Citation de couette84 #289732

Je n'avais pas lu ce commentaire.

Merci pour ta réponse, cela m'aide beaucoup d'avoir un avis comme le tien.

Oui, pour le fait de la "mâturité" etc, c'est sans doute vrai comme cela est nouveau pour moi et comme je suis habitué à une relation hétérosexuel (et un corps masculin). Les relations et la place de chacun/une et difficile au début je trouve, je m'y perds un peu.

Oui, c'est ce que je vais faire, en tout cas seul le temps et la sincérité envers moi-même m'apporteront des réponses j'imagine.

Merci à toi !


0

Citation de GrillePain #289733

Oui je suis entièrement d'accord avec toi là-dessus.

Je me retrouve dans ce côté comment être plus masculine/féminine en fonction de qui on a en face, comme un jeu de rôle permanent. Tu as raison pour le côté hétérocentré des relations même entre homos, c'est quelque chose que j'ai remarqué aussi et qui parfois peut prêter à confusion et donner une sensation de "rôle à jouer" qui envahit le principe même du truc. La relation s'en trouve bouleversée, parfois, je trouve.


0

bonsoir sois toi même que ce soit un homme ou une femme


0



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit