Elle m'a quitté mais est amoureuse de moi.

photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour/Bonsoir à tous.tes.

Je me suis inscrite sur ce forum en particulier pour que l'on me vienne en aide.

Pour vous aidez j'ai eu 19 ans en juillet et mon ex petite amie 20 en aout.

J'ai rencontré mon ex petite amie en Octobre 2017 via une appli de rencontre. Aucune de nous ne cherchez quelque chose de sérieux, nous sortions toutes les deux d'une relation compliquée. Nous avons commencé à parler et nous avons très vite remarquer que le courant passé beaucoup et qu'il nous était impossible de ne pas passé notre journée à nos envoyer des messages, nous appeler ou faire des skypes. C'était fou entre nous car nous nous correspondions sur beaucoup de points, nous aimions lire, écouter les mêmes genre de musiques, nous avions vécu beaucoup de choses semblables dans notre vie. J'habitais dans une petite ville à deux heures de chez elle et après un mois à hésiter j'ai accepté sa proposition de passé un weekend chez elle. Au moment même où j'ai posé les yeux sur elle sur ce quai de gare j'ai su qu'il avait quelque chose de plus en moi et à la fin du weekend je m'en étais rendu compte, je commencé à développer des sentiments pour elle. Mais je venais de sortir d'une relation toxique et j'avais peur de m'assumer à la vue de tous main dans la main d'une autre femme. Je lui ai demandé du temps, pour savoir ce que je voulais vraiment et merveilleuse comme elle était elle m'a accorder tout le temps dont j'avais besoin. Entre temps nous avons passé un weekend chez ses parents et, comme j'allais fêter les fêtes de fin d'année seule elle a réussi à me convaincre de venir faire Noël chez ses grands-parents. C'était mes plus belles vacances mais aussi la première fois que je voyais la mer et je n'avais pas été aussi heureuse depuis très longtemps. Suite à ça nous avons fêter le nouvel an avec ses amis en nous souhaitant de nous embrasser de nouveau à minuit l'an prochain puis je suis rentrée chez moi. A ce moment rien n'étais encore officiel mais elle m'avait déjà dit ces trois petits mots 'je t'aime'. J'ai décidé de lui faire la surprise de venir la voir avec un petit cadeau spécial. Une lettre lui exprimant mon amour pour elle et ma volonté d'être sa petite amie. Nous sommes donc sortir ensemble au début du mois de janvier. Nous avons vécu des moments merveilleux toutes les deux. Elle m'a soutenu lorsque je passais mes concours, faisait en sorte de me faire venir chez elle le plus souvent possible, nous passions de nombreuses heures au téléphone.

Nous avions de nombreux plans d'avenir, elle rêvait de nous dans une petite maison, avec un enfant, des voyages que l'on aurait fait ensemble.

Mais, parce qu'il y a toujours un mais, je suis malheureusement une fille très déprisive et lorsque nous nous sommes rencontré je n'allais vraiment pas bien. Elle a du faire face à mes crises de larmes et à mes pensées suicidaires. Je pensais qu'elle savait le gérer, parce qu'elle me disait toujours qu'elle ne m'abandonnerait pas et parce que j'étais bien trop fatiguée pour être moins égoïste.

Malheureusement ces crises et ma dépression nous on conduit à quelques disputes et je m'en rend compte aujourd'hui, je ne l'ai pas traiter comme elle le méritait à ce moment là.

Nous avons malgré ça vécu des moments formidables, elle a été ma cavalière au bal du lycée elle m'a fait découvrir l'océan pour la première fois, nous avons sur un coup de tête décidé d'aller passer quelques jours chez ses grand-parents, nous avons fêter nos deux anniversaires à un mois de décalage, le soir du sien elle m'a fait une déclaration d'amour à m'en faire pleurer.

En septembre j'ai dû temporérement emmenager chez elle alors qu'elle vivait en colocation. J'avais eu un problème avec l'appartement que je devais loué et j'étais donc à la recherche d'un nouveau. Ce mois ne sait pas vraiment bien passé. Mon ex reprennait ses études après 1 an sabbatique pour cause de maladie et étais très fatiguée et moi j'étais dans une formation qui ne me plaisait pas à courir après travail et appartement et mes pensées refaisaient surface. Et autant le dire je n'étais pas faite à la colocation, ce qui a conduit à de nombreuses disputes. Ca a durer un mois jusqu'à ce que je trouve enfin un appartement. Entre temps une grosse dispute avait éclaté suite à une de mes crises et j'avais décidé de prendre rendez-vous chez un psy et de faire des efforts pour protéger celle que j'aimais. Mais deux semaines plus tard elle m'a dit être fatiguée et ne plus savoir ce qu'elle voulait. Elle ne voulait pas me faire de mal mais elle était perdu et n'arrivait plus à gérer notre couple, sa vie et sa famille. Elle m'a avoué quelle avait beaucoup de problèmes en dehors de nous deux et que s'ils n'avaient pas été là elle aurait pu gérer notre relation. Nous nous sommes séparés mais deux jours plus tard elle m'a envoyé un message en me disant qu'elle n'était pas très bien et me demandant si je voulais passer chez elle. J'ai accepté directement et elle m'a avoué en pleure qu'elle ne voulait pas me perdre et qu'elle était vraiment amoureuse de moi. Nous avons passé la journée a parler et nous embrassez, elle disait avoir besoin de moi et ne pas vouloir que je sois loin d'elle. Ca a duré deux semaines où elle a était merveilleuse et plus aimante que jamais mais voilà deux semaines plus tard alors que je commencé à remonter la pente elle m'a dit qu'elle n'y arrivait pas. Elle a donc voulu que nous arrêtions. J'ai fini après ça en hôpital psy, et lorsqu'elle l'a su elle m'a promis de venir le jour même et a été assez méchante avec ses amies parce qu'elle était mal de me savoir à l'hopital. Elle est venu me rendre visite de nombreuses fois, elle restait deux heures avec moi, du moment où elle sortait des cours jusqu'à la fin des visites. Et nous étions très proche, elle me faisait des câlins, des bisous sur la joue, sur le front et fixait parfois mes lèvres quand je lui parlais. Elle me serrait toujours très fort contre elle lorsqu'elle me faisait un câlin. Quand je suis sortie de l'hôpital, le premier jour elle était tout aussi proche et m'a fait un énorme câlin pour me dire au revoir et un bisou dans le cou. Je ne savais plus vraiment quoi en penser sachant que notre relation était ambigü mais qu'elle restait campé sur son désir de ne plus être ensemble.

Nous en avons discuter et depuis elle est devenu très froide, me disant que nous devons nous comporter comme des amies, plus de câlins ou bisous pour se dire bonjour et au revoir, elle gardait une distance de sécurité entre nous mais je l'ai vu à plusieurs reprises me regardait avec le même regard aimant et fixé mes lèvres lorsque je lui parlait.

J'en ai aussi parlé avec une de ses amies qui m'a dit qu'elle m'aimait encore beaucoup, qu'elle était encore amoureuse de moi mais qu'elle avait besoin de se retrouver et que j'en avais besoin également. Elle m'a aussi avoué que mon ex lui avait dit qu'elle ne voulait pas m'oublier et que si nous devions nous remettre ensemble et bien nous le ferrons.

J'ai aussi envoyé un message à son meilleur ami après qu'elle m'ait dit qu'elle avait besoin de lui parlé. Je lui ai donc demandé qu'il l'appelle sans lui précisé que c'était moi qui lui avait demandé (ce qu'il a quand même fait pour tenter de lui parler de notre rupture).

Mais lorsque nous avons parlé de nous deux elle m'a assuré que nous ne nous remettrions jamais ensemble, et ne m'a jamais sous-entendu qu'elle savait pour son meilleur ami. Elle n'a d'ailleurs pas voulu lui parler de notre rupture.

Aujourd'hui elle refuse de répondre à mes questions, elle me demande même de ne pas les poser et nous parlons presque toute la journée quand elle n'est pas en stage.

Je ne sais pas quoi en penser parce que je sais qu'elle est amoureuse de moi, qu'elle tient beaucoup à moi et qu'elle s'inquiète beaucoup (parce que je suis miss catastrophe et qu'il m'arrive toujours des ennuies) mais devant moi elle m'assure le contraire et joue la fille froide.

Je sais que mon texte est très long et que je n'aurai peut-ête pas beaucoup de gens qui prendrons la peine de me lire mais j'ai besoin d'avis, que quelqu'un d'extérieur m'aide à y voir plus clair et de pouvoir enfin en discuter avec quelqu'un.


photo de l'auteur niklas
Niklas
Homme de 39 ans
Montgellafrey

Bonjour toi ; d'abord ton texte est bien informatif et interessant ;)

Je te parle et je suis le meilleur ami de beaucoup gens !

Je me retrouvais aussi déjà dans un hospital spéciale en corse EN FAISANT un grand burnout avec une hospitalisation durant 4 longues semaines.

Mais parfois faut être très fort en étant dans un tel hospital specialisé.

ET je pense ta amie avait juste pitié d'elle vu que tu te retrouvais dans ce lieu aussi par sa faute pour cela elle se sentait bien aussi resposable du effect et te venait rendre visite pour cette raison :)

Par sa propre HONTE de t'avoir pas soutenu en cas ou t'avoir plus besoin ou la neccesité d'elle.

Elle essaye de se enloigner de toi et garder un peu la distance envers toi

Elle ne se sent pas captable de te pourvoir donner l'amour que t'as besoin !

PAR cette raison elle essaye de fuir un peu de cette énorme responsablité !

Je te conseille de couper pour un moment le contact avec elle.

PARFOIS il faut savoir abordonner une chose !

Si elle tient vraiment à toi elle reviendra vers toi !

Je vois t'es assez jeune encore ! Ne te fixes pas juste à cette personnne !

PLUS tu colles à cette personne plus elle se sentira sous stress ;(

Gardes un peu la distance envers elle

Aller voir un psychologue n'est pas honteux et elle ne le racontera à personne autre

que tu lui ou la racontes ;)

Je te peux juste proposer mon écoute et comme meilleur ami de gens

je sache bien aussi garder de secrets pour moi ;)

BONNE CHANCE À TOI !


photo de l'auteur MamGay
MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

En somme Charliment , mener une relation alors que les 2 protagonistes ne vont pas super bien, cela me parait délicat et votre issue, ne m'étonne pas.

Parfois laisser le temps au temps, que les choses s'amèliore personnelement de votre côté pour y voir plus clair, d'une part, mais aussi, pour mieux voir l'Autre...


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

Citation de niklas #288188

Merci de ta réponse.

Je pense aussi qu'elle se sentait coupable de m'avoir "envoyer" à l'hôpital et c'est peut-être pour ça qu'elle est venue me voir si souvent.

J'ai essayer de couper contact avec elle mais j'en suis pas capable et j'ai failli la faire pleurer en lui annonçant et je ne veux pas la faire souffrir.

J'essaie de ne pas trop la coller justement, je sais qu'elle a besoin de temps et d'espace mais parfois c'est assez compliqué de ne pas pouvoir lui poser les questions qui me restent en tête.


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

Citation de MamGay #288207

Merci d'avoir pris du temps pour répondre.

J'en ai parlé avec une de ses amies et elle est d'accord avec vous, sur le fait que mener une relation en allant toutes les deux mal était compliqué.

Après je fais tout pour que ma vie et mon mental s'améliore de mon côté. Je sais que si un jour j'ai une chance avec elle je dois aller bien pour que nous puissions avancer ensemble.

Et je sais que ça ne fait qu'un mois que l'on est séparées mais je me pose énormément de questions pour essayer de comprendre ce que je veux vraiment et je sais que je suis sincèrement amoureuse d'elle et je serais prête à l'attendre des années.


photo de l'auteur MamGay
MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

le temps n'est pas tant à l'attente de l'autre, mais à te concentrer sur toi , à mon sens.

" tu ne peux donner que ce que tu contiens"


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

J'ai parlé un peu avec elle puis son meilleur ami hier soir.

Je n'étais pas très bien et j'ai fait la bêtise de lui demander si je lui manquais. Elle m'a simplement répondu que je ne devais pas lui poser ce genre de questions et j'ai senti que ça lui avais fait mal. Je regrette de lui avoir dit ça mais je peux pas m'empêcher de penser que je lui manques peut-être.

Quand on s'est séparées j'ai essayé de lui poser des questions pour comprendre pourquoi mais elle n'a jamais voulu répondre et en discutant avec son meilleur ami j'ai appris que même à lui, qu'elle considère comme son frère elle n'a pas voulu parler de tout ça. Je ne sais vraiment pas quoi en penser.


photo de l'auteur MamGay
MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

Avant de savoir si tu manques à l'Autre, essaie de savoir ce qui te manque en Toi....


photo de l'auteur Keiros
Keiros
Femme de 28 ans
Clermont-Ferrand

Citation de Charliment #288187

J´ai lu attentivement ton post Charliment et j ai une question pour toi concernant ton ex petite amie: qu´est ce que tu veux pour elle ?


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

Citation de Keiros #288230

Mais je veux juste son bonheur. Elle mérite vraiment d'être heureuse.


photo de l'auteur Keiros
Keiros
Femme de 28 ans
Clermont-Ferrand

Citation de Charliment #288232

Vouloir le bonheur de quelqu´un c´est vraiment la plus belle chose qui soit.

Alors occupe toi de ton bonheur à toi puisque personne ne peut le construire à ta place ( c´est la bonne et mauvaise nouvelle contenue dans la vie ) puis rejoins la ensuite quand tout sera okay.

Ton ancienne relation toxique te met du plomb dans l´aile. Je suis également passée par là et effectivement le chemin du retour à soi et du bien être est long et solitaire mais à l´arrivée on est plus fort encore et déterminée à vivre notre vie.

Ton ex est froide avec toi pour sa propre protection. Car elle ne peut pas porter ton fardeau à ta place ( pense à l´image de Frodon et Sam gravissant la Montagne du Destin si tu es fan du Seigneur des Anneaux ;), c´est immense. Elle ne t a effectivement pas abandonnée c´est juste qu´à un moment elle ne pouvait plus. Elle allait s´abandonner soi même sinon. Et ça n´aurait pas été juste.

Vous allez devoir travailler chacune de votre coté sur la relation victime/sauveur dans votre couple pour enfin dépasser ces concepts qui vous empoissonnent la vie.

Le point positif de tout ça c´est qu´il y a beaucoup d´amour entre vous, cela se ressent des deux cotés. Et l´amour c´est la meilleur énergie qui soit pour se relever et guérir.

Bon courage à toi pour vaincre tes démons. Tu vas y arriver tu verras. Ce n´est q´une question de temps. Ta vie t´appartient à toi, :)

Bon et puisque j´ai terminé justement un de ses livres cet après midi et qu´un conseil lecture ne coute jamais rien je te conseille les livres de Laurent GOUNELLE, je les trouve très instructif et " réparant". Je viens de finir" L homme qui voulait être heureux " et j ai bien aimé aussi "Le jour où j´ai appris à vivre".


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

Citation de Keiros #288250

Merci beaucoup pour tes conseils.

J'essaie de m'occuper de mon bonheur. Je fais tout pour aller mieux mais c'est compliqué d'être heureuse sans elle dans ma vie.

Je sais que sa situation entre nous était compliqué pour elle et je ne voulais vraiment pas lui faire du mal. Je comprends qu'elle ait fait ça pour se protéger même si j'en souffre beaucoup.

Je ne sais pas si l'amour sera suffisant. J'ai besoin d'elle et son amour m'aidait à aller mieux mais je crois que le mien ne suffira pas pour l'aider..


photo de l'auteur samR04
SamR04
Femme de 22 ans
Thionville

Bonjour,

Après avoir lu attentivement ta situation j'aimerais te dire plusieurs choses je crois.

Prend le temps de soigner ta dépression afin de te rendre disponible et de te sentir mieux. Tu as cru que ton ex pourrait gérer ta dépression cependant elle n'a été qu'un pansement. Engage toi quand tu te sentiras prête dans une réelle prychothérapie afin de cicatriser tes plaies.

Ensuite, je remarque que ta situation te fais souffrir, ta dépression est alors nourrit incessemment. J'aimerais te demander qu'est-ce qu'il adviendra de toi si tu continues comme cela ? Tu es amoureuse de ton ex et tu es par conséquent persuadé qu'elle est amoureuse de toi aussi, néanmoins elle refuse de reprendre toute relation avec toi en prenant ses distances physiques avec toi. C'est pour cette raison que je ne trouve pas stupide de te poser cette question.

Ensuite, je remarque que chacun y trouve son compte dans ce nouveau type de relation. Elle ne sait visiblement pas ce qu'elle veut et préfère te garder sous le coude. Dès que tu menaces de partir elle part en crise de larme pour que tu restes. Je trouve cela relativement égoiste de sa part, cependant cela n'est que mon avis. Toi aussi tu y trouve ton compte car tu l'avertit que tu vas prendre tes distances, en bref tu lui dis "je veux partir, retiens moi".

Ce que j'observe c'est que tu veux que l'on te conseil, mais j'estime que la meilleur manière de fonctionner c'est de mettre de réelles distances entre tes problème et toi. Ton bien-être est fondamental. Tu refuses de la perdre, de prendre tes distances, parce que tu estime avoir besoin d'elle même si cette situation te fais souffrir. C'est insensé cependant je te comprend.

Donc, pour finir deux situation s'offre à toi:

  • soit tu continues comme cela à prendre le risque de la perdre définitivement, et à être encore plus mal de jours en jour.

  • soit tu prends tes distances avec elle, tu te guéris, et elle reviendra toute seule


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

Citation de samR04 #288309

Je suis prête pour la psychothérapie, j'essaie de trouver le ou la bon(ne) psy mais c'est assez compliqué parce que j'ai besoin de vraiment me sentir en confiance pour parler.

J'ai bien conscience que je me suis trop reposée sur elle Je suis prête pour la psychothérapie, j'essaie de trouver le ou la bon(ne) psy mais c'est assez compliqué parce que j'ai besoin de vraiment me sentir en confiance pour parler.

J'ai bien conscience que je me suis trop reposée sur elle et ça me joue des tours parce que je ne sais pas comment aller bien sans elle aujourd'hui.

En fait je ne dirais pas que je suis "persuadée" qu'elle est amoureuse de moi, c'est simplement son entourage qui me l'a dit mais aussi certains de ses gestes, de ses actions et même de ses mots qui me font douter de ce qu'elle ressent et ce qu'elle veut vraiment. Parce qu'au fond j'essaie de me persuadée qu'elle ne m'aime plus car je sais que c'est comme cela que je vais réussir à avancer.

Cette situation ne me plait pas, je ne supporte plus les 'je t'aime' 'je ne t'aime plus' qui reviennent en boucle et oui je l'avoue la seule fois où j'ai essayer de m'éloigner d'elle j'ai espérer qu'elle me retienne mais même si elle en a souffert elle a dit accepter mon choix et me laisser partir.

Je sais que je dois partir, prendre mes distance avec elle. Je dois apprendre à aller bien sans elle. J'ai juste peur d'espérer la voir revenir en allant mieux, qu'elle ne le fasse pas et que je rechute.


photo de l'auteur Keiros
Keiros
Femme de 28 ans
Clermont-Ferrand

Citation de Charliment #288308

Tout ce que tu ressens est parfaitement normale, ne t´inquiète pas. Je comprend très bien que c´est vraiment difficile de conjuguer sentiment amoureux et guérison de ses blessures.

Concernant ta "thérapie", avec l´expérience qui est la mienne, et contrairement à ce que préconise la plupart des gens je ne te conseillerai pas à tout va, de te trouver un bon psychothérapeute pour t´aider à guérir. D´une part parce que l´on ne peut enseigner que ce que l´on connait soi même et je ne trouve pas que les psys dans leur majorité soit un exemple d´épanouissement personnel et d´acceptation d´eux mêmes. Et aussi car cela va cultiver en toi la croyance que tu as besoin de quelqu´un d´autre que toi pour aller bien´ pour t appuyer dessus comme un tuteur: ton psy, comme un peu ton ex amoureuse qui avait ce role de soutien aussi. Et ce n´est pas vrai. Tu es le seul maître de ton navire. Tu es également la personne qui te connait le mieux sur cette planète, qui connait le mieux ce que tu aimes, ce que tu es, ce que tu veux vivres, ce que tu veux manger, ce que tu veux expérimenter, et à contrario ce que tu ne veux pas.

En toi tu as déjà de base le problème et la solution. Et en te tournant simplement vers Ta vie tu vas parvenir à extérioriser toutes les clés qui te permettent de débloquer les situations.

Le problème à mon sens du psy c´est que c´est une écoute, certes. Mais une écoute payante, pesée, théorique, médicale. C´est un sytème dans lequel on entre et on en sort difficilement. Or on guérit grâce à quoi ? Gràce à l´écoute gratuite, désintéressée, bienveillante, comme celle que tu trouveras sur ce site. Gràce à quelque chose dˆhumain. Mais pas que. Partout à l´extérieur. Le monde en est peuplé.

Tout ça pour que tu devienne spécialiste de toi même et non de ton problème. Rien est plus précieux que le véritable réconfort.


photo de l'auteur samR04
SamR04
Femme de 22 ans
Thionville

Alors je ne suis pas d'accord concernant les dires de Keiros ! le psychologue est une écoute payante, en effet cependant il existe de nombreux psychologues qui sont capable de prendre en charge des personnes pour 35-40 euros. Il y a donc des dispositifs pour les personnes ayant des difficultés financières, les étudiantes et tout cela.

Un psychologue ne fait pas écouter, cela relève des discours populaires relatifs à la psychanalyse où on s'asseoit sur un divan en parlant de son problème sans que le thérapeute n'agisse. Les choses ont grandement évolué de nos jours. La psychothérapie c'est une co-construction avec le patient et le thérapeute, une co-construction d'un devenir plus agréable.

Je ne suis pas d'accord sur le fait que monsieur et madame tout-le-monde peuvent effectuer le travail que fait un psychologue. Effectivement, l'écoute bienveillante, attentive des autres peut aider. Cependant, une personne labda va atteindre rapidement ses limites d'écoute. Les choses qu'on lui dit ici ne sont qu'une succession de monologues où personne ne prend en compte son histoire à elle et son vécu, chacun exprime ce qu'il ressens en fonction de son histoire personnelle.

On en guérit pas seulement grâce à une écoute, ce n'est pas suffisant. Je peux écouter quelqu'un m'exprimer ses problèmes, cela ne la guérira pas pour autant. Le psychologue bénéficie d'outils spécifiques pour aider les autres que monsieur et madame tout-le-monde n'ont pas.

Les thérapies de nos jours que l'on nomme brèves sont justement des thérapies relativement courtes. Tu as par exemple l'EMDR qui se fait en moyenne aux alentours de 10 séances. La psychanalyse est revolu, désormais on entre pas en psychothérapie pour en sortir dans 10 ans. On entre en psychothérapie et on en sort changé! Certes cela prend du temps avant de trouver LE bon thérapeute car c'est une réelle question de confiance qui doit s'instaurer pour que les personnes se sentent à l'aise d'exposer leur vie personnelle. Mais une fois que cette alliance thérapeutique est bonne, solide et fiable alors le travail qu'il peut se réaliser et absolument fabuleux !

Une psychothérapie lui sera utile, et en fonction de sa problématique cela prendra plus ou moins de temps mais elle en sortira guérit. Systématiquement.


photo de l'auteur Keiros
Keiros
Femme de 28 ans
Clermont-Ferrand

Citation de samR04 #288379

Je pensais bien que mes conseils allaient faire grincer les dents, mais il y a pas de problèmes, la vie est un gigantesque débat. Et bien entendu je les maintiens.

Alors par contre je précise que je parlais bien de psychothérapie, psychiatrie, écoute psychologique et non de psychanalyse.

En outre je suis d´accord avec toi concernant l´Emdr qui apparemment a fait ses preuves concernant la´guérison des traumatismes. Je pense que c´est une bonne piste pour quelqu´un qui souhaite aller mieux comme Charliment.

Par contre ton vision du patient qui ressort de chaque thérapie systématiquement guéri me parait quand même un brin idéaliste. Peut être fais tu des études dans ce domaine ou que ton expérience de vie t´a amené à en avoir une superbe vision de la psychothérapie/psychiatrie, mais ce n´est pas mon cas. J´y ai vu beaucoup de misère, des gens qui trainaient leur peine depuis des années, peu d´humanité.

Après une fois encore je ne suis pas d´accord pour dire que monsieur madame tout le monde ne bénêficie pas des mêmes outils qu´un spécialiste. Parce que la on parle de quelque chose d´humain. Je suis d,accord que dans le domaine mécanique il faut posséder certaines infos que tout le monde n´a pas, mais sur d´autres domaines je n´arrive pas à m´y faire au terme " professionnel de l´écoute ".

Je ne vais pas m´étendre mais pour moi il est plus utile de contacter des gens qui ont dépassé le même type de problèmes ou regarder des témoignages etc car les meilleurs conseils ne peuvent venir que de ceux qui ont réussit dans un domaine précis. Y a adage comme ça qui dit: "méfiez vous d´un homme nu qu vous donne des vêtements."


photo de l'auteur MamGay
MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

psychothérapie.... non mais sérieux !!!

la nana à 19ans, un souci de coeur, où naturellement, elle en fait "une montagne", qui n'a jamais vécu ça ???? avec tout mon respect Charliment


photo de l'auteur samR04
SamR04
Femme de 22 ans
Thionville

Parce qu'elle n'a seulement que 19 ans alors elle est trop jeune pour présenter une douleur nécéssitant une psychothérapie ?

Effectivement j'imagine que c'est une superbe écoute bienveillante!


photo de l'auteur MamGay
MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

A chacun sa vision !!! ça s'appelle du respect !!

tu ne t'ai pas dit, non plus, que cela pouvait "dramatiser" un peu plus son histoire ??? !!!

es tu doc pour la consultation ??


photo de l'auteur samR04
SamR04
Femme de 22 ans
Thionville

Je ne dramatise pas la situation en évoquant le fait qu'une psychothérapie pourrait lui être relativement utile. Je prend compte ce qu'elle dit car justement elle évoque avoir été voir un psy et même être allé en hôpital. Je suis désole mais ce n'est pas rien, tout ceci ne découle pas d'une simple peine de coeur. Sa douleur, est plus profonde. Cette relation n'a fait que camouflé cette douleur déjà présente et latente au fond d'elle-même.

Je trouve au contraire que tu dédramatise la situation, à travers tes mots j'ai l'impression que tu lui dis "ne tant fais pas cela passera! tu as 19 ans tu as encore toutes la vie devant toi". Je comprend ces propos, mais ils n'ont pas lieu d'être ici. Cette jeune femme est en souffrance en raison de sa situation et elle n'a pas envie qu'on lui dise que ça passera avec le temps.

En bref, je ne l'enfonce pas plus, je reprend simplement ce qu'elle à dit.


photo de l'auteur samR04
SamR04
Femme de 22 ans
Thionville

Néanmoins, il serait peut être préférable de laisser tomber tous ces débats car nous nous éloignons du propos principale.

Je me permets ainsi de m'excuser d'avoir bien malgré moi lancé ce débat.


photo de l'auteur MamGay
MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

je ne dis pas pose ton mouchoir sur la douleur que provoque cette relation, je dis, parce que je l'ai en pm aussi, que d'avoir peur de perdre une personne que l'on aime, tout le monde, l'a ressenti et qu'une psychothérapie pour ce genre de situation pour moi, c'est une propostition exagérée.


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

Alors, je pense que certains ici ne l'ont pas compris mais je souffre de dépression et le fait que je m'engage dans une thérapie est en très grande partie pour cette raison. Certes j'ai pris cette décision après la rupture parce que ça me fait souffrir mais aussi et surtout parce que je sais que c'est ce qui a conduit à la fin de mon couple et que j'en ai besoin pour aller mieux.

De plus je sais que je ne dois pas que m'appuyer sur un psy pour aller mieux, je sais que je dois apprendre à vivre et être heureuse par moi-même mais aujourd'hui j'ai besoin d'aide d'un professionnel qui pourra m'aider à comprendre d'où vient mon mal-être et comment le soigner et me sentir bien par moi-même.

Je pense sincèrement que ça me serra bénéfique et que je n'en aurait pas besoin toute ma vie.

Ensuite pour en revenir au principal sujet de conversation, oui j'ai 19 ans et toute ma vie devant moi et je peux comprendre que pour des personnes plus âgées la douleur que je ressens n'est que minime et pour vous je fais une montagne de pas grand chose. Après vous ne connaissez qu'une partie de notre histoire, vous ne savez pas tout et tout les sentiments que nous avons éprouvé l'une pour l'autre. Vous ne connaissez pas non plus mon histoire personnel, et le sujet ici n'est pas de vous raconter tout ça.

J'ai créer ce sujet parce que j'avais besoin d'en parler et d'avoir l'avis et peut-être les conseils de personnes extérieur qui pourraient m'aider à savor comment réagir.

Après bien sûr que j'ai peur de la perdre et que je souffre de tout ça, mais quand on a une relation passionnelle et fusionnelle même à 19 ans vous comprendrez qu'il est difficile de se dire que ce n'est pas grand chose et que l'on dramatise tout.


photo de l'auteur GrillePain
GrillePain
Femme de 26 ans
Toulouse

+10000 pour le/la psy, à partir du moment où tu sais pourquoi tu envisages cette démarche, un regard pro est loin d'être superflu (et n'est pas incompatible avec l'écoute des amis, mais ce n'est juste pas du tout la même chose ni le même but ^^).

J'ai eu des psys où ça correspondait au cliché "anti-psy/les psy ça sert à rien" quand c'est les autres qui m'y ont poussé sans cerner le vrai problème (plutôt par flemme intellectuelle où on te colle un psy "par principe").. mais quand ça vient de toi et que tu fais pas que "subir" une thérapie, c'est quand même tout autre chose. Ça me rappelle en voulant voir une nutrionniste-psy, une pote m'a dit "ah donc tu veux que quelqu'un te dise quoi faire" avec un poil de mépris.. peut-être, mais en attendant j'ai plus appris et donc acquis plus de liberté en 2 mois qu'en 10 ans d'introspection solo, et ce définitivement (malgré les hauts, les bas, une fois que t'as les outils ça reste).

Bref je trouve que ce que tu dis est très clair :)


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans
paris

Salut, je te cite "Ensuite pour en revenir au principal sujet de conversation, oui j'ai 19 ans et toute ma vie devant moi et je peux comprendre que pour des personnes plus âgées la douleur que je ressens n'est que minime et pour vous je fais une montagne de pas grand-chose"

Je peux t'assurer que pour moi (et pour beaucoup d'autre personne), il n'y a aucun doute sur la douleur que tu ressens.

Je travaille avec des ados (je donne des cours particuliers) et certains sont en très grande difficulté émotionnelle. Et ils ont entre 13 et 20 ans. Et leurs douleurs sont réelles et très intenses

Je me permets de citer Grille pain "un regard pro est loin d'être superflu (et n'est pas incompatible avec l'écoute des amis, mais ce n'est juste pas du tout la même chose ni le même but ^^)."

et là tout est dit


photo de l'auteur MamGay
MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

écoute, je me suis mal exprimée, je ne minimise pas ta souffrance, j'ai drivé sur l'aspect psychologue proposé et je suis plus en faveur du psychiatre (même si ce mot est toujours aussi lourd de préjugés).

je ne pense pas que ta relation soit la cause mais plutôt la conséquence de ton mal être déjà existant.

désolée de m'être emportée et de ne pas avoir su assez préciser.


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

Citation de GrillePain #288405

Merci beaucoup de me comprendre ^^ voilà j'aimerais travailler avec quelqu'un pour avoir les outils nécessaires pour aller bien seule.

Citation de faith141 #288406

J'ai l'impression que les "adultes" ont toujours tendance à minimiser les émotions des adolescents et jeunes adultes simplement parce qu'ils sont aussi passé par cet âge. Mais j'ai aussi l'impression que dans notre société actuelle le mal-être arrive beaucoup plus tôt et qu'il est difficile de me prendre au sérieux.

Citation de MamGay #288433

Je suis plus portée sur le psychiatre que le psychologue dans mon cas. Après mon séjour à l'hôpital les médecins ont supposés que ma dépression viendrait d'un "dérèglement psychique" et je suis pour l'instant un traitement qui a l'air "d'atténuer" les symptômes sans me transformer en légumes.

C'est évidemment que la rupture n'est pas la cause de tout ça mais c'est cette situation qui l'a révélé et qui aujourd'hui m'empêche d'avancer. Ce n'est pas le problème le plus important mais c'est celui qui me bouffe le plus et qui doit être régler en premier pour passer aux autres.


photo de l'auteur Haven
Haven
Non binaire de 39 ans
Toulouse

Salut

je travail en psy avec les enfants et ado. La souffrance n'attend pas les années.

Pour ton histoire, j'irai dans le même sens que certains. Occupes toi de toi, laisses la s'occuper d'elle. Vire la toxique qui est un poid à te délester.

Et une fois que vous aurez chacune fait votre chemin, voyez si quelque chose est possible, quelle qu'en soit la forme.

Courage


photo de l'auteur Charliment
Charliment
Femme de 19 ans
Limoges

Citation de Haven #288447

C'est ce que je vais faire, oui. Merci :)


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit