Etre un mec bi poly de nos jours

Forum Bi - Créé le - 15 Participations

Etre un mec bi poly de nos jours

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour à tous, voi?à je voulais vous demander si d'autre personne ont se ressenti d'être un peu seul et mis à l'écart.

Je m'expliqe un peu rejeter par les filles hetero, le fait d'être poly arrange rien.

Merci de vos reponses

Si certains veulent faire connaissance


Rencontre bi
0 vote

Bonjour JorisGunn,

Bienvenu sur Betolerant. Si tu désires que l'on converse en MP, n'hésite pas. Je pense que nous ressentons tous, à certains moments de notre vie, de la solitude à des degrès diverses et une mise à l'écart parfois, un sentiment d'être incompris par les autres et de ne pas se comprendre soi-même, se rechercher.

Sachant que tu es polyamoureux, intéresse toi à des filles qui partagent cet état d'esprit. Est ce que le fait d'être poly est la seule raison de ce rejet ?


0 vote

Je dirais qu'il est naturel de trouver moins de gens compatibles parce qu'il y a plus de filtres.

Quelqu'un qui n'est pas poly ne pourra pas envisager de relation avec quelqu'un qui l'est.

De fait, là où quelqu'un serait susceptible de laisser sa chance à unbi (bien que les bi soient souvent incompris et que les gens s'interrogent sur leur fidélité, leur éventuel besoin de changer de genre de partenaire par période etc), le fait d'ajouter poly nourrit leurs doutes et font lâcher l'affaire à ceux qui veulent une relation exclusive, ce qui est encore la majorité des cas quelque soit l'orientation sexuelle. Le fait que nombre de LGBT se soient monopolisés pour le mariage pour tous traduit bien cette tendance.

Bref un poly ne peut former de couple viable qu'avec un poly donc de fait ça réduit logiquement particulierement le spectre des prétendants. Patience et perseverance.


0 vote

Pas d'accord. Je suis Bi et poly et cela n'a jamais été un frein à mes relations.

Ma compagne n'est pas polyamoureuse, moi oui et cela n'empêche pas que nous vivions ensemble et que nous allons nous marier. J'ai eu en même temps que j'étais avec elle, une seconde relation avec une autre fille qui n'est pas non plus polyamoureuse... Elles sont juste tolérante, voilà (et pas trop jalouse).

Maintenant, je pense que le mieux c'est de ne pas aborder ce sujet dans un premier temps. Après à connaître la personne, flirt et quand les choses commenceront à se faire, tu pourras envisager d'aborder le sujet.

Avec ma compagne, le sujet n'est vraiment venue sur le tapis qu'au bout de 6 mois. Elle connaissait ma tendance à craquer facilement pour d'autres personnes, mais c'est tout. On n'a pas tout de suite posé de mots dessus ni parties dans un débat.

Dis toi que en plus, si tu es dans une relation hétéro, les filles n'auront jamais pensé à tous les aspects différents de la sexualité et donc pour elles, ça peut leur faire beaucoup d'un coup et leur faire peur.


0 vote


Bonsoir JorisGunn,

Je pense que le fait d'être Bi fait peur à beaucoup d'hétéro....c'est déjà un critère de sélection non négligeable.

Mais le fait d'être polyamoureux...c'est je pense le plus compliqué!.... car peu de personnes sont tolérantes ou polyamoureuses....l'exclusivité représente la grande majorité des personnes.

Bonne chance à toi et courage tu finira bien par trouver "la" bonne personne.

Cordialement

Stéphane


0 vote

Merci à tous pour vos réponses c'est reconfortant.

Pas eu le temps de répondre plutot lol


0 vote

Bonsoir,

Je ne suis pas d'accord avec Bimine sur le fait de ne pas aborder le sujet de poly au début et d'attendre, je pense que au contraire il faut être franc dès le début sur le fait d'être polyamoureux avant que l'autre ne développe des sentiments alors qu'il ou elle veut l'exclusivité car sinon ça fait souffrire ou décevoir l'autre pour rien en plus d'être mal jugé car incompri et c'est dommage.

Mon ex est poly mais a toujours caché cà à tout le monde et bien il a fait souffrir beaucoup de gens et surtout les enfants qui sont nés de ses multiple relations qu'il a eu avec en cachette. (peut être que c'est plus simple pour une femme dans ces cas là).

Si les filles te rejettent parce que tu as eu l'honneteté d'avouer que tu es bi et/ou poly alors c'est qu'elles ne sont pas assez bien pour toi car elles n'ont pas su voir le bon qui est en toi. Dans ces cas là tu n'as rien perdu mais tu as plutot gagné du temps, le temps pour rencontrer la bonne personne qui saura t'aimer pour qui tu es vraiment et sans condition.


0 vote

Si ton ex t'as trompée pour d'autres femmes alors désolée, mais c'est pas du polyamour, c'est de l'infidélité.

Je ne dis pas de complètement le cacher, mais voilà, tu ne peux pas arriver face à une nouvelle personne et tout lui dévoiler de toi de but en blanc avant même que la personne ne développe un quelconque sentiment ou au moins attachement pour toi. Et être poly ne veut pas forcément dire que tu vas automatiquement avoir une ou plusieurs relations en parallèle. Il peut y avoir de longues périodes de relation exclusive. Ce que je veux dire, c'est d'en parler, mais de façon progressive, en jaugeant comment la personne aborde la nouvelle.

Mais imagine toi à la place de la fille : elle va imaginer le pire des scénarios et va prendre peur. A toi de la rassurer et lui expliquer ce que cela implique ou non. Laisse lui la possibilité d'avoir une certaine maîtrise dessus (ma compagne me donne systématiquement son opinion avant toute nouvelle relation avec qui que se soit et a le droit d'avoir son propre avis sur le développement d'une relation), il ne faut pas qu'elle se sente mise de côté à cause d'une relation avec une tierce personne.


0 vote

Et bien quelqu'un qui est plyamoureux et qui le cache pour ne pas faire fuir ça sera forcément perçu comme infidel et classé comme tel, même si la vérité est plus profonde et plus complexe que ça. Quelqu'un qui entretien plusieurs vie familiale avec des mêmes femmes pendant des années ce n'est pas pareil qu'un chaud lapin qui saute sur tout ce qui bouge, mais pleins de femmes les mettront dans le même panier si les choses n'auraient pas étaient mit au clair dès le début, bien sur je ne dis pas de le préciser dès le 1er rencard juste apès donner ton prénom, mais dans les conversations quand viens le sujet des attentes des chacuns concernant les relations.

Je pense qu'il y a des femmes qui aimeraient être dans une relation libre avec un homme ou une femme mais qui n'osent pas l'avouer à leur prétendant ou même leur conjoint de peur d'être mal juger ou de perdre l'autre donc le fait de le mentionner dès le début peu débloquer les choses si par chance un poly rencontre l'une d'entre elle.


0 vote

Citation de Layanna #287578

Oui tu as raison mais je sais que c'est dur a dire et à faire comprendre après c'est une question de comprehension.


0 vote


c'est vrai que tout le monde ne va pas forcément le comprendre mais mieux vaut prendre le risque que la personne dise que "non c'est mort" et ça dès le début comme ça c'est bon c'est réglé tu passes à autre chose plutôt que donner du temps donner un petit peu de toi un petit peu de ton cœur en cachant un petit peu le plus important et le jour où tu décides d'être vraiment franc et honnête elle te dit "stop ça va pas le faire" sauf que toi pendant ce temps-là peut-être que tu auras déjà développé des sentiments et au final c'est toi qui va en souffrir


0 vote

Oui pas faux


0 vote


41 remerciements

Cela me semble résulter du partage du temps, et de la confiance dans ce partage. Il nous est difficile de penser à deux personnes en même temps, et c'est guère plus facile de faire l'amour en même temps malgré les multiples configurations explorées par l'humanité. Or chaqu'un a un besoin insatiable d'équité, surtout à notre époque où ce besoin apparait légitime. On tente bien de multiplier les modèles pour être rassurants (bisexualité, polyamor, etc), mais rien n'y fait, chacun pèse ce qu'il pense devoir lui revenir de droit.

Si je devais avancer un conseil, ce serait celui de s'attacher à savoir partager son attachement et sa sexualité de façon acceptable par l'autre, si on tient à cet autre. Je ne sous-estime pas les phobies entrainées par l'éducation de la société, mais logiquement il existe toujours des voies pour rassurer des peurs déraisonnables, en tout cas dans une démocratie égalitaire (cela pourrait ne pas durer alors autant en profiter tant que cela existe).


0 vote

Ah ça les peurs sont multiples je dirai pour un bi, c'est la question des mst etc


0 vote


41 remerciements

Citation de JorisGunn #287597

La question des risques sanitaires est légitime, l'expositions des gays et bi est pour l'heure largement supérieure à celles des hétéros en France (attention, la situation est en train d'évoluer à cause de la précarisation).

Mais une surexposition aux risques cela se gère, en la compensant par ce qu'on appelle une prévention de ces risques.

Au final l'acceptabilité devrait être la même...

La difficulté provient certainement que pour les gays et elle est déjà prise de tête, pour les hétéros elle doit friser l'incompréhension.


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit