Comment être bien au lit

Ancien membre  

Voilà,

Je suis très timide comme personne, mais j'arrive facilement à me faire des amis, pour ce qui est d'un petit copain c'est plus difficile car je suis toujours "Anxieuse" de faire l'amour.

J'étais avec un gars depuis 1 mois mais je penses que c'est pour ma transition qu'il m'a quitté mais je me demande aussi si c'est pas plutôt parce que j'ai pas couché avec lui.

Avant lui j'avais rencontré un autre mec et j'évitais toujours qu'on se retrouve seul chez moi ou chez lui puis j'ai mis fin a la relation sans explication vraiment convaincante.

Mon corp me dérange pour l'instant et j'ai peur qu'on me fasse des trucs que j'aime pas ou qu'on me touche à des endroits qui me dérange alors comme je suis trop reservé, quand je sors avec quelqu'un, je n'arrive pas a avoir une discution franche de ce que je veux faire sexuellement ou non et je me limite a embrasser mon partenaire qui naturellement au bout de quelques semaine ce lasse que ça n'avance pas.

J'en ai marre d'être coincé du cul 😅 😅 😅

Felix35  

Bonjour,

Il me semble qu'il y a deux problèmes, un peu liés mais différents. Le premier est l'acceptation de ton corps, sur laquelle tu dois avancer. L'autre est l'absence de communication : si tu ne dis rien de tes peurs et tes gênes, mais que tu t'arranges pour éviter toute discussion… ça risque de toujours finir comme tu le décris…

Comme on n'en sait pas beaucoup plus sur toi, il est difficile d'être plus précis, mais d'une façon ou d'une autre, il va falloir travailler sur l'acceptation de toi-même et sur la communication, quitte à te faire aider un peu…

Ancien membre  

Merci Felix, oui je me suis lancé j'ai vu sur la page FB de la LGBT de ma ville qui avait un sexologue le 20 octobre dans leur local. je me suis lancé et me suis inscrite on verra bien si il me donne des conseils :)

Ancien membre  

Le problème c'est qu'un couple surtout au début, c'est beaucoup de sexe et peu du reste. C'est le temps qui fait apprécier ce «reste» et donne peu a peu l'importance du «fond» sur la «forme» ....

Ta situation singulière trouve évidemment peu sa place dans ce comportement universel.

Il semble que ton corps soit un problème pour toi et impact ta sexualité. Sans doute ton inconscient attend il d être en adéquation avec ton corps pour s autoriser une sexualité epanouie ? Je ne sais pas, en tout cas c est une bonne idée de rencontrer ce medecin specialiste qui t apportera une réponse qui est de sa compétence.

La sexualité c'est compliqué. Il existe même des couples qui s epanouissent sans sexualité et la refusent.

Je te souhaite de trouver une reponse a tes questions tres vite.

Ancien membre  

Oui je verrais ce que me dira le sexologue le 20 je vous dirais ça. bon pas en détail mais en gros quoi. 😅 merci

Ancien membre  

Je suis stréssée je suis jamais allée voir un sexologue il nous demande pas de nous deshabiller j'espère ?

avatar contributeur de GrillePain
GrillePain   - modifié par GrillePain le 18/10/2018 - 17:39:35

Of course not, c'est juste comme un psy mais orienté sexe :o

pour répondre au sujet de base, idem, si tu fais de la dysphorie (si c'est bien comme ça que ça s'appelle, quand tu renie une partie de ton corps souvent liée au genre et qu'un travail d'acception n'est pas envisageable, contrairement à un simple complexe) tu peux en parler à ton/ta partenaire avant, c'est peut-être génant sur le moment mais après tout vu que c'est la personne avec qui t'es censée avoir confiance.. ça peut être une bonne façon de voir que c'est vraiment le cas et que tu vas pas devoir "faire semblant" dans un rôle que tu crois devoir tenir à tout prix. Si t'as la certitude qu'il dépassera pas les limites que tu veux pas, tu pourra lui faire plaisir autrement donc c'est pas tout ou rien.

Ancien membre   - modifié par AinsiSoisJe le 18/10/2018 - 17:52:13

GrillePain oui tu as raison, je sais que c'est dans la discution que ça avancera et bien sur dans l'évolution de ma transition car je me sent mieux jour après jour mais parler de sexe avec un mec j'ai encore beaucoup de mal et pourtant j'ai des envies bien concrète et physique que je n'arrive pas à mettre en pratique par honte de mon corp.

Ancien membre  

Bonsoir,

J'ai vu la sexologue (j'ai été soulagée que ce soit une femme) et elle m'a donnée plusieurs conseils pratique dont celui d'écrire sur une lettre tout ce qui me dérange et de la donner a la personne avec qui je suis, c'est une bonne idée vu qu'a l'orale je suis nulle :)

Je suis très contente de cet entretiens d'une demi heure

Bises.

Pacha.

Ancien membre  

en tant que future sexologue je te conseil de communiquer avec ton partenaire, tu as le droit de ne pas aimer certaine chose, on est tous différent, si tu ne dit rien tu vas te forcer, et ça créera des blocages, tu seras tendu stressée et j'en passe... La sexualitée relie le cerveau ! Si tu n'est pas bien dans ta tête tu ne seras pas épanouie avec ton corps !

Ancien membre  

et non un sexologue ne te demandera pas de te déshabiller ^^ XD

Ancien membre  

Bonjour AinsiSoisJe,

je débarque sur ton sujet un peu en retard, mais il me touche grave, et je sais pas pourquoi car je suis pas concerné (oui je suis un mec de base).

Tu es en pleine transition si j'ai bien pigé, alors il me semble presque évident que tu sois troublée voire dégoutée par ton propre corps en ce moment, d'autant que tes sensations et aussi tes hormones doivent foutre un sacré bordel. Or, pour aimer (faire) l'amour, il faut aussi s'aimer un peu soi et son propre corps, non ? Pour aimer donner et recevoir, avec son corps, pour aimer la communion des corps...

Moi je suis maigre et ça me pose un peu problème car j'ai pour ainsi dire aucun sex appeal ni "love appeal", et j'en souffre grave. Mais si une personne que je peux aimer me prend tel que je suis, si je peux aller chercher une clope ou une verre d'eau sans me sentir jugé dans mon corps, alors tout va bien presque à chaque fois... En partie pasque je suis très doué avec (j'ai pratiqué à fond mille disciplines corporelles, je te recommande ça, ça peut donner confiance, y compris le rugby pour un gringalet).

En attendant que ta physiologie se stabilise, comme disent les autres interlocuteurs, et j'approuve bien tout ce qui s'est dit : la franchise, la parole vraie, reste la meilleure option. (Et c'est pareil quand ça va bien, d'ailleurs! Dire "tu m'fais craquer!" ou "j'adore comme tu m'touches là" ne fait que du bien, nan?). Explique simplement, et avec tes mots à toi, ton histoire et ton présent, et aussi ton futur comme il se présente. Qu'en penses tu ?

Et pense à une chose : les gens qui te prennent pas comme tu es, et comme tu deviens, non seulement sont pas dignes de toi, mais sont sacrément nocifs ! Ces gens là ne font que du mal. Même s'ils ont du sentiement (ou le prétendent, ou font comme si), ils font énormément de mal. Et c'est encore plus vrai dans ton cas particulier. Si tu peux avoir des avis extérieurs sur les gens qui te font kiffer, ou encore mieux des avis de leurs ex, hésite pas !

Bonne chance, et je te souhaite de rencontrer de belles persones (quels que soient leurs sexes ou genres), diniz.

PS : au cas où ma façon de penser te correspond, je te laisse mon mail en PM.


Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.