L'amour, en théorie...

Amour et intimité - Créé le - 11 Participations

L'amour, en théorie...

Je ne peux m'empêcher de chercher une logique, une explication, une théorie aux choses courantes de la vie, jamais rien de bien élaboré, je ne prétends pas être un génie.

Pendant longtemps, j'ai imaginé l'amour comme l'union de deux pôles, d'un côté une entente intellectuelle indispensable et de l'autre une capacité physique à partager de la tendresse, de l'affection et éventuellement des moments plus intimes.

Si cela était aussi simple, nous ne serions probablement pas ici. Je me suis donc rendu compte qu'il fallait un troisième élément, un peu comme la source de chaleur du triangle du feu. Cette étincelle qui nous habite, ces papillons qui battent délicatement des ailes dans notre ventre, notre cœur qui s'emballe lorsque nous pensons à l'autre. Relevant des sentiments, cela est donc indépendant de notre volonté.

Cependant, ce n'est pas suffisant, il semblerait qu'il y ait une multitude d'autres facteurs à prendre en compte. Histoire commune? Disponibilité? Dispositions? Bénédiction de l'entourage? Et bien d'autres... Plus la liste s'allonge, plus les probabilités de pouvoir être heureux en couple me paraissent minces, plus je suis pessimiste.

Et si c'était plus simple que ça?
0 vote

L'amour et en effet très dur mais aussi très simple, je pense qu'il ne faut pas chercher l'amour parfait mais laisser faire les choses, ce que tu dit et relativement vrais mais ils ne faut pas pensée à tout ça et laisser venir petit à petit et prendre confiance en soit ;)
0 vote

Pour moi l'amour, c'est l'amitié, le désir en plus.
S'il n'est pas provoqué mais se construit de lui-même au fil du temps, laissant le temps de découvrir sans enjeu la personne, alors cet amour naîtra sur de bonnes bases.
0 vote

Humm … être amoureux/euse est un processus qui nous oblige à tout réorganiser et tout repenser le présent comme notre passé. Dans la vie quotidienne, nous n’avons pas cette possibilité, car notre passé existe avec ses choix, ces moments de bonheur, de déceptions, ses regrets etc …
En amour l’on s’ouvre alors à une existence différente et rien n’assure qu’elle soit possible ; et cet état tend à la fusion de deux personnes complètement différentes et à la fusion de deux volontés.
L’amour partagé implique que les deux personnes veulent ensemble ce qui est important pour chacun d’entre eux et l’amour est également une lutte permanente avec l’autre et avec soi-même. En effet, nous adoptons et valorisons ce qu'il y a de meilleur chez l’autre, ce qui nous semble le plus original et authentique en lui ou en elle, donc nous sommes obligés de revoir l’image que nous avons de nous-mêmes et le désir de plaire à l’autre nous oblige à nous modifier sans cesse.
Or, cette recherche "à être heureux/euse", comme tu le dis, n’est pas forcement si simple que ça !!
0 vote


"S'il n'est pas provoqué mais se construit de lui-même au fil du temps, laissant le temps de découvrir sans enjeu la personne, alors cet amour naîtra sur de bonnes bases."

Je suis d'accord sur le fait que ce soit quelque chose qui se construit au fil du temps seulement c'est délicat dans notre génération "tout, tout de suite". Je le suis un peu moins sur la formule "sans enjeu". Je pense que chaque relation, et plus généralement chaque chose que l'on entreprend, est purement intéressé et égoïste. Vouloir le bonheur de l'autre nous rend heureux, c'est bien pour cela que l'on se bat dans ce sens lorsqu'on aime ou est amoureux.

"En effet, nous adoptons et valorisons ce qu'il y a de meilleur chez l’autre, ce qui nous semble le plus original et authentique en lui ou en elle, donc nous sommes obligés de revoir l’image que nous avons de nous-mêmes et le désir de plaire à l’autre nous oblige à nous modifier sans cesse. "

Effectivement, il y a aussi cette notion d'émulation qui me semble encore plus importante que la simple recherche du bonheur. Chaque relation nous grandit, nous améliore, et je pense qu'inconsciemment c'est ce qui motive la plupart des personnes à chercher leur moitié, au delà du désir d'être heureux à deux.

Certains se contentent d'ailleurs de ce dernier point, ce sont ces couples qui se forment et se déforment dans notre entourage d'une facilité déconcertante. Pour les autres, les choses sont bien plus compliquées et difficiles... J'ai un amer sentiment d'injustice,à croire qu'être superficiel soit la clef de la réussite.
0 vote

Et si on acceptais qu'on a finalement aucune prise sur l'amour ... on ne peut qu'attendre qu'il vienne ... ou pas (en esperant quand même plutot qu'il vienne...) ?
0 vote

Par "sans enjeu" je veux dire que les bases de la relation se construisent avant que celle-ci soit qualifiée d'amoureuse. Donc on n'essaie pas e paraître à ce moment là ni de faire des effort pour rendre l'autre heureux, on est, simplement.
0 vote

Je pense que si l'amour était un concours de circonstances, une équation mathématique, ça n'aurait plus grand intérêt.
C'est parce que l'amour ne se commande pas, parce qu'il peut être fort, et à la fois ne tenir à rien, que ça en devient le meilleur sentiment du monde, et que le départ d'un être aimé peut-être si destructeur.
0 vote

Selon moi, la seule chose qu'on ne contrôle pas, c'est l'étincelle, peut-être ce que vous appelez "amour". Attendre qu'elle soit partagée de suffit pas. Autours d'elle doit se construire l'entente intellectuelle et le plaisir physique. Il ne tient qu'à nous d'entretenir notre corps et de nous cultiver pour augmenter nos chances de réussite. Mais malgré ces trois éléments, rien ne garantit que ça fonctionne. Je me demande juste ce qu'il faut de plus... c'est une question sans réponse j'imagine.

"Par "sans enjeu" je veux dire que les bases de la relation se construisent avant que celle-ci soit qualifiée d'amoureuse. "

Je plussoie, hélas beaucoup de jeunes parlent maintenant de "friendzone". C'est un concept que je n'assimile pas du tout. Il paraîtrait que quand tu es ami avec une personne pendant un certain moment, alors tu ne peux plus envisager quelque chose de plus sérieux avec elle. La société a visiblement réussi à imposer le schéma unique du coup de foudre, c'est maintenant ou jamais.
0 vote

Soyons prudents, les sentiments ne peuvent pas se traduire dans des équations mathématiques, ni dans des certitudes bien établies et n’essayons non plus à vouloir tout maîtriser ; laissons parler le langage du cœur.

Tomber amoureux ne correspond pas au désir d’aimer une personne intéressante ou sympathique ou autre, mais à celui de reconstruire la société, d’impulser un renouveau et de voir le monde d’un œil nouveau. Celui qui désire être amoureux pour enrichir uniquement son existence ne peut tomber amoureux, il ne peut qu’aimer ; donc, il est impossible de tomber volontairement amoureux même si on le désire intensément.

Néanmoins, il me paraît possible rendre quelqu’un amoureux si, au bon moment, une personne se présente et te témoigne sa disponibilité, sa compréhension … et que tu lui apportes des certitudes, que tu le pousses dans cette direction et à prendre le risque de se projeter dans une nouveauté absolue.
Personne ne tombe donc amoureux s’il est, même partiellement, satisfait de ce qu’il a et de ce qu’il est ; l’amour surgit par l’impossibilité de trouver dans l’existence quotidienne quelque chose qui vaille la peine.

La vie est ainsi faite en amour et toute personne est confrontée à cet événement qui bouleverse tout le quotidien bien établi !
Peut-on aimer deux personnes à la fois ? Certainement
D’en aimer une et de tomber amoureux d’une autre ? Certainement
De tomber amoureux de deux personnes ? Non

Tu sais, nous aimons plusieurs personnes : nous aimons nos parents, nous aimons nos frères et sœurs, nous aimons nos prof (ouais, pas tous comme même !)… ; aucun de ces amours n’exclut l’autre, aucun de ces amours n’enlève quelque chose à l’autre, mais on est amoureux d’une (seule) personne.
En outre, en amitié ce sentiment est forcément réciproque entre 2 personnes, autrement l’amitié n’aurait pas de sens ; lorsque l’on est amoureux, cet état naissant de l’amour n’est pas forcement réciproque.
0 vote


Merci encore pour ce commentaire qui nous éclaire sur la différence entre aimer et être amoureux, il est très juste. 🆙
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit