Amitié, amour, ambiguïté, où donner de la tête ?

photo de l'auteur Rosen
Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Bonjour,

Je viens à vous aujourd'hui pour avoir des réponses, où même simplement un peu d'aide.

Je suis homosexuel, je le sais depuis ma pré adolescence ou j'ai vécu une belle histoire d'amour, qui s'est malheureusement terminée tragiquement l'année de mes 18 ans. Notre homosexualité était assumé dans l'intimité, mais pas en public. Aujourd'hui, je suis encore très réfractaire à l'avouer ouvertement, et seul deux personnes me connaissent donc vraiment, ma meilleure amie et mon meilleur ami .

Je vais tenter de faire court, même si ça risque de ne pas trop marcher.

Voilà maintenant quelques années, j'ai rencontré Vincent sur un jeu en ligne. Nos premières intéractions n'ont pas été des plus constructives et il a fallu attendre l'année dernière avant d'organiser une rencontre entre ami de ce même jeu pour se voir. J'ai eu un coup de coeur pour Vincent. Son attitude dans la vraie vie en totale contradiction avec ce qu'il dégageait en jeu et en vocal m'a un peu chamboulé, et je suis tombé petit à petit amoureux de lui au fil de nos rencontres. Pour moi à cette époque, il était clairement hétéro, il ne me savait pas homo, et on déconnait avec quelques alusions bon enfant qui étaient biens prises de son côté comme du mien.

N'habitant pas à côté l'un de l'autre, nous étions quand même en contact journalié sur un outil vocal. Il m'a dit s'être mis en couple avec une collegue de boulot, avoir des problèmes relationnelles avec elle, et au détour d'une discussion, il m'a dit "Si t'étais une meuf ce serait plus simple" suivi d'un "Si j'étais gay j'aurais pas tous ces problèmes". J'avoue que sur ce moment, une petite lueur a jailli dans mes yeux, et me suis dit "Pourquoi pas imaginer quelque chose avec lui ?".

J'ai tenté de nombreuse fois de lui avouer mes sentiments pour lui, sans jamais vraiment y parvenir. Un jour alors qu'il était remonté pour voir ses parents dans le nord, il est passé diner à la maison avant de reprendre la route, au moment de se dire au revoir, plus que la bise, j'ai tenté de le prendre dans mes bras, juste par affection, il est resté planté droit comme un piqué, ce qui m'a un peu refroidi. On s'est tout de même fait la bise comme à notre habitude au moment où il montait dans la voiture.

Puis un soir, lors d'un méchant coup de déprime, il m'a avoué avoir menti sur sa copine, qu'elle n'existait pas et qu'il l'avait inventé pour se donner consistance lorsqu'il était en vocal. Il m'a aussi dit que sa froideur pour les contacts physiques avec des hommes était du à un épisode de sa vie ou il avait eu une fellation par son meilleur ami qui était ouvertement amoureux de lui (il y a de cela deux ans) et qu'il n'avait juste pas réussi à le repousser et qu'il était totalement pétrifié. Et qu'il avait rompu tout contact par la suite avec lui.

Suite à tout cela, je me suis senti obligé de lui avouer mes sentiments, et de lui dire que je n'étais pas comme cette personne, que je n'allais pas lui sauter dessus et que je respecterais son choix quelqu'il soit, je lui ai même dit qu'il pourrait m'envoyer chier s'il ne voulait pas qu'on continue à se cotoyer, il m'a répondu "J'ai une mauvaise nouvelle, tu vas devoir supporter ma sale gueule encore longtemps, ça change rien.".

Aujourd'hui il est en couple avec Virginie, qui est devenu ma meilleure amie, elle est au courant de la situation, on en parle librement, et depuis qu'ils sont ensemble, j'ai pu voir à quel point Vincent était devenu plus affectueux avec moi. Malgré le fait qu'on ce soit parlé de nombreuses fois au sujet de mes sentiments pour lui, de l'attirance physique que j'avais pour lui, du fait qu'il était désolé de ne pas pouvoir m'offrir ce que je voulais et qu'il était 100% hétéro, nous n'avons jamais été aussi proche.

Nous nous retrouvons souvent à trois pour des week-ends, ou j'ai le droit à des calins spontanés de la part de Vincent, ou il me prend juste dans ses bras, parfois il passe derrière moi et me fait un bisou dans le cou. Au réveil lorsqu'il arrive dans le salon où je dors, il vient s'allonger a mes côtés, me tourne le dos, prend mon bras et le mets contre son torse et on reste comme ça quelques minutes. J'ai même dernièrement eu droit à des siestes à trois ou j'avais ma tête contre son torse et ma main posé sur son coeur. J'aime ces moments, j'en ai vraiment besoin. Et je peux m'en contenter, il est mon meilleur ami, je vois qu'il est heureux, et ça me va.

Lorsque nous sommes à distance, Vincent est plus distant, que ce soit avec Virginie ou avec moi. Mais il a tendance a alterner. Lorsqu'il est plus prévenant avec elle, il l'est moins avec moi, et inversement, ce qui est assez éprouvant à vrai dire.

J'en viens donc au sujet qui fache un peu. Assez stressé par son avenir professionnel, Vincent est actuellement très tendu, voire clairement désagreable par moment. J'en ai un peu fait les frais, mais c'est surtout Virginie qui en patie beaucoup. Lors de notre dernier week-end, il a été très distant avec elle, j'ai pu le voir, eux qui sont généralement très tactils et qui se cherchent sans arrêt étaient cette fois distant physiquement, Vincent passait la plupart de son temps avec moi, était même affectueux avec moi, j'ai eu le droit à mon calin au réveil alors que Virginie n'a eu qu'un simple bisou. J'ai pu voir, clairement, qu'il était moins affectueux avec elle. On en a parlé, il m'a dit que c'était juste le stress au boulot et que ça allait passer une fois cette periode terminée.

Virginie a beaucoup de mal avec cette situation, elle est blessée car Vincent a parfois des mots durs envers elle sous couvert d'humour en ce moment, elle en est venu à penser qu'il allait la plaquer, du coup elle a craqué et a fouillé son historique. Elle a trouvé des recherches internet datant d'il y a un an sur le theme "hétéro cherche première expérience gay" "gay cherche hétéro", d'après elle ça n'a été recherché qu'une fois lors d'une nuit.

Honnêtement, elle comme moi on ne sait quoi en penser. Le caractère assez nerveux et parfois proche de la violence de Vincent quand quelque chose ne lui plait pas fait se poser de nombreuses questions. Elle se demande si vraiment il a eu une fellation de force dans le passé ou si c'était consenti, car il regrette d'avoir perdu le contact avec son ami. Généralement, quand on se fait agresser sexuellement (il a présenté la chose comme ça), on ne regrette pas de ne plus être en contact avec son agresseur. Elle se demande s'il ne serait pas bi, elle peut comprendre que si c'est le cas son boulot et son origine sociale peuvent lui sembler incompatibles. Au final elle veut juste comprendre pourquoi il est ainsi actuellement.

De mon côté je suis un peu perdu aussi. Je suis amoureux de lui, j'ai longtemps espérer quelque chose avec lui, puis je me suis résigné, parce qu'il a clairement dit qu'il était hétéro, parce que ses marques d'affections avec moi sont déjà énormes et même si je suis tout de même frustré, ça me va, j'arrive à m'y faire. Mais je vois clairement qu'un truc le tracasse dernièrement, au dela du stress de son boulot. Ca blesse Virginie, que j'aime beaucoup, ça le contrarie, et je suis mal de ne pas les voir heureux...

Je suis désolé d'avoir fait si long, mais j'avais besoin que ça sorte, et je voulais que ce soit le plus clair possible.

Peut-être que ce récit parlera à certains d'entre vous et que du coup je pourrais y trouver quelques réponses.

Merci de m'avoir lu en tout cas.



photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

merci d'avoir partager cette histoire,

ca me rappel un peu mon adolescence. a l'époque je ne savais rien de ma sexualité, j'étais un hétéros confirmé, pur et dur. Il n'y avais aucun doute la dessus, ni de choses inconscientes etc.

Mon meilleur ami de l'époque était homo, il ne s'en cachait et moi je m'en fichais clairement.

on s'est retrouver en internat ensemble du coup on se voyais tout le temps. Il a toujours eu des sentiments pour moi, cà m'a un peu derangé car moi je le voyais comme mon ami et mon confident et surtout hors de question de me taper des mecs.... Et pourtant, avec lui j'avais de grand moment calins, tendre respectueux et surtout absolument pas porté sur le sexe, vraiment. Pareil pour toi, il se mettais deriere moi, me prenais dans ses bras, je faisait pareil. je rappel que vraiment pour moi a cet époque rien de conscientisé j'étauis hétéro confirmé. J'ai toujours été sensible, voir hypersensible, a voir ou pas du tout, je sais pas, mais quioi qu'il en soit, ce pote homo avec qui j'avais ses rapports me semblais normaux, j'avais pas un homo devant moi, j'avais un etre humain que j'aimais tout simplement................ tou ca pour dire que peut etre que ton ami, comme moi, te vois simplement tel que tu es, sans ambiguité, t'es juste son meilleur ami qu'il aime.....

Mais clairement, s'il est pur hétéro, il vaut mieux que tu tourne la page. Il retourneras toujours auprès d'une femme. J'ai une connaissance qui a voulu qu'on essaie, il a été malheureux parcequ'il s'est rendu compte que finalement c'etait plus pour me faire plaisir qu'autre chose, il prenais la tendresse mais je voyais que le sexe le degoutais un peu (enfin pour se laisser faire ca allais mais pour mettre la main a la pate y'avais plus personne ^^).

Au final c'est moi qui est rompu parceque je voyais bien que quelque part il se forcait. au final aujourd'hui il est en couple depuis 6ans avec de beau enfants et tout va pour le mieux, bref, on s'en fou mais....

c'ets pas simple mais oublie le sentimentalement parlant


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

histoire interessante , je ne pourrais malheureusement pas vraiment t'aider.

Je peux juste donner mon point de vue : Il ne s'assume pas, ou ne sait pas ce qu'il veut, et préfère avoir le cul entre deux chaises le temps qu'il se décide. Peut etre bi ?

Mais c'est vrai qu'il porte beaucoup les choses à confusion, comme quand tu dis qu' il viens s'allonger avec toi, on peut dificilement prendre ça pour de l'amitié, même ++. Peut etre que tu es une personne en qui il a suffisamment confiance pour se permettre ce genre de chose, ou peut etre qu' il veut juste "tester" pour voir ce que lui même ressent à ce moment là, auquel cas il devrai te faire part de son ressenti.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Droxalln : pas d'accord pour la p^remiere partie, il y a vraiment ders gens pour qui l'humain passe avant le sexe/genre. Par contre pour la 2eme partie t'as pas tord je n'y avais pas pensé


photo de l'auteur timofort
Timofort
Homme de 45 ans
Brest

Bonjour Rosen et bienvenue sur betolerant.

D'abord, un grand merci pour le courage dont tu as fait preuve de venir de confier ici 🙂.

Beaucoup de gens ont éprouvé le même cas de figure que le tien, et beaucoup d'entre-eux n'ont pas osé franchir le pas pour s'exprimer ouvertement.

En te lisant, la première chose que je vois est que toi et ton ami vous n'êtes pas au même point de cheminement. Comme tu le fais savoir, ton ami a eu une expérience homo dont il ne garde pas un bon souvenir. C'est d'autant plus dommage que ce souvenir semble troubler ses sentiments présents. À la façon dont il se comporte avec sa petite amie et avec toi, il donne l'image d'une personne sentimentalement tiraillée entre deux personnes qu'il affectionne très particulièrement.

De plus, Virginie est au milieu et "subit" cette situation très délicate : elle doit avoir un coeur en or pour accepter ces témoignages d'affection entre toi et Vincent. Tu peux la remercier chaleureusement d'avoir été à ton écoute 👍.

De vous trois, je pense que c'est Vincent qui a besoin le plus d'aide. S'il bloque sur cette expérience passée, il faut lui donner le temps de surmonter ses difficultés. En l'état actuel, il est encore trop troublé. Mais ça n'exclut pas d'en parler calmement : il faut qu'il en parle pour se libérer progressivement et donner plus de clarté dans son coeur.

Avec le temps, tout s'arrange, comme dit le dicton.

Au plaisir de técouter et d'espérer avoir répondu à tes préoccupations 😉


photo de l'auteur Rosen
Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Pour être honnête, j'ai souvent vu des ambiguités dans son comportement avant qu'il soit en couple. A cette époque nous étions pas aussi proche, et en étant amoureux de lui, je suis conscient que j'ai certainement vu des signes là où il n'y en avait pas. Je lui ai fait une vraie déclaration d'amour, où je me suis laché, parce que j'en avais besoin, j'avais besoin qu'il puisse se mettre à ma place, et me voir comme je le voyais. Il a été touché, et il s'est excusé de ne pas pouvoir me donner ce que j'attendais.

Lorsqu'il s'est mis en couple et qu'il a commençait à devenir plus affectueux avec moi, physiquement, j'ai juste pris ça pour le fait qu'il m'aimait, et que comme un enfant, tu ne réfléchis pas trop, tu as envie de prendre quelqu'un dans tes bras, tu le fais. Il hésite pas à faire le premier pas, je suis plus retissant de mon côté, parce que j'ai peur de le géner, que ce soit mal interprété, mais au final on a jamais eu de problème sur ça. Il n'y a jamais eu de geste déplacé entre nous ou de situation "cocace", ça reste des etreintes platonique. Je pense que ce contact le rassure tout comme moi, et que c'est une simple marque d'affection au final.

Puis il y a eu ce dernier week-end, où Virginie m'a clairement fait savoir qu'il n'était pas très physique avec elle mais qu'elle était contente qu'il le reste avec moi. Qu'elle était contente qu'il passe du temps avec moi. Puis la fameuse recherche historique a fait surface. En soit, Virginie s'en fout si jamais il est bi, du moment qu'il est au clair avec ça et que ça ne le ronge pas. Mais effectivement, suite à ça je me suis posé quelques questions, je me suis rappellé des éléments qui me paraissaient être des signes au début, et honnêtement, ce qui me fait le plus peur, c'est qu'il refoule des choses et que ça le pourrisse au final. Que ça pourrisse sa relation avec Virginie. Parce qu'aujourd'hui, bien que mon désir physique soit présent pour lui (qu'il le sait parce que je lui ai vraiment tout dit), c'est mon meilleur ami, et je veux pas perdre ça, je n'arrive même pas à m'imaginer pouvoir passer le pas avec lui, parce que l'affection il me l'apporte via les etreintes etc.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

peut être aussi que il veux se séparer de virginie tout simplement.... mais qu'il a peur de vous blaesser l'un et l'autre come vous êtes un trio amicale.... peut être aussi que tu te poses des question la ou il n'y pas lieu (apres je suis pareil je reflechit a tout et pour rien ^^)

mais oui cette histoire est compliquée. Peut être devrait tu garder des distances avec leur histoires... fait la part des choses en tre ton amitié, ton amour et leur couple (oui facile a dire).

en tout cas, même si ca fait soufrir et que tu les aimes tous les deux, il me semble essentiel pour toi de te protéger un peu et de laisser les choses a qui elles apartiennent. tu peux ecouter leurs histoires de coeur mais ca reste leur problème. Quand a ton amis, l'ecouté, l'aider oui, mias lui dire aussi qu'il doit être honnete avec lui même. Tu vas pas prendre les décisions a sa place


photo de l'auteur Rosen
Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Merci beaucoup pour vos réponses.

Je vais en profiter pour répondre un peu plus dans les détails, et surtout sur les points que Timofort a évoqué.

Pour le premier point que tu évoques, je le reconnais bien là-dedans. En effet, vu que nous habitons Vincent, Virginie et moi a environ 2h30 de routes les uns des autres, nous passons, hors week-end, notre temps à se parler sur un vocal, ou au tel. Vincent est assez froid et très peu communicatif à distance, contrairement à Virginie et moi, c'est donc assez dur à gérer pour nous deux. Et généralement, Vincent est avenant avec un de nous, tout en délaissant l'autre. Par exemple sur une semaine, il va m'appeller tous les jours en rentrant du taff sur la route, et ne pas appeller Virginie, puis ce sera l'inverse. Comme si il n'arrivait pas à être constant avec les deux en même temps.

Pour ce qui est de Virginie qui a un coeur en Or, effectivement, après elle ne prend pas du tout mal ma relation avec lui, elle est d'ailleurs heureuse de voir qu'on soit proche lui et moi, et elle pousse en ce sens. Quand j'ai mon calin le matin, elle me regarde tout sourire, et une fois qu'à deux elle me dit à quel point elle est contente de nous voir ainsi. Elle nous aime tous les deux, elle veut notre bonheur comme je veux le sien, et si au début j'ai eu un peu de mal à les voir ensemble, je sais qu'il la rend heureuse, qu'elle le rend heureux et c'est le plus important. Tout comme elle m'a dit qu'elle serait heureuse de me voir heureux avec lui, même si ça lui ferait du mal. Je pense qu'on a trouvé un bon équilibre elle et moi.

C'est juste qu'actuellement, sous couvert du stress de son boulot, il est parfois très blessant avec elle, avec moi aussi. Que la distance est compliqué a gérer, et que elle comme moi, lorsque l'on se retrouve en week-end, on en attend beaucoup, pour se recharger un peu, et être rassurer. Le dernier week-end a été tout le contraire pour elle, elle n'a pas trouvé le réconfort qu'elle attendait, et il a même été très "gaffeur" et blessant sur certaines remarques à son égard, alors qu'avec moi il a été très avenant. Du coup elle se pose des questions, je m'en pose également, parce que je n'aime pas les voir mal.

Vincent a du mal à parler de ses sentiments avec la personne qui en est la cible. Du coup, il se confie à moi lorsqu'il sagit d'elle, et à elle lorsqu'il sagit de moi. Il lui a souvent dit que je lui manquais, à quel point il avait besoin de moi et qu'il imaginait pas son avenir sans moi, mais ça il me le dit pas directement, je l'apprend de Virginie. Tout comme en ce moment, il me dit à quel point il tient à elle, qu'il a des projets pour elle, mais il ne luit dit pas directement. Du coup c'est compliqué.

Pour Paradoxe, j'ai pensé à m'écarter de tout cela, mais il faut avouer que je ne pourrais pas. J'ai besoin de lui dans ma vie, quotidiement en vocal, et surtout de le voir même si on y arrive pas assez souvent à notre gout.

Elle comme moi, on sait qu'il est torturé, qu'il a des choses qui le perturbe, et on essaie de le faire parler, parce qu'on veut son bien, mais il s'y refuse. Et comme nous arrivons pas à avoir des réponses de lui, on s'imagine des choses et c'est fatiguant.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

non je dis pas de eloigner de lui ou d´eux juste de leur faire comprendre pu toi meme colorendre que leur couple leur appartiens. ca ne dois pas etre a toi de gerer leur problemes de couple.

j´aurais peur que tu te perde la dedans et que tu te perde toi meme surtout


photo de l'auteur Rosen
Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Bonjour,

Je reviens vers vous après quelques mois car la situatuin a évolué, en bien, en mal, jusqu'à ce qu'elle est aujourd'hui.

Je vous raconte...

En juillet, nous avons passé tous les 3 une dizaine de jours ensemble pour les vacances. Au départ Vincent ne devait rester que 5 jours, pour pouvoir remonter chez ses parents le reste des vacances.

J'ai insisté pour qu'il reste la totalité des vacances, parce que j'en avais besoin, que Virginie aussi en avait besoin. Vincent a donc accepté. Mais de force, et ça je ne l'apprendrais que bien plus tard... Quoiqu'il en soit, à partir de ce moment, ma relation avec lui s'est dégradée et la proximité physique qu'on entretenait à simplement disparu. Il m'a dit qu'il s'était forcé depuis le début pour tenter de me faire plaisir, mais qu'aujourd'hui il ne voulait plus. Les calins du matin, du soir, le bras autour du coup devant la tv, j'ai tout perdu à partir de ce moment là. Il n'y avait plus aucune marque d'affection.

Ayant très mal pris la chose, nous avons fini par arriver à un compromis. Les marques d'affections comme je les avais connu étaient perdu, mais à côté de ça il ferait un effort pour qu'on se voit plus réguliérement. Le jour de mon départ, même son calin d'aurevoir semblait forcer, il ne m'a même pas accompagné à la gare... Je me suis rassuré en disant qu'au moins on se verrait plus souvent...

Mais fin juillet Virginie a appris être enceinte, elle a un peu paniqué de la réaction de Vincent, mais lui l'a bien pris. Il a tout fait pour être là pour elle, allant la voir réguliérement. Il n'avait donc pas le temps pour pouvoir nous voir tous les deux, il l'a prioritisé, ce qui est normal et ce que j'ai compris, même si ce fût difficile du coup.

On a mis deux mois à se revoir, et mon apréhension était grande. J'étais resté sur les mots de juillet, sur les attitudes de juillet. Il est venu me chercher seul, et dans la voiture il a passé des morceaux romantique en posant sa main sur ma cuisse et disant "Toi je vais te pécho". J'ai pris ça comme sa tentative de renouer le contact, pour me faire comprendre qu'on était toujours ok. Durant ces quelques jours avec moi, il s'est montré très présent, même calin. Je me souviens avoir eu une discussion sur la terasse avec lui ou il m'a demandé "Si j'avais été gay, tu te serais montré plus entreprenant ?", auquel je lui ai répondu que non. Il a aussi eu des gestes et des invitations ambigues, m'invitant après des chahutages à lui effleurer le paquet en disant que je n'oserais pas car je le respectais trop. Chose que je n'ai effectivement pas faite. Il a même était me dire sur notre dernière soirée avant d'aller se coucher, comment il aimait se faire sucer... Bref, en soit, ce mois de septembre m'a vraiment laissé un sentiment étrange. On était à l'opposé totale de juillet... Le reste du séjour entre Vincent et Virginie s'est terminée en demi teinte pour elle. Il a été présente pour elle avant que je sois là, beaucoup moins quand je l'étais, du moins en journée passant son temps avec moi, puis après mon départ il s'est mis dans sa bulle, passant quasiment tout son temps sur son portable. Puis est venue l'écho, et là Virginie m'a dit que Vincent s'était montré juste distant, sur tous les points, et que même leur intimité s'en était vu atteinte.

On en vient à octobre ou j'ai repassé quelques jours avec eux. Vincent a été comme en septembre, calin, attentionné avec moi. J'ai eu le droit a beaucoup de calin, et même le matin au réveil. Et il y a eu ce moment, quelques heures avant que je parte, ou nous avons chahuté à trois, et ou nous avons pris le dessus sur Vincent, et ou je lui ai mordu la fesse (habillée hein) après qu'il m'est mordu l'épaule. Puis il s'est relevé brusquement, m'a regardé, je m'attendais à ce qu'il dise un truc, ou me reproche un truc, et il m'a juste fait un bisou sur la tempe et est parti à la douche, nous laissant Virginie et moi totalement désarmés.

Nous en venons aux récents événements... Virginie du fait de sa grossesse a été très en demande de Vincent, que ce soit pour le voir, pour les calins, l'affection. Lui, a du mal avec la proximité, il a besoin de se mettre souvent dans sa bulle et rester seul. Il s'est un peu senti étouffé et ils se sont engeulés. Il a eu l'impression de ne pas la rendre heureuse, il l'a mal pris et lui a clairement dit "trouve toi un mec qui te rendra heureuse". On a parlé à trois cette soirée, essayant de mettre le doigt sur ce qui tiraillait Vincent. Son histoire avec sa première copine qui s'est mal terminé et sur laquelle il n'avait pas tiré un trait apparemment, le fait qu'il a fait des conneries dans sa jeunesse qui a fait que tout le monde s'est détourné de lui, le fait qu'il se sent coupable et qu'il n'arrive pas à se pardonner d'avoir fait du mal aux gens. La soirée s'est fini en demi teinte...

Et le lendemain, il s'est montré extérement présent, pour Virginie, pour moi, (à distance via des appels et des messages), ou il a mis l'accent sur des choses pour nous faire plaisir, des messages pleins d'affections, plein d'allusions aussi (pour moi surtout), il connait mon côté un peu dominé, et il a eu des phrases allant dans ce sens, explicites. Je lui ai rappellé que j'avais du désir pour lui, au dela de mon amitié, il a dit qu'il savait bien.

Puis il y a eu la descente aux enfers. Virginie a été fouillé dans des historiques, afin d'avoir des réponses, attendant son enfant, elle a voulu savoir dans quoi elle mettait les pieds, s'il y avait un avenir pour eux. Et elle l'a confronté, pendant 3 heures en visio alors qu'il était en repos chez ses parents. Elle a dit tout ce qu'elle avait découvert sur sa jeunesse, ses ex, sa première en particulié avec qui il avait encore des choses a regler apparement. Le lendemain, elle a contacté cette ex, avec l'approbation de Vincent. Elle a reussi à avoir son ex au téléphone, a tenté d'obtenir son pardon pour tenter de faire avancer Vincent. Elle n'a pas réussi, elle a eu un "il faut qu'il tourne la page, ça fait 6 ans maintenant". Elle a dit ce qui s'était dit entre elles à Vincent, puis ce fût le drame.

Sur la route du retour, il m'a tout d'abord appellé, m'a demandé ce que j'avais pensé de la démarche de Virginie, je lui ai dit qu'elle avait besoin de réponse et qu'elle voulait qu'il tourne la page. Il m'a dit que si elle doutait de lui maintenant, elle douterait toujours. Puis il s'est mis à tout mettre en oeuvre pour que je ne laisse tomber. Il a eu des mots durs, disant qu'il nous rendait pas heureux, et qu'on devait laisser tomber. Il m'a dit ne jamais m'avoir aimé, de ne même pas me considérer comme un ami. J'ai pris sur moi, j'ai dit que je le laisserais pas tomber, puis il en a rajouté, j'ai tenu en lui disant que j'étais pas comme ceux qui l'avait laissé tomber avant, que je tenais sincérement à lui et que je le laisserais pas tomber. Il a raccroché voyant que ça ne marchait pas, et il a fait la même chose avec Virginie ensuite. Il s'est radouci en fin de soirée, en disant que la pression qu'il avait, le fait de nous faire du mal lui avait fait péter un cable. Et s'est excusé plus tard auprès de moi en disant qu'il m'aimait vraiment et qu'il pensait pas ce qu'il a dit.

Depuis, il est plein de bonnes attentions et de messages tendancieux et explicite avec moi. Je me dis qu'il fait ça pour me faire plaisir, mais je suis toujours amoureux, et je me demande toujours "et s'il y avait plus?" Surtout que Virginie de ce côté là va dans mon sens en lui disant qu'il peut faire ce qu'il veut avec moi.

Enfin voilà... Je suis perdu, perplexe, je doute... Je suis dans la pire position qui soit. J'aime sincérement ce garçon, j'ai envie de le savoir heureux, de le voir heureux. Et je vois aussi que ça me fait du mal en soit. Parce qu'il y a la frustration d'en vouloir plus.

J'ai essayé de faire le plus bref possible, et le plus clair, je me rends compte qu'au final c'est vachement compliqué d'exposer tous les faits tellement en soit ce n'est pas simple...

Merci à ceux qui liront juste, et ceux qui prendront la peine de répondre.

Cordialement


photo de l'auteur steph41190
Steph41190
Homme de 43 ans
BLOIS

Salut Rosen,

Effectivement, ta relation avec vincent est très complexe, celle avec virginie aussi (elle à bien du courage et doit vraiment l'aimer aussi!).

Vincent peux avoir plusieurs facettes en fait:

Il est peut être hétéro et bi-romantique?

Ou encore il est bisexuel....et il refoule sont attirance pour les hommes (je pencherai pour cette hypothèse)

Après les raisons pour lesquels il refoule peuvent être nombreuses et complexes.

En attendant cette situation qui perdure risque à la longue d'être toxique pour toi et aussi pour Virgine. Il risque de "péter les plombs" de plus en plus avec l'âge...il aura de plus en plus d'attirance pour toi et aura de plus en plus de mal à "choisir" entre toi et Virginie. Je pense qu'il ne veut pas avoir de relation charnelle avec toi aussi pour "préserver" Virginie....même si cette dernière à l'air de vouloir autoriser beaucoup de liberté pour garder Vincent.

Cordialement

Stéphane


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 43 ans
paris

Salut,

histoire à trois très compliquée.

J'ai eu plusieurs impressions en te lisant.

Dèja c'est une super belle amitié, compliquée, avec des hauts et des bas, mais très jolie aussi bien avec toi et Vincent qu'avec Virginie.

Seconde impression "quels enculés ce Vinc.. Il t'allume et n'assume pas". Après j'ai temporisé et je me suis dit qu'il était perdu. Qu'il assume (en partie) son attirance amoureuse pour toi, mais refoule la partie physique.

Lorsque je t'ai lu, je me suis demandé comment tu faisais pour résister lors de vos contacts physiques pour ne pas l'embrasser ou le caresser.

Je pense que tôt ou tard il faudra passer par cette étape. Ça peut clasher ou bien se passer.

Autre ressentie. Comment fais-tu au jour le jour pour tenir. Ça doit être très dur à gérer.

Tu devrais penser à toi. Et peut-être imaginer de faire de nouvelle rencontre.


photo de l'auteur Mathias
Mathias
Homme de 17 ans
Ales

quand on te lis (enfin quand je te lis, je ne sais pas si ca fait la même impression a tous le monde) on dirait que vous etes en couple à trois, et le problème, ce que ce n'est pas clairement dit!

je rejoins les commentaires plus haut, il semble que Vincent soit un bi refoulé, je suis également d'accord avec faith quand il te dit que tu dois tenter de nouvelles rencontres. Que tu tente de te détacher de Virginie et Vincent, de leur couple je veux dire, il faut toujours les voir et leur parlé autant mais séparément à mon avis. Il faut soutenir les deux, mais les voir moins ensemble. Aprés, c'est du ressenti, mais je pense que faire de nouvelles rencontres et que vincent le sache le fera probablement évoluer dans ta relation avec toi. En plus cela permettra aussi et surtout de te sentir mieux, c'est important!

j'espère n'avoir pas dit trop de bétises, mais bonne chance à toi!

Dans tous les cas, je pense qu'il faudra suivre tes sentiments, la logique n'est pas toujours bonne conseillere...


photo de l'auteur diniz
Diniz
Non binaire de 44 ans
Clermont-Ferrand

Holà Rosen !

{Tout ce qui suit est juste ma vision strictement personnelle de ton histoire. Pas à prendre comme de grandes vérités, même et surtout là où je parle en affirmations.}

J'approuve tout ce que dit Mathias juste au-dessus (et comment est-il possible qu'un jeune de 17 ans puisse nous sortir des paroles pareilles? ça me scie grave, mais la vie est étrange).

Il y a mille et une choses qui me viennent à l'esprit en te lisant (même juste ton tout premier message), mais je vais essayer de me limiter à 2.

D'abord, vous êtes tous les 3 des gens extra-ordinaires, et votre trio forme un tout... j'ai même pas de mot pour dire ça. Mais il est pour moi frappant que vous êtes à des degrés différents de qualité ou maturité ou bienveillance humaines, et (alors que l'idéologie libérale dominante dit le contraire), ça va de pair avec la force intérieure. Pour parler trash (saute si tu as peur) : si toi et Virginie mourez demain Vincent est fini, moralement. Si toi et Vincent mourez demain, Virginie souffrira grave, mais je suis prêt à parier qu'elle finira par s'en remettre et un jour elle (re)commencera à vivre de belles choses, surtout en rencontres et relations humaines. D'autant qu'elle aura un gosse. Quant à toi, je ne sais pas ; c'est ta dépendance affective, voire ton envie de dépendance, qui me trouble.

Le second point est que Vincent est le cul entre 2 chaises. Et non ! (contrairement aux autres commentateurs), je parle pas là d'orientation sexuelle (ni de genre bien sûr) mais encore de qualité morale. Par moments et superficiellement, dans votre histoire, on peut (je veux dire : je peux) le voir comme un type plutôt bien mais paumé ; à d'autres, je vois un salop de manipulateur, du genre qu'on nomme aujourd'hui pervers narcissique, et que moi j'ai toujours appelé parasite moral. Un gars (c bcp plus svt des gars) qui suce litéralement l'énergie morale d'autrui, surtout dans des relations intimes mais pas que, pour nourrir son ego ; je caricature un peu. Ce que tu évoques de son passé avant toi et Virginie (il semble avoir fait un mal terrible, et il s'en remet pas) m'étonne pas du tout, au contraire. Une part de lui voudrait être un type bien, tandis que l'autre manipule, ment, "suce" autrui (sic!). Il est pas mal torturé et c'est vous qui le payez, c'est comme ça que ces gens-là fonctionnent. Et le pire c'est qu'il joue sans arrêt l'une contre l'autre, Virginie contre toi, ou plutôt qu'il essaie, et seule l'immense et insondable qualité humaine de Virginie déjoue ça. Imagine un instant qu'elle ait une infime once de jalousie en elle, ou une infime once de dévouement et d'amour en moins...

J'ajoute un 3è point car je peux pas laisser passer ça. Elle est enceinte. C'est une période épuisante, troublante hormonalement, profondément changeante. Qu'est-ce que vous faites à ce propos pour être avec elle et vivre ça avec elle ? Pas un mot. Qu'est-ce que vous envisagez ou débattez à propos de la soutenir au mieux avec son futur enfant ? (no comment)

Tu as toute mon affection, et aussi un peu d'admiration, et je suis bien certain que tu vas tenir compte de ces derniers mots. C pas possible autrement.

biz, diniz


photo de l'auteur bishy
Bishy
Homme de 30 ans
Poitiers

Je plussoie totalement diniz et mathias, mais je ne peut cependant pas m'empecher d'apporter mon point de vue également.

A te lire, et mathias l'a bien dit, vous formez un couple à trois sans vous l'avouer vraiment. Être en couple ne veux pas forcement dire avoir des rapports sexuels mais un attachement fort, au delà de l'amitié, et j'ai vraiment l'impression que c'est ce que vous ressentez les uns pur les autres. Certains diront que c'est toxique et que tu devrais t'en sortir (en prenant un peu plus de distance, dans un simple rôle d'amis et en faisant un trait sur tes sentiments pour lui), d'autres diront le contraire. Je suis d'avis qu'ils faut que vous en discutiez vraiment, à trois, sur ce que vous ressentez chacun pour l'autre et quoi faire. Le polyamour, ça existe. Ce n'est certes pas dans les cases normées de notre société, mais c'est vieux comme le monde. Par contre, si ce n'est pas le cas, faut y mettre un frein tout de suite.

Ensuite moi celui pour qui je m'inquiète le plus, c'est vincent. Ses sautes d'humeur (à vous renier, tout faire pour vous faire partir) lui arrive-t-il souvent ? Car à un moment, la question psychologique se pose. Diniz à évoqué la piste du pervers narcissique, mais pour moi elle n'est valable que quand c'est volontaire de la part de la personne, certains ne le font pas exprès et souffrent réellement de leurs ambivalence psychique, et là on ne sais pas si c'est volontaire ou non.

Je ne me demande pas s'il est hétéro ou bi car j'ai l'impression que le problème pourrait être bien plus grave. A-t-il, par exemple, déjà eu des comportement auto-destructeurs, et si oui souvent ? Je pense sincèrement que vincent devrait voir au début un psychologue voir un psychothérapeute (par contre pas de psychanaliste, qui ne sont pas tenu de faire des étude en psychologie), pour savoir s'il n'y a pas un problème sous-jascent qui serait inconnus, car à te lire c'est comme s'il ne savais pas lui même ce qu'il veut ni qui il est, avec un côté pile et un côté face. (mais après, ça se trouve, c'est diniz qu'à raison, mais ça on ne peut pas le deviner aussi facilement)

Je vous souhaite que tout s'arrange, surtout qu'un enfant est en cours et qu'il est primordial qu'il ne grandisse pas dans un environnement qui est, pour l'instant, assez toxique de part son instabilité constante.


photo de l'auteur Rosen
Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Bonsoir !

Merci à tous pour vos réponses, je vais essayé de procéder dans l'ordre et de repondre à chacun de vous.

@Steph41190 : "il aura de plus en plus d'attirance pour toi et aura de plus en plus de mal à "choisir" entre toi et Virginie. Je pense qu'il ne veut pas avoir de relation charnelle avec toi aussi pour "préserver" Virginie....même si cette dernière à l'air de vouloir autoriser beaucoup de liberté pour garder Vincent."

Il m'aime, c'est sur, mais pas d'une façon autre que de l'amitié à mon avis. Je pense que ses phrases, ses mots doux et geste sont plus là pour me faire plaisir et essayer que je me sente bien. Je me pose effectivement la question de "et s'il y avait plus ?", mais j'essaie d'être objectif et me dire qu'en soit, ce sont justes mes sentiments et mon désir qui me font voir des choses qui ne sont pas ambigue pour lui.

Virginie est bi assumée, et pour elle ce que pourrait trouver Vincent avec moi, serait des choses qu'elle ne pourrait pas lui fournir, elle n'a donc pas de problème avec ça si ça arrivait.

@Faith141 : *"Seconde impression "quels enculés ce Vinc.. Il t'allume et n'assume pas". Après j'ai temporisé et je me suis dit qu'il était perdu. Qu'il assume (en partie) son attirance amoureuse pour toi, mais refoule la partie physique.

Lorsque je t'ai lu, je me suis demandé comment tu faisais pour résister lors de vos contacts physiques pour ne pas l'embrasser ou le caresser."*

Pour la première partie de ton message, je pense que c'est seulement de l'humour et de la taquinerie en soit. Pour la seconde partie sur le fait de me retenir... J'ai beaucoup de respect pour Vincent, et je lui ai clairement dit que malgré mon désire physique pour lui, je n'irais jamais au dela des limites qu'il a fixé et de l'idée qu'il se fait de notre relation. Je ne lui sauterais pas dessus, ni ne tenterais quoique ce soit d'ambigue. Même si c'est parfois une torture...

Autre ressentie. Comment fais-tu au jour le jour pour tenir. Ça doit être très dur à gérer.

Je prends sur moi, c'est dur, mais Virginie m'aide beaucoup.

@Mathias : Ma situation est assez délicate, je m'occupe de ma mère qui est atteinte d'alzeihmer, je suis obligé de la surveiller sans cesse, et ça ne me laisse guère le temps pour les rencontres. Je suis donc en vocal avec Virginie et Vincent le soir, et pour les rencontres irl lorsque Vincent va voir Virginie, il me propose toujours de venir aussi, parce qu'il a du mal à avoir de la proximité physique sans péter un cable et se sentir étouffer. Du coup il fait d'une pierre deux coups. Pour lui, ça lui demande beaucoup d'effort d'être attentionné au quotidien, et encore plus en physique.

@Diniz : Je suis quelqu'un de vraiment très exclusif dans mes relations. Ce qui me rend en soit étouffant... Et c'est la première fois que j'arrive à entretenir ce genre de relation avec deux personnes en meme temps. Je vais peut-être paraitre ridicul, voire pathétique pour certain, mais Vincent est ma raison de vivre. Si demain il meurt, ou me laisse tomber, je sais que je suis capable de laisser tomber de mon côté aussi. En ce qui concerne Virginie, le fait qu'elle attend un enfant, ne la fera pas craquer, elle est très forte, et tient le coup pour son enfant, même si la perte de Vincent la briserait en soit. La mienne lui ferait beaucoup de mal aussi, parce que je suis son confident et son soutien dans cette épreuve aussi, mais elle s'en remettrait. En ce qui concerne Vincent, je ne sais pas vraiment. Il est parfois tellement détaché des choses, que je me dis que ça ne lui ferait rien... Et pourtant lors de notre clash de juillet, Virginie m'a dit qu'il avait pleuré comme un enfant croyant m'avoir perdu. Et qu'elle ne l'avait jamais vu comme ça même lorsqu'ils s'étaient pris la tête eux même au bord de la rupture.

C'est quelqu'un de bien. Je l'ai senti au premier regard. Il est profondément gentil, tendre, affectueux, mais ce qu'il a subit et fait subir durant sa jeunesse lui ont fait se créer une seconde personnalité détestable, qu'il laisse au placard lorsqu'il est avec nous irl. Je pense qu'il a du mal à comprendre qu'on puisse l'aimer malgré ce qu'il a fait dans le passer, malgré le fait qu'il nous fasse parfois du mal, et qu'il a peur au fond qu'on le laisse tomber malgré tout. C'est comme ça que Virginie et moi avons vu le dernier épisode ou il a tout essayé pour nous faire baisser les bras mais qu'il n'y ai pas arriver.

En ce qui concerne Virginie, Vincent a tenté de faire son maximum en augmentant la fréquence de ses séjours chez elle (parce qu'elle en avait besoin et qu'elle lui demandait), mais ça lui demande trop, et au final il se force, et ça ne donne rien de bon. Il n'est pas heureux, elle le sent, elle n'est pas heureuse, et il se braque pensant qu'il ne la rendra jamais heureuse. Tout comme il se braque avec moi lorsque je lui en demande possiblement trop. Mais on la soutient, on est là pour elle, et elle sait qu'elle peut compter sur nous. Demain elle me demande de venir parce qu'elle a besoin de soutien, je laisse tomber ma mère pour aller l'aider. Et j'essaie comme elle, de la soutenir moralement quand avec Vincent c'est compliqué. Ca alterne généralement, donc quand l'un bad l'autre est présent pour le soutien.

Encore merci pour vos réponses, j'ai essayé de faire au mieux, si jamais ce n'est pas clair... On verra ce que je peux faire ! :)

Cordialement.


photo de l'auteur Rosen
Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Je me permets de rajouter une chose qui semble essentielle : Vincent a eu un diagnostique de symptome de trouble autistique (asperger) plus jeune. Le truc c'est qu'il ne peut pas avoir de suivi à cause de son boulot.


photo de l'auteur Mathias
Mathias
Homme de 17 ans
Ales

Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, mais en semaine j'ai du mal à trouver le temps de réfléchir assez pour donner une réponse un peu complète et argumenter.

Je vais essayer de t'aider mais je doute pouvoir dire grand-chose… En tout cas je vais essayer de pas dire trop de bêtises !

Pour ce que tu m'as répondu : à mon avis (vois si c'est possible) mais essaye quand tu les vois en vrai, de les voir séparément, cela permettra un minimum de laisser retomber la pression qui pèse sur vous trois. Il pourra souffler (surtout si il a du mal à rester avec des gens trop longtemps), et toi de te détacher d'eux, et de prendre soin de toi. Si tu ne peux pas la semaine voir des gens IRL, essaye de parler à un (ou des, tout dépend de ton tempérament) mec, sur une plateforme de rencontre. Ça te fera te détacher, et au moins tu pourras tenter de séparer tes sentiments amoureux, amicaux, et des désirs. Car si tu es vraiment, totalement, exclusif dans tes relations, l'impression qu'il en ressort et que tu mélanges un peu ces différents sentiments, et je crois que c'est néfaste. C'est pour ça que je pense qu'il faut que tu parles et que tu vois des gens à l'extérieur de cette relation.

La tout de suite, je ne pense à rien d'autre, mais en relisant ta dernière réponse peut être que ça va me revenir…

sinon, bonne chance !


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit