ADDICTIONS; sexe, alcool, shit, sites pornos....vous en êtes où ? - Page n°2

Membre Anonyme - modifié par MuadDib le 03/06/2018 - 12:09:44

Bonjour, j'ai le sentiments d'avoir dépassé mes addictions, jeux vidéos, tabac, et canna pour les plus concrètes.

Comment?

Et bien j'ai réalisé que je me servais de ces drogues pour m'éloigner de moi même, de la vie. Derrière toute ces consommations se cachaient une grande insatisfaction de moi et de la vie que je menais.

J'ai décidé de faire volte face et de partir à ma rencontre, tourner mon attention vers l'intérieur, la libérer de ces divertissements pour pouvoir m'ofrir ce que je voulais vraiment, ce qui me rendrai profondément heureux.

Chez moi celà c'est manifesté par le besoin de comprendre ce que sont les émotions, un besoin de solitude, et un besoin de création artistique.

Une chose en entrainant une autre, mon rapport à moi même et au monde a totalement changé, c'est une aventure dont le premier pas est dur à faire, mais qui vaut le coup d'être vécu.

Hanabi

Pareillement l'addition de la nicotine. Et vis tous les jours avec clope électronique.

J'ai une autre addiction c'est chanter, je chante au bureau, dans le douche dans ma voiture dans le lit... Si je peux pas chanter, je siffle....

J'avais aussi addiction de sexe quand j'étais plus jeune. Avec mon partenaire, on assurait la quantité mais aussi la qualité. Elle me manque cette période là.

Sinon quand j'étais encore plus jeune, j'aime les porno. Ce fut une époque où bitorrent régnait, je laissait mon ordi allumé pendant h24 pour télécharger. Malheureusement , j'ai perdu mon disque dur externe ou sont stocké les 2 TB de porno , il m'est impossible de retrouver certains grand titres à ce jour...

Zeugma - modifié par zeugma le 16/03/2020 - 13:11:48

AVIS PERSONNEL

les addictions sont connexes comme les vertus, mais dans une autre recherche, pour les premières c’est une quête de plaisirs qui délimite notre présence au monde par la sensation réitérée d’une extrapolation qui nous ferait prendre l’état de conscience stupéfié COMME UN SURPLUS DE NATURE, pour la deuxième, c’est une quête de stabilité qui nous fait prendre notre présence au monde pour une manifestation (par actes vertueux) de la finalité de notre nature humaine, en fait entre les deux il n’y a que la différence de l’usage de notre choix, vers un bien passager mais renouvelable pour les addictions et vers un bien durable et inconditionnel pour les vertus…


Sujets similaires
  1. Les médias nous manipulent
  2. Etes-vous du genre à faire le premier pas?
  3. Toc toc toc
  4. être riche
  5. Õ rage ô désespoir des sites de rencontres...
  6. Les débats
  7. Se désinscrire de Betolérant ?
  8. Patienter ou abandonner
  9. Le Viol : comment s'en relever
  10. ADDICTIONS; sexe, alcool, shit, sites pornos....vous en êtes où ?
  11. L'homo/hétérosexualité n'est-il pas qu'un concept
  12. Philosophie en temps de « guerre » : où est l’ennemi ?

  S'inscrire pour participer