Peut-on être esclave d'un objet technique

photo de l'auteur toinou69
Toinou69
Homme de 22 ans
Châlon sur Saône
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Je réalise un DM de philo et le sujet est marquer dans le titre et je voulais savoir se que vous en pensez :) et aussi parce que je suis coincé et que je sais pas quoi mettre dans ma dissert :)
PS : la philo c'est pas mon truc alors par pitié ne me demandé pas mon avis :)


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
De réponse je n'en ai pas à proprement parler, mais tu peux sans problème y parler des smartphones et autres joujous à écrans ! Quand on voit comme certains ne supportent pas l'éloignement de leur boite à dépendance plus de 10 minutes, ça fait une axe plutôt facile.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hey !

Moi je partirais de la base de la base : technique du grec "technè" signifie "produire du matériel", un objet en gros.
Donc un objet technique est un objet, fabriqué par l'Homme et qui répond à un besoin (si il n'y a pas de besoins à combler ==> objet inutile). 
Donc perso, je partirais dans le sens ou l'aliénation à l'objet technique est une réalité (on en utilise tous le temps pour se simplifier la vie au sens large du terme "objet technique"). Après je prendrais aussi l'exemple des nouvelles technologies (qui nous viens de suite à l'esprit quand on pense esclave et objet technique). 

Mais après être esclave de l'objet technique est-ce mal ? User d'un objet crée pour justement pour nous soulager est-ce une erreur ? 
Pense à toujours nuancer tes propos dans tous les cas ;)

Bref j'espère que ça va te lancer dans ta réflexion ! Bon courage :) !

photo de l'auteur toinou69
Toinou69
Homme de 22 ans
Châlon sur Saône
Merci Alterego je vais voir se que je peux faire :)
pour les 15 mots bla bla bla

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir :)
Il ne faut pas oublier que la technique est ce qui a contribué au progrès humain, à la civilisation. Pour survivre, l'homme a du combler les manques dits naturels (manger = chasse = arme = technique.) Quelque part, la technique a arraché l'homme à la soumission de la nature et aussi à son animalité.
La technique permet aussi de montrer l'intelligence de l'homme de part ses productions d'objets techniques. Le fait que la technique s'est développée au fil du temps (et ce encore aujourd'hui) nous amène à parler de l'amélioration des conditions de vies (ex : la santé = medecine).
Puis elle contribue au confort matériel, à un apport de bien être et de satisfaction dans la vie quotidienne ^^
Pourtant on peut se demander si elle n'est pas dangereuse, et là je rejoins les propos d'Alterego sur l'aliénation. La technique est omniprésente et peut très vite nous envahir. En gros elle nous retire notre pouvoir d'action parfois. On peut être déshumanisé quelque part.. Puis en développant la technique, on peut aussi développer de nouveaux risques (ex : automobile = risque d'accident, télévision/jeux vidéo = dépendance etc) On peut parler de domination, la technique a ce côté de grand empire qui ne cesse de croitre et est ce réellement pour notre bien ? 
Du coup, je pense qu'il faut se demander si l'homme n'a pas un rôle à jouer dans tout ça. Il faut prendre conscience et être lucide pour sortir de l'aliénation, prendre conscience du danger il faut savoir discerner les illusions de la technique pour ne pas devenir esclave justement. On peut alors essayer de changer notre façon de vivre.
J'espère que ça t'aidera un peu :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ah ah ah ! Quel sujet !!

De prime abord, je dirai OUI !

Mais comme il s'agit de philo, je dirai NON !!
En effet, on peut être addict d'un objet mais que serait un smartphone sans un réseau de com ?
Que serait un appareil photo sans possibilité de transfert vers une imprimante ou un écran TV ?

Ou plus généralement que serait n'importe quel "appareil technologique" sans énergie extérieure ?
Donc déjà un objet seul, bah ça existe pas trop, si ?

Voilà déjà pour L'objet...

Ensuite : esclave.
Avant l'Internet, comment faisions-nous ?
Avant chaque chose, il y avait un "autre chose".
Je ne renie pas le progrès et ses facilités, je dis juste qu'en cas de grève SNCF, on arrive à se démerder...

Pour être esclave, vaut vraiment trouver un objet irremplaçable ... heu ... comme quoi ? Mon lave vaisselle ??
J'ai toujours eu horreur de faire la vaisselle ... mais je n'ai pas toujours eu de lave vaisselle !

Tu l'auras compris, si tu ne peux pas prouver qu'un seul objet technique peut nous rendre esclave, alors faut dire non :-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Question intéressante, mais j'aime encore mieux quand ceux qui postent des sujets philo amorcent un minimum leur réflexion... sinon ça fait un peu : j'ai un exo de maths, faites-le à ma place svp. Donc plutôt que de développer jvais poser les questions que ça m'inspire :

-être esclave d'un objet signifie t'il être dans la dépendance ? Et si oui, dépendre émotionnellement (je suis en manque sans mon smartphone dans la main) ou utilitairement (pas de café sans machine à café, ça c'est balo) ?

-ou être esclave signifie t'il plutôt être dans l'obligation de sacrifices (temps, argent...) pour entretenir l'objet et s'en servir ? 

-si l'objet technologique représente juste un moyen de recourir plus vite à un besoin/une envie (je veux un café), est on dans tous les cas de figure «esclave» soit de l'objet technologique (ya la machine) ou soit d'une façon plus longue d'y arriver (pas de machine à café, obligé de casser les grains un par un) ? Ou tout simplement esclave de notre envie, quel que soit l'objet technologique ou les efforts déployés pour y arriver ?
Est-ce donc le moyen (objet ou effort) ou la fin en soi (désir/besoin personnel, obligation extérieure, etc) qui nous rend esclave ? Quel forme peut prendre le «maître» (voir le bourreau) réel ?

Bon couraaaaage ! :D

 

photo de l'auteur progressif
Progressif
Homme de 61 ans
Paris
L'esclave suppose un maître.
Un maître est-il forcément un être humain ?
Peut-il être une intelligence supérieure (genre l'ordinateur qui bat les champions d'échec ou de jeu de go) ?
Suffit-il d'être intelligent pour pouvoir dominer un humain ou faut-il être capable aussi d'apprivoiser sa sensibilité ?
Dans le cas de l'addiction (si tu a envie de mettre ton prof plus ou moins à l'aise, tu peux prendre l'exemple du vibro, mais à tes risques et périls), est-on esclave de l'objet ou du processus psychologique qui nous fait l'utiliser comme substitut d'autre chose ? La cigarette comme substitut d'un suicide explicite (je sais, je suis provocateur), le téléphone portable comme substitut d'un désir de communication permanent, fruit d'une peur (cas du portable donné par les parents aux enfants pour pouvoir savoir en permanence où ils sont), la télévision substitut reconnu de la nounou, etc
Voilà quelques pistes... 

photo de l'auteur Sam234
Sam234
Homme de 27 ans
Laval

11 remerciements
Tiens c'est drole j'en discutais avec une amie il y a quelques mois et ont disait que les telephones portables étaient un peu comme les doudous des ados et adultes quand on vois la reactions de beaucoup quand il y a des oublis ou un manque de batterie. Si ca peux aider :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les choses ou personnes ont de l'emprise sur toi que dans la mesure où TOI tu leur donnes une valeur ou un pouvoir. Donc tu n'es esclave que de toi même. Quand tu comprends ça tu es esclave de rien du tout. 

J'aurais pu écrire des tonnes mais en gros c'est ça.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit